Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

maison très ancienne : isolation écologique en complément d'un colombage



  1. #1
    kinou72

    maison très ancienne : isolation écologique en complément d'un colombage


    ------

    Bonjour,
    J’ai fait pas mal de recherches dans différents forum et sites, mais je n’ai pas tout à fait trouvé de réponses à mon problème d’isolation … Je vous expose notre projet :
    Notre petite maison sarthoise est très ancienne : elle date soi-disant du XVI (bon, il ne doit pas rester grand choses de cette époque !). Elle se compose de deux pièces principales de 27 et 33 m2, + la cuisine dans un appentis de 4 m2 qui communique (ancien petit poulailler à l’est) et une ruine de l’autre côté (ancien four à pain transformé en soue à cochon à l’ouest). Plafond avec poutre et quenouilles sur solives, avec un peu de terre au-dessus (pas mal de trous et peu d’épaisseur : env. 5 ou 6 au total … sans chauffage, il fait 4° dans les pièces l’hiver …
    Malgré quelques erreurs, nous essayons de la restaurer le mieux possible en terme de respect du patrimoine, mais aussi du point de vue écologique. Donc pas d’isolation par l’extérieur et pas de ciment, ni d’isolants minces, ni de laine de verre, ni de BA13 etc.
    Pour le moment, la problématique se situe sur les ouvertures du toit. Plus tard, nous nous occuperons du toit lui-même, puis de tout le reste (dont le chauffage).
    La charpente vient d’être refaite à l’identique à 90% (on a conservé les 3 fermes) et nous avons fait mettre un écran HPV (je crois que Sd = 0,05). A cette occasion, nous avons fait créer deux lucarnes et une sorte de tour au niveau du grenier pour l’aménager plus tard (2 chambres et une salle d’eau). Ces 3 ouvertures ont été réalisées en colombage.
    Les joues des lucarnes (façade Sud) sont recouvertes de bardage brut. L’une d’elles a en plus des ardoises. Nous allons bancher un mortier chanvre/chaux entre les petites colombes et je ne sais pas encore ce que je vais ajouter pour terminer l’isolation intérieure, ni de quelle manière : OSB 3 en 9mm en coffrage perdu, puis tasseaux pour y fixer un panneau de fibre de bois en laissant un peu d’air (est-ce utile ou puis-je coller ou visser directement le panneau isolant sur l’OSB), puis habillage par des planches de peuplier que je peindrai probablement.. J’ai très peu d’épaisseur (je dois refaire le point pour voir l’épaisseur totale à ma disposition).
    La tour (environ 1,70 de large) est au-dessus de la future cage d’escalier pour avoir assez de hauteur en arrivant à l’étage et gagner de la place aux sols (on colle la trémie au plus près du mur et on évite ainsi de trop se déporter vers le milieu du rdc et du grenier). Elle est en colombage apparent, avec une toute petite fenêtre pour avoir un peu de lumière. Elle est posée sur le mur gouttereau Nord. C’est elle qui me pose des soucis pour le moment car nous devons combler les vides au plus tôt avant l’hiver (pour le moment, nous avons mis des bâches pour mettre hors d’eau). Voici mon idée mais j’ai besoin de vos conseils techniques avisés :
    - enduit extérieur chaux-chanvre (20%)-sable sur 1 cm
    - mortier chaux-chanvre entre les colombes (section de 8cm) et derrière (le moins possible car je préfère avoir un panneau d’isolant plus épais car meilleur coef Lambda) : j’imagine 11,5 cm
    - OSB (sans formaldéhydes) de 9 ou 12 mm
    Ensuite … tout dépend de l’isolant … mais je crois que l’on n’a pas le droit de citer des marques … pas facile …
    J’ai le choix entre le pavatruc et le homatruc HDP-Q11 sur 6cm (vissé sur tasseaux ou collé sur osb (la colle à bois est-elle perspirante) ??? avec frein-vapeur ??? + habillage bois) et le steitruc protect (vissé sur tasseaux ou collé sur osb, mais qui ne nécessite pas d’habillage car on peut l’enduire avec le même enduit que l’extérieur).
    A part les problèmes de mise en œuvre, et du R total qui n’est pas très élevé avec tout ceci (à peine 3), j’ai aussi le problème de la vapeur d’eau : cette succession de plein de matériaux différents, avec des Sd en « dent de scie » est-elle correcte ?
    J’imagine qu’il y a déjà des discussions sur ce type d’isolation intérieure des colombages … je n’ai pas pu tout lire et veuillez m’en excuser : je les lirai avec plaisir si vous m’aidez à les retrouver ! Sinon, je vous remercie par avance pour votre aide.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    kinou72

    Re : maison très ancienne : isolation écologique en complément d'un colombage

    houhou ... bonjour !
    il y a quelqu'un ?
    y a-t-il des connaisseurs qui peuvent m'aider ?
    ... je me sens bien seule sur ce coup là ....

  4. #3
    jer75

    Re : maison très ancienne : isolation écologique en complément d'un colombage

    Bonjour

    je vais peut être vous dire une bêtise, mais moi je ferais le contraire.
    je m'explique

    Dans votre configuration: isolation intérieure plus chaux/chanvre + enduit 1 cm:
    - Vous perdez les bénéfices de la régulation hygrométrique du chaux chanvre
    - En l'absence de pare vapeur, vous risquez de condenser dans ce même remplissage chaux/chanvre
    - Le chaux/chanvre (encore lui! ) n'est que très partiellement protégé des intempéries par un enduit fin de 1cm...

    Donc moi je mettrais les colombages et le chaux chanvre apparents en intérieur. Et une isolation extérieure en laine de bois + enduit chaux. Là vous protégez votre colombage des intempéries, ce qui me semble très important. Et vous gardez le bénéfice du chaux/chanvre dans le logement.

    Après je ne prétends pas que ce soit la meilleure solution et vu de mon écran, je n'ai aucune idée de la faisabilité technique ....

    Jér

  5. #4
    kinou72

    Re : maison très ancienne : isolation écologique en complément d'un colombage

    Bonjour,

    merci pour votre réponse ! Enfin je ne suis plus toute seule !!!!
    Malheureusement, il n'est pas prévu une isolation par l'extérieur car :
    - nous l'avons nous-même dessinée, et esthétiquement le colombage sera plus beau qu'un enduit (ça donne une rupture sur la façade Nord qui a peu d'ouvertures). D'autre part, ses proportions ne seront plus les mêmes et ce serait dommage. En plus, je ne suis pas certaine que techniquement ce soit faisable (par rapport au positionnement de son toit).
    - elle est posée sur le mur, au nu de l'enduit de ce dernier (à cheval sur la sablière avec rupture du bas du toit) : ajouter une épaisseur d'isolation risque de ne pas être très beau (sauf si l'on isole aussi tout le mur qui est en-dessous, par l'extérieur ... mais ce n'est pas prévu du tout, en partie à cause des ouvertures encadrées par des pierres de taille).
    C'est pourquoi je cherche une isolation intérieure optimale avec paroi perspirante... et je m'arrache les cheveux !
    en tout cas, merci encore d'avoir pris le temps de répondre.

  6. Devis
  7. #5
    jer75

    Re : maison très ancienne : isolation écologique en complément d'un colombage

    ben c'est bien dommage, colombage apparent et pierre apparente sont esthétiques et à la mode mais en terme de protection et de pérennité du bâti, c'est assez catastrophique...

    Pour l'isolation, j'ai plus vraiment de réponse du coup.
    Sauf à prolonger le chaux/chanvre sur le maximum d'épaisseur possible vers l'intérieur. Niveau perspiration et cohésion, ça devrait le faire.
    Par contre, sauf à avoir un mur de 30 cm ou à habiter en zone méditerranéenne, cela risque d'être insuffisant en isolation...

    Jér

  8. A voir en vidéo sur Futura
  9. #6
    kinou72

    Re : maison très ancienne : isolation écologique en complément d'un colombage

    Bonjour Jér,
    je sais bien ... c'est tout mon problème. c'est pourquoi j'aimerais faire un mortier pas trop épais et prendre la relève avec un panneau en fibre de bois pour augmenter mon R tout en conservant une épaisseur raisonnable (entre 23 et 24 au total).
    - enduit ext 2cm + mortier sur 19 cm + enduit int 2cm : R = env. 2
    - enduit ext 2cm + mortier sur 11,5 + osb (+ lame d'air 1cm ?) + steico protect + enduit 0,5cm : R = env. 3
    - enduit ext 2cm + mortier sur 11,5 + osb (+ lame d'air 1cm ?) + homatherm HDP-Q11 (+ frein-vapeur ?) + habillage bois : R = env. 3
    ..... Mais est-ce que mon mur sera bien perspirant (compte tenu des Sd) et isolant ?
    merci pour votre aide

  10. Publicité
  11. #7
    jer75

    Re : maison très ancienne : isolation écologique en complément d'un colombage

    Bonjour

    une réponse intéressante ici:
    http://forums.futura-sciences.com/ha...tml#post760836

    C'est aussi une histoire de colombage apparent...
    donc isolation intérieure:
    pas de lame d'air (condensation)
    liège, car fais à la fois frein vapeur et isolant


    Jer

  12. #8
    kinou72

    Re : maison très ancienne : isolation écologique en complément d'un colombage

    Merci 1000 fois pour cette idée du Liège et pour le lien : je vais tenter de lire les 35 page de cette discussion (j'en suis à la page 5 !!!! le pb, c'est que ça dérive un peu ...).
    Je viens de faire un calcul rapide (en admettant que ce soit faisable) :
    - enduit ext 2cm + mortier chaux-chanvre 11,5cm + panneau Liège expansé 10cm ... ou 2 x 5cm en croisé ... + enduit finition chaux-chanvre 0,5cm ...
    J'arrive à R = 3,5 ce qui devient très satisfaisant.
    Le liège : dois-je le visser sur l'ossature (en traversant le mortier) ou puis-je le coller directement sur le mortier ?
    Si colle : connaissez-vous une colle "écologique" à acheter (ni le temps ni le courage de faire moi-même une colle "peau de lapin") et dois-je coller sur toute la surface ou par petits pois éparpillés un peu partout ?
    Hou la la ... je commence à être rassurée grâce à vous.
    Merci encore et bon we.

  13. #9
    jer75

    Re : maison très ancienne : isolation écologique en complément d'un colombage

    Bonjour

    Je suis moi même en train de lire les 35 pages car je vais isoler un ancien appart par l'intérieur. Autre région, autre murs, autres contraintes... c'est évidemment à chaque fois une histoire différente.

    la mise en oeuvre du liège est abordée dans le forum dans plein d'endroit
    2 couche croisée c'est mieux pour limiter les ponts thermique car panneaux rigide qui sont difficile a poser bord à bord
    Attention le liège est très cher, si c'est une grande surface, c'est plus économique de passer avec du vrac (avec un coffrage perdu)
    Sinon il se colle très bien à la chaux ou au plâtre, voire un mélange des deux (CL90 et plâtre).
    Par contre, si vous envisagez d'enduire directement dessus. il vous faudra probablement le coller ET le visser. De quelque manière que ce soit, il doit être parfaitement fixé sinon l'enduit peut fissurer.
    Vous pouvez aussi mettre 8 cm puis fixer un canis dessus et enduire sur le canis. C'est très résistant, et pour peux que l'enduit fasse quelques cm, vous n'aurez aucune difficulté pour accrocher des chargées légères au mur.


    En fait, les solutions sont légions...et il y a aussi les questions de portefeuille et d'approvisionnement en matériaux

    Jér

  14. #10
    kinou72

    Re : maison très ancienne : isolation écologique en complément d'un colombage

    Bonjour à tous,

    je reviens sur ce sujet car j'ai besoin de votre aide sur un point en particulier .

    petit Rappel : colombages apparents = enduit ext + mortier 11,5 cm + une isolation qui pourrait être du liège expansé de 8 à 10 cm d'épaisseur.

    Pour faire mon mortier chaux/chanvre, je dois installer un coffrage.
    1/ Soit je le laisse en place ensuite (coffrage à fond perdu), et je fixe le liège dessus, puis j'habille de parement bois ...
    2/ Soit une fois le mortier bien sec, je le retire et je fixe le liège directement dessus etc...

    Déjà, je ne sais pas quelle est la meilleure solution.

    Ensuite, si je conserve mon coffrage à fond perdu, j'ai le choix entre :
    - de l'OSB3 en 12mm
    - du Fermacell (mais quel type de plaque ?)
    - des voliges toutes bêtes en sapin d'env. 12 ou 15mm.

    Et dans ce cas, mon pb se situe au niveau des Sd pour respecter la succession du moins perméant à l'int au plus perméant à l'ext ....

    Alors ...
    Dois-je conserve le coffrage ?
    Si je le conserve : Quel est le meilleur choix ???

Discussions similaires

  1. Renovation ecologique et economique d'une maison ancienne
    Par Emeraudeeyes dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 10
    Dernier message: 05/10/2010, 16h24
  2. Complément isolation intérieure sur isolation extérieure ancienne
    Par ventgeo dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 6
    Dernier message: 09/03/2010, 14h21
  3. isolation toit maison ancienne
    Par otterwag dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/01/2010, 14h22
  4. isolation maison ancienne
    Par benouah dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 19
    Dernier message: 04/01/2010, 21h42
  5. isolation d'une ancienne maison
    Par austinp dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 05/12/2008, 17h30
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison