Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 24 sur 24

Calcul déperditions thermiques, isolation et rentabilité



  1. #1
    lamaisondubonheur

    Calcul déperditions thermiques, isolation et rentabilité


    ------

    Bonjour,

    je me suis "amusé" à calculer les déperditions thermiques d'un mur puis calculer les bénéfices d'une isolation et enfin sa rentabilité et j'aimerais savoir si mes calculs sont bons.

    Données: mur de 11 m2 en moellons de pierre de 55 cm.
    R du mur=0.35 d'où U du mur=2.85 W/m2.K

    Déperditions: 2.85*11*2676 (DJU pour la ville de Strasbourg)*24=2013KWh/an


    Le même mur avec 10 cm d'isolant ayant un lambda=0.042 d'où R isolant=2.38
    donc U mur isolé=1/(2.38+0.35)=0.37 w/m2.K

    Déperditions=0.37*11*2676*24=2 61 KWh/an

    Différence: 2013-261=1752 Kwh/an

    Si 1 L de fioul=10kwh j'économise 175 L par an, avec le litre de fioul à 0.65 euros le gain est de 113.75 euros.

    J'ai estimé mes travaux d'isolation de ce mur à 400 euros ttc ( isolation et parement) d'où un retour sur investissement de 400/113.75=3.5 ans.

    Y a t il une erreur dans mon raisonnement.
    Merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    papy37

    Re : calcul déperditions thermiques, isolation et rentabilité

    avez vous calculez le gain que vous avez gratuitement avec la condensation de l'eau dans vos murs , cet appoert calorifique n'est pa snégligeable pour un mur de cette epaisseur , il suffit de maitriser le point de rosée pour ne pasa voir de ruiseelement a la surface, une corection par 5 cm de chanver et chaux et satifaisante car elle suprime par paroi foride sans degrande les echange gazeux entre le mur et les pieces interieures
    Dernière modification par Yoghourt ; 29/10/2007 à 21h28. Motif: suppression de la citation intégrale du msg précédent

  4. #3
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : calcul déperditions thermiques, isolation et rentabilité

    Ca "marche" tant qu'on ne compare pas la note énergétique avec celle d'une maison véritablement isolée. Et qu'on ne se préoccupe pas du risque de flinguer le mur pour cause d'humidité excessive se transformant en gel à coeur, hiver après hiver.
    J'attends toujours qu'on me prenne par la main pour me montrer une simu WUFI ou les résultats d'une campagne d'expérimentation in situ certifiée qui prouveraient le contraire...

    P.S. quand à l'énergie de condensation de la flotte, même sans faire une simu wufi, on peut faire des calculs de coin de table (cherchez parmi mes anciennes contributions, ça y traine) qui montrent que c'est normalement négligeable vis à vis des déperditions par conduction. Ou sinon, c'est plus une maison, mais un hamam.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  5. #4
    lamaisondubonheur

    Re : calcul déperditions thermiques, isolation et rentabilité

    Merci,

    Comme le dit Yoghourt je pense que l'energie résultante de la condensation doit être bien négligable comparé au gain d'une isolation performante, avec en plus les risques d'humidité liés à la condensation.

    Pour ce qui est de l'isolation justement je pense "mixer" différents types:
    -enduit chaux-chanvre sur des murs exposés plein sud
    -10 cm de laine de bois (sur ossature bois) ,freine vapeur variable ,fermacell puis enduit (chaux ou argile ?) sur mes murs à l'Est et au nord.

    Pour en revenir à ma question initiale concernant mes calculs de déperditions, vu que je n'ai pas de correction de ceux-ci ,j'en deduit qu'ils doivent être juste.Je vais donc faire ces calculs pour l'ensemble de mes parois afin de calculer les gains envisageable et leur rentabilité.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : calcul déperditions thermiques, isolation et rentabilité

    Jette un oeil au fil "outils de calcul", ça devrait t'aider dans tes calculs
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  8. #6
    lamaisondubonheur

    Re : calcul déperditions thermiques, isolation et rentabilité

    Merci Yoghourt,

    J'ai déjà jeté un coup d'oeil vite fait aux "outils de calcul" notamment ta SUPERBE feuille de calcul sur la vapeur d'eau dans les murs. ( beau travail que voilà )

    Je vais un peu approfondir tout celà mais je pense que j'aurais besoin de tes compétences pour l'interprétation des résultats.

    A plus

  9. Publicité
  10. #7
    Merfène

    Re : calcul déperditions thermiques, isolation et rentabilité

    Citation Envoyé par lamaisondubonheur Voir le message
    Y a t il une erreur dans mon raisonnement.
    Merci
    A priori le raisonnement me semble tenir la route.
    Un bémol cependant, on ne peut pas vraiment raisonner sur une paroi isolée, il faut considérer l'ensemble et la question des ponts thermiques.
    Pour raisonner par l'absurde, si on considère un cube de béton non isolé et qu'on "blinde" une seule paroi avec 30 cm d'isolant, les déperditions de l'ensemble ne seront en fait que très faiblement diminuées car les déperditions sur les autres faces non isolées resteront massives. Au total l'économie attendue ne sera pas au rendez-vous.

  11. #8
    lamaisondubonheur

    Re : calcul déperditions thermiques, isolation et rentabilité

    Bonjour Merfène,

    oui bien sur qu'il faut raisonner sur l'ensemble des parois; mon calcul sur une seule paroi m'a permis "de mettre en place mon raisonnement" et maintenant je vais me lancer sur les calculs de l'ensemble des parois qui composent la maison.

    A plus

    P.S: d'ailleurs comment calculer les déperditions d'une pièce qui serait justement isolée sur seulement 3 des 4 parois qui l' a composent ?

  12. #9
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : calcul déperditions thermiques, isolation et rentabilité

    Citation Envoyé par lamaisondubonheur Voir le message
    Merci Yoghourt,

    J'ai déjà jeté un coup d'oeil vite fait aux "outils de calcul" notamment ta SUPERBE feuille de calcul sur la vapeur d'eau dans les murs. ( beau travail que voilà )
    si ça peut aider...

    Je vais un peu approfondir tout celà mais je pense que j'aurais besoin de tes compétences pour l'interprétation des résultats.
    Oh, il y a bien d'autres forumeurs compétents en la matière. (Hein Merfène? )
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  13. #10
    H2H2

    Re : calcul déperditions thermiques, isolation et rentabilité

    Bonjour Merfène, Yoghourt, La Maison du Bonheur et papy37,

    D'abord tous mes souhaits pour une nouvelle année énergétiquement optimisée !

    Je suis un peu surpris de ne pas trouver, mais j'ai du chercher un peu rapidement, des posts plus récents sur le sujet de l'isolation.

    Voilà, j'ai une maison 100 m2, pas d'étage, plafond en béton (je dois vérifier mais ça doit être du 10 cm). Pas de laine de verre !
    Si je calcule le flux thermique cela me donne 29500 kWh/an. Si je rajoute 30 cm de laine de verre j'arrive à 745 kWh/an. Le rapport est de 40 ! Énorme ...
    Je me suis peut-être trompé quelque part entre les lambda, les R ...
    Quelqu'un aurait-il la gentillesse de me dire si c'est plausible ou si il y a une grosse erreur ?
    J'ai pris lambda béton 0,58 W/mK et lambda laine de verre 0,045 W/mK.

    Merci d'avance pour le petit coup de calculette ! Et continuez bien l'année 2021.
    H2H2

  14. #11
    Lazyjoe

    Re : calcul déperditions thermiques, isolation et rentabilité

    Citation Envoyé par H2H2 Voir le message
    Bonjour Merfène, Yoghourt, La Maison du Bonheur et papy37,

    D'abord tous mes souhaits pour une nouvelle année énergétiquement optimisée !

    Je suis un peu surpris de ne pas trouver, mais j'ai du chercher un peu rapidement, des posts plus récents sur le sujet de l'isolation.

    Voilà, j'ai une maison 100 m2, pas d'étage, plafond en béton (je dois vérifier mais ça doit être du 10 cm). Pas de laine de verre !
    Si je calcule le flux thermique cela me donne 29500 kWh/an. Si je rajoute 30 cm de laine de verre j'arrive à 745 kWh/an. Le rapport est de 40 ! Énorme ...
    Je me suis peut-être trompé quelque part entre les lambda, les R ...
    Quelqu'un aurait-il la gentillesse de me dire si c'est plausible ou si il y a une grosse erreur ?
    J'ai pris lambda béton 0,58 W/mK et lambda laine de verre 0,045 W/mK.

    Merci d'avance pour le petit coup de calculette ! Et continuez bien l'année 2021.
    H2H2
    Avec ces données rien d'absurde : un lambda plus de 10 fois plus faible, avec 3 fois plus d'épaisseur sans même sortir la calculette on est sur un facteur de plus de 30.

    Maintenant le lambda du béton ne me semble pas correct, on l'estime aux alentour de 2 pour du béton standard. 0,6 de ce que je vois ça correspondrait plus à du béton allégé mais on ne crée pas de structure porteuse avec ce type de béton il me semble. Avec un lambda de 2 du coup on arrive à un rapport de l'ordre de 130, et oui le béton est plutôt un bon conducteur.

  15. #12
    agitateur

    Re : Calcul déperditions thermiques, isolation et rentabilité

    Comme évoqué plus haut, si l'isolation porte sur le seul plafond, il y a les ponts thermiques et les autres parois.
    Voir message plus haut de merfene.

    Il est probable que si le R de l'isolant du plafond dépasse de beaucoup le R des murs latéraux, celà ne serve pas à grand chose. Mais qu'il s'en rapproche, oui, ce sera du bonus.

  16. Publicité
  17. #13
    lucienpel

    Re : Calcul déperditions thermiques, isolation et rentabilité

    Bonjour

    < Voilà, j'ai une maison 100 m2, pas d'étage, plafond en béton (je dois vérifier mais ça doit être du 10 cm).
    Pas de laine de verre !>

    C'est vraiment une dalle béton car en maison individuelle c'est assez rare (pas impossible bien sur) ?
    ce n'est pas plutôt du poutrelles hourdis ?

    C'est une construction assez récente ?

    Cdt

  18. #14
    H2H2

    Re : Calcul déperditions thermiques, isolation et rentabilité

    Bonsoir
    et d'abord merci pour vos réponses (lazyjoe, agitateur et lu idnpel).
    Je vais en profiter pour exumer les plans de la maison (1960) et revoir les autres R qui pourraient me jouer des tours !
    Merci encore,
    H2H2

  19. #15
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : Calcul déperditions thermiques, isolation et rentabilité

    Citation Envoyé par H2H2 Voir le message
    Bonjour Merfène, Yoghourt, La Maison du Bonheur et papy37,
    Bonnne année à toi!
    D'abord tous mes souhaits pour une nouvelle année énergétiquement optimisée !
    A part le soubassement, ça ne sera probablement pas encore pour cette année en ce qui concerne ma maison. :-p

    Un calcul rapide?

    Lbéton = 1,75W/m.K
    Lisolant = 0,04W/m.K
    Rplafond = 0,1m².K/W
    Rtoiture = 0,04m².K/W
    degrés-jours très variables dans le Gers, je prends à défaut 2600°C.jour/an
    Rtoit non isolé = 0.1+0.1/1.75+0.04 = 0.197m².K/W
    Rtoit isolé = Rtoit non isolé + 0.3/0.04 = 7.697m².K/W

    Bilan annuel toit non isolé = 100m² / 0.197m².K/W * 2600 °C.jour/an * 24h/jour = 31 675 kWh/an
    Bilan annuel toit isolé = 100m² / 7.697m².K/W * 2600 °C.jour/an * 24h/jour = 811 kWh/an
    Mon résultat est cohérent avec test calculs, y'a pas gourrance de ce côté

    Citation Envoyé par lucienpel Voir le message
    C'est vraiment une dalle béton car en maison individuelle c'est assez rare (pas impossible bien sur) ?
    Lucien sous-entend un point ouvert. Je préfère mettre les pieds dans le plat. Pour un toit béton, y'a [B]grosse gourrance/B] sur la méthode d'isolation. C'est tout bonnement interdit d'isoler un toit-terrasse par dessous, car ça casse inévitablement. Le béton armé se retrouve à trop monter en température, les armatures métalliques se dilatent plus que le béton pur et trop, clac.

    Donc isolation par dessus, donc en pratique pas de la laine de verre (sauf peut-être cas particulier style ttoit piémontais?)

    A te lire,
    Y.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  20. #16
    alexvillon

    Re : Calcul déperditions thermiques, isolation et rentabilité

    Bonjour,

    les toits piémontais en béton, avec une isolation par-dessus c'est un confort inégalé en été.
    Dernière modification par alexvillon ; 05/01/2021 à 10h20.

  21. #17
    lucienpel

    Re : Calcul déperditions thermiques, isolation et rentabilité

    Bonjour

    H2H2 a écrit
    <Voilà, j'ai une maison 100 m2, pas d'étage, plafond en béton (je dois vérifier mais ça doit être du 10 cm) >

    et pour moi ce n'est pas très clair : s'agit il d'un toit terrasse ou d'un comble perdu avec un plancher béton ?

    Yoghourt
    <C'est tout bonnement interdit d'isoler un toit-terrasse par dessous, >
    Bien sur, tout à fait d'accord

    <Donc isolation par dessus, donc en pratique pas de la laine de verre (sauf peut-être cas particulier style ttoit piémontais?) >
    Si c'est un toit terrasse béton on peut penser qu'il y a une étanchéité par dessus, si elle est en bon état on peut envisager un
    système isolation inversée avec extrudé par exemple.
    Il faut alors voir entre autre si la hauteur des acrotères est compatible;
    si la dalle est apte à supporter la surcharge car il faudra un lestage sur l'isolation : dallettes, gravillons, ......

    Cdt

  22. #18
    H2H2

    Re : Calcul déperditions thermiques, isolation et rentabilité

    Bonjour à tous,
    ... et meilleurs vœux à tous ceux qui lisent cette rubrique pour cette nouvelle année en espérant qu'elle soit un peu plus sympa que celle que nous venons de terminer !
    Je reviens vers les questions que vous me retournez.
    Je pense que quelques photos vous aideraient à situer le type de bâtiment ... une vue intérieure, et une vue de la couverture zinc en cours de rénovation, je précise.
    Et pour ma gouverne, le "toit piémontais" c'est quoi ?
    @+, merci de vos conseils et remarques.
    H2H2
    Images attachées Images attachées

  23. Publicité
  24. #19
    lucienpel

    Re : Calcul déperditions thermiques, isolation et rentabilité

    Bonjour

    H2H2 :
    <Voilà, j'ai une maison 100 m2, pas d'étage, plafond en béton (je dois vérifier mais ça doit être du 10 cm). Pas de laine de verre ! >

    apparemment sur les photos il me semble pourtant bien voir un isolant , certes un peu poussiéreux, mais cela n'est pas très
    gênant, reste à voir l'épaisseur et sa nature, laine de verre, laine de roche, .....
    (à moins évidemment que je fasse une mauvaise interprétation des photos)


    toiture zinc à joints debout.

    Cdt

  25. #20
    H2H2

    Re : Calcul déperditions thermiques, isolation et rentabilité

    Bonjour Lucienpel,
    laine de verre ou laine de roche ? Je ne sais pas faire la différence, la couleur peut-être, la texture ? ? Je suis prêt à en apprendre sur le sujet mais le lambda est-il si différent de l'une à l'autre de ces laines ?
    Cela fait 5 ans que je ne suis pas "monté" pour ne pas dire coulissé dans les combles, en effet la trappe est symbolique c'est plus une boîte à lettres ... et la faible épaisseur de l'isolant ne m'a pas empêché de marcher sans rien écraser.
    "toiture zinc à joints debout." Sur ce sujet aussi je suis prêt à en apprendre ... Actuellement cette toiture est en réfection, les plaques ont glissé, le zinc de la qualité de l'époque (1960) se déchire comme du carton. L'artisan chargé des travaux change quelques plaques et refait les joints ... pour info budget 11800 € TTC. Il faut que je monte voir de plus près ce qu'il fait exactement. Sur que vos conseils me seront précieux, si vous voulez bien m'apprendre.
    En tous cas merci d'avance et à bientôt sur ce même fil de discussions.
    Bien cordialement,
    H2H2

  26. #21
    lucienpel

    Re : Calcul déperditions thermiques, isolation et rentabilité

    Bonjour

    <laine de verre ou laine de roche ? >

    en soufflée la laine verre est plus blanche que la laine de roche
    toujours si c'est du soufflée les lambda entre verre et roche sont très proches
    Sur la photo cela se rapprocherait plutôt de laine de verre

    L'isolant en place se présente sous la forme de flocons ou sous forme de rouleaux ou panneaux ?

    Attention si c'est de la laine soufflée ii ne faut absolument pas marcher dessus, une fois écrasé elle ne reprend
    pas son épaisseur.

    Pour info :
    https://www.youtube.com/watch?v=oRWoh49vYns

    Cdt

  27. #22
    H2H2

    Re : Calcul déperditions thermiques, isolation et rentabilité

    Bonjour Lucienpel, bonjour à tous,

    j'ai bien utilisé vos conseils, merci pour ce coup de main !

    Coté isolation, je ne suis pas remonté dans les combles (l'accès est vraiment difficile, je garde ça pour la suite des travaux), le peu de laine de verre/roche restante est sans doute en rouleaux mais c'est à vérifier.

    Coté réfection toiture, je vous disais qu'un artisan était chargé de faire les travaux, échange de quelques plaques, refaire les joints et 2 couches de peinture spéciale zinc ... pour info budget 11800 € TTC.
    Je suis monté voir le résultat ... voir photos ci-jointes ... le résultat m'a l'air propre, les ondulations du zinc mises en évidence par l'éclairage rasant sont dues à l'ancienneté du matériau (60 ans) et ne doivent pas avoir de conséquence sur la qualité du travail.
    PAR CONTRE la peinture utilisée est Cimentol - NEPER TOITURE. L'artisan nous a vendu 2 couches sur primer, la notice technique préconise 2 couches sur primer et l'application a nécessité 15 litres de produit pour une surface de 112 m2. La fiche technique indique 5 à 7 m2 par litre, soit 105 m2. Donc 1 pot = une couche. Vu que les 3 ouvriers sont restés 5 heures sur le toit je ne vois pas comment ils ont pu passer les 2 couches en respectant les 6 heures de séchage entre deux !
    J'ai l'impression que le 2° pot vu dans le camion ne va pas être appliqué puisque l'artisan me dit revenir lundi pour finir des "dessous de rive" à l'échelle !

    Question : quels sont mes recours pour vérifier que la 2° couche n'a pas été appliquée ?

    Voilà tout, bonne lecture et merci pour votre temps et vos avis !

    Bien cordialement,
    H2H2
    Images attachées Images attachées

  28. #23
    lucienpel

    Re : Calcul déperditions thermiques, isolation et rentabilité

    Bonjour

    <Question : quels sont mes recours pour vérifier que la 2° couche n'a pas été appliquée ? >

    Là pas spécialiste de la chose , à part sans doute avoir recours à un expert mais au final ça risque
    de vous couter plus cher que de passer une seconde couche, ......

    Cdt

  29. #24
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : Calcul déperditions thermiques, isolation et rentabilité

    Citation Envoyé par H2H2 Voir le message
    Question : quels sont mes recours pour vérifier que la 2° couche n'a pas été appliquée ?
    B'jour,
    Coup de fil immédiat à l'artisan pour lui demander quand est-ce qu'il passe la 2e couche. Et s'il dit que c'est fait, embrayer sur "je comprends pas, temps de séchage entre 2 couches en plus avec la météo actuelle blablabla".
    Y.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  30. Publicité

Discussions similaires

  1. Deperditions thermiques et utilité isolation
    Par Mr_Since dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 33
    Dernier message: 02/01/2017, 19h15
  2. Linéarité des déperditions thermiques ?
    Par Mayeric dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 44
    Dernier message: 18/02/2013, 23h14
  3. Déperditions thermiques d'un bassin
    Par orel52 dans le forum Physique
    Réponses: 5
    Dernier message: 26/02/2011, 15h39
  4. déperditions thermiques vannes
    Par lorita80 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/08/2010, 08h49
  5. Calcul déperditions thermiques
    Par RussellD dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 13/04/2010, 16h40
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...