Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 36

Chauffage au sol



  1. #1
    pharyd

    Chauffage au sol


    ------

    Bonjour!

    Quelqu'un peut il me donner les avantages et inconvénient d'un chauffage au sol ????

    Merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Le Gascon du bord'Haux

    Re : Chauffage au sol

    Tu n'as pas froid au pied ....

    et surtout tu perds moins la chaleur en faveur du plafond comme pour les radiateurs et surtout tu fais circuler de l'eau à basse temperature d'ou economie et chaudière moins gourmande (temperature pour radiateur 60 à 70° et 35 à 40° pour un plancher chauffant).

    C'est OK

    Le Gascon

  4. #3
    robin30

    Re : Chauffage au sol

    avantage : mode de chauffage le plus confortable
    travail en T° d'eau basse température
    inconvéient : surcout chappe béton
    oblige à avoir une tres bonne regul pour la mi-saison

  5. #4
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : Chauffage au sol

    Confortable, certes. Le plus confortable, c'est subjectif.

    Je n'apprécie pas trop d'avoir un sol tiède à chaud sous les pieds, et préfère de beaucoup le rayonnement de chaleur des murs ou radiateurs, avec un sol frais à tiède sous les pieds.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. Comparatifs

    Gagnez du temps et de l'argent grâce à nos comparatifs de produits de l'univers de la maison. Parmi nos sujets :
  8. #5
    Zarcobx

    Re : Chauffage au sol

    J'ajoute une question qui me turlupine aussi :

    Est-ce que le coût/surcoût d'un chauffage au sol peut être réellement investi dans de l'isolation + poêle au bois si on part d'une bonne orientation climatique avec un degré de confort équivalent de manière générale ?

  9. #6
    Le Gascon du bord'Haux

    Re : Chauffage au sol

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    Confortable, certes. Le plus confortable, c'est subjectif.

    Je n'apprécie pas trop d'avoir un sol tiède à chaud sous les pieds, et préfère de beaucoup le rayonnement de chaleur des murs ou radiateurs, avec un sol frais à tiède sous les pieds.
    Cher Yoghourt avec un chauffage au sol l'on a pas si il est bien réglé d'effet chaud au niveau des pieds (tiède pourquoi pas…) au maxi la sol est a 28° donc pas d'effet de jambe lourde ETC...

    Après en effet "confortable", c'est subjectif.

    Mais pour ma part et surtout pour me femme qui est un animal à pied froid elle adore, mais c'est en effet subjectif.

    A+ Le Gascon

  10. Publicité
  11. #7
    pharyd

    Re : Chauffage au sol

    En fait j'ai une surface de 90m2 au sol à chauffer+mezzanine de 60m2.
    On m'a dit que pour les grandes surface le chauffage au sol était conseillé.
    Les anciens du bâtiment me le déconseille, il me disent qu'en cas de fuite s'était problèmatique.
    Je compte associer le chauffage à une chaudière à bois!!!


  12. #8
    robin30

    Re : Chauffage au sol

    en cas de fuite? en effet conseil d'un ancien (ancetre) du chauffage.....

  13. #9
    Ciscoo

    Smile Re : Chauffage au sol

    Bonjour Pharyd

    Avantages du chauffage au sol bien conçu, bien dimensionné...:
    *pas de place prise par les émetteurs (résultat : plus de liberté pour positionner les meubles).
    *meilleur répartition horizontale de la distribution (il ne fait pas plus chaud dans un coin de la pièce, et plus froid dans un autre)
    *meilleur répartition verticale de la température (la différence de température entre le plafond et le sol est plus faible avec ce mode de chauffage qu'avec des radiateurs) (les pro parlent d'absence de gradient vertical)
    * obtention d'un confort thermique égal avec une température d'air un peu plus faible que dans les cas des radiateurs. Explication : le confort thermique dépend de la température de confort = (Tair + Tparois)/2. Si l'air est chaud, mais les parois froides, tu n'obtiens pas un confort correct... Avec un plancher chauffant, tu as une grande surface un peu chaude. Ainsi, on obtient la même sensation thermique avec l'air à 17 °C avec un plancher chauffant qu'avec l'air à 18 °C avec des radiateurs.
    * économies d'énergie et d'argent pour 2 raisons :
    - pour le même confort, le delta T entre l'intérieur et l'extérieur est plus petit dans le cas d'un plancher chaud que dans celui des radiateurs, par exemple (17 - 5) au lieu de (18 - 5). Il ne faut pas oublier qu'un °C de moins en chauffage, c'est en moyenne nationale, 7 % d'économie sur la facture.
    - comme l'air près du plafond est moins chaud avec un plancher chauffant, il y a moins de perte vers l'extérieur à cet endroit.
    * Comme l'émetteur travaille à "basse" température (45 °C max pour l'eau, 28 °C max pour la surface de la chappe) il y a augmentation du rendement des "générateurs" "basse" température tels que panneaux solaires (bons rendement), pompes à chaleur( bon COP), chaudière basse température (les fumées sont moins chaudes) et chaudière à condensation (le retour "froid" permet une condensation optimisée).

    défauts :
    *prix
    *localisation et réparation des fuites dans le cas des planchers chauffants hydrauliques
    *difficulté de régulation lié à l'inertie de la chappe sur isolant
    * diminution de la récupération des apports solaires directs en hiver.

    Personnellement, je trouve ce mode de chauffage super, mais, comme souvent, installé pour un oui, pour un non. Les pro poussent à la consommation... Est-ce nécessaire dans une maison d'une centaine de m2, "correctement" isolée, pour une puissance de chauffage inférieure à 10 kW ?

    @+
    Cisco66

  14. #10
    pharyd

    Re : Chauffage au sol

    Merci pour vos réponses,
    N'y a t il pas des contraintes au niveau des sols à utiliser pour couvrir la chape (parquet, carrelage) ???
    Je pense qu'on ne peux pas utiliser ce que l'on veux!!!

  15. #11
    Linn

    Re : Chauffage au sol

    Bonjour
    En fait, il faut éviter les revêtements qui "isolent", comme le bois, quoique aujourd'hui certains parquets sont prévus pour des planchers chauffants. Ceci dit, cela doit quand même être légèrement plus isolant qu'un carrelage. Il y a aussi une contrainte de poids à prendre en compte.

  16. #12
    pharyd

    Re : Chauffage au sol

    Quesque je peux mettre dessus alors???
    Parquet flottant c'est possible?Carrelage?
    Il ne faut que des revetement spéciaux

  17. Publicité
  18. #13
    Linn

    Re : Chauffage au sol

    Non, ce ne sont pas des revêtements spéciaux. L'idéal, c'est quelque chose qui transmet la chaleur facilement. Les carrelages conviennent très bien.
    Pour les parquets, je ne suis pas sûre. D'abord, on m'avait dit d'éviter, puis j'ai vu dans des catalogues des mentions "convient aux planchers chauffants", mais je n'en sais pas plus. Cela dépend sans doute de l'épaisseur du parquet et du type de pose, mais il faut quand même se méfier de l'argument commercial: le bois isole davantage que le carrelage, donc le plancher chauffant sera moins performant, mais c'est peut-être très minime, je ne sais pas.

  19. #14
    djeg7

    Re : Chauffage au sol

    Un chauffagiste m'a dit que par experiences il combiné dans chaque piéces, le plancher chauffant avec un radiateur sous dimensionner, afin de palier au temps de réponse de chauffe du plancher chauffant au petit matin

  20. #15
    Merfène

    Re : Chauffage au sol

    Tous les revêtements "minéraux" (carrelage, terre cuite, dalles en pierre) conviennent.
    Concernant le parquet, ce n'est pas idéal mais tout à fait possible avec certains parquets. Il faut choisir des essences qui conviennent (le chêne par exemple) et des épaisseurs assez faibles (pas plus de 15 mm). Enfin, il faut impérativement que le parquet soit collé, donc pas de parquet flottant.

  21. #16
    luckylours

    Re : Chauffage au sol

    Dans une maison très bien isolée je ne vois pas en quoi le fait d'utiliser un parquet empêchera la diffusion de la chaleur ???

    Le bois est un isolant d'accord (et encore ...) mais j'ai l'impression que c'est pas au point de mettre en péril l'usage du PC et surtout dans les épaisseurs dont il est ici question. (A condition, je le répète, que la maison soit bien isolée ...)

    Le déphasage éventuel qu'il induit ne se corrige-t-il pas facilement avec une régulation ad hoc ?

  22. #17
    eric_h

    Re : Chauffage au sol

    Bonjour à tous,

    Comme Zarcobx, je me pose la question de l'intéret d'un chauffage au sol dans une maison neuve.
    Si la maison est orientée au sud de facon climatique et si elle est très bien isolée (mieux que la RT2005 et par l'extérieure), je pense également qu'un poele bien centré suffit à assurer le chauffage, sans dégrader le confort par rapport à un plancher chauffant. De plus, la dalle (et les murs) permet de récupérer les apports solaire et de lisser la température, ce qui, à mon avis serait plus délicat avec un plancher chauffant :

    Quand il y a du soleil, montée de la pièce en température, le thermostat du plancher chauffant se coupe.

    Quand le soleil disparait, la dalle réstitue la chaleur accumulée puis lorsque la pièce se refroidie le thermostat se réenclenche, mais l'inertie du plancher chauffant fait que l'on risque d'avoir froid avant que celui ci ne retransmette de la chaleur.

    Avec un poele, à granulé par exemple :

    Quand il y a du soleil, montée de la pièce en température, le thermostat du poele se coupe.

    Quand le soleil disparait, la dalle réstitue la chaleur accumulée puis lorsque la pièce se refroidie le thermostat se réenclenche, et le poele prend immédiatement le relais (inertie rapide).

    Du coup, je pense qu'il soit plus judicieux d'investir l'argent du surcout du plancher chauffant dans l'isolation et mettre un poele moins onéreux qu'un plancher chauffant.

    La maison sera tout aussi confortable et consommera moins d'énergie pour le chauffage (car mieux isolée).

    Que pensez vous de mon raisonnement ?
    Moselle sud-est (57)

  23. #18
    Quisit

    Re : Chauffage au sol

    ben justement c'est là le noeud : la régule : pense qu'un PC a déjà entre 4 et 10 heures d'inertie !

    donc si on peut éviter d'en rajouter ...

  24. Publicité
  25. #19
    bv56

    Re : Chauffage au sol

    bonjour à tous :

    Un inconvénient du plancher chauffant que je vois en plus :

    ici nous aimons bien les apports solaires passifs, donc les planchers ayant une forte inertie thermique, donc pas d'isolation sous le sol mais éventuellement un stokage de chaleur solaire dans un hérisson épais, c'est du moins ce que je vise dans ma maison.

    Donc pour moi pas question de plancher chauffant, ça aurait un temps de réponse bcp trop long et une bonne partie de la chaleur partirait vers la bas.
    Murs chauffants plutôt.

    Benoit.

  26. #20
    tadig

    Re : Chauffage au sol

    Bonsoir

    Voici qlq retours d'expérience sur le chauffage au sol pour une maison en ossature bois, isolation en laine de roche (60 cm environ)

    - J'ai un PC avec un parquet collé, pas de problème si l'épaisseur est (relativement) faible. J'ai pu comparer avec un revetment carrelage (dans mon ancienne maison), le rendement est quasiment identique.
    - L'inertie est à la fois un avantage, mais aussi un inconvenient en automne/printemps. Donc certains jours, il fait trop chaud (addition du soleil+PC), d'autres trop froid.
    - A l'usage, j'ai rajouté un chauffage d'appoint (poèle) pour les débuts d'hiver, ou printemps.

    Je pense que ce type de chauffage est surtout adapté pour des régions à faible amplitude thermique (au cours de la journée et au cours de l'année).

    Bonne cogitation

  27. #21
    BioTop

    Re : Chauffage au sol

    Citation Envoyé par eric_h Voir le message
    ...
    Quand il y a du soleil, montée de la pièce en température, le thermostat du plancher chauffant se coupe.
    Quand le soleil disparait, la dalle réstitue la chaleur accumulée
    Là tu parles de restitution de la chaleur accumulée par le rayonnement solaire dans la dalle du plancher chauffant?
    Citation Envoyé par eric_h Voir le message
    puis lorsque la pièce se refroidie le thermostat se réenclenche,
    si le thermostat asservit la T° de l'eau dans le plancher, la circulation d'eau "tiède" reprendra, dès que la T° de la dalle fera mine de descendre en dessous de la consigne, non?
    Citation Envoyé par eric_h Voir le message
    mais l'inertie du plancher chauffant fait que l'on risque d'avoir froid avant que celui ci ne retransmette de la chaleur.
    Amha, le risque est plutôt qu'au début du cycle que tu decris, lorsque le Thermostat va couper la circulation d'eau, le plancher restera chaud, du coup le soleil va augmenter sa T° et on risque donc d'avoir trop chaud...

  28. #22
    strap

    Re : Chauffage au sol

    Citation Envoyé par eric_h Voir le message


    Quand le soleil disparait, la dalle réstitue la chaleur accumulée puis lorsque la pièce se refroidie le thermostat se réenclenche, mais l'inertie du plancher chauffant fait que l'on risque d'avoir froid avant que celui ci ne retransmette de la chaleur.
    Bonjour,

    Le temps de réponse d'un plancher chauffant en montée de température est assez rapide même avec un chape épaisse, chez moi de l'ordre d'une demi-heure pour 12 cms de chape.
    Le temps de refroidissement est par contre beaucoup plus long, 3/4 heures avec chape liquide anhydre, 5/6 heures avec chape béton.

    Si on chauffe le plancher "raisonnablement" du genre température d'ambiance de 16°C/17°C (Non ! Non !!! ce n'est pas froid avec un chauffage par rayonnement ) il n'y a pas de problème de surchauffe avec les apports solaires passifs, ceux-ci représentants une puissance relativement faible par rapport à l'énergie que peut stocker une chape épaisse.

    10m3 de béton (100M² sur 10cms) ont besoin de 6 KWh pour monter d'1°C.
    Le soleil de Décembre sur une surface horizontale c'est ~= 250W...ça représente quand même pas mal de vitrages Sud >> conception climatique >> forte isolation + stockage inertiel des apports passifs .

  29. #23
    eric_h

    Re : Chauffage au sol

    Là tu parles de restitution de la chaleur accumulée par le rayonnement solaire dans la dalle du plancher chauffant?
    Oui.

    Amha, le risque est plutôt qu'au début du cycle que tu decris, lorsque le Thermostat va couper la circulation d'eau, le plancher restera chaud, du coup le soleil va augmenter sa T° et on risque donc d'avoir trop chaud...
    Oui, lorsque le soleil apparait.
    Mais je parlais aussi lorsque le soleil disparait : ->

    ->
    si le thermostat asservit la T° de l'eau dans le plancher, la circulation d'eau "tiède" reprendra, dès que la T° de la dalle fera mine de descendre en dessous de la consigne, non?
    Oui mais là je pense qu'à cause de l'inertie de la dalle, on aura un certain temps de relance et là on rique d'avoir un peu froid.


    Si on chauffe le plancher "raisonnablement" du genre température d'ambiance de 16°C/17°C (Non ! Non !!! ce n'est pas froid avec un chauffage par rayonnement ) il n'y a pas de problème de surchauffe avec les apports solaires passifs, ceux-ci représentants une puissance relativement faible par rapport à l'énergie que peut stocker une chape épaisse.
    Effectivement, je pense qu'avec 16°C on peut plus facilement gérer les apports solaires, cependant je pense qu'il faille quand même un appoint pour les jours sans soleil (poele par exemple) pour avoir 20°C en ambiant. (car 16°C, même par rayonnement, les jours sans soleil, ça fait froid, surtout pour une pièce à vivre)

    Je connais des personnes que ne chauffent qu'avec un plancher chauffant à 21°C de consigne et ils ont des surchauffes ou des moments de froid aux intersaisons. Ils sont également isolés par l'intérieur, ce qui ne doit pas arranger les choses.


    10m3 de béton (100M² sur 10cms) ont besoin de 6 KWh pour monter d'1°C.
    Le soleil de Décembre sur une surface horizontale c'est ~= 250W...ça représente quand même pas mal de vitrages Sud >> conception climatique >> forte isolation + stockage inertiel des apports passifs
    Tu veux dire par là que les apports solaires seraient "négligeables" et ne permettraient pas de chauffer la maison ?

    Ou bien au contraire, que ces apports ne sont interessants qu'à partir du moment où on a beaucoup d'inertie ?

    A+
    Moselle sud-est (57)

  30. #24
    strap

    Re : Chauffage au sol

    Le soleil de Décembre sur une surface horizontale c'est ~= 250W/
    Oooups !!! oublié le /m²...

    Tu veux dire par là que les apports solaires seraient "négligeables" et ne permettraient pas de chauffer la maison ?

    Ou bien au contraire, que ces apports ne sont interessants qu'à partir du moment où on a beaucoup d'inertie ?
    Cela dépend...Par exemple une maison bien isolée (mais pas passive): 100m² au sol, 150m² de murs, VMC DF, 10 cms d'isolant au sol, 20 dans les murs, 30 dans les combles donne à la (trés grosse) louche un besoin de puissance de chauffe de 2500W (-10°C ext/20°C int).

    15m² de surface au sol (10 + facteur solaire des vitrages) suffisent à compenser les déperditions de l'enveloppe...Sauf que...Sauf que... la nuit ou quand il pleut il n'y a pas de soleil (!!!) et donc il faut bien stocker cette énergie quelque part: masses à importante capacité thermique à l'intérieur du volume isolé.

    A relativiser...La chape a besoin de 6000Wh pour prendre 1°C, les pertes sont de 2500Wh x 24h, les apports solaires, avec une grande SAM/salon bien vitrée, de 4000Wh x 3 ou 4 heures de soleil par une belle journée d'hiver...et surtout tout le monde n'a pas la chance de pouvoir orienter idéalement son habitation et de vivre dans une région ensoleillée.

    Il ne reste plus qu'à rentrer tout ça dans un soft de simulation thermique et voir ce qui en sort , mais avec un peu d'intuition et/ou d'expérience on peut se douter qu'il faudra de temps en temps un petit coup de pouce au soleil (chauffage d'appoint) et qu'il y a quand même de la marge avant de se retrouver en surchauffe.

    Pour répondre à tes questions: Non les apports passifs ne sont pas négligeables à condition de ne pas avoir une "maison passoire", et oui il faut les accumuler >> pas de "maison passoire en carton" (ça ne ressemblerai pas aux maisons que l'on voit pousser de partout ??? ).

  31. Publicité
  32. #25
    pharyd

    Re : Chauffage au sol

    N'y a t'il pas des systèmes de régulation pour éviter ces désagréments?

  33. #26
    rbobeda

    Re : Chauffage au sol

    Bien sûr : des volets fermés toute l'hiver.

    Blague à part, Strap a bien résumé le problème : dans une maison bien isolée, le PC est un émetteur largement surdimensionné.
    Si, en plus, des apports solaires importants viennent compenser les pertes de l'enveloppe, le PC devient franchement inutile, voire handicapant, car moins de stockage possible.
    En résumé on peut dire qu'un PC peut s'avérer pertinent dans le cas d'une maison ayant besoin d'un système de chauffage conventionnel (chaudière gaz, fuel ou PAC) et sans conception bioclimatique (peu de vitrage sud, orientation aléatoire).
    J'ai installé un PC chez moi dont je suis assez satisfait et qui reste plutôt économique. Pourtant, et malgré le fait que ce soit une maison en pisé (très forte inertie, isolation moyenne) les 12 m² de vitrage plein sud, qui contribuent largement à chauffer la maison, provoquent parfois des surchauffes en soirée. Ca reste acceptable cela dit.
    Mais, étude thermique (et factures) à l'appui, dans du neuf, si on respecte une conception bioclimatique scrupuleuse et qu'on mise sur une isolation importante plutôt que sur du chauffage, le PC n'a strictement aucun intérêt, et devient souvent un handicap car il prive d'une partie de l'inertie du bâtiment. Au contraire, des émetteurs nerveux (très réactifs) sont nécessaires pendant les périodes de froid. Le bois s'y prête bien (poêle, insert) voire même des convecteurs d'appoint, le tout étant de ne pas en avoir besoin souvent.
    A+

  34. #27
    Phil19

    Re : Chauffage au sol

    Bonjour à tous

    Si on ne prend pas en compte le surcoût du plancher et l'utilité de faire tourner un circulateur pour rayonner 2500W pour 100m²:

    La puissance rayonné par un Pch est: Surface * 11,6 * Différence de T°C entre la surface du Pch et la pièce. Donc pour avoir 2,5kW rayonné dans une maison de 100m² à 19°C il faut un différentiel de 2500 / (100 * 11,6) = 2,16° donc une eau à 21,5-22°C et ce pour la température de base. Si tu as moins de besoin instantané (apports solaire par ex) le plancher va rayonner de moins en moins jusqu'à avoir l'équilibre Tint=Tsurface Pch dès que la Tint > Tsurface Pch il va absorber cette énergie (il devient capteur) ...
    Mais si tu as beaucoup de surface vitrée au sud et pas beaucoup d'inertie à part la dalle tu vas te priver en fait d'accumuler cette énergie gratuite avec une Tint qui va grimper car le Pch ne peut absorber que 6W/m².K ...et même si tu coupes les boucles sud l'inertie du Pch fera qu'il sera encore trop chaud (21,5-22°C) à cause de son inertie 2-3h en anhydrique et 4-6h en béton suivant l'épaisseur !!!

    Comme l'a déjà dit Rbobeda: des émetteurs nerveux sont plus judicieux, si tu veux rester avec de l'eau chaude...solaire, tu peux installer des murs chauffants en basse température. A moins que tu ne veuilles absolument un Pch, mais là ce n'est plus un besoin

    @+

  35. #28
    pharyd

    Re : Chauffage au sol

    Bon, à vrai dire j'ai prévu une baie vitré+une verrière plein sud.
    Je compte faire une isolation par l'extérieur.
    Et au centre de la maison il devrait y avoir une cheminée
    Je pense qu'avec un PC ça devrait faire beaucoup

  36. #29
    Linn

    Re : Chauffage au sol

    En effet, dans ces conditions, le plancher chauffant semble peu approprié. Peut-être un mur chauffant comme l'a suggéré rbobeda pour les pièces les moins bien exposées?

  37. #30
    lucien isolano

    Smile Re : Chauffage au sol

    Bonjour à tous,un chauffage au sol dans une partie de la maison ,les 2 pièces principales(salon salle à manger) c'est ce que j'ai fait en appoint
    Je ne le regrette pas car ayant conçu un chauffage solaire en appoint du fuel ça me permet de récupérer des calories avec de l'eau à 25°
    Ca donne aussi la possibilité d'avoir une pac avec un bon coeff
    Cordialement à plus LULE
    rien n'est absolu malgré conviction et sincérité

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Chauffage au sol par géothermie
    Par Canavire dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 08/12/2009, 13h21
  2. Chauffage au sol précautions
    Par pharyd dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/09/2007, 10h46
  3. Chauffage Au Sol
    Par jutalien dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 09/03/2007, 12h57
  4. chauffage par le sol
    Par Confucius dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 25/07/2006, 15h54
  5. chauffage au sol
    Par fred1599 dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 30/01/2005, 18h45
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...