Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

cystéine et cystine, long mais pas compliqué...



  1. #1
    marilyn_1984

    Exclamation cystéine et cystine, long mais pas compliqué...


    ------

    1. je cherche le point d ébullition de la cystéine, je n arrive pas a le trouver!

    2. je cherche aussi une facon d arriver a déterminer qu'il y a bel et bien oxydation lorsqu on met la cystéine en présence d'oxygene (devient cystine). je cherche un procédé simple.
    j ai pensé au CPV, d'ou le fait que je regarde pour les points d ébullition, qui doivent bien etre différents puisque la cystine est presque le double de la cystéine.
    j ai trouvé 261 degré celsius pour la cystine. (Les pH se ressemblent, ca ne peut pas etre un bon point...)
    si ca fonctionne avec le CPV, j aurais aussi besoin d informations du genre si ca prend une colonne spéciale étant donné la grande température d ébullition.
    si ca ne marche pas avec le CPV, je devrai trouvé un autre procédé simple qui prouve qu on a bel et bien de la cystine. Je crois que la cystéine, laissée dans un bécher a l air libre, et qui réagit avec l air donne de la cystine, oui, mais qu il reste tout de meme de la cystéine, car la réaction doit etre réversible... mais que la réaction vers l oxydation est favorisée.
    donc, il me faut trouver un procédé qui prouve qu il y a présence de pont disulfure, et non pas qui prouve qu il y a présence de groupements thiol, puisqu il y en aura peu importe qu on ait seulement de la cystéine ou de la cystéine oxydée (cystine).
    ( j ai aussi trouvé que le titrage du groupement thiol par l iode pourrait se faire, mais ca ne m avance pas puisque je ne veux pas prouver quil y a un thiol mais plutot un pont disulfure...)

    ah et merci de prendre le temps de le lire et de m aider!

    (ce que j ai a ma disposition comme procédé : RMN, CPV, IR, indice de réfraction, titrage, hydrodistillation...)

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    shaddock91

    Re : cystéine et cystine, long mais pas compliqué...

    Bonjour

    Je ne pense pas que la réaction cystéine--->cystine soit réversible en milieu oxydant !

    Compte tenu de ton équipement analytique, je ne vois que la RMN qui doit montrer l'absence de -SH. Le signal SH apparait à champ assez élevé et on observe souvent un couplage à travers le soufre.

  4. #3
    HarleyApril
    Modérateur

    Re : cystéine et cystine, long mais pas compliqué...

    titrage, c'est pas mal
    si tu doses le thiol restant, ça te dira combien est converti en disulfure

    pour la CPV, tu peux essayer, même sans avoir les points d'ébulition, avec des authentiques (cystéine ou cystine sortie du pot)

  5. #4
    Znomjo

    Re : cystéine et cystine, long mais pas compliqué...

    Je crois que la cystéine est difficile à titrer: le pKa du SH vaut 8,3 environ et celui de NH3+ vaut 10,2 à peu près.

    Le mieux il me semble est l'absorbance à 240 nm car seule la fonction S- absorbe mais tu ne peux pas déterminer la forme SH par cette méthode sauf si tu déprotones tout... (Enfin je ne sais pas si les liaisons S-S absorbent...)

    Enfin il vaudrait mieux que quelqu'un d'autre que moi te le confirme!

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    HarleyApril
    Modérateur

    Re : cystéine et cystine, long mais pas compliqué...

    par dosage, je préconisais celui par oxydation qu'elle a trouvé !

  8. #6
    Znomjo

    Re : cystéine et cystine, long mais pas compliqué...

    Ok... j'aurais du m'en douter! (pour ma défense: je suis biologiste!!)

  9. Publicité
  10. #7
    marilyn_1984

    Re : cystéine et cystine, long mais pas compliqué...

    Citation Envoyé par shaddock Voir le message
    Bonjour

    Je ne pense pas que la réaction cystéine--->cystine soit réversible en milieu oxydant !

    Compte tenu de ton équipement analytique, je ne vois que la RMN qui doit montrer l'absence de -SH. Le signal SH apparait à champ assez élevé et on observe souvent un couplage à travers le soufre.
    mon hypothese était que la réaction était réversible, ca me semblait logique... mais tu as p-t raison. par contre, j aimerais bien avoir des arguments qui appuient ca, pour m en convaincre

    merci!!

  11. #8
    shaddock91

    Re : cystéine et cystine, long mais pas compliqué...

    Il y a un certain nombre d'info sur le web concernant l'oxydation de la cysteine:
    recherche Google: cysteine air oxy(i)dation

  12. #9
    coolbob

    Cool Re : cystéine et cystine, long mais pas compliqué...

    Est-ce qu'il y a quelque chose d'intéressant, visible à l'oeil, avec les métaux lourds et la cystéine, pour démontrer que le tout ne s'est pas entièrement oxydé, présence de cystéine.

    J'ai vu sur wiki anglais que la cystéine se liaient avec les métaux lourds, plomb. mercure, etc.

    Aussi, est ce qu'il y a quelque chose d'intéressant pour démontrer la présence de cystéine ou de cystine avec l'odeur, les groupements thiols ayant supposément une odeur intense.

  13. #10
    HarleyApril
    Modérateur

    Re : cystéine et cystine, long mais pas compliqué...

    les thiols se lient volontiers aux métaux, la cystéine n'échappe pas à la règle (voir par exemple les travaux d'Ondetti sur les inhibiteurs d'enzyme de conversion de l'angiotensine)
    dans le cas présent, le souci sera que le métal risque de réduire la cystéine ou oxyder la cystine
    donc, pas simple pour un dosage si on ne trouve pas une bonne ref dans laquelle c'est décrit (sinon, un coup d'UV là dessus et merci Beer et Lambert)

Discussions similaires

  1. Raisonnement pas l'absurde compliqué
    Par EdouardBG dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 30
    Dernier message: 31/07/2013, 00h52
  2. Cystéine vs cystine
    Par marilyn_1984 dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 13/05/2007, 23h17
  3. Cystéine vs cystine
    Par marilyn_1984 dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 04/05/2007, 11h39
  4. Réponses: 7
    Dernier message: 17/11/2005, 19h53