Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Science et/ou anti-science: l'irrationnel peu-etre ? telle est la question !




  1. #1
    MarioB

    Science et/ou anti-science: l'irrationnel peu-etre ? telle est la question !

    Bonjour,

    " Qui sont les irrationalistes aujourd’hui ?

    Comment la science comme mode rationnel du connaître peut servir de points d’appui à des développements irrationnels contradictoires ? Le sociologue Jean Baechler de l’Académie des sciences morales et politiques, a créé un observatoire interacadémique de l’expertise en association avec l’Académie des sciences, l’Académie de médecine, l’Académie des technologies. A la fin de l’année 2013, le fruit de ces travaux académiques devraient faire l’objet de compte-rendus. D’ici-là, écoutez la communication qu’il a donnée dans ce cadre, sur les développements scientistes et antiscientistes développés aujourd’hui." Le positivisme est-il une forme de l'irrationnalité en sciences; cette conférence est riche d'enseignements sur le fait que l'irrationnel est la chose la mieux partagée du monde, et surtout en sciences, comme on peut voir à notre époque, dans beaucoup de branches de la sciences, comme l'a souvent expliqué John Baez; voila qui froissera les scientistes comme les antiscientistes, voire les postivistes, cette irrationnalité à la mode chez les non-réalistes et les autres.

    Jean Baechler de l’Académie des sciences morales et politiques a organisé une journée d’étude sur « Les ambiguïtés de la science dans le cadre des « Entretiens de l’Académie ». Trois de ses confrères sont intervenus. Il a prononcé la première intervention intitulée « Science et antiscience ». Canal Académie vous propose d’écouter la retransmission de sa communication. C’était le 3 décembre 2012 l’Institut."

    http://www.canalacademie.com/ida1026...-Baechler.html


    Conférence en accès libre sur Canal Académie.

    http://www.canalacademie.com/

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    tankraid

    Re : Science et/ou anti-science: l'irrationnel peu-etre ? telle est la question !

    Bonjour,
    excuse moi pour mes lacunes dans le domaine philosophique , mais pourrait-tu reformuler la question que tu souhaites exposer ?
    la question est-elle :
    -la notion de irrationalité peut-elle subsister dan un monde scientifique ?
    - la fonction de rationalité et d'irrationalité sont-elles complètement opposées dans une optique de recherche scientifique ?

  4. #3
    invite6754323456711
    Invité

    Re : Science et/ou anti-science: l'irrationnel peu-etre ? telle est la question !

    Citation Envoyé par tankraid Voir le message
    la question est-elle :
    -la notion de irrationalité peut-elle subsister dan un monde scientifique ?
    - la fonction de rationalité et d'irrationalité sont-elles complètement opposées dans une optique de recherche scientifique ?
    Je crois que la question porte plutôt sur il y a t'il une forme d'’irrationnel dans le domaine des sciences : Le positivisme est-il une forme de l'irrationnalité en sciences ?

    Cependant reste à construire le signifié de ce mot irrationnel qui dépend des contextes dans lequel il est utilisé.

    Un des pères fondateur du courant de pensée positiviste est Auguste Comte

    Science et religion chez Auguste Comte

    Patrick
    Dernière modification par invite6754323456711 ; 13/05/2013 à 12h20.


  5. #4
    tankraid

    Re : Science et/ou anti-science: l'irrationnel peu-etre ? telle est la question !

    Suppression de la citation inutile

    je ne suis pas très bon dans le positivisme, mais puisque qu'il s'agit d'envisager le meilleur coté sur des études scientifiques, il me semble que le fait d'avoir un apriori sur une donnée d'étude peut porter préjudice à la subjectivité scientifique, le travail d'interprétation de l'utilité d'une étude scientifique en particulière devrait se réaliser vers la fin de cette étude, car porter un jugement avant que le résultat n'arrive est toujours un bâton dans les roues lorsque l'on est à la recherche de la compréhension la plus objective possible.
    Dernière modification par JPL ; 13/05/2013 à 16h28.

  6. #5
    invite6754323456711
    Invité

    Re : Science et/ou anti-science: l'irrationnel peu-etre ? telle est la question !

    Citation Envoyé par tankraid Voir le message
    le travail d'interprétation de l'utilité d'une étude scientifique en particulière devrait se réaliser vers la fin de cette étude
    C'est le cas dans le domaine de la physique pour la RG et la MQ.

    « La mécanique quantique est en contradiction logique avec la causalité. »
    John Von Neumann

    « La mécanique quantique est en contradiction logique avec la causalité (...) Il n’y a pas pour le moment d’occasion de parler de causalité dans la nature, parce qu’il n’y a pas d’expérience qui indique sa présence. »
    Niels Bohr dans « Théorie atomique et description de la nature »

    « Le vrai positivisme est obligé de nier la réalité objective du monde extérieur, ou, au moins, la possibilité d’affirmer quoi que ce soit à son sujet. »
    Born

    « Les électrons ne sont ni des particules ni des ondes (...) Un électron est une abstraction, qui ne peut plus être décrite par une image intuitive correspondant à notre expérience de tous les jours mais déterminé au travers de formules mathématiques. »
    Margenau cité par Malcolm H. Mac Gregor (dans « L’électron énigmatique »)

    « Mach avait raison quand il affirmait qu’il n’y a plus de cause et d’effet dans la nature. »
    Cassirer dans « Déterminisme et Indéterminisme dans la physique moderne »

    ....


    Patrick

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    EauPure

    Re : Science et/ou anti-science: l'irrationnel peu-etre ? telle est la question !

    Bonjour,

    Cette découverte de l’irrationalité ne date d'hier me semble il
    Ce que je ne comprend pas c'est que c'est bien de la science dure puisque c'est mathématique alors pourquoi l'extraire de la science quand on dit que les sciences humaines sont molle ?
    Comme le rapportent les Sulba Sutras (en), l'utilisation la plus ancienne des nombres irrationnels fut faite par les indiens entre 800 et 500 avant J.-C. Il était connu que la diagonale et l'un des côtés d'un carré sont incommensurables l'une à l'autre1.

    Contrairement à une idée reçue, rien n'indique avec certitude que la découverte de l'incommensurabilité provienne de l'étude de la diagonale et de l'un des côtés d'un carré2, propriété équivalente à l'irrationalité de √2. La découverte est parfois attribuée au mathématicien Hippase de Métaponte pour ces travaux sur la section d'extrême et de moyenne raison, maintenant appelée nombre d'or3. Elle reste encore l'objet d'un profond mystère. On admet généralement qu'elle est l'œuvre d'un Pythagoricien durant la première moitié du Ve siècle avant J-C5 . Cette découverte ouvrit probablement une crise profonde chez les mathématiciens et les philosophes grecs6. Une légende, plusieurs fois rapportée, indique qu'un pythagoricien, parfois nommé Hippase, périt noyé pour avoir révélé aux profanes l'incommensurabilité7. Cette légende indiquerait que la découverte est bien pythagoricienne et qu'elle faisait l'objet d'un tabou8.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Nombre_irrationnel
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  9. #7
    MarioB

    Re : Science et/ou anti-science: l'irrationnel peu-etre ? telle est la question !

    Bonjour,

    je crois qu'il ne faut pas confondre l'irrationalité qui est la propriété d'une quantité de ne pas etre retrouvée dans un rapport de deux rationnels et qui provient donc de ratio qui veut dire une proportion ou un rapport, une division de deux rationnels, un calcul, une mesure et qui est le sens propre du latin ratio.


    Et la raison, qui est la faculté de compter, de raisonner et de mettre en relation, en rapport, des éléments disparates de la réalité sans liens évidents, et qui provient de ratio aussi mais au sens figuré. La raison peut-etre aussi la récurrence d'une suite mathématique

    Par la suite, il désigne aussi les "relations commerciales", avant enfin d'acquérir le sens que nous lui connaissons (cf. dictionnaire Gaffiot). On continue d'utiliser le terme ratio en mathématique où il signifie « rapport entre deux nombres ». Il s'agit donc bien du sens primordial de « mesure », de « comparaison. » L'homme doté de raison, de rationalité, de l'époque classique est donc celui qui possède l'art de la mesure ou plus encore l'art de faire une comparaison mesurée avec précision.

    Cette comparaison s'opère au moyen de l'intellect, mais davantage encore, au moyen d'instruments de mesure. Le système métrique (du grec mesurer) est la production la plus significative de la rationalité.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Raison

    Ratio n'est pas la traduction du concept grec de logos, qui fut traduit en latin par verbum (le Verbe). Le logos signifie la « parole », la « discussion », la « raison », et il se rapporte plutôt à la "partie affective" de l'intellect, celle qui précède la volonté pour y aboutir (la raison du cœur qui produit l'intention); le mot latin ratio a plutôt trait à la partie stratégique de l'intellect, celle qui part d'une volonté pour tenter de l'accomplir.

    Autres mots dérivés de ratio : « prorata », « race », « ration », « ratifier ».

    En français, le mot raison finit par regrouper plus ou moins les deux nuances logos / ratio (« le cœur a ses raisons que la raison ignore » Pascal

  10. Publicité

Discussions similaires

  1. Réponses: 102
    Dernier message: 27/12/2011, 02h32
  2. [Biochimie] La biologie est une science à part entière la science de la vie
    Par jeanmarius489 dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 17/08/2009, 13h54
  3. C’est beau la science, mais si on en profitait un peu?
    Par louloute/Qc dans le forum Électronique
    Réponses: 18
    Dernier message: 15/12/2007, 11h17
  4. science des rêves est t elle une science?
    Par helpme09 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 5
    Dernier message: 22/10/2007, 20h20