Page 6 sur 9 PremièrePremière 6 DernièreDernière
Affichage des résultats 151 à 180 sur 256

Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?



  1. #151
    Rhedae

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?


    ------

    Bienvenue Skynet06 ,

    Citation Envoyé par skynet06
    le probléme c'est que cela conduit souvent à des crises de délire métaphisique car le sujet a besoins de trouver en lui une source de spiritalitée plus affirmé pour atteindre ce controle sur lui-même et plus il croit avoir trouvé de moyen de m'aitriser cette partit de lui plus il lui échappe en réalitée et plus ces penssé sont pour lui même complexe et difficle d'acces (d'ou les délires).
    Je crois en effet que les schizos comme le autres ont besoin de spiritualité , dans le sens on a besoin de faire fonctioner son esprit . Le probleme est je crois qu'en periode de crise le sujet a une pensée permanente, c'est a dire qui s'arrete jamais . On peut tourné en rond comme ca des années si on prend pas de neuroleptiques ...

    -----
    Dernière modification par Pierre de Québec ; 12/02/2006 à 13h24. Motif: Correction d'une balise mal formée.
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  2. Publicité
  3. #152
    albius21

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Pour moi, il me parait evident et j'en ai fait l'exprerience que les crises paranoides des schizo trouvent une source dans la non réponse à une question.
    Je m'explique, habituellement un homme "normal" se pose toujours un tas de question comme tout à chacun. Quand la Raison ne trouve pas de réponse, elle s'invente un parapluie : la religion, Dieu, les mythes, les croyances aussi ou privilégie une illusion transcendantale.

    Pour le schizo, le pb est plus grave : une question pendant une phase paranoide et pas 1 réponse mais une infinité de réponses. Alors le schizo interprète le monde en fonction d'un paradigme choisi au hasard toujours irrationel. Toutes les autres questions trouveront une réponses dans ce paradigme et il recherchera en permanence un lien avec cette causalité initiale : complot...
    Petit à petit, il s'invente et construit un monde illusoire qui se supperpose sur le réel. Il ajoute alors, par chaque élements de la sensibilité, des apports dans le délire qui le fond basculer dans un monde totalement irréaliste et utopique généralement cauchemardesque au bout d'un moment. Une construction mentale d'un monde imaginaire où comme tout homme, le schizo est le centre d'un monde géocentrique (dont il n'a pas la maitrise mais dont paradoxalement il fixe inconsciemment les règles et les limites). La différence est que ce monde étange et mystérieux est toujours hostile à son créateur qui recherche systématiqument un moyen de le fuire mais n'y parvient car noyé toujours plus par ses propres émotions d'une part et prisonnier d'autre part de l'architecture de ses propres constructions mentales.

    En cours de construction, le sujet peut bifurquer et changer de paradigme alors la crise se renforce car dans le monde précédent il avait ses repères et des règles qui commencaient à comprendre. Or dans le nouveau monde qui s'invente, il oscille entre le bien et le mal, entre le complot et les extraterrestres, le délire prend des formes toujours plus puissantes et l'éloigne toujours plus de la réalité, il doute de ses propres amis et de sa famille, le monde réel qui passe devant lui n'est plus que le théatre d'une jeu de l'esprit où s'affronte demon et autre divinité bref, vous l'aurez compris, j'ai eu moi-même ce genre de crises aigues et j'en tire aujourd'hui quelques expériences qui me maintiennent dans une construction toujours rationelle de l'esprit (je précise que tout homme normal a pour habitude de construire un monde autour de lui mais ce dernier est rationel contrairement à celui du schizophrène et il n'y crée pas les règles, elles viennent de l'extérieur).
    Dernière modification par albius21 ; 12/02/2006 à 14h43.
    Un constat s'impose ; j'observe, je décris, chercher l'erreur

  4. #153
    Rhedae

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Citation Envoyé par skynet06
    les troubles peuvent s'avérés plus terrible encore et conduire a des crise d'ataxie(l'ataxie et une forme d'autisme liée a la schizophrénie)et un blocage relationel totale avec une rupture du contact avec la réalitée ce qui m'est arrivé la premiére fois consécutivement a la consomation de canabis et a travers une allucination dans laquelle je me transcendé a travers la matiére (ce qui fait un certain choc mais je vous decrirez ça si ça vous intérresse).
    Ca m'interesserai que tu nous decrive cette experience transcendante.

    Il m'est arrivé la meme chose que toi ,(l'ataxie) dans mon cas cela est due je pense a mes hallucinations et etats d'extases, que je prenai pour une sorte de manifestation du monde divin . Le monde tel que je le percevai a totalement changé apres mes hallus . Aujourd'hui que je met le mot hallucination et schizophrenie a mon experience ma representation du monde a encore changée ,elle est devenue plus rationelle , plus coherente , plus douloureuse aussi . je pense que la guerrison de cette maladie , passe deja par l'acceptation que c'est une maladie , ce qui n'est pas toujours evident .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  5. #154
    Rhedae

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    @Albius21

    Dans la schizophrenie on peut retrouver tout les mythes , tout les paradigmes possibles de l'humanité .

    Ferdinand Celine nous dit qu'il y a une mince frontiere entre conviction fortes et folie .

    Apres avoir vecu une experience "irationelle", (voir entendre ou ressentir des choses qui n'existe pas ) il est difficile je pense pour le cerveau de réintegrer la realité de facon rationelle et coherente .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  6. #155
    skynet06

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Bonjour à vous tous !
    D'abord,il juste que l'on entend trés souvent dire ce que tu finissais par faire entendre Rhedae,que la guerison passe par l'acceptation de la maladie,cad par la reconnaissance en tant que tel que le sujet est "atteint",sans que cela ne prenne une conotation négétive mais par la bienveillance des soins et des relations qui permettent grace au traitement medicale de sortir,quitter,evacuer definitivement cette soufrance psychologique que tu as décrite parfaitement d'ailleur.

    De plus tout le monde a deja entendu ce precepte taoïste qui demande de qui,entre celui qui le sait et celui qui l'ignore,et le plus conscient de sa folie.
    Comme dit dans starwars,Obiouan Kenobi,"Qui est le plus fou des deux? Celui qui le sait ou celui qui le suit ???
    Car le plus difficile pour moi de cette maladie et de l'admettre et qu'il est plus facile pour la combattre soi même d'en être simplement conscient,ce qui suffis sans rien chercher à boulleversser de sa propre personnalité.
    Etre seulement cappable de se reconnaitre et de s'avouer a soi même ce qui fais de nous ce que l'on est de ce que l'on crois être ou que l'on s'imagine pouvoir devenir permet largement de mesurer les effets dont un individut est victime.

  7. #156
    skynet06

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Maintenant puisqu'il y a des intérréssé je vais rapidement raconter cette experience paranomal qui met arrivée :
    En fait c'est tout con mais j'ai gravement halluciné sur le coup sa ma fais un vrais choc et je suis sur que cela a du me laisser un troma-psychologique élémentaire vus que ce phénomene et si completement a contre courant de la réalitée que je cherche toujours inconsciement a en trouver une explication et que je rejette categoriquement toute explication d'ordre hallucinatoire ou imaginaire.Je n'ais jamais eut d'hallucination d'aucune sorte avant ni apres ça et je suis réfactére a l'idée que ces image qui sont gravé dans ma memoire ais étés inventées par mon ésprit ou qu'elle n'étaient pas "réelle".
    Enfin ce qui c'est passé c'est qu'une nuit,a une periode ou je faisait de l'ataxie et que j'avais l'impression que je pouvais commander des événement exterieur pas la penssé(pcq quand je regardé une jolie fille,au moment ou j'avais envie de deviner sa nuque elle passé sa maine delicatement dans le cheuveux pouir me la devoilé,ou encore de la télépathie je c pas des trucs comme sa !!!)
    donc une nuit je me léve de mon lit pour aller aux toilettes et il y avait dans la chambre une faible lampe donc ,dans la pénombre,au momen,t de saisir la poignée de ma chambre ma main passe a travers cad que l'extrémitée de mes doigts fusionné avec la poignée ce qui produisit une intensse lumiére étincellante qui grandissait tres vite le temps de retirer ma main la lumiére disparut,cela ne dura peut-être qu'une demie seconde.
    Rassurez vous mes doigt en sont sortit intact comme la poignée mais je suis certain que ce phénome doit avoir un rapport avec l'anti-matiére ou d'une intérraction avec un univers parallele identique a la réalitée.
    Il y a bien des hypothése théorique scinetifique possible mais je refuse qu'on me parle d'haluciantion car il est impossible de s'imaginer de telle image dans ce contexte par un esprit humain ou même extraterrsetre bien sur...a moins que mais j'en doute fort ou alors que ce soit mon corps astral ou mon esprit que ce soit lever du lit et que mon corps réelle soit resté endormis et qu'au moment d'interagir par contact direct avec la matiére ces deux entitées existanciel ce soit réaccordé dans la même réalite ... peut-être j'y connais rien moi j c pas mais c plus crédible pour moi qu'une hallucination voila ...
    ... a+ ciao !!

  8. Publicité
  9. #157
    albius21

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Ce genre d'expeirence et très classique et de mon côté, j'étais dans le registre mythe et croyance au debut et puis j'ai dérivé sur les pensées infinies et la télépatie. curieux de construire un délire sur une vision du monde où chque personne est le personnage d'un roaman qu'on invente à mesure.
    Qu'est ce que ces voix? C'est une grande question à laquelle je préfère ne plus essayer de répondre.
    On entend les gens parler dans la tête ou autre chose et on applique ce délire sur la réalité. On entend les pensées des autres mais eux sont ils seulement capables d'entendre les notres, c'est ce que pense le schizophrène en permanence durant ses délires, il est donc naturellement fou. Et si, et si....
    La science atteste qu'il est impossible de projeter des pensées hors du cerveau compte tenu du faible courant emis et pour qu'il ait communication, il est necessaire qu'il ait un emetteur et un recepteur or rien n'atteste de cela donc on ne peux pas admettre l'hypothèse.

    Voila le délire typique, je le dit tout de suite un mélange entre du vécu et du romancé.
    "Dans un métro, je suis assi et j'observe autour de moi les gens rirent et parler entre eux. Je suis seul et j'entends toujours ces voix qui lancent dans la tête et me véhiculent des idées que je refuse d'accepter. Soudain, cette dame en face me regarde fixement et je me demande pourquoi...Puis elle parle avec sa voisine qu'elle ne connait pas, cela me surprend beaucoup, et si tout le monde se connaissait sans que je le sache. Une sorte de conscience collective....Un monde invisible qui serait masqué par la réalité et pourtant je suis là, assi sur le stapontin. Des jeunes lycéens rentrent dans la rame à la station et se mettent à rire. Que se passe-t-il? Je commence à avoir peur, et si les gens pouvait entendre mes pensées, que vais faire, je reste sur monstrapontin mais j'ai peur des autres de ce qu'il peuvent penser de moi...
    Je regarde cette dame devant moi qui me regarde décidément fixement, que me veux elle, je ne sais pas, je me pose de plus en plus de questions et une pensée me dérance en ragardant cette fille, je bloque mes pensées...mais je n'y arrive que moyennement. Alors je trouve un moyen regarder le sol et ne penser qu'au sol. Le voyage est difficle et trop long,..
    Heureusement il ne reste que trois stations et je suis seul chez moi où je serais isolé et personne n'entendra mes pensées.........."
    Voila je continue pas c'est assez rude à écrire. le schizoprène en crise paranoide est vraiment .
    Il doit se soigner et c'est impératif.
    L'art de la schizophrénie (en faisant une allégorie) est d'investir le cerveau en accaparent ses logiques à son profis si bien que le sujet en perd la Raison. Toutefois, s'il parvient à dominer son esprit la maladie disparait et le sujet améliore son cerveau. Pour quelle raison, le schizophère a une imagination débordante, à lui de la maitriser.
    Un constat s'impose ; j'observe, je décris, chercher l'erreur

  10. #158
    Rhedae

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Citation Envoyé par albius21
    Qu'est ce que ces voix? C'est une grande question à laquelle je préfère ne plus essayer de répondre.
    LA medecine y repond assez bien : elles sont duent a l'activation de cellules hypersensibles dans l'aire de l'audition du cerveau (un bug ). Pour les hallucinations visuelle et tactiles c'est la meme chose . Ces phenomenes n'ont rien d'esoteriques .

    Pour la sensation de "vol" de la pensée , c'est tout a fait typique de la schizophrenie .
    Dernière modification par Rhedae ; 13/02/2006 à 12h58.
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  11. #159
    Rhedae

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Citation Envoyé par skynet06
    Il y a bien des hypothése théorique scinetifique possible mais je refuse qu'on me parle d'haluciantion
    Salut ,

    Je suis rester 7 ans sans savoir que mon experience "surnaturelle" etait une hallucination . Ma croyance en dieu ou quelque chose de surnaturel etait inebranlable, mais j'ai fini par accepter que cela n'etait que des hallucinations . Biensur je suis conscient que cela n'est pas facile a accepter . Pour la voix que j'entendai , j'ai meme verifié si il n'y avait personne derriere la porte de ma chambre tellement cette voix semblait venir de l'exterieur et etait tres clairement audible . Elle semblait tout connaitre de moi d'ou cette sensation je crois de "vol" ou "viol" de la pensée .
    Dernière modification par Rhedae ; 13/02/2006 à 13h48.
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  12. #160
    Amon GAIA

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    La notion d'appartenance a longtemps été étudiée par de nombreux sages et philosophes....
    Se prendre pour quelqu'un d'autre n'est-il point se prendre pour un autre "je suis", qui déjà se faisait parler de lui il y a donc très longtemps (YHAVE)....
    Donc les Anciens reconnurent une certaine interaction avec le "je suis". Il faut de ce fait ne pas se mentire à soi-même et savoir ce que l'on est, de notre individualité en "société" jusqu'à notre place dans l'Univers....et faire une partie deu parcours seul à trouver des réponses.

    Quant à ceux qui entendent des voix.....la question est existent-elles ? Et que veulent-elles ? Vous saborder et avoir la parenté de votre descente aux enfers ?
    Une autre question me vient à l'Esprit : comment les Anciens ont-ils prédit l'avenir ? A travers vos sens ?!
    L'étiquette fait de vous un malade, alors que vous êtes d'abord victime et pour certains après dangereux, si vous donnez donc à ces voix ou dimensions cette parenté des pires actes que votre imagination (et la leurs) serait capable de faire faire....et là vous seriez COUPABLE de vos actes........Si vous restez cool vous êtes victimes !

    Les médocs ??? Faites attention, peut-être que vos sociétés ont la même politique que ces voix, c'est à dire la mort de vos neurones et de votre liberté, vous plongeant dans les abîmes d'un légume plus très frais !
    A vous de voir !

  13. #161
    albius21

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    je crois mon cher Amon qu'il faut faire attention, la schizophrénie est bien une maladie et non du mysticisme
    Un constat s'impose ; j'observe, je décris, chercher l'erreur

  14. #162
    kinette

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Bonjour,
    Je soutiens albius dans sa réflexion
    D'ailleurs, une maladie ça se soigne, alors que malheureusement la bêtise...

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  15. Publicité
  16. #163
    Rhedae

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Citation Envoyé par Amon GAIA
    Les médocs ??? Faites attention, peut-être que vos sociétés ont la même politique que ces voix, c'est à dire la mort de vos neurones et de votre liberté, vous plongeant dans les abîmes d'un légume plus très frais !
    A vous de voir !
    Ce que tu dits est ridicule. De quelle liberté parles-tu ;
    ne pas prendre de medicament et s'enfoncer dans des croyances irrationelles ? Ton discours est totalement subversif, et je ne pense pas qu'il soit d'une grande aide pour les schizophrenes qui tomberont sur cette discution . Moi aussi j'ai eu du mal a "avaler la pillule" , a accepter que j'etait malade , je pensai que cette pillule etait le diable. Aujourd'hui que je suis stabilisé , je remercie la neuroscience de m'avoir rendu un raisonement a peu pret coherent , ce qui ne semble pas etre ton cas .
    Dernière modification par Rhedae ; 14/02/2006 à 12h00.
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  17. #164
    Pierre de Québec

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Citation Envoyé par Amon GAIA
    Les médocs ??? Faites attention, peut-être que vos sociétés ont la même politique que ces voix, c'est à dire la mort de vos neurones et de votre liberté, vous plongeant dans les abîmes d'un légume plus très frais !
    A vous de voir !
    Affirmation gratuite que je vous invite fortement à ne plus reconduire sur FSG.
    Aux limites du monde des faits, le philosophe a trouvé celui des idées. (Karl Jasper)

  18. #165
    Rhedae

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    salut ,

    Citation Envoyé par amon gaia
    Quant à ceux qui entendent des voix.....la question est existent-elles ? Et que veulent-elles ? Vous saborder et avoir la parenté de votre descente aux enfers ?
    Oui les voix se manifestent sans exister dans le reel , elles sont la manifestation parcellaire de l'inconscient , mais en aucun cas elles viennent de l'exterieur (c'est prouvé scientifiquement ) . L'hallucination est un reve eveillé en quelque sorte et non la realité . C'est ce qui est difficile a admettre pour un schizophrene . Je crois la guerrison passe en premier lieu par la demystification de ces experiences "metaphysique". C'est mon avis personel . Cela dit ce n'est si facile de raisonner un schizophrene tant que les hallucinations sont interpreter comme phenomene parranormal .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  19. #166
    albius21

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Du même avis bien sûr,

    la "guerison" arrive quand on admet sa maladie.
    Un constat s'impose ; j'observe, je décris, chercher l'erreur

  20. #167
    albius21

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    pour en revenir au thème initial. Stigmatiser les schizo.
    Ayant rencontrer une personne tout à fait charmante et bien sous tout rapport et schizo comme moi (c'était la première confrontation avec un autre malade), je peux commencer à élargir un peu ma vision sans bien sûr pourvoir généraliser. D'une poignée d'exemples on ne parvient jamais à extraire de lois ni même d'une quantités de cas.
    Enfin, je m'avancerais simplement en disant que le schizo est un être plutôt raisonnable et de plus en plus raisonnable avec la medecine et qu'il a cette faculté quand il a atteint une stabilité de dépasser dans bien des domaines les personnes normales. D'ou cette fameuse question posée sur le forum de schizo qui me parait ridicule tant elle ne mérite pas de developpement ; le schizo est-il plus intelligent que la normale (question recurrente et il me semble inutile).
    Combien de type de schizo-a-t-on?
    sans aller en profondeur je serais tenté de dire trois types :
    1) les bien portants
    2) les délirants soignables
    3) les delirants patologiques

    1) Ceux qui ont un esprit au dessus de la norme mais peuvent sous certaines conditions devenir psychotiques
    (crises rares et fugaces)

    2) Les delirants soignables sont les biens portant en crise

    3) Les cas patologiques (très rares et de plus en plus rares) necessitent probablement un traitement adapté et peut être pour des cas exceptionnels une hospitalisation intensive.

    Donc pour repondre à la question initiale
    schizo à stigmatiser d'une manière gérénral non mais certains cas necessitent sous certaines conditions a priori un lourd traitement et une longue hospitalisation (6 mois, 1 ans...).
    Dernière modification par albius21 ; 24/03/2006 à 18h50.
    Un constat s'impose ; j'observe, je décris, chercher l'erreur

  21. #168
    Rhedae

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Salut Albius21,

    D'apres mes connaissances , les schizophrenes sont divisés effectivement en trois groupes :

    1/3 paucisymptomatiques (tres peu de symptome, c'est a dire guerris)

    1/3 stables (avec toute fois des risques de rechuttes )

    1/3 malades (incoherents, idées delirante , etc ... )
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  22. Publicité
  23. #169
    albius21

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Merci pour ces renseignements.
    Donc certainement bc de stables et un peu de paucisymptomatiques et 1/3 de malades. Non
    Dernière modification par albius21 ; 31/03/2006 à 09h13.
    Un constat s'impose ; j'observe, je décris, chercher l'erreur

  24. #170
    jacktbold

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Je suis un éducateur spécialisé. Mon travail consiste depuis 7 ans à réadapter des personnes atteintes de schizophrénie en milieu naturel. Ma clientèle est spécifiquement des cas dit sévère et persistant de cette maladie.
    Je travail au sein d'une équipe qui applique la vision PACT (programme off assertive treatement) un model Américain qui prône une approche biop, psycho, sociale de la réadaptation. Et notre pire ennemi est la stigmatisation des personnes atteintes de cette maladie. Les affirmations de rhedea sont, à mon sens véridique.
    En trente ans de travail en psychiatrie, en milieu fermé et ouvert, J'eu à faire face à une multitude d'agressions. Mais je dois dire qu'elles ont été perpétuées beaucoup plus souvent par des personnes atteintes d'autres maladies psychiatriques que par des personnes schizophrènes. Ne parlons ici que des maladies d'état limite (border line) ou de psyco/maniaco/dépressifs, ou aussi lier à l'axe 2 du dsm4 allant du trouble de caractères aux personnes antisociales.
    Les personnes schizophrènes agressives son souvent des malades sous-médiquéent et qui ont une perception altérée de la réalité. Il posent des gestes par peur et se voient souvent en état de légitime défenses dans leurs actions.
    Hors, J'abonde dans le sens que la violence n'est pas et ne sera jamais une maladie. Mais un choix de résolution de problèmes dans une attitude irresponsable par des personnes qui veulent prendre le contrôle d'une situation à leur avantage. (N.B.: J'ai aussi été coordonnateur dans un milieux intensif pour hommes violent.)
    Donc, je précise.
    Depuis les sept dernières années 95% de nos clients ont été stabilisé dans leurs symptômes et une majorité on puent se construire une vie dans leur milieu naturel. Ils ont aussi établis et/ou renoué des contacts sociaux stables avec leurs familles et avec des personnes non malades dans des milieux naturels non protéger, certains ont ou sont en voie d'avoir un travail compétitif. Dans le 5% restant, certains sont de nouveaux arrivants dans le programmes et n'ont pas agit de violence envers les autres. Certain aussi, bien sur, sont en résistance au programmes mais n'ont pas agit de violences non plus. Une infimes minorité 1% environ, ont agit de la violence envers d'autre citoyens.
    Il s'agit souvent de cas de double morbidité soit,schizophrénie ou la maladie a été diagnostiqué là ou existait déjà un ou des traits de trouble de caractères ou antisociaux révélé dans le passé.

  25. #171
    invite73192618

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Merci pour ton témoignage, et bienvenue sur le forum

  26. #172
    Rhedae

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Bonjour jacktbold,

    Merci pour ton message. Il eclairera certainement la lanterne de ceux qui doute encore sur le sujet de la violence. PAr contre peut-tu nous expliquer ce qu'est l'axe 2 du dsm4 ?
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  27. #173
    jacktbold

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Citation Envoyé par Rhedae
    Bonjour jacktbold,

    Merci pour ton message. Il eclairera certainement la lanterne de ceux qui doute encore sur le sujet de la violence. PAr contre peut-tu nous expliquer ce qu'est l'axe 2 du dsm4 ?
    Bonsoir,
    Le dsm4 est la bible diagnostique de la psychiatrie (Du moins en Amérique du nord). Le livre de référence pour les définis. Il est divisé selon quatre axes de références.

    A l'axe deux, il est questions des troubles de comportement et des traits de caractères antisociaux. Et je le répète la violence n'y est jamais située comme un diagnostique.
    Merci de votre accueil.

  28. #174
    nayx

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Salut à tous(tes), j'arrive sur le tard dans cette discussion.

    Les discussions et témoignages sont vraiment intéressants et j'ai pris la peine de lire les quelques dix pages de ce post. Je pense en avoir appris plus sur la nature des symptômes de cette maladie en 10 pages qu'en deux semaines de stage auprès d'autistes, de pervers et de schyzophrènes en HPS.

    Il est évoqué dans un des premier post, la puissance des hallucinations, et le témoignage de Skynet06 (page 9) est à cet égard une illustration particulièrement éloquente. N'étant moi-même ni patient, ni client, ni soignant, mais artiste, j'ai pu faire l'expérience de la prise de LSD, et les sensations évoquées correspondent en tout point avec ce que j'avais pu ressentir.

    J'ai pu constater que le cerveau était capable de produire des sensations tout à fait réelles et incroyables, moi-même l'ayant vécu dans un état d'excitation et de confusion totale, alors que d'apparence (selon mes copains "chaperons" qui m'accompagnait) j'étais totalement aphasique, hébété.
    Sauf les hallucinations auditives, je me souviens surtout de sensations de mélange des sens : odeur d'un son, forme d'une couleur, toucher d'une odeur, perte de notion du temps... Le tout de façon très réaliste et même une capacité dans certains cas de pouvoir contrôler mes hallucinations. Ayant été dans un champ et voyant des blés se coucher sous la force du vent, sentant son souffle, voyant les éclairs des orages aux couleurs arc-en-ciel et les nuages filer à une vitesse incroyable, j'étais étonné qu'un ami me raconte le lendemain qu'il faisait beau et que j'étais simplement dans son petit jardin... Celà m'a semblé incroyable.

    Quant au "retour" il pouvait être cause de grandes anxiétés quand je me demandais si à un moment ça allait s'arrêter (durée du "trip" d'une 20aine d'heure parfois, 3 jours pour s'en remettre, une semaine pour évacuer toute sensation, 3 mois pour ne plus ressentir de "remontée" d'acide).

    Grâce à ses expérience j'ai pu touché du bout du doigt ce qu'on appelle la folie, et sachant de loin ce que cela comporte comme troubles et altérations du jugement je tire mon chapeau à la fois à la médecine et aux patients qui veulent tous faire face à ce difficile problème, comment ne pas succomber à cet état hors de la réalité et tellement plaisant.
    H. Michaux décrit avec talent des états de conscience modifiées dans lesquels j'ai pu reconnaitre certaines expériences.

    merci aux témoignages de ce post, cela me permet de mieux voir les nombreuses facettes inhérantes à la pathologie schyzophrène.

  29. Publicité
  30. #175
    jacktbold

    Post Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    -Je viens de lire un article que j'ai trouvé très interessant sur la perception de la différence comportementale dans nos sociétés.
    Si ça vous interesse.

    http://www.newropeans-magazine.org/i...4619&Itemid=88

  31. #176
    Rhedae

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Salut jacktbold,

    Merci pour le lien .
    C'est vrai qu'il y a une dimention sociétale à la definition de la maladie mentale . Un sadou (escete indou), par exemple serait juger malade mental en occident, alors qu'en Inde tout le monde trouve ca normal. La normalité c'est une notion culturelle.

    Cela dit cela souleve des questions philosophiques sur la notion de normalité, et pas vraiment sur la notion de maladie psychique qui est une decouverte scientifique. Dans les schizophrénies , il y a des symptomes et des souffrances qui peuvent etre soignés. Donc on peut reélement parler de pathologie .

    Le monde est totalement schizophrene et délirant . MAis ca nous parrait normal . Peut etre que parce que cela nous parrait normal , nous sommes nous meme pathologique ?
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  32. #177
    jacktbold

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Bonsoir,
    De toute façon, à mon avis, la stigmatisation demeurera toujours une erreur et cela que l'on parle de quelque "anomalie" que ce soit.
    Que l'on considère ces divergences dans la généralisation de la constante sociale comme des sujets d'étude c'est bien, que l'on en face des bouc émissaire de notre difficulté à accepter que tout n'est pas "parfait" et que donc je peut ne pas l'être, en est une autre et qui tient de la paranoïa.

  33. #178
    MCPN20

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Bonjour,

    Je suis le père de jumeaux monozygotes et mes deux fils sont dans cette "maladie" la schizophrénie.

    L'un est "positif" en psychose hallucinatoire auditive et visuelle et est en "maladie" depuis 20 années dont 10 à refuser tout prise en charge médicale, croyant être par ses perceptions l'élu de Dieu, lequel lui donnait des ordres et sa mission était de "purifier le monde". Dix années de descente jusqu'au clash (avec deux tentatives de suicide)...

    Mon "second", lui est "négatif" et son entrée dans la maladie (décompensation) est plus récente donc pas d'hallucinations seulement en totale mysticité et adepte d'une secte classée apocalyptique dans le rapport gouvernemental. Actuellement, après aussi une tentative de suicide, il fonctionne au Zyprexa
    (Ce qui est ce qui est indiqué sur la notice pharmaceutique : «... est utilisé pour traiter une maladie qui s’accompagne de symptômes tels que entendre, voir et sentir des choses qui n’existent pas, avoir des croyances erronées... »)

    Le mystique, on baigne dedans et ma vision sur cette maladie -plutôt dérangeante- est accessible sur mon site :
    ### merci d'indiquer votre site dans votre profil /Jiav

    Maurice Champion.
    C'est quoi la vie?
    Cordialement.
    Dernière modification par Jiav ; 16/11/2006 à 02h02.

  34. #179
    jacktbold

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Citation Envoyé par MCPN20 Voir le message
    Bonjour,

    Je suis le père de jumeaux monozygotes et mes deux fils sont dans cette "maladie" la schizophrénie.

    L'un est "positif" en psychose hallucinatoire auditive et visuelle et est en "maladie" depuis 20 années dont 10 à refuser tout prise en charge médicale, croyant être par ses perceptions l'élu de Dieu, lequel lui donnait des ordres et sa mission était de "purifier le monde". Dix années de descente jusqu'au clash (avec deux tentatives de suicide)...

    Mon "second", lui est "négatif" et son entrée dans la maladie (décompensation) est plus récente donc pas d'hallucinations seulement en totale mysticité et adepte d'une secte classée apocalyptique dans le rapport gouvernemental. Actuellement, après aussi une tentative de suicide, il fonctionne au Zyprexa
    (Ce qui est ce qui est indiqué sur la notice pharmaceutique : «... est utilisé pour traiter une maladie qui s’accompagne de symptômes tels que entendre, voir et sentir des choses qui n’existent pas, avoir des croyances erronées... »)

    Le mystique, on baigne dedans et ma vision sur cette maladie -plutôt dérangeante- est accessible sur mon site :
    ### merci d'indiquer votre site dans votre profil /Jiav

    Maurice Champion.
    C'est quoi la vie?
    Cordialement.
    Je ne comprends pas ce que la mystique vient faire dans ce débat. Nous parlons d'une maladie mentale qui perturbe fortement la vie d'une grande quantité de personnes. J'y inclus les personnes atteintes et ses proches. La stigmatisation ne sert qua rendre ces personnes plus malheureuse et nous privé de services qu'ils seraient heureux de rendre à la société. Si seulement cette société voulait bien cesser de les regarder avec la peur et de voir au delà des différences.

  35. #180
    jacktbold

    Re : Doit-on stigmatiser les schizophrènes ?

    Excusé moi, j'ai oublier les formule de politesse.
    Bonsoir

Page 6 sur 9 PremièrePremière 6 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Enseignement sup : Doit-on supprimer les prépas ?
    Par Yoyo dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 80
    Dernier message: 05/02/2012, 15h26
  2. Qui Doit Payer Les Reparations De Chauffage
    Par saispasalors dans le forum Dépannage
    Réponses: 1
    Dernier message: 11/11/2006, 14h56
  3. Scan oneline peut-on ou doit-on les faire souvent
    Par roro123 dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 4
    Dernier message: 05/05/2006, 07h09
  4. Schizophrènes de tous les pays, unissez-vous !
    Par Tenacatita dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 27
    Dernier message: 08/03/2006, 18h05