Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

L'apprentissage et le placébo...



  1. #1
    babass-véto

    Lightbulb L'apprentissage et le placébo...

    Bonjour, j'ai remarqué que certains topic sont dédiés aux placébos. Pour ma part, je suis en terminale S et ma classe a de grosses difficultés en maths (tout comme moi malheureusement), et j'ai eu l'idée avec un camarade de mener une étude sur les élèves de ma classe. En effet je souhaiterais lancer un projet sur un trimestre qui viserait à montrer la capacité réflective en mathématiques d'élèves en difficultés. Le but serait de leur faire avaler une pilule totalement inactive qui jouerait le rôle de placébo et nous pourrions voir et étudier les conséquences sur les notes en maths...
    Seulement je n'ai aucune référence sur les placébo, toutes les recherches que j'ai pû faire en une semaine ne comportent que des résultats sur la douleur... J'aimerais savoir tout d'abord comment fabriquer mon placébo et que faire pour le rendre le plus désiré possible de mes camarades.
    Merci de bien vouloir m'éclairsir.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Bedbug105

    Re : l'apprentissage et le placébo...

    Citation Envoyé par babass-véto
    En effet je souhaiterais lancer un projet sur un trimestre qui viserait à montrer la capacité réflective en mathématiques d'élèves en difficultés
    Salut babass-véto !

    Bon autant le dire tout de suite, je ne suis pas médecin, mais biologiste, donc je ne suis pas hyper calé sur la question des "placebos".

    Maintenant, je ne comprends pas du tout ce que tu souhaites faire. Montrer la capacité à réfléchir en mathématiques d'élèves en difficultés ? et ce, au moyen de placebos ???

    Si je ne m'abuse, les placebos sont des pilules inactives que l'on utilise lors de recherches ou d'études, comme témoin contre des pilules actives ou dont on suppose ou s'attend à ce qu'elles aient un effet sur telle ou telle maladie, performance, etc.

    Par exemple, si tu veux montrer l'efficacité d'une nouvelle molécule contre le cancer, tu prends (en gros, il y aurait de nombreux paramètres à contrôler comme l'âge, la condition des personnes, etc., je ne rentre pas dans les détails) 2 lots de personnes, l'un à qui tu vas donner par exemple la nouvelle molécule en comprimé tous les matins, et l'autre une molécule non active (placebo) à la même fréquence afin d'éliminer les risques que tes résultats avec la nouvelle molécule soient dus simplement au fait que les patients aient avalé quelque chose tout les matins et non à l'effet de la molécule per se, tu me suis ?

    Donc si tu n'as pas deux molécules, l'une avec un effet supposé, et l'autre sans effet, je ne vois pas quel intérêt peut avoir ton étude.

    Tu peux éventuellement tester l'effet d'une molécule non active sur les notes en mathématiques des élèves par rapport aux notes de mathématiques des élèves qui n'ont pris aucune pilule. Peut-être parviendras-tu à montrer que les notes sont meilleures pour ceux qui prennent la pilule (même si elle est inactive, on peut supposer qu'elle rassurent les élèves psychologiquement, etc.).
    Mais bon, il va falloir contrôler pour les facteurs confondants, c'est-à-dire t'assurer que dans tes deux lots d'élèves, tu as à peu près le même nombre de filles que de garçons, qu'il n' y pas un groupe en moyenne plus âgé que les autres, etc.

    Sinon concernant la fabrication du placebo, là, je peux encore moins t'aider étant donné l'ampleur de mes lacunes en chimie.

    En espérant t'avoir été utile.

  4. #3
    JPL

    Re : l'apprentissage et le placébo...

    Ton idée présente un défaut totalement rédhibitoire : laisser croire à des jeunes qu'on peut inpunément absorber une pilule d'origine inconnue ! Certes elles serait physiologiquement sans danger, mais psychologiquement c'est condamnable. C'est comme ça que dans certaines soirées on consomme des cachets au contenu dangereux.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  5. #4
    Bedbug105

    Re : l'apprentissage et le placébo...

    Je m'aperçois en effet, comme le fait justement remarqué JPL, que j'ai traité ta question d'un point de vue purement scientifique sans prendre en compte les aspects éthiques et moraux d'une telle expérience. En fait, ma réponse, même si a posterori, je m'aperçois que le ton adopté n'était pas forcément le meilleur, ne constitue nullement une invitation à réaliser cette expérience dont l'intérêt est, à mon avis, douteux, voire nul. Si j'ai répondu de cette façon, c'était dans le but d'illustrer par l'exemple ce à quoi peut bien servir un placébo et dans quelles conditions l'utiliser, ce que, vu la façon dont ta question était formulée, tu n'avais pas l'air d'avoir bien saisi.

  6. #5
    JPL

    Re : l'apprentissage et le placébo...

    Ne te sens pas visé, je répondais au premier message.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    babass-véto

    Re : l'apprentissage et le placébo...

    Merci pour vos réponses.
    En faite comme vous l'avez bien vu, je ne souhaite pas comparer l'efficacité d'une molécule active face à un placébo mais simplement baser les résultats obtenus avec absorption d'un placébo par rapport aux résultats du premier trimestre. Ceci viserait à démontrer que même des élèves en grande difficulté en maths sont apte à comprendre et à réussir dans cette matière. Le placébo ici n'aurait pour but, que le simple fait de stimuler l'enthousiasme de réussite et de développer leur raisonnement mathématique, dans le seul but de prouver leur réelles capacités...
    J'espère avoir été plus claire.
    Et en effet, le problème d'éthique se pose ici, pour absorption de substance inconnue.
    Merci de bien vouloir poursuivre vos commentaires et vos explications.
    A+

  9. Publicité
  10. #7
    JPL

    Re : l'apprentissage et le placébo...

    Le problème est que les volontaires éventuels croiraient absorber une substance active, et c'est cette attitude qu'il ne faut surtout pas encourager, même avec un placebo. Sans parler de ce qui pourrait se raconter dans votre dos au sujet de ce que vous distribueriez.
    Donc n'y pensez plus.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  11. #8
    _Goel_

    Re : l'apprentissage et le placébo...

    Dans l'absolu, peut-être faudrait-il mettre le proviseur et le professeur dans la confidence pour que l'administration de cette substance inconnue puisse être administrée. Pourquoi pas faire intervenir un médecin pour avoir un apui d'un professionnel. la mise dans la confidence des parents risque de provoquer des fuites... Peut-être faudrait-il leur faire croire par le médecin que c'est sans danger.

    Mais, suite à l'expérience de Milgram, je crois qu'il est interdit de faire participer un sujet humain à une expérience à son insu.

    Il faudrait peut-être contacter un hopital pour leur demander leur avis.


    Sur un autre fil, j'ai vu que le surnotage (écrit mais aussi oral en disant "c'est bien") pouvait être aussi un excellent stimulant.
    Le succès c'est d'être capable d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme

  12. #9
    babass-véto

    Re : l'apprentissage et le placébo...

    Ok, encore merci.
    Je vais en discuter avec le professeur demain et je vous tiendrai au courant pour cette expérience. Merci pour votre participation active.
    J'espère seulement que si j'ai l'accord, ma "mini thèse" ne sera pas un . Et je vais étudier ton fil sur le surnotage.
    Merci et à demain pour les dernières nouvelles, en espérant qu'elles soient bonnes.

  13. #10
    GBo

    Re : l'apprentissage et le placébo...

    Salut, tu peux aussi étudier l'effet pygmalion en pédagogie. Je ne m'y connais pas particulièrement en ce domaine mais cela me semble proche de tes préoccupations, par un autre moyen cependant.
    Voir ce lien par ex:
    http://www.reunion.iufm.fr/Dep/liste...0pygmalion.pdf

  14. #11
    Tofu

    Re : l'apprentissage et le placébo...

    Salut,

    je trouve ça pas mal comme idée. Mais plutôt que de dire que tes pillules ont pour fonction de faire monter les capacités en maths, tu pourrais leur proposer des fausses pillules de magnésium.
    Tu leur propose tes pillules en insistant bien sur le fait que le magnésium booste les capacités cérébrales, et que le meilleur moyen de mesurer précisement cet effet est par l'intermédiaire des controles de maths.

    Pour obtenir de fausses pillule de magnésium il suffit d'acheter des pillules d'ultralevure (pas trop cher et pas dangereux) et de les vider. Il faut aussi une vrai boite de pillules de magnésium, afin d'y mettre tes fausses pillules.
    desole pour le manque de ponctuation

  15. #12
    _Goel_

    Re : l'apprentissage et le placébo...

    Mais surtout, demande l'avis à ton prof.
    Le succès c'est d'être capable d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme

  16. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. devenir ingé par l'apprentissage
    Par Fleurette31 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 5
    Dernier message: 11/03/2018, 18h33
  2. Matériel et lot de composants pour l'apprentissage des bases
    Par cameleon24 dans le forum Électronique
    Réponses: 8
    Dernier message: 23/01/2007, 08h10
  3. Ecole d'ingénieurs par l'apprentissage
    Par quanta62 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 4
    Dernier message: 10/11/2006, 15h37
  4. L'apprentissage, passage obligé par le conscient ?
    Par shokin dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 10
    Dernier message: 11/05/2006, 16h49
  5. l'apprentissage (ou re apprentissage)
    Par kolmalou dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 1
    Dernier message: 15/01/2005, 17h21