Répondre à la discussion
Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 62

Recyclage naturel des déchets organiques



  1. #31
    streshydrique

    Re : Recyclage naturel des déchets organiques

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    Quoi qu'on fasse, on sera toujours dans une chaine : on est incapables de boucler un cycle quel qu'il soit.
    C'est quand même important d’essayer de recycler le plus de minéraux possible, les minéraux rejeté dans l’océan est un gaspillage.
    Certaine collectivité mette en place une collecte au porte a porte de déchets organique, quand la concentration humaine le permet, je trouve quand même cela important, mais effectivement, il faut raisonné au cas par cas.

    -----


  2. Publicité
  3. #32
    Ryuujin

    Re : Recyclage naturel des déchets organiques

    Ah, mais je ne dis pas le contraire : c'est même d'autant plus capital que la fin des gisements de phosphates est en vue.

    Ceci dit à mon sens, le premier obstacle à ceci, c'est le coût du tri des déchets, du compostage, et de la distribution du compost.
    AMHA, la gazéification mériterait d'être plus explorée ; en milieu urbain, elle est très prometteuse.

  4. #33
    streshydrique

    Re : Recyclage naturel des déchets organiques

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    Ah, mais je ne dis pas le contraire : c'est même d'autant plus capital que la fin des gisements de phosphates est en vue.

    Ceci dit à mon sens, le premier obstacle à ceci, c'est le coût du tri des déchets, du compostage, et de la distribution du compost.
    AMHA, la gazéification mériterait d'être plus explorée ; en milieu urbain, elle est très prometteuse.
    Les infrastructure du compostage et de la vente du compost existe déjà (plateforme de compostage des déchet vert + boues d’épuration) je ne pense pas que le surcout sur ces poste là soit si important (vu les volume déjà traiter), le tri pose effectivement problème.

  5. #34
    wizz

    Re : Recyclage naturel des déchets organiques

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    Ah, mais je ne dis pas le contraire : c'est même d'autant plus capital que la fin des gisements de phosphates est en vue.

    Ceci dit à mon sens, le premier obstacle à ceci, c'est le coût du tri des déchets, du compostage, et de la distribution du compost.
    AMHA, la gazéification mériterait d'être plus explorée ; en milieu urbain, elle est très prometteuse.
    qui dit URBAIN dit HOMMES (et femmes)

    et qui dit HOMMES (et femmes) dit aussi NYMBY

  6. #35
    Vince44

    Re : Recyclage naturel des déchets organiques

    Je ne vois pas vraiment le problème que représente le tri ici... Je pratique le tri pour le compost et c'est finalement plus simple à gérer que l'autre tri (plastique, carton, ....) jamais une épluchure ne m'a fait douter, contrairement à certains emballages...

    Pour la collecte, là encore, mon expérience perso c'est que je viderais pratiquement deux fois plus souvent ma poubelle "tout venant" si je n'avais pas le compost... De là a en déduire qu'une ramasse sur deux pourrait être pour le compostable il n'y a qu'un pas. Surtout si on travaille en amont sur le packaging des produits. Si on généralise par exemple les films à base d'amidon, on fera un transfert important... On peut aussi avoir recours à des stockages intermédiaires pour le milieu urbain (container).

    Cela dit, les apparts ne sont pas tout le parc de logement, et en attendant que la gazéification ou le compostage avec récupération de chaleur soit à l'ordre du jour, le compostage individuel est à encourager là où c'est possible. Il n'y a qu'a voir la masse d'engrais et de terreau vendu en jardinerie pour comprendre que les débouchés hors agricultures sont bien réels!

    A+

    Vincent

  7. #36
    streshydrique

    Re : Recyclage naturel des déchets organiques

    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message
    Je ne vois pas vraiment le problème que représente le tri ici... Je pratique le tri pour le compost et c'est finalement plus simple à gérer que l'autre tri (plastique, carton, ....) jamais une épluchure ne m'a fait douter, contrairement à certains emballages...
    Il me semble que l'on parlait du tri collectif, c-a-d les poubelles grises, ils y aura toujours du monde qui ne voudront pas avoir plusieurs poubelles chez eux.

  8. Publicité
  9. #37
    Vince44

    Re : Recyclage naturel des déchets organiques

    Ben moi je veux pas aller bosser mais je veux bien un meilleure salaire, je veux être reposé sans dormir, propre sans me laver, athlétique sans faire du sport, avoir le physique de Bradd Pitt sans changer de parents, ...............

    Si on commence à se préoccuper de ce qui contrarie une partie des gens pour de mauvaises raisons, on ne fait rien. Tiens, par exemple, ça me fait moins ch... de trier au quotidien que d'aller sortir le bac une fois par semaine. Pourtant, je le fais quand même...

    Par contre, là où il faut être correct, c'est qu'il faut que la valorisation profite directement à l'utilisateur, et ça, en fait, c'est plutôt simple. On fait payer l'élimination des déchets à l'achat et on paye aux gens leurs poubelles bien triées. Pénalités en cas de tentative de faire passer en douce des cochonnerie dans les poubelles rémunérées.
    ça peut sembler loufoque mais on a déjà cet enlèvement "à la carte" dans certaines collectivités, mais là on paye pour faire enlever, donc ça incite à évacuer ses déchets n'importe où. Si la collectivité enlève gracieusement les poubelles grises (vu qu'elle touche de toute façon les taxes en amont pour leur élimination...) et intéresse financièrement le consommateur à la valorisation des déchets correctement triés.

    L'autre intérêt du truc c'est que les déchets coûteux et non valorisables seront payés par leurs consommateurs, et pas aveuglément par la collectivité. Et bien sûr, ils ne seront pas payé à l'enlèvement. A contrario, on fera payer peu un poireau, mais ses restes seront bien valorisés. C'est ni plus ni moins que le principe de la consigne en version sélective... Ici, le problème sera plutôt de ne pas se faire voler ses poubelles (mais vu la valeur unitaire, c'est du vice) que de se voir imputer les déchets du voisin!

    Le gros éceuil de ce type de solution étant les lobbys des deux côtés de la chaîne (production de produit sur-emballés et gestionnaires de déchets).

  10. #38
    clmm2012

    Re : Recyclage naturel des déchets organiques

    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message
    ... Il n'y a qu'a voir la masse d'engrais et de terreau vendu en jardinerie pour comprendre que les débouchés hors agricultures sont bien réels!

    A+

    Vincent
    Bonsoir Vince,

    Si tu visites une plateforme de compostage et que tu discute avec ceux qui s'en occupe, tu verras que ce n'est pas si simple. Ce composte, peu de gens en veulent. Ce n'est pas vraiment le même qui se vend en jardinerie...

    Cordialement.

  11. #39
    Vince44

    Re : Recyclage naturel des déchets organiques

    Salut clmm2012,

    Je veux bien le croire vu ce que j'ai vu en déchetterie (très grosse proportion de résineux et de plantes indésirables en culture dont un compostage classique n'anéantira pas forcément les capacité de ressemage...).
    J'ai aussi lu que dans certaines plateforme on "passe" les boues de station d'épuration.

    D'un autre côté, quand on voit la daube qu'on vend sous le label "terreau végétal" parfois, je pense qu'il manque juste un peu de marketing pour vendre la production de la moins bien approvisionnée des aires de compostages

    Blague à part, il est clair que pour que cela fonctionne, il faut travailler sur l'amont. Si c'est pour passer 70% de branche de thuya et laurier et 20% de boue de stations, on ne peut pas valoriser correctement en aval. Par exemple, j'ai réduit drastiquement l'emprise des thuyas dans mon terrain pour pleins d'excellente raisons dont celle de ne pas saturer mon compost! On doit pouvoir généraliser (ou au moins éviter de faire le contraire!!!).
    Et pour les boues de station d'épuration, on ne peut pas parler de valorisation mais plutôt d'encapsulation en vue d'un épandage moins problématique... mais ça reste un problème!

    A+

    Vincent

  12. #40
    Ryuujin

    Re : Recyclage naturel des déchets organiques

    On parle quand même pas de la même échelle là : il ne s'agit pas d'une vente de compost en jardineries, mais carrément d'une redistribution à l'échelle du territoire, pour l'agriculture.
    Ça n'est carrément pas la même chose.

  13. #41
    Vince44

    Re : Recyclage naturel des déchets organiques

    Salut Ryuujin,

    Je ne prétend pas que les jardineries peuvent servir de débouché unique aux déchets organique.
    J'ai mentionné cela pour deux choses:
    - on a déjà une filière qui demande des amendements organiques, y compris en zone urbaine.
    - on a des gens qui jettent leurs déchets organiques direction l'incinérateur et vont acheter du compost (plus ou moins "coupé') en jardinerie.

    Dans le même ordre d'idée, quand on construit une maison, on fait souvent venir de la "terre végétale"....

    A défaut d'avoir une filière de collecte et de redistribution généralisée on a déjà un potentiel de réutilisation sur lieux de production et une filière de diffusion locale (limitée certes).

    Par contre, quand tu dis redistribution à l'échelle du territoire, je pense qu'il faudra tout de même l'éviter au maximum pour ne pas bouffer en transport ce qu'on gagne en gestion de déchets.
    Cela dit, tant qu'un melon fera: Cavaillon --> Rungis --> Nice en frigo, les quelques gramme de déchets compostés qui en résulte pourront bien faire le chemin en sens inverse en benne que ça ne sera qu'une faible partie du gaspillage en transport...

    Vincent

  14. #42
    streshydrique

    Re : Recyclage naturel des déchets organiques

    Et pour les boues de station d'épuration, on ne peut pas parler de valorisation mais plutôt d'encapsulation en vue d'un épandage moins problématique... mais ça reste un problème!
    Vincent
    ben si, l'epandage aussi est une valorisation, du moins d'un point de vue des nutriments, les boues qui contiennet trop de polluants ne sont ni epandue, ni composter, mais incineré ou stocker en CET.
    De plus l'ajout de boues au dechets verts permet d'equilibrer le rapport C/N, et d'ainsi d'avoir un "bon" compostage.

  15. Publicité
  16. #43
    clmm2012

    Re : Recyclage naturel des déchets organiques

    Citation Envoyé par streshydrique Voir le message
    ben si, l'epandage aussi est une valorisation, du moins d'un point de vue des nutriments, les boues qui contiennet trop de polluants ne sont ni epandue, ni composter, mais incineré ou stocker en CET.
    De plus l'ajout de boues au dechets verts permet d'equilibrer le rapport C/N, et d'ainsi d'avoir un "bon" compostage.
    Dans les plateformes de compostage, on évite de mélanger boues et déchets verts car cela crée des odeurs insupportable. Les déchets verts sont donc, la plupart du temps, compostés à part, et franchement je préfère ça.

  17. #44
    Ryuujin

    Re : Recyclage naturel des déchets organiques

    Je ne prétend pas que les jardineries peuvent servir de débouché unique aux déchets organique.
    Ah non, mais ça ne me gène absolument pas : c'est le débouché le plus logique.

    C'est juste que dans ce cas, c'est plus vraiment un recyclage parce qu'il faudra toujours compenser les nutriments minéraux de ces déchets en agriculture par un apport d'engrais d'origine minéral.
    Auquel cas, ça devient une consommation, et on est en droit de se demander si on a plus besoin de chaleur ou de compost pour les jardins.

    Pour que ça soit un réel recyclage, il faudrait que ce compost soit redistribué de façon à rapporter aux champs l'équivalent des déchets que leur production génère. Pas forcément de façon homogène d'ailleurs.

  18. #45
    clmm2012

    Re : Recyclage naturel des déchets organiques

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    Ah non, mais ça ne me gène absolument pas : c'est le débouché le plus logique.
    ...
    Pour que ça soit un réel recyclage, il faudrait que ce compost soit redistribué de façon à rapporter aux champs l'équivalent des déchets que leur production génère. Pas forcément de façon homogène d'ailleurs.
    En 2006, j'ai travaillé ce sujet, en particulier en ce qui concerne les boues issues des laiteries, dans le cadre de mon boulot. Ces boues sont recherchées par les agriculteurs car, très riches, elles diminuent fortement les apports chimiques complémentaires. Très bien, sauf que ça pue, comme toutes les boues d'épandage. Elles sont facilement compostables et les agriculteurs qui en bénéficient n'ont pas trop envie d'un retour en arrière: aussi riches que les boues l'effet du compost dure beaucoup plus longtemps et diminue encore plus le besoin en apport chimique. En plus, le compostage bien fait transforme un déchet en produit valorisable et diminue fortement la pollution des sols.

    Mais cette transformation a un coût, ~10 fois le coût de l'épandage, sans compter les mélanges nécessaires et les études de sol. Là, il faudrait se mettre d'accord pour savoir qui va payer cette transformation:
    - le "producteur" des boues? Cela augmenterai considérablement ses prix de vente de produits finis,
    - l'agriculteur veut que cela reste neutre pour lui (je raccourci).

    Alors:
    - le consommateur pourrait/voudrait il accepter une taxe complémentaire?

    Pour répondre, en partie, à ce que tu dis, Ryuujin , si un seul type de compost ne peut apporter exactement ce qu'il faut aux champs, des mélanges peuvent être faits. La Saur et Véolia (Anjou Recherches) travaillent dessus assez activement et il faut garder en tête que 2 champs produisant les mêmes céréales, par exemple, n'ont pas les mêmes besoins en apports nutritionnels et que chaque parcelle doit faire l'objet d'une étude, au cas par cas et renouvelée chaque année pour déterminer le bon mélange. A priori, un compost universel n'est pas possible (à vérifier). Reste donc à savoir si ces mélanges peuvent rapporter aux champs l'équivalent des déchets que leur production génère:
    - année 1 et 2: non,
    - année 3 et 4: pas encore certain,
    - année 5 et/ou 6: probable, mais...
    - ...
    Au bout d'un certain nombre d'année il faut gérer le risque d'apports trop riches.

    En tout cas, c'est un sacré chantier à poursuivre.

  19. #46
    Vince44

    Re : Recyclage naturel des déchets organiques

    Citation Envoyé par streshydrique Voir le message
    ben si, l'epandage aussi est une valorisation, du moins d'un point de vue des nutriments, les boues qui contiennet trop de polluants ne sont ni epandue, ni composter, mais incineré ou stocker en CET.
    De plus l'ajout de boues au dechets verts permet d'equilibrer le rapport C/N, et d'ainsi d'avoir un "bon" compostage.
    Oui j'ai été un peu vite, d'un point de vue nutriment, c'est intéressant, reste à déterminer la pollution qui vient avec. De ce que j'ai avait lu les boues épandues ont des taux de métaux lourds important et le compostage ne les élimine pas. L'effet d'accumulation pourrait être un problème.
    Tout est dans le "trop de polluant", reste à savoir si c'est trop si on compte l'accumulation ou à l'épandage... trop pour quoi? la pérénité du sol ou la santé des consommateurs? .... à voir. Mais si on a une bonne solution pour le gros du problème, ravi de l'apprendre!

  20. #47
    Vince44

    Re : Recyclage naturel des déchets organiques

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    C'est juste que dans ce cas, c'est plus vraiment un recyclage parce qu'il faudra toujours compenser les nutriments minéraux de ces déchets en agriculture par un apport d'engrais d'origine minéral.
    Oui, enfin, de toute façon, un jardin, in fine, ça produit aussi des déchets organique. Les déchets organiques de nos poubelles c'est le jardinage d'agrément, et là ça devrait pouvoir tourner en circuit fermé. Et c'est les épluchures, bouts de gras et cie, mais le gros de ce qui a été pris dans les terres cultivés ne part pas dans la poubelle, mais dans nos organismes. Mis à part p-e pour les artichauts, qui comme le disait Coluche quand t'as fini de le manger y'en a plus que qu'en t'as commencé

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    Auquel cas, ça devient une consommation, et on est en droit de se demander si on a plus besoin de chaleur ou de compost pour les jardins.
    Le compost n'a d'intérêt que dans ce qu'il permet de faire pousser (durablement). C'est sûr que si on pense à un pot de géranium, ça fait pas lourd. Si on pense à des isolants bio sources, à de la nourriture, à des sols qui demandent moins d’irrigation et moins d'intrants issus du pétrole, la filière compost parait moins futile... A noter, au risque de me répéter que même si ça n'est pas industriellement développé, il existe des possibilité de récupérer de la chaleur lors du compostage donc l'un n'empêche pas forcément l'autre...

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    Pour que ça soit un réel recyclage, il faudrait que ce compost soit redistribué de façon à rapporter aux champs l'équivalent des déchets que leur production génère. Pas forcément de façon homogène d'ailleurs.
    Oui, enfin aux lieux de production en général: champs, forêts, jardins d'agrément et potagers... Mais comme expliqué précédemment, si on y regarde bien, une bonne partie des intrants dans les cultures fourragères et maraîchères finissent en pratique dans nos organismes et leurs effluents. Ainsi que dans ceux des animaux d'élevage (qu'on consommera pour une bonne part, nous et nos animaux domestiques d'agréments...).

  21. #48
    franckhelin

    Re : Recyclage naturel des déchets organiques

    Si j'ai bien suivi (depuis le début de ce post), le compost n'est pas spécialement riche en nutriments. En revanche la cendre par exemple, oui. C'est bien ça ? Est-ce qu'un mélange compost + cendre vous semble une bonne idée ? Que faudrait-il ajouter au compost pour l'enrichir ?

    Autre chose. N'y a t-il vraiment aucun nutriments dans la matière organique du compost ?
    Je précise que je souhaite obtenir un bon compost pour mes plantes d'intérieurs (y compris mes cactus si possible)

    Merci

  22. Publicité
  23. #49
    Vince44

    Re : Recyclage naturel des déchets organiques

    Citation Envoyé par clmm2012 Voir le message
    Mais cette transformation a un coût, ~10 fois le coût de l'épandage, sans compter les mélanges nécessaires et les études de sol. Là, il faudrait se mettre d'accord pour savoir qui va payer cette transformation:
    Déjà, si il y a un bénéfice associé pour l'agriculteur, il paraîtrait logique qu'il supporte une part du coût... Ensuite, tout dépend de ce qu'il y a dans le surcoût. Si on raisonne sur le producteur/consommateur, c'est juste un facteur psychologique, pour le reste un euro est un euro. Si on raisonne au niveau de la collectivité, c'est plus pareil. Si le coût est dans de la main d'oeuvre ouvrière pour gérer les transformation, le coût peut être considérer comme un transfert depuis les budgets sociaux... Si c'est un coût en consommation de gaz par exemple, là, c'est un coût net pour la collectivité.

  24. #50
    clmm2012

    Re : Recyclage naturel des déchets organiques

    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message
    Déjà, si il y a un bénéfice associé pour l'agriculteur, il paraîtrait logique qu'il supporte une part du coût... Ensuite, tout dépend de ce qu'il y a dans le surcoût. Si on raisonne sur le producteur/consommateur, c'est juste un facteur psychologique, pour le reste un euro est un euro. Si on raisonne au niveau de la collectivité, c'est plus pareil. Si le coût est dans de la main d'oeuvre ouvrière pour gérer les transformation, le coût peut être considérer comme un transfert depuis les budgets sociaux... Si c'est un coût en consommation de gaz par exemple, là, c'est un coût net pour la collectivité.
    En fait, il y a plusieurs méthodes possible, mais je crois me souvenir (2006, c'est loin...) que la problématique n'est pas liée aux couts énergétiques ou encore à des frais de personnels, mais plutôt à la construction sécurisée de la plateforme et ce qu'il faut mettre en œuvre pour éviter les nuisances (pollution des sols, odeurs...). A l'époque, le système qui m'avait le plus séduit était celui là:
    http://www.saur.fr/index.php/nos-met...ete/compostage
    Depuis, les choses ont surement évoluées...

  25. #51
    streshydrique

    Re : Recyclage naturel des déchets organiques

    [QUOTE=Vince44;3876486] De ce que j'ai avait lu les boues épandues ont des taux de métaux lourds important et le compostage ne les élimine pas. QUOTE]

    les boues ne sont pas les seul a apporter des ETM au champ, par exemple pour le cadmium, 7 % viennent des dechet urbain, 89 % viennet des engrais et produit phytos, 4% viennent des retombé athmospherique. Le taux moyen des boues en ETM est trés en deça des valeurs reglementaire (je ne sais pas comment ils ont été fixer ces valeurs).
    http://www.inra.fr/dpenv/lesboues.htm
    De plus les industrielle sont trés controlé sur leurs rejets, et fonctionnent pour les plus polluants avec une epuration interne, les boues de station d'epuration chimique prennent, bien sur, un autre chemin.

  26. #52
    streshydrique

    Re : Recyclage naturel des déchets organiques

    Citation Envoyé par clmm2012 Voir le message
    Dans les plateformes de compostage, on évite de mélanger boues et déchets verts car cela crée des odeurs insupportable. Les déchets verts sont donc, la plupart du temps, compostés à part, et franchement je préfère ça.
    la platforme que j'ai visité devait donc etre un cas particulier, l'avantage de composter les deux ensemble est aussi par rapport a l'aeration, ce n'est pas aisé de composter des boues d'epuration seul (a par lombricompostage), les fibres assurant une partie de l'aeration. Et puis, en fermentation aerobie (compostage), l'odeur est moins desagreable en principe. pour l'odeur, certaine STEP sont equipé de desodorisateur, ça sent la rose.

  27. #53
    streshydrique

    Re : Recyclage naturel des déchets organiques

    Un autre lien sur les ETM: http://www.gissol.fr/RESF/Rapport_BD.pdf page 76-77 et 139-157
    Les principaux poste d'apport d'ETM sont les engrais mineraux et les dejections animales. les apports d'ETM par les boues et compost sont trés inferieur a 10 %.
    Ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut pas surveiller les apport d'ETM du compost et des boues, sur une parcelle donné ces apports peuvent etre significatif.

  28. #54
    clmm2012

    Re : Recyclage naturel des déchets organiques

    Citation Envoyé par streshydrique Voir le message
    la platforme que j'ai visité devait donc etre un cas particulier, l'avantage de composter les deux ensemble est aussi par rapport a l'aeration, ce n'est pas aisé de composter des boues d'epuration seul (a par lombricompostage), les fibres assurant une partie de l'aeration. Et puis, en fermentation aerobie (compostage), l'odeur est moins desagreable en principe. pour l'odeur, certaine STEP sont equipé de desodorisateur, ça sent la rose.
    Pour le compostage des boues, tu as raison: il est vrai qu'il y a apport de déchets d'origine végétale mais on utilise plutôt des écorces séchées que du déchet humide. Le rôle de ces déchets est plutôt un catalyseur et on le récupère par criblage au moment de la mise à l'air libre du futur compost. La décomposition de l'écorce n'est pas une fin en soi et ce qui reste sera réintégré dans un autre cycle de compostage.

    Les déchets verts humides sont compostés à part car plus nobles, moins nombreux et de valeur supérieure.

    Ensuite, il peut y avoir mélange des deux, mais il faut bien savoir qu'ils ne sont pas de même nature: les déchets verts sont "propres" alors que ceux issus des boues ne le sont pas et nécessitent une phase de neutralisation pour éliminer les produits indésirables tels que médicaments (ex: antibiotiques et hormones)et polluants (ex: produits chimiques tels que solvants, huiles de vidange relarguée in-civilement dans les égouts).

    Quand aux odeurs des STEP, là aussi on utilise de l'écorce: les gaz extraits traversent aussi un silo rempli d'écorce qui neutralise assez bien les odeurs. C'est moins cher que les roses . Parfois, un simple bâchage suffit: on canalise les gaz qui sont évacués en hauteur par une cheminée, ce qui déporte une odeur diluée... plus loin...

  29. Publicité
  30. #55
    Vince44

    Re : Recyclage naturel des déchets organiques

    Salut franckhelin,

    Citation Envoyé par franckhelin Voir le message
    Si j'ai bien suivi (depuis le début de ce post), le compost n'est pas spécialement riche en nutriments. En revanche la cendre par exemple, oui. C'est bien ça ? Est-ce qu'un mélange compost + cendre vous semble une bonne idée ? Que faudrait-il ajouter au compost pour l'enrichir ?

    Autre chose. N'y a t-il vraiment aucun nutriments dans la matière organique du compost ?
    Je précise que je souhaite obtenir un bon compost pour mes plantes d'intérieurs (y compris mes cactus si possible)
    C'est plus compliqué que cela. Dans la cendre, les nutriments sont directement disponibles mais aussi assez soluble. Dans le compost, il faut attendre la dégradation pour que les nutriments soient disponibles. D'un autre côté, dans le compost, on a des à côtés. Des micro organismes vivant, des capacités de rétention d'eau, ...
    Si je pouvais prendre une comparaison diététique, c'est un peu comme la différence entre les céréales (muesli) et sucre en poudre. Le sucre en poudre est plus nourrissant au kg, mais ça n'est pas toujours ça qu'on recherche. Si tu veux faire un sprint dans 10 mins, si tu es en hypoglycémie, un peu d'eau et du sucre en poudre, c'est très bien. Si tu pars pour une rando, vises plutôt le muesli.... Et en général, on combine.

    Donc, en gros, c'est pas parce que c'est plus riche, que c'est mieux pour les plantes.

    Par ailleurs, après, chaque plante a aussi sa tolérance, ses préférences, il faut adapter l'apport à ses besoins et en combinaison avec la composition du sol.

    Pour tes plantes, il faut voir au cas par cas. Ce que je peux te dire de mes maigres connaissances de jardinier c'est que généralement l'apport en cendre doit être très limité et l'apport en compost est beaucoup plus important. Peu de plantes aiment un gros apport en cendres. Non pas qu'elle crachent sur les nutriments contenu mais le problème est que ça modifie d'autres caractéristiques du sol (apport en silice, acidité, ...). Pour le dire autrement, tu risques moins de te gourer avec un apport surdosé en compost qu'en cendre, même si certaines plantes aiment un sol pauvre et préfèrent rien du tout ou presque!

    A+

    Vincent

  31. #56
    streshydrique

    Re : Recyclage naturel des déchets organiques

    Citation Envoyé par clmm2012 Voir le message
    Pour le compostage des boues, tu as raison: il est vrai qu'il y a apport de déchets d'origine végétale mais on utilise plutôt des écorces séchées que du déchet humide. Le rôle de ces déchets est plutôt un catalyseur et on le récupère par criblage au moment de la mise à l'air libre du futur compost. La décomposition de l'écorce n'est pas une fin en soi et ce qui reste sera réintégré dans un autre cycle de compostage.

    Les déchets verts humides sont compostés à part car plus nobles, moins nombreux et de valeur supérieure.

    Ensuite, il peut y avoir mélange des deux, mais il faut bien savoir qu'ils ne sont pas de même nature: les déchets verts sont "propres" alors que ceux issus des boues ne le sont pas et nécessitent une phase de neutralisation pour éliminer les produits indésirables tels que médicaments (ex: antibiotiques et hormones)et polluants (ex: produits chimiques tels que solvants, huiles de vidange relarguée in-civilement dans les égouts).

    Quand aux odeurs des STEP, là aussi on utilise de l'écorce: les gaz extraits traversent aussi un silo rempli d'écorce qui neutralise assez bien les odeurs. C'est moins cher que les roses . Parfois, un simple bâchage suffit: on canalise les gaz qui sont évacués en hauteur par une cheminée, ce qui déporte une odeur diluée... plus loin...
    Merci pour ces precisions, je pensais que les differente phase (monté en temperature, echolenement des diferentes populations de microorganisme) du compostage était sufisant pour eliminer les molecule organique indesirable ainsi que les phathogene humain (oeuf d'helminte, E.coli...)

  32. #57
    Scaeva

    Re : Recyclage naturel des déchets organiques

    Effectivement, la phase thermophile du compostage doit hygiéniser le compost : la préconisation c’est minimum 4jours à plus de 60°C. De toute manière si on veut que le compost devienne un produit (valorisable) il doit entrer dans les normes en terme de pathogènes dans les amendements organiques (ie absence de salmonelles dans 1g (MB) et absence d’œufs d’helminthes viables dans 1.5g (c’est plus strict encore dans le cas du maraîchage)). Sinon ça reste un déchet (=> plan d’épandage).

    @ franckhelin :
    L’avantage des produits organiques comme le compost c’est qu’ils contiennent à la fois des nutriments minéraux (ie directement disponibles pour la plante) et des nutriments organiques (ie disponibles à moyen et long terme). Ces derniers sont rendus disponibles par les microorganismes du sol. Par exemple, un compost contient de l’azote sous forme organique mais aussi des nitrates (normalement peu d’ammonium et de nitrites).
    Comme le dit Vince, c'est plus facile de gérer un compost que des engrais minéraux pour un jardinier amateur.

  33. #58
    Scaeva

    Re : Recyclage naturel des déchets organiques

    Citation Envoyé par streshydrique Voir le message
    Un autre lien sur les ETM: http://www.gissol.fr/RESF/Rapport_BD.pdf page 76-77 et 139-157
    Les principaux poste d'apport d'ETM sont les engrais mineraux et les dejections animales. les apports d'ETM par les boues et compost sont trés inferieur a 10 %.
    Ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut pas surveiller les apport d'ETM du compost et des boues, sur une parcelle donné ces apports peuvent etre significatif.
    Au passage, très bon lien

  34. #59
    EcOdy

    Re : Recyclage naturel des déchets organiques

    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message
    Par contre, là où il faut être correct, c'est qu'il faut que la valorisation profite directement à l'utilisateur, et ça, en fait, c'est plutôt simple. On fait payer l'élimination des déchets à l'achat et on paye aux gens leurs poubelles bien triées. Pénalités en cas de tentative de faire passer en douce des cochonnerie dans les poubelles rémunérées.
    ça peut sembler loufoque mais on a déjà cet enlèvement "à la carte" dans certaines collectivités, mais là on paye pour faire enlever, donc ça incite à évacuer ses déchets n'importe où. Si la collectivité enlève gracieusement les poubelles grises (vu qu'elle touche de toute façon les taxes en amont pour leur élimination...) et intéresse financièrement le consommateur à la valorisation des déchets correctement triés.

    Le gros éceuil de ce type de solution étant les lobbys des deux côtés de la chaîne (production de produit sur-emballés et gestionnaires de déchets).
    Ce n'est pas si simple que tu le dit. C'est vrai que la redevance incitative "incite" les usagers à se débarrasser plus ou moins légalement de leur déchets mais c'est une avancée vers un financement plus juste de la collecte des déchets. Il est vrai que la collectivité touche des taxes en amont mais si elles étaient suffisantes pour payer le coût de collecte et de traitement (ce qui n'est pas le cas je te l'assure), je pense que cela se ressentirait sur les taxes d'enlèvement (une collectivité n'a pas vocation à se faire de l'argent sur le dos des contribuables). Enfin rémunérer les poubelles bien triées suppose une organisation qui ne me semble pas à la portée des grosses communautés de communes : imagine devoir vérifier toutes les poubelles une par une?

  35. #60
    Vince44

    Re : Recyclage naturel des déchets organiques

    Salut EcOdy,

    suite de la discussion ici: http://forums.futura-sciences.com/en...ml#post3904504

    A+

    Vincent, qui joue les modérateurs

Sur le même thème :

Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Recyclage des déchets plastiques
    Par ulr8002 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 03/05/2019, 09h46
  2. potentiel énergétique des déchets organiques
    Par wattt dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/08/2011, 12h56
  3. recyclage des dechets radioactifs
    Par krenouj dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 13/06/2011, 12h05
  4. Bilan du recyclage des dechets...
    Par alaink dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 26
    Dernier message: 02/03/2011, 19h41
  5. Recyclage non polluant des déchets urbains
    Par L'Hérétique dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 22/02/2005, 17h19