Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Alimentation et évolution



  1. #1
    Niels Adribohr

    Alimentation et évolution


    ------

    Bonjour,
    Voilà schématiquement ce que j'ai cru comprendre jusqu'à maintenant de la théorie de l'évolution:
    L'évolution des espèces s'explique par deux facteurs
    1) Mutation génétique aléatoire.
    2) Sélection naturelle.

    A partir de là, je suis étonné lorsque j'entends certaines personnes dire que l'homme est entrain d'évoluer biologiquement : plus précisément, j'ai entendu dire que l'organisme de l'homme était petit à petit entrain de s'adapter à la consommation de sucre. Pourtant je ne comprends pas trop comment cela pourrait s'expliquer par des mutations génétiques et une sélection naturelle. Ce genre d'évolution chez l'homme me semblerait plus compatible avec un transformisme Lamarckien !

    De même, il semblerait qu'il y a une certaine évolution de la taille chez l'homme (il est de plus en plus grand parait-il). On explique ça généralement par l'alimentation. Pour un individus, j'arrive à comprendre que l'alimentation qu'il a ingurgité depuis sa naissance joue un rôle dans son développement, mais je ne comprends pas comment cette évolution continuerait à se transmettre de génération en génération. Il me semble qu'on aurait affaire à un cas d'hérédité des caractères acquis, non ?
    L'alimentation aurait-elle une incidence héréditaire ?

    Quelqu'un serait-il assez charitable pour m'indiquer si les faits concernant l'évolution de l'homme que je rapporte sont réels, et si c'est la cas, comment finalement tout cela peut se combiner avec la théorie néo-darwinienne ?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    invite765732342432
    Invité

    Re : Alimentation et évolution

    Citation Envoyé par Niels Adribohr Voir le message
    plus précisément, j'ai entendu dire que l'organisme de l'homme était petit à petit entrain de s'adapter à la consommation de sucre. Pourtant je ne comprends pas trop comment cela pourrait s'expliquer par des mutations génétiques et une sélection naturelle.
    Reste à savoir ce qu'on appelle "petit à petit": si l'on en croit cette frise:
    http://www.hominides.com/data/images...imentation.gif
    Ca fait pas mal de temps que l'homme consomme de plus en plus de sucres, il ne me semble pas exclu qu'une évolution puisse accompagner ce processus.
    De nouvelles mutations ne peuvent pas entrainer cette (éventuelle) évolution (la période est trop courte pour qu'il y ait de gros changements), mais la sélection, pourquoi pas ?

    L'homme n'ayant pas toujours consommé beaucoup de sucres, il semble logique qu'il y ait une certaine diversité dans la capacité digestion du sucre.

    Maintenant, est-ce que le fait de pouvoir digérer ou pas est important pour la capacité de reproduction de l'individu/de la communauté (ne pas oublier que nous sommes une espèce sociale et donc que l'on peut influer sur l'évolution génétique de l'espèce même sans avoir d'enfants) ?
    Déjà, une digestion correcte des sucres était très importante aux débuts de l'agriculture. Vu le rendement des plantes à cette époques, il est probable qu'une meilleure capacité de digestion du sucre était primordiale.
    Dans les derniers siècles, hypo et hyperglycémie pouvaient encore être mortels (il me semble) et les gens en souffrant moins "attirants". Donc je suppose que ca a pu contribuer encore un peu à l'évolution.
    De nos jours (et dans nos pays)... ça semble effectivement mineur: les soins sont efficaces, les maladies liées au sucre bien connues et on dispose d'énormément de sucre (donc l'efficacité de digestion n'a plus grande importance)


    Ce genre d'évolution chez l'homme me semblerait plus compatible avec un transformisme Lamarckien !
    Pas vraiment, et en fait c'est parfaitement logique: un intervenant disait dans une autre discussion "une résistance à un danger ne peut pas apparaître si l'espèce n'est pas confrontée à ce danger". C'est faux, car beaucoup trop caricatural.
    Mais il reste un fond de vérité (qui peut faire confondre avec du Lamarck): plus une espèce est confronté à un stimulus, plus elle a de chances (dans le sens probabilités) de s'y adapter.
    C'est d'ailleurs ainsi qu'apparaissent (ou plutôt se font sélectionner) la plupart des résistances aux antibiotique/désherbants/insecticides...

    On explique ça généralement par l'alimentation. Pour un individus, j'arrive à comprendre que l'alimentation qu'il a ingurgité depuis sa naissance joue un rôle dans son développement, mais je ne comprends pas comment cette évolution continuerait à se transmettre de génération en génération. Il me semble qu'on aurait affaire à un cas d'hérédité des caractères acquis, non ?
    Dans les derniers siècles, la qualité d'alimentation (notamment pour les enfants) ne fait que s'améliorer, il est donc logique que les gens soient de plus en plus grands. Pour pouvoir savoir s'il y a une composante génétique, il faudrait déjà avoir une alimentation de même qualité pendant plusieurs générations (et je pense que dans ce cas, on verrait la taille moyenne des nouvelles générations stagner)

    Par contre, ne pas oublier que l'évolution "génétique" de la taille peut se faire (et se fait) aussi beaucoup par sélection sexuelle: le grand type baraqué étant souvent plus "attirant" que le petit tout chétif, même si ce facteur se réduit dans les sociétés denses où beaucoup de facteurs passent avant la taille (aisance, relationnel, ...)
    Mais cette variation génétique est beaucoup plus lente que celle liée à la nourriture (enfin, a priori)

  4. #3
    Niels Adribohr

    Re : Alimentation et évolution

    Tout cela me parait cohérent, merci pour cette réponse claire.

  5. #4
    Alegs

    Re : Alimentation et évolution

    En plus du glucose, il y a eu également des problèmes avec le cholestérol.

    Je suis pas du tout familier de l'évolution, mais j'ai ouï dire qu'autrefois, dans des temps reculés, le cholestérol était assez rare comme ressource, et donc que la plupart des animaux, et les Hommes, ont évolué en apprenant à améliorer le recyclage du cholestérol.

    Le problème c'est que maintenant, vu que le cholestérol abonde, ça pose pas mal de soucis de circulation, de bouchons, d'embouteillages...


  6. A voir en vidéo sur Futura

Discussions similaires

  1. Evolution et Alimentation
    Par Steph99 dans le forum Paléontologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 05/01/2009, 11h02
  2. [évolution] Axolotl et évolution : besoin d'avis !
    Par l'Hydroptère dans le forum Biologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 24/04/2007, 21h05
  3. [bibliographie][évolution] Livre évolution
    Par crataegus dans le forum Biologie
    Réponses: 11
    Dernier message: 30/03/2007, 12h43
  4. [évolution] Harmonies sonores et évolution
    Par Latouffe dans le forum Biologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 30/09/2005, 00h28
  5. [Evolution] [évolution] Question évolution: les têtons
    Par Steph dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 15/05/2003, 09h04
Découvrez nos comparatifs produits sur le sport et la santé.