Répondre à la discussion
Page 12 sur 34 PremièrePremière 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 331 à 360 sur 1006

La molécule mystère



  1. #331
    MaliciaR

    Re : La molécule mystère


    ------

    Citation Envoyé par fifikz Voir le message
    Bonjour,

    En cherchant bien (merci google)j'ai trouvé une molécule qui collerait pas mal: le cryptochrome.
    C'est une cousine de la photolyase impliquée dans la croissance des plantes. Elle est inhibée par un fort champs magnétique et dans ce contexte la plante ne pousse plus.
    On la retrouve chez toutes les espéces où elle permettrait de resentir le champs magnétique.

    A+
    Bravo, bravo C'est bien le cryptochrome
    Tu veux donner quelques détails sur le mode de fonctionnement?

    A toi
    Cordialement,

    -----
    An expert is one who knows more and more about less and less.

  2. Publicité
  3. #332
    fifikz

    Re : La molécule mystère

    Bonsoir,

    Yes!

    Bon, en ce qui concerne le mode de fonctionnement de la bête, j'vais pas dire grand chose because je ne la connait pas du tout. Si j'ai bien compris:
    C'est un recepteur à la lumière bleue localisé dans le noyau et utilisant comme comme cofacteur le FAD. Celui-ci est exité par la lumière bleue.
    Il y a alors un transfert de proton d'un résidu aspartate au FAD exité. S'ensuit alors un transfert d'electrons du résidu tryptophane le plus proche du FADH+ jusqu'a un résidu situé en péripherie de la protéine. Ce serait ce résidu qui induirait la réponse chimique du cryptochrome.
    Je n'ai pas encore compris comment la molécule retournait à son état initial.
    Voila pour ce que je sais pour le moment.

    Bon à moi:
    Je suis une molécule synthétisée (souvent avec palisir)grace à une structure proche de la membane de cellule dérivant de la crête neurale.

    A+
    ne pas avoir de règles c'est déjà en avoir une

  4. #333
    LXR

    Re : La molécule mystère

    Serait-ce la sérotonine, la molécule du bonheur?

    Greg
    Never give up.

  5. #334
    fifikz

    Re : La molécule mystère

    Bonsoir,

    A tes souhaits LXR, non je ne suis pas un métabolite du tryptophane mais de la tyrosine.

    A+
    ne pas avoir de règles c'est déjà en avoir une

  6. #335
    MaliciaR

    Re : La molécule mystère

    Hello,

    Tu parlerais de la dopamine? Elle est un métabolite de la tyrosine et a des effets stimulants

    Cordialement,

    P.S. A tes souhaits, LXR
    An expert is one who knows more and more about less and less.

  7. #336
    fifikz

    Re : La molécule mystère

    Bonsoir,

    Non, ce n'est pas une molécule qui me donne du plaisir, mais que je synthétise au grand air l'été le plus souvent. Une fois fabriquée cette molécule complexe est transportée vers les cellules voisines.

    A+
    ne pas avoir de règles c'est déjà en avoir une

  8. Publicité
  9. #337
    LXR

    Re : La molécule mystère

    Ca doit donc être très certainement la mélanine, qui est synthétisée par les mélanocytes (qui dérivent de la crête neurale, c'est peut-être pour cela que ces cellules possédent des caractéristiques morphologiques proches des neurones...), et ces même mélanocytes les exportent dans des mélanosomes aux couches supérieures de l'épiderme, à savoir les kératinocytes.

    Voilà, j'espère que c'est la bonne molécule, mais j'ai pas beaucoup de doutes...à part pour la tyrosine car je ne connais pas la composition de la mélanine...

    Greg
    Never give up.

  10. #338
    fifikz

    Re : La molécule mystère

    c'est bien la mélanine

    Il me semble qu'elle est aussi synthétisée dans les mélanosomes qui lui servent ensuite de moyen de transport. Sa biosynthèse semble trés complexe et la composition des "grains de mélanine" en eumélanine et phéomélanine est trés variable.

    A toi, et soigne bien ton rhume
    ne pas avoir de règles c'est déjà en avoir une

  11. #339
    LXR

    Re : La molécule mystère

    Génial!!

    Je suis une Cysteine Aspartyl Protease et j'interviens dans une voie très connue, et souvent dérégulée dans les cancers....qui suis-je?

    PS : Facile facile celle là. Plusieurs choix sont possibles, mais le moindre indice, et vous trouvez...

    Greg
    Never give up.

  12. #340
    fifikz

    Re : La molécule mystère

    Bonsoir,

    Je dirais bien la Cathepsine D, dont la surexpression sous l'effet des oestogénes est un facteur pronostic défavorable dans le cancer du sein. Il semble que dans ce type de cancer la surexpression de cette molécule provoque une liberation excessive de facteur de croissance.

    A+
    ne pas avoir de règles c'est déjà en avoir une

  13. #341
    LXR

    Re : La molécule mystère

    Non, ce n'est pas une cathepsine, qui est une enzyme lysosomale il me semble. La protéase "mystère" est cytosolique, et est stabilisé en partie par un facteur mitochondrial...........je vous ai presque donné la réponse là!

    Du coup, je veux que vous me détaillez le mode d'action complet, sinon c'est zéro!!!! Non mais!

    Greg
    Never give up.

  14. #342
    fifikz

    Re : La molécule mystère

    Bien m'sieur,

    Alors on va dire que c'est la caspase, endoprotéase qui reconnait l'aspartate en position P1 du clivage. Elle est responsable de la protéolyse lors de l'apoptose.
    Elle est stockée sous forme de procaspase dans le cytosol ,est dans l'espace intermembrannaire des mitochondries.
    Son activation pour le moins en ce qui concerne la caspase 9:
    Si l'on associe la procaspase 9, l'Apaf-1 et le cytochrome c par hydrolyse d'un ATP on libère de la caspase 9. Ce complexe ne peut se former en présence de Bcl-2 qui est une protéine présente à la surface des mitochondries.

    Voila j'ai au moins la moyenne m'sieur?

    A+
    ne pas avoir de règles c'est déjà en avoir une

  15. Publicité
  16. #343
    LXR

    Re : La molécule mystère

    Bravo!

    En effet, c'était la caspase 9. C'était vraiment donné avec l'indice que j'avais fourni. En plus tu as oublié de dire que le complexe Apaf-1, Cytochrome C et caspase 9 s'appelle l'apoptosome, qui forme une sorte de roue avec un "moyeu" protubérant qui est la caspase 9. On l'appelle aussi "The wheel of death" autrement dit "la roue de la mort", digne d'un fil d'horreur.

    Bon il y a eu quelques oublis comme "l'apoptosome" qui était une information majeure...et mes indices étaient très informatifs.... Donc je te met 14 car je suis gentil est ça te fait la mention Bien au passage!

    A toi!

    Greg
    Never give up.

  17. #344
    fifikz

    Re : La molécule mystère

    Bon pas de Yes triomphal, c'est vrai que tu me l'as servi sur un plateau.

    Pour l'apoptosome j'aurrais dû en parler, je ne connaissais d'ailleurs pas l'appelation: wheel of death.

    Merci pour la note généreuse, j'ai eût chaud. D'ailleurs en parlant d'avoir chaud, en voila une facile: je suis une molécule présente à la fois chez certaines plantes et dans le venin des araignées.

    A+
    ne pas avoir de règles c'est déjà en avoir une

  18. #345
    LXR

    Re : La molécule mystère

    Serait-ce une phospholipase? Car ces enzymes sont souvent présentes dans les venins.

    Pour la note, je ne sais pas si tu l'as méritée car je suis pas prof (et je ne le serais jamais d'ailleurs).

    Greg
    Never give up.

  19. #346
    fifikz

    Re : La molécule mystère

    Bonjour,

    Un petit correctif à mon enigme, je suis présente dans certaines plantes et j'ai un homologue dans le venin de certaines araignées. Cette molécule active un recepteur de la famille des VR. Là je viens presque de donner la réponse.

    A+
    ne pas avoir de règles c'est déjà en avoir une

  20. #347
    fifikz

    Re : La molécule mystère

    Bonsoir,

    Cela n'inspire personne?
    La molécule mystère est le composé qui provoque la sensation de brulure lors de l'ingestion de piment.

    A+
    ne pas avoir de règles c'est déjà en avoir une

  21. #348
    fifikz

    Re : La molécule mystère

    Bonsoir,

    Bon, personne alors je donne la réponse : La Capsaïcine.

    Je donne la main au plus vif d'entre-vous.

    A+
    ne pas avoir de règles c'est déjà en avoir une

  22. Publicité
  23. #349
    Dizaall

    Re : La molécule mystère

    M'enfin, personne n'a repris le flambeau depuis tout ce temps ?!

    Bon, alors j'en donne une :

    ""On me donne deux noms différents selon les auteurs.
    J'agit à divers niveaux lors du développement. J'interviens, par exemple, dans la survie de certaines cellules au sein de la rétine ou encore comme régulateur de la migration des interneurones dans le cortex.
    D'autre part, des chercheurs ont pu montré, il y a quelques années, mon implication dans la migration des cellules de la masse migratoire, précurseurs des OEC (olfactory ensheathing cells). Qui suis-je ? ""



    Voilà, n'hésitez pas à poser des questions. J'ai lancé cette énigme un peu comme ça, pour relancer le sujet. Peut-être qu'elle nécessite plus de précisions...ou peut-être sera-t-elle trop facile



  24. #350
    nemesis92

    Re : La molécule mystère

    Je trouve ce sujet très intéressant, mais étant seulement en 1ère année de pharmacie avec une vingtaine d'heures de cours de biologie cellulaire dans les pattes, j'y arrive moyen.

    Bon... la molécule intervient dans la "survie de certaines cellules au sein de la rétine", ça serait donc un facteur anti-apoptotique ?
    ..."ou encore comme régulateur de la migration des interneurones dans le cortex"
    cette molécule (protéine ?) interagit donc également avec le cytosquelette de certaines cellules ?
    Si ça se situe dans le cortex cérébral, ça serait peut-être synthétisé au niveau du thalamus, non ?

  25. #351
    Mecton

    Re : La molécule mystère

    Une de la famille des NGF ?

  26. #352
    rowing91

    Re : La molécule mystère

    Je pense à deux choses:

    - concernant la survie cellulaire, plus particulierement, j'opterais pour la BDNF.
    - englobant la migration et la survie, les FGF (1 ou 2), semble assez correspondre.
    Boinc..Boinc..Boinc..de petits bons pour de grands sauts!

  27. #353
    Dizaall

    Re : La molécule mystère

    Roooh mince, je venais de vous faire un réponse ultra détaillée et tout a été effacé à cause d'un problème de connection !


    Bon je vous le refais un résumé.
    Tout d'abord, désolée si j'ai été un peu longue à répondre ( et d'avance désolée pour les fautes car tout réécrire à minuit...oula c'est pas bon pour mes neurones )


    Je trouve ce sujet très intéressant, mais étant seulement en 1ère année de pharmacie avec une vingtaine d'heures de cours de biologie cellulaire dans les pattes, j'y arrive moyen.

    Bon... la molécule intervient dans la "survie de certaines cellules au sein de la rétine", ça serait donc un facteur anti-apoptotique ?
    ..."ou encore comme régulateur de la migration des interneurones dans le cortex"
    cette molécule (protéine ?) interagit donc également avec le cytosquelette de certaines cellules ?
    Si ça se situe dans le cortex cérébral, ça serait peut-être synthétisé au niveau du thalamus, non ?
    T'inquiète, les sujets sont tellement variés que même les plus callés ont parfois du mal.

    Pour répondre à tes questions :
    Facteur anti-apoptotique ? Oui, c'est un aspect de son action même si on n'en connait pas encore tous les "pourquoi des comment" (c'est certainement la raison pour laquelle elle n'est pas définie directement comme anti-apoptotique ). Un étude a démontré que sa sur-expression dans certaines cellules induisait une augmentation de la capacité de croissance de ces cellules et un protection contre l'apoptose induite par l'interleucine 4. D'autre part, d'autres études ont démontré l'importance de son niveau d'expression dans certaines pathologie de la rétine (liée à la prolifération cellulaire...).

    Interaction avec le cytosquelette ? Hum... oui, mais certainement indirectement... via son récepteur par exemple

    Produite par le thalamus ? Non, ou en tout cas pas seulement. Elle est exprimée à de nombreux endroits, mais surtout à différents moments...Par exemple, bien avant la formation du thalamus, elle est exprimée dans les cellules embryonaires de l'ectoderme durant la gastrulation.


    Une de la famille des NGF ?
    Non, ce n'est pas un NGF. Par contre, elle appartient bien à une grande famille de molécules qui agissent dans de nombreux processus.

    Je pense à deux choses:

    - concernant la survie cellulaire, plus particulierement, j'opterais pour la BDNF.
    - englobant la migration et la survie, les FGF (1 ou 2), semble assez correspondre.
    BDNF ? Non ce n'est pas ca. FGF ? Non plus désolée.


    Bon alors, pour vous donner encore un indice...
    Je citais plus haut son récepteur (ce qui, en soi, est déjà un indice^^). Il s'agit d'un récepteur couplé à une protéine G. Il possède sept domaines transmembranaires.
    Il y a différentes isoformes de cette protéine, et comme vous pouvez le voir, elle possède de nombreux rôles.


    Désolée si cela reste confu, j'ai tenté de remettre tout comme je l'avais écrit dans le premier jet mais ce n'était pas simple


    Allez, sur ce, je vais me coucher.
    Bonne nuit !

  28. #354
    nemesis92

    Re : La molécule mystère

    Merci beaucoup pour ta réponse Dizaall !

    C'est vraiment sympa de partager les connaissances et l'amour de la science, quelque soit le niveau...

  29. Publicité
  30. #355
    Ricc66

    Re : La molécule mystère

    Bah dis-donc, ça va faire longtemps là que personne ne propose rien... Ce serait dommage de laisser "mourir" le topic...

  31. #356
    sacharybalka

    Re : La molécule mystère

    Salut! Je sais, c'est un peu tard, mais j'en ai parlé à mon chéri et sa première idée fut pour la famille Wnt.
    La Doua dans l'Oeil, par et pour les étudiants!

  32. #357
    Dizaall

    Re : La molécule mystère

    Citation Envoyé par sacharybalka Voir le message
    Salut! Je sais, c'est un peu tard, mais j'en ai parlé à mon chéri et sa première idée fut pour la famille Wnt.
    Oui, en effet, cela fait pas mal de temps.

    Je vais poster la réponse pour relancer le topic. J'aurais dû le faire depuis longtemps mais je ne suis plus repassée sur ce site depuis.

    Il s'agit du stromal-derived factor 1 ou SDF1, également connu sous l'abréviation CXCL12 pour chemokine C-X-C motif ligand 12.


    En espérant qu'il y ait bientôt une nouvelle énigme,

    A bientôt !


  33. #358
    pimd

    Re : La molécule mystère

    Bonjour à tous,

    Je vous propose de sortir du corp humain pour partir chez les champignons.

    Je suis une petite hormone sexuelle hydrophobe de certains zygomycètes res posable de la différentiation du zygophore et je proviens probablement du cleavage du beta-carotene.

    Qui qui je suis ?

  34. #359
    LXR

    Re : La molécule mystère

    Probablement une molécule de la famille des strigolactones..... Y a d'ailleurs un léger Nature qui est sorti récemment non, sur cette molécule....?

    Greg
    Never give up.

  35. #360
    pimd

    Re : La molécule mystère

    (oui pour le nature)
    Non ce n'est pas de la famille des strigolactones (j'ai précisé hormone fongique !, les strigo c'est chez les plantes !! greg on se reveille )

    Je rajoute un indice (je sens que quand on ne parle pas d'une proteine liée au cancer, plus personne ne repond...)

    Ma biosynthèse est croisée entre les souches + et - .

Sur le même thème :

Page 12 sur 34 PremièrePremière 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. dans un trou noir (mystere grand mystere!)
    Par clanki357 dans le forum Archives
    Réponses: 49
    Dernier message: 21/11/2007, 08h06
  2. molécule
    Par sabulle dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 14
    Dernier message: 27/06/2007, 18h44
  3. Molécule
    Par kiwix dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/07/2006, 09h53
  4. Molécule C2
    Par Gabriel dans le forum Chimie
    Réponses: 9
    Dernier message: 20/04/2006, 13h45
  5. Molécule CO
    Par émiliou dans le forum Chimie
    Réponses: 9
    Dernier message: 21/11/2005, 21h18