Répondre à la discussion
Page 3 sur 4 PremièrePremière 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 92

Expérience hydroaccumulation et chaudière bûche



  1. #61
    pfongue

    Re : Expérience hydroaccumulation et chaudière bûche


    ------

    bonjour,
    merci pour ton support. 6 mois d attente mais le résultat en valait la peine !
    le bruleur a déjà été changé une fois, au bout de 15 jours apres l instal, moyen.
    pour cette fois, c est soit disant une poussiere de pelet qui se serait glissée dans une piece qui bloque le bruleur au delà de 95°C. pas convaincu.
    encore une fois l absence de support de Morvan ne m encourage pas à promouvoir leurs chaudieres.
    pour le bois, tout le monde autour de moi n y crois pas. l'instalateur a vu de ses yeux. du bois sec dans un corps de chauffe froid prend puis s etouffe. à l inverse avec un ballon et une chaudiere à 70°, le bois maintient et chauffe parfois même le ballon.

    vos idées sont les bienvenues
    à bientot
    benjamin

    -----

  2. Publicité
  3. #62
    gigoto

    Re : Expérience hydroaccumulation et chaudière bûche

    bonjour à tous,

    je suis toujours à la recherche d'une chaudière bois pour remplacer la mienne, et je souhaite savoir, si une chaudière du type wiessmann vitolino 100s de 18kw a combustion inversé, chambre de combustion de 100l et volume d'eau dans la chaudière de 100l, est capable de chauffer quelle volume de ballon tampon ?
    merci pour tout,

  4. #63
    rem67

    Re : Expérience hydroaccumulation et chaudière bûche

    bonjour,

    @gigoto

    Pour un foyer chaudière de 100 l je te conseille , si place et budget vont avec, de mettre env. 1500/2000 L ( = 20 x volume du foyer ) de ballon stockage.
    Mais tout dépend aussi des déperditions de ta maison : si en hiver toute l'énergie dégagée par la chaudière passe directement au chauffage et à l'ECS il n'y aura forcément plus rien pour remplir le ballon. Par contre en intersaison les 2000 L permettront d'absorber un feu complet sans risquer de surchauffe et après de restituer au fur et à mesure .
    Donne tes déperditions ( consommations précédentes ) pour voir plus clair.

    REM

  5. #64
    pfongue

    Re : Expérience hydroaccumulation et chaudière bûche

    bonjour,
    merci pour ton retour.
    j ai acheté sur le devis 2 ballons tampons mais compte tenu des difficultés rencontrées, l installateur a choisi d en supprimer un définitivement car son branchement désorganiserai le schema hydraulique.
    je suis contraint de rester sur 500l
    par contre, niveau isolation, elle est moyenne mais acceptable. tout est isolé (double vitrage, murs plafond et toit) mais a 15ans. ca ne justifie pas une déperdition
    je consommais 800 kg de propane avant la chaudiere bois pour la cuisine chauffage et ECS
    le probleme est tout autre, le bois n apporte pas de calories si la chaudiere n est pas chaude, s etouffe et s eteint alors que le bois est sec et le foyer largement alimenté en air.
    benjamin

  6. #65
    gigoto

    Re : Expérience hydroaccumulation et chaudière bûche

    re bonjour,

    concernant ma maison, 110m², toiture pas isolé, faux plafond 2.7m en brique suspendu avec en vide de 25cm puis plancher en bois pour le grenier(je dois isoler se vide), j'ai isolé les murs non isolé avec du liège de 40mm, et les fenêtre sont avec sur vitrage(je ne sent pas d'air froid à ce niveau là), j'ai 11 radiateur fonte et j'ai fait un mur chauffant pour le salon(en attente de branchement, mais basse température car les tuyaux en per multicouche sont couvert d'un mélange de terre et platre que j'ai coulé entre le placo et le murs).
    Actuellement chaudière chappé bois charbon de 1966, pour 27kw(je pense que c'est pour le charbon). Une fois la maison à tempèrature 19°-20° que je maintiens avec la chaudière en continus, cad que je met du bois toutes les trois heures(petit chargement), la chaudière est réglé sur 70-75° et le clapet d'air est presque fermé, le feux mouronne.
    Si on prend le cas d'hier soir, j'ai fait mon dernier chargement vers 23h et 20.5°, et je ne me suis pas relevé cette nuit pour en remettre, du coup ce matin18.5°, et à 16h il y avais plus que 16.5°.
    A cette température 16-17, c'est largement suportable car on n'a pas la sensation de froid, mais il faut un pull quand meme.
    Voilà, j'espère que ces éléments peuvent d'aider à m'aider.
    cdt,

  7. #66
    rem67

    Re : Expérience hydroaccumulation et chaudière bûche

    @gigoto

    La chaudière de 18 kw de viessmann sera limite pour chauffer ta maison , et si elle y arrive , il n'y aura plus aucune réserve pour remplir les ballons de stockage ( en hiver ). Pour bien fonctionner en hydroaccumulation il faut " surdimmensioner " la chaudière et y mettre des ballons de stockage en conséquence. Ceci te permettra de ne faire que 1 à 2 remplissages par jour.
    Par contre , je te conseille d'améliorer l'isolation , le minimum et plus urgent étant le toit . De cette façcon tu pourras t'en sortir avec une chaudière de 18 kw. Et si tu prends un peu plus grand, tu auras une bien meilleure autonomie.
    Pour être vraiment précis il faudrait connaitre la quantité de bois brulée / an.

    @pfongue

    Ton système de rehausse de la T° de retour est à revoir. Sur ton dernier schéma ce n'est pas bon.
    Tu as déconnecté le 2 ème ballon je pense sans raison. L'installation fonctionnera pareil avec 1 ballon ou 3 ballons, sauf que dans le dernier cas ils ne seront jamais remplis. Mettre les ballons en série est comme si on mettait le ballon 1 sur le ballon 2, le fonctionnement sera absolument le même qu'avec un ballon.
    Avec le lien http://www.brennholzhandel-braehler.de/downloads/3.pdf tu trouveras des schémas ( langue allemand, mais les dessins sont clairs ) pour te guider sur le recyclage ainsi que branchements divers. Montres les à ton chauffagiste.

    REM

  8. Publicité
  9. #67
    gigoto

    Re : Expérience hydroaccumulation et chaudière bûche

    merci pour la réponse,
    c'est un peu ce que je pense, elle manque un peu de puissance pour des température négatives. Pour l'isolation du faux plafond, c'est prévu.
    Pour le moment, j'ai brulé 9.5 stères(dont trois très humide, les buches à plat, la chaudière ramait pour monter en température, et alors j'ai trouvé une astuce, je mettais une buche à plat sur un coté et les autres debout dessus, alors là les buches s'emflamaient la chaudière montait en température).
    Si on prend la température extérieur d'aujourd'hui 6.5° je n'ai pas besoin de beaucoup de puissance.
    J'ai réussis à avoir le prix de cette chaudière :4100€ ht.
    J'attends le devis pour une guntamatic synchro 31 kw, mais pour moi c'est hors budget.
    Après, il y avait la vigas, mais pas un seul chauffagiste ne veut l'installer.
    J'aurais voulu profiter des 40% de credit d'impôts encore possible jusqu'à la fin de l'année.

  10. #68
    gigoto

    Re : Expérience hydroaccumulation et chaudière bûche

    Autre chose,

    ce soir, température ext 3-4° pas très froid(en campagne autour du Mans), J'ai tourné la vanne trois voie qui offre un retour vers le bas de la chaudière en ce mélangeant avec le retour radiateur sur 5 et qui correspond à la tempèrature de 50° que j'ai sur un thermomêtre de contact fixé sur le tuyau départ circuit radiateur après le circulateur, j'ai réglé la chaudière sur 70, et elle tourne au ralentis depuis 19h. entre 65° et 70°.
    Je reviens donc sur les performance de ma chaudière chappé de 1966 qui doit avoir un rendement de 50% à 60%, donc 27kw au charbon c'est égale à environ 25kw au bois? donc rendement = entre 12.5 et 15kw
    La chaudière wiessmann vitoligno 100s de 18kw rendement 88% soit 15.84%.
    Si je ne me trompe pas, on utilise 100% de son rendement si je fais tourné ma chaudière à 85° (qui envoie de l'eau à plus de 70° dans mes radiateur, ça ne sert à rien, nous sommes d'accord), actuellement elle est réglée sur 70° donc elle est à 82% de son rendement soit 10.25kw.
    si j'ai 100% de 18kw soit 15.84kw(avec la wiessmann) à 85° donc j'ai un bonnus de 5.59kw par rapport à la mienne, est ce correcte ? et cela suffit il pour charger un ballon tampon et de combien de litre.
    Et autre question, un volume de chargement bois de 100l chargé à 100% soit à 85l en comptant les pertes de remplissage avec 18kw(15.84kw) combien de temps dure la combustion?
    j'espère que vous m'avez compris.
    cdt,

  11. #69
    jego

    Re : Expérience hydroaccumulation et chaudière bûche

    Bonsoir à tous

    Pfongue
    Il est dommage que tu te passes du confort apporté par le deuxième ballon, il n'y a aucune raison que ça ne fonctionne pas s'il est monté correctement, c'est à dire pas comme sur le tout premier schéma, mais "collé" au premier, avec les deux tubes qui entrent (venant du premier ballon) et deux tubes qui sortent vers l'installation, il se comporteront, à eux deux, exactement comme un ballon de 1000l. Une plus grosse capacté ne peut apporter que du confort et plus de souplesse ...
    D'autres devraient pouvoir confirmer.
    Longue vie à ta chaudière ...

  12. #70
    gigoto

    Re : Expérience hydroaccumulation et chaudière bûche

    Bonjour,

    Autre remarque : une chaudière type vigas, wiessmann ou autre à gazéification,quelque soit sa puissance, avec un ballon, mais priorité radiateur, donc régule de retour mini de 60-65° dans la chaudière, si on lui demande 85°, elle devrait être capable de sortir de l'eau à 85° vers les radiateurs?
    Par contre si la maison est grande et avec des déperditions le retour est froid 35°? et l'eau circule moins vite dans la chaudière puisque qu'elle doit rentrer à 60-65°, pour être de nouveau être rechauffer à 85°.
    Pour conclure, si la chaudière est trop faible en puissance, elle sera capable d'envoyer de l'eau à 85°, mais pas en quantité suffissante pour tout les radiateurs, donc il n'en reste plus pour le ballon, mais si la chaudière est plus puissante, elle est capable de débité de l'eau à 85° à une vitesse supèrieur.
    Est ce que mon résonnement est bon?

    cdt

  13. #71
    DeltaX

    Re : Expérience hydroaccumulation et chaudière bûche

    gigoto,
    raisonnement exact. Donc, choisir un peu de sur puissance qui sera facilement absorbée par le (les) ballon.(s). Ce qui te ramène en plein sur le post de Rem67 ( que je salue au passage. )concernant la puissance, et le volume d'hydro. associé.

  14. #72
    gigoto

    Re : Expérience hydroaccumulation et chaudière bûche

    oui merci, une puissance supérieur serait mieux.
    cdt, gigoto

  15. Publicité
  16. #73
    djangoe

    Re : Expérience hydroaccumulation et chaudière bûche

    Citation Envoyé par gigoto Voir le message
    oui merci, une puissance supérieur serait mieux.
    cdt, gigoto
    Salut gigoto,
    je suis contre le fait de surdimensionner ta chaudière.
    Si tu lis mes posts,tu verras que j'ai une maison de 350m2 habitables située dans le nord (Belgique) et que ma vigas 25kw suffit amplement pour 21° partout avec - 10° dehors.
    Ma maison est en pierres du pays (mauvais isolant), nouveau châssis double vitrage et grenier (enfin isolé).
    Consommation : 25 stères/an et 780 l de fioul (ecs en été et un peu de chauffage inter saison).
    Je précise que 25 stères = chaudière + deux feux ouverts et un poele à bois.
    Je n'ai pas d'hydro car la demande importante de t° en hiver pour une chaudière calculée "juste" l'empêche de tourner régulièrement au ralenti.
    Pour l'entre-saison, j'utilise mon poêle à bois (14kw) et les feux ouverts (juste pour l'agrément,... puis je ne voudrais pas me faire lyncher.... lol).
    Il n'est pas impossible que j'installe un jour des ballons (2500/3000 litres, pour un volume de chargement de 120 litres) essentiellement pour la souplesse d'utilisation en intersaison et me passer définitivement de fioul.(ecs par panneaux solaires l'été)
    Mais il y a des priorités, je viens d'installer pour 30000 euro de panneaux photovoltaïques.
    Je précise qu'avant d'installer ma vigas, il me fallait 4 à 5000 litres de fioul + environ 10 stères de bois

  17. #74
    gigoto

    Re : Expérience hydroaccumulation et chaudière bûche

    La puissance c'etait par rapport au 18kw de la vitoligno pour rapport au 31kw de la vigas, capable de charger un ballon de 1500-2000l, même en hivers en chauffant les radiateurs en même temps. Avec 18kw je chauffe les radiateurs, un peu le ballon, donc rechercher plusieurs fois.
    Mais après recherche, j'ai trouver la vitoligno existait en 25-30 et plus, mais peut être pas pour la France.
    cdt, gigoto

  18. #75
    Ulyssesourd

    Re : Expérience hydroaccumulation et chaudière bûche

    Citation Envoyé par djangoe Voir le message
    je suis contre le fait de surdimensionner ta chaudière.
    Non je ne suis pas d'accord avec toi...Je te signale que le fait de faire tourner la chaudière à plein régime tout le temps nous fait économiser du bois (d'ailleurs je t'ai envoyé un MP)

    A+
    L'énergie la moins chère est celle que l'on ne consomme pas.

  19. #76
    djangoe

    Re : Expérience hydroaccumulation et chaudière bûche

    Ulysse,
    je t'ai bien compris !
    Tu as raison qu'une chaudière qui tourne a plein régime est plus économique. Ma chaudière ne disposant pas (pas encore) de ballon tourne forcement plus a plein régime qu'une plus puissante ou bien je me trompe?
    Explique moi l'avantage de surdimensionner une chaudière ?

  20. #77
    djangoe

    Re : Expérience hydroaccumulation et chaudière bûche

    Mettons nous d'accord, globalement je ne conteste pas le bien fondé de l'hydroaccumulation, je suis même convaincu que c'est plus économique et plus écologique.
    Mais il y a aussi le budget. J'ai du faire des choix (notamment mes panneaux tout recemment).
    Considérant que je n'utilise la vigas qu'en dessous de 10° (donc que la demande est importante) que pour l'entre saison j'ai mes autres chauffages à bois, que ma citerne est pleine à ras bord de 4500 l de fioul (ecs en été), je pense encore attendre un peu avant d'investir dans des ballons.

    D'après toi, Ulysse, dans mon cas, quelle quantité d'hydro serait idéalle et pour quel coût?

    Par rapport à mes 25 stères pour 350m2 habitables, quelle sera mon économie en bois?
    Durée d'amortissement ?
    Merci

  21. #78
    Ulyssesourd

    Re : Expérience hydroaccumulation et chaudière bûche

    Je suis d'accord et pas d'accord à la fois...

    1) le fait de SOUS dimensionner permet de faire fonctionner la chaudière à plein régime quand il fait assez froid, mais comment va t on faire s'il fait encore et encore plus froid...elle ne suffit plus.

    2) Le fait de SUR dimensionner occasionne des pollutions inévitables car le feu va plus souvent couver que de bruler à fond mais peut chauffer sans probleme par temps très froid.

    3) Le fait de mettre des ballons avec une chaudière SOUS dimensionnée entraine une combustion optimale toute l'année mais peut parfois pas completer tout le chauffage par temps très froid dans ce cas les ballons sont inutiles mais indispensables en inter-saison. Et aussi permet de faire fonctionner la chaudière BOIS toute l'année (ECS) que dans 1),2) c'est impossible.

    4) Le fait de mettre des ballons avec une chaudière SUR-dimensionnée entraine une combustion optimale toute l'année et peut chauffer la maison par temps très froid ou temps doux, dans ce cas les ballons sont indispensables pour compenser la sous demande. Et aussi permet de faire fonctionner la chaudière BOIS toute l'année (ECS) que dans 1),2) c'est impossible.

    Lequel tu prefères? 1, 2 3 ou 4?

    Moi ? le 4 !! et le SUR-dimensionnement dépend du volume du foyer et la depertition de la maison + le volume des ballons mais la SURPUISSANCE réduit le temps d'accumulation des ballon alors une SOUSPUISSANCE ne permet pas de remplir les ballons et chauffe rla maison en un seul chargement. Si on a une 25kW et 350m², inutile de mettre un gros volume d'accumulation sauf si on accepte de recharger plusieurs fois par jours....

    A+
    L'énergie la moins chère est celle que l'on ne consomme pas.

  22. Publicité
  23. #79
    Ulyssesourd

    Re : Expérience hydroaccumulation et chaudière bûche

    Citation Envoyé par djangoe Voir le message
    D'après toi, Ulysse, dans mon cas, quelle quantité d'hydro serait idéalle et pour quel coût?
    Par rapport à mes 25 stères pour 350m2 habitables, quelle sera mon économie en bois?
    Durée d'amortissement ?
    Merci
    Quelle température maximale as tu dans les radiateurs ?
    Une vigas 25kW a 120L donc 65kg de bois = 200kWh en tenant compte du rendement.

    Donc SANS chauffage, il faut que tu calcules comme suit :

    200.000Wh / 50 (=T°Maxi 90°C - mini= 40°) / 1.186 = 3300L

    Tu peux mettre moins de volume mais en faisant attention à ne pas trop remplir le foyer...

    En plein hiver tu ne feras pas trop attention aux ballons car cela s'accumulera jamais à fond (sauf chauffage coupé), cela se remplit plus ou moins en fonction de la T° extérieure.

    Parfois je ferme les ballons la première heure pour chauffer la maison beaucoup plus rapidement...Et par temps assez froid je régule le débit du retour du ballon...pour limiter les yoyos de la température de la chaudière...

    A+
    L'énergie la moins chère est celle que l'on ne consomme pas.

  24. #80
    mat49

    Bonsoir,
    Avec une VIGAS 25, 3300 litres en ballon, ça me semble un peu trop important. La combustion complète dure 5,1 heures avec du hêtre et 3250 litre d'eau chauffée. Mais je pense qu'il faut compter de chauffer la maison pendant ces 5 heures donc avec un ballon de 2000litres avec l'ECS de 200 litres ou plus pour l'ECS doit être déjà assez suffisant. Mais ce n'est qu'un avis.
    IL y la fiche technique
    A+
    Mat

  25. #81
    Ulyssesourd

    Re : Expérience hydroaccumulation et chaudière bûche

    Oui mat49 je suis d'accord avec toi mais comment fais tu avec une NON demande en chauffage ? Comment va t-on evacuer l'energie restante dans la chaudière? Il vaut mieux prendre un volume par rapport du volume du foyer SANS chauffage qu'avec ... sinon faire attention aux conditions météo pour savoir combien de kg mettre dans la chaudière (c'est que je fais...pas convaincant...) Ce n'est pas grave si en hiver et avec chauffage les ballons ne sont remplis qu'à 75% mais c'est grave que s'ils sont remplis qu'à 25% en plein hiver...ou il reste encore du bois dans la chaudière et ballons saturés à 100%...
    A+
    L'énergie la moins chère est celle que l'on ne consomme pas.

  26. #82
    nours62

    Re : Expérience hydroaccumulation et chaudière bûche

    Je ne suis pas non plus un fan du surdimensionnement, tout simplement parce que c'est budgetivore et que je crois que cet argent serait mieux placé dans d'autres postes (isolation, potager, aménagements divers ou carambars selon les goûts de chacun).
    Mais soyons clair, il faut distinguer dans l'hydroaccumulation le volume qui relève du tampon (qui est nécessaire pour faire fonctionner à fond la chaudière) et le volume supplémentaire qui relève d'un élément de confort permettant d'avoir à charger moins souvent la bête.
    Dans ce cas là on surdimensionne la chaudière, les ballons d'accumulation et bien sûr aussi l'ECS parce que sinon il faudrait bien refaire du feu ou avoir recours à une autre source d'énergie pour l'eau chaude.

    La règle de dimensionnement du tampon souvent donnée ici me parait un peu excessive, le foyer n'étant jamais réellement rempli compte tenu de la forme des bûches… et surtout il ne tient pas compte de l'intervention humaine qui permet à chacun de réfléchir et d'adapter son chargement (80, 60 ou pourquoi pas 50% du foyer) en fonction des conditions meteo (demande chauffage) et de son volume tampon ou eventuellement ECS.
    Raisonner sur le dimensionnement de l'accumulation en postulant la non demande de chauffage est théoriquement juste et sécurisant, mais en pratique en non demande de chauffage il n'y a pas lieu d'avoir une chaudière.
    Le surdimensionnement en puissance et en volume foyer offre uniquement du confort supplémentaire ( et c'est déjà beaucoup puisque moins de chargements) mais il n'est pas source d'économie supplémentaires par rapport à une installation juste dimensionnée avec tampon, au contraire, puisque le stockage de l'eau va immanquablement subir des déperditions (plus ou moins selon l'isolation).
    La fonction de la chaudière n'est plus alors directement le chauffage de la maison mais celui d'un volume d'hydroaccumulation dans lequel personne à ma connaissance n'habite.

    Après, à chacun de faire ses choix, en fonction de ses moyens financiers (c'est quand même le premier obstacle), de la place dont il dispose (c'est encombrant ces ballons) et du confort qu'il souhaite.

    Perso, avec 1000 litres d'accumulation et 200 d'ECS derrière la Vigas 25 kW, j'ai fait deux feux par 24 heures au plus fort de l'hiver (température négative), un feu par 24 heures quand température entre 0 et 7 degrés, et actuellement je suis passé à un feu pour 48 heures (moyenne des dernières 48 heures = 8°).
    Ces données sont indicatives n'ayant pas encore le recul sur la mi-saison qui semble débuter.
    Chez moi, la limite possible du délai de rechargement sera sans doute liée à la production d'ECS dès que les températures moyennes vont grimper.

    Je ne crois guère qu'il existe une solution universelle valable pour tous mais simplement des choix et des compromis que chacun doit faire en fonction de ses priorités et de ses moyens.

  27. #83
    rem67

    Re : Expérience hydroaccumulation et chaudière bûche

    bonsoir à tous,

    Citation Envoyé par nours62 Voir le message
    ... il faut distinguer dans l'hydroaccumulation le volume qui relève du tampon (qui est nécessaire pour faire fonctionner à fond la chaudière) et le volume supplémentaire qui relève d'un élément de confort permettant d'avoir à charger moins souvent la bête.
    Voila , c'est bien ça, on ne peut être plus clair. Tampon = souplesse d'utilisation , hydroaccumulation = confort en plus.

    Citation Envoyé par nours62 Voir le message

    Dans ce cas là on surdimensionne la chaudière, les ballons d'accumulation et bien sûr aussi l'ECS parce que sinon il faudrait bien refaire du feu ou avoir recours à une autre source d'énergie pour l'eau chaude.
    C'est ma situation actuelle , et ça fonctionne impeccable. Plus tard, un agrandissement ( 100m2 ) étant prévu, ce surdimensionement sera moindre et je perdrai un peu en confort. Je peux toujours augmenter le volume ballon et monter la chaudière en puissance à 50 ou 60 KW, si nécessaire. D'autre part, la chaudière fioul en relève auto n'a pas encore été utilisé cet hiver.

    Citation Envoyé par nours62 Voir le message
    Le surdimensionnement en puissance et en volume foyer offre uniquement du confort supplémentaire ( et c'est déjà beaucoup puisque moins de chargements) mais il n'est pas source d'économie supplémentaires par rapport à une installation juste dimensionnée avec tampon, au contraire, puisque le stockage de l'eau va immanquablement subir des déperditions (plus ou moins selon l'isolation).
    Je pense que tu as raison, je suis justement en train de faire un relevé des pertes des ballons. Pour ça j'ai arrêté tous les récepteurs ( chauffage, ECS ). Dans quelques heures j'aurai le résultat précis.

    REM

  28. #84
    mat49

    Re : Expérience hydroaccumulation et chaudière bûche

    Bonsoir à tous,
    Je suis d'accord avec Nours62 si pas de demande de chauffage=pas d'utilisation de chaudière ou pour l'ECS.(ce n'est qu'un avis modeste)
    On pourrait faire un post sur l'isolation d'un ballon tampon et ces déperditions, quand rem67 aura faire ces relevés?
    Pour ma part quand mon installation sera finie, je pense vendredi, je pourrai probablement avoir une caméra thermique donc on pourra voir les pertes d'un ballon et voir pour bonne su-isolation même si j'ai déjà plus ou moins commencé.
    Mat

  29. Publicité
  30. #85
    MT20 MORVAN

    Re : Expérience hydroaccumulation et chaudière bûche

    bonsoir
    même problème en plus la chaudière MT 20 installée en septembre 2009 FUME par la porte et pleins d'autres problèmes ballon tampon qui ne sert à rien!!! et tout le monde ce renvoit les problèmes sans rien faire

  31. #86
    MT20 MORVAN

    Re : Expérience hydroaccumulation et chaudière bûche

    IDEM il ne sert à rien

  32. #87
    rem67

    Re : Expérience hydroaccumulation et chaudière bûche

    Bonsoir,

    @MTV20 Morvan

    ?? Même problème que qui ? Le ballon qui ne sert à rien , explique un peu le "pourquoi ".

    Comment fait tu pour controler ton feu quand la demande est énergie est faible , par ex. au printemps ou automne, sans ballon hydro ?

    Je ne connais pas la MTV 20 de près, mais un ami a utilisé une Morvan pendant une trentaine d'année avec une satisfaction totale. Elle a été remplacée par un autre fabricant pour unique raison que Morvan ( et chauffagiste ) n'ont pas voulu ( ou pu) ) lui proposer un ensemble avec ballon . Les autrichiens l'ont fait.

    Comme tous les utilisateurs de chaudières à bois des posts précédents, je suis plus que satisfait de mon ensemble chaudière bois et ballons.

    REM

  33. #88
    ludo b

    Re : Expérience hydroaccumulation et chaudière bûche

    Je me permet de relancer (enfin j'essaye!) cette discussion qui était resté soudainement au point mort.
    Je suis sérieusement sur un projet de m'équiper d'une chaudière bois avec ballon d'accumulation car la configuration de ma maison, déjà munie d'un chauffage central complet (actuellement au fioul) me pousse vers cette solution. Comme certains le savent je suis déjà équipé d'un petit Tuli dans ma pièce à vivre principale, et d'un "vieux" poêle tradi en fonte dans un grand salon occupé occasionnellement.
    Je continue (c'est programmé pour ce printemps/été) à parfaire l'isolation mais il me semble que pour diminuer le coût du fioul la seule solution radicale est de ne plus en utiliser du tout! Pendant les mois les plus froid (notamment la dernière vague de froid qui a duré presque 3 semaines) je tournais à 25litres de fioul par 24h. C'est tout simplement intenable au tarif actuel (plus de 20euros/24h) et ça le sera de façon radicale à la prochaine grosse augmentation, qui ne saurait tarder. Lorsque le prix aura encore doublé (ce qu'il a fait comparativement à 2007 ou il était à .045euro/litre, il est à 0.90) je ne pourrais tout simplement plus me chauffer de cette manière.
    La solution bois me semble être, dans ma situation, la plus rentable à long terme, je ne souhaite pas dépendre, pour le moment, de l'approvisionnement en pellets, j'attends de voir comment le marché va évoluer et je réserve ça à mes vieux jours si on ne fait pas mieux d'ici là.
    Trêve de bavardages, si certains ont du nouveau à apporter à la discussion....
    Il s'agit donc de témoigner de son exp chaudière bois+ballon, je suis particulièrement intéressé par les exp impliquant des chaudières Morvan car cette marque retient pour le moment toute mon attention.
    Ludo B
    Tournai (B)

  34. #89
    bmorl

    Re : Expérience hydroaccumulation et chaudière bûche

    Bonjour Ludo b,
    Je peut apporter mon témoignage : en 2005 j'ai viré un vieille chaudière fioul (32 ans), pour la remplacer par un chaudière buche (Baxi HS Tarm Bonus) équipée de 2 ballons de 800 L (le 1000 L ne passait pas la porte!). L'un des ballons est équipé pour l'eau chaude sanitaire et d'1 serpentin solaire. Cela fonctionne vraiment très bien, le seul problème est ma consommation (5 à 6 cordes) assez élevée car j'habite une maison des années 70 mal isolée. Je prévoit de l'isoler par l'extérieur cette année (ou l'année prochaine, vu la lenteur de la paperasserie!), mais malgré ce défaut j'estime que bois + solaire est vraiment une excellente solution. Pour moi le plus important est la qualité et la bonne isolation du ballon. Il vaut mieux opter pour un ballon haut de gamme (ThermoLentz par ex.) associer à une chaudière peu onéreuse mais de bon rendement (comme certaine chaudières des pays de l'Est : Atmos / Dakon...) que l'inverse. Quand ma maison sera bien isolé (je prévoit de descendre à 50 Kwh/m²) cela sera vraiment le pied!
    En espérant vous avoir été utile...

  35. #90
    Gastro720

    Re : Expérience hydroaccumulation et chaudière bûche

    Bonjour,
    Voila j'ai une chaudière MORVAN MH 19KW, un ballon tampon de 1000L, chauffage au sol et vanne thermique ESBE LTC 200.
    Le plombier a installé tout ça avec un piquage pour le chauffage sol avant le ballon tampon.
    Les calcul sur les besoins de ma maison 160 m2 , mur en enduit chaux paille terre de 12 cm, 80 cm d 'isolation plafond , très forte inertie, sol en terre cuite sur chape à la chaux de 6 cm et dalle chaux pouzzolane de 15 cm, double vitrage,sont les suivant: température de base -7, besoins de la maison 17KW.
    Reste 2KW pour le ballon.
    Le problème qui se pose est que la chaudière fonctionne bien, mais n'arrive pas à assure la chauffe du plancher et la montée du ballon en même temps.
    Je pense que la chaudière est sous dimensionnée, mon plombier m'a dis de brider le ballon pendant la saison froide bof!!!!!!
    Je fais une douzaine de chargement par jour.
    Je voudrais avoir des informations (changer de chaudière, prendre un ballon plus petit, réglage des circulateur ou prendre ballon plus petit)
    Merci de vos réponse.

Page 3 sur 4 PremièrePremière 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Chaudière bois bûche automatique
    Par JCJ dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 34
    Dernier message: 02/01/2013, 15h21
  2. Chaudière bois BÛCHE
    Par ttr600new dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 18
    Dernier message: 01/05/2009, 11h31
  3. Dimensionnement chaudière buche + ballon
    Par JIM82 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 16/11/2006, 10h46
  4. pompe à chaleur thermodynamique ou chaudière buche??
    Par natgil dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 07/07/2006, 14h00
  5. Choisir une chaudière bûche
    Par cyprin dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 6
    Dernier message: 11/04/2006, 17h02
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...