Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 18 sur 18

derivés carbonylés



  1. #1
    trinity9

    Unhappy derivés carbonylés

    bonjour,

    il y a une phrase que je ne comprends pas tres bien dans mon cours sur les aldehydes et cetones.
    on me dit que deux gds types de reaction peuvent ê envisagées :
    les additions nucleophiles sur le carbonyles et les reactions en alpha, du faut de la formation activée du carbanion.

    et je ne comprends ps du tout à quoi correspond le 2eme type de reaction. pourquoi on parle de carbanion ?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Trapamoosch

    Re : derivés carbonylés

    En alpha du carbonyle, les atomes H sont acides (du fait de l'attraction du groupement carbonyles). Tu peux facilement les arracher avec des bases comme les alcoolates, et tu formes ainsin un carbanion en alpha du carbonyle. Tu peux ensuite faire réagir ce carbanion avec un dérivé bromé pour faire une substitution.
    Ce type de réactivité est utilisé dans les réactions comme la condensation de Claisen ou la synthèse malonique.
    Regarde notamment, la première étape de cette réaction.

  4. #3
    diazométhane

    Re : derivés carbonylés

    Bonsoir,
    pour les aldéhydes cétones, voir aldolisation, Claisen-Schmitt, etc...

  5. #4
    trinity9

    Re : derivés carbonylés

    d'accord j'ai compris ce que vous avez dit mais il y a encore une petite chose qui me choque

    vs dites qu'on a une cetone avec un H sur le carbone en alpha du carbonyle qu'on déprotone cette cetone (on lui enleve le H en alpha) par RO-.
    mais le pka de cette cetone avec son H en alpha est de 20 tandis que celui de RO- est de 16. alors comment RO- va t-il pouvoir deprotoner la cetone ? il faudrait une base qui a un pka superieur à 24 non ?

  6. #5
    Trapamoosch

    Re : derivés carbonylés

    Bonne remarque oui. Avec un alcoolate on déprotone les esters, les diesters, les cétoesters etc etc... Des molécules sur lesquelles tu as plusieurs groupes attracteurs qui tirent sur le H, et pour lesquelles le pKa de celui-ci est inférieur à 16 (9 pour une dicétone par exemple). Pour déprotoner une simple cétone, il faut une base plus forte que l'éthylate.
    Tu as un petit tableau récapitulatif des pKa ici.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    acx01b

    Re : derivés carbonylés

    je suis très étonné car je suis tombé il n'y a pas longtemps sur une synthèse utilisant un énotale obtenu en mélangeant de l'acétone et du tert-butyl-ONa...

    je tacherais de retrouver le numéros du patent

  9. Publicité
  10. #7
    Trapamoosch

    Re : derivés carbonylés

    Faut voir le pKa du tertbutyl-ONa, mais je crois que c'est pas mal plus que l'éthylate non ?

  11. #8
    trinity9

    Re : derivés carbonylés

    a priori il est plus elevé à cause des effets inductifs donneurs des groupes methyls qui augmentent la basicité

  12. #9
    shaddock91

    Re : derivés carbonylés

    Bonsoir

    pKa du t-butylate: de mémoire, je dirai 19

  13. #10
    trinity9

    Re : derivés carbonylés

    je reviens sur mon probleme, j'ai trouvé dans plusieurs bouquins une reaction qui disait qu'on pouvait deprotoner la cetone avec HO- qu'il qualifiait de "base forte" et ce n'était pas une cetone en particulier, c'était dans le cas general. ils ne parlaient pas de cetone avec des esters etc.... donc c bizarre

  14. #11
    Trapamoosch

    Re : derivés carbonylés

    Pourrait-tu nous dire que quelle réaction précisément il s'agit ?
    En chimie organique, OH- n'est pas une base si forte que ça (pKa = 15.74 je crois).

  15. #12
    Trapamoosch

    Re : derivés carbonylés

    Citation Envoyé par acx01b
    je suis très étonné car je suis tombé il n'y a pas longtemps sur une synthèse utilisant un énotale obtenu en mélangeant de l'acétone et du tert-butyl-ONa...

    je tacherais de retrouver le numéros du patent
    pKa de l'acétone -7, pKa du t-butylate 19 donc a priori il n'y a rien d'étonnant.

  16. Publicité
  17. #13
    Fajan

    Re : derivés carbonylés

    Je pensais qu'une cétone c'était 20 le pKa... -7! Ca voudrait dire que c'est un acide fort?!

  18. #14
    Trapamoosch

    Re : derivés carbonylés

    Justement j'allais corriger, -7 c'est pas le bon couple, j'ai confondu avec le couple (je me disais aussi que -7 ça faisait drolement fort pour l'acétone ). Effectivement l'acétone a un pKa de 19.3 si on se refère à ce tableau.
    Dernière modification par Trapamoosch ; 31/10/2004 à 18h31.

  19. #15
    trinity9

    Re : derivés carbonylés

    je vais avoir du mal a écrire ma reaction car elle fait apparaitre pas mal de liaison. mais je vous cite le paul arnaud : les atmes d'hyrogenes portés par un carbone ne alpha du carbonyle sont labiles. ces hydrogenes peuvent être arrachés par une base suffisament forte telle HO-, CH3CH2O-, NH2-.

    voilà donc je suis d'accord avec l'amidure vu que son pka est de 35 je crois bien , par contre je trouve que la pka de HO- et de l'éthanolate est plutot faible pour deprotoner la cetone.

    sinon 2 autres petites questions : qu'estce qui fait qu'on prend 15.7 en chimie orga pour le pka de H2O/HO- et non pas 14 comme en thermo ?

    et est ce que HO- peut reagir en tant que nucleophile sur le carbonyle au même titre que CN- par exemple ? parce que dans mon cours ça n'y est pas, mais j'ai marqué que des nucleophiles chargés pouvaient s'additionner sur le carbonyle sans catalyse acide.

    merci

  20. #16
    Fajan

    Re : derivés carbonylés

    En fait dans l'eau le pKa de OH- vaut 14 mais en orga, on est plus dans l'eau, mais histoire d'avoir une échelle de pKa universelle , on fait comme "si" on était dans l'eau et on exprime le pKa comme si on était dans l'eau mais sans nivellation du niveau par le solvant que serait l'eau

  21. #17
    trinity9

    Re : derivés carbonylés

    svp, vous pouvez me donner ne explication au sujets de ces pka. car ça me bloque vraiment car dans toutes les reactions faisant intervenir un enolate( reaction haloforme, aldolisation, cetolisation...) on forme un enolate à partir de HO-

  22. #18
    arfufu

    Re : derivés carbonylés

    Bonjour,

    Je déterre ce vieux sujet, peut être que ca aidera des gens dans le futur.
    J'ai réalisé une aldolisation avec une cétone simple en présence de NaOH pendant mon stage de M1. Donc oui sur le papier les pKa sont incohérents, mais voilà la subtilité je pense;
    La première étape, cétone + NaOH est un équilibre ! donc il est bien sur pas en faveur de l'enolate, mais il s'en forme quand même, et la réaction d'aldolisation s'effectue mais de manière irréversible cette fois ! donc l'équilibre de la réaction avance de cette manière.

    Bye

  23. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Chimie orga composés carbonylés bcpst
    Par popo_51 dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 29/05/2007, 16h33
  2. derivés carbonylés
    Par chacharlotte dans le forum Chimie
    Réponses: 6
    Dernier message: 19/04/2007, 15h31
  3. dérivés
    Par megara67 dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 5
    Dernier message: 17/12/2006, 16h33
  4. les dérivés
    Par justine77 dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 2
    Dernier message: 06/12/2006, 14h35
  5. Barycentre + dérivés ^^'
    Par IriA dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 1
    Dernier message: 22/04/2006, 10h03