Répondre à la discussion
Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 66

Virus = vivant ???



  1. #31
    coco
    Citation Envoyé par Yoyo
    ... c'est que seules les cellules qui se divisent activement peuvent etre infectées par un retrovirus ( ce qui pose des problemes pour la therapie genetique; puisque la tres grande majorite des cellules d'un adulte sont en "domance" encore appele G0.
    Je ne savais pas ça... Pourquoi faut-il quelles se divisent pour que le virus y pénètre??? Et pourquoi seules les cellules humaines???
    G0, cela signifie-t-il la 1ère partie de l'interphase que nous appelons G1... Une cellule dont le cycle cellulaire s'est arrêté en G1?

    Citation Envoyé par yoyo
    Donc en gros quand la bacterie rencontre des conditions de vie difficiles, le phage s'integre pour rentrer en dormance, en attendant des jours meilleurs ... c'est un peu finaliste mais ca represente bien les choses.
    Intéressant... merci vraiment...

    pas de ratés cette fois...

    -----


  2. Publicité
  3. #32
    Yoyo
    Citation Envoyé par coco

    Je ne savais pas ça... Pourquoi faut-il quelles se divisent pour que le virus y pénètre??? Et pourquoi seules les cellules humaines???
    Je sais pas trop; mais j'aurais tendance a penser que c'est parcequ'en G0 la cellules assure juste le minimum donc elle doit avoir un metabolisme ralentie ce qui ne doit pas simplifier l'infection par les retrovirus.
    Je parlais des cellules humaines car je suis sur que c'est le cas pour elles, maintenant ca se produit peut etre (sans doute) avec toutes les cellules des organismes multicellulaires.
    G0, cela signifie-t-il la 1ère partie de l'interphase que nous appelons G1... Une cellule dont le cycle cellulaire s'est arrêté en G1?
    Non G0 est une autre phase de la division cellulaire, en fait c'est une phase dans laquelle les cellules rentrent apres G1 au lieu d'aller en S. Dans cette pahse la il me semble qu'on observe justement une condensation de la chromatine et une baisse de l'activite transcriptionnelle et traductionnelle... faudra que je verifie cela a l'occasion.

    pas de ratés cette fois...


    Yoyo

  4. #33
    Yoyo
    Voila pour la pahse G0 ce que j'ai trouvé c'est succint mais j'espere que ca ira

    En absence de propres signaux proliferative, les cellules ne passent pas le point de Départ et restent dans la phase G1. A un certain moment, les cellules décident de ne plus rester en G1, parce elles meurent en restant trop longtemp dans cette phase, et entrent alors dans la phase G0, elles deviennent quiescentes. Les cellules en G0 ont vraiment quitté le cycle cellulaire, les remettre en route prendra beaucoup plus de temps que la durée de la phase G1 des cellules en prolifération. Pour le redémarrage d'un cycle, les cellules quiescentes passent par une phase de compétence
    Avec une petite image:


    Yoyo

  5. #34
    coco
    Que de choses insoupçonnées... mais alors...
    Nos cellules humaines, sont pratiquement toutes en G0... tu as dit... et c'est pour cela que l'infection virale, ou la thérapie génique est difficile...

    Mais alors, nos cellules ne travaillent-elles pas ??? sont-elles en dormance, en vie ralentie la plupart du temps??? sommes nous donc en état de veille quand nous travaillons ???
    Et pourquoi meurent-elles si elles restent en G1 trop longtemps???

    Et le virus, quand il s'accroche, comment "sait-il" que la cellule est en phase G0, émet-elle des signaux à l'extérieur, sur sa membrane... qui l'empêchent de s'accrocher... ça pourrait être intéressant!

    Trop de questions ...??? merci d'avance quoi qu'il en soit...

  6. #35
    Yoyo
    Citation Envoyé par coco
    Que de choses insoupçonnées... mais alors...
    Nos cellules humaines, sont pratiquement toutes en G0... tu as dit... et c'est pour cela que l'infection virale, ou la thérapie génique est difficile...
    Attention il me semble que ca n'est pas vrai pour tous les virus (sinon on n'aurait pas besoin de systeme immunitaire); mais c'est bien grace a cela, que la chimiothérapie est possible... puisqu'on ne tue que les cellules se divisant (tumeurs)... heureusement pour nous!... mais tu perds tes cheveux, tu as des probleme intestinaux, ton taux de globule blancs chute, faut surveiller l'hematocrite etc... bref c'est la ou il y a des cellules se divisant
    cette entree en G0 est quasi definitive, car il est tres long pour une cellule de sortir de la senescence.
    Mais alors, nos cellules ne travaillent-elles pas ??? sont-elles en dormance, en vie ralentie la plupart du temps??? sommes nous donc en état de veille quand nous travaillons ???
    Eh oui...
    Et pourquoi meurent-elles si elles restent en G1 trop longtemps???
    Aucune idée
    Et le virus, quand il s'accroche, comment "sait-il" que la cellule est en phase G0, émet-elle des signaux à l'extérieur, sur sa membrane... qui l'empêchent de s'accrocher... ça pourrait être intéressant!
    Non je pense aue c'est le contraire, une cellule en senescence ne doit plus synthetiser les proteines membranaires qui servent de recepteurs au virus, elle deviennent donc impermeables...

    Yoyo

  7. #36
    Igothigh
    Citation Envoyé par Yoyo
    cette entree en G0 est quasi definitive, car il est tres long pour une cellule de sortir de la senescence.
    N'y aurait-il pas confusion avec quiescence ou differentiation. A mon avis, la senescence est irreversible et correspond plus a un artefact de culture in vitro qu'a une situation physiologique.
    A mon sens, il faut plus envisager la phase G0 comme un moment ou la cellule dedie toute son energie a sa fonction, elle est differenciee. C'est souvent irreversible mais pas toujours. Un certain nombre de lymphocyte sont en G0 (je pense essentiellement aux lympho memoires) et suivant les stimuli qu'ils recoivent sont tout a fait capable de se multiplier.

    Mais alors, nos cellules ne travaillent-elles pas ??? sont-elles en dormance, en vie ralentie la plupart du temps??? sommes nous donc en état de veille quand nous travaillons ???
    Je ne dirai pas ca. Elles assurent leurs fonctions physiologiques.

    Et pourquoi meurent-elles si elles restent en G1 trop longtemps???
    Je ne sais pas exactement non plus, mais je pense que la phase G1 est une phase de preparation pour le doublement du pool d'ADN. Un certain nombre de checkpoints (points de controle) doivet etre passes. Si elles restent trop longtemps dans cette phase, ca signifie probablement que l'un des checkpoints a pose un probleme, ce qui se traduit pour les cellules normale a une "autodestruction" (apoptose).

    Je sais pas trop; mais j'aurais tendance a penser que c'est parcequ'en G0 la cellules assure juste le minimum donc elle doit avoir un metabolisme ralentie ce qui ne doit pas simplifier l'infection par les retrovirus.
    Il faudrait verifier ce que je vais raconter la, mais de memoire je dirai que la famille des retrovirus est assez large et je pense que certains (les lentivirus par exemple style HIV) s'integre assez bien meme dans les cellules quiescentes (qui ne se divise pas). D'autres requiert la division cellulaire tout simplement parce qu'il n'ont pas acces au genome. Lors de la division cellulaire (mitose), le genome n'est plus cloisonne par la membrane nucleaire et est expose au cytoplasme et donc a des potentiels virus qui peuvent en profiter pour s'integrer.

  8. Publicité
  9. #37
    coco
    Citation Envoyé par Yoyo
    mais tu perds tes cheveux, tu as des probleme intestinaux, ton taux de globule blancs chute, faut surveiller l'hematocrite etc...
    Brrr tout ça...

    Citation Envoyé par Igothigh
    A mon sens, il faut plus envisager la phase G0 comme un moment ou la cellule dedie toute son energie a sa fonction, elle est differenciee. C'est souvent irreversible mais pas toujours. Un certain nombre de lymphocytes sont en G0 (je pense essentiellement aux lympho memoires) et suivant les stimuli qu'ils recoivent sont tout a fait capable de se multiplier.
    Mais les lymphocytes B et T ne sont pas différenciés... sont-ils en G1 et est-ce pour cela que le VIH peut les infecter je pense aux L.T4...
    Citation Envoyé par Igothigh
    D'autres requiert la division cellulaire tout simplement parce qu'il n'ont pas acces au genome. Lors de la division cellulaire (mitose), le genome n'est plus cloisonne par la membrane nucleaire et est expose au cytoplasme et donc a des potentiels virus qui peuvent en profiter pour s'integrer
    Mais, il me semble, que pour les cultures in vitro avec des fragments de plantes, on utilise des méristèmes car justement ils sont exempts de maladies virales... les virus se développant moins vite que les cellules en division... bon, c'est vrai, ce n'est pas contradictoire...
    Mais, alors les virus ont-ils du mal à traverser l'enveloppe nucléaire...?
    Et ont-ils des endroits dans le chomosome où ils s'intègrent préférentiellement???

  10. #38
    Igothigh
    Citation Envoyé par coco
    Mais les lymphocytes B et T ne sont pas différenciés...
    Je dirai que si... enfin, ceux qui sont pret a repondre a un antigene. Et je dirai qu'ils sont stoppes en G0 et qu'ils sont capables d'entrer a nouveau en mitose pour l'expansion clonale, mais a verifier (y a t-il un immonologiste dans la salle??)

    Mais, alors les virus ont-ils du mal à traverser l'enveloppe nucléaire...?
    Le materiel genetique du virus a besoin d'un systeme de transpot de son genome pour entrer dans le noyau des cellules. Il me semble (mais toujours avec une grande prudence, je ne connais pas bien le domaine) que HIV le possede, ce qui lui permet de bien s'integrer au genome. Et l'integration du genome viral dans le noyau n'est pas une necessite.

    Et ont-ils des endroits dans le chomosome où ils s'intègrent préférentiellement???
    Certains ont probablement des sites d'integration preferentiels, mais pas toujours. D'ailleurs l'insertion aleatoire de virus dans un genome cellulaire est utilisee pour caracteriser des genes impliques dans certains processus biologique. En s'integrant au hasard, le genome viral peut modifier la fonction d'un gene et donc modifier une reponse biologique de la cellule. "Il ne suffit plus" qu'a pecher le gene perturbe pour le caracteriser.

  11. #39
    Yoyo
    Citation Envoyé par Igothigh

    Le materiel genetique du virus a besoin d'un systeme de transpot de son genome pour entrer dans le noyau des cellules. Il me semble (mais toujours avec une grande prudence, je ne connais pas bien le domaine) que HIV le possede, ce qui lui permet de bien s'integrer au genome. Et l'integration du genome viral dans le noyau n'est pas une necessite.
    Bon la plus part des virus n'apportent qu'une seule chose avec leur ARN est la reverse-transcirptase qui leur permet de synthetiser l'ADN. POur ce qui est de l'import dans le noyau, c'est la machinerie de la cellule qui s'en charge. En revanche pour l'integration, il faut une integrase qui elle est codée par le virus lui meme.
    Enfin s'integrer dans le genome est obligatoire pour les retrovirus, qui passent par un stade ADN; Les virus tels que la grippe n'ont pas d'etape ADN donc ne s'integrent pas.


    Yoyo

  12. #40
    coco
    Merci... puis-je encore continuer???

    Citation Envoyé par Igothigh
    Et l'integration du genome viral dans le noyau n'est pas une necessite.
    Je ne comprends pas... le virus peut-il multiplier son matériel génétique ailleurs que dans le noyau?
    Et, cela paraît finalement bien compliqué pour l'ADN viral de s'intégrer au génome, non??? cela n'a pas l'air de réussir à tous les coups...

    En s'integrant au hasard, le genome viral peut modifier la fonction d'un gene et donc modifier une reponse biologique de la cellule. "Il ne suffit plus" qu'a pecher le gene perturbe pour le caracteriser.
    Intéressant.... quelle patience... et je ne pense pas au virus là...
    Mais... le virus, s'intègre dans ce cas au beau milieu d'un gène et empêche ainsi son expression... c'est cela ? mais chez les espèces diploides, il y a 2 allèles pour un gène... alors il ne passe rien???

  13. #41
    coco
    Citation Envoyé par Yoyo
    En revanche pour l'integration, il faut une integrase qui elle est codée par le virus lui meme.
    Enfin s'integrer dans le genome est obligatoire pour les retrovirus, qui passent par un stade ADN; Les virus tels que la grippe n'ont pas d'etape ADN donc ne s'integrent pas.
    Ah, ... les voilà les virus que ne s'intègrent pas, comment se fait la réplication alors???
    Et l'intégrase, si elle est codée par l'ADN du virus, comment est-elle synthétisée si l'ADN du virus n'est pas intégré...? je veux dire cette fois c'est la transcription qui pose pb....

    Merci ... encore... ops:

  14. #42
    Yoyo
    Citation Envoyé par coco
    Je ne comprends pas... le virus peut-il multiplier son matériel génétique ailleurs que dans le noyau?
    Ca depend des cas cf ma reponse ci-dessus.
    EN gros
    Virus ADN: pas d'integration il me semble
    Virus ARN->ADN: integration obligatoire
    Virus ARN->cARN/vARN: pas d'integration.
    Et, cela paraît finalement bien compliqué pour l'ADN viral de s'intégrer au génome, non??? cela n'a pas l'air de réussir à tous les coups...
    Certes mais suffit d'une intergation reussite pour continuer... et il a ete montrer en plus que cette integration provoquait une immunite des cellules contre de nouvelles infections... un peu comme si le virus protegeait sa cellule hote pour eviter un trop grand nombre d'integration qui serait lethale.

    Intéressant.... quelle patience... et je ne pense pas au virus là...
    Mais... le virus, s'intègre dans ce cas au beau milieu d'un gène et empêche ainsi son expression... c'est cela ?
    pas necessairement le virus peut s'integrer en 5' du promoteur et ainis dereguler totalement l'expression du gene, qui va se retrouver fortement exprmé, (c'est le cas le plus frequent d'activation d'oncogene).
    Mais il peut aussi s'integrer dans une sequence codante, ceci dit la proba est faible vu que moins de 10% du genome humain est codant!... donc la plus part du temps le virus s'integre dans une region non codante ou regulatrice.
    mais chez les espèces diploides, il y a 2 allèles pour un gène... alors il ne passe rien???
    Le phenotype est generallement dominant donc...et puis si c'est recessif, la cellule produit le virus qui va infecter d'autres cellules.

    Yoyo

  15. Publicité
  16. #43
    John78
    Bonjour

    Désolé je suis à la bourre sur ce fil, c'est ce que j'ai une thèse à rendre dans 11 jours sur le même sujet...


    Citation Envoyé par coco
    Quand tu dis, le virus est sélectionné lui-même, cela signifie, qu'il ne tue pas les cellules dans lesquelles il est et qu'il leur donne en plus un avantage, qui, grâce à la sélection naturelle va leur permettre de proliférer... et le virus alors???

    Chez les Bactéries, beaucoup de phages adoptent une stratégie de vie à long terme avec leurs hôtes. Ils intègrent leurs génomes, et se contente de se transmettre verticalement lors de la division de la bactérie. Le virus a donc tout interet à "convoyer" et à faire exprimer des gènes fortement sélectionner positivement pour la bactérie. En cas de stress, agent mutagène, choc thermique, le phage peut changer de stratégie, il se multiplie et sa progéniture s'en va infecter d'autres cellules (transmission horizontale).



    3-La fixation de l'azote par les légumineuses se fait qrâce à la symbiose avec des bactéries (agrobacterium?), mais les virus la-dedans, où sont-ils???
    ... le sait-on???

    Je ne connais pas l'origine des nombreux gènes impliqués dans les symbioses.

    Simplement tout ces gènes sont groupé chez les alpha-protéobactérie sur un méga-plasmide ayant des caractéritiques atypique par rapport au génome cellulaire (taux de G+C de l'ADN plus faible pour le plasmide, usage du code génétique différent etc etc...). De plus la transformation in vitro de souches non-symbiotique en une souche symbiotique par ajout de ce méga-plasmides a été démontrée expérimentalement. Ce qui supporte l'idée d'une transmission verticale ET horizontale. Le mécanisme de transmission horizontal n'est pas connu. Peut etre un "auto-stop" avec un virus accessoire co-infectant la bactérie (idée perso).

    A+
    John

  17. #44
    John78
    Citation Envoyé par Yoyo
    Virus ADN: pas d'integration il me semble

    Oh ben si, l'Herpes virus par exemple. Et on connait pas mal de cas chez les Bactéries aussi et chez des virus d'Archébactéries.

    Je précise que souvent l'intégration des virus dsADN est site-spécifique, par exemple au seins d'un ARN de transfert.

    A+
    John

  18. #45
    coco
    Citation Envoyé par John78
    c'est ce que j'ai une thèse à rendre dans 11 jours sur le même sujet...
    Alors merci et bon courage!!!...

    Citation Envoyé par John78
    Le virus a donc tout interet à "convoyer" et à faire exprimer des gènes fortement sélectionner positivement pour la bactérie. En cas de stress, agent mutagène, choc thermique, le phage peut changer de stratégie, il se multiplie et sa progéniture s'en va infecter d'autres cellules (transmission horizontale).
    Je vais relire tout ça, ainsi que ce qu'a écrit Yoyo, car je me rends compte finalement qu'en matière de "stratégies", les virus en ont développées de nombreuses, et qu'ils sont bien armés pour l'évolution...
    Peut-être d'ailleurs sommes nous, nous les autres êtres vivants simplement des vecteurs de virus sans le savoir....
    Le monde des virus semble en tout les cas bien implanté et plein de ressources...

  19. #46
    coco
    Bon, ça va très vite là... trop vite...
    Ai-je compris??? un virus peut s'intégrer dans un ARNt???

    Peut-on savoir quel est ton sujet de thèse John, ou cela est-il top secret???

  20. #47
    Igothigh
    Citation Envoyé par John78
    Bonjour
    Désolé je suis à la bourre sur ce fil, c'est ce que j'ai une thèse à rendre dans 11 jours sur le même sujet...
    Courage, tu tiens le bon bout!!

    Citation Envoyé par Yoyo
    la plus part des virus n'apportent qu'une seule chose avec leur ARN est la reverse-transcirptase qui leur permet de synthetiser l'ADN
    Es-tu absolument sur de ca? Parce qu'il me semblait qu'ils amenaient un certain nombre de truc comme ribosomes, actine etc... au moment du bourgeonnement (retrovirus a enveloppes).

    Citation Envoyé par Yoyo
    POur ce qui est de l'import dans le noyau, c'est la machinerie de la cellule qui s'en charge
    Pour HIV notamment, il me semblait que des proteines virales etaient requises pour que le genome entre dans le noyau de la cellule hote (style Vpr ou une de ces proteines accessoires).

  21. #48
    coco
    Bonjour,
    Citation Envoyé par Igothigh
    Parce qu'il me semblait qu'ils amenaient un certain nombre de truc comme ribosomes, actine etc... au moment du bourgeonnement (retrovirus a enveloppes).
    Une des caractéristiques des virus, c'est qu'il n'ont pas d'organites comme les ribosomes, et qu'ils doivent les emprunter à la cellule hôte ... pour vivre. C'est pour cela que l'on peut se poser la question: sont-ils vivants quand ils ne parasitent pas une cellule...
    Mais maintenant je n'en suis plus si sûre... ops:

  22. Publicité
  23. #49
    John78
    Hello

    Citation Envoyé par coco
    Bon, ça va très vite là... trop vite...
    Ai-je compris??? un virus peut s'intégrer dans un ARNt???

    C'est moi qui me suis mal exprimé, je voulais dire qu'il s'intégrait dans un gène codant pour un ARNt.


    Peut-on savoir quel est ton sujet de thèse John, ou cela est-il top secret???
    Ben j'essaie de voir quels sont les gènes cellulaires impliqués dans la réplication et le métabolisme de l'ADN qui seraient d'origine virale. Un peu comme pour les gènes de résistances aux antibiotiques sauf que là il s'agit d'enzymes informationelles.

    A+
    John

  24. #50
    coco
    Bonjour,
    Citation Envoyé par John78
    Ben j'essaie de voir quels sont les gènes cellulaires impliqués dans la réplication et le métabolisme de l'ADN qui seraient d'origine virale. Un peu comme pour les gènes de résistances aux antibiotiques sauf que là il s'agit d'enzymes informationelles.
    Ce qui peut signifier... qu'il y a beaucoup de gènes d'origine virale dans le génome??? Et qu'est ce qui a pu laisser penser que ceux là pouvaient être d'origine virale?
    Mais, ces gènes en question se retrouvent-ils chez beaucoup d'organismes???
    Comment peut-on savoir qu'un gène est d'origine virale???

    Si tu as le temps.... ops:

  25. #51
    John78
    Comment peut-on savoir qu'un gène est d'origine virale???

    Tu as 2 approches.

    -approche intrinsèque.
    On sait que les gènes viraux ont des taux de G+C de leurs ADN statistiquement plus faible que ceux de leurs hôtes (raison inconnue). On peut donc chercher dans un génome donné tout les gènes qui sont appauvris en GC dans un génome cellulaire.
    Avantage : ca s'automatise très bien d'un point de vue informatique
    Inconvénient : on ne détecte pas les génes anciennement transféré (homogénéïsation des taux de G+C), on trouve un tas de gènes d'origine diverse et exogène, ou faiblement exprimé, ou des pseudo-gène. On peut raffiner la technique en utilisant d'autres technique tel que la déviation d'usage du code.

    -approche phylogénétique
    On construit l'arbre de chaque protéïne et on regarde évolutivement si tel gène est apparenté à un gène viral ou pas.
    Avantage : c'est éfficace et relativement fiable
    Inconvenient : très lourd à mettre en oeuvre, s'automatise très mal, on a besoin de beaucoup de séquence de cellule et de virus.


    Ce qui peut signifier... qu'il y a beaucoup de gènes d'origine virale dans le génome??? Et qu'est ce qui a pu laisser penser que ceux là pouvaient être d'origine virale?

    De gène où on est quasi sur qu'il s'agit de gène viraux : peu. Quelques uns. Souvent il s'agit de transfert à petite échelle évolutive, un groupe de bactéries par exemple. Dès que l'on essaie de trouver des évenements plus ancien, on se heurte à des difficultés méthodologiques. Les arbres sont difficiles à interpréter. On "minimise" donc l'influence des virus à ce niveau...

    A+
    John

  26. #52
    Igothigh
    Citation Envoyé par coco
    Une des caractéristiques des virus, c'est qu'il n'ont pas d'organites comme les ribosomes, et qu'ils doivent les emprunter à la cellule hôte ... pour vivre.
    Tout a fait d'accord, mais ce que je voulais souligner c'est que je pense que les virus peuvent embarquer du materiel cellulaire au moment de sortir de la cellule (surtout les virus a enveloppe). Quelle en est la fonction (s'il y en a une), je n'en sais rien. Je citais les ribosomes parce que des particules virales (MLV si je me rappelle bien) qui ne sont plus capables d'encapsider un ARN viral modifie, encapside "ce qu'il peut" dont de l'ARN cellulaire et des ribosomes. Est-ce que ca arrive en temps normal ? Je ne sais pas, mais ca ne m'etonnerai pas.

  27. #53
    Yoyo
    En général l'encapsidation est effectuee de maniere non spécifique, ce qui signifie que le virus est cablae d'encapsider tout ARN/ ADN. (d'ou leur interet en génétique et en biotechnologie).

    Cependant il ne faut pas perdre de vue que certains virus sont trop petits pour pouvoir ne serait-ce qu'encapsider un seul ribosome! (c'est le cas notament des rhinovirus (20nm)). Mais je suis d'accord avec toi, il doit etre possible de temps en temps a une capside de se former soit vide, soit d'embarquer du materiel du cytoplasme de la cellule d'ou elle bourgeonne... mais cet evenement doit etre rare, car il est deletaire pour le virus (une telle particule ne sera pas infectieuse puisque depourvie d'adn/arn viral).

    Yoyo

  28. #54
    coco
    Bonjour,
    En relisant ces réponse, j'ai une question... ...
    Le virus peut-il se multiplier et "s'encapsider" à n'importe quel moment, je veux dire cela tient-il uniquement du hasard???
    Il semble qu'il y ait des facteurs favorisants, mais sont-ils obligatoires?
    Merci.

  29. Publicité
  30. #55
    Yoyo
    Salut,

    La replication des virus est quelquechose qui me semble difficile de pouvoir generaliser... chaque famille de virus possede ses propres caracteristiques... Ce qui est general, est qu'il existe des genes dit précoces (qui s'expriment dans les premiere heures de l'entree dans la cellule) ces genes vont avoir pour role en quelquesorte de preparer la cellule a son role d'usine a virus
    Ensuite tu as les genes tardifs qui s'expriment, qui vont notament permettre le bourgeonnement du virus. Tout cela est regule par des boucles de regulations au niveau transcriptionnel et traductionel, et c'est souvent la concentration d'un activateur par rapport a un represseur qui va decider de la chaine d'evenement. Meme chose pour les virus qui peuvent entrer en dormance.
    Selon les conditions il peut exprimer les proteines necessaire a son cycle lytique (il va se repliquer a toute vitesse), ou au contraire reprimer ces genes et activer ceux charger de le mettre en dormance, alors le virus integre dans le chromosme attends des jours meilleurs pour se re-activer

    J'ai bien conscient d'etre trop generaliste mais je me vois mal parti pour faire un cours sur le phage lambda ou sur le virus de la grippe

    Yoyo

  31. #56
    coco
    Bonsoir,
    Tu as bien compris, je ne suis pas spécialiste il me faut des généralités... très générales!!!
    C'est parfait !!! merci !!!

    Mais ce qui est passionnant, c'est comme en montagne, on a l'impression d'arriver au sommet, et il y a toujours autre chose après... Pour la, ou les sciences () c'est pareil... quand on s'approche de la solution, une autre question se pose...
    Pour la biologie en tous cas on ne comprendra qu'avec la réponse à l'origine de la vie... Pour la géologie, c'est fait avec la tectonique des plaques, c'est pour moi la théorie la plus magnifique!!! car elle permet de comprendre la Terre...
    Mais je m'éloigne du fil... milles excuses!!!

  32. #57
    coco
    ... au fait... sait-on si une cellule donnée peut-être parasitée par plusieurs "espèces" de virus???
    Merci...

  33. #58
    kinette
    ... au fait... sait-on si une cellule donnée peut-être parasitée par plusieurs "espèces" de virus???
    Merci...
    Bonjour!
    La réponse est oui: certains virus profitent même d'autres virus pour mieux se multiplier (certains en sont même incapables tout seuls, et sont donc des sortes de "parasites" des autres virii).

    K.pside
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  34. #59
    coco
    C'est intéressant, merci!
    ... et ont-ils pour autant le mêmes protéines d'amarrage???
    Cela se peut-il d'ailleurs que des virus d'espèces différentes aient les mêmes sites de fixation, qu'il y ait concurence à ce niveau??? au fait parle-t-on d'"espèces" pour les virus? je ne me suis jamais posé la question...

  35. #60
    coco
    Je viens de voir l'information d'un virus du SIDA "hybride"... cela se peut-il alors avec d'autres virus très différents??? le sait-on?

Sur le même thème :

Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Le vivant répond-il aux mêmes lois de la physique que le non-vivant?
    Par Jean-Michel Tengang dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 18
    Dernier message: 16/11/2009, 18h22
  2. [Evolution] où s'attachent les virus dans l'arbre du vivant?
    Par invite986312212 dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 14/12/2007, 14h42
  3. Un virus est-il vivant ?
    Par Mumyo dans le forum Biologie
    Réponses: 24
    Dernier message: 03/11/2006, 10h03
  4. Le virus : un être vivant ?
    Par miukychan dans le forum Biologie
    Réponses: 59
    Dernier message: 31/01/2006, 20h55
  5. Le virus à la limite du vivant
    Par Silver_Craft dans le forum Biologie
    Réponses: 35
    Dernier message: 12/01/2006, 19h53