Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 16 sur 16

Gene récessif, dominant, codant ou non



  1. #1
    moricekilo

    Gene récessif, dominant, codant ou non

    Bonjour,

    Je vois dans Wikipedia que "En génétique, on parle de récessivité lorsqu'un allèle ne peut donner un phénotype lorsqu'il est seul représentant dans les chromosomes de la cellule considérée".

    Je vois aussi que "L’ADN non codant, autrefois appelé improprement ADN poubelle, désigne l’ensemble des séquences du génome qui ne sont pas traduites en protéines."

    Je voudrais savoir quelle est la différence entre récessif et non codant et éventuellement si dominant est le contraire de récessif.

    Merci pour vos réponses.

    -----

    Dernière modification par moricekilo ; 25/03/2013 à 21h57.
    Qui rogat non errat

  2. Publicité
  3. #2
    moricekilo

    Re : Gene récessif, dominant, codant ou non

    ... Je suppose que ma question est stupide ou mal formulée ?
    Qui rogat non errat

  4. #3
    mh34

    Re : Gene récessif, dominant, codant ou non

    Citation Envoyé par moricekilo Voir le message
    ... Je suppose que ma question est stupide ou mal formulée ?
    Non, pas du tout.
    Est récessif un allèle qui a besoin d'être en double exemplaire pour se traduire dans le phénotype.
    Exemple ; la mucoviscidose est une maladie à transmission autosomique récessive, ce qui signifie que pour être atteint il faut avoir reçu le gène "malade" de ses deux parents.
    Non codant = qui n'est pas traduit en protéines.
    Dominant est bien le contraire de récessif ; l'achondroplasie est une maladie à transmission autosomique dominante, il suffit de recevoir le gène "malade" en un seul exemplaire pour déclarer la maladie.
    http://www.anomalies-developpement-l...dominantes.pdf
    Ω ξειν', αγγέλλει Λακεδαιμονίοις ότι τήδε κείμεθα τοις κείνων ρήμασι πειθόμενοι

  5. #4
    toothpick-charlie

    Re : Gene récessif, dominant, codant ou non

    en fait ce n'est pas un gène qui est récessif ou dominant, mais un allèle. Pour un gène qui n'a que 2 allèles, si l'un est dominant, l'autre est récessif et vice versa. Les deux allèles peuvent aussi être codominants. Quand il y a plus de 2 allèles les choses sont plus compliquées.

  6. #5
    moricekilo

    Re : Gene récessif, dominant, codant ou non

    Merci beaucoup pour vos précisions, cela, en complément de ce que je trouve sur le web me permet de mieux saisir...
    je me doute que tout ça est ultra compliqué dans les détails, mais quelques notions simples sont bonnes à prendre pour quelqu'un comme moi qui n'a jamais étudié le sujet.

    Une dernière question : il semblerait que nous (hormis les noirs africains) soyons porteurs de 2 à 5 % de gènes hérités d'un certain cousin Néandertalien... je crois savoir que ces gènes sont non codants, et donc qu'en pratique nous n'exprimons aucun caractère de plus que si on ne les avait pas, est-ce juste ?
    Qui rogat non errat

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Loupsio

    Re : Gene récessif, dominant, codant ou non

    le fait qu'une portion d'ADN soit non codante ne veut pas dire inutile il y a notamment les "switch" qui régulent l'activité d'autres gènes

  9. Publicité
  10. #7
    Flyingbike

    Re : Gene récessif, dominant, codant ou non

    Citation Envoyé par moricekilo Voir le message
    Merci beaucoup pour vos précisions, cela, en complément de ce que je trouve sur le web me permet de mieux saisir...
    je me doute que tout ça est ultra compliqué dans les détails, mais quelques notions simples sont bonnes à prendre pour quelqu'un comme moi qui n'a jamais étudié le sujet.

    Une dernière question : il semblerait que nous (hormis les noirs africains) soyons porteurs de 2 à 5 % de gènes hérités d'un certain cousin Néandertalien... je crois savoir que ces gènes sont non codants, et donc qu'en pratique nous n'exprimons aucun caractère de plus que si on ne les avait pas, est-ce juste ?
    un gène est codant par définition.
    Parler d'ADN non codant est plus judicieux

  11. #8
    noir_ecaille

    Re : Gene récessif, dominant, codant ou non

    https://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A8ne#D.C3.A9finition
    Citation Envoyé par Wikipédia
    un gène est défini comme un enchaînement de désoxyribonucléotides (dit aussi séquence), c'est-à-dire comme une portion d'acide désoxyribonucléique (séquence d'ADN), qui peut être transcrit en acide ribonucléique (ARN). S'il est ensuite traduit en protéine, la séquence est dite « codante ».
    De fait l'ADN "non codant" comprend à la fois des gènes transcrits non traduits (ARNt, ARNi, ARNr, introns...), et à la fois des séquences non transcrites pour lesquels on identifie un rôle (séquences régulatrices, promoteurs, amplificateurs...), sans compter le reste dont on ignore presque tout
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  12. #9
    moricekilo

    Re : Gene récessif, dominant, codant ou non

    Je vous remercie tous pour ces réponses.
    Qui rogat non errat

  13. #10
    moricekilo

    Re : Gene récessif, dominant, codant ou non

    ... Mais cela me ramène à ma deuxième question : concrètement, sur nos gènes néandertaliens : jouent-ils un rôle quelconque, sont-ils transcrits, traduits, ou jouent-ils un rôle autrement de quelque façon que ce soit ?
    Bref, somme-nous un tant soit peu influencés par leur présence ?
    Peut-être que ces réponses ne sont pas encore connues ?
    Dernière modification par moricekilo ; 28/03/2013 à 11h49.
    Qui rogat non errat

  14. #11
    noir_ecaille

    Re : Gene récessif, dominant, codant ou non

    gène = traduction en peptide/protéine

    Il serait étonnant qu'ils n'aient aucune influence. Reste à savoir quels gènes concernent cet héritage néandertalien.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  15. #12
    toothpick-charlie

    Re : Gene récessif, dominant, codant ou non

    le chiffre de 3% d'introgression de génome neanderthalien dans le génome des Européens a été obtenu à partir de données de SNP qui ne sont pas forcément dans des gènes. Il y a des explications ici : http://johnhawks.net/weblog/reviews/...tyle-2011.html

  16. Publicité
  17. #13
    Guillaume69

    Re : Gene récessif, dominant, codant ou non

    Pour certains auteurs, "ADN codant" comprends aussi l'ADN qui code pour des ARNs non traduits en protéines (ARNt, les ARNs dits "non codants" : siRNA, miRNA, piRNA, les longs ARNs non codants, ...), par opposition à l'ADN qui n'est pas du tout transcrit : centromères, séquences régulatrices de type enhancer/silencer (qui peuvent réguler un gène alors qu'il sont à des kb en amont ou en aval ...).

    Et encore, parler d'ADN pas "du tout" transcrit est abusif selon certains, qui décrivent un "bruit transcriptionnel" constant et qui pourrait avoir un rôle physiologique (je suis pas du domaine, donc je sais pas ce qui se fait récemment là dessus)

  18. #14
    Loupsio

    Re : Gene récessif, dominant, codant ou non

    gène = traduction en peptide/protéine

    Il serait étonnant qu'ils n'aient aucune influence. Reste à savoir quels gènes concernent cet héritage néandertalien.
    Pas forcément
    notamment avec les méthylations, il se peut qu'on ait des gènes potentiellement traductibles en protéines mais qui n'intervienent en rien dans notre vie aux vues de leur méthylation constante

    Après il faudrait savoir exactement que sont ces gènes pour dire s'ils nous sont utiles ou pas,
    bien que je pense que s'ils sont la et conservés il y a de fortes chances qu'ils nous soient bels et bien utiles, pas forcement en tant que protéines, mais gènes régulateurs...

  19. #15
    noir_ecaille

    Re : Gene récessif, dominant, codant ou non

    Il y a aussi des gènes qui ne seront activés "qu'une fois" au cours de notre vie -- en particulier gènes du développement embryonnaire comme les fameux HOX (avec lesquels des chercheurs recréaient des drosophiles toutes plus bizarres les unes que les autres).
    Dernière modification par noir_ecaille ; 29/03/2013 à 13h47.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  20. #16
    Loupsio

    Re : Gene récessif, dominant, codant ou non

    ou encore les gènes qui sont utilisés régulièrements mais uniquement dans un seul type cellulaire, pour peu que ces cellules soient peu étudiés, on ne peut pas avoir vu l'utilité de ces gènes dans d'autres endroits (comme les gènes V(D)J dont la seule utilisation est lors de la maturation de cellules T spécifiquement et un autre pour les cellules B spécifiquement)

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Génétique] ADN codant/ non codant
    Par Nikko22 dans le forum Biologie
    Réponses: 14
    Dernier message: 13/12/2013, 18h49
  2. [Génétique] le mécanisme de "compétition" entre l'allèle récessif et l'allèle dominant.
    Par lebiologiste2 dans le forum Biologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 02/11/2011, 12h23
  3. [Génétique] allèle recessif, allèle mutant, gène dominant ... ??
    Par clara-clayton dans le forum Biologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 27/08/2010, 09h04
  4. [Génétique] Phénotype récessif/dominant
    Par vovo dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 08/10/2008, 18h38
  5. Dominant/récessif... origine?
    Par Ptitseb dans le forum Biologie
    Réponses: 10
    Dernier message: 03/05/2005, 09h51