Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 32

Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable



  1. #1
    fufux

    Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable


    ------

    Bonjour,

    Je travaille actuellement sur des tests afin de faire apparaitre les lignes de formage d'une pièce forgée en acier Inox (304L).

    après les étapes de polissage tout est impeccable, j'ai une surface polymiroir superbe.

    Vient le moment de faire l'attaque chimique pour révéler ces lignes de formage.

    Et la grand dilemme, quel réactif employé....

    L'eau régale révèle la structure cristallographique de l'inox
    idem pour l'attaque Beraha 2

    On m'a proposé d'attaquer avec une solution d'acide oxalique. après recherche sur internet je me suis rendu compte que cette attaque était une attaque électrolytique et je en suis pas équipé pour ce genre d'attaque.

    Est ce que quelqu'un aurait une solution à mon problème?

    D'avance merci bcp

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    moco

    Re : Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable

    Il y a plusieurs solutions possibles.
    1. Le réactif Nital convient aux aciers peu alliés : 1 à 5 mL HNO3 et 100 mL étahnol. Attendre 10 à 60 s.
    2. Le réactif Picral, qui révèle les structures fines : 4 g acide picrique, 100 mL éthanol. Attendre 10 à 60 s.
    3. Le Picral nitrique, qui est un peu plus fort que Picral : 5 mL HNO3, 0.3 g acide picrique, 100 mL éthanol
    4. Le Vivella, qui convient aux aciers inox au Cr et au Cr-Ni : 1 g acide picrique, 5 mL HCl, 100 mL éthanol.
    5. Le picrate, qui révèle les carbures, sulfures et phosphures : 2 gacide picrique, 25 g NaOH, 100 mL eau. Attendre 5 à 10 minutes.
    6. L'électro, que tu connais mais ne veut pas utiliser.
    7. le Kalling, qui convient aux aciers inox : 5 g CuCl2, 100 mL HCl conc., 100 mL éthanol : Attendre 130 s.
    8. Le Murakami, qui colore les carbures de chrome : 10 g K3Fe(CN)6. 10 g KOH, 100 mL eau.

    Ces informations sont tirées du livre de Marguerite Durand-Charre, Microstructure des aciers et des fontes.

  4. #3
    fufux

    Re : Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable

    Citation Envoyé par moco Voir le message
    Il y a plusieurs solutions possibles.
    1. Le réactif Nital convient aux aciers peu alliés : 1 à 5 mL HNO3 et 100 mL étahnol. Attendre 10 à 60 s.
    2. Le réactif Picral, qui révèle les structures fines : 4 g acide picrique, 100 mL éthanol. Attendre 10 à 60 s.
    3. Le Picral nitrique, qui est un peu plus fort que Picral : 5 mL HNO3, 0.3 g acide picrique, 100 mL éthanol
    4. Le Vivella, qui convient aux aciers inox au Cr et au Cr-Ni : 1 g acide picrique, 5 mL HCl, 100 mL éthanol.
    5. Le picrate, qui révèle les carbures, sulfures et phosphures : 2 gacide picrique, 25 g NaOH, 100 mL eau. Attendre 5 à 10 minutes.
    6. L'électro, que tu connais mais ne veut pas utiliser.
    7. le Kalling, qui convient aux aciers inox : 5 g CuCl2, 100 mL HCl conc., 100 mL éthanol : Attendre 130 s.
    8. Le Murakami, qui colore les carbures de chrome : 10 g K3Fe(CN)6. 10 g KOH, 100 mL eau.

    Ces informations sont tirées du livre de Marguerite Durand-Charre, Microstructure des aciers et des fontes.
    Je ne cherche pas du tout a faire apparaitre la structure métallographique de l'acier inox, ca je sais le faire (d'ailleurs pour info le nital en fonctionne pas sur un acier inoxydable )
    Je cherche a faire apparaitre le "fibrage de l'acier inoxydable, ce qui est complètement différent.

    Pour ce qui est du polissage électrolytique je n'ai jamais dis que je ne voulais pas l'employer, mais que je n'avais pas le matériel à dispo.

    Mais merci tout de même pour ton message.

  5. #4
    FC05

    Re : Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable

    Ce que tu cherches ce sont des réactifs de macrographie.

    J'ai sous la main des "recettes", mais ils ne disent pas pour quels aciers on peut les utiliser ...

    Réactif de Fry :CuCl2, 1,5 g ; HCl 30cm3 ; eau 95 cm3 ; EtOH 30 cm3
    Réatif de Le Chatelier-Dupuy : CuCl2, 1 g ; HCl 2 cm3 ; Ac. Picrique 0,5 g ; eau 10 cm3 ; EtOH 100 cm3

    Iode : I2 10 g ; KI 20 g ; eau 100 cm3

    Pour HCl, ils ne précisent pas la concentration, je suppose que c'est du concentré (30%)
    C'est un bouquin assez ancien ... ils parlent de l'eau régale, à chaud (60°C) quelques minutes. Il y a aussi HCl 1/2, 1 h à 80°C ou H2SO4, 15%, 30 mn à 70°C.

    Voilà ...
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    fufux

    Re : Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable

    FC05 merci bcp pour les pistes que tu viens de me donner.

    Je vais abandonner par contre les pistes acides chauffés car je n'ai pas l'équipement de sécurité suffisant pour ce genre de chose car les vapeurs dégagées seront assez "violentes".

    Mais par contre je vais me renseigner pour le réactif de Fry et celui de Le Chatelier-Dupuy.

    Je te tiendrais au courant des résultats.

  8. #6
    fufux

    Re : Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable

    Bonjour le reactif de Fry fonctionne à merveille j'ai pu obtenir mon fibrage sans aucun soucis

    Merci pour l'info en tout cas.

    Dsl pour la réponse tardive aussi

  9. Publicité
  10. #7
    HarleyApril
    Modérateur

    Re : Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable

    merci de nous avoir tenu au courant
    c'est tellement rare !
    ça mérite d'être souligné

  11. #8
    Pieman008

    Re : Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable

    Bonjour,
    J'aurais voulu savoir comment puis-je me procurer du réactif de Fry, es ce possible de l'avoir tout fait ou faut-il le fabriquer à partir des différent composants ?

    Merci d'avance pour vos réponses.

  12. #9
    RuBisCO

    Re : Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable

    Bonjour, et bienvenue à Pieman008 et (avec un peu de retard) à fufux sur le (merveilleux) forum Futurascience.

    Pieman008, je pense que ce serait plus rentable de le fabriquer soi-même. De plus, cela a pas l'air compliqué : chlorure cuivrique, acide chlorhydrique, eau et éthanol, c'est facile à trouver.

    J'ai trouvé ce document, regardez à la page 26 : http://portail.ofppt.org.ma/prog/doc...20soudages.pdf
    "La vraie science est une ignorance qui se sait." (Montaigne)

  13. #10
    Pieman008

    Re : Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable

    Merci pour la réponse, je pense que je vais faire comme ça.

  14. #11
    OLEK94

    Re : Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable

    Bonjour

    excusez moi de reveiller cette tre vieille discussion, je cherche un reactif pour visualiser la Zone Thermiquement Affectée d une fonte grise GL, apres soudure a l arc electrode Nickel)

    Merci par avance si quelqun a cette information. J ai essayé NIDAL mais ne vois pas de zone differente (ca marche tres bien sur acier doux en revanche)

    Bien cordialement

    AUssi si un reactif permet de voir la structure entre fonte GL et GS , endoscope x100 pour l observation (cest tout ce que j ai)

  15. #12
    40CDV20

    Re : Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable

    Bjr,
    Je n'ai pas souvenir qu'il existât des formulations spécifiques aux fontes ? Normalement le Nital fait l'affaire dans sa plage d'application, à ceci près que sa formulation est aujourd'hui très élastique, il ne faut donc pas être surpris si les résultats sont décevants.
    le C1 ex Nital, c'est de 2 à 5 ml d'acide nitrique pur d: 1.33 dans 100 cm3 d'éthanol ou de méthanol pur, c'est à dire pour le premier de l'éthanol dit absolu.
    5 à 90 s à l'ambiante.
    Ceci étant je vais regarder si je trouve qq chose.
    Cdt

  16. Publicité
  17. #13
    OLEK94

    Re : Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable

    Bonsoirt

    et merci de votre réponse

    J ai de l acide nitrique a 40% de l ethanol a 99% (et de l isopropyl 99% egalement)

    l acide a ete adouci avec de l eau distillée, 33%, peut etre la cause de la mauvaise revelation , mais aussi j ai employe de l ethanol a 95

    resultat parfait sur acier doux


    La reaction s observe pendant ou apres le temps imparti ?

    j avais d abord essayé (acier) avec l acide nitrique dilué , et ne voyait que la soudure et le metal, l'ajout d alcool a permis de voir aussi la ZAT cest plausible ou bien un hasard ? Merci encore

  18. #14
    40CDV20

    Re : Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable

    Bjr,
    En métallographie il existe quelques règles mais aussi des passerelles ce qui fait que l'ensemble est assez souple.
    Dans le cas présent, il est possible d'observer correctement l'éprouvette en macroscopie le domaine s'étendant de 10 à 1000 micromètres en pouvoir séparateur et un grossissement de l'ordre de 25. Au delà c'est la micro.
    En macro, qui s'adapte bien aux fontes, les réactifs sont "des attaques" avec deux groupes, les " attaques aux acides forts" et les "attaques aux sels de cuivre". Il n'y a pas de limites pratiques les mix compositions et durées étant quasi infinis. Néanmoins on identifie une dizaine de basiques. Le mode d'action est basé sur l'inégalité de vitesse de dissolution, c'était l'objet du post initial avec les Oberhoffer, Stead, le Chatelier, Fry,.....
    Si la surface est bien préparée on doit pouvoir observer le cordons et les prolongements latéraux des ZAT/ZAC, l'ennemi demeurant le résiduel d'écrouissage dû à une préparation rapide ou bâclée. De façon générale, une reprise au stade polissage final d'une éprouvette médiocre s'améliorera toujours.
    Avec le Nital on entre dans la microscopie optique ou il est référencé C1 (C pour attaque chimique, E électrolytique). Ici il s'agit d'attaque fine voire très fine préférentielle et de coloration de certains constituants l'un par rapport à d'autres. A ce niveau la préparation doit être exemplaire, à défaut on n'observe qu'un fond diffus. Ici la reprise d'éprouvette vaut également. Une éprouvette bien faite pour une interprétation par un non spécialiste c'est à minima alumine ou diamant, 1 micron de taille de grain.
    Selon la nature de la pâte de polissage il y a lieu de faire un rinçage soigneux à l'eau bi-distillée ou au solvant le plus approprié, de ne jamais essuyer même au papier filtre, mais de sécher à l'air chaud.
    C'est après que l'observation se fait. Pour une soudure un faciès fin s'obtient idéalement à grossissement de 100 pouvoir séparateur 1 micron. A ce stade on distingue finement les ZAT/ZAC, les zones voisines et il est possible de faire des mesures de micro dureté
    Actuellement en microscopique on doit de mémoire disposer de 13 C et de 7 E référencés comme réactifs d'attaque
    Quant à la manip, oui c'est possible, c'est de fait une combinaison attaque acide fort + attaque chimique composée, bien que l'utilisation d'acides oxydant fort tels HNO3, HClO4,..reste délicat à manier.
    Cdt

  19. #15
    OLEK94

    Re : Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable

    Merci beaucoup, vpus semblez dire qu'un bon polissage suffit pour détecter en x50 la ZAT. ( sans réactif ?).
    J'ai de labrasif 3M Imperial Microfinishing jusqu'à 1u . Ça devrait aller ? Mais aussi des feutres à polir et diverses pâtes et cires de polissage.

    Je ne suis pas du tout connaisseur. Je cherche juste à me rendre compte de la étendue de la transformation de la fonte grise en fonte blanche (? Terminologie simpliste)
    Pour des supports de 8 ou 10 mm d epaisseur.
    Apres soudure en régime froid tous petits cordons 15 mm et refroidir à 70 degrés au plus vite.
    Pour la dureté avec vous un test basique à me proposer à base d'aciers divers puis carbure ? peut être .

    Rayure de la fonte GL à base de quoi au depart ?

    Merci encore

    Signé "le petit chimiste" !

  20. #16
    OLEK94

    Re : Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable

    Rinçage au bac ultras sons. Après réaction. ? Que mettre dans le bac en ce cas, degraissant à haut point de inflammation ? Est ce que mixte solvant/degraissant eau fonctionne en bac ultra sons ? Et ETDA en solution concentrée ? Que cherche toujours ne à éliminer? Du gras, des restes d'abrasifs ou de la oxydation ?

    Merci

  21. #17
    OLEK94

    Re : Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable

    Svp encore; qu'elle "purete" à mon acide Nitrique à 40% ( ou acétique à 60% ) par exemple ?

    Merci

  22. #18
    40CDV20

    Re : Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable

    Re,
    Non, dans tous les cas pour pouvoir observer il faut révéler par un traitement chimique ou électrochimique. Oui je pense que ce papier abrasif devrait convenir.
    On manipule assez rarement sur la fonte car elle est de moins utilisée en application technique, de fait les bases de données sont assez minces. Pour les fontes et les aciers très faiblement alliées on considère que 600°C est la limite en deçà de laquelle on ne décèle aucune modification.
    Sur un acier on observe couramment une ZAT/C à 4 plages identifiables de largeurs croissantes de part et d'autre du cordon + l'état initial. Au droit du cordon T°C varie selon les conditions de 1100 à 1500°C. Pour identifier l'étendue de la ZAC/T ou des modifications majeures sont intervenues il faut passer en optique et mieux si on en dispose de procéder à des micro-duretés comparées (*).
    Pour la fonte, j'en ai observé assez peu mais si l'opération est bien conduite avec préchauffe et refroidissement lent (on se place dans les conditions optimales d'un vrai soudage, c'est à dire que l'on opère pas à froid) on observe une ZAT/C à deux plages identifiables de largeurs croissantes de part et d'autre du cordon + l'état initial.
    Faute d'avoir bossé la dessus je ne sais pas dire, mais je pense que la transition grise à graphite (G) vers blanche à cémentite (B) que vous évoquez sera plus subtile avec des mix telle de la truitée (G+B) et possiblement des transitions dans la grise dues à des variations de la teneur en austénite (G ferritique, ferrito-perlitique et perlitique). On ne peut identifier cela qu'en optique et dans la mesure ou la révélation chimique a fait le boulot ?
    Quant à apprécier les duretés autrement que par mesure c'est pas réaliste, les constituants présentent trop d'écarts, la cémentite est autour de 700/800HB, la ferrite autour de 90/100 HB,....
    (*) bien entendu on ne mesure pas en HB mais en HV par micro-duromètre intégré au microscope de part l'obligation de disposer d'une surface polie
    Cdt.

  23. Publicité
  24. #19
    OLEK94

    Re : Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable

    ENcore merci de ces ajouts

    De fait je voudrais evaluer ou au moins visualiser les zones apres soudure en regime froid donc loin des conditions "normales" (et avec nickel 95% en metal ref apport) Mais je pourrai aussi comparer sur une eprouvette avec pre chauffage et refroidissement lent aussi.

    Je vais deja bien polir et on verra apres si cest plus cointrasté. DIfficile aussi detre sur de la fonte employée a la base, je crois que cest de la fonte grise a graphite lamellaire (dauphins de gouttieres)

    On bricole !

    Bien cordialement

  25. #20
    OLEK94

    Re : Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable

    Bonsoir,

    ENcore une demande , avec quoi nettoyer cette piece en fonte avec laquelle je vais m entrainer ? C est un "dauphin" de gouttiere, la piece tout en bas , et elle semble assez sale. On m a deconseillé l acide qui risque de penetrer et de ressortir par la suite

    J ai de quoi frotter, avec des disques et des brosses 3M Roloc assez agressifs mais me disais que je pourrai profiter du bain a ultra sons pour essayer de nettoyer plus en profondeur ...


    Merci de vos idées


  26. #21
    40CDV20

    Re : Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable

    Bonjour,

    Citation Envoyé par OLEK94 Voir le message
    Rinçage au bac ultras sons. Après réaction. ? Que mettre dans le bac en ce cas, degraissant à haut point de inflammation ? Est ce que mixte solvant/degraissant eau fonctionne en bac ultra sons ? Et ETDA en solution concentrée ? Que cherche toujours ne à éliminer? Du gras, des restes d'abrasifs ou de la oxydation ?

    Merci
    Ce qui passe partout est une lessive moyennement alcaline avec tensioactifs employée autour de 50/60°C en bac US à 35KHz par ex. qui permet des nettoyages énergiques. Il faut éviter les solutions acides, trop alcalines et les solutions oxydantes

    Citation Envoyé par OLEK94 Voir le message
    Svp encore; qu'elle "purete" à mon acide Nitrique à 40% ( ou acétique à 60% ) par exemple ?

    Merci
    On distingue la concentration, 40, 50, 60......99% le reste étant de l'eau, de la qualité analytique du réactif, de sa pureté. Les concentrations moyennes autour de 50% font l'affaire, l'idéal est d'en disposer en qualité "pour analyses".


    Citation Envoyé par OLEK94 Voir le message
    ENcore merci de ces ajouts

    De fait je voudrais evaluer ou au moins visualiser les zones apres soudure en regime froid donc loin des conditions "normales" (et avec nickel 95% en metal ref apport) Mais je pourrai aussi comparer sur une eprouvette avec pre chauffage et refroidissement lent aussi.

    Je vais deja bien polir et on verra apres si cest plus cointrasté. DIfficile aussi detre sur de la fonte employée a la base, je crois que c'est de la fonte grise a graphite lamellaire (dauphins de gouttieres)

    On bricole !

    Bien cordialement
    C'est assez particulier car c'est de la transformation. Mais en considérant qu'il s'agit de l'élaboration de canalisations centrifugées, c'est de la fonte grise à coup sûr mais laquelle ? Le coût est pris en considération mais je ne pense pas qu'il soit déterminant car il faut amortir, et pour ce faire il faut dépoter, ce qui me ferais parier sur de la FG à graphite sphéroïdal. Par ailleurs, on constate que les prix des produits en fonte dans le domaine de la construction sont élevés, ce qui fait du dauphin en fonte une espèce en voie de disparition. Dommage car en limite du domaine public, c'est le produit anti-vandales et autres nuisibles par excellence. Il suffit de voir l'état de dégradation rapide des dauphins en PVC en bordure de trottoir. Mais on va nous dire qu'il faut qu'ils se défoulent !

    Il faut aussi prendre en compte qu'à partir d'une même fonte de coulée, en modulant les conditions de refroidissement on va faire varier le point de transition et obtenir diverses constitutions.

    Citation Envoyé par OLEK94 Voir le message
    Bonsoir,

    ENcore une demande , avec quoi nettoyer cette piece en fonte avec laquelle je vais m entrainer ? C est un "dauphin" de gouttiere, la piece tout en bas , et elle semble assez sale. On m a deconseillé l acide qui risque de penetrer et de ressortir par la suite

    J ai de quoi frotter, avec des disques et des brosses 3M Roloc assez agressifs mais me disais que je pourrai profiter du bain a ultra sons pour essayer de nettoyer plus en profondeur ...


    Merci de vos idées

    Ca va dépendre de l'épaisseur de l'échantillon brut ce qui risque de compliquer la préparation par enlèvement de métal. Au niveau de l’emboîture me semble plus approprié à vue de nez on doit approcher le cm. Effectivement pas d'acides, l'idéal étant quand on en dispose un sablage au corindon.
    Bon bricolage
    Cdt.

  27. #22
    OLEK94

    Re : Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable

    MercI de ces réponses généreuses!

    Peut on visualiser FG FL au grossissement 100 après polissage ? ( et réaction?)

    Je pourrai trouver des exemples en ce cas je suppose.

    Au fait j'ai vu le catalogue splendide dun concours de micrographie (JACQUET, je crois, si vous ne connaissez pas j'enverrai le lien )

    Bien cordialement.
    Isaac Oleg

  28. #23
    OLEK94

    Re : Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable

    J'ai vu d3 la alcool dans certaines solutions pour bains US. Est ce que cest un effet mouillant? L'alcool doit sevaporer assez vite surtout à chaud . Y voyez vous un intérêt?
    Merci de vos idees

  29. #24
    OLEK94

    Re : Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable

    En fait j'ai de labrasif 3m jusqu'à 9 u puis du micro est et un abrasif sur film très très fin qu'on a l air de polir raisonnablement.
    En revanche j'ai dégrossi et poli jusqu'au 2500 sur film à la orbitale, et on voit bien qu'il reste des rayures même sans sauter de grain.

    Le polissage à la main étant toujours donne comme rayent 2 fois plus qu a la machine je me demande si je ne devrai pas surfacer au mieux avec la ponceuse orbitale, vérifier sur un marbre et corriger éventuellement à la main mais repartir sur la machine après.
    Ou encore, suffit un disque feutre svec psin dr pate pour métaux durs.

    Voila ce que donne la durface apres attaque au nital grossissement 800 je crois.
    https://goo.gl/photos/Z5FdKm5uame5tZGf7

    Voit on une structure en lamelles ? ( ca peut tout a fait etre du a des rayures résiduelles, la zone vraiment lustree nest pas tres large)

    On polit a l eau ou au white ?

    Grossissement 50 ou 100 (?)

    https://goo.gl/photos/2c7URRedEq82CfnS6

    Bien cordialement

  30. Publicité
  31. #25
    OLEK94

    Re : Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable

    Ils se sont trompes de legende ? Ils donnent FJS 250
    http://www.giroudfonderie.com/rep-ma...laire.html#top

    Alors quon voit des striures (lamelles )

  32. #26
    OLEK94

    Re : Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable

    La mienne ressemble plus a celle la et donc GS
    https://www.google.fr/search?q=fonte...SEGCgUkGzq4NM:

    GJS 250 ce nest pas un GL je suppose (photo precedente)

  33. #27
    40CDV20

    Re : Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable

    Bjr,

    Citation Envoyé par OLEK94 Voir le message
    J'ai vu d3 la alcool dans certaines solutions pour bains US. Est ce que cest un effet mouillant? L'alcool doit sevaporer assez vite surtout à chaud . Y voyez vous un intérêt?
    Merci de vos idees
    Généralement l'utilisation d'un ou de plusieurs solvants est en relation avec la composition porteuse de l'abrasif de finition, qu'elle soit liquide ou pâteuse, et donc son élimination. En ce qui me concerne je ne vois pas grand intérêt à accélérer le séchage je préfère conserver un film humide. Question d'habitude sans doute

    Citation Envoyé par OLEK94 Voir le message
    En fait j'ai de labrasif 3m jusqu'à 9 u puis du micro est et un abrasif sur film très très fin qu'on a l air de polir raisonnablement.
    En revanche j'ai dégrossi et poli jusqu'au 2500 sur film à la orbitale, et on voit bien qu'il reste des rayures même sans sauter de grain.

    Le polissage à la main étant toujours donne comme rayent 2 fois plus qu a la machine je me demande si je ne devrai pas surfacer au mieux avec la ponceuse orbitale, vérifier sur un marbre et corriger éventuellement à la main mais repartir sur la machine après.
    Ou encore, suffit un disque feutre svec psin dr pate pour métaux durs.

    Voila ce que donne la durface apres attaque au nital grossissement 800 je crois.
    https://goo.gl/photos/Z5FdKm5uame5tZGf7

    Voit on une structure en lamelles ? ( ca peut tout a fait etre du a des rayures résiduelles, la zone vraiment lustree nest pas tres large)

    On polit a l eau ou au white ?

    Grossissement 50 ou 100 (?)

    https://goo.gl/photos/2c7URRedEq82CfnS6

    Bien cordialement

    Dommage qu'il y ait le flash, mais ça apparaît bien tranché. Sauf que ce n'est pas si simple, une structure lamellaire peut être très homogène avec un graphite en lamelles uniformément réparti. Dans ce cas on parle de type A. La seconde forme rencontrée est un panachage avec des lamelles grossières (on peut parler de striures), des "espaces vides" et la formation d'amas. C'est le type C. Il y a également les B, D et E. Quand on fait ce genre de contrôle destructif bien entendu on dispose de clichés types qui permettent de ne pas mettre à côté tout en autorisant un dimensionnement assez fin des lamelles. C'était l'afnor fd a 32-100 qui traitait du sujet, aujourd'hui ce doit être une EN ou du genre.

    Ici, mais à distance je dirais C

    Citation Envoyé par OLEK94 Voir le message
    Ils se sont trompes de legende ? Ils donnent FJS 250
    http://www.giroudfonderie.com/rep-ma...laire.html#top

    Alors quon voit des striures (lamelles )
    Pour moi C aussi

    Citation Envoyé par OLEK94 Voir le message
    La mienne ressemble plus a celle la et donc GS
    https://www.google.fr/search?q=fonte...SEGCgUkGzq4NM:

    GJS 250 ce nest pas un GL je suppose (photo precedente)
    Du même ordre, les seules qui permettent de statuer au premier coup d’œil avec assurance sont la sphéroïdale et la B dite à rosettes qui fait penser à des têtes de chrysanthèmes vues de dessus et relativement bien réparties, ou à des impacts de balle dans une vitre feuilletée blindée.
    Si vous voulez statuer avec plus d'assurance et approfondir, il vous faut disposer de clichés de référence (sans pour autant acheter la norme), car le problème des clichés du web est que de pompages en pompages ils perdent en définition et surtout en profondeur.
    Deux options :
    -les amateurs très affûtés présents sur la toile et avec lesquels il est possible d'échanger, (c'est une passion comme une autre, certains regardent les astres, d'autres les dauphins en fonte ! je vais essayer de vous en trouver un)
    -les recherches ciblées. Ici il faut procéder de la façon suivante :
    un exemple au niveau général (on ne parle ni de macro ni de micro) : examen et/ou contrôle métallographique des fontes (lesquelles ? grises, blanches, truitées,...) et à la suite soit IRSID, soit CTIF, soit CETIM
    Selon le résultat,....on décline ensuite en macroscopique et en microscopique
    Cdt

  34. #28
    40CDV20

    Re : Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable


  35. #29
    OLEK94

    Re : Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable

    Merci je n'avais pas vu votre réponse.

    Ce n'est pas garanti que si je prend une eprouvette et pratique un recuit je vais voir la modification de la structure ( moins d'arêtes par exemple ?)

    Bon week end

  36. #30
    OLEK94

    Re : Attaque chimique pour révéler les lignes de formage d'une pièce en acier inoxydable

    Ce que je disais ci dessus : je débité à la tronconneuse/disqueuse, du coup la ZTA sur agrandit peut être à tte la surface de la coupe et je ne vois pas la ZAT.

    Est ce qu'une découpe avec torche plasma va ecrouie moins profondément ?(je veux dire quel procédé permettrait de ratrapper me métal non modifié par l'image avant polissage, on est tenu de couper à la scie ?)

    DSL pour la question mais je m'interroge et n'ai pas pu voir la ZAT dans la fonte je suspecte la chauffe lors du débit.

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Attaque chimique pour révéler des grains
    Par vbb dans le forum Chimie
    Réponses: 8
    Dernier message: 28/03/2017, 23h01
  2. Dissoudre un acier inoxydable
    Par Volkhard dans le forum Chimie
    Réponses: 19
    Dernier message: 08/09/2014, 19h45
  3. cuivrage d'une pièce en acier
    Par BLY51 dans le forum Chimie
    Réponses: 10
    Dernier message: 11/11/2010, 00h57
  4. acier inoxydable
    Par titidel06 dans le forum Chimie
    Réponses: 0
    Dernier message: 07/10/2009, 15h19
  5. acier inoxydable électrolyse
    Par technoslot dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 05/09/2008, 14h35