Affichage des résultats du sondage: Sélectioné un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eugénisme

Votants
34. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.
  • Oui

    10 29,41%
  • Un peu

    6 17,65%
  • Sans avis

    3 8,82%
  • Un rien

    2 5,88%
  • Non

    13 38,24%
Discussion fermée
Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 113

Sélectionner 1 embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est-ce de l’eugénism



  1. #1
    christ

    Sélectionner 1 embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est-ce de l’eugénism


    ------

    Sélectionner un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eugénisme ?

    Je veux un débat éthique et responsable.

    Je demande juste des réponses scientifiques à mes questions.

    Indiquer : La méthodologie ; L’historique ; Le questionnement

    Toutes réponses non scientifique sera évincer de la discutions. Cette discutions étant obligatoirement dans le collimateur de la modération. Je ne veux rien sortant du cadre, le travail de la modération étant d’éliminer les postes sortant du champ sans en éliminer la discutions

    Il n’y a aucunement à sortir de la discutions, la réponse au sondage suffit.

    Merci Christian

    -----
    Je pose des questions? Je n'ai pas de réponses. Ignare je suis. D'accord vous êtes!

  2. Publicité
  3. #2
    Akïn

    Re : Sélectionner un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eu

    Bonjour,

    Tous les travaux sur l'embryon posent de nombreux problèmes éthiques et pour cause.

    D'un côté, comment refuser d'adopter cette technique à une famille ayant une "chance" sur deux d'avoir un enfant atteint d'une grave pathologie ? Je pense notamment au couple dont l'un des deux parents a une pathologie de type "dominant".

    Comme toute nouvelle technologie, la dérive est possible. Permettre à un couple de concevoir un enfant "sur commande" touche à l'éthique. Choisir des caractère purement physique comme le sexe, la couleur des yeux et autres ... quel utilité ? Aucune selon moi.

    Le même problème a été posé lorsqu'il a été théoriquement possible de générer des organes à partir de cellules souches. Ceci revient en quelque sorte à un "individu-organe".

    Conclusion: Sélectionner un embryon par diagnostic génétique préimplantatoire peut être une forme d'Eugénisme si ce procédé n'est pas contrôlé.

    Akïn

  4. #3
    kinette

    Re : Sélectionner un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eu

    Bonjour,

    L'eugénisme se définit par son but: une démarche dans un but précis, qui est une "amélioration" ou transformation de l'humain (par sélection).

    Donc si on garde cette définition stricte, le diagnostic préimplantatoire fait par les parents pour limiter le risque de maladie génétique de l'enfant n'est pas de l'eugénisme, puisque le but ne porte pas sur l'espèce en général. Par contre on peut effectivement avoir des conséquences en terme de sélection (mais assez négligeables en fait car ce n'est pas en sélectionnant quelques embryon qu'on change l'évolution d'une espèce, surtout si les allèles qu'on contre-sélectionne sont des allèles délétères, qui auraient donné des individus ayant très peu de chances d'avoir des enfants).

    Evidemment ça n'empêche pas qu'il y ait des questions éthiques: quels sont les pathologies à considérer comme suffisamment handicapantes pour justifier un diagnostic prénatal? Les parents ont-ils le droit de faire un choix en ce qui concerne les caractéristiques de leur futur enfant?

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  5. #4
    Effie

    Re : Sélectionner un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eu

    Le diagnostic préimplantatoire (DPI) consiste, quelques jours après une fécondation in vitro, à prélever une cellule de l'embryon et à rechercher la présence d'une maladie génétique. Seul les embryons indemmes seront réimplantés. Cette technique est très encadrée en France, puisqu'elle ne s'adresse qu'aux couples ayant un risque élevé de transmettre une maladie grave et incurable dans l'état actuel des connaissances. Cette loi évite les dérives (choix du sexe de l'enfant par exemple).
    Cette technique évite à des couples d'avoir recours à un diagnostic prénatal et à une interruption médicale de grossesse (IMG); dans ce sens, le DPI n'est pas plus un eugénisme que la PMI.
    Par contre, le terme de maladie "grave et incurable" demande une définition précise; par exemple, la mucoviscidose fait partie de la liste des maladies pouvant faire l'objet d'un DPI, alors que l'espérance de vie en France d'un malade est maintenant de 40 ans. C'est certe une maladie grave, mais je m'interroge sur la pertinence d'un DPI pour cette maladie, dont on ne peut pas guérir mais pour laquelle on dispose de traitements relativement efficaces (l'espérance de vie était de 5 ans dans les années 60). De plus, cette maladie étant relativement fréquente, elle fait l'objet de recherches et rien n'exclut qu'un enfant qui naitrait aujourd'hui avec la maladie ne pourrait pas profiter, avant l'âge de 40 ans, d'un nouveau traitement (par exemple par thérapie génique) lui permettant d'avoir une espérance de vie normale.
    Voili voilà pour mon avis
    PS: un site avec la liste des maladies et un lien vers la loi de bioéthique:
    http://www-ulpmed.u-strasbg.fr/chimb.../listemal.html

  6. #5
    aquilegia

    Re : Sélectionner un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eu

    Citation Envoyé par Effie Voir le message
    (...)
    Par contre, le terme de maladie "grave et incurable" demande une définition précise; par exemple, la mucoviscidose fait partie de la liste des maladies pouvant faire l'objet d'un DPI, alors que l'espérance de vie en France d'un malade est maintenant de 40 ans. C'est certe une maladie grave, mais je m'interroge sur la pertinence d'un DPI pour cette maladie, dont on ne peut pas guérir mais pour laquelle on dispose de traitements relativement efficaces (l'espérance de vie était de 5 ans dans les années 60).
    Bonjour,
    l'eugénisme, c'est la volonté consciente de modifier le pool génétique de notre espèce.
    Or, le diagnostic préimplantatoire, comme l'a fait remarquer Kinette, concerne des maladies qui, en l'absence d'un traitement lourd, sont létales, avant l'âge de la première reproduction (donc les allèles en question ne pourraient théoriquement pas être transmis).
    Il ne s'agit pas en théorie d'éliminer un allèle, mais d'empêcher la naissance d'enfants gravement malades.

    Ce n'est donc, à mon avis, pas de l'eugénisme.

    Ce qui n'empêche pas de débattre des enjeux éthiques très justement soulevés par Effie. Mais à mon sens, on sort de la problématique de l'eugénisme.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    alcyon1

    Re : Sélectionner un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eugénis

    Dans le cadre des maladies génétiques invalidantes et incurables (et même bien sûr pour des maladies qui se déclarent tardivement comme la chorée de Huntington), le DPI me semble de très loin la meilleure option pour un couple qui veut des enfants (y compris pour la première gestation). Cela évitera bien des souffrances et certainement un coût de prise en charge bien supérieur du malade.

    Il me parait illusoire de pouvoir guérir un malade par thérapie génique, et les seuls progrès réels et possibles sont d'ordre mécanique et symptomatique. Eviter la mucoviscidose par DPI, vu le risque relativement élevé en France de cette maladie, me semble souhaitable, et je ne serais pas opposé de rechercher, à l'occasion de l'examen prénuptial, par ex., si chaque conjoint possède des allèles pouvant entrainer un risque génétique pour ses enfants (pour un panel de maladies génétiques bien définies). Bien évidemment, ce genre de test ne pourra être fait qu'avec le consentement des parents et les résultats devront rester confidentiels (impossibilité d'accès aux employeurs, assurances, etc).

    Pour moi, c'est le seul domaine où les connaissances génétiques peuvent aider à la santé, ex ante.

    Bien sur, comme il a été dit plus haut, les limites des démarches doivent être clairement posées.

  9. Publicité
  10. #7
    Vinc

    Re : Sélectionner un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eugénis

    Citation Envoyé par alcyon1 Voir le message
    Il me parait illusoire de pouvoir guérir un malade par thérapie génique, et les seuls progrès réels et possibles sont d'ordre mécanique et symptomatique.
    Qu'est ce qui te permet de dire ça?? Tu es chercheur?? Crois tu sincèrement que des milliers de chercheurs se casseraient la tête si c'était si illusoir que ça???
    Bien sûr ça demande beaucoup de temps et d'argent et ça certaines personnes (dont toi apparemment) ont du mal à le comprendre : on est pas dans une logique de profit/rendement à court terme. Même si malheuresement les patients eux n'ont pas beaucoup de temps et ne peuvent pas attendre, on essaye de faire le plus vite possible mais il va falloir que tu (et les autres personnes qui pensent comme toi, politiques compris) finisses par te rendre compte que la biologie c'est extrêmement compliqué et que tout ne marche pas toujours comme on le voudrait. C'est comme ça et on y peut pas grand chose.



    Citation Envoyé par alcyon1 Voir le message
    Pour moi, c'est le seul domaine où les connaissances génétiques peuvent aider à la santé, ex ante.
    Bien sûr....
    La génétique (et plus globalement la biologie moléculaire), est présente absolument partout dans les thématiques médicales. Que ce soit pour le cancer, pour les infections virales, bactériennes, pour les maladies neurodégénératives, cardiovasculaires, etc..... La très grande majorité des traitements actuels (toutes pathologies réunies) se basent sur nos connaissances en biologie moléculaire, alors va falloir arrêter de dire n'importe quoi....


    Vinc
    Dernière modification par Vinc ; 08/12/2006 à 11h25.
    Primum non nocere.

  11. #8
    shokin

    Re : Sélectionner un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eugénis

    Voilà de quoi !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Eug%C3%A9nisme (l'article en allemand n'est pas mal non plus, étoilé)

    Après, on essaie d'adapter le tout à la question initiale.

    Citation Envoyé par Akïn
    Conclusion: Sélectionner un embryon par diagnostic génétique préimplantatoire peut être une forme d'Eugénisme si ce procédé n'est pas contrôlé.
    Ne devient-il pas une forme d'eugénisme si ce procédé est contrôlé ?

    [La discussion me semble en bonne section, même si elle parle d'éthique.]

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  12. #9
    piwi

    Re : Sélectionner un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eu

    Je crois que dans ce débat il est important de noter que la société, les politiques ou les médecins n'imposent rien. Ce sont les familles, à titre individuelles et suite à leur propre vecu et réflexions, prennent leur décision.
    Le caractère individuel et la liberté de choix me semble aller contre une logique eugéniste.

    Enfin il faut savoir de qui on parle exactement. A ce jour il y a eu à peu près 150 demandes de DPI en France. Après réflexion et les essais manqués (on a 1 seule cellule de chacun des quelques embryons, on ne peut pas echouer sinon il faut réovuler) seul 20% on effectivement donné lieu à un DPI. En tout ca fait 34 cas. On est loin de changer les choses.

    Donc en l'état, la question ethique ne porte probablement pas sur la séléction qui reste je le répete marginale et à l'unique initiative des parents, mais plutot sur le droit à la vie pour les embryons surnuméraires ("normaux" ou pas). Mais il me semble que cette question a deja été tranchée en France non?

  13. #10
    Lampyris

    Re : Sélectionner un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eu

    Bonjour,
    « L’eugénisme » est un terme créer par Francis Galton (fin 19ieme) : il s’agit d’une pratique visant à améliorer l’espèce humaine (par élimination des facteurs de dégénérescence).
    « Le diagnostic génétique pré-implantatoire » (DPI) permet de procéder au transfert sélectif d'embryons dépourvus d'une anomalie génétique donnée.
    D’après moi, le DPI permet une certaine sélection sur des critères définis par la loi de notre état ou des parents (la question ne le précise pas). Des gènes mutant « délétères » qui pourraient être transmis ne le seront pas, je me demande si nous avons les capacités nécessaires pour « juger » ces gènes : par exemple certaines mutations délétère tel que celle qui entraîne la drépanocytose permettraient d’être immunisé contre les plasmodiums.
    C'est-à-dire que peut être que les gènes qui nous semblent inutiles au jour d’huit pourraient permettre de résister aux épidémies de demain …
    Dans de nombreux cas (quand l’hypothétique adulte « malade » peut transmettre ses gènes par reproduction), le DPI en vue de sélectionner les embryon non porteurs du gène muté et d’éliminer les autres représente pour moi un eugénisme, car il empêcherait les embryons éliminés de « dégénérer » l’espèce humaine.
    Alors, sans porter de jugement de valeur sur le bien-fondé de ces pratiques, je répondrais « oui » à la question posée. D’autant plus que celle-ci ne précise pas les critères de diagnostic.

    Enfin, je voulais ajouter que, dans notre société humaine occidentale, la « sélection naturelle » semble se faire de moins en moins sur des critères biologiques et de plus en plus sur des critères sociologiques ; car la médecine a permis à beaucoup d’entre nous d’avoir survécu .Peut être que l’eugénisme est une tentative humaine de remplacement de la sélection naturelle par une sélection « artificielle ».
    Je laisse à chacun le soin de savoir ce qui lui semble bien ou mal…

  14. #11
    Guillmot

    Re : Sélectionner un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eu

    Lampyris, je crois que ton message "délire" un peu trop par rapport au problème posé. Le DPI se fait pour prévenir des maladies extrêmement graves, mortelles parfois dans les semaines après la naissance, c'est un choix lourd pour les parents, qui est très bien encadré par les médecins et spécialistes.

    Pour ma part cette histoire de DPI et eugénisme est un faux débat, mené par quelques personnes mal avisées de l'Eglise pour se faire remarquer d'une façon malhonnête. Le vrai problème se pose sur les embryons surnuméraires, mais ça a été débattu ces derniers temps sur le plan législatif.
    Compte à supprimer

  15. #12
    Lampyris

    Re : Sélectionner un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eu

    Citation Envoyé par Guillmot Voir le message
    Lampyris, je crois que ton message "délire" un peu trop par rapport au problème posé. Le DPI se fait pour prévenir des maladies extrêmement graves, mortelles parfois dans les semaines après la naissance, c'est un choix lourd pour les parents, qui est très bien encadré par les médecins et spécialistes.
    Je me contente de répondre à la question posée, et si le DPI est fait en France (et oui nous ne sommes pas les seuls) pour les maladies très graves et incurables ce n’est pas pour autant la définition du DPI (l’éthique et la loi sont séparés de la définition première du fait « médical ») ! Le mot « diagnostic » ne concerne pas que les maladies très graves. Je le répète, je ne porte de jugement de valeur ni sur le DPI ni sur l’eugénisme en général. La question ne précise pas les conditions législatives de ce diagnostique préimplantatoire.

    Cordialement, lampyris

  16. Publicité
  17. #13
    piwi

    Re : Sélectionner un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eu

    La question le sous entend. Si l'on en parle c'est dans le cadre de son application.... Et les conditions sont tres strictes!

  18. #14
    christ

    Re : Sélectionner un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eugénis

    Bonsoir,

    Merci, merci. Les textes sont longs (beaucoup) et les discussions brillent de savoir. Cela étincelle d’information telle était ma demande.

    Je ne suis pas à la hauteur, à cette hauteur. Pas grave au contraire.

    Si je manque de tact reprenez-moi, indiquer le chemin.

    Je n’ai pas le langage scientifique, je suis nature.

    Je vais vous dire mon choix. Ceci n’est pas une obligation pour vous au contraire. Je le fais surtout pour clarifier la démarche.

    J’ai fait en sorte de donner plusieurs réponses car l’on ne peut trancher.

    Ma réponse : Non ! Ce n’est pas de l’Eugénisme !

    Pour moi il s’agit d’autre chose, d’autre chose qu’il faut définir suivant l’avancé en la matière.

    La hauteur de la tâche est grande, la science va tellement vite. Pour le commun des mortelles trop vite.

    Une réponse ne peut qu’être très loin dans ce fil.

    L’objectif est de se comprendre avant tout et d’apporter des éléments de l’avancées scientifique en la matière.

    La loi ici n’apportera pour moi aucune réponse car les réponses ne sont pas encore nées.

    Maintenant je vais me mettre à la tâche de vous lire (ouf ! ya B).

    Merci,
    Je pose des questions? Je n'ai pas de réponses. Ignare je suis. D'accord vous êtes!

  19. #15
    christ

    Re : Sélectionner un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eugénis

    Bonsoir,

    Après quelques une de vos lectures et concertation. Dans mon entourage une question revient le plus souvent.

    « 1) Dans cette méthode de diagnostic génétique sur Embryon. Où est ce que l’on soigne ? Où est ce que l’on guérit ? »
    Une seule réponse me vient à l’esprit. On ne soigne pas ! On ne guérit pas ! Est-ce vrais ?

    A plus.
    Je pose des questions? Je n'ai pas de réponses. Ignare je suis. D'accord vous êtes!

  20. #16
    piwi

    Re : Sélectionner un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eu

    Parfaitement!
    C'est une méthode de diagnostic qui permet d'effectuer un tri. L'honneté impose de ne pas essayer de le dissimuler. Le diagnostic préimplantatoire permet un tri au détriment des foetus rejetés.

  21. #17
    doubleD

    Re : Sélectionner un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eugénis

    salut
    à mon avis tout viens après de la définition des critères.
    La technoque en tant que telle n'est pas un problème, c'est ce qu'en fait la société.Les opportunités sont formidables mais on peut arriver à des dérives. C'est pourquoi le problème est à mon avis le choix du tri: quels sont les critères que l'on va considérer comme acceptables pour ne pas réimplanter un embryon?
    Je pense que c'est ça la question et que ce n'est pas la technique le problème

  22. #18
    christ

    Re : Sélectionner un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eugénis

    Bonsoir,

    R1 : Si l’on ne soigne pas, si l’on ne guérit pas.

    2) « Alors où est le patient et qui est le malade dans cette solution via la génétique ? »

    Je reviens.
    Je pose des questions? Je n'ai pas de réponses. Ignare je suis. D'accord vous êtes!

  23. Publicité
  24. #19
    Guillmot

    Re : Sélectionner un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eugénis

    Hello,

    quels sont les critères que l'on va considérer comme acceptables pour ne pas implanter (pas re-) un embryon?
    Hello,

    Attention à ne pas faire de confusion, le DPI est déjà défini et a des buts précis : à savoir prévenir l'expression de maladies très graves (létales ou à handicap extrêmement contraignant). Il s'agit d'un choix fait par des parents à risques (porteurs d'allèles responsables de la maladie mais ne l'exprimant pas par exemple). Le DPI répond également aux consignes de la Loi de Bioéthique (loi 94-654 du 29/07/94 – article 162-17). Donc le cadre légal existe, la liste des maladies dépistées mise à jour. Le débat est donc déjà passé ?
    Compte à supprimer

  25. #20
    piwi

    Re : Sélectionner un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eugénis

    Bonsoir,

    R1 : Si l’on ne soigne pas, si l’on ne guérit pas.

    2) « Alors où est le patient et qui est le malade dans cette solution via la génétique ? »

    Je reviens.
    Vous êtes purement réthorique ici.
    La réponse à votre question tiens dans la douleur que vivent certaines familles face à des maladies atroces et sans issues.
    Qu'est ce qui se passait sans le DPI? On proposait une amniosynthèse ou une biopsie trophoblastique douleureuse avec des risques d'avortement. Si le diagnostic etait mauvais on proposait un avortement qui pouvait être tardif. Je crois qu'il est important de penser au traumatisme que cela pouvait créer chez la mère, dans toute la famille.
    Soyons pragmatique, que prefere-t-on? faire une interuption médicale de grossesse ou l'éviter?

    Sans faire de reproche à personne j'ai l'impression que lorsque l'on est pas vraiment informé de la nature de certaines pathologies on ne peut pas vraiment juger de l'apport du DPI. C'est vraiment un point important.
    Le DPI n'induit pas plus de séléction qu'avant dans le fond. On savait deja diagnostiquer la plupart des maladies incluses dans le cadre du DPI avant sa mise en place. Il evite la douleur de l'avortement, de la mort et de l'echec. Ca n'est quand même pas rien!

  26. #21
    christ

    Re : Sélectionner un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eugénis

    Merci piwi Le message est fort !

    Je suis ici dans la demande de réponses à mes questions

    Ton message a une réponse. Elle n’est pas simple. La définir c’est continuer.

    Je sort a dem.
    Je pose des questions? Je n'ai pas de réponses. Ignare je suis. D'accord vous êtes!

  27. #22
    doubleD

    Re : Sélectionner un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eugénis

    Citation Envoyé par Guillmot Voir le message
    Hello,



    Hello,

    Attention à ne pas faire de confusion, le DPI est déjà défini et a des buts précis : à savoir prévenir l'expression de maladies très graves (létales ou à handicap extrêmement contraignant). Il s'agit d'un choix fait par des parents à risques (porteurs d'allèles responsables de la maladie mais ne l'exprimant pas par exemple). Le DPI répond également aux consignes de la Loi de Bioéthique (loi 94-654 du 29/07/94 – article 162-17). Donc le cadre légal existe, la liste des maladies dépistées mise à jour. Le débat est donc déjà passé ?

    Salut j'ai du mal m'exprimer parceque c'est pas ce que je voulais dire: actuellement il y a un cadre précis, mais ça veut pas dire qu'il en sera toujours ainsi, ou que c'est de même partout.
    Je voulais dire que le problème vient de la société qui utilise une technique, pas de la technique. Il est donc hyper important de faire un gros travail pédagogique afin de faire comprendre les possibilités. Comme ça et uniquement comme ça, une société peut faire une utilisation raisonnée d'une technique. Je parle de technique parceque je pense que la question est en fait plus large que le DPI. C'est un exemple parmis d'autre de formidable potentialité technique qui doit être bien assimilé par la société

  28. #23
    christ

    Re : Sélectionner un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eugénis

    Bonsoir,

    Aujourd’hui lundi 11 décembre 2006

    Voici la question du jour.

    3) S’il n’est pas vivant, s’il ne fait pas encore partis du vivant donc qu’il n’est pas dans l’instant humain. Pourquoi l’Embryon est-il malade ?

    Je reviens peut etre! J'espère plus de réponse. Merci!
    Je pose des questions? Je n'ai pas de réponses. Ignare je suis. D'accord vous êtes!

  29. #24
    piwi

    Re : Sélectionner un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eu

    Bonjour,
    nous parlons ici de maladies génétiques. L'embryon porte en lui les mutations qui le conduiront imanquablement à développer la maladie (la loi est claire là dessus, ca n'est pas une prédisposition, la maladie est inéluctable et sans traitement connu au moment du diagnostic)

    Sinon, l'embryon est vivant et c'est un embryon humain. Ce qui fait la différence avec un foetus c'est que ce sont 4-10 cellules non différenciées. Il n'est pas question d'organe ici. Cet embryon ne souffre pas et, si l'on admet que la conscience est régit par le cerveau, alors cet embryon n'a pas de conscience. C'est ce qui fait dire à certains (dont moi) que ca n'est ici qu'un tas de cellules. Du point de vu ethique ca se défend, du point de vu moral c'est difficilement défendable. D'où les couacs avec l'eglise catholique.

    Cordialement,
    piwi

  30. Publicité
  31. #25
    christ

    Re : Sélectionner un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eugénis

    Bonsoir,

    ( posté AKÏN) (2) D'un côté, comment refuser d'adopter cette technique à une famille ayant une "chance" sur deux d'avoir un enfant atteint d'une grave pathologie ?
    Ne soignerait-on pas une famille lorsque l’on sélectionne un Embryon d’un couple ? Donc les règles devraient être familiales et l’accès à la technique familiale. Et la problématique devrait être élucider familialement. Non unitairement.


    Autre question:

    4) Est-ce que dans la génération suivante le problème est résolut ?

    ++++
    Je pose des questions? Je n'ai pas de réponses. Ignare je suis. D'accord vous êtes!

  32. #26
    piwi

    Re : Sélectionner un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eu

    Oui vu que l'on élimine l'allèle mutante (anormale).

  33. #27
    Borh

    Re : Sélectionner un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eugénis

    Est-ce que le DPI est de l'eugenisme, j'avoue que je ne sais pas. C'est trop philosophique pour moi comme question.
    Par contre, ce qui me parait clair, c'est que ce n'est pas plus eugéniste que le DPN auquel le DPI se substitue (dans une minorité de cas). Donc ça ne crée pas plus d'Eugénisme qu'avant. Tout ce que ça permet c'est d'éviter des IMG.

    Pour moi il existe une vraie question éthique pour le DPI, c'est l'inconnu sur le devenir des enfants. On sait aujourd'hui que l'ICSI qui est la technique employée pour faire la FIV qui donnera lieu au DPI, est une technique qui provoque une altération de la mise en place de la méthylation au stade précoce du développement. Les enfants qui naissent après un DPI sont examinés à la naissance mais il n'existe aucun suivi, on ne sait pas ce qu'ils deviennent après. Hors on sait que les anomalies de méthylations sont impliqués en pathologie humaine comme dans les cancer ou le diabète. De même il a été prouvé récemment qu'il existait un excès de Syndrome de Wiedmann-Beckwith (lié à des anomalies de méthylation du locus 11p15) chez les patients né par ICSI.
    Bref, avec ces questions d'Eugénisme on occulte le vrai débat sur le DPI.

  34. #28
    piwi

    Re : Sélectionner un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eu

    Intrigué, j'ai verifié.
    Vous avez parfaitement raison. Il semblerait bien qu'il y ait de possibles problèmes dans la mise en place de la méthylation quand l'on fait de la culture d'ovocytes ou d'embryons précoces.
    Pour la maladie que vous citez, pour être un peu plus précis, son incidence est de 1/14 000 dans la population générale et est augmentée 9 fois dans le cadre d'insimination artificielle. On passe donc à 9/14 000 pour les seuls seules personnes nées via cette méthode, c'est plus, mais ca ne remet pas la méthode en cause. Ceci dit, l'hypométhylation ne provoque pas que cette seule maladie et oblige à comprendre pourquoi et à tenter d'y remédier. Il semblerait que la piste soit double:
    1. on fait une stimulation hormonale des ovocytes. Forcer leurs croissance pourrait être à l'origine de la perturbation en ne leur permettant pas d'atteindre leur pleine maturité
    2. Le milieu de culture dans lequel on conserve les ovocytes semble aussi être en cause. Chez des souris, le simple fait de le changer a considérablement diminé sinon éliminé l'hypométhylation.
    Je vous laisse le lien: http://www3.interscience.wiley.com/c...72826/PDFSTART
    (il semblerait qu'il soit en libre accès)

    Si quelqu'un s'y connait un peu mieux que moi et à envie de completer la recherche, qu'il ne se gène pas!!

    Cordialement,
    piwi

  35. #29
    alcyon1

    Re : Sélectionner un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eugénis

    Vinc, je n'ai pas tiré mon opinion à propos de l'impossibilité de la thérapie génique d'une pochette surprise, vous devez vous en douter. Le jour où un ex myopathe jouera dans une équipe de foot (même communale), je veux bien m'enfermer dans un cerceuil comme un vampire et attendre des temps meilleurs.

    ici, l'erreur majeure vient une fois de plus de privilégier l'espoir thérapeutique alors que la prévention par DPI est beaucoup plus prometteuse.

    Le DPI a un avantage supplémentaire : il ne risque pas la transmission de l'allèle "malade" à la descendance, puisque celui-ci ne ne fera plus partie du génome. Donc autant faire simple quand c'est possible : pour les maladies graves et invalidantes, il est évident que la piste à envisager obligatoirement est le DPI, ce qui, à terme, réduira considérablement le nombre de personnes malades (indépendamment de la mutagénèse ou des facteurs épigénétiques qui "perturbent" les gènes). Bien sûr, le DPI a ses problèmes, comme l'ont soulevé Piwi et Borh :
    il faut faire très attention à ne pas remplacer un mal par un autre.

    Merci pour la précision concernant l'ICSI : j'avais toujours pensé que ce n'était pas un acte "gratuit" de forcer un spz au hasard à féconder l'ovocyte. Autrement dit, on va à l'encontre des phénomènes naturels/évolutifs qui consistent aux "choix" par l'ovocyte du spz fécondant (le plus éloigné génétiquement si possible). Il me parait très important de suivre la santé des enfants nés par ICSI et DPI : encore une fois la théorie est simple, mais la nature ne l'est pas autant qu'on croit.

  36. #30
    piwi

    Re : Sélectionner un Embryon par diagnostic génétique préimplantatoire est ce de l’Eu

    Autrement dit, on va à l'encontre des phénomènes naturels/évolutifs qui consistent aux "choix" par l'ovocyte du spz fécondant (le plus éloigné génétiquement si possible).
    Concernant cette assertion qui semble assez classique, on en a deja discuté ici: http://forums.futura-sciences.com/sh...+spermatozoide
    Il en resort que ca ressemble un peu à un petit mythe biologique.
    Sinon, il ne semble pas que le forcage soit en cause, voir ce que je disais plus haut.

    Effectivement il serait malvenu de remplacer un mal par un mal. Maintenant si l'on se place du coté probabiliste, la chance que le foetus soit atteint d'une maladie incurable et mortelle est de 1/4 ou 1/2 dans un cas et de, disons 50/15000 (j'ai pris à la louche les principales maladies "épigénètiques") ce qui nous fait 0.3% de chance d'avoir un problème. Evidemment si l'on considère 1000 insiminations artificielle ca ferait 3 malades, ils ne sont evidemment pas à négliger. Mais globalement l'orientation reste la bonne.

    Pour ce qui est de revoir marcher les myopathes effectivement, pour ceux qui sont deja nés y pas vraiment d'espoir, c'est malhonnete de le prétendre. Mais l'idée est de pouvoir trouver un traitement qui permette de traiter l'embryon sans avoir à le séléctionner. Ca serait plus propre non?

    Cordialement,
    piwi

Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Réponses: 8
    Dernier message: 30/07/2007, 22h07
  2. Réponses: 5
    Dernier message: 28/06/2007, 22h34
  3. Tout l'édifice génétique est à remettre en cause
    Par zooey dans le forum Actualités
    Réponses: 11
    Dernier message: 28/04/2005, 23h49
  4. sélectionner une fréquence ....
    Par Tix dans le forum Électronique
    Réponses: 13
    Dernier message: 11/04/2005, 00h13