Répondre à la discussion
Page 3 sur 6 PremièrePremière 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 168

Vivement la fin du pétrole!



  1. #61
    Quisit

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    pour Bertrand "Même chez nos voisins les plus fous de l'off-shore, on ne parle pas de 500 MW, alors en France...
    D'où tiens tu ces infos ?"
    de Sciences & Vie , avec une accroche du style "la france va rattraper son retard et dépasser ses voisins européens bla bla bla" reste à retrouver le bouquin. - 500 mw j'ai peut être grossi l'affaire, mais c'ets dans l'echelle de ce que j'ai lu (quasi-sûr)

    Pour Pilet 14 "En 1850, il restera 50 années de pétrole'"

    - les US ont dépassé leur peak-oil
    - le vénézuela à dépassé son peak-oil
    - la mer du nord à dépassé son peak-oil
    - selon toute vraissemblance, l'ex urss à dépassé son peak-oil
    - même si il ne fait pas ce pub sur ses reserves réelles, le cathare se prépare à une économie alternative au pétrole,
    - de même pour les émirats arabes unis

    Reste iran-irak-arabie saoudite pour alimenter toute la planète, le bitume d'alaska (très peu rentable energétiquement), les pôles, les reserves dites ultimes.

    Je ne crois pas qu'on puisse comparer ce tableau à celui de 1950

    -----


  2. Publicité
  3. #62
    moijdikssékool

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Citation Envoyé par Quisit
    - le vénézuela à dépassé son peak-oil
    malheureusement les sources divergent:

    dans http://mineralinfocatalogue.brgm.fr/veille/L0207.htm, on lit:
    Avec une récup de 25%, le bassin de l’Orénoque aurait le potentiel de l’Arabie Saoudite. Il s’agit de sables continentaux fluviatiles structures chenalisants. Le coût de production de Sincor ne serait que de 7$/barril (calculé sur les 35 ans, en monnaie constante)
    dans http://www.totalfinaelf.com/energies.../dossier05.htm
    on lit que Total parle de raréfaction (et non d'épuisement) en 2030
    et

    Au total, actuellement, seuls 30 % en moyenne des hydrocarbures en place sont produits. On l’a vu, ce faible taux de rendement s’explique par des raisons techniques et économiques. Extraire en moyenne 50 % voire 70 % des hydrocarbures piégés est l’un des objectifs des pétroliers. « Cet objectif est ambitieux, mais nous pouvons être optimistes, affirme Manoelle Lepoutre. Nos recherches permettent à la technique de progresser régulièrement et aux coûts de baisser. Voici une vingtaine d’années, la moyenne des volumes prélevés ne dépassait pas 15 % à 20 %. »
    C'est dire...

    Une note d'espoir:
    dans http://news.stcom.net/modules.php?na...rticle&sid=918, on lit:

    Haut cadre de la Société Nationale Pétrolière Iranienne, le docteur Ali Samsam Bakhtiari se positionne clairement dans le camp du pic pétrolier, dévoilant des chiffres alarmants sur la diminution de la production iranienne ainsi que des analyses montrant que les réserves tant vantées de l’Arabie Saoudite, estimées à 250 milliards de barils (Gb), pourraient être beaucoup plus limitées que ce qu’on affirme. “ L’Arabie Saoudite a déjà produit 100 Gb sur des réserves récupérables à terme de 260 Gb. Il est possible que le seuil de la moitié de la production ait été atteint, ce qui signifie le déclin. ”, précise-t-il.
    Ndt. Pour cela il s’appuie par exemple sur le constat selon lequel 200 “ puits horizontaux ” ont déjà été forés sur le seul gisement de Ghawar, le plus gros gisement du monde, qui représente à lui seul la moitié de la production totale de l’Arabie Saoudite. Les puits horizontaux sont, brièvement, des conduits servant à injecter du liquide ou de la vapeur dans la nappe afin d’augmenter la pression nécessaire à l’évacuation du pétrole. Ces opérations constituent un investissement énorme et sont mises en œuvre en dernier lieu pour augmenter la production et retarder le déclin du gisement. Quand le déclin ( ou chute de la production ) a finalement lieu, il est d’autant plus brutal que toutes les techniques ont été mises en œuvre pour le retarder.

  4. #63
    Quisit

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    bon, plusieurs remarque sur tes sources


    Alors déjà, la méga install vénézueliène .
    Elle est bien symptomatique, car on peut considérer qu'il s'agit d'un des premier grand chantier d'exploitation des reserves ultimes d'un pays qu'on a suçé jusqu'a la moelle.

    "extraction de brut ultra-lourd de grès bitumineux, nécéssite une extraction complexe et un double raffinage. les réserves récupérables ne seraient que de 8 % (soit 100 milliards de barrils, c’est à dire le potentiel de l’Irak ou de l’Iran)
    la production "prévue" est de 200 000 b/j

    A comparer avec la production saoudienne seule, qui est de 11 millions de barils / jours, je crois que ça resitue la méga- découverte.


    Quand au communiqué de Total-Fina-Elf :
    Au total, actuellement, seuls 30 % en moyenne des hydrocarbures en place sont produits. ../.. Voici une vingtaine d’années, la moyenne des volumes prélevés ne dépassait pas 15 % à 20 %."
    soit une croissance de 10% en 20 ans. non seulement 10% c'est peu, mais vingt ans c'est moins que ce qu'il faut pour atteindre le peak à partir d'aujourd'hui selon les pessimistes, si ils appellent ça de l'espoir, j'appelle ça un aveux d'impuissance.

    mais le plus grave, c'est que dit comme ça, on a l'impression que cette croissance de la capacité d'extraction est régulière et constante, alors que les géologues affirment que ça fait lurette qu'on a fait le tour de la question, et qu'après les forages horizontaux, de biais, en zig-zag et les injections de vapeur...ben on piettine, et que les 30% semblent bien le plafond ultime.

    (a comparer avec les 8% des grès bitumineux)

  5. #64
    moijdikssékool

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Citation Envoyé par Quisit
    soit une croissance de 10% en 20 ans. non seulement 10% c'est peu, mais vingt ans c'est moins que ce qu'il faut pour atteindre le peak à partir d'aujourd'hui selon les pessimistes, si ils appellent ça de l'espoir, j'appelle ça un aveux d'impuissance.
    certes
    mais je me demande comment ils ont calculé les réserves, s'ils ont tenu compte de 20, 30 ou 50% dee récup
    s'ils tiennent compte d'une croissance de ce pourcentage et une stagnation de la consommation (les pics sont calculés avec l'actuelle consommation, sans considérer qu'elle augmente), c'est de la triche!

  6. #65
    Quisit

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    pour faire coller l'adéquation offre/demande avec les prévisions, les "optimistes" tablent sur une croissance sans limite de la demande et de la capacité d'extraction. les prévisions de l'AIE sont ainsi en opposition totale avec celles du "monde" par exemple.

    On y apprend que pour suivre, la production journalière de pétrole mondial va ainsi simplement doubler d'ici 2020 - no problem-
    Il est bien sûr possible d'adhérer à cette thèse, mais cela veut dire que l'arabie saoudite, loin de connaitre son maximum, va pomper plus que jamais et trouver de nouveaux méga-champ (apparemment c'est le cas, elle aurait mis la main sur un nouveau champ)
    Les autres nations pétrolières ayant atteint leurs peaks respectifs, c'est l'exploitation des pétroles exotiques qui aura déjà pris le relais et "haut la main" (pour respecter les prévisions)

    c'ets là ou réellement, y'a quand même un lézard

  7. #66
    BertrandR

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Citation Envoyé par Quisit
    pour Bertrand "Même chez nos voisins les plus fous de l'off-shore, on ne parle pas de 500 MW, alors en France...
    D'où tiens tu ces infos ?"
    de Sciences & Vie , avec une accroche du style "la france va rattraper son retard et dépasser ses voisins européens bla bla bla" reste à retrouver le bouquin. - 500 mw j'ai peut être grossi l'affaire, mais c'ets dans l'echelle de ce que j'ai lu (quasi-sûr)
    Mes infos provenant de la revue Systèmes Solaires, plus fiable que Sciences & Vie sur la question du renouvelables, font état de 9 projets. Ces 9 projets sont des réponses à l'appel d'offre offshore lancé par l'état, et donc la réalisation n'est pas forcément automatique, il y a en fait 11 projets recensés et 9 déposés.
    pour les 11 projets :
    4 projets en Manche/Mer du Nord, 6 projets en Atlantique et 1 en Méditerranée. Parmi les déposants Total, Shell et EDF avec sa filiales Energies Nouvelles les autres sont des développeurs éoliens spécialisés. La taille des projets oscillent entre 80 MW et 105 MW ce qui nous ferait un total de l'ordre de 900 MW. Le développement d'un projet terrestre est très long, entre 2 et 5 ans, à cause des études d'impact, des enquêtes publiques et de l'évaluation du gisement. Pour l'offshore cela risque d'être encore plus long, verra t'on ces projets avant 2010 ???
    Pas de quoi pavoiser et chanter cocorico alors que l'Allemagne affiche 16 628 MW et l'Espagne 8263 MW (fin 2004).

  8. Publicité
  9. #67
    Quisit

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Ah merci c'est cette info que je cherchais !
    donc 900 mw au max...oké
    bon c'est pas la folie mais c'est déjà l'équivalent d'une petite tranche nucléaire
    pas de quoi combler notre retard par contre

  10. #68
    BertrandR

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Citation Envoyé par Quisit
    Ah merci c'est cette info que je cherchais !
    donc 900 mw au max...oké
    bon c'est pas la folie mais c'est déjà l'équivalent d'une petite tranche nucléaire
    pas de quoi combler notre retard par contre
    Non pas tout à fait il faut être honnête, 900 MW d'éolien ne sont pas équivalent à 900 MW de nucléaire. Le facteur de charge est de l'ordre de 30 % pour l'éolien ( équivalent du temps total à pleine puissance) c'est à dire que 900 MW d'éolien font 900*0.3*24*365 MWh/an. Ces 30 % sont peut être un peu plus élevés pour l'offshore, pour le nucléaire ce chiffre est plutôt voisin de 75 % mais il faut demander confirmation aux spécialistes.
    Cependant on peut quand même tempérer cette valeur qui peut paraître faible pour certains, la production éolienne est en bonne corrélation avec la demande électrique, c'est à dire que la production est supérieure l'hiver et dans la journée plutôt que l'été et la nuit. Je confirme le vent est plus fort le jour que la nuit. C'est pas terrible pour la clim l'été comme en 2003, mais il faudra que les gens comprennent qu'il y a d'autres solutions que la climatisation type pompe à chaleur.

  11. #69
    pilet14

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Citation Envoyé par Quisit
    pour Bertrand "Même chez nos voisins les plus fous de l'off-shore, on ne parle pas de 500 MW, alors en France...
    D'où tiens tu ces infos ?"
    de Sciences & Vie , avec une accroche du style "la france va rattraper son retard et dépasser ses voisins européens bla bla bla" reste à retrouver le bouquin. - 500 mw j'ai peut être grossi l'affaire, mais c'ets dans l'echelle de ce que j'ai lu (quasi-sûr)

    Pour Pilet 14 "En 1850, il restera 50 années de pétrole'"

    - les US ont dépassé leur peak-oil
    - le vénézuela à dépassé son peak-oil
    - la mer du nord à dépassé son peak-oil
    - selon toute vraissemblance, l'ex urss à dépassé son peak-oil
    - même si il ne fait pas ce pub sur ses reserves réelles, le cathare se prépare à une économie alternative au pétrole,
    - de même pour les émirats arabes unis

    Reste iran-irak-arabie saoudite pour alimenter toute la planète, le bitume d'alaska (très peu rentable energétiquement), les pôles, les reserves dites ultimes.

    Je ne crois pas qu'on puisse comparer ce tableau à celui de 1950
    Et bien si justement puisque certaines techniques modernes étaient inenvisageables à cette époque: extraction sous pression, amélioration des rendements d'extraction (jusqu'à 40%, cela laisse encore de la marge)

    Qui nous dit que les sables ou les schistes bitumeux ne pourront pas être exploités dans moins de 20 ans.

    La Sibérie est encore assez peu exploitée sans oublier la plupart des hauts fonds océaniques, en particulier au large du brésil ou de l'afrique

  12. #70
    Quisit

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    ils sont exploités, dès aujourd'hui, le problème c'est que "ça ne coule pas" il faut beaucoup d'energie pour extraire du sol, séparer, liquéfier, rafinner etc. le "syncrude" extrait porte ce nom car c'est du brut de synthèse obtenu en rajoutant de l'hydrogéne issu du gaz naturel car ces brut hyper lourds même séparés du sable sontplus proche du goudron que du brut et sont trop riches en carbonne.
    Bref, le rendement de la ressource est bien mauvais comparé à celui du pétrole liquide.
    (pas forcément économiquement mais energétiquement)

    Quand on lit qu'on espère 8% de récupération, on ne parle pas d'extraction minière, mais de récupération effective de pétrole, il faut peut être pas loin de 10 barils de grès bitumineux pour extraire 1 litre de brut, pareil pour les sables et autres non conventionnels

    c'est en cela qu'il n'y a pas de miracle à attendre, que les capa d'extraction journalières seront toujours inférieures au simple pompage... mais un sursis lors de l'explosion des cours

  13. #71
    Ferdi*

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Je rajouterais que la difficulté avec laquelle on extrait du pétrole est +/- proportionnelle à la quantité d'énergie qu'il faut fournir. Si il faut l'équivalent d'un baril de pétrole pour en pomper un, ...!

  14. #72
    ailloudrt
    Invité

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Et quand se servira-t-on d'autres sources d'énergie que le pétrole? Alors le coût energétique n'aura plus aucune importance pour la noosphère.

  15. Publicité
  16. #73
    electropizza

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Oui, malgré la taille de ce pays, les Etats Unis consomment de toute façon plus par habitant que les européens. Et que les togolais ou les kurdes encore plus. Mais eux pourront s'en passer s'il n'y en a plus. C'est la culture de la dépendance qui aura la peau de la civilisation outre-atlantique. Vivement la fin du pétrole, pas trop vite tout de même car il va falloir s'adapter nous-même (comme il faut que je le fasse d'urgence d'ailleurs vu que ma chaudière est en rade depuis ce matin et qu'à Limoges, ça caillose à mort). Mais tant que nous, petits ou gros consommateurs individuels représenteront un potentiel commercial certain, nos grandes firmes nationales - avec tout le prestige qu'elles se donnent - se nourriront de nous en nous fournissant des produits contre-naturels à haute valeur ajoutée.

  17. #74
    Narduccio

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Citation Envoyé par electropizza
    Mais tant que nous, petits ou gros consommateurs individuels représenteront un potentiel commercial certain, nos grandes firmes nationales - avec tout le prestige qu'elles se donnent - se nourriront de nous en nous fournissant des produits contre-naturels à haute valeur ajoutée.
    Si par produit contre-naturels, tu entends produits ayant subis une transformation. A moins de definir exactement à partir de quelle forme ou niveau de transformation tu considère que cela n'est plus naturel.
    Il faut reconnaitre que cela fait au moins 10 à 15 000 ans que nous mangeons des produits évolués et les premières traces de cuisines doivent remonter à plusieurs dizaines de milliers d'années.

    En gros, ce que tu dit là, n'a aucune valeur sur le plan historique. En plus d'être légèrement hors sujet.
    Les restaurateurs proposants une cuisine "traditionnelle" font aussi dans la haute valeur ajoutée.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  18. #75
    pelooze

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Bonjour a tous et à toutes.
    Alors pour enrayer cette fin du pétrole qui s'annonce inévitable, j'ai une solution qui serait utile pour nous les hommes qui, hormis les insectes et les bactéries, nous sommes l'espèce la plus répandue sur cette petite planète.
    Le but de la manœuvre serait de réutiliser les anciens puits de forage pétrolier pour les remplir à nouveau, les remplir de tous nos défunts pour qu'ils servent enfin à quelque chose plutôt que de prendre de la place inutilement dans de vastes cimetières.
    A cela nous y ajouterons tous nos déchets organiques et aussi ceux issus bien évidemment du pétrole pour justement recréer du pétrole.
    Je sais que c'est une opération sur long terme, mais celle-ci est non couteuse et cela permettrait de renouveler les stocks de la planète de cette matière noire et visqueuse très convoité, peut être même que la science pourrait même trouver un moyen d'accélérer le changement d'état.
    Le pétrole qu'on se le dise est un produit naturel, issue de la mort, donc pourquoi ne pas utiliser la mort à cette fin, enfin voilà une solution d'avenir (lointain ) mais avenir quand même...

  19. #76
    GillesH38a

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    avenir un peu lointain oui.

    Actuellement, on consomme 4 milliards de tonnes de pétrole par an. Meme en admettant que tu puisses convertir toute la matière organique sèche en pétrole, une fois enlevé l'eau et les os, ça doit représenter 10 % du poids humain. Pour une seule année de consommation, il te faut donc 40 000 milliards de kg humains; c'est à dire 500 milliards de cadavres au moins. Y a que 100 millions de morts par an, manque un facteur 5 000. Autre manière de dire, pour reconstituer les 300 milliards de tonnes de pétrole conventionnel qu'on brulera sans doute au total, il faudrait au moins 37 000 milliards d'humains, alors que le total ayant vécu sur Terre depuis le début de l'humanité n'atteint pas les 100 milliards....

    l'origine de l'écart si grand peut se comprendre quand tu réalises que la consommation d'énergie fossile représente 50 fois la consommation d'énergie par nourriture de ton corps, et que tu ne stockes en plus dans ton corps qu'une minuscule partie de toute la nourriture que tu as ingérée dans ta vie ...

  20. #77
    pelooze

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Oui mais à cela il faudrait y ajouter tous nos déchet issue de l'industrie pétrolière ainsi que tous les dechets issue de l'élevage et de la culture, le pétrole ne s'est pas former en 2ans donc il faudra être patient pour accumuler quantité suffisante de matière organique, d'ici la il va falloir l'utiliser avec parcimonie et mettre en avant des priorités à son utilisation, car il n'ya pas d'autre énergie aussi puissante que celle-ci, enfin si le soleil mais avant que l'homme ne fasse décoller un airbus au solaire, bah euh.... il va s'en passer des années

  21. #78
    Moinsdewatt

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    Actuellement, on consomme 4 milliards de tonnes de pétrole par an. ...
    Salut Gilles,

    Ah, bien voila encore 4 milliards de tonnes de pétrole consommés depuis ce dernier post.

    Les arréts de fourniture en France d' il ya quelques semaines nous on montrés combien ce précieux liquide nous restait indispensable.

  22. Publicité
  23. #79
    Cendres

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Citation Envoyé par Moinsdewatt Voir le message
    Salut Gilles,

    Ah, bien voila encore 4 milliards de tonnes de pétrole consommés depuis ce dernier post.
    Sans compter le déterrage précédent de 5 ans.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  24. #80
    Moinsdewatt

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    C' est bizarre cette aversion sur ce forum à reprendre des questions laissées en suspens.

    Serais ce que le forum cherche des réponses définitives et sans appel ?

    Il me semble que Einstein avait bien repris des questions qu' on pensait closes depuis longtemps.......

  25. #81
    SK69202

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Bonsoir.

    Surtout quel est l'élément neuf apporté ?
    Peut être les perspectives de consommation pour l'année prochaine, elles devrait atteindre le niveau d'avant la crise que l'on dit financière et l'OPEP annonce maintenir son niveau de production actuel, donc préparer vos billets.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  26. #82
    Cendres

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Citation Envoyé par Moinsdewatt Voir le message
    C' est bizarre cette aversion sur ce forum à reprendre des questions laissées en suspens.
    S'il y avait aversion à ce point-là, la discussion aurait été fermée illico.

    C'est bien la peine que j'aie mis un smiley...ça t'arrive de sourire un peu?

    Ceci dit, habituellement, oui, on se méfie des déterrages de plusieurs années...on attend de voir si cela apporte quelque chose de neuf au sujet.

    Citation Envoyé par Moinsdewatt Voir le message
    Il me semble que Einstein avait bien repris des questions qu' on pensait closes depuis longtemps.......
    Et si on pouvait arrêter d'appeler Einstein au secours à chaque occasion, comme si la science se limitait à lui...ça, par contre, ça devient pénible.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  27. #83
    GillesH38a

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Bonsoir.

    Surtout quel est l'élément neuf apporté ?
    Peut être les perspectives de consommation pour l'année prochaine, elles devrait atteindre le niveau d'avant la crise que l'on dit financière et l'OPEP annonce maintenir son niveau de production actuel, donc préparer vos billets.

    @+
    de 2005 à 2009, la production a quasiment stagné entre 84 et 85 Mbl/j , d'après les chiffres de l'EIA (tous liquides incluant NGL et biocarburants ) :
    http://www.eia.doe.gov/emeu/steo/pub...&noScroll=true


    ramené à la population mondiale qui a augmenté d'un peu plus de 1% par an, on a donc eu une réduction de la consommation par habitant d'environ - 1% par an. 2010 devrait etre un peu supérieur (86.35), mais cela correspond quand meme en moyenne sur 2005-2010 à environ -0,6 %/an en moyenne. Pour rattraper ça, et retrouver une croissance positive par habitant, il faudrait retrouver une croissance de production supérieure à la croissance démographique de plus de 1% /an. Ca me parait improbable dans les décennies qui viennent ....

  28. #84
    Moinsdewatt

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Opep: la perspective d'un baril à 100 dollars agite les pays producteurs

    De Julien GIRAULT (AFP) – 12 déc. 2010

    QUITO — La perspective d'une hausse du cours du baril jusqu'à 100 dollars l'an prochain fait débat parmi les pays de l'Opep, certains appelant de leurs voeux un tel niveau de prix, tandis que d'autres accueillent ce scénario avec une prudence et une réserve affichées.

    Réunis samedi en haute altitude dans la capitale équatorienne, les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) se sont efforcés de relativiser les sommets atteints cette semaine par les cours du baril, au-dessus de 90 dollars pour la première fois depuis plus de deux ans.
    .........

    Dans ce contexte, l'Opep a décidé sans surprise de reconduire ses quotas de production, inchangés depuis janvier 2009. Les membres du cartel se tournent désormais vers le prochain seuil décisif, celui des 100 dollars le baril, attendu en 2011 par nombre d'analystes.

    ................
    http://www.google.com/hostednews/afp...d6754262a5.831

  29. Publicité
  30. #85
    GillesH38a

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    c'est confirmé par Golden Sachs, prévu vers mi-2011. Après, ils ne disent pas ...

    http://www.businessweek.com/news/201...dman-says.html

  31. #86
    invite765432345678
    Invité

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Je ne suis pas du tout certain qu'il faille appeler la fin du pétrole de ses voeux. Le développement de nos sociétés industrielles étant ancré principalement sur le pétrole, la raréfaction de cette source d'énergie pourrait amener notre civilisation vers un cataclysme non maitrisable à l'horizon 2015-2020.

    C'est dans tous les cas l'avis de nombreux experts du domaine de l'énergie.

  32. #87
    invite765432345678
    Invité

    Re : Vivement la fin du pétrole!

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    c'est confirmé par Golden Sachs, prévu vers mi-2011. Après, ils ne disent pas ...

    http://www.businessweek.com/news/201...dman-says.html
    Il est assez vraisemblable d'attendre une hausse du cours du baril étant donné que le Peak Oil a été atteint courant 2010 et que la production va donc décroitre dans les années à venir.

    Nous devrons donc gérer dans la décennie à venir cette décroissance et éviter les conséquences d'une pénurie énergétique, d'un rationnement alimentaire et l'émergence de gouvernements autoritaires.

  33. #88
    papy-alain

    C'est pour quand ?

    Bonjour. Cela fait plusieurs semaines que j'essaie de déterminer plus ou moins quand la production de pétrole ne parviendra plus à suivre la demande. Le moins que l'on puisse dire est que les avis sont très contradictoires. Entre les pessimistes qui prévoient le début de la grande crise d'ici un an ou deux et les optimistes qui ne voient aucun problème pour les 30 prochaines années, il est très difficile de se faire une opinion. N'existe-t-il aucun organisme sérieux capable de dresser un bilan sérieux et réaliste au niveau mondial ? La communauté scientifique s'y retrouve-t-elle au milieu des mensonges des compagnies pétrolières, des pays producteurs et des politiciens de tous bords ?
    Merci de vos avis éclairés.

  34. #89
    trebor

    Re : C'est pour quand ?

    Bonjour,
    Donner des précisions ne doit par être évident, il faut avoir des données mondiales de ce qui reste comme quantité de ce qui est exploité actuellement.

    Ensuite déterminer ce qui reste comme ressources qui est connues et encore non exploitée à ce jour.

    De plus pouvoir déterminer ce qui existe encore comme ressource qui n'est pas encore connue pour des endroits sur la terre qui n'auraient pas encore étaient analysées ( des nappes de pétrole supposées existantes et qui seraient exploitables ).

    Faire croire que l'échéance de la diminutions de production est proche justifie l'augmentation des prix ainsi que de faire avancer la recherche pour réduire la consommation et orienter les recherches vers d'autres sources d'Energies ainsi que pour réduire la pollution et l'effet de serre.

    Lorsque la production va diminuer, l'idéale serait que la consommation se réduise dans les mêmes proportions voir plus, mais cela sera t'il possible j'ai comme un gros doute la chine et les pays de l'Est et d'autres .... ont une croissance rapide et des demandes en Energie grandissantes.

    Pour garder un équilibre il faudrait plutôt une réduction mondiale de la consommation, c'est un fameux défit pour l'humanité et c'est vrai que d'avoir des chiffres sur les ressources d'Energie issue du pétrole permettra de donner une date +/- correcte.

    Mais ces données ( productions et consommations ) changent sans arrêt ce qui doit bien compliquer le calcul de cette date critique.

    A+
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  35. #90
    papy-alain

    Re : C'est pour quand ?

    Mais n'existe-t-il aucun organisme qui étudie le sujet ?

Sur le même thème :

Page 3 sur 6 PremièrePremière 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Réponses: 7
    Dernier message: 08/01/2006, 15h32
  2. Conséquences de la fin du pétrole
    Par Narduccio dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 536
    Dernier message: 31/08/2005, 04h15
  3. Fin du pétrole AVANT 2037, canular ou vérité ?
    Par Quisit dans le forum Actualités
    Réponses: 397
    Dernier message: 14/05/2005, 07h20