Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

difference d'accélération entre planck et hubble



  1. #1
    papyneo

    difference d'accélération entre planck et hubble


    ------

    Bonjour,

    en lisant un article sur le site trust my science https://trustmyscience.com/expansion...ique-actuelle/

    je me rends compte que la différence de valeur d'accélération entre les mesures de planck et hubble, nécessiterait une refonte de l'astrophysique.

    Un extrait:

    "Lancée en 2009, la mission Planck avait pour mission d’analyser et d’étudier en profondeur le fond diffus cosmologique, c’est-à-dire le flux de photons émis 380’000 ans après le Big Bang. Les données recueillies (rendues publiques en mars 2013) ont permis au satellite de déterminer une valeur précise de 67.8 (km/s)/Mpc pour la constante de Hubble. Cependant, dans une étude acceptée pour publication dans The Astrophysical Journal, une équipe d’astrophysiciens dirigée par Adam. G. Reiss en propose une nouvelle valeur bien supérieure. En utilisant le satellite Hubble, les auteurs ont en effet déterminé une nouvelle valeur égale à 73.48+/-1.66 (km/s)Mpc, soit 9% plus élevée que celle mesurée par Planck. De précédentes valeurs, également supérieures, avaient déjà été obtenues par Hubble mais comportaient d’importantes incertitudes de mesure. Cependant, cette fois-ci, en calibrant plus finement le télescope de manière à affiner la mesure des parallaxes de neuf céphéides situées entre 1.7 et 3.6 kpc de la Terre, les astrophysiciens ont réussi à réduire l’incertitude en dessous des 2.3%. Une valeur bien inférieure à l’objectif initial de Hubble qui était de déterminer la constante de Hubble avec une incertitude de 10%.

    Grâce à cette nouvelle précision, les chercheurs ont donc la confirmation que la dynamique de l’expansion de l’univers primitif était bien différente de sa dynamique actuelle. En revanche, cela confirme également l’épineux problème que les scientifiques avaient déjà soulevé il y a quelques années : pour quelles raisons les données de Planck et de Hubble divergent-elles aussi drastiquement ? « Les deux résultats ont chacun été confirmés à de multiples reprises, donc à moins qu’il s’agisse d’une série d’erreurs de mesures sans rapport les unes avec les autres, il est fort probable qu’il s’agisse d’un véritable phénomène propre à l’univers » explique Adam Reiss, chercheur au Space Telescope Science Institute. Si les mesures de Planck et de Hubble sont toutes les deux correctes, alors nos modèles théoriques devront être sérieusement révisés. Les physiciens ont déjà commencé à s’aventurer dans le développement de certaines hypothèses.

    L’une d’elles concerne l’énergie noire. Celle-ci, en plus d’être à l’origine de l’accélération de l’expansion, subirait elle-même une accélération intrinsèque. L’expansion accélérait donc toujours plus vite selon un taux exponentiellement croissant. Une autre hypothèse fait intervenir les neutrinos stériles ; uniquement sensibles à la gravité, ces neutrinos particuliers se propageraient à une vitesse ultra-relativiste et affecteraient ainsi la dynamique de l’univers. Enfin, une autre affirme que cette divergence de valeurs pourrait être due à une importante sous-estimation de la densité d’énergie de la matière noire.

    Chacune de ces explications, si elles s’avéraient correctes, nécessiterait une refonte complète de notre modèle cosmologique. Néanmoins, de nombreuses observations doivent encore être menées pour ne serait-ce que commencer à conforter l’une d’elles. De quoi nous assurer un foisonnement de découvertes dans les années à venir.
    "

    Quelle hypothèse est privilégiée actuellement ?:

    1. l’énergie noire
    2. les neutrinos stériles
    3. la matière noire

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    xxxxxxxx

    Re : difference d'accélération entre planck et hubble

    Bonjour,

    C'est marrant comme certains sujets refont surface après quelques mois :

    https://forums.futura-sciences.com/a...ml#post6153487

    ... quand c'est moi qui commence une discussion, c'est assez souvent tourné en dérision par certains intervenants...

  4. #3
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : difference d'accélération entre planck et hubble

    Pour l'instant il n'y a qu'une seule réponse : wait and see.

    Des infos :

    L’expansion cosmique, plus rapide qu’on ne le pensait ?

    Constante de Hubble : nouvelle mesure et renforcement du désaccord avec la valeur issue du CMB

    Seminar: A new measurement of the expansion rate of the Universe and a path to 1 % with Gaia


    NEW PARALLAXES OF GALACTIC CEPHEIDS FROM SPATIALLY SCANNING THE
    HUBBLE SPACE TELESCOPE: IMPLICATIONS FOR THE HUBBLE CONSTANT
    Adam G. Riess et al.
    Accepté pour publication par The Astrophysical Journal
    https://arxiv.org/pdf/1801.01120.pdf
    Parcours Etranges

  5. #4
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : difference d'accélération entre planck et hubble

    Je rajoute ceci, de l'excellente série PBS Space Time (en anglais) que j'en profite pour promotionner :

    https://www.youtube.com/watch?v=72cM_E6bsOs
    Parcours Etranges

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : difference d'accélération entre planck et hubble

    2 voies d'explication pour résoudre l'écart :

    1/ Existence d'une source d'erreur systématique dans la mesure des distances et des luminosités des Céphéides et des SNIA

    2/ Voie vers un nouvelles physique, avec 3 voies envisagées :
    a) nouvelles particule élusive (on pense notamment au neutrino stérile)
    b) interaction entre la matière noire et les baryons
    c) variation de la constante cosmo
    Parcours Etranges

  8. #6
    yves95210

    Re : difference d'accélération entre planck et hubble

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Gilgamesh Voir le message
    2 voies d'explication pour résoudre l'écart :

    1/ Existence d'une source d'erreur systématique dans la mesure des distances et des luminosités des Céphéides et des SNIA
    2/ Voie vers un nouvelles physique, avec 3 voies envisagées :
    a) nouvelles particule élusive (on pense notamment au neutrino stérile)
    b) interaction entre la matière noire et les baryons
    c) variation de la constante cosmo
    Voir aussi dans les actualités une nouvelle méthode de mesure de H0. L'échantillon de données n'est pas encore suffisant et donc l'incertitude est encore assez grande, mais le résultat se rapproche de celui obtenu à partir de la "distance ladder" (Céphéides + SNIA) - ce qui irait à l'encontre de l'explication 1.

    D'autre part (mais je ne suis pas trop sûr de ce que j'avance), le fait que la méthode de l'"inverse distance ladder" (BAO + SNIA) donne un résultat compatible avec la valeur de H0 calculée par la collaboration Planck, irait aussi à l'encontre de l'explication de l'écart par une erreur systématique dans les mesures de distances et luminosités des SN.

    Mais il y a une troisième voie d'explication, ne faisant pas appel à une nouvelle physique bien qu'elle se rapproche de la 2.c ci-dessus :
    le fait que le modèle basé sur la métrique FLRW ne soit qu'une approximation insuffisante aux époques "récentes": l'univers récent n'est homogène qu'à partir d'une échelle de l'ordre du milliard d'années-lumière, loin d'être négligeable par rapport à la taille de l'univers observable. Et la prise en compte des inhomogénéités pour établir des valeurs moyennes des paramètres de densité et du taux d'expansion peut selon les travaux de certains théoriciens résulter dans l'apparition d'un effet d'accélération analogue à celui de la constante cosmologique du modèle LambdaCDM (qui pourrait du coup être nulle ou plus petite que la valeur calculée selon ce modèle).

    La non-homogénéité étant croissante (le volume des vides cosmiques augmente, donc le volume relatif des grandes structures diminue), il en résulterait un accroissement de cet effet - c'est pour cela que je fais le parallèle avec l'explication 2.c (variation de la constante cosmologique).
    Le modèle LambdaCDM ne serait alors qu'un modèle effectif, avec un Lambda variable qui ne serait pas la constante cosmologique de l'équation d'Einstein. Cette hypothèse me semble intéressante car, d'une part elle ne remettrait pas en cause les résultats obtenus à partir de ce modèle, d'autre part elle ne nécessite pas de "nouvelle physique".
    Dernière modification par yves95210 ; 26/01/2019 à 10h54.

  9. Publicité
  10. #7
    papyneo

    Re : difference d'accélération entre planck et hubble

    Merci gilgamesh pour ce lien youtube. Je ne connaissais pas mais je trouve les videos supers. Bon j'ai dû un peu ralentir la video car la vitesse de l'anglais est un peu rapide pour moi mais c'est très très bien fait...

  11. #8
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : difference d'accélération entre planck et hubble

    Citation Envoyé par papyneo Voir le message
    Merci gilgamesh pour ce lien youtube. Je ne connaissais pas mais je trouve les videos supers. Bon j'ai dû un peu ralentir la video car la vitesse de l'anglais est un peu rapide pour moi mais c'est très très bien fait...
    Tu peux mettre le sous titrage pour t'aider, ça donne une translittération automatique mais ça marche pas mal.
    Parcours Etranges

  12. #9
    yves95210

    Re : difference d'accélération entre planck et hubble

    Bonjour,

    A ce sujet, je conseille la lecture du dernier post de blog de Stacy Mc Gaugh, dont voici la conclusion :
    In cosmology, we are accustomed to having to find our way through apparently conflicting data. The difference between an expansion rate of 67 and 73 seems trivial given that the field was long riven – in living memory – by the dispute between 50 and 100. This gives rise to the expectation that the current difference is just a matter of some subtle systematic error somewhere. That may well be correct. But it is also conceivable that FLRW is inadequate to describe the universe, and we have been driven to the objectively bizarre parameters of ΛCDM because it happens to be the best approximation that can be obtained to what is really going on when we insist on approximating it with FLRW.

    Though a logical possibility, that last sentence will likely drive many cosmologists to reach for their torches and pitchforks. Before killing the messenger, we should remember that we once endowed SCDM with the same absolute certainty we now attribute to ΛCDM. I was there, 3,000 internet years ago, when SCDM failed. There is nothing so sacred in ΛCDM that it can’t suffer the same fate, as has every single cosmology ever devised by humanity.

  13. #10
    shub22

    Re : difference d'accélération entre planck et hubble

    Je voudrais pas me mêler mais je vous signale que ce site "trustmyscience" est un peu suspect, disons bizarre.
    J'ai recopié certaines choses écrites de ce site au sujet de l'expérience de Jérusalem pour obtenir des éclaircissements et qui ont un peu soulevé des modérateurs ici
    À raison car à la fin ils parlent du référentiel du photon ce qui est évidemment impossible: le photon n'a pas de référentiel
    En gros si ça pouvait être le cas certaines grandeurs deviendraient infinies et là no way !
    Donc avec ce site méfiance et circonspection à mon avis. Du coup sur les sources je suis devenu extrêmement prudent
    Dernière modification par shub22 ; 01/02/2019 à 09h39.
    “L'eau ferrugineuse, NON !”

  14. #11
    Deedee81
    Modérateur

    Re : difference d'accélération entre planck et hubble

    Salut,

    Citation Envoyé par shub22 Voir le message
    Je voudrais pas me mêler mais je vous signale que ce site "trustmyscience" est un peu suspect, disons bizarre.
    Il y a à boire et à manger sur ce site. Et la difficulté est de faire le tri.... surtout quand on ne connait pas bien le sujet. Lorsqu'il s'agit d'apprendre/étudier un domaine physique, il vaut mieux se fier à d'autre sources.
    Keep it simple stupid

  15. #12
    papy-alain

    Re : difference d'accélération entre planck et hubble

    Pour revenir à la question initiale, les données de Planck datent de 13,7 G-années, alors que la méthode "Hubble" se base sur des observations de l'ordre de 4 ou 5 G-années. Cela ne peut il pas justifier une différence dans les résultats obtenus ?
    Les météorites ne peuvent exister car il n'y a pas de pierres dans le ciel. Lavoisier.

  16. Publicité
  17. #13
    shub22

    Re : difference d'accélération entre planck et hubble

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Salut,
    Il y a à boire et à manger sur ce site. Et la difficulté est de faire le tri.... surtout quand on ne connait pas bien le sujet. Lorsqu'il s'agit d'apprendre/étudier un domaine physique, il vaut mieux se fier à d'autre sources.
    Sans vouloir vous donner du travail en plus, peut-être que ce serait bien de faire une liste des sites fiables sur le plan scientifiques disons à 95%
    et parallèlement un peu comme ces sites dangereux car remplis de hackers mais aux conséquences bien moins graves car ils ne risquent pas de vous polluer votre ordi mais seulement la tête avec des infos bizarres voir carrément erronées, une liste des sites à éviter.
    Il est clair qu'en première approche des sites de philo -ou sciences humaines- auront des infos bien moins fiables que des sites spécialisés dans les sciences exactes , constatation que j'ai faite plusieurs fois.
    Quant aux site fiables, pêle même on peut ranger parmi ceux-là ceux des Grandes écoles, polytechnique et ENS, le CNRS, arxiv évidemment si on arrive à comprendre, l'Observatoire de Paris et quelques autres évidemment comme les revues scientifiques "Pour la science, la Recherche" etc.

    Ça permettrait de faire un tri en première approche
    “L'eau ferrugineuse, NON !”

Discussions similaires

  1. Réponses: 51
    Dernier message: 13/09/2017, 10h24
  2. Réponses: 6
    Dernier message: 21/12/2015, 21h24
  3. Réponses: 3
    Dernier message: 06/07/2014, 10h40
  4. Réponses: 22
    Dernier message: 27/12/2007, 17h01
  5. Qui y a t-il entre Planck et Quarts ?
    Par glevesque dans le forum Physique
    Réponses: 6
    Dernier message: 20/05/2005, 19h49