Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

c, et nos sens




  1. #1
    ClaudeH

    c, et nos sens

    Bonjour..
    On admet qu'il nous est impossible de nous déplacer à une vitesse égale à celle de la lumière selon la relativité restreinte.
    Admettons que nous puissions flirter avec une telle vitesse, comment nos sens percevraient-ils un tel déplacement.?
    Comment notre vue percevrait-elle un objet qu'on frôle si nous nous déplaçons à une telle vitesse.?
    Comment pourrions nous percevoir des sons dont la vitesse est bien inférieur à celle de C.?
    J'aimerais avoir votre avis..
    Cordialement.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    mach3

    Re : c, et nos sens

    les objets se trouvant sur notre chemin (se déplaçant donc à une vitesses quasi-luminique par rapport à nous) serait très fortement déformés, à tel point qu'on arriverait à voir leur face arrière alors qu'on les voit encore devant devant nous (on peut s'en rendre compte avec quelques dessins). Rien de particulier pour les objets qui se déplacent en même temps que nous.
    Pour ce qui est des sons, si on se trouve dans l'habitacle pressurisé d'un vaisseau spatial, on ne remarquera rien de particulier concernant les sons qui proviennent du vaisseau. Par ailleurs il n'y aura pas de son provenant de l'extérieur étant donné qu'il faut être dans le vide pour atteindre de telles vitesses sans bruler.

    m@ch3
    Never feed the troll after midnight!

  4. #3
    ClaudeH

    Re : c, et nos sens

    Citation Envoyé par mach3 Voir le message
    les objets se trouvant sur notre chemin (se déplaçant donc à une vitesses quasi-luminique par rapport à nous) serait très fortement déformés, à tel point qu'on arriverait à voir leur face arrière alors qu'on les voit encore devant devant nous (on peut s'en rendre compte avec quelques dessins). Rien de particulier pour les objets qui se déplacent en même temps que nous.
    Pour ce qui est des sons, si on se trouve dans l'habitacle pressurisé d'un vaisseau spatial, on ne remarquera rien de particulier concernant les sons qui proviennent du vaisseau. Par ailleurs il n'y aura pas de son provenant de l'extérieur étant donné qu'il faut être dans le vide pour atteindre de telles vitesses sans bruler.

    m@ch3

    Oui.. merci pour ta réponse.
    Déformés par rapport à quoi..?
    Il y aurait y-il un référentiel visuel par rapport à cette vitesse, et un autre par rapport au référentiel actuel ?
    Claude


  5. #4
    mach3

    Re : c, et nos sens

    j'avais vu des images et même des animations simulées, mais je n'arrive pas à les retrouver

    m@ch3
    Never feed the troll after midnight!

  6. #5
    Rik

    Re : c, et nos sens

    Citation Envoyé par ClaudeH Voir le message
    On admet qu'il nous est impossible de nous déplacer à une vitesse égale à celle de la lumière selon la relativité restreinte.
    Le seul petit problème c'est qu'une vitesse se définit relativement à un observateur donné, elle n'est pas absolue. Aussi dire "il est impossible de nous déplacer à une vitesse égale à celle de la lumière" n'a pas de signification car cette assertion suppose un référentiel absolu.
    Salut à tous!
    Le premier précepte était de ne recevoir jamais aucune chose pour vraie. Descartes

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    JPL

    Re : c, et nos sens

    Je crains que ta réponse induise des erreurs de compréhension. Justement la vitesse ne la lumière ne se définit pas par rapport à un référentiel absolue : c'est la même pour tout observateur, quel que soit le référentiel dans lequel il se trouve.

    Ensuite il est évident qu'on ne peut atteindre la vitesse de la lumière. Supposons que je veuille le tenter. Que je sois immobile ou en mouvement rectiligne uniforme, il est exact que cela ne change rien pour moi : en effet si j'ai les yeux fermés (pas de référentiel perceptible) je ne peux pas faire la différence. Par contre si, à partir de ma situation actuelle je veux aller plus vite, je suis obligé avec mes petits muscles, ou mieux un moteur, imposer une accélération à la masse de mon corps. Autrement dit je dois dépenser de l'énergie. Donc on quitte le raisonnement sur le cas du mouvement rectiligne uniforme. Or la théorie de la relativité nous apprend justement que l'énergie nécessaire va devenir de plus en plus importante au fur et à mesure que ma vitesse augmente, et qu'il faudrait appliquer une force infinie à mon corps pour qu'il atteigne la vitesse de la lumière, ce qui est impossible.

    Je rappelle que le raisonnement tient sur deux arguments : d'une part on parle de mouvement accéléré ; d'autre part la vitesse de la lumière est la même pour tout observateur, qu'il soit immobile ou quelle que soit sa vitesse de déplacement.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  9. #7
    ClaudeH

    Re : c, et nos sens

    Re bonjour.

    Il ne faut pas relancer le débat concernant c.

    Une autre question.
    D'après ce que je comprends, le vide total n'existe pas, même dans l'espace intersidéral.
    Traine toujours un atome, ou une molécule dans cet espace.
    Si mon vaisseau heurte une molécule alors que je me déplace à une vitesse proche de c.?

    Cordialement.

  10. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Réponses: 5
    Dernier message: 09/10/2008, 19h15
  2. [Evolution] nos yeux
    Par cle1308 dans le forum Biologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 29/11/2007, 12h16
  3. [Divers] Ensemble, rapprochons nos peuples à travers nos cultures
    Par SAGE1 dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 06/08/2007, 12h33
  4. La piste de nos ancêtres dans nos intestins
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 16/02/2007, 13h19
  5. Que deviennent nos nutriments ???
    Par Josquin dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 25/08/2005, 08h41