Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

libre arbitre



  1. #1
    bILLI

    libre arbitre


    ------

    Voila un article en anglais sur des expériences révèlant un libre arbite chez la drosophile et par extension ce que pourait être la prise de décision chez le vivant
    le neurobiologiste à l'origine de cette étude: Bjorn Brems



    http://www.sciencenews.org/articles/20070519/fob6.asp

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Aigoual

    Re : libre arbite

    Bonjour Billi,

    Mon anglais n’est pas très sûr, mais si je comprends bien l’article, le vol de la mouche ne serrait ni strictement aléatoire au sens mathématique du terme, ni strictement dicté par l’environnement perçu par les sens, ni strictement déterminé par un comportemental figé, propre à l’espèce.

    Il y aurait donc, de la part de la mouche, une latitude à « décider » par elle-même de manière totalement imprévisible, non reproductible d’un individu à l’autre, que soit par observations statistiques ou selon un schéma comportemental commun.

    Est-ce bien cela ?

    Aigoual.

  4. #3
    bardamu

    Re : libre arbite

    Citation Envoyé par Aigoual Voir le message
    (...)
    Est-ce bien cela ?

    Aigoual.
    Bonjour,
    La conclusion dit plutôt le contraire :
    Flies' spontaneous behavior resembles the fractal structure of many biological and physical systems poised between stability and chaos, Gilden notes. These systems include traffic flow, quasar emissions, and people's memory for time and spatial intervals
    Traduction :
    Le comportement spontanée des mouches ressemble aux structures fractales de nombreux systèmes biologiques et physiques entre stabilité et chaos, note Gilden. Ces systèmes incluent la circulation automobile, les émissions de quasar et la mémoire des intervalles de temps et d'espace.

    En d'autres termes, cela ferait parti de comportements issus de systèmes à structure fractale (ou à chaos déterministe ?). On peut éventuellement appeler ça "libre arbitre" parce que ce n'est pas prévisible, mais ce n'est pas le libre arbitre au sens de liberté inconditionnée.

    Petit rappel sur fractales et chaos : http://www.futura-sciences.com/fr/co...234/c3/221/p3/
    Citation Envoyé par JPL
    (...) il existe pourtant deux points communs au moins entre fractales et chaos.

    Le premier est que dans le cas d'un phénomène chaotique comme dans celui d'un objet fractal, il n'est pas possible connaissant deux points, même très proches, d'interpoler la valeur exacte (ou même approchée) d'un point intermédiaire.
    Dans les deux cas le point intermédiaire qu'on cherche à approximer peut en réalité se situer n'importe où. On peut d'en convaincre en pensant à la côte de la Bretagne : soient les coordonnées de deux points distants de 2 km ; on peut se tromper de plusieurs kilomètres si l'on suppose naïvement qu'on peut trouver la position du point situé à mi-distance sur la côte en prenant la moyenne de la longitude et celle de la latitude des deux points. Si le point réel se situe dans un golfe ou sur un promontoire, il peut être n'importe où sauf sur la côte (au contraire cette approximation marche très bien pour la côte aquitaine, qui n'est pas du tout fractale). On rencontre un problème similaire pour de nombreux phénomènes chaotiques, par exemple dans l'écoulement chaotique d'un fluide où l'on voit s'entremêler des grands et des petits tourbillons.

    Le deuxième point commun est plus abstrait. Il a trait à une représentation de l'évolution des phénomènes dans ce qu'on appelle un espace de phase. En gros on représente habituellement un mouvement dans le temps et dans le système de coordonnées de l'espace qui nous est familier.
    Or il y a une autre manière de représenter l'évolution d'un phénomène : si celui-ci dépend de n variables on peut choisir un système de coordonnées avec une dimension pour chaque variable (ceci conduit souvent à des espaces à plus de trois dimensions, mais ce n'est pas un problème pour le raisonnement sauf que ce n'est pas représentable graphiquement). À chaque instant l'état du phénomène est représenté par un point dans cet espace fictif et l'ensemble de ces points dessine une figure qu'on appelle un attracteur. La théorie montre que dans l'immense majorité des cas ces attracteurs sont très simples. Par exemple l'attracteur pour un pendule simple non amorti est un cercle (un des axes de coordonnées représente la distance de l'extrémité par rapport à la verticale, et l'autre la vitesse à chaque instant). Au contraire dans le cas des systèmes chaotiques l'attracteur prend une allure très complexe dont la trajectoire ne se recoupe jamais, ce qui explique son appellation d'attracteur étrange. Or dans beaucoup de cas (mais pas dans tous) la structure de cet attracteur est fractale.
    Ethica, IV, 43 : Titillatio excessum habere potest et mala esse.
    Spinoza

  5. #4
    Aigoual

    Re : libre arbite

    Citation Envoyé par bardamu Voir le message
    La conclusion dit plutôt le contraire…
    Ha ok…

    Il ‘agirait donc de constater une simulation du libre-arbitre dans le comportement de la mouche, analogue à la manière dont on pourrait l’obtenir par codage informatique.

    Exit donc la mouche, seul restant ce fameux libre-arbitre qu’il faudrait, à nouveau, prendre la peine de redéfinir.

    Au vu des nombreux fils qui ont déjà abordés la question, me méfie un tantinet…

    En tout cas, merci pour la traduction,

    Aigoual.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    bILLI

    Re : libre arbite

    Ce que j'extrapole de cet article c'est qu'il y aurait un générateur pseudo -aléatoire chez la mouche qui lui permettrait d'explorer toute sorte de situations possibles. La réalité dont on été privée les mouches (écran blanc uniforme) n'a pas pu selectionner un comportement plutôt qu'un autre.
    Pourquoi est ce fractale ? tout simplement parcequ'il est un impossible à un systéme fermé de générer du pur aléatoire. ( je m'avance un peu peut être ! mais je crois savoir qu'aucun ordinateur n'est pas capable de fabriquer une suite de chiffres purement aléatoires)
    IL y a un pendant microbiologique au sujet que l'on aborde: les processus chimiques au sein de la cellules , réaction enzymatique , construction d'une protéine par le ribosome etc ne peuvent se produire que grâces aux mouvements browniens, dépendants eux même de la température , ils rendent possible des rencontres qui seraient fort improbales autrement.
    Je crois savoir qu'un homme privé de stimuli sensoriels part dans des délires c'est peut être une manifestation de son libre arbitre qui se déchaine et qui n'est pas recallé par une réalité?

Discussions similaires

  1. La physique quantique et le libre arbitre ?
    Par mike12z dans le forum Physique
    Réponses: 134
    Dernier message: 29/10/2008, 15h44
  2. À propos du libre arbitre
    Par The Nameless dans le forum Éthique des sciences (archives)
    Réponses: 578
    Dernier message: 13/03/2007, 17h00
  3. Le libre-arbitre
    Par verchiel dans le forum Epistémologie et Logique (archives)
    Réponses: 132
    Dernier message: 24/06/2006, 16h35
  4. Libre arbitre
    Par mach3 dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 42
    Dernier message: 30/09/2005, 17h39
  5. Smullyan et le libre arbitre
    Par Nuage dans le forum Epistémologie et Logique (archives)
    Réponses: 11
    Dernier message: 22/09/2005, 22h06