Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 50

Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein



  1. #1
    mtheory

    Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein


    ------

    Comme le sujet est récurrent je propose de l'aborder ici.
    On essayera de réfléchir sur ces histoires de dimensions supplémentaires,d'énergie du vide dans la cadre du 'Landscape' de la théorie des cordes.
    Je vais mettre quelques liens de pdf et autres choses utiles pour commencer.

    -----
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  2. Publicité
  3. #2
    mtheory

    Re : Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein

    L'article pour débuter c'est celui-ci à mon avis.

    http://xxx.soton.ac.uk/abs/hep-ph/0501080
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  4. #3
    mtheory

    Re : Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein

    avec http://xxx.soton.ac.uk/abs/hep-th/9607050.

    Je cherche des intros encore moins technique.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  5. #4
    mtheory

    Re : Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein

    Citation Envoyé par mtheory Voir le message
    avec http://xxx.soton.ac.uk/abs/hep-th/9607050.

    Je cherche des intros encore moins technique.

    http://www.arte.tv/fr/connaissance-d...on/856866.html et il devrait y avoir l'article de pour la Science de Bousso
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    mtheory

    Re : Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein

    Citation Envoyé par mtheory Voir le message
    avec http://xxx.soton.ac.uk/abs/hep-th/9607050.

    Je cherche des intros encore moins technique.
    C'est une bonne présentation de certaines des idées de la théorie des cordes,des membranes et de Kaluza-Klein par Polchinski.

    Il y a un très bon cours de relativité générale avec la meilleur introduction à la théorie de KK que je connaisse ici (p 192):

    http://www.unine.ch/phys/string/lecturesGR.pdf
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  8. #6
    mtheory

    Re : Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein

    Toute une série de pdf sur des présentations ppt.

    Il y a des réflexions intéressantes sur le caractère NP du problème de détermination des différents vides possible pour le Landscape.
    On notera aussi ce que dit Linde sur le sujet en rapport avec le principe anthropique

    http://www.ccsem.infn.it/issp2006/do...ousso%20pdf%22

    http://www.damtp.cam.ac.uk/estg06/ta...ousso%20pdf%22


    http://newviews.uchicago.edu/talks/d...ousso%20pdf%22


    http://susy06.physics.uci.edu/talks/...ousso%20pdf%22
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  9. Publicité
  10. #7
    mtheory

    Re : Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein

    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  11. #8
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein

    Eh ben nous v'la pourvu pour le ouikeinde Je vais lire ça : http://www.unine.ch/phys/string/lecturesGR.pdf

    Rien qu'a faire défiler le sommaire j'ai mal au doigt .

    a+

  12. #9
    deep_turtle

    Re : Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein

    Ben puisque tu es si bien parti, mtheory, tu peux nous expliquer en moins de 10 lignes ce que c'est que le cadre "landscape" ?

    Merci pour les liens en tout cas !
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

  13. #10
    mtheory

    Re : Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein

    Citation Envoyé par deep_turtle Voir le message
    Ben puisque tu es si bien parti, mtheory, tu peux nous expliquer en moins de 10 lignes ce que c'est que le cadre "landscape" ?

    Merci pour les liens en tout cas !
    Oui,ça manque effectivement de résumé simple et clair.J'avais mis quelque chose ailleurs mais je vais refaire un truc,mais ça fera plus de 10 lignes sorry...

    Tout d'abord dans le cadre de la théorie de Kaluza-Klein,en étendant le nombre de dimensions spatiales de l'espace on arrive à donner une interprétation géométrique de toutes les forces,et pas seulement la gravitation,à partir de la géométrie/topologie de l'espace-temps.
    Les symétries géométriques des dimensions supplémentaires donnent alors les types de groupes de jauges associés aux forces et aux particules.Ainsi, selon un dimension supplémentaire donnant un cercle ,la conservation de l'impulsion découle de l'invariance par rotation selon le cercle (Groupe U(1)).
    Si on avait une n sphère on en sortirait SU(2),SU(3) etc...et donc à chaque fois la conservation des charges de QED,QCD etc...c'est juste la conservation de l'impulsion en dimensions supplémentaires!

    Merveilleusement simple,élégant et économique

    Maintenant on apprend à la maternelle que l'équation de Schröedinger pour une particule confinée dans une boite donne des niveaux d'énergies en fonction de la taille et de la forme de la boite.

    Si on écrit une telle équation (Klein gordon en fait) à 3+n dimensions, une partie de la fonction d'onde est confinée dans les dimensions supplémentaires et donc il apparait un spectre discret d'énergie qui par E=mc^2 donne des masses en 3d à des particules initialement sans masses en 3+n dimensions.
    En résumé les quarks,les électrons,les photons,les neutrinos et les gluons avec leurs masses et leurs constantes de couplages/charges ...ben ça serait que de la RG+MQ.

    Bien,ça c'est Kaluza-Klein pur mais les cordes c'est quasiment la même chose.

    C'est là où tout se complique!!
    -Qu'est-ce qui fixe la taille et la forme de ces dimensions supplémentaires?
    Pourquoi 3 des dimensions spatiales sont-elles entrées en expansion au début du Big Bang et pourquoi les autres non?
    Si je perturbes ces dimensions supplémentaires très petites,ça reste stable?ça va pas s'effondrer comme un trou noir ?ou au contraire entrer en expansion!?

    Les cordes offrent une solution possible,en s'enroulant autour des dimensions supplémentaires comme des élastiques et en introduisant des champs dans les dimensions supplémentaires analogues à des champs magnétiques on peut stabiliser celles-ci et empêcher qu'elles s'effondrent ou n'entrent en expansion.

    Cet espace-temps à plusieurs dimensions devient alors comme un milieu élastique pouvant exister sous plusieurs formes stables(ex sphère,ellipsoides,réseau cristallins etc..) et donc avec des minimums d'énergies possibles plus ou moins métastables dans d'autres cas.

    Nous vivons donc dans un des états d'énergie stables/méta stables possibles de ce milieux élastique spatio-temporel avec des courbures et des tensions particulières.
    Ces niveaux d'énergies,et donc les types de forces et de particules possibles, dépendent des paramètres définissant la forme des dimensions supplémentaires possibles.
    Or en physique l'état d'énergie minimale des champs est aussi appelé l'énergie du vide...et donc la constante(?) cosmologique!
    Si j'appele H cette énergie du vide et qu'elle dépend de plusieurs des paramètres précédents,elle va se représenter par une surface dans l'espace des paramètres des formes des dimensions supplémentaires.

    Si j'imagine un monde où les dimensions supplémentaires ne dépendent que de 2 paramètres alors je peux représenter les énergies possibles du vide et ces dimensions comme une surface de niveau dont la hauteur défini cette énergie justement,j'ai donc un "paysage" avec des vallées (les minimums stables de l'énergie du vide) et des sommets .
    En anglais "paysage" ce dit "Landscape",il y a donc toute une série d'Univers possibles données par différentes localisations sur le Landscape.
    Nous vivons dans une des vallées/creux de ce paysage car c'est une loi de la physique qu'un système occupe un minimum d'énergie pour être stable.
    Eventuellement on est en train de rouler lentement d'une vallée dans une autre plus basse (vide métastable),ou de passer d'une vallée à l'autre par un tunnel

    Ok,ok...mais y en a combien des creux ou des vallées possibles stables dans un paysage de cordes avec 10/11 dimensions?
    Non de Zeus! Plus de

    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  14. #11
    mtheory

    Re : Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein

    En résumé ça ressemble à un problème de thermodynamique statistique où on veut essayer de déterminer la forme d'un ensemble énorme de particules constituant un solide cristallin ou une molécule très complexe.
    Les augures ne sont pas bon,en gros c'est comme si on avait bien l'équation de Schröedinger d'un ensemble d'atomes de C,H,N,O et qu'il fallait en déduire la structure de l'ADN de nos cellules par le calcul !
    Donc si vous voyez un théoricien des cordes pret à sauter d'un pont en criant "Non,Non pas le Landscape,c'est trop horrible!!!!" vous saurez pourquoi
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  15. #12
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein

    Pour completer cet excellent exposé de mthéory sur le landscape, je rajouterais un aspect qui m'a énormément séduit, c'est que de cette manière il y a moyen de raisonner la faible valeur de lambda.

    Pour passer d'un état du lanscape à un autre il faut que ça minimise l'énergie. On tombe en cascade d'un niveau à un autre. Par ailleurs, les flux et enroulement des dimensions enroulées déterminent lambda. Si lambda est négatif, l'espace se retracte sur lui même et on en parle plus. S'il est positif il rentre en expansion et on a un nouveau BB. Et au sein de celui ci, après x années, un nouveau saut quantique déterminé par une nouvelle valeur des dimensions enroulées, générant une nouvelle expansion...

    Au bout d'un très grande évolution que trouve t'on ? Plein d'univers en expansion mais pas trop, avec de petits lambda, comme une balle qui n'en fini pas de rebondir, mais avec des rebonds de plus en plus petits, sans devenir jamais négatifs, les solution négatives étant de facto éliminées. Nous nous trouverions au presque aboutissement d'une longue évolution d'Univers. Je trouve ça percutant et copernicien en diable .

    a+
    Dernière modification par Gilgamesh ; 28/10/2006 à 20h45.

  16. Publicité
  17. #13
    deep_turtle

    Re : Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein

    merci !
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

  18. #14
    mtheory

    Re : Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein

    Citation Envoyé par Gilgamesh Voir le message
    Pour completer cet excellent exposé de mthéory sur le landscape,
    Merci!

    En ce qui me concerne ,je suis perplexe,les conséquences "métaphysiques" sont potentiellement désastreuses mais:
    -ce n'est pas obligatoire.
    -si c'est le cas ...that the way it is...
    J'espère que Hawking à raison avec son dernier papier avec Thomas Hertog qu'on a vu à la BNF et derrière nous au Mcafé
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  19. #15
    mtheory

    Re : Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein

    Citation Envoyé par mtheory Voir le message
    J'espère que Hawking à raison avec son dernier papier avec Thomas Hertog qu'on a vu à la BNF et derrière nous au Mcafé
    http://forums.futura-sciences.com/post791997-4.html

    http://agenda.cern.ch/fullAgenda.php?ida=a063459
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  20. #16
    mtheory

    Re : Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein

    Je rajoute cette réf de Polchinski au congrès Solvay

    http://xxx.soton.ac.uk/abs/hep-th/0603249

    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  21. #17
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein

    Citation Envoyé par mtheory Voir le message
    Merci!

    En ce qui me concerne ,je suis perplexe,les conséquences "métaphysiques" sont potentiellement désastreuses mais:
    -ce n'est pas obligatoire.
    -si c'est le cas ...that the way it is...
    J'espère que Hawking à raison avec son dernier papier avec Thomas Hertog qu'on a vu à la BNF et derrière nous au Mcafé
    Qu'est ce que tu trouve "potentiellement désastreux" au plan mlétaphysique ?

    a+

  22. #18
    mtheory

    Re : Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein

    Citation Envoyé par Gilgamesh Voir le message
    Qu'est ce que tu trouve "potentiellement désastreux" au plan mlétaphysique ?

    a+
    Eh bien,si tu suis des gens comme Susskind,les conclusions de théories comme l'inflation chaotique de Linde sont particulièrement renforcées.
    A grande échelle de temps et d'espace l'Univers,le Mutivers plutôt,est très inhomogène avec des tas de zones correspondants aux différents minima possibles du Landscape au moins.
    Résultat des courses,le MU est infini avec une infinité dans le temps et l'espace d'Univers poches avec des champs de jauges et de matières déterminés uniquement par le hasard.
    Je ne vois alors aucun échappatoire ou presque aux conclusion de Monod,la Vie n'est qu'une anomalie locale du monde,une fluctuation statistique sans aucun sens ni espoir.
    Dans ce cadre tout ce que nous projetons sur lui,les sentiments de beauté,de sens,de rationnalité et même l'idée de comprendre l'Univers ne sont que des illusions grossières.
    Monod à peut être raison,on a juste tiré un bon numéro à la loterie,mais dans ce cas là ,au minimum ,la science n'a plus aucune valeur pour moi et pas que ça...
    D'un autre coté,tu peux voir ce genre d'Univers comme Shiva dansant dans les philosophies Hindoues,et puis il est tout de même bizarre d'avoir des lois stables et Universelles comme la MQ, la RG avec un sous ensembles d'Univers et de lois qui ne le sont pas.

    Je suspecte/espère donc que si il y a quand même quelque chose d'exacte dans les théories styles Landscape/Inflation chaotique, des principes et des symétries mal compris actuellement en gravitation quantique doivent réduire assez drastiquement l'arbitraire de la Danse des éléments.
    Si tu lis la dernière proposition d'Hawking avec Herttog,ça va dans ce sens.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  23. Publicité
  24. #19
    mtheory

    Re : Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein

    Wikipédia donne une excellente série de liens aux articles originaux et semi techniques sur tous les problèmes autour du Landscape.

    http://en.wikipedia.org/wiki/Anthropic_landscape

    ex

    http://arxiv.org/abs/astro-ph/0511774

    http://arxiv.org/abs/hep-th/0302219
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  25. #20
    GillesH38a

    Re : Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein

    Citation Envoyé par mtheory Voir le message
    Résultat des courses,le MU est infini avec une infinité dans le temps et l'espace d'Univers poches avec des champs de jauges et de matières déterminés uniquement par le hasard.
    Je ne vois alors aucun échappatoire ou presque aux conclusion de Monod,la Vie n'est qu'une anomalie locale du monde,une fluctuation statistique sans aucun sens ni espoir.
    Dans ce cadre tout ce que nous projetons sur lui,les sentiments de beauté,de sens,de rationnalité et même l'idée de comprendre l'Univers ne sont que des illusions grossières.
    Monod à peut être raison,on a juste tiré un bon numéro à la loterie,mais dans ce cas là ,au minimum ,la science n'a plus aucune valeur pour moi et pas que ça...
    Salut Mtheory

    merci beaucoup pour tous ces liens et ces éclaircissements !! a la fois je trouve ces idées très intrigantes et donc passionnantes, et à la fois je me pose encore des tas de questions sur la théorie des cordes. En particulier je ne vois pas clairement si la théorie des cordes apporte une compréhension sur l'interprétation de la Meca Q, et sur la "réalité" de l'état de l'Univers observé. Les cordes sont-elles "réellement" localisées ou sont-elles elle-mêmes quantifiées ? qu'est ce que l'Univers observé (et en particulier que se passe-t-il en théorie des cordes) lors d'une mesure quantique?

    d'autre part je ne suis pas sûr que les conséquences métaphysiques soient celles que tu décrives. Dans un Univers classique mécaniste, nous n'avons pas plus de signification que dans un Univers quantique ! Si l'Univers etait unique, on pourrait se demander jsutement en quel honneur on aurait eu la chance extraordinaire que les lois physiques permettent notre existence. dans un Univers à "landscape" tel que je le comprends, le principe anthropique joue un rôle essentiel pour "expliquer" pourquoi nous ne pouvons observer que quelques types d'Univers, ceux dans lequel nous pouvons vivre, tout comme nous ne pouvons que constater que nous habitons sur une planète habitable ! (le contraire aurait été difficile).

    Bizarrement, ça replace donc un peu l'homme au centre de l'Univers qu'il observe, et d'une certaine façon ça redonne un sens aux lois physiques observables non?

    reste q-ue quantifier le nombre d'Univers possible dans lequel une intelligence peut apparaitre n'est certainement pas une mince affaire, et on peut se demander jusqu'ou les valeurs des constantes observées sont "nécessaires". Probablement une variation de 10^-10 de la constante de structure fine (et encore moins de la constante cosmologique) n'aurait pas empêché la vie d'apparaitre !


    Cordialement

    Gilles

  26. #21
    mtheory

    Re : Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    Salut Mtheory

    merci beaucoup pour tous ces liens et ces éclaircissements !!

    Merci beaucoup à mon tour !

    . En particulier je ne vois pas clairement si la théorie des cordes apporte une compréhension sur l'interprétation de la Meca Q, et sur la "réalité" de l'état de l'Univers observé.
    Il y a des choses intrigantes soulignées par Witten et d'autres.
    Ainsi,dans le cadre de la formulation matricielle de la théorie M ,les coordonnées spatiales des membranes deviennent automatiquement des matrices et une géométrie non commutatives de l'espace-temps semble elle aussi émerger.
    C'est un peu comme si la MQ devait émerger en fait d'une structure non commutative de l'espace-temps à partir des régles classiques de la théorie des membranes,comme si la théorie M était naturellement et de façon "autoréférente" une théorie quantique!
    Dans le cadre de la dualité,on sait que des exitations quantiques de lagrangiens sont associées à des solitons classiques d'une autre lagrangien dual du précédent.
    En gros c'est comme si à faible couplage on avait les électrons de Dirac avec des charges conservées associées, et qui sont élémentaires, avec des solitons classiques du champ EM qui sont des états cohérents/collectifs/composites de photons mais avec des lois de conservations topologiques.
    A fort couplage, ce sont les états monopolaires qui deviennent élémentaires et qui sont décrits par un lagrangien dual faiblement couplé.
    Polchinski explique cela dans les premières références que j'ai données.
    Dans le cadre de la conjecture de Maldacena(en liaison avec ça), des calculs classiques ou semi-classiques de fonctions de Green associées à l'évaporation/perturbation de solutions classiques de trous noirs de supergravité en background Ads sont en relation avec des fonctions de corrélations des champs quantiques de théories de Yang-Mills.
    C'est fascinnant car les frontières entre classique et quantique,composite et élémentaire se brouillent!
    Cela me rappelle le programme d'Einstein-Schroëdinger où l'on cherchait à dériver les particules à partir de solitons purs du champ de gravitation unifié au champ électromagnétique.
    Or les cordes et les membranes sont des solitons de supergravité dans certains régimes de couplages des équations de cordes/Lagrangien en 10 D!

    C'est un peu comme si on distinguait les premiers contour d'une théorie fusionnant harmonieusement les points de vue de Bohr/Heisenberg/Dirac et Einstein/Schroëdinger/De Broglie


    Les cordes sont-elles "réellement" localisées ou sont-elles elle-mêmes quantifiées ? qu'est ce que l'Univers observé (et en particulier que se passe-t-il en théorie des cordes) lors d'une mesure quantique?
    Au minimum les cordes sont une généralisation naturelle du corps d'épreuve "point matériel abstrait chargé".

    Un barreau élastique avec une charge à son extrémité dans un champ EM va osciller et tourner,si on le quantifie il posséde un spin 1!

    Un ensemble de particules en cercle va naturellement mesurer l'influence d'une onde gravitationnelle et donner avec la MQ un spin 2!

    On voit que des cordes ouvertes ou fermées produit par l'association de deux cordes ouvertes sont des instruments de mesures naturels de l'état d'impulsion/spin d'un champ,quantifiées c'est cordes sont donc des sortes de corps d'épreuves universelles des champs quantiques.
    De même que l'état d'un champ de force est représentable par la mécanique d'un ensemble continu de particules chargées,on pressent alors que la corde quantique relativiste est l'objet central pouvant décrire les processus élémentaires d'une théorie unifiant les champs quantiques relativistes d'une façon encore imcomprise.
    La formulation non perturbative de la théorie des cordes est inconnue,c'est comme si on avait les régles de feynmam pour les photons et les électrons sans connaitre les équations de Maxwell et Dirac.

    Le comportement de ces cordes,caractére étendue,taille variable,possibilité d'enroulement autour de dimensions supplémentaires n'est que le correspondant classique (peut être) de propriétés comme un cut-off des distances à la longueur de Planck,une non localité des champs en gravitation quantique à petite distances,la topologie de l'espace-temps etc...Tout comme les diagrammes de feynman pour la TQC standard

    L'état du champ peut conduire à la création d'un soliton filamenteux de taille macroscopique à partir de la description de ses exitations à la taille microscopique,ce sont les fameuses cordes cosmiques de Polchinski et all qui ne sont pas des cordes de GUT .

    En pensant à tout ça on voit pourquoi les cordes sont si précieuses pour élucider le paradoxe de l'information avec les trous noirs et même mener vers une compréhension ou une extension possible de la MQ

    Bon,ça c'est ma lecture/compréhension du sujet,Attention!Je ne suis pas un théoricien des cordes cependant!


    d'autre part je ne suis pas sûr que les conséquences métaphysiques soient celles que tu décrives. Dans un Univers classique mécaniste, nous n'avons pas plus de signification que dans un Univers quantique !
    .
    .
    .

    Probablement une variation de 10^-10 de la constante de structure fine (et encore moins de la constante cosmologique) n'aurait pas empêché la vie d'apparaitre !
    Je reviendrais sur ça plus tard
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  27. #22
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein

    Citation Envoyé par mtheory Voir le message
    Je ne vois alors aucun échappatoire ou presque aux conclusion de Monod,la Vie n'est qu'une anomalie locale du monde,une fluctuation statistique sans aucun sens ni espoir.
    Dans ce cadre tout ce que nous projetons sur lui,les sentiments de beauté,de sens,de rationnalité et même l'idée de comprendre l'Univers ne sont que des illusions grossières.
    Bon, en ce qui me concerne je me place d'emblée dans le cadre d'un Univers "coup de bol" mais il n'empêche que je me sens déterminé par un nécessité. Ca ne change rien. A toutes les échelles on trouve du contingent. Il n'empeche qu'on est là et que d'être soumis à une contingence en général ne nous chagrine pas plus que ça. Déjà, au sein de notre système solaire, on peut se trouver assez chanceux et un peu seuls du coup, de se trouver sur LA planète de vie. Au sein de la Galaxie on peut se sentir un peu seuls également et également chanceux d'être dans un système stellaire fécond. Au niveau de l'Univers également avec tous ces fine tuning au sein de la foultitude du Multivers. A chaque fois on ne peut que constater qu'une nécessité implique notre présence. La vache dans son pré doit elle trouver chagrin que tant d'espace sur Terre : océan, désert froid, désert chaud se montrent totalement inaptes à l'accueillir ? Que ce soit le MU l'entité pertinente et non l'Univers, au plan métaphysique il me semble que ça ne change rien et que l'intérêt de la Science et de la Vie s'en trouvent au contraire incroyablement revigoré. Plus grande est la perspective, plus grand l'émerveillement.

    a+

  28. #23
    mtheory

    Re : Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein

    Citation Envoyé par Gilgamesh Voir le message
    Bon, en ce qui me concerne je me place d'emblée dans le cadre d'un Univers "coup de bol" mais il n'empêche que je me sens déterminé par un nécessité. Ca ne change rien. A toutes les échelles on trouve du contingent. Il n'empeche qu'on est là et que d'être soumis à une contingence en général ne nous chagrine pas plus que ça. Déjà, au sein de notre système solaire, on peut se trouver assez chanceux et un peu seuls du coup, de se trouver sur LA planète de vie. Au sein de la Galaxie on peut se sentir un peu seuls également et également chanceux d'être dans un système stellaire fécond. Au niveau de l'Univers également avec tous ces fine tuning au sein de la foultitude du Multivers. A chaque fois on ne peut que constater qu'une nécessité implique notre présence. La vache dans son pré doit elle trouver chagrin que tant d'espace sur Terre : océan, désert froid, désert chaud se montrent totalement inaptes à l'accueillir ? Que ce soit le MU l'entité pertinente et non l'Univers, au plan métaphysique il me semble que ça ne change rien et que l'intérêt de la Science et de la Vie s'en trouvent au contraire incroyablement revigoré. Plus grande est la perspective, plus grand l'émerveillement.

    a+
    Je comprends bien,je tolère sans aucun problème une bonne dose d'aléatoire et de contingent si c'est une astuce de l'Univers pour être plus riche et plus complexe.
    Seulement là,dans ces cadres, la frontière est mince entre un Univers créateur et exprimant sans fin la mutliplicité d'une unité de mondes/vie possibles mais pleins de sens et de rationnalité (C'est la danse de Shiva) et un Univers délirant /chaotique où dans l'infini des fluctuations absurdes une zone d'ordre émerge fugascement en donnant aux formes de vie qui l'habite l'illusion d'un rationalité,d'un ordre et d'un sens dans l'Univers(pense au singe immortel et Shakespear).
    On retombe sur l'Univers thermodynamique de Boltzmann où à grande échelle dans un monde infini tout est déjà à l'équilibre thermique.
    Par endroits,des fluctuations statistiques parfaitement compatibles avec le caractère micro réversible des processus élémentaires des lois de la physique,font croitre ou décroitre l'entropie.
    La Vie est juste une anomalie stochastique et tout ce que tu peux ressentir pour l'Univers n'est qu'illusions émergeant de millions d'années d'évolutions sélectionnant les plus fous et donc les plus adaptés pour continuer à survivre dans cet Univers.

    Nous sommes confronté à une contradiction fondamentale ici,on ne sait pas si elle peut être surmontée car au minimum nous ne savons toujours pas de quel coté penche la balance.
    La vision classique déterministe et mécanique nous donne un cristal comme image du monde,celle de la MQ et peut être l'inflation chaotique donnent peut être un gaz...j'espère que le monde ressemble plus à la Vie,quelque part entre le cristal et la fumée comme l'a fort pertinament proposé Atlan
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  29. #24
    rr-rg-rq

    Re : Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein

    Salut mtheory

    J'aurai une question ! Je n'arrive pas comprendre pourquoi on représente sous une forme de corde ! (convention mathématique je suppose, mais lesquels ?). Et pour quoi pas un triangle, carré ou autre !

    D'ou viens cette représentation de la corde !

    Merci !

    Gilles

  30. Publicité
  31. #25
    mtheory

    Re : Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein

    Citation Envoyé par rr-rg-rq Voir le message
    Salut mtheory

    J'aurai une question ! Je n'arrive pas comprendre pourquoi on représente sous une forme de corde ! (convention mathématique je suppose, mais lesquels ?). Et pour quoi pas un triangle, carré ou autre !

    D'ou viens cette représentation de la corde !

    Merci !

    Gilles
    Salut,parce que c'est précisément la forme dont les modes de vibrations peuvent être identifier aux particules de la physique.
    Le son d'un piano n'est pas le même que celui d'une flute,là c'est la même chose
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  32. #26
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein

    Citation Envoyé par mtheory Voir le message
    Je comprends bien,je tolère sans aucun problème une bonne dose d'aléatoire et de contingent si c'est une astuce de l'Univers pour être plus riche et plus complexe.
    Seulement là,dans ces cadres, la frontière est mince entre un Univers créateur et exprimant sans fin la mutliplicité d'une unité de mondes/vie possibles mais pleins de sens et de rationnalité (C'est la danse de Shiva) et un Univers délirant /chaotique où dans l'infini des fluctuations absurdes une zone d'ordre émerge fugascement en donnant aux formes de vie qui l'habite l'illusion d'un rationalité,d'un ordre et d'un sens dans l'Univers(pense au singe immortel et Shakespear).
    On retombe sur l'Univers thermodynamique de Boltzmann où à grande échelle dans un monde infini tout est déjà à l'équilibre thermique.
    Par endroits,des fluctuations statistiques parfaitement compatibles avec le caractère micro réversible des processus élémentaires des lois de la physique,font croitre ou décroitre l'entropie.
    La Vie est juste une anomalie stochastique et tout ce que tu peux ressentir pour l'Univers n'est qu'illusions émergeant de millions d'années d'évolutions sélectionnant les plus fous et donc les plus adaptés pour continuer à survivre dans cet Univers.

    Nous sommes confronté à une contradiction fondamentale ici,on ne sait pas si elle peut être surmontée car au minimum nous ne savons toujours pas de quel coté penche la balance.
    La vision classique déterministe et mécanique nous donne un cristal comme image du monde,celle de la MQ et peut être l'inflation chaotique donnent peut être un gaz...j'espère que le monde ressemble plus à la Vie,quelque part entre le cristal et la fumée comme l'a fort pertinament proposé Atlan
    Marrant ça quand même. Je n'avais jamais entendu parler d'Atlan jusque a aujourd'hui et je viens de lire le compte rendu d'une réedition de son bouquin dans La Recherche et voila que toi tu m'en parle en conclusion de ton post

    Hasard ou Nécessité nous sommes un conséquence du monde. Si aucune volonté suprême n'est à l'oeuvre c'est parfaitement équivallent. Du spz auquel je dois la moitié de mes gènes, que dois je dire ? Que c'est hasard ou nécessité ? C'est une pure question d'état d'esprit, puisque au plan physique c'est completement une nécessité, dans le cadre d'un déterminisme laplacien et d'un autre côté trèèèès fondamentalement hasardeux (resultat de chaines causales indépendantes), quand on imagine un par un les maillons de la chaine m'a fabriqué. Nous sommes, en tant qu'individu particulier, totalement hasardeux et totalement nécessaire, en tant qu'issus d'une chaine causale dépourvue de volition. Chaine forcément nécessaire, donc forcément hasardeuse, ne choisissant rien que sous l'effet de la nécessité et non de la valeur que ça a.

    Quand je reporte ça à la genèse de CET Univers, le nôtre, et à son accouchement à haute température, j'ai pareillement en tête ce coup de dés, et le fait que le croupier soit de nature quantique et non classique, au plan existentiel ça ne me semble pas changer la donne.

    a+

  33. #27
    Rincevent

    Re : Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein

    s'lut

    j'voudrais pas donner l'impression de tenter de casser l'ambiance , mais pour info y'a 2 bouquins de vulgarisation qui sont sortis "assez récemment" au sujet de la M-théorie...

    Not even wrong par Peter Woit et The Trouble With Physics: The Rise of String Theory, the Fall of a Science, And What Comes Next par Lee Smolin

    au sujet du premier, y'a ce "résumé" par Woit lui-même dans American Scientist

    au sujet du second, y'a ce commentaire de "Publishers weekly"

    Citation Envoyé par PW
    String theory—the hot topic in physics for the past 20 years—is a dead-end, says Smolin, one of the founders of Canada's Perimeter Institute of Theoretical Physics and himself a lapsed string theorist. In fact, he (and others) argue convincingly, string theory isn't even a fully formed theory—it's just a "conjecture." As Smolin reminds his readers, string theorists haven't been able to prove any of their exotic ideas, and he says there isn't much chance that they will in the foreseeable future. The discovery of "dark energy," which seems to be pushing the universe apart faster and faster, isn't explained by string theory and is proving troublesome for that theory's advocates. Smolin (The Life of the Cosmos) believes that physicists are making the mistake of searching for a theory that is "beautiful" and "elegant" instead of one that's actually backed up by experiments. He encourages physicists to investigate new alternatives and highlights several young physicists whose work he finds promising. This isn't easy reading, but it will appeal to dedicated science buffs interested in where physics may be headed in the next decade.
    bref, tout ça pour dire : 'tête froide faut savoir garder parfois'
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  34. #28
    PopolAuQuébec

    Re : Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein

    Un petit aparté concernant Lee Smolin. À la question 2005 de "Edge The world question center":

    "What Do You Believe Is True Even Though You Cannot Prove It?"

    il répond : http://www.edge.org/q2005/q05_5.html#smolin

    Fascinant !

  35. #29
    GillesH38a

    Re : Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein

    Citation Envoyé par Rincevent Voir le message
    s'lut

    j'voudrais pas donner l'impression de tenter de casser l'ambiance , mais pour info y'a 2 bouquins de vulgarisation qui sont sortis "assez récemment" au sujet de la M-théorie...
    ah ben si même les spécialistes sont sceptiques....ça va pas arranger mes doutes ! je ne voulais pas être méchant sur l'absence totale de tests expérimentaux, la critique est tellement facile .... .

    mlaheureusement je garde mes doutes sur le fait que la théorie des cordes puisse être même théoriquement une TDT "Théorie Du Tout" (TOE en good english) : la réponse de Mtheory est trop technique pour que je puisse la critiquer, mais je n'y vois pas clairement la réponse à mon problème, que je précise : la méca Q standard a un problème fondamental d'interprétation sur la théorie de la mesure, popularisée par les expériences d'Aspect, qui se manifeste par deux prescriptions très différentes suivant qu'on traite l'évolution lagrangienne d'une fonction d'onde ou la mesure. La théorie quantique des champs permet de généraliser le lagrangien à la quantification du nombre de particules, mais si je ne m'abuse ne répond toujours pas au problème de la mesure : elle utilise toujours des prescriptions pour calculer des quantités physiques comme les sections efficaces mais ne dis toujours pas ce qu'il se passe fondamentalement quand une particule se matérialise dans un détecteur du CERN !!
    Et j'ai bien l'impression que la théorie des cordes ne fait toujours que tenter "d'expliquer" le comportement lagrangien des champs quantiques en introduisant de nouveaux objets encore plus compliqués (des cordes, des membranes etc...) mais sans donner toujours la moindre explication de ce qu'il se passe lors d'une mesure ! avec en plus des objets tellement loin de nos expériences qu'on ne peut même pas la confronter à l'expérience, contrairement à toutes les théories précédentes... de quoi quand même rester sur sa faim.

  36. #30
    mtheory

    Re : Landscape et théorie des cordes/Kaluza-Klein

    Citation Envoyé par PopolAuQuébec Voir le message
    Un petit aparté concernant Lee Smolin. À la question 2005 de "Edge The world question center":

    "What Do You Believe Is True Even Though You Cannot Prove It?"

    il répond : http://www.edge.org/q2005/q05_5.html#smolin

    Fascinant !
    Absolument rien de nouveau,il suffit de comprendre ce que Heisenberg,Dirac et Bohr avaient en tête pour comprendre qu'à part le caractère déterministe de la MQ que Smolin espère restaurer son point de vue est le même que celui des pères fondateurs de la MQ orthodoxe.
    Wheeler et Penrose disent des choses comme ça depuis 40 ans et tous les gens travaillant en QG ,y compris les cordistes,pensent que l'espace-temps n'est pas fondamental mais émergeant.
    Les derniers rapports du congrès Solvay sont très explicites à ce propos.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. La théorie des cordes est-elle une théorie scientifique ?
    Par JPL dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 215
    Dernier message: 22/08/2011, 19h56
  2. Kaluza-Klein
    Par G13 dans le forum Physique
    Réponses: 11
    Dernier message: 25/10/2007, 11h47
  3. Réponses: 15
    Dernier message: 03/07/2006, 22h17
  4. Cinquième dimension de Kaluza Klein
    Par chaverondier dans le forum Physique
    Réponses: 10
    Dernier message: 03/12/2004, 14h39
  5. Théories de Kaluza-Klein
    Par N'roghara dans le forum Physique
    Réponses: 6
    Dernier message: 21/07/2004, 23h52