Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Pourquoi un irradié meurt-il ?



  1. #1
    calande

    Pourquoi un irradié meurt-il ?

    On parle souvent des irradiés qui meurent plus tôt et qui attrappent le cancer, surtout depuis l'affaire Litvinenko. Je comprends que un isotope dégage des radiations nocives et en très grande quantité dans des organes vitaux, mais en quoi cela abîme des organes ?

    Quant à la douleur avant de mourir, de quel type de douleur s'agit-il ? Est-ce une sensation d'aiguilles, de picotement, de chaleur, ou n'y a tout simplement pas de douleur, et la personne se vide de son énergie vitale jusqu'à en mourir ? La radioactivité c'est quelque chose que l'on ne voit pas (contrairement à des flammes par exemple), et que personne de notre entourage n'en est mort.

    Juste par curiosité...

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    laugen

    Re : Pourquoi un irradié meurt-il ?

    Salut.

    En fait lorsque l'irradiation n'est pas trop intense mais est prolongée, ça augmente le risque de cancer car les radiations vont "briser" des séquences d'ADN. Il y a donc plus de chance qu'une ou plusieurs cellules deviennent cancéreuses.

    Lorsque l'irradiation est intense, par exemple, si on a ingéré une quantité relativement importante d'émetteur alpha (le polonium 210 notamment), c'est différent.
    Les radiations possèdent des énergies élevées, capables de rompre les liaisons moléculaire ou de ioniser des molécules. Un très grand nombre de cellules vont ainsi être détruites, ce qui entraine la dégénérescence des organes touchés.

    Ensuite, suivant ses propriétés chimiques, l'élément radioactif va plus ou moins s'accumuler dans certains organes, qui seront très touchés.
    Par exemple, dans le cas de l'iode 131, un émetteur gamma qui a été rejeté lors de l'accident de Tchernobyl, celui-ci se fixe dans la glande thyroïde. C'est pour ça qu'on a observe beaucoup de cancers de la thyroïde dans la région de Tchernobyl.

    Dans le cas de l'affaire du polonium 210, on parle d'un traitement antidote. En réalité, il s'agit d'administer une substance qui va permettre à l'organisme d'éliminer rapidement l'élément radioactif (par les voies naturelles probablement). C'est différent d'un poison chimique, tant que l'élément est dans l'organisme, la dose va être absorbé par l'individu.

    Pour ce qui est de la douleur, j'imagine que la victime doit être dans un état comparable à un cancer en phase terminale, ça doit être douloureux à mon avis.

    Si tu veux des informations plus claires et plus détaillées tu peut consulter le site de l'IRSN :
    http://www.irsn.org/

  4. #3
    calande

    Re : Pourquoi un irradié meurt-il ?

    Merci, mais comment est-ce que la personne sait qu'elle a été irradiée ? Sent-elle des douleurs musculaires, des nausées ?

  5. #4
    moco

    Re : Pourquoi un irradié meurt-il ?

    Pas du tout. La mort par irradiation n'est pas douloureuse.
    On a pu le déterminer en s'occupant des victimes des villes de Hiroshima et de Nagasaki qui ont été irradiées, mais pas tuées par l'explosion des deux premières bombes atomiques de 1945. Au point d'impact de la bombe, il ne reste rien. Mais à quelques centaines de mètres de là, les gens ont été irradiés certes, mais ne sont pas morts tout de suite. Cela dépend de la dose qu'ils ont reçus.
    Ceux qui ont reçu plus de 4 grays (400 rads) ont vomi, se sont senti mal, sont tombés en léthargie comme frappés d'un gigantesque coup de soleil, puis dans le coma et sont décédés au bout de 5 à 15 jours, sans vraiment souffrir. Ceux qui ont reçu moins de 4 Grays (400 rads) sont aussi tombés en léthargie, mais ils se sont peu à peu remis au bout de dix à quinze jours. Ils ont vomi, perdu leurs cheveux, été brûlés, mais ils se sont remis !
    Ceux qui ont reçu moins de 50 rads (0.5 Gray) n'ont pas d'effet sstématique, mais le risque d'attraper un cancer par la suite a augmenté. Le calcul de ce risque est un peu compliqué, parce que ce n'est pas une certitude. Je veux bien te l'expliquer, mais je ne le ferai que si cela t'intéresse.

  6. #5
    Narduccio

    Re : Pourquoi un irradié meurt-il ?

    La mort par irradiation peut être très douloureuse. Cela dépend de nombreux critères. Quels sont les organes touchés ? Les doses ? l'énergie du rayonnement ....
    Dans le cas de Litvinenko, je pense que l'on puisse comparer cela à une brûlure interne des organes.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Rayonnements_ionisants

    http://ead.univ-angers.fr/~jaspard/P...s4/1Cours4.htm
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    dperez

    Re : Pourquoi un irradié meurt-il ?

    Comment expliquer l'effet de latence ? Et pouquoi cette exposition provoque un saignement du nez et un déréglage du système digestif dans les minutes qui suivent ? La radioactivité peut-elle être comparée à des rayons du soleil invisibles et beaucoup plus puissants à la fois ?

  9. Publicité
  10. #7
    YBaCuO

    Re : Pourquoi un irradié meurt-il ?

    Citation Envoyé par dperez Voir le message
    Comment expliquer l'effet de latence ? Et pouquoi cette exposition provoque un saignement du nez et un déréglage du système digestif dans les minutes qui suivent ? La radioactivité peut-elle être comparée à des rayons du soleil invisibles et beaucoup plus puissants à la fois ?
    Bonjour,

    Il me semble que les personnes exposées à la bombe à Hiroshima ont vu leur système immunitaire détruit. Ces personnes mourraient plusieurs jours après l'explosion, les médecins de l'époque ne comprenaient pas ce qui ce passait. En fait les victimes pourrissaient de l'intérieur.

  11. #8
    moco

    Re : Pourquoi un irradié meurt-il ?

    L'irradiation peut tout à fait se comparer à l'action d'une lumière que notre oeil ne voit pas, et qui est plus pénétrante que la lumière.

    Une irradiation excessive est semblable à un coup de soleil particulièrement puissant, et qui toucherait tous les organes à la fois, et non seulement la peau, comme c'est le cas de l'insolation.

  12. #9
    Novocaine

    Re : Pourquoi un irradié meurt-il ?

    C'est comme un grand coup de soleil: ça provoque des brulures, des lésions. Ca détruit les liaisons chimiques des composants de la cellule(protéines, membranes lipidiques ect) amenant celle ci à la mort par action directe mais aussi peut nuire par action indirecte notamment par la formation de radicaux libres qui vont par la suite réagir avec protéines ou autre et modifier/détruire des structures importantes de la cellule. En fait, selon la durée et les intervalles des doses, la cellule peut avoir le temps de se réparer avec de mourir. Le problème c'est que le rayonnement, on le sent pas, on ne sent que les effets. Quelqu'un qui se balade à coté d'une source radioactive ne va pas avoir mal du tout, il ne sentira rien. Parcontre, après, selon la dose, les dégats sont variables. Faut savoir que toutes les cellules n'ont pas la même sensibilité face à la radioactivité. Par conséquent, les organes non plus. Les cellules les plus sensibles sont en général les moins différenciées et possédant un index mitotique élevé (relatif à la mitose) sauf exception(l'oeil est très sensible aux radiations). Selon le stade de division les effets varient également. De plus, les effets biologiques dépendent non seulement du débit de dose(de la durée et de l'intervalle comme dit précédent) mais aussi du type de rayonnement. Les effets varient grandement selon le type. Pour te donner une idée: une dose de 1gray(gy) provoque l'apoptose de la cellule. de 10 à 100gy il y a nécrose, inflammation, des répercussions tissulaires importantes.

    Ce qui est arrivé à Litvinenko était particulièrement vicieux. On lui a administré du polonium 210 comme l'a dit Laugen. Le polonium émet des rayons alpha lorsqu'il se disintégre. Normalement ces rayons sont peu dangereux et une simple feuille en papier suffit à les arreter. ces rayons s'arrêtent au niveau de la peau et ne dépasse pas la couche de cornéocytes(cellules mortes donc pas de dégat). Par contre, ces rayons sont très dangereux à l'interieur. Ils ne vont pas loin, ils larguent toute leur énergie dans une épaisseur assez mince de tissu détruisant celles ci. A la longue, 1mm de tissu est détruit, puis, 5mm ect.. Alors c'était vicieux car, le rayon alpha réagit tout de suite et ne sort pas du corps, c'était donc indétectable de l'extérieur et donc on a pris beaucoup de temps pour savoir ce qu'il avait avant que ça soit trop tard..

    Mais la nécrose concerne des doses élevés. Mais entre 1 et 10 gy les doses sont tout aussi dangereux car les radiations peut provoquer des mutations de l'adn.. généralement les mutations sont réparées mais de temps en temps celà mène à des cancers somatiques ou à des anomalies héréditaires.. Au japon, on voyait encore les effets sur le descendance..

    J'espère t'avoir donné une bonne idée! Salut!

  13. #10
    dperez

    Re : Pourquoi un irradié meurt-il ?

    Oui, merci

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Pourquoi on meurt ?
    Par samnet62 dans le forum Biologie
    Réponses: 111
    Dernier message: 18/02/2011, 15h59
  2. [Divers] Comment peut-on mourrir irradié en quelques heures?
    Par dperez dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 04/11/2007, 13h23
  3. materiaux irradié : déchets?
    Par Alfabidou dans le forum La radioactivité
    Réponses: 4
    Dernier message: 16/10/2007, 17h04
  4. Réponses: 5
    Dernier message: 29/05/2007, 19h53
  5. Objet irradié suite à la bombe d'Hiroshima
    Par djybee dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 6
    Dernier message: 10/10/2006, 07h26