Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 50

Rénovation Longère en Bretagne, isolation en question...



  1. #1
    Guillaume22

    Smile


    ------

    Bonjour,

    Nous venons de faire l'acquisition d'une longère en Bretagne en partie rénovée (partie où nous allons habiter pour l'instant) mais il nous reste pour les années à venir une pièce de 90m², ancienne étable, à rénover.

    Les murs sont en pierres (logique) des deux côtés, façade au Sud.

    Une première dalle (béton de chaux apparemment, pas de confirmation) a été posée par l'ancien propriétaire, la charpente est saine. Il y a un étage complet sous combles, plancher pour la séparation.

    On se pose donc la question de l'isolation de tout ça :

    > Isolation sous toiture

    > Isolation sol RDC

    > Isolation plancher étage

    > Isolation murs RDC

    Concernant les murs du RDC, la pierre en intérieur n'est pas spécialement belle, il y a des raccords béton, bouts de parpaings, etc... Donc nous n'envisageons pas d'habillage+isolation extérieure car nous ferons de toute façon un habillage intérieur (bois, très probablement). Pour le sol, niveau habillage, inconnu complet pour l'instant!

    Donc voilà où nous en sommes, preneurs de tout conseil pour l'isolation et habillage de tout ça. On espère pouvoir en faire un maximum tout seul, et bien entendu sans dépenser des sommes folles!

    A très bientôt

    Quelques photos :

    -----
    Images attachées Images attachées  
    Dernière modification par Linn ; 08/12/2009 à 10h01. Motif: hébergement des images sur Futura, autorisation de l'auteur

  2. Publicité
  3. #2
    cornychon

    Re : Rénovation Longère en Bretagne, isolation en question...

    Bonjour,

    Tu vas sur ce lien intitulé Matériaux et conductivité thermique
    http://planeteconom.free.fr/index.php/301-economie.html

    Exemple:
    Tu vas sur le tableau qui donne les conductivités thermiques.
    Tu choisi par exemple le polystyrène expansé
    Tu vois en face ce matériau 0.04
    Tu vas en haut de la page
    Dans la case conductivité thermique tu mets 0.04
    Dans la case épaisseur en mètre tu mets 0.15 (150 mm)
    Tu cliques ensuite sur calculer
    Tu vois un R de 3.75

    Pour les murs tu mets ce que te recommande les professionnels du coin
    Le tout est de ne pas descendre en dessous d'un R inférieur à 3.75.
    Si tu peux aller jusqu'à 5 c'est l'idéal mais pas indispensable.
    Attention:
    Pour les combles, il faut impérativement viser un R de 5.
    Dans notre exemple, tu l'obtiens avec une épaisseur de 0.2 m (200 mm)

    Pour les fenêtres, il faut prendre le double vitrage que tu trouves partout.
    Pour les portes c'est pareil, prendre des portes qui ont une bonne isolation
    Pour le sol ce n'est pas très grave. Je ne te conseille pas de tout démolir pour isoler.
    Si tu peux il faut le faire. C'est plus pour des problèmes de condensation et en final d'humidité que pour des raisons thermiques.

    Pour t'amuser:
    Tu vas sur le tableau, en face pierre lourde tu as 2.1 à 3.5
    Tu retournes en haut de la page, tu fais le calcul avec 3 et un mur de 1 mètre
    Tu obtiens 0.33
    3.75 divisé par 0.33 montre que ton mur est 11 fois moins bien isolé qu'avec 150 mm polystyrène ou de laine de verre.

    Bon courage

  4. #3
    palus06

    Re : Rénovation Longère en Bretagne, isolation en question...

    Tu nous présentes une maison bretonne très belle, déjà bien retapée, dont on voit pas bien ce qu'on pourrait apporter... si ce n'est en terme d'isolation ,en effet.
    Pour l'étage, ça me semble difficile de ne pas vouloir garder ces combles pour les aménager, même plus tard. Alors, il ne te reste plus qu'à isoler sous toiture. Il y a plein de témoignages à ce propos, du souffleur de ouate en équilibre sur la charpente (après détuilage) au spécialiste du caisson, parfaitement soigné dans ses dimensions.

    Pour les murs, ils semblent tellement beaux en intérieur qu'on se demnade pourquoi tu veux les cacher. Et t u recevras plein de témoignages sur l'ITE.

    Pour le sol, je n'en sais rien
    Voilà, ça débutera peut être la discussion.
    @+

  5. #4
    cornychon

    Re : Rénovation Longère en Bretagne, isolation en question...

    Un petit éclairage supplémentaire sur les ordres de grandeurs.

    Les ordres de grandeurs sont mieux que du qualitatif non chiffré !
    Sans isolation, imaginons que tu consommes pour 5000 € de chauffage.
    Avec l'isolation, toutes choses égales par ailleurs, tu aurais 5000 / 11 = 460 € de chauffage.
    Pour éviter de me faire tirer les oreilles, avec les ouvertures et le sol moins bien isolé, la facture chauffage ne serait pas de 460 € mais en gros entre 600 et 800 €.
    Dans le cas que je présente, tu gagnerais environ 4000 € par an sur le chauffage.

    Même si mes chiffres sont un peu faux, si tu veux avoir des retours sur investissement dans 10 ans, il faut éviter de prévoir une enveloppe supérieure à 40 000 € .

    Si on admet que le prix de l'énergie double en 10 ans, tu peux aller un peu plus haut, mais attention au prix de l'argent !
    Si ce chiffrage est amandé, tu auras des billes pour affiner tes prévisions

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Guillaume22

    Re : Rénovation Longère en Bretagne, isolation en question...

    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    Bonjour,

    Tu vas sur ce lien intitulé Matériaux et conductivité thermique
    http://planeteconom.free.fr/index.php/301-economie.html

    Pour t'amuser:
    Tu vas sur le tableau, en face pierre lourde tu as 2.1 à 3.5
    Tu retournes en haut de la page, tu fais le calcul avec 3 et un mur de 1 mètre
    Tu obtiens 0.33
    3.75 divisé par 0.33 montre que ton mur est 11 fois moins bien isolé qu'avec 150 mm polystyrène ou de laine de verre.

    Bon courage
    Ouh la merci de tous ces chiffres, ça me permettra de faire les calculs, mais je recherche surtout des conseils pratiques sur l'isolation parce que je suppose que certaines pratiques aurons des avantages et des inconvénients 'isolé mais humide' 'sec mais moins bien isolé" , etc....

    Citation Envoyé par palus06 Voir le message
    Pour l'étage, ça me semble difficile de ne pas vouloir garder ces combles pour les aménager, même plus tard. Alors, il ne te reste plus qu'à isoler sous toiture. Il y a plein de témoignages à ce propos, du souffleur de ouate en équilibre sur la charpente (après détuilage) au spécialiste du caisson, parfaitement soigné dans ses dimensions.
    Merci de ta réponse, je ne pense pas que l'on découvrira le toit (pour l'instant), on n'a pas assez de réserves financières pour ça... Donc il nous reste l'isolation sous toiture mais là, j'ai lu des dizaines de solutions différentes

    Pour les murs, ils semblent tellement beaux en intérieur qu'on se demande pourquoi tu veux les cacher.
    En fait, le bout que l'on voit sur la photo n'est vraiment pas le plus moche mais à d'autres endroits c'est vraiment la misère. Comme il y a avait sur la façade nord, une auge, c'est vraiment assez laid En fait pour avoir une vue "objective" de la situation des murs intérieurs il faut déjà les sabler je suppose?

    Et tu recevras plein de témoignages sur l'ITE.
    L'isolation extérieure, j'y pense car ça a visiblement beaucoup d'avantages... Mais il est difficile de convaincre ma compagne qui tient à la pierre extérieure et le problème financier se pose car le coût de l'habillage intérieur s'ajouterait de toute façon et ça va commencer à chiffrer pas mal

    Après, si aucune solution satisfaisante n'existe en intérieur, il faudra bien y venir mais j'aimerais d'abord étudier toutes les possibilités intérieures...

    Pour le sol, je n'en sais rien
    Ce que je me dis pour le sol c'est que si c'est bien de la chaux, donc respirant, il ne faut surtout pas que ce qui sera mis au-dessus bloque l'humidité donc là c'est pareil je me pose beaucoup de questions parce que je suppose qu'un parquet ou un carrelage fera ça Alors si en plus il y a une couche d'isolant, aïe


    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    Pour éviter de me faire tirer les oreilles, avec les ouvertures et le sol moins bien isolé, la facture chauffage ne serait pas de 460 € mais en gros entre 600 et 800 €.
    Dans le cas que je présente, tu gagnerais environ 4000 € par an sur le chauffage.
    je n'ai pas du bien comprendre ton message, désolé, quel est le "cas que tu présentes"?


    Désolé mais je débute mes recherches dans ce domaine

  8. #6
    cornychon

    Re : Rénovation Longère en Bretagne, isolation en question...

    J'ai calculé les coûts de chauffage comme s'il n'y avait que des murs. Comme il y a les ouvertures moins bien isolées, je suis passé de 460 € à une fourchette comprise entre 600 et 800 €

    Le cas que je présente est celui d'un coût de chauffage estimé à 4000 € avant isolation

    Avec une isolation extérieure, il faut au moins une journée de chauffage à fond la caisse pour arriver à une température de confort de l'ordre de 20°C.
    Certains vont te dire que la masse thermique permet une meilleure régulation des températures. C'est valable si tu chauffes en permanence tout l'hiver à 20°C par exemple.
    Avec une isolation intérieure, tu chaufferas plus rapidement. Tu pourras baisser les températures la nuit, lorsque tu quittes la maison pour quelques jours. C'est de nature en plus à faire des économies d'énergie.

    Pour isoler les murs tu peux prendre ça !

    http://www.placo.fr/bpb_fr/ProduitsO...ID=D55700000PP

    Pour le sol, s'il n'est pas très solide, il faut le supprimer et creuser un peu.
    Ensuite, sur la terre, mettre du plastique étudié pour !
    Couler une dalle de béton armé,
    Coller du carrelage avec une colle souple étudiée pour !
    *
    Il y a sur le net tout ce qu'il faut pour apprendre et comprendre.
    C'est le seul moyen pour être en mesure de choisir la solution la mieux adaptée

  9. Publicité
  10. #7
    sieurcoug

    Re : Rénovation Longère en Bretagne, isolation en question...

    Bonjour,

    J'ai été dans le même cas que toi. Je rénove une vieille maison en Normandie, donc un climat assez similaire. Le plus délicat à traiter à mon avis dans ces maisons et nos régions et la gestion de l'humidité : remontées capillaires, étanchéité à l'eau de pluie des murs extérieurs et bien sûr vapeur d'eau dans les murs venant de l'intérieur chauffé.
    Ceci a une influence directe sur le choix de l'isolant. En particulier le pied des murs est délicat à traiter convenablement.
    * L'isolant doit résister durablement à l'humidité, exit donc la ouate de cellulose dans le bas des murs par exemple
    * L'isolant doit continuer à isoler en étant "humide", façon de parler bien sûr

    Mettre un doublage avec une lame d'air entre le mur et l'isolant a déjà été débattu et n'est pas une solution convenable :
    "Il faut savoir que la présence d'une lame d'air entre mur et isolant piège l'humidité et limite son assèchement côté intérieur.
    Cette lame d'air limite (mais n'empêche pas) le mouillage des laines minérales, qui n'aiment pas ça (sèche très mal, par exemple). Les isolants végétaux sont moins sensibles à une petite humidité entre autre parce qu'ils sèchent mieux. Le fait de les plaquer contre le mur aide et permet de garder un mur plus sec.
    "
    http://forums.futura-sciences.com/ha...erieur-19.html

    Dans mon cas, je suis parti sur un doublage placo, avec comme isolant du liège sur 1 mètre de hauteur à partir du sol, et au dessus de la ouate de cellulose.
    Avec le recul, j'aurais peut-être plutôt opté pour du chaux-chanvre. Même si "sur le papier" c'est moins isolant, en pratique ca couvre bien tout le mur, sans fuite d'air, c'est hygroscopique, c'est solide et c'est à mon avis la solution la plus durable et satisfaisante pour les vieux murs.

    Tu rencontreras beaucoup de débats passionnés sur tel ou tel isolant, leur nocivité ou non, performances, etc. etc.
    Il faut se faire son avis en étant bien informé... et de manière pragmatique et dépassionnée.

    Bon courage
    Guillaume

  11. #8
    romu50

    Re : Rénovation Longère en Bretagne, isolation en question...

    Bonjour,
    pour l'isolation des combles çà sera donc entre chevrons, après à toi de voir sur tu veux des matéri "écolo", ton budget, tes compétences, etc
    pour les murs, tu peux envisager une isolation extérieure sur la façade nord sur les pignons et pourquoi une serre bioclimatique sur la façade sud...
    pour le sol c'est plus compliqué... si c'est une dalle à la chaux préserve son coté respirant donc parquet ou tomette obligatoire! sur mets du parquet tu peux toujours faire une petite isolation entre lambourde
    bon courage
    Romu (également dans la réhabilitation)

  12. #9
    Guillaume22

    Re : Rénovation Longère en Bretagne, isolation en question...

    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    Avec une isolation extérieure, il faut au moins une journée de chauffage à fond la caisse pour arriver à une température de confort de l'ordre de 20°C.
    Certains vont te dire que la masse thermique permet une meilleure régulation des températures. C'est valable si tu chauffes en permanence tout l'hiver à 20°C par exemple.
    Avec une isolation intérieure, tu chaufferas plus rapidement. Tu pourras baisser les températures la nuit, lorsque tu quittes la maison pour quelques jours. C'est de nature en plus à faire des économies d'énergie.
    Ah, je n'avais pas calculé ça comme ça. L'inertie aurait donc aussi ses inconvénients?
    Pour isoler les murs tu peux prendre ça !

    http://www.placo.fr/bpb_fr/ProduitsO...ID=D55700000PP
    Merci, je regarde
    Pour le sol, s'il n'est pas très solide, il faut le supprimer et creuser un peu. Ensuite, sur la terre, mettre du plastique étudié pour !
    Couler une dalle de béton armé, Coller du carrelage avec une colle souple étudiée pour !
    Il est solide, il y a déjà une première dalle chaux apparemment, mais je ne sais pas comment vérifier les dires de l'ancien proprio

    Bonjour,
    Ceci a une influence directe sur le choix de l'isolant. En particulier le pied des murs est délicat à traiter convenablement.
    * L'isolant doit résister durablement à l'humidité, exit donc la ouate de cellulose dans le bas des murs par exemple
    * L'isolant doit continuer à isoler en étant "humide", façon de parler bien sûr
    Je note, camarade des zones humides

    Mettre un doublage avec une lame d'air entre le mur et l'isolant a déjà été débattu et n'est pas une solution convenable :
    "Il faut savoir que la présence d'une lame d'air entre mur et isolant piège l'humidité et limite son assèchement côté intérieur.
    Cette lame d'air limite (mais n'empêche pas) le mouillage des laines minérales, qui n'aiment pas ça (sèche très mal, par exemple). Les isolants végétaux sont moins sensibles à une petite humidité entre autre parce qu'ils sèchent mieux. Le fait de les plaquer contre le mur aide et permet de garder un mur plus sec.
    "
    Bordel de bordel, je crois que la partie rénovée par l'ancien proprio a été faite comme ça "Mur - Air - Briquettes", selon l'agence


    Dans mon cas, je suis parti sur un doublage placo, avec comme isolant du liège sur 1 mètre de hauteur à partir du sol, et au dessus de la ouate de cellulose.
    Le liège, je note, le choix du placo vs bois avait une raison autre qu'esthétique?

    Avec le recul, j'aurais peut-être plutôt opté pour du chaux-chanvre. Même si "sur le papier" c'est moins isolant, en pratique ca couvre bien tout le mur, sans fuite d'air, c'est hygroscopique, c'est solide et c'est à mon avis la solution la plus durable et satisfaisante pour les vieux murs.
    J'y pense aussi mais je crains la mise en oeuvre sur une telle surface de murs, j'ai peur que ça fasse un peu "Grotte" à la fin, surtout que la façade nord n'a aucune ouverture.


    Citation Envoyé par romu50 Voir le message
    Bonjour,
    pour l'isolation des combles çà sera donc entre chevrons, après à toi de voir sur tu veux des matéri "écolo", ton budget, tes compétences, etc
    Compétences, ça devrait aller dans la famille, par contre il faudra que j'équilibre budget et vélléités écologiques, en espérant trouver un bon compromis... Faut-il prévoir une protection de l'isolant contre l'humidité?

    pour les murs, tu peux envisager une isolation extérieure sur la façade nord sur les pignons et pourquoi une serre bioclimatique sur la façade sud...
    Le mur Nord est enterré aux 3/4 de sa hauteur, ça va être compliqué Façade Sud, on pense à un couloir vitré mais pour l'instant, les finances ne suivront pas

    pour le sol c'est plus compliqué... si c'est une dalle à la chaux préserve son coté respirant donc parquet ou tomette obligatoire! sur mets du parquet tu peux toujours faire une petite isolation entre lambourde
    C'est bien ce que je pensais, ça empêche pas mal de choses au final mais bon, du parquet ça va Je ne sais pas si je vais isoler le sol, ça ne m'a pas l'air très utile au vu des risques d'humidité qui remontent ensuite dans les murs...




    Merci beaucoup à vous tous, voilà un forum fort instructif!!

  13. #10
    sieurcoug

    Re : Rénovation Longère en Bretagne, isolation en question...

    Citation Envoyé par Guillaume22 Voir le message
    le choix du placo vs bois avait une raison autre qu'esthétique?
    • Question de compétences : les quelques personnes qui m'ont aidé sur le chantier connaissent bien les "rails" et montants métalliques
    • Question de bioélectricité : il suffit de mettre ces rails à la terre pour ne plus avoir de rayonnement dû aux gaines electriques. C'est simple, ultra-rapide et pas cher.
      Alors qu'une ossature bois "rayonne". Ce qui nécessite des gaines blindées ou IAC.

  14. #11
    sieurcoug

    Re : Rénovation Longère en Bretagne, isolation en question...

    Citation Envoyé par Guillaume22 Voir le message
    Le mur Nord est enterré aux 3/4 de sa hauteur
    Quand même !
    J'espère que tu as un drain.
    Consulter sinon http://www.tiez-breiz.org, dans le menu de gauche, quelques fiches techniques, choisir les drains.

  15. #12
    SK69202

    Re : Rénovation Longère en Bretagne, isolation en question...

    Bonjour,

    Tous les matériaux trop étanches à la vapeur d'eau (placo, béton, isolant pétrolier) sont à proscrire, si on veut du zéro désagrément.

    L'inertie aurait donc aussi ses inconvénients?
    A part la mise en température des murs après une absence prolongée et la condensation éventuelle d'humidité en été, il y a pas mal d'avantage.

    Le mur Nord est enterré aux 3/4 de sa hauteur, ça va être compliqué
    Y a t'il moyen de décaisser, parce que ça c'est génant ?

    Le mur Nord est enterré aux 3/4 de sa hauteur, ça va être compliqué
    +
    Je note, camarade des zones humides
    +
    Bordel de bordel, je crois que la partie rénovée par l'ancien proprio a été faite comme ça "Mur - Air - Briquettes", selon l'agence
    L'état du vide d'air serait peut être à voir.

    Façade Sud, on pense à un couloir vitré mais pour l'instant, les finances ne suivront pas
    Il me semble voir un bout de véranda à gauche sur la photo, il y a certainement moyen de profité de l'air réchauffé en attendant.

    J'ai isolé les murs aveugles (E/N/O) de ma longère par l'extérieur en laine de roche sous enduit.

    Le mur sud n'est actuellement pas isolé, mais l'effet sur le confort est spectaculaire.

    Ne pas oublier le traitement de la ventilation, j'utilise une ventilation répartie et la maison est franchement plus sèche. -10% d'humidité relative dans la pièce la plus humide.

    Envoyé par cornychon
    Avec une isolation extérieure, il faut au moins une journée de chauffage à fond la caisse pour arriver à une température de confort de l'ordre de 20°C.
    Faux, il faut plus de 24 heures pour réchauffer les murs, mais la température de confort de 20° peut être atteinte beaucoup plus rapidement en jouant sur la température de l'air. (En 1 heures sur chaudière gaz, chez moi)
    Dans une longère en clim.at breton, c'est en dessous de 17° de température de confort que l'inconfort est manifeste.


    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  16. Publicité
  17. #13
    Clair31

    Re : Rénovation Longère en Bretagne, isolation en question...

    Bonjour,
    Pour répondre a certaines de tes questions, tu as des infos assez intéressantes dans au moins 2 N° de "la maison écologique", le N°51 "Réhabilitons nos vielles pierres" et le N° 53 "Enduit chaux-chanvre".
    Je tiens a signaler que je n'ai pas d'actions ou d'intérêts dans ce magazine.
    Pour le sol, il y a un collègue du 22 qui rénove une longère (tien j'ai déjà lu ça quelque part) et qui a posté sur ce point précis.
    http://forums.futura-sciences.com/ha...nitaireoe.html

  18. #14
    romu50

    Re : Rénovation Longère en Bretagne, isolation en question...

    Ah ouai enterré au 3/4 quand même!! attention à l'humidité!!!!! en effet va voir le site de Tiez Breiz qui te filera des conseils
    Perso, j'ai déjà 30-40cm de murs sous terre et à l'endroit où la dalle n'est pas encore faite je vous l'humidité s'infiltrer à traver le mur (trace dans le hérissonnage) donc je vais m'empresser de poser un drain!
    La notion de confort est certe subjectif mais selon moins trop souvent ignoré et dans l'ancien çà apparaît primordiale! Il faut nécessairement plus chauffer une maison en condition humide pour se sentir bien.

  19. #15
    benlamb

    Re : Rénovation Longère en Bretagne, isolation en question...

    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    J
    Ensuite, sur la terre, mettre du plastique étudié pour !
    Couler une dalle de béton armé,
    Coller du carrelage avec une colle souple étudiée pour !
    Bonjour,

    Autant éviter au maximum le film plastique + béton dans un vieille maison, c'est le meilleur moyen pour faire remonter l'humidité par les murs !

  20. #16
    cornychon

    Re : Rénovation Longère en Bretagne, isolation en question...

    Citation Envoyé par benlamb Voir le message
    Bonjour,

    Autant éviter au maximum le film plastique + béton dans un vieille maison, c'est le meilleur moyen pour faire remonter l'humidité par les murs !
    C'est pourtant ce que j'ai fais en 1972 dans une vieille maison semi enterrée coté nord.

    Les murs semi enterrés sont enduits de ciment hydrofuge.
    Ils sont cachés par de la frisette qui laisse passer l'air.

    Un de mes fils l'habite depuis 1997, aucun problème.

    Il y a bien sur les vieux murs en pierre et terre qui pompent un peu d'humidité par capillarité, mais le chauffage permet de maintenir des murs en parfait état.

  21. #17
    SK69202

    Re : Rénovation Longère en Bretagne, isolation en question...

    Bonsoir,

    Ils sont cachés par de la frisette qui laisse passer l'air.
    Comme d'hab, le mur est caché car la vue des moisissures et du salpêtre atténueraient les propos "aucun problème".

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  22. #18
    cornychon

    Re : Rénovation Longère en Bretagne, isolation en question...

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Bonsoir,



    Comme d'hab, le mur est caché car la vue des moisissures et du salpêtre atténueraient les propos "aucun problème".

    @+
    Effectivement, j'avais peur de la moisissure, salpêtre, et même ruissellement d'eau d'infiltration.
    C'est la raison pour laquelle ma frisette est fixée par panneaux pour pouvoir intervenir en cas de besoins. J'ai vérifié de temps en temps sans avoir à intervenir.
    J'ai démonté mes panneaux en 1990 pour encastrer des tubes électriques et une conduite d'eau.

    J'ai eu du bol ? Je te l'accorde ! (aucun problème pour moi ! !)
    Par contre, le plastique mis sous la dalle me semble une bonne chose pour protéger le béton qui n'a pas une grande épaisseur.
    Mais c'est juste un avis basé sur une seule expérience.
    Je sais très bien que ce n'est pas suffisant pour en tirer des résultats statistiquement exploitables ! !

    Par contre, il y a un souterrain ou j'ai mis jusqu'à 800 bouteilles de vin à vieillir.
    J'ai eu des moisissures sur les parois en terre et sur les bouchons.
    Après plusieurs années j'ai trouvé une solution fiable:
    Un coup de chalumeau sur le bouchon en liège dès l'apparition des moisissures.
    Après trois passages, la surface du liége se transforme en carbonne. Les moisissures ne poussent plus.
    Contre les murs, un chalumeau à grande flamme est très efficace.

  23. Publicité
  24. #19
    Clair31

    Re : Rénovation Longère en Bretagne, isolation en question...

    Bonjour,
    Après trois passages, la surface du liége se transforme en carbonne. Les moisissures ne poussent plus.
    Contre les murs, un chalumeau à grande flamme est très efficace.
    Alors la voila la solution de chauffage, un bon chalumeau et puis c'est tout.
    Ben non, c'est juste pour rire.
    Solution préconisée dans "la maison écologique" qui rapelle que l'humidité est bien le plus gros probléme dans la réhabilitation de maisons anciennes:
    Pour le sol et en partie pour les murs, le drainage peu se faire de l'intérieur en décaissant suffisament pour faire un lit drainant avec drains ventilés dans herisson de caillous 40/70 lavés puis du 20/40 puis une fine couche de sable ou l'on peu faire passer les reseaux d'eau et d'électricité le tout en épaisseur 15 à 35 cm sous une dalle isolante ou panneaux de liège de 10 à 15cm, puis chape de chaux maigre ou chape de compression si liège, puis carreaux de terre cuite.

  25. #20
    SK69202

    Re : Rénovation Longère en Bretagne, isolation en question...

    Bonsoir,

    L'inconvénient du polyane, c'est qu'il protège le béton en envoyant la vapeur d'eau vers les murs.

    Les vielles dalles en ciment que l'on trouve dans les longères bretonnes ne sont pas bien épaisse, sont dépourvues de polyane et laisse quand même passer la vapeur d'eau.
    Cela reste gérable avec autre chose que la terre cuite.

    Le drainage s'est bien, surtout quand il y a un mur enterré mais ce n'est pas la panacée, car une partie de l'humidité des murs vient de la pluie qui pénètre par les enduits fissurés, les pierres pas forcément de 1er choix et les joints des pierres apparentes.
    Celle là c'est toute la hauteur du mur qui est concerné, le mur doit pouvoir partout "respirer", ce qui implique une ventilation quand même efficace.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  26. #21
    Guillaume22

    Re : Rénovation Longère en Bretagne, isolation en question...

    Y a t'il moyen de décaisser, parce que ça c'est génant
    J'espère que oui, le terrain derrière c'est la parcelle du voisin mais bon, ça peut se négocier.

    L'état du vide d'air serait peut être à voir.
    Il faut percer pour ça je suppose?


    Il me semble voir un bout de véranda à gauche sur la photo, il y a certainement moyen de profité de l'air réchauffé en attendant.
    non, juste une architecture de tonnelle extérieure, malheureusement...


    J'ai isolé les murs aveugles(E/N/O) de ma longère par l'extérieur en laine de roche sous enduit.
    Le mur sud n'est actuellement pas isolé, mais l'effet sur le confort est spectaculaire. Ne pas oublier le traitement de la ventilation, j'utilise une ventilation répartie et la maison est franchement plus sèche. -10% d'humidité relative dans la pièce la plus humide.
    Merci bcp pour ton retour d'expérience.

    Citation Envoyé par vincent35700 Voir le message
    bonjour pour ce qui concerne tes combles si tu les aménages pas et pour ce qui concerne tes fenetres tu peux contacté la ste isoa qui travail trés sérieusement
    Merci du conseil

    Citation Envoyé par Clair31 Voir le message
    Bonjour,
    Pour répondre a certaines de tes questions, tu as des infos assez intéressantes dans au moins 2 N° de "la maison écologique", le N°51 "Réhabilitons nos vielles pierres" et le N° 53 "Enduit chaux-chanvre".
    Je tiens a signaler que je n'ai pas d'actions ou d'intérêts dans ce magazine.
    Pour le sol, il y a un collègue du 22 qui rénove une longère (tien j'ai déjà lu ça quelque part) et qui a posté sur ce point précis.
    http://forums.futura-sciences.com/ha...nitaireoe.html
    Merci!

    Citation Envoyé par romu50 Voir le message
    Ah ouai enterré au 3/4 quand même!! attention à l'humidité!!!!! en effet va voir le site de Tiez Breiz qui te filera des conseils
    Je vais aller voir ça.

    Dis-donc, ça s'annonce plus compliqué que ce que je pensais

  27. #22
    SK69202

    Re : Rénovation Longère en Bretagne, isolation en question...

    Bonsoir,

    Dis-donc, ça s'annonce plus compliqué que ce que je pensais
    Attend de voir les réponses sur le Forum de "Tiez Breiz".

    Pas besoin de percer le vide d'air, mais les conditions semblent réunies pour que ce ne soit pas si sain que ça, mais bon tant que ça ne ce voit pas à l'intérieur. Y a t-il un isolant d'ailleurs ?

    Question, l'étage de la partie rénovée et celui de la partie non rénovée communique t-il ?

    A mon avis la priorité reste l'isolation du toit car cela ma semble assez ouvert à tous vents et si les 2 parties communiquent par l'étage, gare à la facture de chauffage.
    Pour cela il faut quand même avoir une idée du futur agencement, parce que la hauteur sous plafond est faible par endroit.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  28. #23
    Guillaume22

    Re : Rénovation Longère en Bretagne, isolation en question...

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Bonsoir,

    là c'est toute la hauteur du mur qui est concerné, le mur doit pouvoir partout "respirer", ce qui implique une ventilation quand même efficace.

    @+
    Que peut-on envisager à l'extérieur du batiment?
    J'ai lu que faire une tranchée de 50 cm le ong du mur, mettre un écoulement d'eau au fond en demi-buses grillagées, et remplir de pierres pouvait suffir?

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Pas besoin de percer le vide d'air, mais les conditions semblent réunies pour que ce ne soit pas si sain que ça, mais bon tant que ça ne ce voit pas à l'intérieur. Y a t-il un isolant d'ailleurs ?
    J'ai demandé à l'agence tous ces détails, j'attends la réponse du proprio. Ca me crève à l'avance de devoir rénover la partie rénovée, les finances ne sont pas là

    Question, l'étage de la partie rénovée et celui de la partie non rénovée communique t-il ?
    Oui, par une porte qui donne à la fois sur l'étage non rénové et sur l'escalier qui descent à l'étage non-rénové, où là une porte donne sur la partie rénovée . Mais en attendant d'avancer sur les travaux, on montera une cloison pour faire une cage d'escalier et séparer les deux parties.

    A mon avis la priorité reste l'isolation du toit car cela ma semble assez ouvert à tous vents et si les 2 parties communiquent par l'étage, gare à la facture de chauffage.
    Je crois aussi que c'est indispensable que l'on commence par là.

    Pour cela il faut quand même avoir une idée du futur agencement, parce que la hauteur sous plafond est faible par endroit.
    Au niveau des combles, il y a environ 2 mètres de hauteur sous les "entraits" (je crois que c'est comme ça que l'on dit.

    On m'a parlé du fermacell pour ça mais je n'ai pas du tout étudié la question.

  29. #24
    SK69202

    Re : Rénovation Longère en Bretagne, isolation en question...

    Bonsoir,

    Que peut-on envisager à l'extérieur du batiment?
    J'ai lu que faire une tranchée de 50 cm le ong du mur, mettre un écoulement d'eau au fond en demi-buses grillagées, et remplir de pierres pouvait suffir?
    Le drain marche pour les remontées capillaires, pour détourner des eaux de ruissellement, mais pas pour la pluie qui frappe les murs avec le vent et ça pendant des jours (on est servi cette automne )
    Pour les murs c'est un enduit bien fait, étanche et perspirant qu'il faut, enduit chaux en trois couches ou produit plus moderne, le principe reste si le mur est mouillé, il doit pouvoir sécher.

    Ca me crève à l'avance de devoir rénover la partie rénovée, les finances ne sont pas là
    Cela peut attendre, mais il faut réellement savoir comment est constitué le doublage intérieur du mur, en particulier s'il y a un isolant et lequel.

    on montera une cloison pour faire une cage d'escalier et séparer les deux parties.
    Bien soigner l'étanchéité à l'air, voire y mettre un peu d'isolant pas cher coté à rénover histoire de réduire la facture de chauffage le temps que les projets aboutissent.

    On m'a parlé du fermacell pour ça mais je n'ai pas du tout étudié la question.
    Mon idée, n'est pas de réaliser des cloisons, c'est de savoir en gros ce qu'on veut un jour y faire pour placer l'isolation en optimisant le volume habitable futur. (En particulier, il ne semblent pas y avoir de fenêtre)

    Prendre le temps de rechercher et de lire sur ce forum où ailleurs, les problèmes et les solutions qui existent pour la rénovation des maisons en maçonnerie ancienne. Vouloir en faire un pavillon avec les matériaux ordinaires c'est s'exposer à des désagréments.
    Les conserver en l'état en désirant le confort actuel, s'est avoir des factures de chauffage qui remplacent les vacances dans les îles.
    J'exclue la version du temps où elles étaient neuves, petit banc dans la cheminée et lit clos pour avoir un peu chaud.

    Moi j'en reviens toujours pas de l'effet du poêle à bois, de l'isolation extérieure et de la ventilation sur le confort de la longère.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  30. Publicité
  31. #25
    Guillaume22

    Re : Rénovation Longère en Bretagne, isolation en question...

    Le drain marche pour les remontées capillaires, pour détourner des eaux de ruissellement, mais pas pour la pluie qui frappe les murs avec le vent et ça pendant des jours (on est servi cette automne )
    Pour ça j'ai en quelque sorte un peu de chance, c'est le mur Nord qui est enterré et le mur Ouest, plus dans la pluie est relativement protégé des infiltrations pqr du fibreau. C'est pas super beau mais ça fait ça de moins à taper sur les pierres...

    Pour le mur Nord enterré sur 2m, je verrai avec le voisin s'il me permet de poser un drain. Mais de l'intérieur, il a l'air sain malgré tout, pas de champignons ni de traces d'humidité.


    Cela peut attendre, mais il faut réellement savoir comment est constitué le doublage intérieur du mur, en particulier s'il y a un isolant et lequel.
    Je vais de toute façon le savoir quand je devrai remplacer les ouvertures


    Bien soigner l'étanchéité à l'air, voire y mettre un peu d'isolant pas cher coté à rénover histoire de réduire la facture de chauffage le temps que les projets aboutissent.
    je crois qu'on fera dans le cheap vu que c'est provisoire, on a du contreplaqué et du styrodur qui dort dans une grange familiale, ça devra faire l'affaire pour l'instant...


    Mon idée, n'est pas de réaliser des cloisons, c'est de savoir en gros ce qu'on veut un jour y faire pour placer l'isolation en optimisant le volume habitable futur. (En particulier, il ne semblent pas y avoir de fenêtre)
    non, non, je ne parlais pas du fermacell pour des cloisons, mais pour l'habillage sous toiture... Ca m'avait semblé pas trop mal conçu pour ça, mais le bois pourrait tout autant faire l'affaire j'ai l'impression... Ce qu'il faut que je choisisse bien, c'est l'isolant sous toiture et la façon de le mettre en oeuvre, j'ai lu des infos très contradictoires sur l'utilisation ou non de pare-vapeurs, je suis un peu dans le flou!

    Moi j'en reviens toujours pas de l'effet du poêle à bois, de l'isolation extérieure et de la ventilation sur le confort de la longère. :spotting
    Quand tu dis "ventilation", ça veut dire l'installation d'une VMC ou simplement des ouvertures d'aération dans les menuiseries? Pour l'isolation extrieure, je suis navré mais ça ne sera pas la solution retenue, je ne suis pas seul à en décider...... Par contre, je ne déspère pas à terme de monter un couloir vitré contre la façade sud

    En attendant, il faut que je trouve une isolation intérieure et je suis tombé sur une solution qui me parait assez intéressante, doubler les murs intérieurs avec des blocs de chanvre, un peu comme indiqué ici :

    http://www.chanvribloc.com/photos-is...anvribloc.html

    Qu'en pensez-vous?

    Un problème qui me semble possible c'est l'air entre les blocs et le mur, est-ce que ça ne va pas être un trou à humidité? Ou alors faut-il combler avec un mélange à base de chaux ou de terre?

    je continue mes recherches

  32. #26
    Guillaume22

    Re : Rénovation Longère en Bretagne, isolation en question...

    A ce que je lis, il faut éviter de remplir l'écart entre une cloison intérieure en blocs chanvre et un mur de pierres avec du chanvre dans les régions humides, galère.

    Donc si je reste sur cette idée, il faudrait un enduit à la chaux entre le mur de pierre et les blocs de chanvre, que pensez-vous de cette idée?

  33. #27
    PENARBED29

    Smile Re : Rénovation Longère en Bretagne, isolation en question...

    j'ai la même problematique une vieille maison en pierre à rénover sur 1700m2 de terrain.
    Isolation plus chauffage (vieille chaudiere au fuel).Le sol doit etre défoncé pour isolation.

    J'envisage de mettre un insert dans la cheminée (pour le plaisir de la flamme), je n'imagine pas chauffer tout un hiver au bois. Cela se fait il ? cout du combustible en Bretagne?
    Cependant qui pourrait me donner un conseil éclairé sur le meilleur choix à faire sur le type de chauffage: geothermie, rapport cout/ temps amortissement ??
    Mon objectif est d'atteindre une indépendance énergétique par rapport à EDF et autres fournisseurs nationaux.
    Merci pour vos réponses

  34. #28
    SK69202

    Re : Rénovation Longère en Bretagne, isolation en question...

    Bonjour,

    A ce que je lis, il faut éviter de remplir l'écart entre une cloison intérieure en blocs chanvre et un mur de pierres avec du chanvre dans les régions humides, galère.
    Soit tu optes pour l'enduit chaux, mais il faut le faire très plan pour que les blocs et le mur soient jointifs, soit tu optes pour des granulés de liège qui tu coules entre les blocs et le mur au fur et à mesure que tu montes ta cloison en chanvre.
    Le compromis coût efficacité me semble favorable au liège (assez cher) car, énormément moins de travail et un pouillème d'isolation en plus.

    Quelle est la taille envisagée pour les blocs ?


    j'ai la même problematique une vieille maison en pierre à rénover sur 1700m2 de terrain.
    Isolation plus chauffage (vieille chaudiere au fuel).
    Toujours pareil, isoler avant de changer le chauffage, quand les besoins sont réduits à ce moment on augmente les choix possibles pour le chauffage en diminuant les coûts dus à la puissance moindre exigée.

    J'envisage de mettre un insert dans la cheminée (pour le plaisir de la flamme), je n'imagine pas chauffer tout un hiver au bois.
    Avec mon poêle bouilleur intégré dans un de mes refends, pour l'instant le chauffage bois c'est 90% du temps, la chaudière ne faisant que la jonction en fin de nuit et encore l'isolation n'est que partielle pour l'instant.

    Indépendance d'EDF à quel niveau, rien , un peu ou pas pour le chauffage ?

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  35. #29
    Guillaume22

    Re : Rénovation Longère en Bretagne, isolation en question...

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Bonjour,
    des granulés de liège qui tu coules entre les blocs et le mur au fur et à mesure que tu montes ta cloison en chanvre.
    Le compromis coût efficacité me semble favorable au liège (assez cher) car, énormément moins de travail et un pouillème d'isolation en plus.

    Quelle est la taille envisagée pour les blocs ?
    Ah ouais tiens, du liège ça pourrait le faire... En plus je suppose que ça régule pas mal l'humidité?

    Pour les blocs je ne sais pas trop encore, je n'ai trouvé que deux fournisseurs : Chanvribloc et easychanvre. A priori pour le Mur Sud 10 cm devrait suffire mais bon, tant qu'à les poser, je me demande si je devrais pas passer au 20cm directement... Quoique s'il y a du liège derrière, ce n'est peut-être pas nécessaire. 15 cms + liège ça pourrait être un bon compromis mais je me demande s'il n'y a pas une résistance thermique minmale pour les crédits d'impôt ?

    EDIT : Sinon j'ai vu aussi cette solution, ça doit être moins cher mais nivbeau humidité ça doit pas être le top...

    Toujours pareil, isoler avant de changer le chauffage, quand les besoins sont réduits à ce moment on augmente les choix possibles pour le chauffage en diminuant les coûts dus à la puissance moindre exigée.
    ca me fait penser que je n'ai toujours pas mis mon nez dans les solutions de chauffage encore

    Merci beaucoup pour ton aide

  36. #30
    Guillaume22

    Re : Rénovation Longère en Bretagne, isolation en question...

    Sinon souffler de la ouate derrière les blocs de chanvre?

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Chauffage pour une rénovation de longère
    Par dabian dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 8
    Dernier message: 17/02/2012, 17h15
  2. Isoler la toiture longere en terre Bretagne
    Par mumu43 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 6
    Dernier message: 01/09/2009, 23h48
  3. renovation longère
    Par romuald35 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/06/2009, 10h14
  4. rénovation+isolation=question
    Par aarm71 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/02/2009, 18h10
  5. rénovation maison 1950 en Bretagne
    Par sandraG dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 8
    Dernier message: 30/03/2007, 15h44
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...