Répondre à la discussion
Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 72

L'origine de la peau noire



  1. #31
    invité576543
    Invité

    Re : L'origine de la peau noire

    Bonjour,

    Un peu hors sujet, mais ça ne mérite pas un nouveau fil...

    La solution pour la vitamine D, les poëles de masse en stéatite:

    Extrait d'un site que je ne citerais pas...

    La Stéatite et le soleil rayonnant.
    L'agréable rayonnement thermique que nous procure le soleil, nous parvient par ondes infra rouge invisibles à l'oeil nu (peuvent être photographiées Kirliander).
    Tout le monde recherche le soleil, l'été, pour "se recharger les batteries".
    Ces ondes calorifiques que nous procure cette grosse boule de lave, nous détend les muscles et apaise l'esprit, nous incite à respirer calmement, réduisant ainsi le stress.
    Cette haute qualité de chaleur solaire pénètre notre épiderme, nous fait ouvrir les pores et s'infiltre dans notre circulation sanguine, incitant notre corps à fabriquer la vitamine D vitale pour divers hormones et contre la dépression, il soulage les douleurs rhumatismales.
    Comme la pierre stéatite, à l'origine, était de la lave en provenance du centre de notre terre mer, elle émet le même rayonnement d'ondes que le soleil et nous procure les mêmes effets bénéfiques.
    Intéressant, non? Belle densité de c... par ligne de texte.

    Cordialement,

    -----


  2. Publicité
  3. #32
    paulb

    Re : L'origine de la peau noire

    Bonjour,
    Je ne vois pas très bien l'intérêt de cette discussion si ce n'est la mesure approximative de la durée nécessaire à l'accomplissement d'une évolution Darwinienne simple.
    Si l'on admet que la peau de l'homme d'il y a 30000 années était monochrome (blanc ou noir, ou gris, peu importe), le fait que maintenant il en existe des blancs de lait et des noirs d'ébène atteste que pour accomplir une évolution simple, il faut cette durée, ou plus exactement le nombre d'env. 1000 générations.

    Ceci éclaire le fait que dans un siècle (3 générations) il ne faut pas s'attendre à de grands changements et même pas dans un millénaire.

    Les changements sur ces "courtes" périodes ne peuvent donc être que culturels, donc périssables (voir le fil "L'évolution future de l'Homme").


    Prévisionniste : "C'est celui qui nous expliquera demain pourquoi ce qu'il a prévu hier n'est pas arrivé aujourd'hui."(Souffleux)
    Amicalement paulb.

  4. #33
    Rhedae

    Re : L'origine de la peau noire

    Salut,

    Comment explique t'on la couleur de la peau des metisses ? J'ai entendu dire qu'un enfant entre un noir et une blanche , pouvait aussi etre soit noir ou blanc , mais plus probablement metisse, ou que si un descendant etait noir un bébé entre deux blancs pouvait etre noir ...

    Ca voudrait dire qu'on peut etre porteur d'un gene de la peau noire sans qu'il s'exprime ?
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  5. #34
    paulb

    Re : L'origine de la peau noire

    Citation Envoyé par Rhedae Voir le message
    Salut,

    Comment explique t'on la couleur de la peau des metisses ? J'ai entendu dire qu'un enfant entre un noir et une blanche , pouvait aussi etre soit noir ou blanc , mais plus probablement metisse, ou que si un descendant etait noir un bébé entre deux blancs pouvait etre noir ...

    Ca voudrait dire qu'on peut etre porteur d'un gene de la peau noire sans qu'il s'exprime ?
    Bonjour,
    Ce qui est beau dans la génétique, c'est qu'elle permet des définitions analogiques, résultant de dosages subtils de plusieurs ingrédients, mélangés de façon aléatoire pour chaque enfant de deux parents. Quelquefois ça réserve des surprises: j'ai connu un couple de deux blancs qui ont eu un enfant nettement négroïde, au point que la mère s'est crue obligée de prouver par l'ADN que le père était bien le géniteur! Les recherches ont prouvé qu'il y a eu un ancêtre antillais.

    Il est probable qu'avec la mondialisation, l'humanité va virer au café au lait, tout doucement.

    Le droit de dire et d'exprimer ce que nous pensons est le droit de tout homme libre, dont on ne saurait le priver sans exercer la tyrannie la plus odieuse. Voltaire.
    Amicalement paulb.

  6. #35
    milkanina

    L'origine de la couleur de peau en général

    Salut,
    J'ai reçu un devoir de bio à faire à la maison....et je ne sais pas trop quoi répondre à la question suivante:
    "Quelle est l'origine du caractère "couleur de la peau"? "
    Quelqu'un saurait me répondre?

  7. #36
    JPL

    Re : L'origine de la couleur de peau en général

    La couleur de la peau dépend de la teneur en mélanine des cellules pigmentaires. Maintenant si la question a été posée dans un contexte de génétique je ne sais pas trop quoi répondre.
    De façon générale un devoir fait suite à des cours. Tu devrais donc y trouver des indications sur ce qu'il faut mettre dans le devoir.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  8. Publicité
  9. #37
    DonPanic

    Re : L'origine de la peau noire

    Salut
    Citation Envoyé par aquilegia Voir le message
    L'hypothèse majeure pour expliquer les différences de couleur de peau est donc la suivante : sur la base d'un polymorphisme individuel présent dans la population humaine initiale (pas nécessairement aussi marqué que de nos jours, bien sûr...), la sélection naturelle a donc privilégié, suite aux migrations diverses, les peaux sombres dans les régions fortement ensoleillées, et les peaux claires dans les régions peu ensoleillées.
    Tit peu réducteur, d'une part, il faut tenir compte du port de vêtements, très loin d'avoir des effets négligeables si l'on suppose une période historique de ~20 000 ans, à la louche si je me réfère aux aiguilles à coudre néolithiques, chez les populations humaines vivant dans les régions froides
    Faut inclure la sélection sociale qui est très loin d'être "naturelle", et qui peut privilégier l'homogénéisation des populations respectives vers un standard de beauté.

  10. #38
    paulb

    Re : L'origine de la peau noire

    Citation Envoyé par DonPanic Voir le message
    Salut

    Tit peu réducteur, d'une part, il faut tenir compte du port de vêtements, très loin d'avoir des effets négligeables si l'on suppose une période historique de ~20 000 ans, à la louche si je me réfère aux aiguilles à coudre néolithiques, chez les populations humaines vivant dans les régions froides
    Faut inclure la sélection sociale qui est très loin d'être "naturelle", et qui peut privilégier l'homogénéisation des populations respectives vers un standard de beauté.
    Bonjour,
    Je crois que ton erreur vient du fait que 20 misérables millénaires sont peu de chose dans l'évolution naturelle humaine, où un millénaire ne vaut que 30 générations.
    Depuis Cro-Magnon l'évolution de l'homme est essentiellement culturelle et non génétique.
    Amicalement paulb.

  11. #39
    invité576543
    Invité

    Re : L'origine de la peau noire

    Citation Envoyé par paulb Voir le message
    Depuis Cro-Magnon l'évolution de l'homme est essentiellement culturelle et non génétique.
    Bonjour,

    D'une certaine manière, c'est le point de DonPanic!

    Une évolution physiologique peut être fortement accélérée si elle est "motorisée" ou guidée par le culturel.

    Ce qu'on appelle "sélection sexuelle", après Darwin, le choix du partenaire de reproduction, est un moteur puissant de sélection. Et il peut être influencé par le culturel!

    Même sans cela, une espèce en expansion peut évoluer vite.

    J'explique. Imagine qu'une tribu grossisse jusqu'à doubler. Disons que c'est possible en 2 générations (3 enfants par naissance féminine). A ce point là la tribu se sépare en deux, la moitié ayant la peau la plus claire allant fonder un autre territoire, plus au nord. Si la couleur de peau s'étale sur une échelle de 0 à 10, prenont l'hypothèse d'un écart-type de 0.2, pas grand chose... A chaque migration on bouge disons d'un demi écart-type (j'ai pas le chiffre correct en tête, c'est à la louche): en 200 générations on passe d'un extrême à l'autre!

    La seule chose que cela demande est qu'il y ait une forte corrélation entre la couleur de la peau et le choix de qui émigre... Chose que l'évolution culturelle peut permettre.

    Cordialement,

  12. #40
    DonPanic

    Re : L'origine de la peau noire

    Citation Envoyé par paulb Voir le message
    Bonjour,
    Je crois que ton erreur vient du fait que 20 misérables millénaires sont peu de chose dans l'évolution naturelle humaine, où un millénaire ne vaut que 30 générations.
    Depuis Cro-Magnon l'évolution de l'homme est essentiellement culturelle et non génétique.
    Amicalement paulb.
    Salut
    Hola, t'as vu jouer ça où, 30 générations par millénaire ? j'ai comme l'impression que t'oublies que dans les temps reculés sans la pillule, les jeunes filles étaient nubiles à quinze ou seize ans, avaient généralement leur premier enfant peu après ce qui double le nombre de générations que tu dis, et dans l'évolution de Sapiens en Europe, 20 000 ans sur 200 000 ans, c'est significatif.

  13. #41
    invité576543
    Invité

    Re : L'origine de la peau noire

    Citation Envoyé par DonPanic Voir le message
    Salut
    Hola, t'as vu jouer ça où, 30 générations par millénaire ? j'ai comme l'impression que t'oublies que dans les temps reculés sans la pillule, les jeunes filles étaient nubiles à quinze ou seize ans, avaient généralement leur premier enfant peu après ce qui double le nombre de générations que tu dis, et dans l'évolution de Sapiens en Europe, 20 000 ans sur 200 000 ans, c'est significatif.
    Pas d'accord. J'avais regardé la question en détail, et la durée de génération moyenne est stable, de 30 ans ou un petit peu moins.

    La nubilité n'a pas grand chose à voir, ce qui compte n'est pas le premier enfant, mais l'âge moyen de la mère lors d'une naissance. Une femme peut avoir des enfants de 16 à 46 ans, moyenne 30.

    Si tu prends une lignée quelconque sur 20 générations, le temps moyen est 600 ans, simplement parce qu'il n'y aucune raison qu'à chaque coup ce soit le premier enfant du parent. Ca peut être aussi bien le premier (à 16 ans) que le dernier (à 45 ans passé) ou n'importe quelle valeur entre...

    Cordialement,

  14. #42
    muller.charles

    Re : L'origine de la peau noire

    Citation Envoyé par DonPanic Voir le message
    Salut
    Hola, t'as vu jouer ça où, 30 générations par millénaire ? j'ai comme l'impression que t'oublies que dans les temps reculés sans la pillule, les jeunes filles étaient nubiles à quinze ou seize ans, avaient généralement leur premier enfant peu après ce qui double le nombre de générations que tu dis, et dans l'évolution de Sapiens en Europe, 20 000 ans sur 200 000 ans, c'est significatif.
    Détrompe-toi, j'ai vu récemment un papier sur l'évolution de la puberté : au paléolithique, premières règles (probables) vers 7-13 ans, maturité reproductive vers 9-14 ans. Il semble que le néolithique a retardé ces dates, d'ailleurs (plus de maladies infantiles, plus de famines / carences dus aux incertitudes des récoltes par rapport au régime plus régulier de la chasse-cueillette selon les auteurs).

    PS : du coup, je doute de l'estimation de mmy, dans les époques sans contraception. Je vais essayer de trouver des données sur les chasseurs-cueilleurs actuels.

    Gluckman P.D., M.A. hanson (2006), Changing times : The evolution of puberty, Mol. Cell. Endocrin., 254-55, 26-31
    Réchauffement : la science ou le mythe ?

  15. Publicité
  16. #43
    muller.charles

    Re : L'origine de la peau noire

    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    Pas d'accord. J'avais regardé la question en détail, et la durée de génération moyenne est stable, de 30 ans ou un petit peu moins.

    La nubilité n'a pas grand chose à voir, ce qui compte n'est pas le premier enfant, mais l'âge moyen de la mère lors d'une naissance. Une femme peut avoir des enfants de 16 à 46 ans, moyenne 30.

    Si tu prends une lignée quelconque sur 20 générations, le temps moyen est 600 ans, simplement parce qu'il n'y aucune raison qu'à chaque coup ce soit le premier enfant du parent. Ca peut être aussi bien le premier (à 16 ans) que le dernier (à 45 ans passé) ou n'importe quelle valeur entre...

    Cordialement,
    J'avais lu trop vite. Tu supposes en fait qu'en situation prémoderne, les femmes ont des enfants de manière continue sur 16-46 ans. Il ne faut donc pas seulement trouver des stats sur l'âge du premier enfant (cela donne apparemment 17-18 ans chez les Ache ou les !Kung), mais également sur l'âge du dernier (pas trouvé).

    Néanmoins, j'ai quelques doutes sur une distribution (moyenne dans la population) également répartie en situation paléolithique et néolithique. L'espérance de vie est nettement moindre, pas seulement à cause de la mortalité infantile. On peut faire l'hypothèse raisonnable que la pyramide se réduit entre 16 et 46 ans. Plus spécifiquement, même aujourd'hui encore, la mortalité en couche est une cause importante de mortalité féminine, donc il y a de moins en moins de reproductrices avec l'âge.

    Il faut aussi s'entendre sur génération. Si cela désigne la classe d'individus arrivant au même âge reproductif, on peut placer une nouvelle génération au sein des 30 ans. (Dans l'hypothèse d'une population de femmes se reproduisant entre 16 et 46 ans, les premiers-nés à 16-20 ans ans ont des chances de s'être déjà reproduits quand apparaissent les derniers-nés à 42-46 ans).
    Réchauffement : la science ou le mythe ?

  17. #44
    muller.charles

    Re : L'origine de la peau noire

    Citation Envoyé par mmy Voir le message

    J'explique. Imagine qu'une tribu grossisse jusqu'à doubler. Disons que c'est possible en 2 générations (3 enfants par naissance féminine). A ce point là la tribu se sépare en deux, la moitié ayant la peau la plus claire allant fonder un autre territoire, plus au nord. Si la couleur de peau s'étale sur une échelle de 0 à 10, prenont l'hypothèse d'un écart-type de 0.2, pas grand chose... A chaque migration on bouge disons d'un demi écart-type (j'ai pas le chiffre correct en tête, c'est à la louche): en 200 générations on passe d'un extrême à l'autre!

    La seule chose que cela demande est qu'il y ait une forte corrélation entre la couleur de la peau et le choix de qui émigre... Chose que l'évolution culturelle peut permettre.

    Cordialement,
    Oui mais culturellement justement, c'est un peu dur à imaginer. Les traits (génétiques) de couleur de peau ont une distribution gaussienne, mais avec sans doute des variations discontinues au sein d'une même famille dues à des effets de dominance, de récessivité, d'homo- ou d'hétérozygotie, etc. Il faudrait imaginer un choix culturel consistant à séparer les familles (et leurs alliances matrimoniales / matérielles) en fonction du critère couleur de peau. Un peu difficile, sauf peut-être si ta tribu a un fort penchant à la xénophobie et décide d'exclure toutes les x générations les personnes ayant telle couleur de peau. Mais il faudrait que ce choix soit répété à l'identique et que cette "xénophobie intérieure" représente un avantage sélectif pour le groupe (un peu douteux pour un tel schéma de division-exclusion).

    Bien sûr, on peut aussi faire un scénario de type religieux un peu plus gai, où une légende fondatrice dit que tel esprit exige toutes les x générations la migration de telle partie de la population (l'esprit en question ayant choisi la couleur de peau, on ne sait pourquoi).

    En fait, on peut tout imaginer. Mais pourquoi donc envisager des scénarios plus complexes au lieu de scénarios plus simples répondant quand même à des faits plus solides, apparemment (un polymorphisme génétique, une tendance à l'assortative mating, un avantage par la sélection naturelle selon l'insolation lors des migrations)?
    Réchauffement : la science ou le mythe ?

  18. #45
    invité576543
    Invité

    Re : L'origine de la peau noire

    Citation Envoyé par muller.charles Voir le message
    J'avais lu trop vite. Tu supposes en fait qu'en situation prémoderne, les femmes ont des enfants de manière continue sur 16-46 ans. Il ne faut donc pas seulement trouver des stats sur l'âge du premier enfant (cela donne apparemment 17-18 ans chez les Ache ou les !Kung), mais également sur l'âge du dernier (pas trouvé).
    Exactement!

    Néanmoins, j'ai quelques doutes sur une distribution (moyenne dans la population) également répartie en situation paléolithique et néolithique. L'espérance de vie est nettement moindre, pas seulement à cause de la mortalité infantile. On peut faire l'hypothèse raisonnable que la pyramide se réduit entre 16 et 46 ans. Plus spécifiquement, même aujourd'hui encore, la mortalité en couche est une cause importante de mortalité féminine, donc il y a de moins en moins de reproductrices avec l'âge.
    J'ai fait des stats sur toutes les naissances que nous avons dans notre base généa au XVIIIème, et la moyenne est proche de 30 ans.

    Les effets de la mortalité entre 16 et 46 ans, ainsi que la mortalité en couches existent, mais ne ne sont pas très grands. Certainement pas suffisant pour justifier le doublement de DonPanic, mais il reste à montrer même que cela puisse justifier passer de 30 à 25 pour l'intergénération. Et il y a la contribution masculine...

    Il faut aussi s'entendre sur génération.
    Pas ici. On parle de sélection, donc de nombre de reproductions sélectives. Le seul chiffre pertinent est le nombre moyen de reproductions entre un individu donné et un ancêtre lointain donné. Et ce chiffre là est bien la moyenne d'âge des parents à la naissance.

    Ce qui amène au point de la contribution masculine: faudrait compter aussi l'âge du père à la naissance. J'ai pas les stats équivalentes, faudrait que je regarde.

    Cordialement,
    Dernière modification par JPL ; 09/01/2007 à 11h37. Motif: Correction de balise

  19. #46
    invité576543
    Invité

    Re : L'origine de la peau noire

    Citation Envoyé par muller.charles Voir le message
    Mais il faudrait que ce choix soit répété à l'identique et que cette "xénophobie intérieure" représente un avantage sélectif pour le groupe (un peu douteux pour un tel schéma de division-exclusion).
    Je ne proposais pas un schéma "sélection culturelle" en lieu et place d'une sélection naturelle, mais une combinaison des deux.

    L'idée est que l'avantage naturel sélectif existe (effet de l'éclairage sur la fitness individuelle), et que cet avantage est perçu plus où moins consciemment et amène les règles culturelles citées.

    Un autre effet qui a pû jouer, la sélection du partenaire de reproduction sur la base de ressemblances superficielles. Cela a été montré pour divers paramètres (faudrait que je retrouve la source) dont la distance entre les yeux. Si on trouve une corrélation significative entre le fait d'être mariés ensemble et la distance inter-oculaire, il n'y a pas un grand pas à faire pour la couleur de la peau. Et ça amène des familles plus homogènes que la population totale.

    Je ne cherche pas à construire une just-so-story qui serait la bonne, juste la prendre comme illustration que les aspects culturels peuvent interférer avec la sélection naturelle, aussi bien en accélérant certains effets qu'en en ralentissant d'autres.

    Cordialement,

  20. #47
    DonPanic

    Re : L'origine de la peau noire

    Salut
    Citation Envoyé par muller.charles Voir le message
    Oui mais culturellement justement, c'est un peu dur à imaginer. Les traits (génétiques) de couleur de peau ont une distribution gaussienne, mais avec sans doute des variations discontinues au sein d'une même famille dues à des effets de dominance, de récessivité, d'homo- ou d'hétérozygotie, etc. Il faudrait imaginer un choix culturel consistant à séparer les familles (et leurs alliances matrimoniales / matérielles) en fonction du critère couleur de peau. Un peu difficile, sauf peut-être si ta tribu a un fort penchant à la xénophobie et décide d'exclure toutes les x générations les personnes ayant telle couleur de peau. Mais il faudrait que ce choix soit répété à l'identique et que cette "xénophobie intérieure" représente un avantage sélectif pour le groupe (un peu douteux pour un tel schéma de division-exclusion).
    L'organisation sociale qui peut favoriser des traits dominants si elle induit qu'une catégorie de population a plus de descendance, tout comme l'établissement de populations plus ou moins homogénéisées par une forte parentalité pour ne pas dire consanguinité.
    Dans un environnement fortement territorialisé, le rejet par le groupe des individus différents peut les condamner à mort si les groupes sont intolérants.
    Dans ce cas l'avantage sélectif pour le groupe est sa cohésion plus que son "pool" génétique .

  21. #48
    kinette

    Re : L'origine de la peau noire

    Cela a été montré pour divers paramètres (faudrait que je retrouve la source) dont la distance entre les yeux.
    Hello,
    Waou, j'aimerais bien que tu nous retrouve la référence! Comme quoi, il faudrait, pour qu'un couple marche, qu'il puisse se regarder, les yeux dans les yeux, sans que l'un ait à loucher et l'autre à avoir un strabisme divergent?
    (du coup ça vaudrait le coup de faire une étude prenant en compte non seulement l'écartement des yeux, mais aussi le strabisme...).

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  22. Publicité
  23. #49
    invité576543
    Invité

    Re : L'origine de la peau noire

    Citation Envoyé par kinette Voir le message
    Hello,
    Waou, j'aimerais bien que tu nous retrouve la référence!
    Genre de défi difficile, mais là j'ai réussi à trouver dans ma mémoire au moins une source que je peux vérifier (mais j'ai vu cité la distance entre les yeux ailleurs aussi...). C'est cité dans "The Third Chimpanzee" de J. Diamond (chapter 5, How we Choose our Sex Partners); J.D. donne en relation avec le chapitre une quinzaine de références scientifiques pour le choix de partenaire chez les humains, et j'imagine que ce qu'il cite s'y trouve quelque part!

    Cordialement,

  24. #50
    paulb

    Re : L'origine de la peau noire

    Bonjour,
    Dans mon post #38, j'ai lancé une pierre dans la mare. La discussion s'est engagée sur le nombre de générations par millénaire, que j'avais fixé un peu arbitrairement à 30, ce qui est le cas pour le dernier millénaire. Il ne faut pas oublier que l'âge du parent à retenir est la moyenne de l'âge de procréation des deux parents, car les hommes participent à 50 % à la succession des générations.

    Bon, si l'on dit que le nombre est de 35 ou 40, qu'est-ce que ça change, puisque les temps de la préhistoire sont les suivants (source Wikipédia):
    Il y a 5 Ma[1]*: apparition des Australopithèques
    Il y a 3 Ma*: apparition d’Homo habilis souvent considéré comme le premier Homme
    Il y a 400*000 ans*: domestication du feu
    Il y a 100*000 ans*: premières sépultures au Proche-Orient
    Il y a 30*000 ans*: en Europe, Homo sapiens est la seule espèce humaine restante après la disparition de l’Homme de Néandertal,
    Il y a 20*000 ans*: peintures de Lascaux.

    On peut, sans grand risque, considérer qu'une partie de l'humanité a quitté sa terre natale, l'Afrique, vers –100 000 ans, pas mal poilue et d'une couleur de peau uniforme. Ça ferait au plus 4000 générations. Ce nombre de générations aurait donc, sans une très forte pression sélective, suffi pour produire et homogénéiser, par sélection naturelle, deux types de population (sans parler des types de peau "intermédiaires", rouge jaune etc., actuellement toujours homogènes dans les populations concernées).

    Peu probable, à moins qu'à une sélection naturelle lente (cancers des peaux claires sous les tropiques) se soit ajoutée une sélection par préférence culturelle/sexuelle de certaines caractéristiques (peau claire ou foncée, cheveux blonds lisses ou foncés crépus, yeux bleus ou bridés etc.) qui efface presque toute biodiversité locale (je n'ai pas vu un seul enfant blanc courir dans les rues d'Ouagadougou).


    La sélection culturelle va au point que deux ethnies noires qu'un blanc a du mal à disinguer, s'entretuent allègrement (Biafra, Ouganda, Côte d'Ivoire).

    Si le gorille mâle a le dos argenté, je n'y vois aucune pression sélective autre que le goût (culturel) des femelles pour ce type de dos. Là j'exagère peut-être!


    Une pression de sélection forte, d'origine uniquement culturelle a été exercée par le défunt régime nazi, sans grand succès.



    "Le droit de dire et d'exprimer ce que nous pensons est le droit de tout homme libre, dont on ne saurait le priver sans exercer la tyrannie la plus odieuse. Voltaire."
    Amicalement paulb.

  25. #51
    invité576543
    Invité

    Re : L'origine de la peau noire

    Citation Envoyé par paulb Voir le message
    On peut, sans grand risque, considérer qu'une partie de l'humanité a quitté sa terre natale, l'Afrique, vers –100 000 ans, pas mal poilue et d'une couleur de peau uniforme.
    Pas "humanité" mais "homo sapiens".

    Mais pourquoi "pas mal poilue"? Les arbres phylogénétiques de homo sapiens basés sur le matrilinéaire (mitochondries) montrent comme débranchements plus anciens ceux avec les san et les bayakas. Et ils ne sont pas "pas mal poilus". Faudrait imaginer une "évolution convergente" dans les différentes lignées... Pourquoi pas, mais il est plus simple de penser que la glabreté est plus ancienne que les plus anciennes des divergences de h. sapiens, donc bien bien avant le "out of africa".

    Cordialement,

  26. #52
    aquilegia

    Re : L'origine de la peau noire

    Citation Envoyé par paulb Voir le message
    Si le gorille mâle a le dos argenté, je n'y vois aucune pression sélective autre que le goût (culturel) des femelles pour ce type de dos. Là j'exagère peut-être!
    Bonjour,

    pourquoi serait-ce culturel?

    La selection sexuelle s'effectue sur des caractères génétiquement déterminés (couleur des poils du dos par exemple), mais la "préférence" peut aussi bien l'être (et l'est généralement)!
    Les exemples ne manquent pas.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9lection_sexuelle
    (je trouve cet article assez incomplet, mais faute de mieux....)

    Il ne faut pas sous-estimer l'importance des facteurs génétiques sur les comportements...
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant. (Pierre Dac)

  27. #53
    paulb

    Re : L'origine de la peau noire

    .
    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    Pas "humanité" mais "homo sapiens".

    Mais pourquoi "pas mal poilue"? Les arbres phylogénétiques de homo sapiens basés sur le matrilinéaire (mitochondries) montrent comme débranchements plus anciens ceux avec les san et les bayakas. Et ils ne sont pas "pas mal poilus". Faudrait imaginer une "évolution convergente" dans les différentes lignées... Pourquoi pas, mais il est plus simple de penser que la glabreté est plus ancienne que les plus anciennes des divergences de h. sapiens, donc bien bien avant le "out of africa".

    Cordialement,
    Bonjour,
    J'ai écrit exprès "humanité", car on n'est pas tellement sûr qu'erectus et sapiens, ou sapiens et sapiens sapiens n'aient pas coexisté à certains moments comme Néanderthal et Cro-Magnon.

    Pas mal poilue à un certain moment, disons erectus. A ce sujet, as-tu remarqué que certains Nordiques sont beaucoup plus poilus, au point que quelquefois c'est gênant, que les Noirs pratiquement toujours glabres.

    Ces deux points ne sont d'ailleurs pas essentiels dans ce que je dis.

    "Le droit de dire et d'exprimer ce que nous pensons est le droit de tout homme libre, dont on ne saurait le priver sans exercer la tyrannie la plus odieuse". Voltaire.

  28. #54
    invité576543
    Invité

    Re : L'origine de la peau noire

    Citation Envoyé par paulb Voir le message
    .
    Ces deux points ne sont d'ailleurs pas essentiels dans ce que je dis.
    Non, mais comme pour le reste je suis de même avis que toi...

    Cdlt,

  29. Publicité
  30. #55
    DonPanic

    Re : L'origine de la peau noire

    Citation Envoyé par paulb Voir le message
    Bonjour,
    Dans mon post #38, j'ai lancé une pierre dans la mare. La discussion s'est engagée sur le nombre de générations par millénaire, que j'avais fixé un peu arbitrairement à 30, ce qui est le cas pour le dernier millénaire. Il ne faut pas oublier que l'âge du parent à retenir est la moyenne de l'âge de procréation des deux parents, car les hommes participent à 50 % à la succession des générations.
    salut
    Padak du tout, je pense que statistiquement seul l'âge moyen des jeunes femmes au 1er enfant compte pour donner le rythme des réarrangements génétiques du groupe, d'autant qu'il y a pu y avoir des sociétés où un gang de mâles dominants se réservent le droit à la procréation, comme c'est souvent le cas chez les primates vivant en bandes nombreuses

  31. #56
    invité576543
    Invité

    Re : L'origine de la peau noire

    Citation Envoyé par DonPanic Voir le message
    salut
    Padak du tout, je pense que statistiquement seul l'âge moyen des jeunes femmes au 1er enfant compte pour donner le rythme des réarrangements génétiques du groupe
    Donc d'après toi, ils n'y a que les aînés qui comptent dans l'évolution? On peut virer tout le reste, l'évolution de l'espèce est la même?

    Cordialement,

  32. #57
    paulb

    Re : L'origine de la peau noire

    Citation Envoyé par DonPanic Voir le message
    salut
    Padak du tout, je pense que statistiquement seul l'âge moyen des jeunes femmes au 1er enfant compte pour donner le rythme des réarrangements génétiques du groupe, d'autant qu'il y a pu y avoir des sociétés où un gang de mâles dominants se réservent le droit à la procréation, comme c'est souvent le cas chez les primates vivant en bandes nombreuses
    Bonjour,
    Padak, moi aussi.
    Pour le nombre de générations, il faut raisonner en lignées. Or dans les lignées il y a statistiquement autant de femelles que de mâles. Donc l'âge de procréation des mâles intervient à 50 %, homme ou chimpanzé!

  33. #58
    Borh

    Re : L'origine de la peau noire

    J'ai vu une idée reçue dans ce fil et je n'ai vu personne la corriger, donc je me permets :
    Ce n'est pas la quantité de mélanine qui fait la couleur de la peau. Les personnes à la peau blanche et à la peau noire ont à peu prêt le même taux.
    C'est un problème qualitatif. Il y a 2 types de mélanine : phéomélanine (pigment clair) et eumélanine (pigment noir ou marron). Plus la proportion d'eumélanine est élevée, plus la peau sera foncée. Plus la proportion de phéomélanine est élevée, plus la peau sera claire.

  34. #59
    JPL

    Re : L'origine de la peau noire

    Tu confonds : c'est l'inverse. L'eumélanine est la forme foncée ; la phéomélanine se trouve en particulier chez les roux. Mais comme la mélanine est oxydée rapidement en eu- ou phéo- je me demande quand même si les quantités de mélanine non oxydées sont bien les mêmes chez tout le monde comme tu l'affirmes, en te mélangeant un peu.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  35. #60
    yat

    Re : L'origine de la peau noire

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    Tu confonds : c'est l'inverse. L'eumélanine est la forme foncée ; la phéomélanine se trouve en particulier chez les roux
    C'est exactement ce qu'il dit
    Citation Envoyé par Borh Voir le message
    Il y a 2 types de mélanine : phéomélanine (pigment clair) et eumélanine (pigment noir ou marron). Plus la proportion d'eumélanine est élevée, plus la peau sera foncée. Plus la proportion de phéomélanine est élevée, plus la peau sera claire.

Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 39
    Dernier message: 17/01/2018, 19h09
  2. Réponses: 19
    Dernier message: 20/10/2007, 15h42
  3. Sondage matière noire /énergie noire
    Par physeb dans le forum Archives
    Réponses: 18
    Dernier message: 29/04/2007, 01h30
  4. l'origine des couleurs de la peau humaine
    Par yaqawi dans le forum Biologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 17/01/2006, 20h15