Répondre à la discussion
Page 1 sur 5 12 3 4 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 135

Récupérer l'air chaud sous les ardoises



  1. #1
    jonneve

    Récupérer l'air chaud sous les ardoises


    ------

    Bonjour,

    Vu que même en hiver on n'est pas à l'abri d'avoir un peu de soleil sur la toiture plein sud, et vu que les ardoises du toit sont d'un noir bien absorbant... je me demande s'il n'y aurait pas moyen de prendre l'air pour la ventilation (par insufflation) directement sous les ardoises. Qu'en pensez-vous? L'air ne serait-il pas un peu préchauffé, même en plein hiver?

    Ca paraît dommage de faire tout une toiture en ardoises qui absorbent bien la chaleur, puis faire de son mieux pour s'en isoler... Pourquoi pas récupérer cette chaleur? D'accord, à certains moment (notamment la nuit) ce ne serait pas du tout efficace, mais tout de même, ça me paraît une solution intéressante, non?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    beon

    Re : Récupérer l'air chaud sous les ardoises

    l'ardoise c'est du soliare passif: fiable et durée de vie très longues. surtout utilisable en mi saison et voir en été pour la production d'eau chaude et se protégé de la chaleur.

    l'ardoise ne coûte pas plus cher que des tuiles, vie plus longtemps et c'est plus esthetique et apporte du cachet.

  4. #3
    jonneve

    Re : Récupérer l'air chaud sous les ardoises

    Je suis de ton avis, et mon toit est déjà recovert d'ardoises. Mais as-tu des suggestions pratiques pour récupérer cette chaleur?

  5. #4
    Fanch5629

    Re : Récupérer l'air chaud sous les ardoises

    Bonjour.

    C'est vrai qu'une couverture en ardoise chauffe au soleil. Mais l'essentiel de l'énergie solaire captée est évacuée par rayonnement et convection ... vers le ciel , et donc perdue.

    Rien à voir avec les capteurs à air dédiés ( voir les discussions y afférant sur ce forum ).

    Je ne crois pas que l'on puisse récupérer par-dessous la volige une quantité de chaleur suffisante pour être véritablement exploitable, mais je n'ai pas expérimenté.

    Cordialement.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    BioTop

    Re : Récupérer l'air chaud sous les ardoises

    Je ne connais pas les toits en ardoise...

    Par contre chez moi.. la technique actuelle c'est
    - des panneaux siolants: BA13 + Isolant+parepluie
    - Des liteaux
    - Des PST
    - Des tuiles collées

    Ce que je constate c'est que la lame d'air entre l'isolant et les PST, est trés chaude aux heures ou le soleil frappe la toiture.

    L'idée serait donc de faire un une prise d'air chaud pas trés loin du faîte pour récupérer ces calories.

    Le problème c'est qu'ensuite il faut mettre en place des mécanismes d'ouverture et de feremture de registres et/ou d'arrêt et de démarrage de ventilateurs, asservis à des capteurs de Température...

    Je crains qu'en l'absence de solution standard (essayez donc de trouver chez Ratonrama ou Leprincarthur des regsitres motorisés ou des microcalculateurs de supervision) le coût de l'installation soit tel qu'il faille des décennies pour l'amortir.

    Quand au strict bilan écologique, il ne faut pas oublier l'énegie grise dépensée pour produire, installer maintenir et remplacer tout ce matériel!!!
    "Si tu habites dans un thermo,... un pet et tu as chaud!" (Maxime Proverdoise)

  8. #6
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Récupérer l'air chaud sous les ardoises

    C'est vrai qu'une couverture en ardoise chauffe au soleil. Mais l'essentiel de l'énergie solaire captée est évacuée par rayonnement et convection ... vers le ciel , et donc perdue.
    C'est en ETE que ca tape dur et que l'energie solaire est surabondante

    En hiver , maigre ensoleillement , journée de courte durée , air froid dehors , ardoises trop tièdes ...rendement déplorable

    Il est alors logique de penser au stockage intersaisonnier de longue durée pour emmagasiner ces 5~7 Kwh/m2/jour ( milieu JUIN à mi Juillet) :
    tuyaux grès enfouis à 2m sous la maison ,ou tunnels de galets..

    Je crains qu'en l'absence de solution standard (essayez do
    nc de trouver chez Ratonrama ou Leprincarthur des regsitres motorisés ou des microcalculateurs de supervision) le coût de l'installation soit tel qu'il faille des décennies pour l'amortir.
    Visitez donc le site de France-Air = nombreux points de vente aux 4 coins de France ..Aldes ..marelli ... inutile d'aller chez bricomachin

    reste les bricolages à base de moteurs d'essuie glace et de kits électroniques + microscwitches de fin de course ( tout amateur de modèles ferroviaires connait cela ..) avec un simple thermostat de clim réglé à 30°C

  9. Publicité
  10. #7
    BioTop

    Re : Récupérer l'air chaud sous les ardoises

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    reste les bricolages à base de moteurs d'essuie glace et de kits électroniques + microscwitches de fin de course ( tout amateur de modèles ferroviaires connait cela ..) avec un simple thermostat de clim réglé à 30°C
    Ne te vexe pas Heakles... Mais il faut être à la retraite pour ça...


    Quand tu es autoconstructeur, que tu bosse et que tu doit aussi assurer le quotidien... Il arrive un moment où même le branchement d'un moteur d'essuie-glace devient un réel challenge
    "Si tu habites dans un thermo,... un pet et tu as chaud!" (Maxime Proverdoise)

  11. #8
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Récupérer l'air chaud sous les ardoises

    Ce montage demande à peine un weekend ...le temps d'aller dans une casse automobile et dans un magasin de kits électroniques ou bien d'en commander chez Selecronic ou Conrad...

    Sinon , où diable nos pères de famille trouvent-ils le temps de faire leurs jardins, leurs chemins de fer miniature ou le radiomodélisme...?

  12. #9
    Fanch5629

    Re : Récupérer l'air chaud sous les ardoises

    Depuis qu'ils ont accès à internet, ils n'ont plus le temps ...

  13. #10
    beon

    Re : Récupérer l'air chaud sous les ardoises

    En tout cas en mi-saison avec une très bonne isolation il devrait être possible de se chauffer pour 3 fois rien... Même si ça ne remplace pas le chauffage, c'est de l'energie gratuite dont l'investissement s'amorti assez vite... Comme en ce moment avec du soleil, l'air environnent l'ardoise monte à 45°. Pour être minimaliste je prend 20 M²(30M²), ça fait un sacré radiateur quand même dont l'energie est récupérer pour chauffer. Mais je pense que le système DF est indispensable.

    Mais il est vrai qu'il faut une certaine connaissance pour adapter les appareils pour un fonctionnement sans accro, c'est assez facile quand on bricole un peu.

    Et, je suis en train de le faire.

    Par contre, je pense que si sous la toiture est fermé avec la mise en route du pulseur, cette air sera en légère dépression qui pompera l'air entre autre par les fuite d'air laissé aux ardoise... a part ça, cela fonctionne toujours, il suffit de monter actuellement sous la toiture dans une journée ensoleillé pour s'en rendre compte, tout en sachant que la plupart du temps cette toiture est naturellement ventilé... Avec le système, c'est le pulseur qui la ventilera et donc "contrôlé", comme pour les vmc: naturelle ou contrôlé sous différent degré.

  14. #11
    noupnoup

    Re : Récupérer l'air chaud sous les ardoises

    J'ai réalisé ce système (capteur à air à partir d'une toiture en ardoise) et il fonctionne depuis 11 mois. Ca marche, et procure un appoint intéressant d'ici quelques semaines j'aurai l'expérience sur 1 année ...

  15. #12
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Récupérer l'air chaud sous les ardoises

    Bonsoir Beon :

    Une chose me gêne avec un tel capteur = ne crains-tu pas de respirer les odeurs des composants volatiles venant du traitement de la charpente , les odeirs de crotte de souris , etc...??

    A moins de disposer un double film en alu juste sous les ardoises , pour s'isoler du bois traité , il faudrait disposer d'un échangeur air-air pour être sûr à 100% de la pureté de l'air chaud plusé dans la maison ..

  16. Publicité
  17. #13
    beon

    Re : Récupérer l'air chaud sous les ardoises

    Oui, tout à fait, je compte mettre un échangeur air-air... Sinon, ça risque de sentir la mort .

    L'air rentrant dans le système DF sera toujours sain, pour des raisons d'hygiène et de sécurité.

    Moi même et beaucoup d'autre personne retarde la mise en route du chauffage ou le coupe plus tôt, avec un confort relatif. Avec ce système on peut se chauffer plus longtemps et ainsi avoir chaud avec économie et confort. C'est un système plus intelligent qu'une pac et pas cher, avec une durée de vie et fiabilité incroyable de la toiture, soit environ 100ans pour la toiture ardoise de bonne qualité...

    Ma VMC DF peut acceuillir le capteur a air chaud et l'extracteur d'air chaud du foyer pour profiter du réseaux d'insufflation de la double flux. Seul un réglage des systèmes est primordiale pour un bon fonctionnement.

    Des solutions existent mais rien est parfait, mais le point commun des économies passe avant tout par l'isolation, ventilation, étanchéité, puis les apports gratuit solaire passif, solaire actif, et en dernier le chauffage .

  18. #14
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Récupérer l'air chaud sous les ardoises

    Beon : tu pourrais aussi faire un stockage à galets , histoire de continuer à préchauffer l'air neuf via l'échangeur et boucle galets/échangeur

    dans certaines conditions (mi-saison ou la journée est chaude mais la nuit glaciale ) , il est intéressant de disposer de 2 à 3 m3 de galets qui seront à ce moment là chauffés par les ardoises : la nuit , ces galets tièdes sont reliés à l'échangeur air-air pour préchauffer l'air neuf..

    Ces 2/3 m3 peuvent aussi servir en été = on les venitle la nuit et on s'en sert pour rafraîchir l'air neuf lors des épisodes caniculaires...

    Une Université Suisse étudie cette possibilité , mais avec des billes d 'argile "parfaitement sphériques " , précision suisse oblige !

  19. #15
    palus06

    Re : Récupérer l'air chaud sous les ardoises

    @beon ou noupnoup : vous n'auriez pas une photo ou un schéma qui explique la configuration de la toiture?
    ardoises
    j'imagine qu'il n'y a pas de volige.
    sans doute des caissons sous les ardoises, là où va circuler l'air? quelle hauteur?
    mais ça veut dire aussi pas d'isolation sous toiture.
    je ne comprend pas bien.
    merci pour les explications

  20. #16
    alain42820

    Re : Récupérer l'air chaud sous les ardoises

    Bonjour,
    ce serait intéressant d'avoir quelques schemas ou photos pour concretiser, car l'idée me trotte dans la tête depuis quelques temps.
    Et pour le stockage sur galets, où trouver des réalisations.

  21. #17
    beon

    Re : Récupérer l'air chaud sous les ardoises

    Ici http://forums.futura-sciences.com/at..._wan-copie.jpg

    Je n'ai pas de schéma sur papier exactement, c'est plus de " tête" mais c'est plutôt avec 2 echangeur séparé, et comme dit Hérakles:

    effectivement il es préférable d'utiliser un échangeur air/air pour éviter d'aspirer les poussières , les spores et pollens , les éventuels COV des produits de traitement des chevrons et liteaux..

    1 boucle air toiture > echangeur air-air>toiture avec un ventilo indépendant et si possible à courant continu + petit panneau photovoltaïque + thermostat se déclenchant au-dessus de 18°C par exemple

    L'air neuf passera sur cet échangeur va ensuite vers le caisson VMCDF , mais là , il faudrait que ce caisson possède un by-pass automatique pour éviter en mi-saison que l'air neuf chauffé par le toit ne se refroidisse dans le 2eme échangeur à cause de l'air vicié qui restera toujours entre 18 et 22°C...

    on peu imaginer un circuit de dérivation comme suit , dans ce cas où la toiture est plus chaude que l'air vicié :

    air neuf > échangeur VMCDF > échangeur air-air > répartiteur d'air vers les chambres ...

    et dans le cas où la toiture est à peine chaude (hiver ) mais plus que l'air extérieur:

    air neuf > échangeur air-air > échangeur air VMCDF > circuit de répartition vers chambres


    Mais je vais essayer d'en faire un.

    Sinon, ce sont des combles perdu, mais il est possible de le faire avec des combles aménagé si l'espace le permet: il faut compter environ 10cms soit l'épaisseur des chevrons.

    Les ardoises sont posé sur lattes. sous les lattes il y a les chevrons, et je pensais utiliser des rouleaux isolant mince 1er prix pour fermé sous les chevrons, ainsi la chaleur est réfléchit vers l'ardoise et évite les surchauffes l'été dans le grenier.
    Images attachées Images attachées  

  22. #18
    palus06

    Re : Récupérer l'air chaud sous les ardoises

    Merci beon.
    Je n'ai pas encore vu la photo, mais on est d'accord, il n'y a pas de volige.
    J'espère que tes combles sont isolés...
    @+

  23. Publicité
  24. #19
    beon

    Re : Récupérer l'air chaud sous les ardoises

    26 cms de LDV + 20 cms de LDR, je pense que c'est largement suffisant et il peut avoir du tassement ça fera toujours plus que 26 cms....

  25. #20
    beon

    Re : Récupérer l'air chaud sous les ardoises

    Voicci ,un premier schéma non terminé.
    Images attachées Images attachées  

  26. #21
    SebMP35

    Re : Récupérer l'air chaud sous les ardoises

    Citation Envoyé par beon Voir le message
    En tout cas en mi-saison avec une très bonne isolation il devrait être possible de se chauffer pour 3 fois rien...
    Ben a mi-saison avec une très bonne isolation, il n'y a pas besoin de cela ....
    Ensuite quand l'hiver arrive et que les températures sont franchement basses, pas sur que cela apporte grand chose. S'il fait 0° dehors et que l'air sous les ardoises est a 15°, c'est pas cela qui va chauffer la maison.
    En tout cas, en hiver lorsque je monte dans mon grenier, il ne fait pas chaud ...

  27. #22
    beon

    Re : Récupérer l'air chaud sous les ardoises

    Citation Envoyé par SebMP35 Voir le message
    Ben a mi-saison avec une très bonne isolation, il n'y a pas besoin de cela ....
    Ensuite quand l'hiver arrive et que les températures sont franchement basses, pas sur que cela apporte grand chose. S'il fait 0° dehors et que l'air sous les ardoises est a 15°, c'est pas cela qui va chauffer la maison.
    En tout cas, en hiver lorsque je monte dans mon grenier, il ne fait pas chaud ...
    Oui mais je suis frileux, surtout ma femme. Et je préfère enlevé le pull au lieu de garder un gros pull. De plus avec les murs de refends cela permet d'absorbé cette chaleur et la restituer la nuit par exemple... Il faut quand m^me chauffer ce volume d'air dans la maison. Et si ce n'est pas important, alors pourquoi oriente-t-on les maison vers le sud etc avec de très grande baie... c'est sûr que c'est plutôt efficace mais l'apport est encore une fois gratuit et on s'en protège seulement l'été, pas en mi-saison m^me avec un tel niveau d'isolation.

  28. #23
    SebMP35

    Re : Récupérer l'air chaud sous les ardoises

    Je dis juste qu'avec un très bonne isolation, il n'y a pas besoin ....

    De suite(mi-saison ?), je mange dans ma cuisine, il fait 25° je suis en petite chemise ... et comme souvent en ce moment, j'ouvre les fenêtres pour réguler ..
    C'est bien plus sympa que de baisser les volets par ex.

    Oui, oui, j'ai bien compris l'intérêt de fenêtre au sud ..

    Vendredi vers 18 h, on a fermé les fenêtres. Il faisait 23° dans la maison. A minuit il faisait 24° et le samedi matin 24° aussi ... Apports internes, chaleur stockée dans la dalle juste sous les fenêtres que nous n'avions pas ouvertes ...

    Je ne sais pas si l'idée de recuperer l'air chaud sous les ardoises est bonne ou pas. Je dis avec un très bonne isolation. Le risque c'est que cela ne produise pas de chaleur quand on en aura besoin !
    En hiver, quand il fait froid, je n'ai pas de sensation de chaud sous mon toit dans le grenier.
    Faites un calcul avec le débit qu'il vous plairait d'avoir en hiver (pas comme le courant d'air agréable d'été ...) dans votre maison et une température estimée de l'air réchauffée sous le toit quand il fait bien froid.

  29. #24
    noupnoup

    Re : Récupérer l'air chaud sous les ardoises

    Bonjour,

    Je verrai plus tard si j'arrive à faire un schéma.

    Tout d'abord, la récupération n'est efficace que sur un toit posé sur liteaux (lattes) et pas sur des voliges, et sans écran de sous toiture.

    Chez moi il y a un écran de sous toiture au Nord mais pas au sud.

    Une expérience que j'ai pu faire cet été, en plein soleil en juillet, une ardoise s'échauffe de 40 à 50°C à l'air libre (par rapport à la température ambiante, soit par exemple 65°C pour une temp. ambiante de 20°C), et ce qui est très important, c'est que la face à l'ombre est presque à la même température qu'au soleil. (différence inférieure à 2°C, mesurée avec un thermospot infrarouge). Ensuite sur le toit les ardoises se recouvrent donc il y a une lame d'air et une seconde ardoise en dessous. Mais au total, la face interne du toit a environ 5°C de moins que la face externe.

    J'ai un rampant côté sud de 90 m2 d'ardoises, et à l'occasion d'un réaménagement de combles j'ai pas mal réfléchi à l'utilisation de cette châleur.

    Le toit est isolé (26 cm de LV), et la lame d'air située entre l'ardoise et la laine de verre est continue de haut en bas.

    L'air est récupéré par un tuyau percé de trous (en PVC dans mon cas), et pulsé par un ventilateur. Ce tuyau est posé perpendiculairement aux chevrons, qui se chargent de former avec le toit et l'isolant des caissons qui guident l'air chaud. C'est donc la seule chose à poser.

    J'ai utilisé du PVC de 200mm et 160mm, donc celui ci passe sans problème dans l'épaisseur d'isolant (dans mon cas, 30cm entre le toit et le placo, moins 9 cm de chevrons). J'ai simplement dû demander au plaquiste de rajouter 2 cm par rapport à son habitude. Les trous font entre 40 et 60mm, percés avec une cloche. Seule difficulté, passer les fermes de la charpente, mais le PVC peut se déformer à chaud, et j'ai donc pu me débrouiller.

    J'ai installé des capteurs de température qui me permettent d'enregistrer le comportement du système. Cela me permet de vous donner un retour d'expérience assez détaillé :

    1°) le débit d'air optimal se situe autour de 15 m3/h par mètre carré de toiture. Pour cela j'ai fait un modèle sur Excel et utilisé des paramètres biblio ou mesurés en réel. Intuitivement (et vérifié dans le modèle), si le débit est trop faible, l'ardoise plafonne en température et l'essentiel de la châleur est perdu par convection vers l'extérieur. Si le débit est trop fort, l'air n'a pas le temps de se réchauffer au contact de l'ardoise, et on a de l'air tiède. Vers ce débit on peut espérer un rendement de l'ordre de 15 à 20% par rapport à l'énergie solaire incidente, (pas si mal par rapport à du photovoltaique). On compense le rendement modeste par l'utilisation d'une grande surface de toiture. Dans mon cas, 90 m2 en mi saison font quand même environ 10kW de châleur.

    2°) Pas besoin de modifier la charpente, de créer des entrées d'air, d'optimiser l'échange de châleur par des plaques métalliques ou autres ailettes. L'air s'infiltre à mon avis tout simplement par les interstices entre les ardoises et s'équilibre en température par simple convection.

    3°) L'inertie d'une charpente est de quelques dizaines de minutes. En gros, dès que l'on déclenche la ventilation, la température s'élève (dans les 20 premières secondes). Surprenant car on pourrait croire qu'en statique on atteint la température maxi, mais en fait les chevrons mettent longtemps à se réchauffer par convection statique. En dynamique on a donc de l'air plus chaud ! Ensuite, les chevrons mettent une bonne dizaine de minutes à chauffer, et ils régulent la température (donc lorsqu'un nuage passe, la température ne chute pas brusquement).

    4°) Ce système est très sensible au vent ! Lorsqu'un rafale passe, la châleur produite subit des variations qui atteignent 20% du fait du refroidissement par l'extérieur. Plus complexe, l'air des rampants qui ne sont pas orientés au sud peut remplacer l'air chaud. Il faut donc placer les tuyaux collecteurs de façon stratégique ! Dans mon cas, je les ai placés au faite du toit, en me disant que l'air chaud monte, et j'ai essayé d'isoler les rampants Nord et Sud. En fait ça marche 80% du temps. Par contre en cas de fort vent du nors, ca marche mal. Maintenant c'est trop tard, mais si c'était à refaire, j'aurais mis mes tuyaux aux 2/3 supérieurs du toit et non tout en haut ...

    5°) La température obtenue (dans la Sarthe 72 au Nord du Mans) : Cela monte à 55°C en été et 30°C en plein hiver au soleil. Un échauffement est observé aussi lorsqu'il fait nuageux (environ 15°C en été, et 5°C en hiver par rapport à la température extérieure). En cas de brouillard ou de pluie, aucune châleur récupérable. Mon retour d'expérience va de janvier 2009 à Octobre 2009. environ 5 jours par mois satisfaisants en janvier, 10 en février, 15 en mars, 20 en avril et octobre. Donc c'est un système de "mi saison", mais qui apporte une châleur insuffisante de novembre à mi mars.

    D'après mes calculs, je vais économiser l'équivalent de 300 litres de fioul par cet appoint de châleur.

    Voilà pour la partie thermique du capteur.

    Ensuite l'utilisation de l'air chaud : J'ai prévu 2 systèmes.

    Système 1 : Un ballon ECS thermodynamique. Ca marche bien et j'utilise l'excédent de châleur vers mes radiateurs classiques. J'utilise 400 m3/h d'air. Un système assez compliqué pilote des circulateurs pour activer ce ballon.

    Système 2 : Bestial, j'insuffle l'air directement dans la maison. C'est provisoire, mais je ne constate pas d'odeurs désagréables. En gros l'air de la sous toiture ne sent pas mauvais. A terme, je vais construire 3 m2 de plancher chauffant à air et mettre la sortie dans une cave pour réchauffer les fondations de la maison (je ne sais pas si je vais conserver une injection directe). Il s'agit d'une maison en pierre, donc l'inertie est largement suffisante. Pas de problème d'humidité non plus.

    La régulation du système se fait par un automate assez sophistiqué, mais on devrait pouvoir faire la même chose ou presque avec 2 thermostats.


    Après tout ça, je me pose une question : Cette technique vaut elle la peine d'être promue ? (possible car ça ne coûte vraiment pas cher si c'est prévu au départ, et il y a des milliers de toits en ardoise) et si oui comment faire ? Il y a un maitre d'oeuvre qui appelle ça le capteur solaire breton (je vais essayer de trouver le lien) mais globalement cela me semble aujourd'hui très peu répandu.

    Il faudrait quelques produits standards, assez simple pour que n'importe qui puisse déployer la technique. Faut il créer l'association du capteur solaire breton ? Faut il convaicre des constructeurs de maison individuelle. J'ai pensé à déposer un brevet, mais j'ai l'impression que cela ne peut que freiner la diffusion de la technique.


    Voilà pour aujourd'hui !

  30. Publicité
  31. #25
    SebMP35

    Re : Récupérer l'air chaud sous les ardoises

    Ben cela confirme ce que je pensais. Pour une maison très bien isolé, pas d'intérêts.
    Pour une maison qui ne l'est pas vraiment, cela peut permettre un peu d'apport solaire.

    Je me rappelle avoir vu une expérience d'un particulier breton qui avait fait cela. Il l'associait a un gros stockage (qq tonnes de terre/briques) sous la maison. Pas retrouvé le lien.

    retrouvé :
    http://www.outilssolaires.com/visites/leny.htm
    Dernière modification par SebMP35 ; 12/10/2009 à 22h33.

  32. #26
    BioTop

    Re : Récupérer l'air chaud sous les ardoises

    Citation Envoyé par SebMP35 Voir le message
    Ben cela confirme ce que je pensais. Pour une maison très bien isolé, pas d'intérêts.
    Pour une maison qui ne l'est pas vraiment, cela peut permettre un peu d'apport solaire.
    Bonjour SEB, je n'ai pas compris comment tu tire cette conclusion du post de Noupnoup... Pourrais-tu expliquer?
    "Si tu habites dans un thermo,... un pet et tu as chaud!" (Maxime Proverdoise)

  33. #27
    noupnoup

    Re : Récupérer l'air chaud sous les ardoises

    Pour une maison très bien isolé, pas d'intérêts.
    Je ne vois pas en quoi l'isolation de la maison influe sur l'intérêt d'un apport solaire.

    Une maison très bien isolée n'a pas besoin de chauffage en mi saison ? OK. Ta maison semble en tout cas performante (et bien située ?).

    Un capteur solaire à air ne peut assurer la totalité du chauffage en hiver. OK

    Il y a malgré tout de belles journées en hiver (29 décembre 2008, Température extérieure 1°C, capteur ardoise 29°C), et la possibilité de jouer sur un stockage de masse pour faire le lien automne/hiver. Justement dans le cas d'une maison bien isolée, le stockage de masse peut être suffisant. (dans 1 m3 sous la maison on peut stocker environ 5 kWh de châleur, ce qui devient intéressant quand on vise quelques dizaines de kWh par an et par m2 pour une maison bien isolée.

    Par ailleurs, merci pour le lien. L'exemple breton est a priori modeste, 12 m2 de capteur à air, Ardoise alimente une ventilation de 300 m3/h. L'intérêt est d'utiliser tout le toit.
    Dernière modification par noupnoup ; 13/10/2009 à 11h22.

  34. #28
    beon

    Re : Récupérer l'air chaud sous les ardoises

    Merci pour ton avis noupnoup, mais il est vivement conseillé d'utiliser un échangeur air/air, pour avoir un air sain, sinon entre les rongeur, xylophène etc , ça craint à max.

    Par contre je ne suis pas d'accord sur les maison isolé, car la deperditions diminue et donc le moindre apport solaire est interressant a ce niveau, alors que pas du tout dans une maison isolé. C'est un équilibre qu'il faut repousser au maximum:
    - Avec une maison hautement isolé, cet apport solaire en mi-saison est trop importante dans la plupart des cas: Ce n'est pas grave une régulation est fait pour cà, on a tooujours la température souhaité tant que le soleil frappe sur les ardoises. Confort/économie +1
    - Le point d'équilibre est repoussé quand la production solaire est environ égal a la déperdition de la maison, cet déperdition est faible pour une maison isolé: économique et confort +1
    - En hivers quand les apports sont inférieurs aux déperdition, le gain reste toujours appréciable car cela couvre un certain pourçentage de la consommation de chauffage réel car il ne faut de grosse puissance: +1 économie.

    Par contre je ne pense pas que l'on peut en dire autant sur une maison pas isolé: un gain en mi-saison mais qui risque de ne pas l'être totalement, 50% c'est toujours mieux que rien par exemple. Ceci est dû à une trop grosse déperdition. Par exemple, les apports sont les mêmes mais sur une maison isolé le gain se voit (exemple 80% d'energie gratuite) et pas forcément sur une maison non isolé avec de grosse déperdition(exemple 15% d'energie gratuite).

    Une maison fortement isolé peut-être situé autour de 4000KWH/an, hors une maison non isolé peut passer les 40000KWH soit 10 fois plus d'energie pour la même température... Donc, un chauffage de 10KW par exemple pour une maison mal isolé, aura besoin de seulement 1000W pour se chauffer pour une maison bien isolé.

    C'est dit, et c'est mon avis personnel.
    Dernière modification par beon ; 13/10/2009 à 12h01.

  35. #29
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Récupérer l'air chaud sous les ardoises

    En hivers quand les apports sont inférieurs aux déperdition, le gain reste toujours appréciable car cela couvre un certain pourçentage de la consommation de chauffage réel car il ne faut de grosse puissance: +1 économie.
    Ne pas oublier non plus l'intérêt d'un déphasage de un à deux mois , en associant capteur pas cher (ardoises) , rustique mais fiable , performant à la belle saison ( y compris les étés indiens) à un dispositif très inertiel comme peut l'être la masse de terre gratuiite se trouvant sous la maison , dans laquelle deux ou trois "echangeurs" permettront d'y transférer les calories du toit : en hiver cette chaleur sera récupérée par simple cheminement de l'onde thermique d'un côté et par préchauffage de l'air neuf la nuit , si on s e sert de l'échangeur air-air mis en boucle avec l'échangeur air-terre

    cet échangeur peut être un tunnel à galets, un tuyau de grés (il en faut trois à quatre pour l'équivalent 1 tunnel galets) ou un tuyau de PCV ou PP ..

    voili voilou .. Avec un ventilo de 180 à 240W et par une belle journée ensoleillée , on peut récupérer plus de 4 500 à 6000W en aout ou Septembre ( avec 30m2 d'ardoises orientées SUD )

    Un panneau photovoltaïque fournirait automatiquement l'alimentation directe aux ventilos si ces derniers sont équipés de moteurs à courant continu .

  36. #30
    SebMP35

    Re : Récupérer l'air chaud sous les ardoises

    Ma conclusion est peut être un peu rapide et du au fait que je n'aime pas avoir de gros mouvement d'air dans la maison ... ce qui exclue les gros débits d'air.

    Avec le l'air a 29°, la puissance de chauffe avec du 200 m3/h c'est 680 W. C'est très bien vous me direz ... et c'est vrai
    En contre-partie, vous avez changé sans vous en rendre compte la température externe de l'isolant sous toiture. Il etait de 29° donc cette partie du toit n'était pas déperditive mais le contraire.
    Maintenant que l'on fait arriver de l'air a 1° en sous toiture, la surface devient déperditive.
    Allez comptons 40 m2 de toit dont l'écart de température (ext - int) est passé de +10° a -18°.
    Avec un U de 0,2, cela fait un flux de 220 W environ.
    On rajoute la conso du ventilateur et on doit avoir un "benef" de 440 W environ.

    C'est plus compliqué que cela il faudrait étudier cela en régime dynamique, en fonction du déphasage de l'isolant, ...

    C'est toujours cela de pris mais je suppose peut-être a tord que ces 29° le 29 décembre 2008, c'est un jour trés favorable. Pas de vent (sinon perte d'après noupnoup), beau soleil, après plusieurs jours beau, .... bref des jours comme l'on en voit que peu dans l'hiver.
    La durée au l'on a ces 29°, c'est combien de temps dans une journée de décembre.
    Si c'est 3h, on aura gagné 1,2 kWh environ.

    Noupoup a fait des mesures et dit quand c'est nuageux en hiver, on gagne 5° par rapport a la température extérieur, on ne peux donc pas chauffer.
    Ce sera uniquement quand il fait plein soleil et plutôt sans vent.

    Ce sont ces raison qui me font dire que dans une maison très bien isolée, ce n'est pas pertinent. Complexe pour un gain très faible.


    Pour transporter de l'énergie avec de l'air, il faut des températures élevés, des débits élevés. Super en mi-saison et en fin d'été pour chauffer du stockage intersaisonnier et là bien sur le fait que la maison soit trés bien isolée n'est pas un problème.

    Mais c'est aussi un "problème" classique des systèmes solaires. Ils produisent le plus quand il y a du soleil et que l'on consomme le plus ... et le problème c'est que c'est en contradiction avec un maison trés isolée et bien orientée. EN caricaturant, on consomme quand il n'y a pas de soleil.

    Je ne dis pas qu'il n'y a pas d'intérêt a l'apport solaire. Je le vis tous les jours ... il fait 25° de suite dans la maison. Je dis juste que plus vos besoins sont concentrés dans les périodes ou le soleil est rare et la température basse, plus le système de récupération de cette énergie doit être performant.

    ET puis facile, chez moi, pas de toit orienté sud alors, je ne me pose même pas la question ....

Page 1 sur 5 12 3 4 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Récupérer l'air chaud de ma chaufferie
    Par marmotte19 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 7
    Dernier message: 12/10/2014, 08h32
  2. Recuperer un fil chaud
    Par freesbeep dans le forum Électronique
    Réponses: 19
    Dernier message: 23/11/2009, 10h33
  3. Ardoises: capteur air chaud ?
    Par beon dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 6
    Dernier message: 20/04/2009, 22h37
  4. Récupérer la chaleur de l'air
    Par crickijul44 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 28/12/2006, 17h18
  5. Récupérer les conditions de Neumann et Dirichlet sous Matlab à partir de Femlab
    Par Beufa dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 0
    Dernier message: 17/05/2006, 14h31
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...