Discussion fermée
Page 3 sur 15 PremièrePremière 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 422

Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?




  1. #61
    RARA63

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Citation Envoyé par _Ulysse_ Voir le message
    Comment explique-tu que les réserves étaient de 30ans en 1970 et qu'elles sont de 40ans aujourd'hui? Alors qu'il paraît que ca fait 20ans qu'on ne trouve plus assez de pétrol?
    Toujours tiré de ce lien :
    http://www.manicore.com/documentation/reserve.html
    Même sans découvrir de nouveaux champs, une augmentation du taux de récupération pour les ressources existantes augmente mécaniquement les réserves, et les compagnies pétrolières expliquent volontiers que ce taux est passé de 25% à 35% durant les 35 dernières années, ce qui engendre donc, à réservoirs constants, une hausse de presque 50% des réserves (dont il est rappelé qu'elles sont déclarées par les opérateurs).

    Il y a bien évidemment une limite à la réévaluation qui découle des progrès techniques, car les taux de récupération ne sont pas seulement fonction des méthodes employées, mais aussi - et surtout, disent les géologues - des caractéristiques physiques du réservoir (taille et forme des pores, par exemple) et du pétrole (viscosité notamment).

    Ainsi le taux actuellement constaté n'est que de 3% pour certains réservoirs dits "compacts fracturés", où l'huile circule très difficilement, et la technique ne pourra pas beaucoup augmenter ce chiffre, mais de plus de 80% lorsque la roche qui contient le pétrole est très poreuse, avec des pores qui communiquent bien, et un pétrole assez fluide, comme en Libye ou au Canada.

    Certaines études suggèrent en outre que les progrès techniques ne permettent pas d'augmenter significativement la fraction récupérable d'une poche de pétrole, mais surtout de la faire sortir plus vite. Comme l'estimation des ressources en terre - donc des réserves - est parfois basée sur le débit des puits qui sont forés dedans (et les estimations de ce qu'il y a sous terre augmentent avec ce débit, bien sur), on comprend que cette discussion n'est pas sans importance !
    Je ne sait pas ce qu'on disait dans les 70's .
    mais ce qu'on dit maintenant, c'est que les réserves prouvées ne correspondes pas forcément -et de moins en moins- à la découvertes de nouveaux gisements, ceux cis étant en recul .

    Concernant les découvertes arctiques,
    Je ne pense pas que ce document en tienne déjà compte .
    Mais heureusement qu'on fait encore des découvertes !
    Sinon, y'aurait vraiment de la bile à ce faire ... (Le pic pétrolier ne veut pas dire qu'on ne trouve plus de pétrole, mais que les découvertes ne suffisent plus à compenser la baisse de production des anciens puits .

    Et pour le pétrole arctique, wood Mackenzie prévoit que la production peut dans le meilleur des cas atteindre 3 millions barils/jour dans ...20 ans

    3 millions barils/jours, c'est à peu près la production de la mer du nord à son pic en 1999 .
    Sa production baisse à un rythme de 6%an ...

    -----


  2. Publicité
  3. #62
    _Ulysse_

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Faut savoir si dans les nouvelles réserves prouvées on tient compte de l'augmentation du taux de récupération. D'après le graphique le total exploitée+prouvée+possible n'a pas bougé depuis 35ans. Donc on est tenté de comprendre par la que les nouvelles découvertes correspondent à des réserves prouvées.

    Personellement j'ai une explication très simple.
    En prospection on veux se donner une marge de manoeuvre de 30-40ans pas plus. En 1970 c'été 30ans de réserves en 2005 40ans.
    Entre 1985 et 2005 les nouvelles découvertes ne couvrent pas la consommation.

    Que c'est il passé entre 1970 et 1985? Les chocs pétroliers arangés par les compagnies avec les pays producteurs ont servis à financer les investissements de production et de prospection et miraculeusement les réserves ont considérablement augmenté, ensuite elle ont baissé tant que la marge étée supérieure à 30-40ans. Aujourd'hui la situation est comme en 1970, après une période "d'insouciance" ou l'on investit peu avec un pétrol bon marché, on passe à un pétrol cher pour financer les investissements et gagner beaucoup d'argent. On verra dans quelques années.
    Mon opignion c'est que les prix resterons élevés mais seront controlés (même si il peu y avoir des accros du à des évênements comme des guerres des ouragans comme katrina etc... une spéculation subite ...) le prix du baril devrait tourner autour de 70-140 dollards le baril. Après faut voir la valeur du dollard...
    Les quantités de cash pour les compagnies ainsi générées seront considérables, elles investiront une partie et on retombera petit à petit dans une période d'insouciance après qu'elle ce soit donné les moyens de fournir la chine et l'inde.

    Si l'hypothèse du pic pétrolier s'avère juste alors le prix du baril sera incontrolable. La demande de la chine et de l'inde fera exploser le marché et la crise économique sera terrible les prix pourraient monter très très haut si il y avait une vraie péniurie (300 dollards le baril facil voir plus encore). La récession sera mondiale et la demande sera "controlée" par un prix trop haut.

  4. #63
    _Ulysse_

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Je suis bien d'accord que l'énergie solaire a un potentiel formidable, mais je ne crois pas que la fin du pétrol soit pour demain et c'est bien dommage car les ENR ont l'énorme avantage de pouvoir être faites sur place donc plus de problème politique avec les approvisionnements.

    D'ailleurs si on intègre tous les couts indirects, le résultat serait en défaveur du pétrol c'est certain.

  5. #64
    remyb

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Citation Envoyé par Indoe Voir le message
    Théoriquement, il suffirait en France de réaliser le seul côté sud des toits en modules photovoltaïques pour produire toute l'énergie électrique nationale (550 terawattheures, càd mille milliards de wattheures, par an".

    Mais cela n'est pas rentable.. Tant qu'il y aura du pétrole, il se vendra, même à prix d'or, et quand il n'y en aura plus, on nous présentera une solution "miracle", exploitable depuis des années, mais non rentable.
    Le problème, c'est que, quand il n'y aura plus de pétrole, il n'y aura plus d'énergie pour fabriquer les fameux modules photovoltaiques à des coûts raisonnables.
    Donc, pour reprendre ta réflexion :
    "on nous présentera une solution qui, si on y avait inversti le pétrole ou lieu de le gaspiller bêtement, nous aurait permis de nous passer de pétrole..."

  6. #65
    RARA63

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    C'est sur qu'il faudrait mettre le paquet sur les énergies renouvelable !
    C'est possible, on l'a bien fait pour le nucléaire ...
    Mais justement, comme on a le nucléaire, on ne s'affole pas trop ...

    Et quant on parle énergie renouvelable, on cite souvent Allemagne et le Danemark en exemple .
    En réalité ces deux pays sont peanuts !
    Evolution de la production d'énergie de l'Allemagne de 1971 à 2004
    Dannemark

    Au niveau européen, le seul pays qui fait quelque chose : L'Italie
    Production Italie
    Mais malgré une bonne place du renouvelable dans la production Italienne, au niveau consommation totale, c'est déjà plus mitigé :
    Total ennergy sluppy

    Au niveau mondial, un seul pays ce permet de consommer une certaine fraction de renouvelable : La Nouvelle Zélande .
    Total sluppy

  7. #66
    RARA63

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Pour en revenir au sujet initial, un petit lien pas intéressant .
    (Attention à la surchauffe cérébrale )
    http://www.resornoir.org/doc/lepiege.pdf

  8. #67
    RARA63

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Citation Envoyé par _Ulysse_ Voir le message
    Faut savoir si dans les nouvelles réserves prouvées on tient compte de l'augmentation du taux de récupération. D'après le graphique le total exploitée+prouvée+possible n'a pas bougé depuis 35ans. Donc on est tenté de comprendre par la que les nouvelles découvertes correspondent à des réserves prouvées.
    Justement, c'est l'inverse qui ce produit :
    On ce base sur l'augmentation du taux de récupération des puits actifs (qui sont déterminées avec le débit d'extraction, qu'on peut forcer artificiellement...) pour augmenter les réserves dans les mêmes proportions .

    Les nouvelles découvertes ne correspondent ni aux réserves prouvées (ce pourquoi les découvertes ne couvrent plus la consommation alors que les réserves augmentent)
    ni aux réserves ultimes (prouvées + probables + possible...)

    Que c'est il passé entre 1970 et 1985? Les chocs pétroliers arangés par les compagnies avec les pays producteurs ont servis à financer les investissements de production et de prospection et miraculeusement les réserves ont considérablement augmenté, ensuite elle ont baissé tant que la marge étée supérieure à 30-40ans.
    Regarde la Figure 15: "History of oil discoveries (proved + probable) and production" page 33, sur le rapport d'EWG
    rapport EWG
    Et explique moi pourquoi le gros des découvertes c'est fait avant les deux chocs, ainsi que la production qui fût exponentielle jusqu'au premier choc, et depuis, augmente plutôt de façon linéaire ...
    Les réserves prouvées dont du doit parler ont explosées pour les pays de l'OPEP, du jour au landemain, surtout l'Arabie Saoudite, lors de la création des Quotats ...
    Dernière modification par RARA63 ; 23/12/2007 à 09h28.

  9. Publicité
  10. #68
    GillesH38a

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Citation Envoyé par _Ulysse_ Voir le message
    Je suis désolé pour l'effet de serre mais le sujet du topic c'est l'hypothétique pic pétrolier.
    Je suis désolé de te décevoir mais mon opigion c'est qu'il y a du pétrole et plus généralement des énergies fossiles pour longtemps.
    ce n'est juste pas la bonne manière de voir les choses : dans la théorie à l'ordre zéro, le maximum arrive a la moitié des réserves, donc bien évidemment au moment du pic il y en a "pour longtemps" vu que ça fait aussi longtemps qu'on les exploite.

    Ca n'empeche pas que le début des problemes commence réellement a la moitié des réserves. L'économie de marché est fondamentalement inapte à gérer de manière douce une décroissance, à cause du système de financement avec interet : les interets DOIVENT etre payés grace à une croissance continue, et personne ne peut dire combien de temps la croissance peut continuer en cas de déclin de - 2 ou - 3% de la production pétrolière chaque année. Les conséquences économiques peuvent etre cataclysmiques bien longtemps avant que les gisements de pétrole soient à sec, la crise des subprimes n'en serait qu'un petit signe annonciateur...

  11. #69
    invite765732342432
    Invité

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    la crise des subprimes n'en serait qu'un petit signe annonciateur...
    Aucun rapport avec le marché de l'énergie...

  12. #70
    GillesH38a

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    A voir !!! je peux te proposer un mécanisme raisonnable ayant conduit à la crise des subprimes, lié au renchérissement de l'énergie.

    D'abord, on constate que vers 2004-2005, les prix de toutes les matières premières, et en particulier de l'énergie, commencent à flamber. On explique ça par la croissance asiatique, mais c'est insuffisant : la croissance occidentale etait bien supérieure dans les 30 glorieuses, sans que ce phénomène aie été observé. En meme temps que les prix flambent, la production pétrolière commence bizarrement à stagner, alors que la demande est forte : ça semble indiquer que c'est bien la disponibilité des ressources qui pose probleme, en particulier de l'énrgie qui sert à toutes les productions de base. Pour continuer à investir, il faut donc de plus à plus d'argent : mais où le trouver? alors les banques (en particulier au Japon, touché depuis 10 ans par la récession), ouvrent les vannes du crédit pas cher, inondant le marché de liquidités. Ces liquidités alimentent les pays producteurs en particulier de pétrole (de plus en plus cher) qui doivent placer les milliards de pétrodollars créés par ce crédit. Où vont-ils le placer? vu les difficultés grandissantes de l'économie "réelle", et le dégonflement de la bulle informatique, dans un activité neutre du point de vue énergétique, l'immobilier. Alors commence la bulle immobilière qui s'auto entretient, les prix augmentant partout dans le monde occidental conduisant à développer ce système absurde de "subprimes", des crédits donnés à des emprunteurs insolvables, gagés sur la future augmentation des prix immobiliers. On entre dans un système pyramidal dont on SAIT qu'il va s'écrouler un jour ou l'autre.

    Ca a avait été annoncé bien avant le mois d'aout, et justement signalé sur des sites se préoccupant du pic pétrolier , par exemple ici, il est totalement hypocrite de croire que le monde bancaire a été surpris : ils savaient parfaitement que le système etait bati sur du sable, mais personne ne pouvait se permettre de ne pas y participer pour ne pas perdre des clients.

    Le bilan est que la soi-disant "croissance" de ces dernieres années, soi-disant insensible à la flambée de l'énergie, etait probablement en grande partie factice au moins en Occident (la croissance chinoise, batie sur une réelle industrialisation et une consommation de charbon accrue, est surement plus réelle mais trouvera aussi ses limites). La croissance aux Etats Unis etait tiré par les prix de l'immobilier, qui ne correspondaient à aucune richesse réellement créée, et qui est en train de se dégonfler à toute vitesse. On parle de plus en plus de récession pour cette année. La crise des subprime ne semble pas directement liée à la flambée du pétrole, mais elle est typique de la façon dont le système économique réagit à des contraintes énergétiques matérielles, à la suite de la bulle internet : une série de montages acrobatiques tentant de cacher les vrais problemes par des moyens purement financiers, dans l'optimisme général, jusqu'à ce que le système s'écroule comme un chateau de cartes. Je pense qu'on n'a pas fini d'en voir d'autres dans ce genre....

  13. #71
    pascal 12

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Bonsoir à tous, ,

    juste une petite remarque à Ulysse pour lui dire que si le prix du pétrole augmente, cela ne rend pas forcément de nouveaux gisements économiquement rentables à exploiter... Même avec un baril à 1000 dollars, on n'exploitera pas tout le pétrole. Ce qui fait la différence c'est la quantité d'énergie nécessaire pour exploiter cette énergie...

    En d'autres termes, s'il faut une énergie équivalente à un barril pour exploiter un barril... Hé bien le pétrole restera sous terre...

    Pour en revenir au pic de production, il existe quelques liens intéressants sur internet en tapant "Ghawar"... C'est le plus grand champ de pétrole du monde (et de très très très loin : on parle de millions de barrils par jour) et il semble bien que les Saoudiens n'arrivent plus à en maintenir la production. La raison: le gisement s'épuise, en particulier dans sa zone nord...

    Enfin, si les Saoudiens sont obligés de multiplier les puits pour ne pas produire davantage... c'est qu'on est dans la m.....

    Bonsoir à tous

    Pascal de l'Aveyron

  14. #72
    dédé29

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Bonjour
    Moi ce qui me surprend ,c'est l'incapacité des organismes officiels sérieux pourtant , à prévoir les évolutions de production ,consommation et prix du pétrole ;à titre d'exemple il suffit de regarder les "Perspectives économiques de l’OCDE no 76 ",realisées en 2004 qui affichent un prix du baril de pétrole qui monte jusqu'à 35 $ en 2030 ( prix en $ de 2000)! Est-ce vraiment impossible de prévoir sur 20 ans ? Cela voudrait dire que la situation est suffisamment tendue pour que le moindre aléa crée l'instabilité et que les aléas s'enchainent sans arret empéchant le retour à l'équilibre . Une autre hypothèse est que les prévisions reflètent de façon consciente ou non les souhaits de ceux qui font les études ,de part la sélection des données qu'ils utilisent.Dernière hypothèse à laquelle je ne crois pas ,l'économie n'est pas une science logique et ne permet pas de prévoir !
    "L'avenir, c'est du passé en préparation." Pierre Dac

  15. #73
    LeLama

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Citation Envoyé par dédé29 Voir le message
    Bonjour
    Moi ce qui me surprend ,c'est l'incapacité des organismes officiels sérieux pourtant , à prévoir les évolutions de production ,consommation et prix du pétrole ;à titre d'exemple il suffit de regarder les "Perspectives économiques de l’OCDE no 76 ",realisées en 2004 qui affichent un prix du baril de pétrole qui monte jusqu'à 35 $ en 2030 ( prix en $ de 2000)! Est-ce vraiment impossible de prévoir sur 20 ans ?
    A mon avis, oui, difficile de prevoir sur 20 ans. L'elasticité retenue, c'est souvent 25% d'ecart de prix pour un écart de 1% sur la demande. Ca veut dire que si par exemple, a consommation par habitant constante, tu te trompes et oublie 4% de population mondiale dans tes prévisions, tu te trompes de 100% dans tes prévisions de prix.

    Il faut a cela ajouter de nombreuses inconnues: l'evolution des techniques (le taux de recupération ultime dépend il de la technologie ou seulement de la géologie ?), la part des renouvelables, la croissance mondiale, l'evolution culturelle (voiture, mitage pour le logement...), l'evolution des consommations ( les ordis vont-ils continuer la baisse de conso amorcée ces dernières années ?), les parités de change entre les monnaies.... Bref, si on liste tous les paramètres et leurs marges d'erreur, une proposition de prix a 20 ans n'a - a mon avis - pas de sens.

    Il faut en plus ajouter la myopie de la majorité des économistes aux contraintes physiques. Ils ont écrit dans leurs manuels que lorsqu'une ressource est rare et devient trop chere, elle est remplacée par une autre ressource. Or l'énergie est irremplacable, en particulier le pétrole pour les transports. Si la quantité d'energie qu'on produit chaque année diminue progressivement, le monde se désindustrialisera progressivement et les prix augmenteront dans des proportions diffilement quantifiables, puisqu'on n'a pas d'expérience de système économique structurellement décroissant.

  16. #74
    chatelot16

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    le probleme n'est pas de trouver des preuve du manque de petrole , si on attend de ne plus en avoir une goutte pour en etre sur , ca va etre dur

    savoir si il y en a pour 10ans ou 100ans ne change rien a ce qu'il faut faire : construire ce qu'il faut pour exploiter les energie renouvelable avant la panne seche generale

    si les moyens de produire les energie renouvelable ne sont pas construit assez vite , la panne seche produira la famine , et resoudra le probleme par la diminution de la population

    et pas seulement moyen de produire de l'energie renouvellable mais aussi moyen de reduire le gaspillage !

    quand le prix de l'energie augmentera encore plus ca rendra rentable toutes sorte de chose , mais il faut les mettre au point et les construire avant qu'il ne soit trop tard

  17. #75
    florent 73200

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    bonjour juste quelques lien sur un débat de "c'est dans l'air" sur le petrole:
    http://www.dailymotion.com/relevance...hoc-1_politics
    http://www.dailymotion.com/relevance...hoc-2_politics
    http://www.dailymotion.com/relevance...3e-choc-3_news
    http://www.dailymotion.com/relevance...3e-choc-4_news

    Assez interessant avec l'avis et le point de vue de plusieurs specialiste...

  18. #76
    yves25

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Je rappelle que la charte stipule que les critiques de la modération se font par message privé

    merci

    Par ailleurs, le sujet de cette discussion, c'est "le déclin se confirme t il?"
    je ne vois pas ce que viennent faire certaines généralités passe partout.
    yves
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  19. #77
    Actualite

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    le bresil vient de trouver 35 milliard de baril plus un autre champ moin important un peu avant
    http://www.enerzine.com/10/3384+Petr...u-Bresil+.html
    http://www.actu24.be/article/monde/d...il/131594.aspx la plus grande découverte depuis 30 ans dans le monde

    après c'est vrai tout est relatif, puisque la consomation mondial est plus de 80 milliard de baril par an

  20. #78
    Dindonneau

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    La prod a été relancée fin 2007-début 2008 avec quasiment 2 milliards de barils par jours supplémentaires par rapport à début 2007:
    http://www.theoildrum.com/node/3835
    http://europe.theoildrum.com/node/3875

    Il faut quand même dire que la courbe de production ressemblait de plus en plus à un plateau...
    Areuh!

  21. #79
    _Ulysse_

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Citation Envoyé par Actualite Voir le message
    le bresil vient de trouver 35 milliard de baril plus un autre champ moin important un peu avant
    http://www.enerzine.com/10/3384+Petr...u-Bresil+.html
    http://www.actu24.be/article/monde/d...il/131594.aspx la plus grande découverte depuis 30 ans dans le monde

    après c'est vrai tout est relatif, puisque la consomation mondial est plus de 80 milliard de baril par an
    Suffit de ca tous les 3 mois et c'est bon

    Car je sais à chaque découverte on dit toujours "c'est pas suffisant quand on compare à la consommation" mais il faut pas oublier que plusieurs découvertes par an sont possibles et même beaucoup.

    A propos, ou en est la production et la prospection dans le détroit du niger?

  22. #80
    RARA63

    Re: Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    La prospection, je laisse ça à madame soleil .
    Pour ce qui est de la production, ça a pas l'air brillant :
    Production nigeria
    Nigeria.jpg
    L'actuel premier producteur de brut, et second exportateur, pourrait bien marquer le pas ...

    Bloomberg
    Production Russie
    Russia.jpg
    Dernière modification par Philou67 ; 02/05/2008 à 20h07. Motif: Fusion de 2 messages consécutifs du même auteur + PDF -> JPG

  23. #81
    Quisit

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Car je sais à chaque découverte on dit toujours "c'est pas suffisant quand on compare à la consommation" mais il faut pas oublier que plusieurs découvertes par an sont possibles et même beaucoup.
    mouais ... il existe des courbes de découvertes, et le "peak-découvertes" a été franchi depuis belle lurette, donc c'est pas un ou deux méga-champs représentant 6 mois de la consommation annuelle qui va nous sauver. ça représente juste une méga culbute pour la société qui va l'exploiter !

  24. #82
    SuperTux

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    La crainte d'une pénurie durable et généralisée commence à hanter les marchés pétroliers

    La flambée des derniers jours témoigne d'une prise de conscience brutale : l'approvisionnement en brut risque d'être beaucoup plus problématique que prévu et le « pic pétrolier » apparaît comme une menace bien réelle. A cause du vieillissement des gisements existants et du manque d'investissement, l'Agence internationale de l'énergie pourrait sérieusement abaisser ses prévisions de production mondiale.

    Suite...

    Si le prix continue de monter les pétroliers vont ce tourner vers les sables bitumeux et le charbon liquéfié, ce qui ne sera pas forcément une bonne nouvelle question gaz à effet de serre...

  25. #83
    fthib

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    bonsoir

    Ma question porte sur le temps nécessaire à l'adaptation.
    Supposons un peak oil rapide, combien faut-il de temps pour mettre en place la mécanique de remplacement:
    ouvrir les mines de charbon, les usines pour le liquéfier, ...
    implanter les nouvelles centrales nucléaires, ...
    reconvertir tout un tas de choses ...
    Je suppose que tout cela ne peut se faire en 5 minutes.
    Quelqu'un a t il l'impression que nos gouvernements, ou nos industriels se préparent ou préparent le pays ?
    y a t il des indices de (im)prévoyance ?

    Autre question, les sables bitumineux fournirait un "baril" à quel prix théorique (sans spéculation) ?

    Bonne soirée

  26. #84
    moijdikssékool

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    qq chiffres:
    http://www.asdeq.org/activites/pdf/2006/tardif2006.pdf (10à20$)
    http://cdurable.info/Les-sables-bitu...berta,242.html (15$)
    dans un lien plus récnet, j'ai vu le chiffre de 12.5$
    bref dans quelques années, il sera à moins de 10

  27. #85
    GillesH38a

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Citation Envoyé par moijdikssékool Voir le message
    qq chiffres:
    http://www.asdeq.org/activites/pdf/2006/tardif2006.pdf (10à20$)
    http://cdurable.info/Les-sables-bitu...berta,242.html (15$)
    dans un lien plus récnet, j'ai vu le chiffre de 12.5$
    bref dans quelques années, il sera à moins de 10
    pas sur du tout. Les coûts d'exploitation du pétrole et de tous les minerais augmentent considérablement... à cause de l'inflation des matières premières, il faut du pétrole et de l'acier pour en produire !! (c'est une différence essentielle avec le sucre en poudre, par exemple). C'est un phénomène qui avait ete totalement négligé par les économistes, qui pensaient simplement "quand ça vaudra plus cher, ça deviendra plus rentable, et donc on en produira plus". Oui mais voila ca se met aussi à coûter plus cher à produire !

    J'ai vu des sources qui citaient un facteur 2 ou 3 en quelques années. Tes références pourraient deja etre très datées...

  28. #86
    remyb

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Citation Envoyé par fthib Voir le message
    Autre question, les sables bitumineux fournirait un "baril" à quel prix théorique (sans spéculation) ?
    Le prix n'est pas le seul problème.
    Si pour produire 2 tonnes de pétrole à partir de sables bitumeux, il faut en brûler 1 tonnes, ça veut dire que tu doubles l'émission de CO² par litre d'essence consommée.

    Au passage, la dernière pub de total m'a bien faire rire (enfin, façon de parler) :
    Citation Envoyé par TOTAL
    Pour vous, notre énergie est inépuisables.

  29. #87
    RARA63

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    D'autant qu'il semble que plus personne ne parle maintenant de coût marginal inférieur à 20 $ pour un baril de pétrol conventionnel (On commence même à entendre parler de 60 $) ...
    Alors un baril de "non-conventionnel" ...

  30. #88
    moijdikssékool

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    pas sur du tout. Les coûts d'exploitation du pétrole et de tous les minerais augmentent considérablement... à cause de l'inflation des matières premières
    l'inflation concerne aussi les salaires (leur somme) donc il n'est pas très utile de la considérer si l'on veut connaître le coût. Avant l'inflation, le coût était autour de 10$, par rapport à un coût moyen de 3$ dans le monde (http://www.quid.fr/2007/Energie/Prix_Du_Petrole/1). C'est le rapport 10/3 qu'il faut retenir
    Si l'on réussit à faire fonctionner le monde en cherchant à être efficace en faisant des économies du-genre-on-consomme-2-fois-moins-pour-avoir-le-même-bien/service (en incluant la 'machine' produisant du pétrole), alors un puit qui produisait pour 10$ le baril le produit en fait pour 5$, par rapport à avant
    Le facteur d'efficacité, encouragé par l'inflation forçant localement aux économies, a tous les atouts pour permettre l'exploitation de puits apparamment trop chers et peuvent produire une énergie aussi peu chere que du temps on gaspillait une énergie peu cher (économie + cher = gaspillage + pas cher)
    Dernière modification par moijdikssékool ; 25/05/2008 à 14h15.

  31. #89
    arno_tlse

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Le problème majeur est que les grands champs pétrolier les plus faciles à exploiter (et qui ont été exploité en premier) ont tous de manière certaine, dépassé leur peak-oil.
    Il faut mettre en service (rendre capable de produire) beaucoup d'autre champs pour compenser cette dépletion.

  32. #90
    LeLama

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Citation Envoyé par fthib Voir le message
    bonsoir

    Ma question porte sur le temps nécessaire à l'adaptation.
    Supposons un peak oil rapide, combien faut-il de temps pour mettre en place la mécanique de remplacement:
    ouvrir les mines de charbon, les usines pour le liquéfier, ...
    implanter les nouvelles centrales nucléaires, ...
    Salut. Tu supposes qu'il est POSSIBLE de remplacer le pétrole, ce que je ne crois pas. Au debut du 20eme siecle, c'etait essentiellement du charbon qui était utilisé, et les quantités d'energie par personne étaient beaucoup plus faibles qu'aujourd'hui. Par rapport au debut du 20eme, les gisements de charbon sont maintenant de moins bonne qualité. Les couts explosent ( le prix du charbon a lui aussi multiplié par 3 récemment). Les centrales nuc ne remplacent pas le petrole (elles fournissent de l'electricité, pas du carburant pour la voiture).

    Donc quand tu poses la question du temps, il faut préciser l'objectif. Si l'objectif est de maintenir notre quantité d'energie et notre niveau de vie, c'est simplement impossible a mon avis, quel que soit l'horizon de temps.

    Apres, pour d'autres objectifs, il faut dire lesquels.


    Quelqu'un a t il l'impression que nos gouvernements, ou nos industriels se préparent ou préparent le pays ?
    y a t il des indices de (im)prévoyance ?
    Je ne vois personne se préparer pour l'instant. Des indices d'imprévoyance, y'en a plein. Quelques exemples concrets:
    - tous les politiques continuent de parler de croissance, ouverture des marchés. On augmente d'annee en annee la dépendance en transport, alors que c'est le transport qui va le plus souffrir (cf les discussions sur l'ouverture des frontieres a l'OMC).
    - rien n'a été prévu pour les pecheurs. On s'apercoit aujourd'hui que les chalutiers surconsommentl. Cela fait des années que l'état ou l'europe aurait du financer des caseyeurs ou des bateaux moins gourmands en petrole.
    - ici sur Angers, la mairie et le conseil géneral du Maine et Loire vont financer un projet routier a 160 millions d'euros les 6 kilometres, au lieu de preparer l'avenir par des transports en commun. Totalement irresponsable.

    Autre question, les sables bitumineux fournirait un "baril" à quel prix théorique (sans spéculation) ?
    Difficile a dire. Aujourd'hui le prix souvent annoncé est de plus de 60 dollars le baril (prix marginal). Mais ce prix suppose du gaz abondant, de l'eau pure ( 2 composants qu'on a encore pour l'instant mais qui vont manquer si trop de gisements sont traités) et on n'exploite pour l'instant que les gisements les plus accessibles. En volume, il sera difficile de depasser les 10 millions de baril jour avec les sables bitumineux, a comparer aux 85 millions de baril jour du petrole.

Sur le même thème :

Page 3 sur 15 PremièrePremière 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Les espèces pollinisatrices sur le déclin
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 5
    Dernier message: 06/11/2006, 12h39
  2. Le déclin des papillons démontre celui de la biodiversité
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 03/04/2006, 07h25
  3. l'europe spatiale en déclin ?
    Par elmahir7 dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 2
    Dernier message: 10/03/2005, 20h35
  4. Le déclin humain.
    Par Pythagoricien (ze best) dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 8
    Dernier message: 23/01/2005, 20h28
  5. Expansion ou déclin des dinosaures à la fin du Crétacé?
    Par coco dans le forum [Sept] Eric Buffetaut, le spécialiste de la paléontologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 15/09/2003, 08h49