Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Canaux ioniques



  1. #1
    DarkFiR3

    Canaux ioniques

    Bonjour, je suis en PACES j'ai eu une question à mon concours qui peut vous paraitre idiote mais à laquelle je n'ai pas trouvé de réponse vraiment claire, si vous pouviez m'éclairer.
    Est-ce qu'un canal ionique peut être ligand-dépendant et voltage-dépendant ?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    AlexTh

    Re : Canaux ioniques

    Bonjour,

    Alors, oui, les canaux ioniques peuvent tout à fait être activés par des ligands. Ces ligands peuvent d'ailleurs être intra ou extra cellulaires.
    Et en effet, le voltage peut modifier l'ouverture d'un canal ionique.

    De plus, les étirements mécaniques peuvent également provoquer l'ouverture de certains canaux ioniques (comme dans les cellules ciliées de l'organe de Corti dans l'oreille interne où la vibration des cils ouvre mécaniquement des canaux potassium).

    Bonne chance pour ton concours j'espère ne pas être dans le même fac que toi, faudrait pas que j'aide des concurrents héhé

  4. #3
    DarkFiR3

    Re : Canaux ioniques

    Je me suis peut être mal exprimé ce que je voulais dire c'est en même temps, a la fois ligand et voltage dépendant, c'est possible ?

  5. #4
    Azaaar

    Re : Canaux ioniques

    Coucou, non c'est impossible. C'est comme si je te disais va à droite et en même temps quelqu'un d'autres te dis va à gauche. Un canaux ioniques fonctionne un peu comme ça il peut pas être ligand dépendant et voltage dépendant t'imagine si c'était comme ça le canal aurait du mal à comprendre les informations d'ouvertures et de fermetures. En général si tu veux un exemple au niveau du neurone post-synaptique par exemple tu as des canaux ioniques ligands dépendant je te prend l'exemples des canaux nicotinique de l'acétylcholine qui vont se fixé sur leurs canaux spécifique au niveau du site récepteur du canal c'elle si vont donc s'ouvrir et permettre l'entrée de sodium (Na+) par la suite l'entrée de sodium va crée un potentielle de pré-dépolarisation seuil qui va activer les canaux sodiques voltages dépendant tu vois un peu le truc ? ça peut être des associations mais jamais un canal qui accepte 2 signales en même temps ça serait trop compliqué pour lui d'y répondre simultanément. C'est comme dans les exemples du quotidien.

  6. #5
    DarkFiR3

    Re : Canaux ioniques

    D'accord, merci beaucoup !

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Pterygoidien

    Re : Canaux ioniques

    Citation Envoyé par Azaaar Voir le message
    Coucou, non c'est impossible. C'est comme si je te disais va à droite et en même temps quelqu'un d'autres te dis va à gauche. Un canaux ioniques fonctionne un peu comme ça il peut pas être ligand dépendant et voltage dépendant t'imagine si c'était comme ça le canal aurait du mal à comprendre les informations d'ouvertures et de fermetures. En général si tu veux un exemple au niveau du neurone post-synaptique par exemple tu as des canaux ioniques ligands dépendant je te prend l'exemples des canaux nicotinique de l'acétylcholine qui vont se fixé sur leurs canaux spécifique au niveau du site récepteur du canal c'elle si vont donc s'ouvrir et permettre l'entrée de sodium (Na+) par la suite l'entrée de sodium va crée un potentielle de pré-dépolarisation seuil qui va activer les canaux sodiques voltages dépendant tu vois un peu le truc ? ça peut être des associations mais jamais un canal qui accepte 2 signales en même temps ça serait trop compliqué pour lui d'y répondre simultanément. C'est comme dans les exemples du quotidien.
    Je pense que vous comprenez mal le principe d'ouverture des canaux... Des canaux peuvent tout à fait réagir à des stimuli de plusieurs natures, et leur état dépendra surtout d'un phénomène de sommation spatio-temporelle : on aura alors des stimuli inhibiteurs et des stimuli activateurs, et la somme des stimuli peut tendre vers une stimulation et dépasser le seuil d'activation, ou celle-ci peut tendre vers une inhibition et garder le canal fermé. Notons surtout qu'il y a un caractère aléatoire à l'ouverture des canaux voltage-dépendant.

    On distingue en effet trois groupes de canaux ioniques selon la dépendance de leur activation (inotrope, mécanodépendant [étirement-dépendant] et tensiodépendant [voltage-dépendant]), mais cela n'exclut pas qu'il existe des canaux à la fois sensible à un ligand et à un étirement ou à un ligand et au voltage. On distingue par ailleurs trois états fonctionnels à un canal : état de repos (canaux fermés et activables), état activé (canaux ouverts) et état inactivé (canaux refermé/obturé et non-activable).
    S'il est vrai que la plupart des canaux voltage-dépendants sont exclusivement sensible aux variations de potentiel, ce n'est pas une règle universelle : d'une part, des ligands peuvent tout à fait venir se lier à des canaux voltage-dépendant et provoquer le plus une inhibition, d'autre part, il existe des canaux ioniques sensibles aux ligands et au voltage.

    Pour ce qui est des canaux voltage-dépendants inhibés par des ligands, on peut parler des récepteurs DHPR, canaux Ca2+ voltage dépendant de type L inhibés par la dihydropyridine. Ces canaux se retrouvent notamment dans les cardiomyocytes où ils permettent l'entrée de calcium extracellulaire dans la cellule et permettent la contraction (par un mécanisme de couplage CICR). On les retrouve également dans certains neurones. On peut également parler de la tétrodotoxine, qui inhibe des canaux sodiques voltage-dépendant, empêchant le déclenchement de potentiels d'actions. En fait, virtuellement tout canal voltage-dépend est vulnérable à un ligand venant s'y lier et bloquer son mécanisme d'ouverture ou de fermeture : on parle alors d'un inhibiteur.

    Pour ce qui est des canaux voltage-dépendants activés par des ligands, plus rares, on en retrouve quand même un petit paquet : on peut parler du récepteur NMDA, récepteurs activés par le glutamate et la glycine mais aussi en réponse à un changement de voltage et le NMDA. Ces récepteurs sont des canaux ioniques (peu sélectifs envers un ion particulier, mais de type cationique monovalent et bivalent : K+, Na+ et Ca2+). Ce type de récepteur glutaminergique est fortement exprimé dans l'encéphale, notamment le cortex et le système limbique et joue un rôle important dans la plasticité neuronale et l'apprentissage. Toutefois, le mécanisme d'ouverture provoquée par une différence de potentiel dans un canal ligand-dépendant est tout à fait différent.

    Mais c'est une très bonne question, mais il faut garder en tête que globalement, les canaux ioniques sont fait pour répondre à un type particulier de stimulus. Pour ce qui et de dire qu'un canal n'accepte jamais 2 signaux en même temps car "ce serait trop compliqué", c'est bien évidemment faux, et dans les faits, les canaux répondent souvent à de nombreux signaux antagonistes les uns par rapport aux autres, et c'est la tendance activatrice ou inhibitrice qui va traduire la réponse de ce canal.

  9. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Physiologie] Canaux ioniques
    Par fubu dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 22/03/2011, 10h13
  2. [Biochimie] Canaux ioniques
    Par Cinefille228 dans le forum Biologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 17/02/2009, 18h01
  3. [Biologie Moléculaire] Canaux ioniques
    Par throthro dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 15/11/2008, 14h51
  4. Canaux ioniques
    Par Fanou63 dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 26/02/2007, 08h54
  5. Canaux ioniques
    Par vtsudent dans le forum Biologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 12/01/2006, 11h13