Répondre à la discussion
Page 108 sur 562 PremièrePremière 108 DernièreDernière
Affichage des résultats 3 211 à 3 240 sur 16834

Retour d'expérience poêle de masse



  1. #3211
    ludo b

    Re : Retour d'expérience poêle de masse


    ------

    Citation Envoyé par Les Matondus Voir le message
    Merci pour ce message Christer.

    Un point qui m'a également épaté à propos de la conductivité. Lorsque la pièce était à 10°C et que nous avons commencé la flambée (Stéatite très froide), après environ 2h de chauffe, les parois extérieures du poêle étaient toujours glaciale !!
    Il a fallut 3 flambées de 12 kg espacées de 12h pour avoir une surface homogène et très chaude.
    Ca c'est très curieux
    Ca évoque le débat que lance Vince-B, qui pourtant se trompe.
    Pourras-tu nous faire part de la suite, surtout si ce phénomène se présente à nouveau.

    -----
    Ludo B
    Tournai (B)

  2. Publicité
  3. #3212
    Christer

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Pour répondre à Ludo, chez moi à la première flambée c'était pareil. Parois froides, la chaleur arrivant en fin de flambée et après extinction. Mais cette première flambée était courte (4 kg environ) et le poêle très froid. Depuis, il ne refroidit jamais et les pierres qui montent le plus en température sont aussi les premières à faire sentir l'augmentation de chaleur, avant la fin de la flambée (14 kg maintenant).

  4. #3213
    ludo b

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par Christer Voir le message
    Pour répondre à Ludo, chez moi à la première flambée c'était pareil. Parois froides, la chaleur arrivant en fin de flambée et après extinction. Mais cette première flambée était courte (4 kg environ) et le poêle très froid. Depuis, il ne refroidit jamais et les pierres qui montent le plus en température sont aussi les premières à faire sentir l'augmentation de chaleur, avant la fin de la flambée (14 kg maintenant).
    Comme tu le précise bien c'était une flambée partielle, avec une seule charge de 4kg.
    C'est très diff que de devoir bruler 3x12kg avant que le transfert de chaleur ne se fasse ressentir dans les parois.
    Dans ton cas tu as même ressentis la chaleur avec ces 4 malheureux kg. Qu'il y est un décalage (le temps de la flambée) ça c'est tout à fait normal lorsqu'on démarre à froid.
    Ludo B
    Tournai (B)

  5. #3214
    Philou67

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Un peu de détente dans ce monde de brutes : en balade en Allemagne cet après-midi, nous avons fait un crochet à l'adresse fournie gentillement par Christer (que je remercie au passage) pour l'achat de notre logmatic. Arrivés sur place à l'adresse indiquée sur le site web, je tombe sur une maison qui ne ressemble en rien à un magasin. Le voisin nous emmene au propriétaire qui taille un lierre à 3m d'altitude. Celui-ci nous ramene chez lui pour appeler son fils, qui lui possède le magasin et a déménagé depuis un an.
    Il n'arrive pas à le joindre, mais nous dis que sa femme peut nous vendre le logmatic. Elle habite dans la même rue un peu plus loin. Nous y allons et elle nous propose alors de nous emmener au magasin (fermé) dans le village d'à côté. Enfin arrivés, ils ne disposent plus que du LM 200. Nous nous empressons de l'acheter... ouf.
    Chacun pourra y aller de son couplet moralisateur (genre, pourquoi t'as pas appelé avant, pourquoi t'as pas commandé chez H&|\/|, ...) n'empêche que j'ai déjà l'impression d'avoir reçu la première pierre de mon Tuli

  6. #3215
    ludo b

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    T'es surtout tombé sur des gens très sympa !
    Y'a malheureursement peu de commerçants qui se seraient bougés autant pour te vendre un outil, même à 80 euros.
    Ludo B
    Tournai (B)

  7. #3216
    Philou67

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par ludo b Voir le message
    T'es surtout tombé sur des gens très sympa !
    Y'a malheureursement peu de commerçants qui se seraient bougés autant pour te vendre un outil, même à 80 euros.
    Oui, j'ai oublié de le dire... d'ailleurs, le papy qui nous a accueilli en premier avait un petit tableau accroché au dessus de son bureau.
    On pouvait y lire (écrit en Français) :
    Qu'est-ce qu'un client
    Le client est la personne la plus importante dans cette maison...
    Au passage, je l'ai eu à 70€. Vraiment très sympathiques tous ces gens... je les remercie encore.

  8. Publicité
  9. #3217
    Les Matondus

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Une photo de notre poêle Lydia Solo 1 et nos 2 petites filles en prime.
    Le banc est encastré dans l'angle avant droit du poêle du poêle.
    Les arrondis ont été fait sur mesure en usine (arrondis du banc identiques à ceux du poêle.

    A l'installation , cela a été coton.
    Il a fallu 2 grosses journées de travail à 2 pour monter la bête

    Joli non ?
    Images attachées Images attachées

  10. #3218
    Les Matondus

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par Christer Voir le message
    Aux Matondus

    C'est vrai qu'à la première flambée, c'est impressionnant ce mélange feu-glace!
    Nous avons davantage espacé les flambées de rodage et avec une montée en charge plus progressive, me semble-t-il. Constate tu également un différentiel de température important entre le côté droit et gauche du poêle? A combien monte ton four après la flambée?
    J’ai pu constater une différence notoire de température selon les régions du poêle.

    C’est plus chaud à droite qu’à gauche. C’est somme toute normal car les fumées commencent par s’évacuer par la droite.

    Les différences de températures ont flagrantes au début (premières flambées). Depuis que le poêle est constamment chaud, c’est moins flagrant.

    Le four est monté au maximum à 175°C.

    En général, il se situe vers 140°C à 160°C après la flambée.
    Le maxi est atteint 1h après la fin de la flambée.

  11. #3219
    ludo b

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par Les Matondus Voir le message
    Une photo de notre poêle Lydia Solo 1 et nos 2 petites filles en prime.
    Le banc est encastré dans l'angle avant droit du poêle du poêle.
    Les arrondis ont été fait sur mesure en usine (arrondis du banc identiques à ceux du poêle.

    A l'installation , cela a été coton.
    Il a fallu 2 grosses journées de travail à 2 pour monter la bête

    Joli non ?
    Très joli. Surtout les deux petites princesses qui ont trouvé là un joli trône chauffant.

    Pour en revenir aux diff de t° importantes selon les zones...Je constate aussi des différences, surtout en début de feu (facile à mesurer avec les infra rouges) mais ça s'uniformise très vite, et je n'ai jamais connu de situation ou une zone reste vraiment froide alors qu'ailleur ça chauffe.
    Mais mon modèle est petit et totalement symétrique (TU9OO).
    Ludo B
    Tournai (B)

  12. #3220
    ludo b

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par Les Matondus Voir le message

    Le four est monté au maximum à 175°C.

    En général, il se situe vers 140°C à 160°C après la flambée.
    Le maxi est atteint 1h après la fin de la flambée.
    Bon, c'est pas aussi élevé que lorsqu'on peut bruler DANS le four, mais ça te permettra quand même de cuisiner un tas de plats longuement mijotés. On cuisine de plus en plus à des t° plus basses qui dénaturent moins les saveurs et les textures. Ca prend plus de temps, mais c'est meilleur. Au moins tu élimine le risque de tout cramer
    J'ignore si vous êtes "pizza" mais si vous tentez ça, ou d'autres trucs dans le genre, n'oubliez pas un petit retour ici. Pareil, et surtout même, pour le pain. Ca devrait en intéresser plus d'un.
    Ludo B
    Tournai (B)

  13. #3221
    Philou67

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Pour les matondus, les photos sont superbes, le poêle et les princesses aussi... ça va être chaleureux chez vous

    Pour les retours sur le logmatic... on a fait quelques essais sur du bois très sec (j'avais que ça sous la main), et une caisse à patate (bah... chez nous en Alsace, on consomme pas autant de bananes que de grumbere ). Deux types de bois, l'un bien dense, l'autre plus léger.

    Pour le léger, un ou deux coups de log suffit. Pour le bois dur, il faut de 5 à 10 coups. Pour l'instant, rien à redire... faudra confirmer en vrai grandeur.

    Cela dit, j'ai encore beaucoup de sceptiques autour de moi...
    Dernière modification par Philou67 ; 12/11/2006 à 11h39. Motif: les sceptiques...

  14. #3222
    Les Matondus

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par ludo b Voir le message
    Bon, c'est pas aussi élevé que lorsqu'on peut bruler DANS le four, mais ça te permettra quand même de cuisiner un tas de plats longuement mijotés. On cuisine de plus en plus à des t° plus basses qui dénaturent moins les saveurs et les textures. Ca prend plus de temps, mais c'est meilleur. Au moins tu élimine le risque de tout cramer
    J'ignore si vous êtes "pizza" mais si vous tentez ça, ou d'autres trucs dans le genre, n'oubliez pas un petit retour ici. Pareil, et surtout même, pour le pain. Ca devrait en intéresser plus d'un.
    J'ai fait un test pour le pain mais ce n'est pas significatif car le four n'était pas assez chaud (env. 120°C).
    Du coup le pain n'est pas assez levé. Cela dit , le résultat est tout à fait acceptable.

    Je referai un test ultérieurement

    Je suis tout à fait d'accourd que l'utilisation de ce four semble parfaitement adapté à des cuissons lentes à l'étouffée.
    Le pain et la pizza nécessite des température plus élevées (surtout la pizza).

    Un truc qui est génial avec ce poêle, c'est que la plaque sommitale est tiède.
    C'est parfait pour faire lever la pâte à pain.

  15. Publicité
  16. #3223
    ankavir

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Bonsoir,

    il y a longtemps que je ne me suis pas exprimé sur le site, des nouvelles de notre projet d'implantation d'un PDM...pour rappel : grange du côté de Fontainebleau, début 18 ème,de 18 ML X 7 de large donc des murs pierre sans fondations, donc à tendance un peu humide avec une bonne capilarité , montés à l'ancienne (ep 60/70cm) mortier terre/chaux bien dégradé RE ! 100 M2 sur 2 niveaux (70+30, car il s'agit d'un bâtiment de 70 M2+ d'une extension de 30 M2 en linéaire, les 2 bâtiments étant séparés d'un bon mur de 70 cm d'ép.). la trémie d'escalier sera placée au centre (2 x2,50 M) et le poele à son pied. Nous avons choisi le modèle de la bête, soit un Zinnia di base 3 (p.25 du catalogue 2005/2006) soit un Sonka (catalogue 2007/2008 P.11) d'un poids, chacun, de 2t400 environ avec un conduit 5 faces en steatite de 6 Ml de haut (poids 1 t !) qui traversera le plancher de l'étage et qui contribuera à chauffer l'étage !

    Comme nous orchestrons la rénovation de ce bâtiment (5 murs + un toit + un sol terre battue pour l'heure), nous n'avons pas manqué de poser des questions sur les thèmes suivants :
    • isolation sous toiture
    • isolation ou doublage des murs de l'étage et du RDC
    • nature du plancher de l'étage
    • emplacement du poele
    • propension à chauffer l'étage (cloisonné car 4 chambres, 3 salle d'eau + un dressing et un bureau)

    En revanche, là ou je vous interroge chers internautes c'est sur les réponses suivantes (données par les gens de chez Tulikivi) :
    1. isolation sous toiture, la ou je pensais mettre de la laine de coton (40 cm), il suggère de la laine de roche ou mieux un isolant mince multicouches réflecteur type de ceux de chez Actis ( multipro TS 250 ou autre...) !!!
    2. doublage des murs de l'étage ok sur placo ou Fermacel + laine de roche avec des cloisons en béton cellulaire !!! pas de doublage du RDC, mais un enduit chaux/sable/chanvre pour que le mur respire !!!
    3. plancher de l'étage non pas en hourdis béton, comme je pensais, mais à ossature bois avec pour l'isolation phonique, un doublage avec laine de roche et placo ou Fermacel.
    4. et chauffage complémentaire au choix pour l'étage et la partie de 30 M2 attenante à notre séjour/entrée /cage escalier de 70 M2.
    Il pense en effet qu'un mode de chauffage complémentaire sera nécéssaire (je pense à une cuisinière bois avec bouilleur + radiateurs qui sera dans la cuisine ---pour les petits plats de l'hiver ou à une chaudiere murale gaz nat à condensation + radiateurs). Quand à son emplacement, il reste au pied de l'escalier qui se situera au centre de la maison.

    Attention, il y aura une baie vitrée de 2,50 X 3, 50 de haut à 2 m00 du pôele (ancienne porte de la grange) vitrage à faible emissivité, anti-effraction avec gaz argon, bois intérieur, alu extérieur.

    Qu'en pensez -vous ???

  17. #3224
    sylvain03

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Je viens de voir les photos de matondus
    sympas
    une question est ce que les fumées passent dans le banc chauffant?
    Pour le montage de notre poele (un marketta duo)c'est un allemand qui est venu et qui a monté tout seul le poele en 1 jour! impressionnant

    je joins une petite photo du poele
    Images attachées Images attachées  

  18. #3225
    ankavir

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    A l'attention du jeck ou d'autres !!! : 10 kg de bois max par tonne de poele, donc mon futur poele de 2t300 / 2t400 + 1 t de conduit fumée (6 m de haut) = 2,4 x 10 = 24 kg max ou 3,4 x 10 = 34 kg de bois ???
    Autre question, dans certains messages des utilisteurs, disent que le poele diffuse plus & mieux de la chaleur dans des pièces éloignées, à partir de la 2ème année de chauffe et d'utilisation... Pourquoi, ce délais ???

  19. #3226
    Titi44

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Salut Ankavir,

    J'ai un doute : 2tonnes400 plus le conduit et ce serait pas suffisant ???

    Je cherche pas pour la même taille mais j'ai lu et entendu partout qu'il fallait un 1t300 pour 90m2.
    C'est ton étage qui t'oblige à quasi doubler le poids du poêle ou on m'a dit des bêtises ????

    Merci

  20. #3227
    Philou67

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Peux-t-on considérer que le conduit fait partie de la masse accumulatrice ? Le clapet est situé à quel niveau ? S'il est en sortie de poêle, je doute que l'on puisse considérer que le conduit accumule comme le poêle : d'une part, il va restituer autant à l'intérieur (donc vers la sortie de toit) qu'à l'extérieur du conduit (donc vers l'intérieur de la maison), et par ailleurs comme l'intérieur du conduit va se refroidir beaucoup plus vite que l'intérieur du poêle (les fumées ne sont pas piégées), il ne pourra pas accumuler autant.
    Du coup, pourquoi brûler du bois pour le conduit, c'est diminuer le rendement global, non ?

  21. #3228
    ankavir

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par Titi44 Voir le message
    Salut Ankavir,

    J'ai un doute : 2tonnes400 plus le conduit et ce serait pas suffisant ???

    Je cherche pas pour la même taille mais j'ai lu et entendu partout qu'il fallait un 1t300 pour 90m2.
    C'est ton étage qui t'oblige à quasi doubler le poids du poêle ou on m'a dit des bêtises ????

    Merci
    2 t400 car le bas fait 70+30 = 100 m2 avec 3.10 m de hsp, soit 300m3 et l'étage idem... l'idée du conduit a été proposée par le personnel de Tulikivi...pour contribuer à chauffer le haut, avec clapet en position haute, vu le prix du conduit environ 5k€, je me demandai si un conduit en brique ou terre cuite émaillée donnerait le même résultat en rayonement + accumulation chaleur ???

  22. Publicité
  23. #3229
    Philou67

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Oups... avec un clapet en haut, pas de soucis, ça devrait accumuler.

  24. #3230
    Jbill

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Bonjour à tous
    Je continue toujours à suivre les discussions qui sont toujours aussi intéressantes,
    Voici mon petit retour d’expérience sur poêle de masse Nunnauuni Marianna sortie haute 2.2t installer en août 2006
    Maison en L de 100 m² sur sous-sol construite en 1979.Isolation des murs extérieurs :
    Cloison alvéolaire + 5cm de laine de verre et mur en béton bancher.
    Isolation des combles non aménageable : 200mm de laine de roche + 100 mm de laine de verre. Fenêtre neuve avec vitrage à faible emissivité.
    Le poêle de masse et installé en position centrale dans la pièce principale salon, salle à manger et cuisine environ 45 m² il est en alignement avec le couloir qui conduit dans les chambres.
    Rodage effectuer en août et septembre. En octobre température assez douce 8 à15° 1 feu 2 jours sur 3 environ, avec 8 kg de bois par feu pour maintenir une t° de 20 à 22 ° toute la journée, début novembre pendant 8 jours t° extérieure –4°, -5° la nuit et 4°, 6°la journée ensoleillé, je brûlais 13 à 15 kg de bois par jour pour avoir une t°de 22° en fin de flambée le soir et 19-20° le lendemain soir avant d’allumer le feu. Je n’ai pas allumé les chauffages dans les chambres éloignées ou la t° était de 18-19°.
    J’ai pu remarquer que plus on chauffe le pdm plus il chauffe rapidement et plus la t° du pdm est homogène. Aussi les chambres du fond très mal chauffée avec mon ancienne cheminée sont plutôt agréable maintenant. Toutes les cloisons intérieures de la maison sont en cloison alvéolaire non isolees et je pense que la chaleur doit les traverser.

    Jean

  25. #3231
    Xof78

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par ankavir Voir le message
    Bonsoir,

    il y a longtemps que je ne me suis pas exprimé sur le site, des nouvelles de notre projet d'implantation d'un PDM...pour rappel : grange du côté de Fontainebleau, début 18 ème,de 18 ML X 7 de large donc des murs pierre sans fondations, donc à tendance un peu humide avec une bonne capilarité , montés à l'ancienne (ep 60/70cm) mortier terre/chaux bien dégradé RE ! 100 M2 sur 2 niveaux (70+30, car il s'agit d'un bâtiment de 70 M2+ d'une extension de 30 M2 en linéaire, les 2 bâtiments étant séparés d'un bon mur de 70 cm d'ép.). la trémie d'escalier sera placée au centre (2 x2,50 M) et le poele à son pied. Nous avons choisi le modèle de la bête, soit un Zinnia di base 3 (p.25 du catalogue 2005/2006) soit un Sonka (catalogue 2007/2008 P.11) d'un poids, chacun, de 2t400 environ avec un conduit 5 faces en steatite de 6 Ml de haut (poids 1 t !) qui traversera le plancher de l'étage et qui contribuera à chauffer l'étage !

    Comme nous orchestrons la rénovation de ce bâtiment (5 murs + un toit + un sol terre battue pour l'heure), nous n'avons pas manqué de poser des questions sur les thèmes suivants :
    • isolation sous toiture
    • isolation ou doublage des murs de l'étage et du RDC
    • nature du plancher de l'étage
    • emplacement du poele
    • propension à chauffer l'étage (cloisonné car 4 chambres, 3 salle d'eau + un dressing et un bureau)

    En revanche, là ou je vous interroge chers internautes c'est sur les réponses suivantes (données par les gens de chez Tulikivi) :
    1. isolation sous toiture, la ou je pensais mettre de la laine de coton (40 cm), il suggère de la laine de roche ou mieux un isolant mince multicouches réflecteur type de ceux de chez Actis ( multipro TS 250 ou autre...) !!!
    2. doublage des murs de l'étage ok sur placo ou Fermacel + laine de roche avec des cloisons en béton cellulaire !!! pas de doublage du RDC, mais un enduit chaux/sable/chanvre pour que le mur respire !!!
    3. plancher de l'étage non pas en hourdis béton, comme je pensais, mais à ossature bois avec pour l'isolation phonique, un doublage avec laine de roche et placo ou Fermacel.
    4. et chauffage complémentaire au choix pour l'étage et la partie de 30 M2 attenante à notre séjour/entrée /cage escalier de 70 M2.
    Il pense en effet qu'un mode de chauffage complémentaire sera nécéssaire (je pense à une cuisinière bois avec bouilleur + radiateurs qui sera dans la cuisine ---pour les petits plats de l'hiver ou à une chaudiere murale gaz nat à condensation + radiateurs). Quand à son emplacement, il reste au pied de l'escalier qui se situera au centre de la maison.

    Attention, il y aura une baie vitrée de 2,50 X 3, 50 de haut à 2 m00 du pôele (ancienne porte de la grange) vitrage à faible emissivité, anti-effraction avec gaz argon, bois intérieur, alu extérieur.

    Qu'en pensez -vous ???
    Pour ce qui est de l'isolation, je prendrai plutôt des panneaux de fibre de bois ou de chanvre. Chez moi c'est du polystyrène et de la laine de verre, et je le regrette.

    Pour les murs, pourquoi ne pas envisager une isolation extérieure ?, tu aurais une sacré inertie avec tees murs de 60cm ...

    Xof

  26. #3232
    ludo b

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par ankavir Voir le message
    A l'attention du jeck ou d'autres !!! : 10 kg de bois max par tonne de poele, donc mon futur poele de 2t300 / 2t400 + 1 t de conduit fumée (6 m de haut) = 2,4 x 10 = 24 kg max ou 3,4 x 10 = 34 kg de bois ???
    Autre question, dans certains messages des utilisteurs, disent que le poele diffuse plus & mieux de la chaleur dans des pièces éloignées, à partir de la 2ème année de chauffe et d'utilisation... Pourquoi, ce délais ???
    Tu devrais limiter la quantité à 25-30kg. Le poids du conduit intervient mais à mon sens pas de la même façon que si c'étit une masse ajoutée au corps même du poele.
    Mais c'est l'exp qui te permettra de préciser vraiment ça. Commence avec 25kg et adapte. Un petit thermomètre à infrarouges est vraiment utile pour ça.

    Pour le délais on vient d'en reparler. C'est la plupart du temps le délais nécessaire à l'évacuation de l'humidité contenue dans les maçonneries.
    Ludo B
    Tournai (B)

  27. #3233
    Christer

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Pour les Matondus, bravo et les petites princesses sont adorables sur leur trône.
    Pour Philou67, hier j'ai joué du Logmatic (qui rime avec sceptiques!), et j'ai chronométré. Pour fendre le contenu d'un vieux pneu (de voiture, pas de tracteur!), je suis entre 2 et 3 mn, pour de l'aulne (bois tendre et fibreux). Les pertes de temps: la manutention (je prépare mon bois fendu dans de grandes caisses de bois) et également parfois quand le Log se coince dans le bois. Tout cela sans avoir la musculature d'un All Black... Qu'un sceptique essaie d'établir ce chrono sur la même quantité et qualité de bois avec un merlin, qui nécessite plus de force et plus de courage pour rassembler les petits morceaux éparpillés partout.

  28. #3234
    Philou67

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Vaste débat... Pour ma part, j'ai vu mon beau-frère manipuler le merlin, et honnêtement, il était bien plus efficace en terme de temps de coupe (sans compter le temps de ramasser les morceaux, de les ranger, ...). Là où le Log apporte un plus, c'est je pense l'endurance : on fatigue moins vite, on travaille plus longtemps, on fini plus vite.

    Une remarque cependant. Je ne l'avais pas remarqué tout de suite, car cela ne me faisait nullement mal, mais j'ai comme un gros bleu à la base de l'index de la main gauche (celle qui tiens le log au premier coup). Je pense à un micro-traumatisme lié aux chocs du log. C'est bizarre (j'ai travaillé sans gant). Ou alors, j'en ai pas assez fait... ou alors, ce n'est pas le log !

  29. Publicité
  30. #3235
    Xof78

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par Philou67 Voir le message
    Vaste débat... Pour ma part, j'ai vu mon beau-frère manipuler le merlin, et honnêtement, il était bien plus efficace en terme de temps de coupe (sans compter le temps de ramasser les morceaux, de les ranger, ...). Là où le Log apporte un plus, c'est je pense l'endurance : on fatigue moins vite, on travaille plus longtemps, on fini plus vite.

    Une remarque cependant. Je ne l'avais pas remarqué tout de suite, car cela ne me faisait nullement mal, mais j'ai comme un gros bleu à la base de l'index de la main gauche (celle qui tiens le log au premier coup). Je pense à un micro-traumatisme lié aux chocs du log. C'est bizarre (j'ai travaillé sans gant). Ou alors, j'en ai pas assez fait... ou alors, ce n'est pas le log !
    Pour répondre à Christer & Philou, je fends au merlin depuis 2004, à raison de deux heures environ le WE (fendage, rangement et nettoyage), ce qui m'assure une semaine de chauffe minimum.

    Je n'ai quasiment que du chêne, hormis les palettes que j'utilise au démarrage et/ou en fin de cuisson (découpées à la tronçonneuse comme je l'ai lu dans ce fil - Merci Le Jeck - 07/08/2006).

    Je pense que le "truc" pour ne pas se faire mal au dos est d'abord de bien viser plutôt que de frapper fort.

    Mon beau-père s'est chauffé au bois toute sa vie et m'a montré quelques trucs.

    1 - lorsque la bûche est difficile, il faut la lever avec le merlin, et laisser retombe coté masse en dessous,le poids de la bûche faisant une bonne partie du boulot. C'est parfois lourd, mais très efficace.

    2 - bien choisir le sens de la bûche, les éventuels petits noeuds devant se trouver vers le bas. Il faut toujours taper à l'endroit où la bûche paraît la plus fragile.

    3 - il vaut mieux deux frappes de moyenne intensité qu'une seule qui va vous déchirer le dos, ou "riper" sur le coin de la bûche et vous fendre le tibia.

    D'autre part, pour éviter de passer trop de temps à nettoyer, je travaille sur une vieille bâche, ce qui me permet de terminer le ramassage des bûches plus rapidement, et de récupérer tous les petits éclats qui, après passage au tamis large dans une brouette, serviront à démarrer le feu.

    Enfin, je ne ramasse et ne range le bois fendu qu'à la fin de ma séance de musculation pour éviter les pertes de temps et je prends bien soin de plier les genoux et de ne pas courber le dos.

    Je vais me procurer une vieux pneu et le fixer sur mon billot pour voir,

    Si les fendeurs ont d'autres trucs, je suis preneur.

    PS: j'ai vu des billots de 50cm de haut . Le mien m'arrive à la ceinture, je travaille donc droit !

  31. #3236
    ludo b

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par Philou67 Voir le message
    Vaste débat... Pour ma part, j'ai vu mon beau-frère manipuler le merlin, et honnêtement, il était bien plus efficace en terme de temps de coupe (sans compter le temps de ramasser les morceaux, de les ranger, ...). Là où le Log apporte un plus, c'est je pense l'endurance : on fatigue moins vite, on travaille plus longtemps, on fini plus vite.

    Une remarque cependant. Je ne l'avais pas remarqué tout de suite, car cela ne me faisait nullement mal, mais j'ai comme un gros bleu à la base de l'index de la main gauche (celle qui tiens le log au premier coup). Je pense à un micro-traumatisme lié aux chocs du log. C'est bizarre (j'ai travaillé sans gant). Ou alors, j'en ai pas assez fait... ou alors, ce n'est pas le log !
    Ca c'est pas à faire Une bonne paire de gants apporte un vrai plus niveau confort (et sécurité ).

    Perso je travaillais avant au merlin et à la hâche à fendre (selon les sections). C'était du matos de très bonne qualité (parce que quand même un outillage pro c'est pas pareil, c'est vraiment un plus).
    Depuis que j'ai le Log je ne m'en sert plus, sauf pour entamer de très grosses pièces.
    Ludo B
    Tournai (B)

  32. #3237
    ludo b

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par Xof78 Voir le message




    Si les fendeurs ont d'autres trucs, je suis preneur.

    PS: j'ai vu des billots de 50cm de haut . Le mien m'arrive à la ceinture, je travaille donc droit !
    Comme déjà dit, tjs choisir son outil en fction de sa force. Il faut pouvoir frapper vite. Un outil trop lourd n'apport rien que des douleur dorsales et un risque supplémentaire (car on maitrise mal l'engin).
    Merci de rappeler l'importance de la hauteur de travail !
    Autant avec le log on travaille par terre, autant à la hâche on travaille à la hauteur du nombril.
    Et tjs travailler avec des outils bien affutés. Rien de plus dangereux qu'une hâche mal affutée, car elle glisse plus facilement et sera tjs assez affutée que pour vous bousiller la jambe.
    Ludo B
    Tournai (B)

  33. #3238
    Xof78

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par ludo b Voir le message
    Comme déjà dit, tjs choisir son outil en fction de sa force. Il faut pouvoir frapper vite. Un outil trop lourd n'apport rien que des douleur dorsales et un risque supplémentaire (car on maitrise mal l'engin).
    Merci de rappeler l'importance de la hauteur de travail !
    Autant avec le log on travaille par terre, autant à la hâche on travaille à la hauteur du nombril.
    Et tjs travailler avec des outils bien affutés. Rien de plus dangereux qu'une hâche mal affutée, car elle glisse plus facilement et sera tjs assez affutée que pour vous bousiller la jambe.
    Attention à ne pas confondre Merlin et hache.

    Le merlin éclate le bois dans le sens de la fibre, la hache tranche la fibre et s'utilise en abattage ou pour réduire les noeuds récalcitrants.

  34. #3239
    ludo b

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par Xof78 Voir le message
    Attention à ne pas confondre Merlin et hache.

    Le merlin éclate le bois dans le sens de la fibre, la hache tranche la fibre et s'utilise en abattage ou pour réduire les noeuds récalcitrants.
    Non non, je ne confont pas.
    Un merlin reste une hache, au profil de lame un peu particulier, sa forme de coin permettant de fait de fendre plus facilement. En tant que tel il doit être affuté (tout comme le tranchant du Logmatic d'ailleur) pour permettre un travail efficasse. Un merlin mal affuté ne vaut rien et est dangereux.
    Il existe une multitude de hâches, chaque profil de lame ayant ses particularité. On peut les regrouper en grandes familles, dont les haches d'abattage et les haches à fendre. Ces dernières, qui peuvent parfois aussi servir à l'abattage, sont très efficasses pour fende les buches, quoique plus légères que le merlin (qui ne sert qu'à fendre). Lorsque le poids du merlin n'est pas indispensable (il peut même être handicapant car il est très épuisant de devoir limiter la vitesse de frappe en présence de bois se fendant "trop facilement") une hache à fendre est très efficasse car on frappe bien plus vite, on peut donc libérer une grande énergie. Chaque "levée" demande aussi moins d'effort. Au bout de qques dizaines de levés ça compte.
    Voilà.
    Dernière modification par ludo b ; 13/11/2006 à 16h29.
    Ludo B
    Tournai (B)

  35. #3240
    ankavir

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    A Xof , je ne peux pas faire d'isolation extérieur car secteur classé et les ABF ne veulent pas en entendre parler... pour les panneaux de chanvre, je ne connaissais pas, je vais me renseigner...en revanche, si double les murs, ainsi, ne vais-je pas crééer une lame d'air nocive en terme d'humidité, car prisonière ???

    Autre question : pourquoi un plancher bois avec isolation en dessous en laine de roche est plus profitable, qu'un plancer béton ??? car le sol étant moins dense il devrait moins accumulé, non ? ou me trompe-je ???

Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...