Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Nucléophile / Nucléofuge



  1. #1
    vinceb62

    Nucléophile / Nucléofuge


    ------

    Bonjour,

    j'ai du mal à comprendre l'aspect "bon nucléophile" et "bon nucléofuge".

    Je m'explique, un bon nucléophile par rapport à un autre est l'espece qui à la plus faible éléctronegativité. Donc si je prend les halogènes : F < Cl < Br < I

    un bon nucléofuge par rapport à une autre est l'espece la plus polarisable. Donc F < Cl < Br < I

    Ca veux dire que I est à la fois bon nucléophile et bon nucléofuge?? ca me parait paradoxal... alors j'aurais besoin de vos conseils pour me dire où je me trompe!

    merci!

    -----

  2. Publicité
  3. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  4. #2
    Beurn'z

    Re : Nucléophile / Nucléofuge

    Bonjour
    Je pense qu'une grande part de la confusion provient du fait que tu te limites à regarder les halogénures.
    Ainsi à leur échelle pourquoi ne pourrait il pas etre à la fois de faible électronégativité et très polarisable.
    Ces deux paramètres ne sont que faiblement liés d'autres paramètres comme la taille entrant notamment dans la polarisabilité

  5. #3
    vinceb62

    Re : Nucléophile / Nucléofuge

    bonjour!

    Ainsi à leur échelle pourquoi ne pourrait il pas etre à la fois de faible électronégativité et très polarisable.
    c'est toujours le cas non? plus un atome est electronegatif, plus il attire les électrons, plus il est petit, et donc moins il est polarisable.

    ce que je comprend pas c'est par exemple cette réaction :

    R-Cl + AgF <-> R-F + AgCl

    comment prévoir le sens de la réaction?

  6. #4
    Beurn'z

    Re : Nucléophile / Nucléofuge

    Citation Envoyé par vinceb62
    plus un atome est electronegatif, plus il attire les électrons, plus il est petit, et donc moins il est polarisable.
    Je pense que oui ça se tient mais j'avoue que je en mettrai pas ma main au feu n'étant pas sur que respectivement ce soit les deux seuls paramètres

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    Beurn'z

    Re : Nucléophile / Nucléofuge

    R-Cl + AgF <-> R-F + AgCl

    comment prévoir le sens de la réaction?
    Il faudrait savoir ce qui est le phénomène le plus important à savoir le caractére nucléophile de l'un ou nucléofuge de l'autre

  9. #6
    Beurn'z

    Re : Nucléophile / Nucléofuge

    Il y a quelques constantes de vitesse sur ce site peut etre que tu pourras y trouver des infos

    http://www.faidherbe.org/site/cours/dupuis/derhal.htm

  10. Publicité
  11. #7
    vinceb62

    Re : Nucléophile / Nucléofuge

    je pense aussi qu'il faudrai savoir qu'est ce qui est le plus important, la nucléophilie ou le caractère nucléofuge. Mais je trouve d'aide nul part!

    et les constantes de vitesses montrent bien ce que je disais plus haut, donc là est tout mon problème!

    merci de m'aider

Discussions similaires

  1. nucleophile
    Par sandrine1609 dans le forum Chimie
    Réponses: 7
    Dernier message: 12/01/2008, 17h18
  2. Substitution Nucléophile
    Par hypnotize dans le forum Chimie
    Réponses: 5
    Dernier message: 27/03/2007, 10h28
  3. reactivité nucleophile
    Par elims dans le forum Chimie
    Réponses: 0
    Dernier message: 15/01/2007, 20h22
  4. HO- bon nucléophile ?
    Par Coucougnous dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/12/2006, 08h00
  5. Nucléophile
    Par Jiav dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 61
    Dernier message: 03/04/2005, 20h50