Page 3 sur 3 PremièrePremière 3
Affichage des résultats 61 à 76 sur 76

Les Origines de la Vie



  1. #61
    astacus3D

    Re : Les Origine de la Vie


    ------

    Salut,

    les origines de la vie... très bonne question.

    Il semble bien difficile de pouvoir y répondre en l'état actuel de nos connaissances.

    Même si nous envisageons la formation de la matière à partir d'un big bang dont nous ne pouvons approcher le T0 et auquel nous ne pouvons que formuler diverses hypothèses...

    Même si nous envisageons effectivement les processus chimiques et éléctriques qui ont pu permettre la formation de molécules complexes à partir d'atomes dans une soupe primitive...

    Et nous ne pouvons approcher d'ailleurs que l'origine de la vie sur terre et non dans l'univers : je ne veux pas jouer les fox mulder, mais la présence d'organismes vivants au niveau des "fumeurs noirs" est tout de même un exemple de l'organisation de la vie dans des milieux extrêmes... donc pourquoi pas sur des planètes obscures et lointaines dont nous n'avons pas la moindre idée... Le vivant n'est peut être pas le seul apanage de notre planète bleue...

    Et le hasard dans tout ça...? Doit on forcémment penser que la vie n'est que le fruit du hasard ou bien y a t-il des plans établis que nous n'imaginons pas. Il est écrit dans la bible, le livre des rois, que : "Le Seigneur est le dieu des sciences, et c'est pour lui que sont préparées les pensées". Personnellement je ne soutient pas cette version divine mais ces interrogations sans réponses lui laisse encore de beaux jours devant lui....


    ______________________________ ___________________________
    Cultiver les sciences et ne pas aimer les hommes, c'est allumer un flambeau et fermer les yeux. [Proverbe chinois]

    -----

  2. #62
    DonPanic

    Re : Les Origine de la Vie

    Salut
    Citation Envoyé par rouxc
    des trucs plus ou moins irréfutables genre "la vie, c'est le mouvement" sans le moindre intérêt
    La dessus je met un petit b mole parce que dans ce cas la, le systeme solaire est vivant, un cailloux l'est aussi etc etc...
    Tu donnes la définition qui te convient à la vie, et tu dis n'importe quoi est vivant, c'est de la grosse tautologie.
    Et bien sûr tu continues dare-dare à énoncer ces trucs irréfutables et sans le moindre intérêt

  3. #63
    rouxc

    Re : Les Origine de la Vie

    Qu'est-ce qui fait que la definition actuelle du vivant est irrefutable?

  4. #64
    DonPanic

    Re : Les Origine de la Vie

    Salut
    Citation Envoyé par rouxc
    Qu'est-ce qui fait que la definition actuelle du vivant est irrefutable?
    1) on s'entend sur une définition du vivant acceptable par le plus grand nombre,
    2) ensuite, ce qui est réfutable, c'est la qualification de vivant ou de non vivant d'un "objet" considéré.

  5. #65
    claude27

    Re : Les Origine de la Vie

    Citation Envoyé par glevesque
    Salut à tous


    L'explosion de la diversité. Superbe de bonne lecture, je vous l'assure !!!!

    A++
    SUPERBE en effet . Grand merci pour cette information

    bonne soirée

    claude27

  6. #66
    claude27

    Re : Les Origine de la Vie

    Citation Envoyé par glevesque
    Salut à tous

    Voici un superbe site sur la faune d'Édiacara d'il y a quelques 600 Ma et de l'apparition des tout premier métazoaires. La faune Tommotienne et de Burgess qui l'ont suivient par la suite. A partir de ce liens vous pouvez également trouver des explications sur les 5 principale exteinction de masse, et l'évolution chimico-minérale des premier temps de la terre (Volcanisme, météorites etc,,,)

    L'explosion de la diversité. Superbe de bonne lecture, je vous l'assure !!!!

    A++

    Je n' ai pas terminé d' explorer ce site superbe , mais j' y trouve ce jour cette information, au chapitre des grandes extinctions :

    " En compilant les fluctuations numériques des familles et des genres marins depuis le Permien, c'est-à-dire pour les derniers 285 millions d'années, ces chercheurs ont mis en évidence une périodicité de 26 Ma dans les extinctions.

    Pour certains, une telle évidence renforce l'hypothèse d'une cause extra-terrestre, mais on est loin d'avoir cerné l'explication à cette périodicité. "

    Or j' ai lu il y a qqs mois , voire un à deux ans , dans une revue genre " Ciel et Espace " que le soleil se "balladait" librement dans la voie lactée en traversant les différents bras spiraux .... avec une périodicié ? dont je ne me souviens plus.
    Il faudrait que je fasse des recherches ...
    Et si cette périodicité étéit justement de .... 26 millions d' années, et que le soleil dans sa course effrénée , rencontrait donc, dans un bras spiral qu' il traverserait régulièrement, avec la dite périodicité, des conditions particulières ( proximité d' autres étoiles bien particulières, nuages de gaz, champs de rayonnement, pluie d' astéroides, je ne sais quoi ) , qui amèneraient donc sur terre , et sur les autres planètes du système solaire, de grandes perturbations, qui auraient aussi bien pu affecter les temps géologiques de Mars , en assèchant ses mers par exemple, ou lui faisant perdre son atmosphère, ....

    Elucubrations ? ou à creuser ? va savoir

  7. #67
    glevesque

    Re : Les Origine de la Vie

    Salut

    Elucubrations ? ou à creuser ? va savoir
    À creuser je dirais plus, La galaxie a en fait plusieurs zones de variation de densité en matière et en champs gravitationnelle, celles-si peuvent avoirs toutes sortes d'influence sur les astéorides ou les comètes (hort) en effet ou sur la dérive des plaques tectoniques continentale de la litosphère (par une sorte d'influence gravitationnelle et activation du noyau terrestre, zone de convection et mouvement fluidique du mentau magmatique). La course du soleil autoure de la galaxie est de 250 millions d'années environ, ce qui donne un age de 18 à 20 ans pour notre soleil, il sort donc tout juste de sa période d'adolessence en quelque sorte. Il y aurait donc approximativement 10 pérodes d'exteinction de différentes empleure à l'intérieurs de ce l'apsce de temps. Oui, j'ai déjà lut ca à quelque part moi aussi. Mais attendon la prochaine intervention de DonPanic, qui va surement nous déméler tout ca à sa manière à lui.

    Salut
    http://www.unmannedspaceflight.com/index.php?showtopic=8532

  8. #68
    glevesque

    Re : Les Origine de la Vie

    Salut à tous

    J'aimerais bien avoir vos commentaire sur cette partie du texte

    Les premières colonies de bactéries :

    Aux files des années et des siècles, certaines bactéries se sont regrouper pour former des colonies, afin de facilité leur survie et leur adaptation face à l’environnement. Comme les stromatolithes qui sont les premiers vestiges calcaires de colonie de cyanobactérie, qui ont peuplé la terre à cette époque. Les cellules se trouvaient donc regroupés à des endroits bien différents à l’intérieur de ses colonies. Elles avaient donc accès aux différents éléments nutritifs du milieu de manières très différentes, selon les positions respectives qu’elles occupaient à l’intérieur de celle-ci. Pour assurer ainsi leur survie, certaines de ses bactéries se sont donc mises à coopérer de plus en plus étroitement avec leurs entourages, en échangeant ou en transférant de temps à autres, certains de leurs éléments nutritifs. Processus qui a été grandement facilité par la suite par l’intervention de certaines formes de mutations génétiques, qui ont été effectués de manière tout à fait aléatoire, sur le plan de l’adaptation et de l’évolution.

    Plusieurs facteurs environnementaux peuvent interagire avec l’ADN et causés toutes sortes de mutations, comme les rayons ultraviolets, certaines substances chimiques, la foudre et des erreurs de transcriptions, etc... Les bactéries ont ainsi évoluées, en favorisant et en établissant différentes formes de contactes très étroits entre elles et leur environnement et par différente forme de communication intra et extracellulaires, effectués de manières quasi permanentes entre elles. Les différentes formes de communications entrent les bactéries, étaient alors rendu possible grâces à différents processus biochimiques et génétiques axés sur certaines molécules organiques, ce trouvant alors situées à la surface de la membrane cellulaire des bactéries. Ainsi certaines d’entres-elles vont se spécialiser de plus en plus et se concentrée d’avantage sur la production et la sécrétion de différentes molécules, qui seront par la suite évacuée à l’extérieur d’elles pour informer les autres bactéries de ses besoins essentielles. Nous avons ici l’ancêtre du mécanisme cellulaire, qui est reliés à la sécrétion et à la communication à distance, effectuées par les hormones.

    De file en aiguille, avec les différentes formes de mutations génétiques, qui seront à l’avenir orientées sur les différents aspects de la communication intra et extracellulaire. Vont avoir une certaine forme de répercussion moléculaire et biochimique, acquises par les modifications effectuées sur la structure génétique interne de ses bactéries, et devenir par la suite une acquisition qui sera de plus en plus diversifier et complexes. La cellule possède différentes stratégies moléculaires et biochimiques pouvant lui permettre de s’adapter à son environnement, et d’acquérir ainsi une certaine forme d’équilibre. Elles possèdent également des mécanismes d’ingénieries moléculaires, servant à la réparation de leurs brins d’ADN, qui à ses époques très reculées de l’évolution de la vie, n’était tout simplement pas aussi performante qu’actuellement. Plusieurs formes de mutations sont alors rendues possibles, par des erreurs effectuer pendant la transcription et la copie de l’ADN, lors de la division cellulaire des bactéries. Les cellules bactériennes possèdent également différents mécanismes leurs permettant d’échangés entres-elles, certaines morceaux d’ADN. La conjugaison bactérienne comme reproduction.

    D’autres phénomènes génétiques sont également mis en jeu, comme la découverte en 1940 des séquences mobiles d’ADN pouvant se déplacer à l’intérieur de la structure génétique d’une cellule. Élément transposable permettant une diversité génétique, encore plus grande face à l’évolution des espèces. Elle consiste pour la cellule à couper une certaine partie de son ADN, dans le but de la recoller à un autre endroit, situé à l’intérieur de sa structure génétique. Le morceau d’ADN, se trouvant ainsi déplacer de sa position initiale et recoller ailleurs dans la structure génétique de la cellule. Favorise ainsi différentes formes d’adaptations possibles et accidentelles envers l’expression de nouvelles caractéristiques moléculaires, biochimiques et génétiques des cellules face à leur environnement, tout en augmentant du même coût ses différentes possibilités de survie. Dont certaines de ses caractéristiques, étant les plus favorables à l’évolution et à l’adaptation des cellules envers leur milieu, seront désormais transmises et conservées sous forme héréditaire, favorisant ainsi la survie de l’espèce sur le plan de la sélection naturel. Tandis que les autres cellules et bactéries n’ayant pas réussit, en des temps raisonnables à s’adapter adéquatement à leur nouveau milieu et à leur environnement. Seront tout simplement remplacer par les nouvelles générations, dont ceux n’ayant pas les mêmes caractéristiques génétiques, seront tout simplement appeler à disparaître.

    C’est le processus standard qui est attribué à l’évolution de la vie et à la sélection naturelle des espèces, ou le plus fort envers ses différentes capacités d’adaptations sur le plan génétique et physiologique, l’emporte tout simplement sur les autres et assure ainsi à sa descendance les meilleurs attributs génétiques possibles. Certaines de ses mutations accidentelles effectuées sur le plan génétique, ont ainsi favorisé différentes interventions possibles sur l’environnement, qui par le développement et l’adaptation de leur différente fonctionnalité, dont certaines d’entre elles se sont tout simplement révélés très utiles. Ont tout simplement été sélectionné afin de favoriser une meilleure adaptation possible face à l’évolution. Adaptation qui résulte en fait d’un processus purement biochimique, visant tout simplement des meilleurs affinités électrochimiques sur l’état vibrationnelle et réactionnelle des molécules impliquées dans ses différentes réactions chimiques. Ainsi selon la position occupée par une bactérie à l’intérieur d’une colonie quelconque. Différents processus biochimiques, faisant partie d’un ensemble de possibilité génétique beaucoup plus vaste et pouvant être exprimé en fonction des différentes situations d’équilibre et de complémentarité environnementale, biologique et biochimique. Seront tout simplement sélectionnés et mis en contribution pour répondre aux différents besoins de survie des bactéries. Peut importait désormais la position occupée par une bactérie à l’intérieur de la colonie.

    Ces différentes contributions sur le plan génétique et biochimique, qui ont été acquit à travers toute l’évolution, seront désormais sélectionnées et activées en fonction de certains facteurs environnementaux, qui seront alors capter et traduit par les cellules, afin de mettre en activité certaines région génétique axée sur la production de certaines protéines et enzymes. Dont l’activité et l’action première, sera d’effectuées une certaine forme de complémentarité biochimique, visant un meilleur équilibre fonctionnel de la cellule envers son environnement. C’est un mécanisme qui est basé sur la communication et la spécialisation cellulaire, afin d’adapter la survit de la bactérie en fonction de la position exacte, qu’elle pourrait occuper désormais à l’intérieur d’une colonie. De cette manière, les bactéries d’une colonie pourront êtres désormais situés a n’importe qu’elles endroit de celle-ci, et même changer de place. Ce phénomène pourrait être à l’origine des différents gènes homéotiques, axés sur le développement et la segmentation des cellules, phénomène qui est d’ailleurs essentielle à la différenciation et la spécialisation des cellules, composant les différents organismes pluricellulaires.

    Les organismes pluricellulaires :

    Ceci termine l’évolution de la vie unicellulaire, qui a été le processus de l’évolution de la vie la plus longue sur terre, s’échelonnant sur une période de temps de plus de deux milliards d’années environ. Nous allons maintenant nous diriger vers la vie pluricellulaire, qui est responsables de tout la biodiversité des organismes supérieurs, vivant actuellement sur notre planète. Elle représente d’ailleurs, les formes de vie les plus complexes du règne animal et végétal, face à l’évolution. L’étape suivant envers l’évolution de la vie, allait être et devenir très déterminant, sur le plan structurel des organismes vivants. Il s’agit de plusieurs types de mutations génétiques successives, qui ont favorisé une certaine forme de contrôle hiérarchisé sur le plan génétique, et visant une certaine catégorie de gène bien spécifique, qui pouvaient désormais contrôler et régulariser l’expression de plusieurs autres gènes. Ceux-ci possédaient des caractéristiques fonctionnelles bien définis, acquis à des époques bien différentes à travers l’évolution et qui allaient favoriser un meilleur équilibre envers les millieu extérieurs et environnemental.

    Ici il s’agit des véritables gènes homéotiques de segmentation et de développement cellulaire, qui ont été acquit seulement par les cellules de type eucaryote les plus évoluées. Désormais et pour la première fois dans toute l’histoire de l’évolution de la vie sur terre, une seule cellule sera nécessaire pour développer un organisme vivant complet et très complexe. Constituer de plusieurs organes physiologiques très différents et bien définis, et qui seront étroitement reliés entre eux par différent processus de communication et de différenciation cellulaire, le tout étant sous contrôle génétique. Cette époque remonte à plus de 700 millions d’années environ, à l’époque géologique correspondant au préCambien et est caractérisée par une sorte d’explosion des organismes vivants pluricellulaires à corps mous, comme les méduses et les éponges.
    A++
    http://www.unmannedspaceflight.com/index.php?showtopic=8532

  9. #69
    charlie

    Re : Les Origine de la Vie

    Bonjour,

    En compilant les fluctuations numériques des familles et des genres marins depuis le Permien, c'est-à-dire pour les derniers 285 millions d'années, ces chercheurs ont mis en évidence une périodicité de 26 Ma dans les extinctions.

    Pour certains, une telle évidence renforce l'hypothèse d'une cause extra-terrestre, mais on est loin d'avoir cerné l'explication à cette périodicité.
    l'hypothèse de la périodicité des extinctions de masses est une vieille hypothèse qui n'est plus tellement d'acvtualité car en réalité si on prends rélement un pas de 26 Ma, on tombe sur des zones sans réelles extinctions et de réelles exitnctions de masses ont lieux à d'autres moments. au niveau de la limite Permien-Trias i ya eu la plus grande extinction de masse jamais relatée et à peine 15 Ma d'années plus tard il ye n eu une nouvelle tandis que durant les 60 Ma qu'a duré le Crétacé, il n'y a pas eu d'augmentation notalb e des extinctions (sauf à la fin bien sûr...).
    Il ya de nombreuses causes possibles à une extinction, les causes extraterrestres en font parti mais ne sont pas les seules, les raisons purement terrestres ne sont pas à oublier (fermetures d'océans, changements climatiques, variations du niveau marin etc...)

    C
    Soon, oh soon the light, ours to shape for all time, ours the right; the sun will lead us.

  10. #70
    glevesque

    Re : Les Origine de la Vie

    Citation Envoyé par charlie
    l'hypothèse de la périodicité des extinctions de masses est une vieille hypothèse qui n'est plus tellement d'acvtualité car en réalité si on prends rélement un pas de 26 Ma, on tombe sur des zones sans réelles extinctions et de réelles exitnctions de masses ont lieux à d'autres moments. au niveau de la limite Permien-Trias i ya eu la plus grande extinction de masse jamais relatée et à peine 15 Ma d'années plus tard il ye n eu une nouvelle tandis que durant les 60 Ma qu'a duré le Crétacé, il n'y a pas eu d'augmentation notalb e des extinctions (sauf à la fin bien sûr...).
    Voici un nouveau élément de réponce possible sur l'hypothèse de la périodicité des extinctions de masses de 62 Ma.

    Source : La vie obéit à un cycle de 62 millions d'années (Space New)

    Gilles
    http://www.unmannedspaceflight.com/index.php?showtopic=8532

  11. #71
    rr-rg-rq

    Re : Les Origine de la Vie


  12. #72
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Les Origine de la Vie

    salut

    La périodicité des extinctions c'est de l'ordre de l'artefact statistique. En gros une analyse de Fourrier permet toujours d'extraire des harmoniques de tous ordres dans la courbe la plus biscornue. Suffit d'exhiber celle qui a le plus fort coef et de la présenter comme "cycle de la vie" et hop, un c0nnerie de plus .

    a+

  13. #73
    rr-rg-rq

    Re : Les Origine de la Vie

    Salut

    Effictivement, tous n'est qu'une question de statistique. Mais il y a tout de même des cycles dans la nature et certains d'entres ceux-ci peuvent également avoire des coincidence directent sur la périodicitées des extinctions masssive.

    Exemple la technonique des plaques présente une certaines forme de périodicité, le mouvement du système Solaire autoure de la galaxie en 225 millions d'années en est un autre, la précessions des équinoxe, de l'obliquité et de l'exentricité de l'orbitre terrestre en sont d'autre. Parfois il s'agit effectivement d'une forme de résonnance ou harmonique entre plusieurs sous cycles qui resorte dans une forme de périodicité cyclique !

    La nature en fait et construite autoure des cycles et de leurs raissonnances mutuelles les uns par rapport aux autres si on peut dire, pour faire cours !

  14. #74
    rr-rg-rq

    Re : Les Origine de la Vie

    Salut

    Voici un petit résumé des cinq extinctions massivent.
    Les Cinq Extinctions de Masse !


    Note de la modération (la deuxième... ). Merci de ne pas encombrer le forum avec des citations à rallonge. Utiliser des liens externes. Citation supprimée
    Dernière modification par deep_turtle ; 09/12/2005 à 20h20.

  15. #75
    rr-rg-rq

    Re : Les Origines de la Vie

    Salut

    Voici un suplément en ajout :


    A chaque mutation des gènes qui sont impliqués dans le développement cellulaire, il y a eu un Boom sur la biodiversité ! (comme pour le boom du Cambrien avec les gènes homéotique et de segmentaion)

    Au début la terre était un environnement extrème ! (milieu propice aux développement des organisme comme les Archéobactéries)

    Si on se base sur l'aspect évolutif de l'ingénérie génétique (réplication, gène de dévelippement et épissage du pré-l'ARNm ), qui est axée sur sur l'établissement et la stabilisation de la réplication de l'ADN (du^plication et correction d'érreur), soit tout juste après l'événement de l'ARN auto-catalysant !

    On peut supposé que l'ancètre (LUCA par exemple) devait dupliquer son ADN de manière continut, un peut comme les bactéries actuelle (polycistronique). On peut supposer alors que différentes source de mutation sur les gènes de l'ingénérie réplicative, ont alors donnés différente source évolutive, dont celle qui allait s'orienté vers les ancètres des Eubactéries et puis plus tart celles des ancètres des archéobactéries.

    Les pré-Archéobactérie aurait évolué par la suite vers deux souches : Les Archéobactéries actuelles et les Urcaryote ancestrale. Par la suite avec différents mécanisme de fusion impliquant Procaryote et ancètres des Urcaryote, serait apparut les Eucaryotes.

    C'est les différentes formes de mécanismes qui sont relié dans les différents processus d'épissage des pré-ARNm, qui me pousse a faire cette association (entre les Arché et les Eucaryote). Au début une forme de mutation par addition ou incersion sur l'ADN, aurait fait la promotion d'une nouvelle forme de cinergie bio-moléculaire génétique, favorisant les phénomènes d'épissage. Le tout aurait dut disparaitre par la suite par le mécanisme relié a la pression sélective d'alors. Mais certains événement environementale de contingence en aurait désider autrement, et favoriser l'émergance et l'évolution de ce grand facteur de diversification génétique. Puisque que les mécanisme d'épissage sont a l'origine d'un facteur croissant de la variabilité génétique et donc d'adaptation (un gène plusieurs protéines).

    L'épissage est un épiphénomène génétique qui ce déroule en péréfirie immédiat de l'ADN, bien que les gènes qui sont impliquer dans la production des différents complexe protéinique (Spliceosomes + ADN small) sont sous le controle directe de l'expression génétique. Le tout forme une cinergie biochimique qui est intervenut a une époque bien loingtaine. Mais cette nouvelle cinergie bio-moléculaire, allait devenir un facteur d'évolution principale, qui donna naissance aux Arché et au Eucaryote.

    Voici un petit schéma pour illustrer mes propos !



    Les gènes de polarisation de l'étape deux, seraient une modification évolutive et associative des gènes de Réplication et les ancètres des génes de segmentation de l'étape 3 suivante. De même pour l'étape 3 et 4 sur les gènes homéotique.

    A chaques étape de cette ingénérie génétique évolutive des gènes de réplication et de développement, serait étroitement associé comme cause a une explosion évolutive de la variabilité et la diversité des organisme vivant qui ont marqués ces époques géologique du début du palonzoique.

    Étape 1 : Explosion de la vie avec LUCA, le premier véritable cellule vivante doté de mécanisme de réplication. Un peut plus tard (quelque millions d'années) une branche se divise en 2 pour donner naissence aux Eucariotes (ancètre des bactérie) et aux pré-Archéobactéries.

    Étape 2 : Marque la naissence des gènes de polarité et le début des gènes impliqués dans le phénomènes d'épissage (cinergie génétique de bouclage d'affinité biochimique). Cette étape marque la naissence des véritables Archéobactéries. L'explosion de la diversité de ces organismes procaryotique, va favorise par la suite une division qui donnera naissence aux Urcaryotes (ancètre des Eucaryote actuelle). Les Urcaryote vont évoluer vers les Eucaryote par l'étabblissement des premier gène précurseure et intégrateur de segmentation. C'est l'époque du boom des protistes vers 900 millions d'années.

    Étape 3 :Les gènes précurseur de segmentation évolut et donne naissences au tout premier organisme métazoaire (multicellulaire). Ces organisme présente quelque axe de différenciation morphologique (comme les méduse, les éponge et autre). C'est le début et le boom des premier métazoaire a corps mous, vers 700 millions d'années.

    Étape 4 : Apparition et évolution des gènes homéotique, qui a caractérisé le boom et l'explosion de la variété biologique du cambrien voilà 505 millions d'années. Étape de l'évolution qui est associé a la croissence des grands plans d'organisation ou organisateurs des organismes vivant, comme l'explosion de la variété des arthropodes de cette époque.

    Chaque boom est suivit d'une perte progressive, accause des ajustement qui sont relié aux différents mécanisme de l'évolution, qui sont potés sur la pression sélective naturelle des espèces, mais aussi entre-mélé de différents processus de contingence. (mécanisme de décimination)

    Venez en discuter et émetre vos opignons !

    Gilles

  16. #76
    rr-rg-rq

    Re : Les Origines de la Vie

    Salut
    Correctif :
    Étape 1 : Explosion de la vie avec LUCA, le premier véritable cellule vivante doté de mécanisme de réplication. Un peut plus tard (quelque millions d'années) une branche se divise en 2 pour donner naissence aux Eucariotes (ancètre des bactérie) et aux pré-Archéobactéries.
    Étape 1 : Explosion de la vie avec LUCA, le premier véritable cellule vivante doté de mécanisme de réplication. Un peut plus tard (quelque millions d'années) une branche se divise en 2 pour donner naissence aux Eubactéries (ancètre des bactérie) et aux pré-Archéobactéries.


    Quant pensez-vous !

Page 3 sur 3 PremièrePremière 3

Discussions similaires

  1. Réponses: 22
    Dernier message: 06/09/2007, 13h23
  2. Les origines de la vie
    Par caroline dans le forum Lectures scientifiques
    Réponses: 10
    Dernier message: 27/12/2006, 14h11
  3. les origines
    Par stupide_boy_lol dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 12
    Dernier message: 27/12/2006, 06h31
  4. Les Métabolismes, les origines de la vie
    Par chris odin dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 08/01/2006, 11h22
  5. Les femmes, et les origines des guerres.
    Par Léopol dans le forum [ARCHIVE] Psychologie / Sociologie
    Réponses: 63
    Dernier message: 02/12/2004, 12h19