Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 16 sur 16

Pollution après combustion



  1. #1
    Chatta

    Pollution après combustion


    ------

    Bonjour,

    Je voudrais savoir s'il aurait une réaction et plus de pollution et d'émission de particules au moment du contact immédiat du gaz brûlé après combustion avec de l'air. Je voudrais savoir si le gaz après combustion est complètement brûlé?

    Merci bien

    -----
    Dernière modification par Chatta ; 27/09/2019 à 10h24.

  2. Publicité
  3. #2
    Chatta

    Re : Pollution après combustion

    Je sais que dans la combustion dans la chambre de combustion est rapide, mais je voudrais savoir si le gaz est immédiatement et complètement brûlé ou si cette combustion n'est pas complète? Est-ce qu'il y aura plus d'émission de particules et de pollution après le contact immédiat du gaz après combustion avec de l'air?
    Dernière modification par Chatta ; 27/09/2019 à 10h37.

  4. #3
    reuns87

    Re : Pollution après combustion

    D'après ce que je comprends, au delà des formules stœchiométriques CH4+2O2 --> CO2 + 2H2O qui décrivent bien les principaux produits qu'on obtient quand on fait brûler du méthane pur,
    les réactions de combustion sont hyper-compliquées et l'aspect réaction en chaîne découle de l'émission de photons très énergétiques et d'ions et de radicaux libres c'est à dire des atomes et des bouts de molécules hyper instables avec des électrons en trop ou en moins et à un niveau d'énergie énorme qui réagissent avec toutes les molécules qu'ils rencontrent (en les cassant en petits morceaux). D'où la formation de suie à la composition incertaine et "pas naturelle" dès le départ. Quand le produit de départ est suffisamment inflammable ces suies peuvent brûler à leur tour, mais c'est rarement ce qui arrive dans les incendies.

    Donc tu auras toujours plein de gaz différents qui seront émis au moins en petite quantité. Les plus stables sont ceux qui sont déjà présents dans l'atmosphère, les autres peuvent ensuite réagir dans l'atmosphère, au contact de l'oxygène, de l'humidité, des rayons solaires : pluies acides lors de dégagement de dioxyde de soufre et d'azote. Dans la haute atmosphère les rayons solaires plus énergétiques que la lumière visible réagissent avec tout ce qu'ils rencontrent et génèrent des radicaux libres, de l'ozone, des trucs très réactifs qui réagissent avec la plupart des gaz pour former les trucs stables : eau, CO2, N2, nitrates, sulfates..

    Les décès dans les incendies sont dus principalement à 3 raisons : les chutes et les effondrements, la suffocation à cause de l'air chaud, l'empoisonnement soit au monoxyde de carbone soit au cyanure (émis par les plastiques et en moindre mesure par la combustion d'arbres vivants).
    Dernière modification par reuns87 ; 27/09/2019 à 10h48.

  5. #4
    Chatta

    Re : Pollution après combustion

    Citation Envoyé par reuns87 Voir le message
    D'après ce que je comprends, au delà des formules stœchiométriques CH4+2O2 --> CO2 + 2H2O qui décrivent bien les principaux produits qu'on obtient quand on fait brûler du méthane pur,
    les réactions de combustion sont hyper-compliquées et l'aspect réaction en chaîne découle de l'émission de photons très énergétiques et d'ions et de radicaux libres c'est à dire des atomes et des bouts de molécules hyper instables avec des électrons en trop ou en moins et à un niveau d'énergie énorme qui réagissent avec toutes les molécules qu'ils rencontrent (en les cassant en petits morceaux). D'où la formation de suie à la composition incertaine et "pas naturelle" dès le départ. Quand le produit de départ est suffisamment inflammable ces suies peuvent brûler à leur tour, mais c'est rarement ce qui arrive dans les incendies.

    Donc tu auras toujours plein de gaz différents qui seront émis au moins en petite quantité. Les plus stables sont ceux qui sont déjà présents dans l'atmosphère, les autres peuvent ensuite réagir dans l'atmosphère, au contact de l'oxygène, de l'humidité, des rayons solaires : pluies acides lors de dégagement de dioxyde de soufre et d'azote. Dans la haute atmosphère les rayons solaires plus énergétiques que la lumière visible réagissent avec tout ce qu'ils rencontrent et génèrent des radicaux libres, de l'ozone, des trucs très réactifs qui réagissent avec la plupart des gaz pour former les trucs stables : eau, CO2, N2, nitrates, sulfates..

    Les décès dans les incendies sont dus principalement à 3 raisons : les chutes et les effondrements, la suffocation à cause de l'air chaud, l'empoisonnement soit au monoxyde de carbone soit au cyanure (émis par les plastiques et en moindre mesure par la combustion d'arbres vivants).
    Est-ce qu'il y aurait une tranformation du monoxide en dioxide après le contact du gaz brûlé avec l'air ambiant en cas d'une combution complète et un mélange carburant-air convenable dans la chambre de combustion?

  6. #5
    ecolami

    Re : Pollution après combustion

    Bonjour,
    Pour que la combustion soit complète il faut un temps de séjour suffisant dans la chambre de combustion Sinon on se retrouve avec toute une série de polluants qui sont des hydrocarbures partiellement oxydés (aldéhydes, acides surtout, alcools?? et cétone ??). La combustion incomplète produit aussi du monoxyde carbone qui est le premier composé formé ensuite il peut à son tour brûler et former du CO2.
    Je ne connais pas précisément le mode de formation de la suie de carbone: tout se passe comme si les hydrocarbures n'avaient perdu que leur hydrogène, laissant seule la chaîne carbonée qui se réarrangerai en carbone solide.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Chatta

    Re : Pollution après combustion

    Citation Envoyé par ecolami Voir le message
    Bonjour,
    Pour que la combustion soit complète il faut un temps de séjour suffisant dans la chambre de combustion Sinon on se retrouve avec toute une série de polluants qui sont des hydrocarbures partiellement oxydés (aldéhydes, acides surtout, alcools?? et cétone ??). La combustion incomplète produit aussi du monoxyde carbone qui est le premier composé formé ensuite il peut à son tour brûler et former du CO2.
    Je ne connais pas précisément le mode de formation de la suie de carbone: tout se passe comme si les hydrocarbures n'avaient perdu que leur hydrogène, laissant seule la chaîne carbonée qui se réarrangerai en carbone solide.
    Est-ce que le dioxide est plus nuisible à la santé que de monoxide?

  9. Publicité
  10. #7
    gts2

    Re : Pollution après combustion

    Les deux effets sont très différents :

    Le CO est un poison : les globules rouges "préfèrent" (200 fois plus) transporter le CO que O2, donc en cas de présence de CO, vous apportez moins d'O2 à votre corps et donc ...
    D'après Wikipedia, un taux de CO de 0,3% peut-être mortel.

    Le CO2 n'a rien d'un poison : simplement si la combustion a pompé tout le O2 pour le transformer en CO2, il n'y a plus de O2 à respirer. D'après l'INRS, il pourrait cependant y avoir des effets autre que l'asphyxie au-delà de 7% de CO2.

  11. #8
    FC05

    Re : Pollution après combustion

    Citation Envoyé par gts2 Voir le message
    Le CO2 n'a rien d'un poison : simplement si la combustion a pompé tout le O2 pour le transformer en CO2, il n'y a plus de O2 à respirer. D'après l'INRS, il pourrait cependant y avoir des effets autre que l'asphyxie au-delà de 7% de CO2.
    Ben du coup si ... En fait autrefois on considérait effectivement qu'il n'y avait pas de danger, mais suite à certains accidents on c'est rendu compte qu'il fallait pas trop monter le taux de CO2.
    Ceci dit en milieu libre on n'arrive difficilement à de tels taux, mais dans une cave avec une bouteille qui fuit ou de la carboglace c'est possible !
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  12. #9
    reuns87

    Re : Pollution après combustion

    La réponse d'Ecolami à la question de Chatta suggère que pour schématiser on peut considérer que le CO se forme toujours dans la combustion de produits organiques et que c'est lorsque les conditions sont favorables (oxygène, température, pression, temps) que celui-ci brûle à son tour pour former du CO2, c'est vrai ?
    Dernière modification par reuns87 ; 27/09/2019 à 15h06.

  13. #10
    Chatta

    Re : Pollution après combustion

    Citation Envoyé par reuns87 Voir le message
    La réponse d'Ecolami à la question de Chatta suggère que pour schématiser on peut considérer que le CO se forme toujours dans la combustion de produits organiques et que c'est lorsque les conditions sont favorables (oxygène, température, pression, temps) que celui-ci brûle à son tour pour former du CO2, c'est vrai ?
    Je voudrais savoir si le monoxide de carbone causé de la combustion du carburant et de l'air comprimé dans la chambre de combustion se transforme en dioxide de carbone après le contact du monoxide avec de l'air ambiant. Et je voudrais savoir si le dioxide est plus dangereux que le monoxide ou pas?

  14. #11
    gts2

    Re : Pollution après combustion

    Citation Envoyé par Chatta Voir le message
    Je voudrais savoir si le monoxide de carbone causé de la combustion du carburant et de l'air comprimé dans la chambre de combustion se transforme en dioxide de carbone après le contact du monoxide avec de l'air ambiant.
    L'obtention de CO plutôt que du CO2 peut provenir d'un déficit en O2 (cas usuel d'intoxication au CO en hiver, avec des chauffages mal ventilés), mais il peut y avoir aussi des pb de cinétique.

    Si on apporte de l'oxygène, CO + O2 = CO2 est favorisée.

    Citation Envoyé par Chatta Voir le message
    Et je voudrais savoir si le dioxide est plus dangereux que le monoxide ou pas?
    Déjà posée, non ?
    Je précise ma réponse précédente par le lien INRS à "Intoxication par inhalation de dioxyde de carbone" :
    http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=TC%2074

  15. #12
    reuns87

    Re : Pollution après combustion

    Dans quelle chambre de combustion l'air est comprimé ? Dans un moteur, entre 10 et 100 bars entre l'admission et l'explosion ? On t'a déjà dit que le monoxyde de carbone est un poison alors que le dioxyde de carbone non (les plantes l'absorbent pour obtenir leur carbone et les animaux l'expirent en "brûlant" le sucre de l'alimentation). Dans les bonnes conditions le monoxyde de carbone réagit avec l'oxygène pour donner du dioxyde de carbone, les moteurs sont clairement étudiés pour ça. Aux conditions ambiantes le monoxyde de carbone ne réagit pas c'est pour ça qu'il y a un pot catalytique.

    https://www.sciencedirect.com/topics...arbon-monoxide dit que le monoxyde se forme rapidement et décroit ensuite via des réactions d'équilibres réversibles avec l'eau, l'oxygène et le dioxyde.
    Dernière modification par reuns87 ; 27/09/2019 à 16h02.

  16. Publicité
  17. #13
    Chatta

    Re : Pollution après combustion

    Citation Envoyé par gts2 Voir le message
    L'obtention de CO plutôt que du CO2 peut provenir d'un déficit en O2 (cas usuel d'intoxication au CO en hiver, avec des chauffages mal ventilés), mais il peut y avoir aussi des pb de cinétique.

    Si on apporte de l'oxygène, CO + O2 = CO2 est favorisée.



    Déjà posée, non ?
    Je précise ma réponse précédente par le lien INRS à "Intoxication par inhalation de dioxyde de carbone" :
    http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=TC%2074
    Si c'est posé et j'ai compris votre réponse mais j'ai essayé de clarifier à l'ami reuns87

    Désolé pour la répétition

  18. #14
    Fustigator

    Re : Pollution après combustion

    Citation Envoyé par FC05 Voir le message
    Ben du coup si ... En fait autrefois on considérait effectivement qu'il n'y avait pas de danger, mais suite à certains accidents on c'est rendu compte qu'il fallait pas trop monter le taux de CO2.
    Ceci dit en milieu libre on n'arrive difficilement à de tels taux, mais dans une cave avec une bouteille qui fuit ou de la carboglace c'est possible !
    Du point de vue de la sécurité des personnes, il y a une autre différence importante : notre organisme est très bien "outillé" pour détecter une hausse du CO2 (et pour cause, c'est ce qui déclenche le réflexe respiratoire) alors qu'il est absolument démuni pour détecter une présence de CO (ainsi qu'une baisse de la quantité d'O2).

  19. #15
    FC05

    Re : Pollution après combustion

    Citation Envoyé par Fustigator Voir le message
    Du point de vue de la sécurité des personnes, il y a une autre différence importante : notre organisme est très bien "outillé" pour détecter une hausse du CO2 (et pour cause, c'est ce qui déclenche le réflexe respiratoire) alors qu'il est absolument démuni pour détecter une présence de CO (ainsi qu'une baisse de la quantité d'O2).
    Oui et non ... comme le CO2 est inodore et incolore ce n'est pas évident de trouver la cause. Certains spéléos, pourtant au courant du danger, m'ont dit avoir mis un certain temps avant de réaliser.
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  20. #16
    Fustigator

    Re : Pollution après combustion

    Citation Envoyé par FC05 Voir le message
    Oui et non ... comme le CO2 est inodore et incolore ce n'est pas évident de trouver la cause.
    L'accélération du rythme respiratoire est très nette.
    N'importe quel plongeur qui a déjà eu un problème de "scrubbing"' dans son recycleur te le confirmera.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Élément inconnu après combustion du soufre
    Par Veeds dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 25/04/2019, 19h52
  2. Pollution des sols découverte après achat maison
    Par panch0 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 25/03/2019, 22h56
  3. Après la double combustion
    Par flolegueu dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 26/09/2018, 11h46
  4. recherche de température après une combustion
    Par pitlou dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/04/2010, 14h34
  5. Réponses: 2
    Dernier message: 27/11/2006, 18h21