Répondre à la discussion
Page 154 sur 560 PremièrePremière 154 DernièreDernière
Affichage des résultats 4 591 à 4 620 sur 16780

Retour d'expérience poêle de masse



  1. #4591
    sonixtra

    Re : Retour d'expérience poêle de masse


    ------

    Rien à voir avec ce qui précède

    Comment djà dit, le PdM arrive bientôt, ce sera un TLU 2450 posé ds une longère avec murs en pierres apparentes et du placo avec laine de verre derriere.

    Comme le placo ne semble pas etre la bonne solution et que le PdM adore la masse refractaire que ses doux rayons pourront gentiement faire monter en T° pour que cette masse soit aussi, en moindre mesure source de diffusion mais en tout cas pas une perte, je me suis dit que recouvrir le placo avec une masse de type bois ou carrelage céramique serait bien.

    Genre : habiller une partie dumur avec des lattes de lambris de 10mm d'epaisseur, poser sur des liteaux vissés aux murs histoire de garder un tit espace entre le placo et le bois ... mais question : ne devrais-je pas mettre un isolant quelconque entre le placo et le bois ?

    Par ailleurs, l'autre partie serait habillée avec du carrelage mural en 30x60 ...
    Le but : le style et avoir de la masse en devanture du placo ...

    bon, dites moi si ca ne sera que jolie ou si, en plus su sytle, ca apportera quelque chose ?

    Merci à tous et longue vie a ce thread

    a++

    -----

  2. Publicité
  3. #4592
    ririmason

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par PM44 Voir le message
    Je regrette un peu de n'avoir pas voulu d'arrivée d'air directe dans mon PDM Nunna installé en 10/06 car j'ai l'impression qu'il peine un peu à ce niveau là. Y a t-il moyen d'en ajouter une sans démonter/remonter le poële, sachant qu'il est adossé à un mur extérieur ?
    Bjr,

    Sauf si tu as une maison hyper étanche ( ce qui n'est pas facile à obtenir! ) et que tu as des VMC dans tous les coins, tu n'as pas besoin d'une prise d'air extérieure. Ton tirage ne sera en rien amélioré et ce sera sans doute l'inverse. Mieux vaut allonger ton conduit de 1M ou supprimer un coude si il en existe un. Plus tu alimentes en air froid et plus le foyer aura du mal à maintenir une t° de combsution élevée et moins ta combustion sera bonne/complète.

    riri

  4. #4593
    Philou67
    coresponsable des forums

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Sonixtra, pour moi, l'intérêt d'une masse dans les murs avec un PDM, c'est de pouvoir emmagasiner et lisser les apports du PDM sur une plus longue période. Pour cela, il faut une "grosse" masse (disons qu'on chiffrera en 100aines de kilo). L'intérêt de cette masse est qu'elle va se charger lentement et donc se décharger lentement. A savoir, lorsque le PDM n'émettra plus trop de rayonnement, les murs prendront le relai.

    Cela dit, des murs légers sont plus réactifs, et vont donc chauffer plus rapidement et se décharger également plus rapidement. Ton PDM, dans ce contexte, devrait se décharger moins vite, car les parois qui l'environnent auront atteint leur température plus rapidement. C'est ton PDM seul qui assurera la régulation de la température, puisque les murs n'ont pas de pouvoir accumulant.

    Intuitivement, je dirais que des murs lourds intérieures isolé de l'extérieur (ce qui serais ton cas, puisque ton isolation se trouvera derrière ton mur lourd) sont un avantage lorsque le PDM possède une masse inférieure à 1,5t, car il va permettre une meilleure régulation et peut-être éviter de faire 2 petits feux par jour.
    Dès lors que le poêle est suffisament lourd, ajouter une masse intérieure va augmenter l'inertie totale : reste à savoir si le besoin justifierais la dépense.

    Seulement dans ton cas, je ne pense pas que ce que tu souhaites ajouter comme masse représente suffisament de matériau pour augmenter l'inertie : d'une part, le bois a une certaine capacité d'isolation et retient peu la chaleur, ce qui le rends inadapté à une accumulation (telle que la pierre ou le béton), et d'autre part, le carrelage ne représente pas une masse suffisante pour permettre une accumulation avec un restitution sur une longue période.

    Je pense donc (mais c'est un avis personnel), que tes travaux ne changeront guère l'inertie de ton poêle (qui par ailleurs est déjà relativement bonne : 2,85t c'est déjà pas mal pour un stéatite ... comme bibi). Par contre, mettre du bois n'est pas non plus dénué de sens : cela crée une paroi "chaude" qui sera agréable (du moins j'espère, c'est le choix pour chez nous). Pour le carrelage, je suis nettement plus circonspect : tu vas à mon avis créer une paroi froide qui se déchargera très vite. Un doublage en brique me semblerait plus adapté.

  5. #4594
    PM44

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par ririmason Voir le message
    Bjr,

    Sauf si tu as une maison hyper étanche ( ce qui n'est pas facile à obtenir! ) et que tu as des VMC dans tous les coins, tu n'as pas besoin d'une prise d'air extérieure. Ton tirage ne sera en rien amélioré et ce sera sans doute l'inverse. Mieux vaut allonger ton conduit de 1M ou supprimer un coude si il en existe un. Plus tu alimentes en air froid et plus le foyer aura du mal à maintenir une t° de combsution élevée et moins ta combustion sera bonne/complète.

    riri
    Super Riri a encore frappé ! mon problème de feu pas assez vif ne vient donc pas d'un trop faible apport d'air frais (maison peu isolée) mais certainement du coude à 90° placé entre la sortie du PDM et le tubage de 4,5m ...
    Deux coudes à 45° inversés à la place du 90°, cela améliorerait-il les choses ?

  6. #4595
    ririmason

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par PM44 Voir le message
    Super Riri a encore frappé ! mon problème de feu pas assez vif ne vient donc pas d'un trop faible apport d'air frais (maison peu isolée) mais certainement du coude à 90° placé entre la sortie du PDM et le tubage de 4,5m ...
    Deux coudes à 45° inversés à la place du 90°, cela améliorerait-il les choses ?
    Sans nul doute. Tu gagnerais aussi à avoir un conduit un peu plus long mais la supression du coude devrait déja avoir un effet bénéfique.

    riri

  7. #4596
    yoyo__73

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    bonjour a tous
    serait il possible d avoir des retours d experience sur le PM SARMI de chez Tulilivi avec sortie haute?
    je souhaiterai en faire l achat comme chauffage principal pour un surface a chauffer de 80m²
    et quels sont les delais de livraison et montage apres commande?
    d avance merci
    bonne journee

  8. Publicité
  9. #4597
    bonbec

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Bonjour à tous,
    admettons que je change mon fusil d'épaule et que je réfléchisse à la construction de mon PM à partir d'un foyer Tegelkachels.
    1) aurai-je bien les avantages d'un Tuli, à savoir :
    - la chaleur par rayonnement (mais à matériau différent poids différent)
    - l'intensité et la "propreté" de la flambée
    - la possibilié de brûler tout bois (résineux palette...)
    - la possibilité de cuisiner (ça je l'ai compris hier)

    ainsi que l'énooooorme avantage du style de mon choix ?(et la possibilité d'en rafraîchir la couleur...)

    2) Si je construis mon extension avec beaucoup d'inertie dans les murs (isolation extérieure + brique alvéolée et enduit à la chaux dedans) , puis-je sous-dimensionnner le poids d'un tel poele (mais avec un foyer bien dimensionné) sans risquer d'avoir froid, d'abîmer la structure ?

  10. #4598
    sonixtra

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Philou67 : je suis complètement d'accrod avec toi ...

    La maison étant une longère toute en pierres (of course) y'a forcément de la masse par contre certains pans de murs intérieurs ont été isolés avec laine de verre et placo ... hors on est bien d'accord le placo n'est pas trés conseillé...

    Mon but, dans ma proposition, c'est de limiter les effets non souhaités du placo. Car, m'a-t-on dit, le rayonnement du PdM passerait quasi totalement à travers le placo pour venir se réfléchir sur la laine de verre et repartir à travers le placo. Or, ce trajet à pour effet d'énormement affaiblir le rayon et donc de lui enlever toutes ses propriétés. (explication de l'artisan qui va me poser mon PdM).
    Donc je me dis : il me faudrait empecher ce rayonnement de passer à travers le placo ... comment ? bah je me suis dit qu'en mettant un matériaux devant permettrait de conserver ce rayonnement dans la pièce et que ce dernier ne serait ainsi pas affaiblit par le placo ...

    suis je dans le vrai ?
    Je ne sais pas ... en tout cas merci de tes conseilr Philou67

    a+

  11. #4599
    Philou67
    coresponsable des forums

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par sonixtra Voir le message
    Philou67 : je suis complètement d'accrod avec toi ...

    La maison étant une longère toute en pierres (of course) y'a forcément de la masse par contre certains pans de murs intérieurs ont été isolés avec laine de verre et placo ... hors on est bien d'accord le placo n'est pas trés conseillé...

    Mon but, dans ma proposition, c'est de limiter les effets non souhaités du placo. Car, m'a-t-on dit, le rayonnement du PdM passerait quasi totalement à travers le placo pour venir se réfléchir sur la laine de verre et repartir à travers le placo. Or, ce trajet à pour effet d'énormement affaiblir le rayon et donc de lui enlever toutes ses propriétés. (explication de l'artisan qui va me poser mon PdM).
    Donc je me dis : il me faudrait empecher ce rayonnement de passer à travers le placo ... comment ? bah je me suis dit qu'en mettant un matériaux devant permettrait de conserver ce rayonnement dans la pièce et que ce dernier ne serait ainsi pas affaiblit par le placo ...

    suis je dans le vrai ?
    Je ne sais pas ... en tout cas merci de tes conseilr Philou67

    a+
    C'est un peu alambiqué comme explication sur le placo+LDV je trouve. Ma compréhension du rayonnement IR est que tout matériau soumis à un rayonnement va capter ce rayonnement à plus ou moins grande échelle et en réfléchir directement l'autre partie. Pour la partie réfléchie, pas de problème, elle repart d'où elle est venue (donc à l'intérieur).
    Pour la partie qui est absorbée par le matériau, son absorption va élever la température du matériau par conduction. Les deux faces du matériau vont donc à nouveau rayonner par l'effet de cette augmentation de température. Donc à nouveau, une partie de rayonnement sera ré-émise vers l'intérieur, et l'autre, vers l'isolant.
    La partie ré-émise vers l'isolant va tendre à chauffer l'isolant (et l'isolant lui-même va aussi en réfléchir une partie). Or l'isolant conduit mal la chaleur. Donc par la faible conductivité thermique de ce matériau, c'est surtout la face intérieure de l'isolant qui va s'élever en température. Et donc à nouveau rayonner vers l'intérieur.

    Quelque soit la qualité du matériau à réfléchir, ou à emmagasiner de la chaleur par rayonnement, il me semble que l'important est l'isolation pour garder la chaleur à l'intérieur. Ensuite, certains murs rayonneront plus que d'autres (ceux qui rayonneront moins feront probablement plus de convection, il faut bien que la chaleur parte quelque part), mais ça ne me semble pas le plus important. Dans l'idée d'ajouter des masses dans les murs, ce qui me semble a priori plus important, c'est de faire du stockage (et donc du lissage) plutôt que de faire du rayonnement. Mais je fais peut-être erreur. Qu'en pensent les briqueux ? (et les autres aussi, je suis pas sectaire).

  12. #4600
    sonixtra

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    En effet, le Rayonnement IR va elevé en T° le placo seulement le placo n'a aucune rémanence et va en fait directement transférer cette élévation vers l'isolant se trouvant derriere le placo (la LdV) et celle là, de part sa faible conduction, n'aura quasiement aucune refraction.
    Finalement le rayon IR ayant percuté le placo aura perdu tout sa capacité énergétique.

    Mon idée : mettre un "je ne sais quoi" (enduit, film, etc etc) qui seraitun isolant thermique. Ensuite, habiller le placo avec ce que l'on veut ... volige, lambris, carreaux de terre cuite, carrelage .... etc etc

    Ainsi : Le Rayonnement IR, en percutant le matériau en devanture du placo, va élever la T° dudit matérieau et l'isolant situé derriere, entre le matériau et le placo, empechera l'échange thermique vers la placo de manière à ce que la déperdition se fasse vers l'intérieur de la pièce (ce qui dans ce cas n'est plus une déperdition ).

    bref voilà l'idée
    après c'est ptete pas possible cet isolant à mettre sur le placo n'existe peut-être pas

    a++

  13. #4601
    Philou67
    coresponsable des forums

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Tiens, ce serait pas une application pour un IMR ça ?

    Sans rire, même si le rayonnement est perdu, la chaleur ne l'est pas, grâce à ton isolant. Tu peux aussi installer devant ton placo des beaux mirroirs, des cadres avec des photos derrière lesquels tu installes des feuilles d'alu...

    En fait, pour bien comprendre, tu voudrais cuire comme un poulet au four (bombardé d'IR de tous les cotés), ou bien tu as peur des déperditions de chaleur par le placo ?

    De ce que je comprends, tu as peur que le placo mange ta chaleur... mais la chaleur ne peut pas être consommée par ton placo. Elle va forcément s'évacuer là où le mur est le plus froid. Avec un isolant juste derrière le placo, elle va essentiellement s'évacuer vers l'intérieur, surtout lorsque l'air intérieur et le rayonnement du poêle vont baisser.

    J'ai l'impression que tu veux essayer de reproduire devant ton placo, exactement ce que tu as derrière, mais avec d'autres matériaux, plus réfléchissant. Je n'arrive pas à en voir l'intérêt (à part surisoler)... qu'en pensent les zaut' ?

  14. #4602
    sonixtra

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    héhéh
    bon en fait je me suis tenu cette réflexion suite à ce que l'artisan qui me pose le PdM m'a dit

    Donc en imginant le souci j'en suis arrivé à ce type de conclusion mais étant total novice c'est la raison pour laquelle je pose la question ici :

    voilà c'est tout mais merci à toi pour toutes ces indications

    ++

  15. Publicité
  16. #4603
    Philou67
    coresponsable des forums

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    sonixtra, je n'ai pas la prétention de détenir la vérité. C'est aussi le fruit de ma reflexion avec tous les éléments que j'ai en ma possession. Par ailleurs, je ne connais pas au placo de propriété particulière qui ferait qu'il se comporterait thermiquement mieux ou moins bien qu'un autre matériau ayant des caractéristiques intrinsèques identiques (lambda, mu, densité, ...).
    En revanche, l'idée d'ajouter des masses internes lourdes dans les murs est un atout pour la régulation du chauffage avec un PDM. Mais on parle de masses vraiment lourdes dans ce cas. C'est peut-être cela que ton installateur voulais te signifier

    J'ai sorti l'histoire de l'IMR comme une blague, mais après tout, si certains en ont à retirer de leur combles pour y mettre un vrai isolant , ils pourraient au moins le recycler dans cet usage (et sans les lames d'air devant et derrière, car dans ce cas, je pense qu'on s'en fiche un peu). Des avis réfléchis ???

  17. #4604
    gotto

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Je reviens de Batibouw à Bruxelles ( pour ceux qui ne connaissent pas c'est "le" salon du bâtiment en Belgique).
    Nunna et Tuli sont en démonstration, chacun via son importateur ( palais 6). Tous les autres fabriquants de poêles, kachelhoffen ,pellets, feux ouverts,cassettes, contemporains ou classiques sont également présents.
    C'est peut-être l'occasion pour les curieux, hésitants et autres amateurs de se faire une réelle idée avec comparaison à l'appui.
    Salon ouvert au grand public à partir de ce samedi pour une bonne semaine.
    Qu'on se le dise.

  18. #4605
    lnadia

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par yoyo__73 Voir le message
    bonjour a tous
    serait il possible d avoir des retours d experience sur le PM SARMI de chez Tulilivi avec sortie haute?
    je souhaiterai en faire l achat comme chauffage principal pour un surface a chauffer de 80m²
    et quels sont les delais de livraison et montage apres commande?
    d avance merci
    bonne journee
    bonjour
    enfin une personne qui a les même goûts !
    Nous hesitons encore entre le valkia et le sarmi cT.
    Mais nous pensons prendre le sarmi CT 2t155 sorti haute.
    Pour seulement 80 M2 je pense que cela est correct (novice sur la forum)
    En ce qui concerne les delais je ne sais pas, mais je pense qu'en période hivernale cela doit tourner au environs de 2 a 3 mois.
    Nous allons a batibow ce samedi pour de plus amples information et voir tout de même les autres produits (histoire de ne pas se tromper

    AU FAIT EN CE QUI CONCERNE NOTRE DALLE AVEC VIDE SANITAIRE 2 RANGS LA CHARGE MAXIMALE AUTORISE PAR NOTRE CONSTRUCTEUR ET DE 150KG /M2:[/B]peur: La consolidation s'impose

  19. #4606
    lnadia

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par lnadia Voir le message
    bonjour
    enfin une personne qui a les même goûts !
    Nous hesitons encore entre le valkia et le sarmi cT.
    Mais nous pensons prendre le sarmi CT 2t155 sorti haute.
    Pour seulement 80 M2 je pense que cela est correct (novice sur la forum)
    En ce qui concerne les delais je ne sais pas, mais je pense qu'en période hivernale cela doit tourner au environs de 2 a 3 mois.
    Nous allons a batibow ce samedi pour de plus amples information et voir tout de même les autres produits (histoire de ne pas se tromper

    AU FAIT EN CE QUI CONCERNE NOTRE DALLE AVEC VIDE SANITAIRE 2 RANGS LA CHARGE MAXIMALE AUTORISE PAR NOTRE CONSTRUCTEUR ET DE 150KG /M2: La consolidation s'impose

    Pour lapinoud vas voir nunauumi peut etre seront il moins chère !

  20. #4607
    lnadia

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Oups Je Me Suis Tromper
    Pardon
    Dernière modification par lnadia ; 22/02/2007 à 23h19.

  21. #4608
    Philou67
    coresponsable des forums

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par lnadia Voir le message
    AU FAIT EN CE QUI CONCERNE NOTRE DALLE AVEC VIDE SANITAIRE 2 RANGS LA CHARGE MAXIMALE AUTORISE PAR NOTRE CONSTRUCTEUR ET DE 150KG /M2:[/B]peur: La consolidation s'impose
    C'est la charge maximale supportée par la dalle ou par la chape ? 150kg/m2, ça me parait peu.

  22. Publicité
  23. #4609
    dedal

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Une dalle béton "standard", sur vide, c'est prévu pour porter, en plus de son propre poids (une dalle pleine sera plus lourde mais nettement plus résistante qu'une poutrelles/hourdis), une surcharge répartie de 150 kg / m2 ; avec une marge de déformation, avant d'atteindre la limite de rupture, on peut retenir 300 kg / m2 de surcharge répartie pour une dalle poutrelles/hourdis, mais je ne m'amuserai pas à aller par là. Réparti, c'est à dire qu'elle prendra davantage en un point si autour elle est moins chargée pour compenser. En théorie : une dalle de 10 m2 prendra 1500 kg de surcharge, uniformément répartis ou en un seul point s'il n'y a rien d'autre autour.
    Bien sûr, il y a des limites à ce principe. La déformation (puis rupture ) du matériau qui dépend de son monolithisme, des caractérisques de transmission de la charge, etc... Une dalle béton standard de 100 m2 ne prendra bien sûr pas 15t en un seul point même s'il n'y a rien tout autour.
    Dans le cas de PdM, il me semble qu'on franchit effectivement les limites de cette théorie ; donc même en ne mettant rien autour du PdM, il convient de renforcer la surcharge gobale admissible, ainsi bien sûr que la capacité à répartir la surcharge ponctuelle sur la plus large surface possible. Pour se faire une une idée rapide : Un PdM de 2t
    Je redonne à nouveau ce lien, très simple et pratique, donc très instructif si l'on accepte de remplacer chaque mention aquariums par PdM...
    Donc oui Inadia, la consolidation s'impose probablement.

    Pour la discussion sonixtra / Philou67, juste un truc : je ne crois pas que le bois soit intéressant en revêtement de finition autour d'un PdM. Ok, classiquement il évite la sensation d'une paroi froide, mais seulement au contact et parce qu'il est mauvais conducteur de chaleur, donc mauvais capteur de votre chaleur (à la différence d'un enduit, d'une maçonnerie ou pire du métal). Et surtout seulement pour un chauffage de l'air (par convection) et pas des masses. Mais il faut là raisonner à l'inverse, me semble-t-il. Dans le cas d'un chauffage PdM, les parois seront (devraient être) chauffés par rayonnement, donc chaudes, à la différence de tout chauffage par convection où les parois restent froides. La paroi doit donc vous rendre de la chaleur, pas vous en prendre. Or le bois n'accumulera rien, et ne rendra donc pas grand chose
    Indépendamment de considérations esthétiques, les meilleurs matériaux en finition de parois autour d'un PdM seront, je crois des matériaux reproduisant les mécanismes thermiques des matériaux même du PdM. Oublions la stéatite pour des raisons évidentes, restes les enduits terre/paille, chaux/sable, la brique, etc... Ceux qui vont, à la réception du rayonnement, accumuler la chaleur puis la restituer doucement, d'autant plus facilement qu'ils auront une inertie, à la différence là encore du bois. S'il y a une isolation ensuite, ça ne fera que conserver une masse inertielle à température dans la maison.

  24. #4610
    dedal

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par alfred2 Voir le message
    mais seulement au contact et parce qu'il est mauvais conducteur de chaleur, donc mauvais capteur de votre chaleur (à la différence d'un enduit, d'une maçonnerie ou pire du métal)
    Petite expérience : un morceau de bois, un de terre cuite et un de métal dans une pièce à 20° sont eux aussi, tous les trois, à 20° (*). Pourtant, on est tous d'accord que le métal est le plus "froid", puis la terre cuite et enfin le bois est le plus "chaud". C'est simplement que le métal, à votre contact, vous prend votre chaleur beaucoup plus vite parce qu'il conduit beaucoup plus et plus vite ladite chaleur. Ensuite la terre cuite et ensuite le bois.

    (*) sauf en présence de PdM ou source de chaleur rayonnante

  25. #4611
    Philou67
    coresponsable des forums

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par alfred2 Voir le message
    Pour la discussion sonixtra / Philou67, juste un truc : je ne crois pas que le bois soit intéressant en revêtement de finition autour d'un PdM. Ok, classiquement il évite la sensation d'une paroi froide, mais seulement au contact et parce qu'il est mauvais conducteur de chaleur, donc mauvais capteur de votre chaleur (à la différence d'un enduit, d'une maçonnerie ou pire du métal). Et surtout seulement pour un chauffage de l'air (par convection) et pas des masses. Mais il faut là raisonner à l'inverse, me semble-t-il. Dans le cas d'un chauffage PdM, les parois seront (devraient être) chauffés par rayonnement, donc chaudes, à la différence de tout chauffage par convection où les parois restent froides. La paroi doit donc vous rendre de la chaleur, pas vous en prendre. Or le bois n'accumulera rien, et ne rendra donc pas grand chose
    Indépendamment de considérations esthétiques, les meilleurs matériaux en finition de parois autour d'un PdM seront, je crois des matériaux reproduisant les mécanismes thermiques des matériaux même du PdM. Oublions la stéatite pour des raisons évidentes, restes les enduits terre/paille, chaux/sable, la brique, etc... Ceux qui vont, à la réception du rayonnement, accumuler la chaleur puis la restituer doucement, d'autant plus facilement qu'ils auront une inertie, à la différence là encore du bois. S'il y a une isolation ensuite, ça ne fera que conserver une masse inertielle à température dans la maison.
    Selon moi, tout matériau rayonne dès lors qu'il est monté en température, que ce soit du bois ou autre chose. Ensuite, il y a des matériaux qui se chargent lentement en température (les matériaux inertiels tels le béton, la pierre, la brique, la terre) et les matériaux qui se chargent rapidement (tel le bois). De la même manière, un matériau qui se charge lentement se déchargera lentement, et rayonnera donc longtemps après qu'il ne soit plus irradié lui même.
    Le bois a par ailleurs une bonne capacité d'accumulation (c'est pour cela que la laine de bois, la cellulose ou le bois massif offrent un bon déphasage au transfert de chaleur), mais il réagit très vite aux variations de température, ce qui fait que dès qu'il n'est plus chauffé, sa surface suit très rapidement la température ambiante (à l'inverse d'un matériau inertiel comme la brique qui restera chaude plus longtemps). Donc le bois ne consomme pas la chaleur qu'il reçoit, il la restitue comme la brique, mais sans déphasage par rapport à la source qui l'alimente. C'est pour cela que l'on parle de parois chaude : le mur bois émet un rayonnement chaud.

    Pour atteindre des capacités de rayonnement de longue durée (plusieurs heures), il faut apporter beaucoup de chaleur (pour monter suffisament la température), et surtout une grande capacité de stockage et une diffusion lente. Or, on voit qu'un PDM pour rayonner 24h doit faire au minimum 2t et on doit lui fournir 64kWh avec une surface d'échange de l'ordre de 4m2.
    Quelqu'un pourait-il mesurer les températures de murs de différentes natures, à égale distance du poêle, et notament fournir les courbes de températures dans le temps avec celles des parois du poêle ? Ca donnerait une bonne idée du déphasage que l'on peut obtenir avec tel ou tel type de mur.

    Par ailleurs, je reste toujours dans mon idée de remplir un mur en ossature bois de briques de terre crue avec un parement lambris, pour réaliser une masse d'accumulation. Le mur en question est situé sur un mur de refend en béton, donc la masse sera admissible par la dalle à cet endroit. En revanche, je souhaitais aussi charger une cloison de cette manière, mais à cet endroit, le constructeur me le déconseille fortement.

  26. #4612
    gotto

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par alfred2 Voir le message
    Petite expérience : un morceau de bois, un de terre cuite et un de métal dans une pièce à 20° sont eux aussi, tous les trois, à 20° (*). Pourtant, on est tous d'accord que le métal est le plus "froid", puis la terre cuite et enfin le bois est le plus "chaud". C'est simplement que le métal, à votre contact, vous prend votre chaleur beaucoup plus vite parce qu'il conduit beaucoup plus et plus vite ladite chaleur. Ensuite la terre cuite et ensuite le bois.

    (*) sauf en présence de PdM ou source de chaleur rayonnante
    On sait que les PDM ont été "inventés" dans les pays où le bois a toujours été un matériau prédominant dans la construction, Russie, Europe du Nord, Autriche etc...
    Alors c'est justement parce que le bois n'accumule pas vite et pas longtemps (mais est un très bon isolant) que les pioniers ont pensé donner de la masse à leur poêle.
    Faudrait pas renverser les rôles de chaque élément de l'habitat. Les gros murs de pierres accumulent lentement et donc, on constate que ceux qui chauffent uniquement au PDM mettent un temps certain à porter leur intérieur à t° suffisante prace que l'inertie des murs est énorme et qu'évidemment ces murs sont froids, voire très froids. Ceux qui vivent dans un habitat bois vont beaucoup plus vite pour amener les pièces à t° confortable et ne constatent pas de grosses fluctuations de T°, une fois que le PDM refroidit. D'ailleurs celui-ci refroidit sans doute moins vite que dans une maison aux gros murs non encore chargés.
    Donc, pour ma part, le PDM est idéalement adapté à l'habitat-bois.

  27. #4613
    bonbec

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Bonjour, j'en reviens donc à une question précedente : peut-on donner - à puissance égale du foyer - moins de masse à un pdm sachant que la masse des murs participe peut-être pas au rayonnement, mais au "lissage" de la température une fois qu'ils sont chargés ?
    Je crois que j'ai la réponse en disant que de toute façon la puissance (charge maxi de bois) d'un pdm est déterminée par sa masse...
    Mais comme on n'est toujours pas décidés par les matériaux à employer pour notre extension...

  28. #4614
    gotto

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par bonbec Voir le message
    Bonjour, j'en reviens donc à une question précedente : peut-on donner - à puissance égale du foyer - moins de masse à un pdm sachant que la masse des murs participe peut-être pas au rayonnement, mais au "lissage" de la température une fois qu'ils sont chargés ?
    Je crois que j'ai la réponse en disant que de toute façon la puissance (charge maxi de bois) d'un pdm est déterminée par sa masse...
    Mais comme on n'est toujours pas décidés par les matériaux à employer pour notre extension...
    La masse d'un PDM étant mise en équivalence avec la surface au sol à chauffer par les constructeurs, je me fierais davantage sur leurs indications...pour autant que la construction soit bien isolée et que le PDM occupe une place centrale. Donc, je ne diminuerais pas la masse du PDM avec un habitat-bois. Qui peut le plus peut le moins.
    Pour autant que les prescrptions urbanistiques autorisent l'ossature bois, je n'hésiterais pas.

  29. Publicité
  30. #4615
    Philou67
    coresponsable des forums

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par bonbec Voir le message
    Bonjour, j'en reviens donc à une question précedente : peut-on donner - à puissance égale du foyer - moins de masse à un pdm sachant que la masse des murs participe peut-être pas au rayonnement, mais au "lissage" de la température une fois qu'ils sont chargés ?
    Je crois que j'ai la réponse en disant que de toute façon la puissance (charge maxi de bois) d'un pdm est déterminée par sa masse...
    Mais comme on n'est toujours pas décidés par les matériaux à employer pour notre extension...
    Non tu ne peux pas, car la masse de ton poêle et sa surface extérieure va déterminer sa capacité à emmagasiner la chaleur produite dans le foyer. Un poêle trop petit n'accumulera que ce qu'il est capable (pour la stéatite on parle de 10kg de bois par tonne de pierre). Donc un poêle de 1t accumulera seulement 10x3,2 kWh de chaleur.
    Autrement dit, la puissance d'un PDM dépend de sa masse et de sa surface. Donc, à puissance égale, la masse est plus moins égale aussi.
    Les murs de ta maison ne vont rayonner et emmagasiner que ce que le poêle produira sur ses parois externes, et non pas ce que le foyer est capable de rayonner.
    Je ne sais pas si j'ai été clair ?

    gotto, je te rejoins parfaitement sur ce point... retour d'expérience dans un peu plus d'un mois maintenant.

    Ooops... je suis pas très bien réveillé, j'ai pas vu que bonbec avait donné sa propre réponse à sa question... en plus, gotto dégaine plus vite que son ombre ...
    Dernière modification par Philou67 ; 23/02/2007 à 10h12. Motif: Ooops

  31. #4616
    gotto

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par Philou67 Voir le message
    Non tu ne peux pas, car la masse de ton poêle et sa surface extérieure va déterminer sa capacité à emmagasiner la chaleur produite dans le foyer. Un poêle trop petit n'accumulera que ce qu'il est capable (pour la stéatite on parle de 10kg de bois par tonne de pierre). Donc un poêle de 1t accumulera seulement 10x3,2 kWh de chaleur.
    Autrement dit, la puissance d'un PDM dépend de sa masse et de sa surface. Donc, à puissance égale, la masse est plus moins égale aussi.
    Les murs de ta maison ne vont rayonner et emmagasiner que ce que le poêle produira sur ses parois externes, et non pas ce que le foyer est capable de rayonner.
    Je ne sais pas si j'ai été clair ?

    gotto, je te rejoins parfaitement sur ce point... retour d'expérience dans un peu plus d'un mois maintenant.

    Ooops... je suis pas très bien réveillé, j'ai pas vu que bonbec avait donné sa propre réponse à sa question... en plus, gotto dégaine plus vite que son ombre ...
    Vivement que tu puisses confirmer car y a un peu marre des murs de pierres très épais pour aider un PDM à rayonner.
    J'ai jamais entendu un châtelain dire qu'il avait chaud en plein hiver.
    A mon avis, un PDM dans un château aux murs de120cm, on le charge tout l'hiver pour mettre les murs à t° et quand il y sont, on est au printemps...En attendant...caille-caille !
    Que le soleil puisse charger un mur accumulateur prévu à cet effet dans une construction passive ou minergie, c'est bien pensé mais j'ai une méfiance intuitive de l'idéal mariage entre PDM et gros murs de pierres.
    S'ils sont isolés de l'extérieur, c'est possible mais la réponse est tout de même plus longue et pas plus satisfaisante que dans un habitat-bois.

  32. #4617
    LExpress_29

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par lnadia Voir le message
    bonjour
    enfin une personne qui a les même goûts !
    Nous hesitons encore entre le valkia et le sarmi cT.
    Exactement dans le meme cas.
    Le sarmi est moins chère pour un poids superieur avec une vitre en hauteur pour bien proffiter de la hauteur des flammes... mais le valkia est super jolie, design.
    Notre concessionnaire le possède en magasin depuis un petit moment maintenant et tout le monde craque...

  33. #4618
    Géo28

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par Géo28 Voir le message
    (...)
    Ors, je n'ai jamais eû l'impression qu'il chauffait comme il devait.
    En effet, la température dans le four n'atteignait généralement que 100 degrés et parfois 150 degrés (rarement).

    Mais hier, mon amie a réussi à dépasser les 200 degrés dans le four (1 feu), ce qui correspond aux données annoncées par le fabricant pour ce modèle.

    Le hic c'est que pour y arriver elle a mis plus de bois que la charge autorisée : 20 kg brûlés (voire plus ?) alors que le fabricant autorise 15 Kg/24h pour ce modèle.
    (...)
    Bonjour,

    Voici une mise à jour concernant mes problèmes de température avec 15kg de bois sur mon Lydia Solo.

    En fait, mon bois coupé a pris l'eau à mon insu. C'est pour cela que je n'arrivais pas à chauffer le four avec les 15kg autorisés.

    Malgré tout le soin pris à monter la pile de bois l'été passé, la bâche (neuve pourtant) est déjà percée.

    Peut-être suite au gel et dégel qui a déchiré la toile.

    C'est délicat le stockage correct du bois . Je vais aller acheter des tôles ondulées.

    Et l'an prochain, je choisirai avec soin un endroit ventilé car actuellement il est contre un mur, ce qui n'est pas top, évidemment.

    Je fais mes expériences.... (c'est mon premier hiver de chauffage au bois)

    Gérald

  34. #4619
    Philou67
    coresponsable des forums

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par gotto Voir le message
    Vivement que tu puisses confirmer car y a un peu marre des murs de pierres très épais pour aider un PDM à rayonner.
    Si tu savais à quel point je suis également impatient... et ça c'est rien à coté de mon épouse

  35. #4620
    ririmason

    Les bienfaits des IR longs

    Bjr,

    Notre petite Alexia est née et hier c'était le retour à la maison. Après un bain rapide et une nouvelle couche, direction le séjour devant le PDM ( eh oui il faut les habituer jeunes ) . C'est là que l'on sent tous les bienfaits: un grand sourire et une totale décontraction. C'était beau à voir. Je sens que c'est un rituel qui va lui plaire.

    riri

Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...