Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 66

Quel avenir pour les sciences ?



  1. #1
    PPathfindeRR

    Quel avenir pour les sciences ?

    Je me pose souvent une question : les progrès de la science vont-ils toujours continuer ? curieux car j'aime beaucoup la science !

    Je vous expose mon point de vue.

    Pour moi la science progressera tant que l'on aura de la recherche ! Oui mais...

    Je ne veux pas être pessimiste mais je vois au fil du temps de plus en plus de crises financières ! et de plus en plus répétées !
    De plus en plus graves car on ne peux pas nier non plus qu'elles conduisent à des conflits et même des guerres parfois ridicule !
    Deux chocs pétrolier et une guerre du golf....
    Ou encore prise d'otage chez AREVA, BP, etc....
    Attentas au WTC... ou encore guerres en Libye, Mali... comme par hasard, on soigne nos marchés financiers !
    Quoi qu'on raconte, on frappe toujours là ou ça fait mal financièrement !
    Être plus nombreux sur cette planète et se disputer pour les ressources restantes pour pouvoir garder un confort et une puissance économique ne fait donc plus aucun doute !
    Et dans cette voie, s'est pas prêt de s'arranger !

    Mais la recherche dans tout ça ? va t-elle prendre un coup aussi ?
    Je vois de plus en plus de projets scientifiques ambitieux s'annuler ou confiés à des entreprises privées !
    - Plus de navette, on se contentera de capsule Soyouz !
    - Programme Constellation sur la Lune en vue de Mars, Bah non , on arrête et on va réfléchir au moteur plus performants ! ouais, on verra ça à l'avenir !
    - Et James Webb en 2010 ! Bah non on va espérer maintenant 2018 !
    - Et Iter il en est ou ? le chantier encore en arrêt ! 5 milliards de prévu mais de nos jours on est à 15 milliards d'Euros !!! ah ouais quand même !
    - Et le futur International Linear Collider alors ? 10 milliards prévu, deux fois la prévision d'Iter !!!

    Bah on est pas près de voir le futur NEMO fouiller le sous-sol d'Europe vu l'importance des deux derniers !

    Les budget nécessaire pour avancer plus dans les sciences augmentent !
    Alors que les ressources naturelles et financières, sont en baisses !

    J'aimerais avoir votre avis !
    ou n'y a t-il pas de crainte à se faire pour l'avenir de la recherche, qui pour certaine devra forcément être ambitieuses mais surtout très couteuses ?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    noureddine2

    Re : Quel avenir pour les sciences ?

    salut , il faut oublier l’égoïsme , le prestige et le gaspillage ,
    au lieu que chaque pays dépense des milliards pour faire le même projet , il vaut mieux que plusieurs pays collaborent dans un projet commun , ainsi ils vont faire des économies d'argent et de temps .

  4. #3
    Paraboloide_Hyperbolique

    Re : Quel avenir pour les sciences ?

    Bonjour,

    Je dirais qu'il faut relativiser les choses: du point de vue historique, on n'a jamais autant investi dans la recherche. Cependant, il est vrai que qu'obtenir un financement pour un projet de recherche n'a rien d'une sinécure, surtout pour un "gros" projet. De ce côté là, vos remarques sont légitimes.

    J'aimerais aussi revenir sur le fait qu'il est très difficile (impossible) de prévoir un budget exact pour mener à bien un projet de recherche. Par définition, on ne sait pas prévoir à 100% quelles seront les difficultés rencontrées en chemin, ni les solutions à apporter (si c'était le cas, ce serait de l’ingénierie, pas de la recherche). Le dépassement de budget d'ITER ne m'étonne pas outre-mesure. Par ailleurs, relativisons encore: ces dépassements budgétaires sont ridiculement petits par rapport à ceux perdus dans le monde la finance lors des nombreuses crises économiques que vous mentionnez (plus de 200 milliards d'euros en Europe pour la crise de 2008 qui se fait encore sentir).

    Enfin, coût de la recherche trop élevé ou pas, elle en vaut la peine. Quelle entreprise privée aurait pariée sur le secteur spatial dans les années 50/60 ? Qui aurait deviné que les technologies des détecteurs de particules et des accélérateurs sert maintenant en imagerie médicale et en radiothérapie ?

  5. #4
    jacquolintégrateur

    Re : Quel avenir pour les sciences ?

    Citation Envoyé par PPathindeRR
    Je vois de plus en plus de projets scientifiques ambitieux s'annuler ou confiés à des entreprises privées !
    - Plus de navette, on se contentera de capsule Soyouz !
    - Programme Constellation sur la Lune en vue de Mars, Bah non , on arrête et on va réfléchir au moteur plus performants ! ouais, on verra ça à l'avenir !
    Bonjour
    Je rejoins l'avis exprimé par Paraboloïde-Hyperbolique: La situation peut sembler plus difficile qu'elle n'est en réalité. Concernant le spatial, je ne peux que rappeler ce que j'ai déjà dit et répété au long de plusieurs fils: Le coût exorbitant (on ne pourrait trouver de vocable mieux adapté !!!) de l'accès à l'orbite est liè à l'insuffisance de l'impulsion spécifique des propergols, dont ce qui se fait de mieux, avec le couple O-H, est limité à 470/500 sec.
    Or ce n'est pas une fatalité: les lois physiques n'interdisent nullement de réaliser des système décuplant carrément (et même davantage) l'IS. Il n'est même pas nécessaire d'espèrer en de nouvelles découvertes exotiques: la "physique sur étagère" suffit amplement pour cela. Puisque le recours à l'énergie nucléaire est rendu impossible pour des raisons purement émotionnelles (rappelons que le programme préliminaire "Nerva" fut déjà un succès il ya 40 ans et qu'il fut abandonné purement et simplement uniquement pour des raisons politiques et, aussi, le manque de motivation), il faut recourir aux faisceaux d'énergie (on trouve commercialement des lasers à infrarouge (certes ils ne correspondent pas à la bannde de fréquence utile mais ce n'est qu'une question de motivation) délivrant des puissances de 20 kw en continu.) ILs sont utilisés pour la soudure et le découpage. Rien n'interdit de réaliser des émetteurs beaucoup plus puissants ou d'associer des milliers de générateurs (ce qui présente même de multiples avantages sur lesquels je ne peux m'étendre ici). Disjoindre la centrale de production d'énergie et le véhicule autorise la réalisation d'avions orbitaux décollant d'un aéroport standard et ralliant l'orbite basse au prix de la traversée de l'atlantique. Bien sûr, cela implique des études, des essais et des mises au point: c'est une question de motivation uniquement. Vers la fin du siècle, on peut éspérer que cela se réalisera.
    Cordialement
    Ne jetez pas l’anathème : il peut servir !

  6. #5
    f6bes

    Re : Quel avenir pour les sciences ?

    Citation Envoyé par PPathfindeRR Voir le message
    - Et Iter il en est ou ? le chantier encore en arrêt ! 5 milliards de prévu mais de nos jours on est à 15 milliards d'Euros !!! ah ouais quand même !
    Bjr à toi,
    Il se porte comme un charme (pas à l'arrét !!).
    J'ai eu l'occasion d'en faire la visite il y a environ 1 mois à Cadarache....ça s'agite donc TOUJOURS sur le chantier !
    La SCIENCE c'est pas ..forcément les réalisations...grandioses.
    Coté médical ça s'agite aussi me semble t il !

    A+
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    obi76

    Re : Quel avenir pour les sciences ?

    Bonjour,

    Citation Envoyé par PPathfindeRR Voir le message
    - Et Iter il en est ou ? le chantier encore en arrêt !
    avant de sortir des co****** comme ça, il serait peut être bon de se renseigner un minimum, non ? Surtout que les informations disponibles pour l'avancement du projet se trouvent un peu partout...
    Paradoxalement, ce sont les débats stériles qui se reproduisent le plus.

  9. Publicité
  10. #7
    Lopgor

    Re : Quel avenir pour les sciences ?

    Il n'empêche que c'est un sacré paquet de fric. Vous vous imaginez le nombre de paneau solaires qui aurait pu être construit ?

  11. #8
    obi76

    Re : Quel avenir pour les sciences ?

    Vous imaginez le nombre de panneaux solaires équivalent si ça marche ?
    Dernière modification par obi76 ; 16/03/2013 à 14h38.
    Paradoxalement, ce sont les débats stériles qui se reproduisent le plus.

  12. #9
    PPathfindeRR

    Re : Quel avenir pour les sciences ?

    Merci pour vos points de vue et je suis souvent d'accord avec vous !

    Il faut relativiser, la science n'a fait que progresser ! il y a eu de grand bond en avant, Thalès, Hippocrate, Euclide, Copernic, Galilée, Newton, Maxwell, Einstein, Dirac, Hubble, et bien d'autres encore !
    Je conçois que pour certain projet, le défis est de taille, comme Iter ! il y a tellement d'études, de modifications, de défis à surmonter, ça avance à son rythme et pourvu qu'on y arrive ! qu'on réalise à plus grande échelle ! une fois ce défis passé, ça sera tellement utile pour notre avenir !
    Je conçois également qu'il faut faire des choix selon les ordres de priorité ! La famine, le social, la médecine, la physique, etc... et aussi d'arrêter de jeter l'argent par les fenêtres comme le fait certain de nos dirigeants, ou encore spéculer en bourse et j'en passe !

    L'humain pensera toujours mais les technologies nécessaires pour certain domaine .... ?! cela m’inquiète un peu tout de même !! Les maths à eux seuls ne suffisent plus, il faut vérifier qu'on interprète correctement avant, puis faire des tas d'expériences, d'observations... pour confirmer les calculs et passer à l'étape suivante ! sauf que l'étape suivante demande parfois une nouvelle technologie !

    Bien sûr que la science continuera à progresser, tant qu'il y aura des têtes pensantes, et ça dans beaucoup de domaine, mais je vais en prendre un d'entre eux et de la technologie nécessaire pour exemple :
    La lunette de Galilée, Le télescope de Newton, de Rosse, du Mont Wilson, VLT, Hubble, ELT, JWST... plus on avance, plus on comprend et plus il commencent à coûter les yeux de la tête ! on peux se réunir pour partager l'impact du coût global, mais un jour, ce coût deviendra trop exorbitant peut-être même pour nous tous réunis !

  13. #10
    tolosolo

    Re : Quel avenir pour les sciences ?

    Pour moi sans utiliser la langue de bois, à mon humble avis, il y a peu de chances que les sciences continues à évoluer ainsi.
    Car je pense que les religions si elles sont en expansion sont un danger pour les sciences, car en terme de religion ont n'apprend pas ce qui peut être contradictoire aux doctrines religieuses.
    Il fut un temps il était dangereux pour sa peau de contester les saintes écritures par la science, après sa c'est calmé mais sa repartira de plus belles j'en suis persuadé.
    Je ne dis pas que la science s'arrêtera brusquement, mais petit à petit la science sera mis de côté et remplacé par les doctrines religieuses, qui sont bien sur beaucoup plus important pour certaines personnes..
    Pour donner un exemple simple, si les doctrines religieuses domines le monde, pensez-vous qu'a l'école ont enseignerait l'évolution correctement ? non car cela serait à l'encontre des livres saints.
    Pour moi, c'est sa l'avenir des sciences, un anéantissement petit à petit des choses acquises par les anciennes générations, qui contredises les doctrines spirituelles par les religieux eux mêmes.

  14. #11
    Paraboloide_Hyperbolique

    Re : Quel avenir pour les sciences ?

    Citation Envoyé par tolosolo Voir le message
    Pour moi sans utiliser la langue de bois, à mon humble avis, il y a peu de chances que les sciences continues à évoluer ainsi.
    Car je pense que les religions si elles sont en expansion sont un danger pour les sciences, car en terme de religion ont n'apprend pas ce qui peut être contradictoire aux doctrines religieuses.
    Il fut un temps il était dangereux pour sa peau de contester les saintes écritures par la science, après sa c'est calmé mais sa repartira de plus belles j'en suis persuadé.
    Je ne dis pas que la science s'arrêtera brusquement, mais petit à petit la science sera mis de côté et remplacé par les doctrines religieuses, qui sont bien sur beaucoup plus important pour certaines personnes..
    Pour donner un exemple simple, si les doctrines religieuses domines le monde, pensez-vous qu'a l'école ont enseignerait l'évolution correctement ? non car cela serait à l'encontre des livres saints.
    Pour moi, c'est sa l'avenir des sciences, un anéantissement petit à petit des choses acquises par les anciennes générations, qui contredises les doctrines spirituelles par les religieux eux mêmes.
    L'histoire nous dira (enfin, pas à nous mais à nos enfants) ce qu'il en sera. En attendant, je ne me lancerais pas dans de telles spéculations. Tout ce que je constate c'est que la tendance historique actuelle est à l'opposé de ce que vous dites.

  15. #12
    PPathfindeRR

    Re : Quel avenir pour les sciences ?

    à tolosolo,

    Je ne suis pas très d'accord avec ton point de vue !
    Il y a 5000 ans on croyait tout est n'importe quoi ! le sage a dis "cela", alors c'est comme "cela" !
    On mélangeait spiritualité, philosophie et sciences !
    Mais au file du temps on a fait la distinction entre ces trois aspect pour décrire le monde !
    De nos jours, certain sont restés 100% avec un esprit spirituel, philosophique ou scientifique ! d'autre sont partagés ! et d'autre encore ne se pose même plus ce genre de question, comme pour moi qui considère que chacun est libre, et comprend les choses a sa manière de les interpréter !
    Je conçois que face aux grandes questions fondamentales, pour certain une part plus ou moins grande de spiritualité persiste mais en tous cas de plus en plus de gens, au file du temps, accordent de l'importance aux sciences qui elles, ont expliquaient pas mal de choses aussi !

    Soyons juste heureux de donner un sens à notre monde et à chacun notre manière !
    Après pour les autres aspects, c'est un débat qui aujourd'hui ne mènera plus à rien et seul l'avenir nous le dira !

    Je voulais juste mettre le doigt sur les problèmes FINANCIERS actuels et empirant de nos jours, par rapport au coût en hausse de certain projets SCIENTIFIQUES !
    c'est tout !

  16. Publicité
  17. #13
    Gariounette

    Re : Quel avenir pour les sciences ?

    Citation Envoyé par PPathfindeRR Voir le message
    Je conçois également qu'il faut faire des choix selon les ordres de priorité ! La famine, le social, la médecine, la physique, etc... et aussi d'arrêter de jeter l'argent par les fenêtres comme le fait certain de nos dirigeants, ou encore spéculer en bourse et j'en passe !
    Je voulais juste intervenir sur ce point car pour les projet en cour je n'ai jamais suivi l'actualité :P
    Mais là c’est un tout, et si les budget scientifiques se retrouvent tronqués, il me semble pas que la famine régresse de façon significative. C'est pourtant ce qu'on entends souvent de la part de l'opinion publique : "On envoie des hommes sur la lune pendant que d'autres meurent de faim !"
    Peut être que c'est ça qui manque à la "science de demain" ? Une meilleur communication et être plus proche du grand publique ? Pourquoi "on" critique les budgets scientifiques alors que personne ne s'étonne que des club de foot brassent des centaines de millions tous les ans ?

  18. #14
    PPathfindeRR

    Re : Quel avenir pour les sciences ?

    Pour que la médecine soit encore plus efficace, il faut que la recherche continue !
    Mais si la recherche continue, il ne faut pas non plus qu'elle trop chère pour pouvoir encore soigner plus efficacement !

    Tout ça c'est bien beau mais seulement si l'économie reste stable, hors ce n'est pas le cas, elle est en baisse, les ressource aussi et on est de plus en plus nombreux à être nourrit et soignés !
    Et si notre capital est gaspillé, alors on empire encore plus les choses !

    Par le passé on a surmonté les crises, parfois par un peu de jugeote et parfois ,malheureusement, au prix d'une guerre ! Et ces crises s'empirent et deviennent mondiales de plus en plus souvent !

  19. #15
    Gariounette

    Re : Quel avenir pour les sciences ?

    Crise où pas, je comparait pas au football pour rien, il me semble que les contrats des grosses stars atteignent des records régulièrement.
    Les méga star de ciné où de la chanson, série télé aussi, ces secteur ont quand même l'air de bien se porter, "vendre du rêve" en tant de crise ça marche il faut croire
    Comme le loto, euro-milion et compagnie, plus on est dans la panade, plus on se rapproche à 2 d'espoir, aussi mince soit-il.

    Bref, de l'argent je pense qu'il y en a toujours, mais que les scientifique n'ont pas sut s'adapter au nouvelle technique pour "aller à la pêche".

  20. #16
    PPathfindeRR

    Re : Quel avenir pour les sciences ?

    à Garionette,

    "De l'argent je pense qu'il y en a toujours"
    Non, je ne partage pas cet avis !
    Il n'y a plus d'argent aujourd'hui, l'argent qui reste est virtuel, l'argent n'est pas un produit en lui même mais juste une valeur pour donner plus ou moins d'importance à un produit, en fonction de ces besoin et sa disponibilité ! (ce que j'avoue, a mon goût, ces différente valeurs sont mal valorisées !)
    Le problème est qu'aujourd'hui, pour certain, l'argent est devenu un produit ! Un PIB, un pouvoir d'achat !
    Mais comment acheter s'il n'y a plus rien ?!! il est bien beau ce pouvoir d'achat !!
    La réalité, c'est pas l'argent qui reste mais plutôt les ressources qui restent !
    Plus de pétrole rentable et plus d'uranium fissile, c'est la fin de notre économie ! on a bâti toute notre société sur ces deux ressources principalement !
    Et un jour, a ce train de consommation, de pays qui se développeront, de plus en plus de monde, toujours vouloir plus de confort, etc...
    On ne peux pas consommer plus qu'on a, et un dépôt de bilan de notre société, ça arrivera !
    et la recherche dans tout ça ?!!

  21. #17
    Gariounette

    Re : Quel avenir pour les sciences ?

    C'est bien parce qu'il est devenue virtuel que l'argent il y en a encore

    Peut être qu'un jour on arrivera à sortir les besoin fondamentaux de ce système économique pour arriver à les financer sans produire d'inflation ? J'y connais rien en économie, mais pour le financement je vois que deux solutions à l’extrême opposé.

    Soit on rend la recherche "publique" et on leur donne les moyens de bosser "gratuitement" pour tout l'humanité.
    Soit on privatise complétement et les recherches qui seront financer seront seulement celles qui vont déboucher à coup sur sur une rentabilité financière pour les actionnaires.
    On est déjà bien engager dans la seconde voie malheureusement il me semble comme on voit dans la recherche médicale et les labo pharmaceutiques...

  22. #18
    PPathfindeRR

    Re : Quel avenir pour les sciences ?

    à Gariounette

    Et bien justement, privatisé, ok mais...
    mais quand les ressources naturelles deviendront trop rares et trop chères, elles finiront par ne plus être rentables pour les actionnaires !
    Va t-on vendre un vaccin que personne n'a les moyens de s'acheter !
    si on ne vend plus, on ne fabrique plus !

  23. Publicité
  24. #19
    PPathfindeRR

    Re : Quel avenir pour les sciences ?

    si on ne vend plus, on ne fabrique plus !
    Et ça c'est bien la cause du chômage, un chômage en hausse !
    La sécurité sociale ne continuera pas à rembourser indéfiniment !
    Il faudra prendre de plus en plus de mutuelle, se payer des assurances, mais avec ce chômage qui grimpe en flèche !...
    Les métiers de la recherche prendront de plus en plus de coups : secteur bouché et diminution des découvertes, des avancés !

  25. #20
    Gariounette

    Re : Quel avenir pour les sciences ?

    Citation Envoyé par PPathfindeRR Voir le message
    à Gariounette

    Et bien justement, privatisé, ok mais...
    mais quand les ressources naturelles deviendront trop rares et trop chères, elles finiront par ne plus être rentables pour les actionnaires !
    Va t-on vendre un vaccin que personne n'a les moyens de s'acheter !
    si on ne vend plus, on ne fabrique plus !
    Bhen j'ai aps dit que c'était une bonne chose, mais c'est ce vers quoi on tend déjà.

    Les maladies orphelines par exemple absolument pas rentable car beaucoup de recherche et très peut de vente à la clef, la recherche dépends dans ce domaine quasiment en totalité des dons du grand public.

    Idem pour les maladies qui touchent les pays pauvres, qui n'auraient de toute façon pas les moyens de se payer les traitements.

    Si tu préfère le coté optimiste, peut être qu'un jour le monde sera en paix, que nous n'aurons même plus besoin d'argent car l’acquisition de biens deviendra secondaire comparé à l'épanouissement personnel et de l'humanité, et que Sarek viendra nous rendre visite pour féliciter Zefram Cochrane

  26. #21
    myoper

    Re : Quel avenir pour les sciences ?

    Stop à l'économie, svp.

  27. #22
    PPathfindeRR

    Re : Quel avenir pour les sciences ?

    à myoper,

    Ok ok, on arrête avec l'***** !
    J'étais juste inquiet pour la recherche et la science en fonction de l'*****.
    J'ai tellement hâte de voir la fin de certain projet mais quand on leur met à chaque coup des bâtons dans les roue pour des raisons ***** !
    On se pose des question sur son avenir !

    Merci encore d'avoir partagé vos points de vue !
    Dernière modification par PPathfindeRR ; 16/03/2013 à 21h52.

  28. #23
    carracas

    Re : Quel avenir pour les sciences ?

    Mais là c’est un tout, et si les budget scientifiques se retrouvent tronqués, il me semble pas que la famine régresse de façon significative. C'est pourtant ce qu'on entends souvent de la part de l'opinion publique : "On envoie des hommes sur la lune pendant que d'autres meurent de faim !"
    Déjà on n'envoie plus d'homme sur la Lune depuis 40 ans. Et la science permet de produire de la nourriture pour toute l'humanité et plus. Pourquoi la malnutrition ( qui est en régression tout de même ), des problèmes politiques! Déplacement des populations suite a des conflits, destruction des outils de récolte pour la même raison, augmentation des prix alimentaires du a la spéculation, absence d'aide des gouvernements locaux aux populations ayant subi des mauvaises récoltes,...

    La science n'a rien a voir la dedans

  29. #24
    ansset

    Re : Quel avenir pour les sciences ?

    il faut constater que les progrès des sciences au XX ème sciecle, ont de fait ouvert de nouveaux sujets de recherche.
    donc ensuite, il faut bien mettre des priorités.
    a titre d'exemple et pour rassurer les pessimistes, malgré la conjoncture, il y a deux grands projets de recherche sur le fonctionnement du cerveau.
    l'un lancé par l'UE, l'autre par les USA.
    après chacun est libre de penser qu'il vaudrait mieux s'interesser plutôt à ça ou à ça.
    Dernière modification par ansset ; 17/03/2013 à 10h19.

  30. Publicité
  31. #25
    f6bes

    Re : Quel avenir pour les sciences ?

    Citation Envoyé par PPathfindeRR Voir le message
    à myoper,

    Ok ok, on arrête avec l'***** !
    J'étais juste inquiet pour la recherche et la science en fonction de l'*****.
    J'ai tellement hâte de voir la fin de certain projet mais quand on leur met à chaque coup des bâtons dans les roue pour des raisons ***** !
    On se pose des question sur son avenir !

    Merci encore d'avoir partagé vos points de vue !
    Bjr à toi,
    Hum je dirais que t'as tendance à faire du nombrilisme...(il est pas beau ..mon nombril !)
    La science ça ne se limite pas à qq pays.
    Certains pays "émergeants" (Inde ,Brésil , Chinois etc..etc...) sont capables AUSSI d'etre scientifiques.
    C'est parce que la science diminuera là qu'elle ne contionuera pas...ailleurs.
    Connais tu le Prix Nobel de médecine ?
    (me semble que c'est un Japonais)
    La science avançe là !

    Un détail: ITER on l'a voulu et on l'a eu et c'est pas un projet..Franco- Français.
    Si je ne m'abuse c'est une coopératriion INTERNATIONALE.
    Faut pas trop faire de...raccourçi .

    Donc faut peut etre éviter de regarder SON nombril !
    A+
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  32. #26
    noureddine2

    Re : Quel avenir pour les sciences ?

    salut , moi ma critique pour la science c'est qu'elle travaille pour exécuter le rêve des riches qui payent et oublis un peu le rêve des pauvres qui ne payent pas .
    le rêve des riches coûte cher et le rêve des pauvres ne coûte pas cher .
    la science doit être neutre et ne pas négliger le rêve des pauvres .

  33. #27
    Deedee81

    Re : Quel avenir pour les sciences ?

    Salut,

    Désolé de le dire, mais tu confonds royalement science et : ceux qui l'utilisent, la finance, etc.... Et de fait, la remarque n'a rien de scientifique. On peut critiquer ou trouver logique le fait qu'une entreprise commerciale finance des recherches afin d'améliorer ses profits, mais ce n'est pas le lieu.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  34. #28
    noureddine2

    Re : Quel avenir pour les sciences ?

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Désolé de le dire, mais tu confonds royalement science et : ceux qui l'utilisent, la finance, etc
    pardon , je devrais parler des scientifiques , ces scientifiques ont besoins d'argent pour vivre , ils travaillent pour les plus offrants c'est à dire les riches .
    on se focalise et on investit sur des projets gigantesque rentables et on néglige les projets simples comme l'agriculture bio et la protection de la nature moins rentables .
    il y a du travail pour les scientifiques , mais ces derniers veulent un travail bien payé , je pense que l'état doit payer la différence .

  35. #29
    ansset

    Re : Quel avenir pour les sciences ?

    ça ne vous semble pas majeur plusieurs milliards dans la recherche sur le cerveau humain.
    et non financé par des privés pour des privés.
    ps : pour nourredine, les scientifiques ou plus précisement les chercheurs sont en général peu payés par rapport à d'autres activités.
    ce qui peut couter cher, c'est plutôt tout l'environement matériel nessessaire.

  36. #30
    obi76

    Re : Quel avenir pour les sciences ?

    Citation Envoyé par noureddine2 Voir le message
    pardon , je devrais parler des scientifiques , ces scientifiques ont besoins d'argent pour vivre , ils travaillent pour les plus offrants c'est à dire les riches .
    Mais allez voir dans un labo voir comment ça se passe avant de sortir des absurdités pareilles... C'est quoi cette mode qui consiste à continuellement tirer dans les pates des scientifiques, sous prétextes qu'ils ne peuvent pas garantir à 100% leurs résultats à l'avance (logique, puisque c'est de la recherche), qu'il pompent du fric dans tous les sens et soit-disant n'en glandent pas une. Et puis ils sont tous à la solde des multinationales, donc truquent leurs résultats grâce à des dessous de table etc. Vous en avez d'autres ?

    Faites comme moi(/nous) : des semaines de 70H pendant tout votre doctorat, sans vacances, sans aucune certitude de ce qui suivra, et avec la perpétuelle problématique de recherche de financement à l'avenir. On en rediscutera après.
    Dernière modification par obi76 ; 17/03/2013 à 20h07.
    Paradoxalement, ce sont les débats stériles qui se reproduisent le plus.

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Quel avenir pour les scientifiques ?
    Par t0yt0y dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 56
    Dernier message: 03/04/2008, 14h20
  2. Un avenir pour les sciences de la terre??
    Par pingou_67 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 15/02/2007, 19h49
  3. Quel avenir pour les alpes ??!!
    Par sosso1500 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/10/2005, 20h23
  4. quel avenir pour les pie-grièches ?
    Par dom's dans le forum [Nov]Philippe Dubois, ornithologue
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/11/2003, 10h45