Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Chimie radicalaire



  1. #1
    Castanietzsche

    Chimie radicalaire

    Salut
    J'ai une question sur les bases de la chimie, donc je suis certain que beaucoup d'entre vous pourront m'aider.


    J'ai cru comprendre que quand une molécule ou un atome gagnait un électron, il se voyait affublé d'un point.

    De même, quand il gagne un doublet d'électrons il se voit attribué une charge -.

    Donc : un point équivaut à un électron et une charge - équivaut à deux électrons.

    Ma question est : pourquoi écrit-on Cu2+ + 2 e- → Cu par exemple ?
    Vu qu'il gagne deux électrons, il devrait gagner une seule charge - non ? Passer de Cu à Cu2+ devrait nécessiter deux doublets donc 4 électrons...

    Merci d'avance pour vos réponses !

    -----

    Images attachées Images attachées

  2. Publicité
  3. #2
    Kemiste

    Re : Chimie radicalaire

    Bonjour,

    Les exemples que tu donnes concernent la rupture d'une liaison simple et non le gain d'électrons "extérieurs".

    Dans le premier cas tu as une rupture homolytique. Cela signifie que chaque atome va garder un électron de la liaison. Dans ton exemple tu te retrouves avec deux chlore ayant 7 électrons de valence, ce qui correspond à la configuration d'un atome de chlore neutre.

    Dans le deuxième cas tu as une rupture hétérolytique. Cela signifie qu'un seul atome va garder les deux électrons de la liaison. L'atome A a donc perdu un électron, il sera chargé positivement et m'atome B en a gagné un, il sera chargé négativement.

    Dans le cas du cuivre que tu donnes, si l'ion Cu2+ capte deux électrons, donc deux charges négatives, sa charge va "diminuer" de deux. On passe donc de "2+" à "2+" + "2-" = 0.

  4. #3
    Castanietzsche

    Re : Chimie radicalaire

    Merci beaucoup pour ta réponse Kemiste
    Je vois un peu mieux ce qui se passe du coup... En fait le point ne marque pas une "demi-charge" de la molécule mais juste le fait qu'un électron n'est pas apparié.


    Mais du coup, ça soulève une autre question...
    Comment se fait il que l'on n'écrive pas le point pour les métaux ?

    Par exemple pour Fe3+ + e- → Fe2+
    Il y a forcément un des deux atomes entre Fe2+ et Fe3+ qui a un nombre impair d'électrons. Qui dit nombre impair d'électrons, dit électron non apparié, non ?
    Et du coup, pourquoi n'écrit-on aucun des deux avec un point ?

  5. #4
    moco

    Re : Chimie radicalaire

    On ne fait figurer les points sur les atomes ou radicaux que quand c'est nécessaire. Et ce n'est nécessaire que quand l'atome ou le radical en question va chercher à crocher quelque chose avec cet électron et faire ainsi une liaison covalente. Avec les métaux, il me semble que cela n'arrive pas souvent, si ce n'est jamais. Les métaux ont plutôt tendance à perdre leurs électrons

  6. #5
    Castanietzsche

    Re : Chimie radicalaire

    Merci moco !
    Du coup j'ai la réponse à ma question, j'y vois beaucoup plus clair
    merci encore !

  7. A voir en vidéo sur Futura

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Bromation radicalaire
    Par mistou dans le forum Chimie
    Réponses: 7
    Dernier message: 17/05/2015, 11h47
  2. Bromation radicalaire
    Par Sephiroth300 dans le forum Chimie
    Réponses: 8
    Dernier message: 14/03/2015, 17h27
  3. Addition radicalaire
    Par max217 dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 11/01/2008, 16h29
  4. Réponses: 5
    Dernier message: 30/05/2007, 06h41
  5. Chimie radicalaire: sos
    Par marc.pudlo dans le forum Chimie
    Réponses: 5
    Dernier message: 12/03/2006, 15h26