Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

Plancher ipe et bois questions ...



  1. #1
    Vivi8325

    Red face Plancher ipe et bois questions ...


    ------

    Tout d’abord , bonjour à tous , je suis nouvelle sur ce forum et je remercie d’avance tous ceux qui auront la gentillesse de m’éclairer !

    Je viens d’acheter une remise en pierre que je vais rénover , le plancher du premier et seul étage est à refaire et par goût du style industriel je souhaiterais le réaliser en ipe et parquet massif apparent en sous face .
    Pour plus de clarté , je poste mes plans
    L’idée serait d’encastrer des ipe de 100 tous les 45 cms entre mes deux murs en pierre ( la portée est de 5 m ), il y aura une trémie d’escalier qui fera 75 cms de large sur 220 de long . Sur les ipe je compte visser ( comment avec quoi ? ) une latte de bois pour pouvoir clouer ou visser mon parquet de 23 mm d’épaisseur en pin . Sur la partie salle de bain je souhaite faire une chape allégée pour pouvoir être à niveau avec un bac à douche et pouvoir carreler la salle de bain , les cloisons de la salle de bain seront carrelées sur une hauteur de 2,2 m ( pour la surcharge )
    Donc mes questions sont : est ce que des ipe de 100 sont suffisants ? De combien dois-je les encastrer dans les murs en pierre ? Est ce que 15 cms sont suffisants ? Pour la trémie un ipe de 80 soudé entre deux ipe de 100 ? Puis un autre ipe De 80 qui repart Dans le mur pour combler le vide de 75 ( voir le plan mes explications sont pas forcément claires )
    Ci joint un plan de la disposition des ipe et de l’aménagement de l’étage pour le poids supporté

    -----
    Images attachées Images attachées

  2. Publicité
  3. #2
    ilovir

    Re : Plancher ipe et bois questions ...

    Bonjour

    Les IPE 100, ça ne va pas suffire, surtout dans la zone SdB avec chape et carrelage. Trop flexible, pour les cloisons (surtout celles carrelées), le bac à douche, et pour le confort vibratoire.

    Il faudra une plus forte section, et d'autre part on aimerait pouvoir étrésillonner (entretoiser) ces solives, sur leur portée de 5m, pour avoir une solidarisation transversale atténuant les effets de la flexibilité brute.

    Avec une ou deux files d'étrésillons acier (avec soudure et (ou) boulons), qui serait un travail de charpentier acier, pour sûr que ça aura un style industriel ...

    Sinon, mettre des lambourdes bois pour appui du plancher, qui auront un peu ce rôle de solidarisation transversale, et ainsi sans étrésillons acier. Mais c'est un autre aspect ..

    Pour la fixation du bois sur l'acier, je ne connais pas quelle est la meilleure solution. Le collage, ça ne suffit pas. Peut-être percer les ailes hautes des IPE pour placer, depuis dessous, des tirefonds dans les fourrures ou dans les lambourdes. Cela peut très bien se faire sans affaiblir la poutrelle acier, avec un diamètre assez petit, et pas trop de trous.

    Comment est le plan du niveau de dessous ?

    Pourriez -vous préciser les charges au niveau SdB ? chape, carrelage sol, cloisons et faïences ...

    Comment sont ces murs en pierre : quelle épaisseur, plutôt bien cohérents ou plutôt faciles à s'effilocher ?
    Mon avis est d’amateur. Il ne peut pas dispenser de l’intervention de professionnels.

  4. #3
    Vivi8325

    Re : Plancher ipe et bois questions ...

    Merci pour la réponse , je me suis inspirée du tableau que m’a donné Desc*** et C*** pour le poids supporté par les ipe , je pensais donc qu’avec des entraxes de 45 j’étais dans les clous . La charge sur la salle de bain , un bac à douche d’environ 60 kgs de la faïence 17 kgs par m2 carrelage sur le sol restant de la salle de bain 20 kgs au m2 , chape betostyrene 50 kgs au m2 ( pas certaine là dessus ) le plancher bois 20 kgs au m2
    Les murs en pierre font 50 de large et sont constitués de grosse pierre ( ils supportent deux grosses poutres en bois qui doivent peser bien lourd ! Surtout quand on va les déposer ...
    Une petite photo (le bordel n’est pas à moi l’ancien proprio n’a pas encore vider les lieux
    Et pour la curiosité ... un plan du rdc
    C’est ma 4ieme rénovation , je gère l’électricité la plomberie le placo et à peu près tout sauf le gros œuvre et la j’ai besoin de savoir avant d’attaquer
    Images attachées Images attachées

  5. #4
    ilovir

    Re : Plancher ipe et bois questions ...

    votre tableau ipe indique : "sur deux appuis (contrainte de base 16) sans condition de ... ? Qu'est-ce qui est écrit après ?
    Mon avis est d’amateur. Il ne peut pas dispenser de l’intervention de professionnels.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Vivi8325

    Re : Plancher ipe et bois questions ...

    Sans condition de flèche

  8. #6
    ilovir

    Re : Plancher ipe et bois questions ...

    C'est bien ce qui me semblait. Ce qui dimensionne ce type de plancher, c'est la condition de flèche, la plus contraignante. D'où nécessité de sections plus forte que vis à vis de la résistance seule.
    A plus tard.
    Mon avis est d’amateur. Il ne peut pas dispenser de l’intervention de professionnels.

  9. Publicité
  10. #7
    Vivi8325

    Re : Plancher ipe et bois questions ...

    La flèche est elle atténuée si les extrémités des poutres sont bien ancrées avec le poids des murs dessus ? Où je dis des conneries ?

  11. #8
    ilovir

    Re : Plancher ipe et bois questions ...

    Je me suis intéressé d’abord à la poutrelle qui serait la plus chargée : celle qui est entre la trémie d’escalier et la salle de bains.

    Telles que vous avez disposées les cloisons, il y en a grosso modo une file sur chaque poutrelle sur escalier, et une perpendiculaire entre CH/SdB. Du coup, je ne retiens pas une charge de cloison répartie pour tout le plancher, mais leur poids linéique sur les poutrelles concernées. Au sol, je compte 70 kg/ml de cloison placo (à préciser éventuellement).
    Je suppose que le plafond de l’étage n’est pas porté par les cloisons.

    Je retiens comme charges (disposées selon votre plan) :

    Plancher 20 kg/m² (je suppose brut, sans autre revêtement)
    Plafond dessous placo 15 kg/m² (parcequ’un jour quelqu’un décidera de mettre un plafond ; ça fait + 5 % sur le total)
    Cloisons, donc 70 kg/ml au sol
    Chape 50 kg/m²
    Carrelage 25 kg /m² (me parait plus réaliste)
    Exploitation 150 kg/m² (partout, incluant les sanitaires)
    Escalier : poids propre 50 kg/m², exploitation 200 kg/m² (appuyé en haut sur les deux poutrelles)

    Avec ça, ma poutrelle IPE 100 ne se sent pas très bien :

    Flèche totale 50 mm,dont active 44 mm soit L/114. Compte tenu notamment de la SdB, avec carrelages et faïences, je resterais plutôt à L/500 pour cette flèche active.

    Contrainte de flexion élastique : 265 MPa, donc trop si vous avez de l’acier S235 ; je resterais à 235 x 0.9 = 211 pour de l’acier non certifié. (NB : je rappelle que la vérification en résistance se fait avec les coefficients de sécurité 1.35 G + 1.5 Q)


    Vous demandez si on peut améliorer la situation en bloquant les extrémités de poutrelles dans les murs, en fait pour réaliser un encastrement aux appuis.

    Si la poutrelle étit parfaitement encastrée dans des appuis indéformables, la flèche sera théoriquement divisée par 5, et la contrainte de flexion maximale divisée par 1.5.

    Cependant, vous ne réaliserez jamais un encastrement parfait, vous ne le pourrez que partiel. Vous diviserez par X la flèche isostatique, et réduirez par ailleurs la contrainte maxi.
    Et bien évidemment, je ne connais pas la valeur du X (entre 1 et 5) que vous allez obtenir avec votre réalisation.
    C’est pourquoi je m’en tiens au schéma sur appuis simples (X = 1)

    De plus, en encastrement (quasi) parfait, il faudrait renforcer les âmes de poutrelles au droit de l’encastrement, à cause de l’effort tranchant, comme cela se fait sur des chantiers pointus de RSO.

    Les poutrelles les moins chargées, sous CH sans SdB auraient une flèche active (isostatique) de 19 mm (L/260), et contrainte 110 MPa. C’est mieux, mais pas assez bien.

    Sous l’angle du confort vibratoire, je leur trouve une amplitude de 7 mm/KN au milieu, le confort « conventionnel » étant à 1.5, ou encore négociable jusqu’à 2.5. Et une fréquence propre à 4 Hz (pour 8 Hz mini souhaité).

    Cela peut être amélioré par des étrésillons, mais on peut considérer que le planchage fera lui-même une petite solidarisation transversale, améliorant (estimé) de 30 %. Eventuellement, épaissir un peu le planchage. C’est encore faible ..

    Le cas échéant, on peut envisager :

    Des poutrelles de plus fortes sections, pouvant être de sections différentes selon la charge qu’il y a dessus. Le choix dépend aussi du degré de confort que l’on veut obtenir.
    Mon avis est d’amateur. Il ne peut pas dispenser de l’intervention de professionnels.

  12. #9
    yaadno

    Re : Plancher ipe et bois questions ...

    bonsoir:dans le premier croquis,on voit une cote de 1.5m au bas de la pente;est-ce avant isolation du rampant? quelle est la cote au point le plus haut?
    Une hypothèse:est-il envisageable de partager la charge en posant un profilé de 200mm de part et d'autre de la trémie et servant d'appui aux IPN de 100mm?
    cdlt

  13. #10
    ilovir

    Re : Plancher ipe et bois questions ...

    Que voulez-vous Yadno ? une poutre de 200 mm le long de la trémie et appui des IPN dans le sens perpendiculaire, entre murs et poutre centrale ?
    Mon avis est d’amateur. Il ne peut pas dispenser de l’intervention de professionnels.

  14. #11
    yaadno

    Re : Plancher ipe et bois questions ...

    bonsoir ilovirui c'est cela;mais bon,je suis conscient que les 200mm ça va se voir soit dessus si les ipn sont en appui sur l'aile basse ou dessous si appui au ;
    cordialement

  15. #12
    ilovir

    Re : Plancher ipe et bois questions ...

    J'avais pensé à cette variante. Mais les ipe en appui sur l'aile basse, non c'est trash. Il faudrait un assemblage aile / aile, façon charpentier acier. Style industriel pur et dur.

    Avec un poteau placé à l'angle de la cuisine, sous l'arrivée haute de l'escalier, on réduirait sensiblement la hauteur de poutre. Et pour un ensemble nettement moins déformable.
    Mais poteau, poutre, solives, assemblages, ... il faut aimer le métal.
    Mon avis est d’amateur. Il ne peut pas dispenser de l’intervention de professionnels.

  16. Publicité
  17. #13
    Vivi8325

    Re : Plancher ipe et bois questions ...

    Merci pour vos messages , le Ferronier passe vendredi ainsi que le maçon, je vais voir avec eux les possibilités techniques et le coût , sinon je passerais en solive bois mais avec regret ... l’idée c’était d’avoir cet esprit la 026FB5EA-E6CF-4326-8BFC-6CE7ADB9B057.jpg

  18. #14
    ilovir

    Re : Plancher ipe et bois questions ...

    Les solives bois, avec ces portées, ces charges, et la limitation des déformations, ça ne va pas être plus facile ... Il faudra combiner autrement.

    Pas mal l'astuce qu'on voit sur la photo. Je n'y aurais pas pensé : utiliser le limon de l'escalier pour reprendre le moment d'encastrement de la petite console en porte à faux. Pas bête, à retenir.
    Mon avis est d’amateur. Il ne peut pas dispenser de l’intervention de professionnels.

Discussions similaires

  1. Isolation acoustique sur plancher bois: retour d'expérience et questions pour la suite
    Par charlesbronson dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 1
    Dernier message: 11/03/2020, 09h04
  2. Cale plancher bois : bois debout ou bois de fil ?
    Par tyasma dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/03/2020, 08h54
  3. Réponses: 61
    Dernier message: 20/07/2015, 21h11
  4. Isoler par dessus un plancher en bois ? (+ questions isolations diverses)
    Par Daroll dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/10/2010, 21h18
  5. plancher chauffant elect+plancher bois
    Par fabione dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 16/12/2008, 10h25
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...