Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 16 sur 16

Telomere et telomerase




  1. #1
    Ekllypse

    Telomere et telomerase

    Bonjour,

    Je suis un étudiant en première année de fac en biologie.
    Nous devons faire un poster sur un sujet au choix parmi une grande liste de sujet.

    J'ai choisi, télomère et télomérase car je trouve ca très intéressent.
    Cependant il y a quelque point que je n'arrive pas a comprendre.

    Petit topo de ce que j'ai compris avant de vous exposé mes questions.

    Les télomères sont des séquences d'acide aminé qui compose les extrémités de nos chromosomes.
    Ils permettent de protéger notre adn car a chaque division cellulaire quelques acides aminés aux extrémités de nos chromosomes sont perdu.
    Ce sont donc des séquences non codante répétitif qui protège nos gènes codant.

    Au fils de la vie ces télomères raccourcissent, cela explique le vieillissement de nos cellules. Nos cellules partent en dégénérescence.
    Certaine de nos cellules échappe a ce vieillissement tel que les cellules souches, les globules blanc et les cellules germinal (logique on ne née pas vieux).
    Cela s'explique par la présence de télomérase (proteine) qui allonge ces télomères par rétrotranscription.

    Voila donc mes questions :

    On dit que si une cellule somatique exprime la télomérase (par mutation ou volontairement) alors elle deviendras une cellule cancéreuse.
    Pourquoi ?

    Ce n'est pas parce que une cellule devient immortel qu'elle devient une cellule cancéreuse.
    C'est l'une des caractéristique des cellules cancéreuse, mais ce pourquoi elles sont néfaste, c'est leur comportement anarchique du a une insensibilité aux signaux du
    corps. De plus cela voudrais dire que les cellules souches, germinal sont cancereuses.

    La seconde chose que je ne comprend pas est la limite de Hayflick.
    Selon elle, après 52 division cellulaires les cellules rentres en dégénérescence.
    J'ai du mal a interpreter cela.

    Cela voudrais dire que nos cellules somatique (hors cellules souches) dans toute notre vie ne se multiplie qu'un peu plus de 52 fois et que le reste de notre développement c'est uniquement fait grâce aux cellules souches ?
    Ca parait très très peu.

    En faite je ne comprend pas notre renouvellement cellulaire.
    Est-il assuré par toute les cellules du corps par division successive ? Par nos cellules souches ? Est-il fréquent ou non ? Quel est la durée de vie d'un cellule ?
    Quel est l'age de nos cellules ? A-t-on des cycles de renouvellement ou c'est progressif ? bref vous avez compris.


    Merci pour vos reponses

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Meiosis

    Re : Telomere et telomerase

    Bonjour,

    Les télomères sont des séquences d'acide aminé qui compose les extrémités de nos chromosomes.
    Ils permettent de protéger notre adn car a chaque division cellulaire quelques acides aminés aux extrémités de nos chromosomes sont perdu.
    Ce sont donc des séquences non codante répétitif qui protège nos gènes codant.
    Il y a une grosse erreur pour commencer. Les télomères sont bien des séquences répétitives non codantes mais elles ne sont pas composées d'acides aminés ! Ce sont des séquences d'ADN puisque localisées aux extrémités des chromosomes, ce sont des séquences de désoxyribonucléotides (une base azotée, un sucre le désoxyribose ici et un phosphate pour donner le nucléotide complet). Il ne faut pas confondre avec les protéines, qui sont un des produits géniques possibles après transcription et traduction des ARN messagers.

    Pour le reste des questions :

    La télomérase est une enzyme permettant de restaurer ce bout perdu lors des cycles de réplication en phase S, elle est très active dans les cellules cancéreuses, lignées germinales et cellules souches. Pas active dans les cellules somatiques, un des responsables du vieillissement cellulaire, et loin d'être le seul. Il faut donc nuancer.
    La limite de Hayflick s'applique donc uniquement aux cellules somatiques et en effet on a pu observer que dans une culture la limite de mitoses avant que la cellule entre en sénescence était toujours la même environ 52 fois, après la cellule engendre trop d'erreurs au niveau de l'ADN, et arrête de se diviser, elle ne meurt pas nécessairement. 3 types de cellules principalement : les cellules qui ne sont ni remplacées et qui ne se divisent pas non plus, par exemple les neurones. Ces cellules ont donc notre âge. Il faut noter que la neurogénèse est possible, faiblement...
    Les cellules qui ne se divisent pas comme les hématies mais qui sont remplacées par des cellules souches, celles de la moelle osseuse rouge des os. Les autres qui sont remplacées et se divisent, et là s'applique la limite de Hayflick. Au bout de 52 divisions les cellules ne se divisent plus et meurent pour la plupart, elles sont remplacées par des cellules souches "toutes jeunes", je mets entre guillemets car en fait elles vieillissent aussi, le remplacement est donc moins efficace et plus lent au fur et à mesure du temps, et les protéines fibreuses de la MEC comme le collagène... forment des fibres moins complètes, c'est ce qu'on peut voir avec les rides...

    La durée de vie d'une cellule dépend donc du type cellulaire, toute une vie pour certains neurones, 120 jours pour des hématies, j'ai pas les autres chiffres en tête. Les cellules souches des tissus renouvelables font de la division asymétrique, ça veut dire que d'un côté la cellule fille est une autre cellule souche, ce qui va permettre de maintenir le stock de cellules souches, et de l'autre une cellule qui va se différencier en son type cellulaire du tissu en question. Ce sont de simples mitoses donc, avec l'activation des gènes adéquats selon le type cellulaire concerné.

    Pour les cellules cancéreuses c'est dû à un dérèglement au niveau de l'ADN, suite à des mutations, la télomérase est surexprimée et la cellule ne meurt jamais, théoriquement elle peut se diviser à l'infini, ce qui pose de gros problèmes, et on essaye de bloquer ces divisions avec des anti-mitotiques (anticancéreux).

  4. #3
    Ekllypse

    Re : Telomere et telomerase

    Merci pour toute tes réponses !

    Je suis toujours impressionné par la réactivité et la connaissance aussi pointu et diversifié de ce forum.
    J'ai effectivement dit acide amine ^^. Parfois je fais des erreur d’inattention sur cela.
    Et oui effectivement il y a d'autre mécanisme de vieillissement tel que oxydation ou le vieillissement des mitochondries.
    Mais il me semble que les telomeres sont les principaux facteurs du vieillissement

    J'aurais une dernière petite question.

    Les chercheurs tentent de faire un anti-telomerase dont je me rappelle plus trop le principe mais il y a tout de même un énorme inconvénient a mes yeux.
    On ne peut pas ciblé les cellules cancéreuse pour ce remède, il serait alors appliqué au corps dans son intégralité, ce qui veut dire que les cellules souches eux memes
    serais touché, ce qui pose un énorme problème. Plus de stock de nouvelles cellules et dégénérescence precoce !

    Comment compte-t-il ciblé ces cellules cancéreuses ?


  5. #4
    Meiosis

    Re : Telomere et telomerase

    C'est une bonne question en effet.

    J'ai trouvé ce lien en bas de page 3, apparemment il faudrait travailler sur des traitements spécifiques afin d'affecter le moins possible les autres cellules saines : http://hermandenis.perso.sfr.fr/7.%2...rol_la_vie.pdf

    Il faut aussi garder en tête qu'un cancer c'est un tout, pas seulement la télomérase là aussi : on peut citer les gènes proto-oncogènes, qui activés favorisent l'expression de cancers, les gènes suppresseurs de tumeurs désactivés, les protéines de cycle cellulaire comme Ras qui lors de beaucoup de cancers est activée et liée au GTP, entrainant une prolifération cellulaire excessive. Pour un même sujet plusieurs branches de la biologie peuvent y répondre comme tu le vois, on peut même passer par l'immuno pour les cancers en inhibant les Treg (qui protègeraient les cellules cancéreuses des réponses immunitaires au tout début).
    Dernière modification par Meiosis ; 11/11/2013 à 23h54.

  6. #5
    biseibutsu

    Re : Telomere et telomerase

    Bonjour,

    Après la réponse aussi complète de Meiosis, difficile de rajouter un point
    Mais j'ai trouvé!
    Toute les cellules cancéreuses n'ont pas la télomérase d'activée, surtout lorsqu'elles sont encore au stade précoce. Après, sur les cellules cancéreuses plus avancées, la télomérase est presque toujours allumé...
    Provenant d'une autre discussion du forum :
    Enfin attention aux raccourcis abusifs : la seule activation de la télomérase ne suffit pas pour enclencher le processus oncogénique. La télomérase permet l'immortalisation de la cellule mais pas sa transformation : elle est donc nécessaire (dans 80% des cas) mais non suffisante à l'oncogenèse.
    微生物

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Ekllypse

    Re : Telomere et telomerase

    En effet, mais toutes les cellules cancéreuses ont un point en commun :
    Elles ont trouvé un moyen d'allonger leur télomère, soit par la télomèrase, soit par un processus encore obscure, une sorte d’échange de télomère entre les chromosomes, un genre de crossing over si j'ai bien compris.

    Comme je vous l'ai dit, je doit faire un poster sur ce sujet. Cependant, il y a une consigne que je dois respecter :
    Il doit y avoir obligatoirement une experience biomoleculaire se rapportent au sujet.

    Et la je sèche, je ne sais pas quoi présenter. J'ai pensé a une pcr quantitative pour déterminer la longueur des télomères mais on l'a déjà brièvement vu en cours.

    Auriez vous des idées d'experiences biomoléculaires ?

    Qui, je sais pas moi, permettrait de déterminer la longueur des télomères, l'expression de la télomérase, allonger ou bien, au contraire, raccourcir les télomères.

  9. #7
    biseibutsu

    Re : Telomere et telomerase

    Ce processus obscure d'élongation des télomères sans la télomerase s'appelle ALT. De moins en moins obscure. Ici, une revue de 2012 sur le sujet. Il y a intervention des corps nucléaire PML

    Pour l'expérience de biomol, c'est plus compliqué.
    Mais d'autres en ont déjà fait, par exemple Allshire, en 1989
    Pour la qPCR, c'est plus récent. Une revue ici de 2012 sur les différentes methodes.
    Normalement, tout les articles sont dispo gratuitement. Envoie moi un MP si ce n'est pas le cas.

    Bonne lecture
    微生物

  10. Publicité
  11. #8
    Ekllypse

    Re : Telomere et telomerase

    Ca y est je pense avoir trouvé mon expérience permettent de déterminer la longueur des télomères.

    Pourriez vous m'aider a rédiger mon introduction sur mon sujet telomere et telomerase.

    J'ai énormément de mal avec cela, je ne sais pas comment l'aborder, je ne sais pas quel information donner et les quels garder pour le développement,
    je ne sais pas comment commencer, ni quel fil directeur suivre.

    J'ai l'impression que si je donne la définition de telomere et telomerase, d'une part ca arrive comme un cheveux dans la soupe et d'autre part j'ai l'impression de donner directement
    l'essentiel du sujet.

    L'introduction a toujours été une difficulté pour moi, plus que les autre parties (dev, conclusion) mais si l'enssemble de la redaction me
    Dans un sujet comme celui ci il est difficile d'introduire le sujet sans donner les informations du developement.

    Si cela peut vous aidez, j'ai pensé a une sorte de développement comme suit :

    I Le vieillisement : une histoire de telomere
    II La telomerase, l'enzyme qui s'oppose au vieillissement
    III le cancer : Une activation de telomerase anormal (recherche dev desactivation telomerase)
    Experience : determination de la longueur des telomeres (quel application peut avoir cela a votre avis ?)
    Bilan

    Merci d'avance

    PS : Si la longueur des télomères n'ai pas le seul facteur de vieillesse, alors pourquoi nos enfants sont jeunes ? il provienne pourtant de nos cellules.

  12. #9
    biseibutsu

    Re : Telomere et telomerase

    Pour commencer une intro sur les télomères et co, je serai plutôt parti sur l'horloge biologique (une cellule lambda isolé se divisera un certain nombre de fois - 50 normalement- avant de rentrer en sénescence.
    Les télomères ne causent pas la vieillesse (enfin, pas seulement). C'est un ensemble de facteur qui la cause.
    Entre autre les radicaux libres, spécialement de l'oxygène.
    Une équipe russe a d'ailleurs empêché le vieillissement de leur souris grâce à un anti-oxydant synthétique (de taille nanoscopique). Leurs souris font plus jeunes, mais meurent au même age que celles sans traitement. Cependant, avec traitement, elles gardent une bonne santé presque jusqu'au bout...
    Et de mémoire, le corps humain est "programmé" pour vivre entre 150 et 200 ans. Pourtant ont meurt de vieillesse (ou d'autre chose) bien des décennies avant... Hygiène de vie, généralement (pollution, nutrition, habitude...)
    微生物

  13. #10
    Meiosis

    Re : Telomere et telomerase

    PS : Si la longueur des télomères n'ai pas le seul facteur de vieillesse, alors pourquoi nos enfants sont jeunes ? il provienne pourtant de nos cellules.
    Il semblerait d'après cette discussion toujours sur FS : http://forums.futura-sciences.com/bi...nt-jeunes.html que les télomères jouent quand même un grand rôle. Mais comme ils ne sont pas les seuls facteurs, on peut penser qu'à cause de l'accumulation de l'érosion des télomères, l'effet néfaste des conditions de vie + stress oxydant etc. ont plus d'impact sur un adulte, ce n'est qu'une hypothèse.

  14. #11
    Meiosis

    Re : Telomere et telomerase

    Et j'ai trouvé ça aussi rapidement : http://www.magicmaman.com/,des-cherc...20,1703229.asp

  15. #12
    Ekllypse

    Re : Telomere et telomerase

    Voici mon introduction, qu'en pensez vous ?
    N'oubliez pas qu'un poster doit être synthetique, et doit être compris de tous, jugé moi sur cette optique la.

    Les télomères fut découverte en 1984 par trois chercheurs américain se qui leur a valu le prix nobel de médecine.
    Il s'agit d'une zone à l’extrémité des chromosomes hautement répétitif dans sa séquence ADN.
    Le motif CCTGGG y est sans arrêt répété. Au cours de la vie d'une cellule la longueur des ces télomères diminue.
    Les chercheurs ont montré que la vieillesse cellulaire est inversement lié a la longueur des télomères.
    Lorsque les télomères deviennent trop court la cellule stop sa prolifération jusqu’à finalement mourir : il s’agit de la sénescence.
    Le vieillissement semble etre une étape inévitable aux êtres vivant, pourtant certaines rares espèces ne vieillisse pas comme l'hydre.
    Nous allons voir le lien qui existe entre telomere et vieillesse cellulaire, puis nous verrons comment certaine cellules y réchappe et pour finir nous verrons l'application que peut avoir les télomeres.

    Qu'en pensez vous ?
    Un peut gros pourune intro de poster non ?
    Certaine info est la alors qu'elle ne devrais pas y etre et inversement ?
    La facon de presenter est bonne ?
    Mon plan est-il judicieux ?

  16. #13
    Flyingbike

    Re : Telomere et telomerase

    J'aime bien cette phrase introductive historique, cela manque souvent en sciences. Evite les termes non scientifiques et non rigoureux du type :
    -mourir
    -vieillesse
    -sans arrêt (ce n'est pas infini !)
    -étape inévitable (dans ce contexte préférer "mécanisme inhérent", "mécanisme physiologique"...)

    je trouve que ton plan est intéressant, a part "l'application que peut avoir les télomères" qui ne veut rien dire et qui doit être reformulé.


    Et globalement, il faut un GROS travail sur l'orthographe !!!
    `
    bon courage

  17. #14
    Ekllypse

    Re : Telomere et telomerase

    A la place de mourir je dis quoi ? apoptose ? je ne suis pas sur qu'elles finissent par ce processus.
    A la place de vieillesse cellulaire je peux dire sénescence.

    Dans le "sans arrêt" il y a le sous entendu "jusqu’à l’extrémité du brin".
    Mais je comprends c'est maladroit. A la place je pourrais dire un truc du genre : Le motif CCTGGG y est répété jusqu’à la fin du brin.

    Je remplacerais "une étape inévitable" par mécanisme inhérent. Mais peut tu m'expliquer précisément ce qu'est un mécanisme inhérent j'ai peur de mal l'utiliser ^^

    Apres j'ai volontairement vulgarisé mon langage.
    On m'a dit que le poster devais s'adapter aux personnes qui le lisent, qu'ils puissent aisément le comprendre, et qu'il attire le regard.

    Mais oui, a vouloir trop simplifié j'en perds la justesse. Et puis simplifier quand soit même on a du mal a en comprendre toutes les facettes c'est difficile.

  18. #15
    Ekllypse

    Re : Telomere et telomerase

    Bonjour,

    Je suis en recherche de résultats d’expériences consistent à mesurer la longueur des télomères chez différentes cellules, (afin de prouver que la longévité d'une cellule est
    du en grande partie à une longue séquence de télomères) cellule somatique "jeune", cellule somatique "vieille", cellule souche/cellule germinal, cellule cancéreuse.

    Ces résultats me permettrais, outre d'avoir mon expérience obligatoire, de faire une transition dans mon poster.

    PS : merci pour m'avoir consacré du temps

  19. #16
    Ekllypse

    Re : Telomere et telomerase

    fancytikzposter.pdf

    Bonjour,

    Voila, grâce à votre aide j'ai pu terminer mon poster "Télomere et télomerase".

    Je vous l'envoie ci-joint, qu'en pensez vous ?

Discussions similaires

  1. Télomère
    Par RLive dans le forum Biologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 12/11/2012, 22h46
  2. Télomère et embryon
    Par yuna14 dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 14/01/2012, 08h52
  3. [Biologie Moléculaire] Télomèrase et télomère
    Par nyu56 dans le forum Biologie
    Réponses: 10
    Dernier message: 09/01/2010, 13h07
  4. télomère et senescence
    Par philosophe dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/10/2006, 10h38
  5. Télomère
    Par kenboi dans le forum Biologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 10/09/2006, 20h06