Répondre à la discussion
Page 561 sur 561 PremièrePremière 561
Affichage des résultats 16 801 à 16 827 sur 16827

Retour d'expérience poêle de masse



  1. #16801
    kibu74

    Re : Retour d'expérience poêle de masse


    ------

    Les caractéristiques 8 KW, 6,3 kg/h rendement 87 % je vous ferai une présentation de la bête plus tard

    Kibu

    -----

  2. Publicité
  3. #16802
    SK69202

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Pour la température, ça dépend, mais les T°>1000°C semble la norme.

    6.3kg/h
    En feuillus très sec (12%) 4.4kWh/kg =>+/- 27kW (Puissance du feu)
    En résineux très sec (12%) 4.6kWh/kg =>+/- 29kW
    Ça c'est si la vitesse de combustion est la même, mais comme dit plus haut elle est plus rapide avec le résineux.

    Pour donner une idée de la différence, je calcule la puissance de mes flambées à partir de leur durée et de l'énergie du bois (allumage à retour des fumées à 100°C). Mon constat, l'énergie est plus ou moins la même, elle est limitée par la température de l'eau à la sortie du poêle, mais dépend bien sûr de la météo.
    Pfeu moyenne en feuillus 12 à 14kW
    Pfeu moyenne en résineux (palette) 15 à 18 kW

    Soit environ 20% de plus
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  4. #16803
    boldu

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Suite à tes interrogations, un point bizarre concerne la détérioration des joints dans le foyer bien que je ne sois pas un pro du poêle de masse. Les briques réfractaires ne risquent rien car elles résistent à des températures supérieures à 1000° suivant leur nature. Des pros pourront te répondre + précisément. Normalement, les joints devraient être très fins d'après moi.

    Pour la température de combustion, mon constat dans notre poêle à pellets oscille vers les 650-700° sans le pousser à fond. Pour les foyers buche, la température post combustion est de l'ordre de 580-600°. J'imagine que les flambées dans un poêle de masse avec petits bois montent au-delà. Une sonde de température dans le foyer permettrait de se faire une idée des températures de combustion mais ceci, c'est à la conception de le prévoir, j'imagine.

    (A la vue de la sonde du poêle à pellet autrichien, je me pose actuellement la question avec mon insert comment je peux contrôler cette température de combustion car impossible de la mesurer à travers la vitre avec un thermomètre basique)

  5. #16804
    boldu

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Copie écran contrôle poêle
    Nom : écran_pellet.jpg
Affichages : 776
Taille : 119,3 Ko

  6. #16805
    kibu74

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Boldu il y a des thermomètres laser qui permettent de mesurer à l’extérieur du poêle

    https://www.amazon.fr/HoldPeak-1500-...170163&sr=8-12

    Je pense que je vais en acheter un pour voir comme dit SK6... si dans mon poêle on atteint les 1000 degrés

    Le foyer intérieur de mon foyer c’est moi qui l’ai fait j’avais pris une option ou j’aidais l’artisan contre une diminution de 30% du prix final je l’ai bien construit par contre contre il est vrai que les joints se détériorent là ou ils sont larges, les joints minces pas de soucis

    Sk6.. j’ai fait les mêmes calculs que toi résineux grâce au thermomètre dans le four blanc, buches fines environ 20 % de chaleur en plus comparé à du hêtre
    Par contre si tu achetes de l’épicea ou autre résineux vu que t’achètes un volume tu rajoutes 20 % au prix demandé pour voir si c’est avantageux chez moi le hetre vaut 85 euros le stère, un élageur me vend 25 euros le stère de résineux y a pas photo ! Les autres vendent minimum 50 euros là ça vaut pas le coup !

    Kibu

  7. #16806
    boldu

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Merci Kibu pour ton info sur le thermomètre laser mais j'ai une interrogation. En possédant un petit qui plafonne à 300° mais ai l'impression qu'il est perturbé par la vitre, je souhaiterais une mesure à coeur du foyer sans ouvrir la porte. Honnêtement, je n'ai jamais exploré à fond une recherche de thermomètre haute température à distance.

  8. Publicité
  9. #16807
    kibu74

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Ce type de thermomètre arrive à prendre la température avec le porte fermée, la vitre ne gene pas la prise de température au coeur du foyer

    Kibu

  10. #16808
    Le Jeck

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Citation Envoyé par kibu74 Voir le message
    Ce type de thermomètre arrive à prendre la température avec le porte fermée, la vitre ne gene pas la prise de température au coeur du foyer

    Kibu
    Bonjour Kibu et les autres,

    Désolé de contredire, une vitre va effectivement influence les résultats lu sur le thermomètre. La réponse sera approximative et dépendra de l’émissivité de la vitre.

    un petit extrait :
    Il s'agit d'un procédé de mesure optique. Le champ entre l'appareil et la cible doit être dégagé. Le rayonnement infrarouge traversant du verre aura tendance à se diffuser dans toutes les directions. Les pyromètres standards ne permettent donc pas de mesurer à travers une vitre et ils n'indiqueront qu'en partie la température de la vitre.
    source : https://moineau-instruments.com/cont...uge-emissivite

    J'avais dans le temps un autre lien qui expliquait mieux mais je ne le retrouve plus.

    De plus les températures de 1000 °C et plus n'ont pas lieu dans la chambre de combustion, mais dans la chambre de post-combustion au-dessus de la chambre de combustion où il est difficile, pour ne pas dire impossible d'introduire un thermomètre IR sans se cramer les pattes.

    La seule façon pour mesurer correctement la température dans ces cas est une sonde intégrée lors de la construction.

    Mais entre nous soit dit, je ne vois pas trop l'utilité de connaître la température exacte à cet endroit du poêle. Que ce soit 900 - 1000 - 1100 voir 1200° C cela ne changera rien.

    Le plus important et le plus simple, c'est la couleur de la chambre de combustion. Si elle n'est pas noire, c'est qu'il y a une combustion complète. Ensuite il suffit de respecter les quantités de bois prescrites par le constructeur et tout ira bien.

    Nous sommes maintenant dans une période où l'on veut tout connaître à la précision du degré et de la seconde près, mais rappelez vous que les poêles de masse existent depuis des centaines voir des milliers d'années (rappelez vous les systèmes Hypocauste dans les villas romaines et s'ils fonctionnaient très/relativement bien tant qu'ils brûlaient efficascement avec une combustion complète, sinon c'était comme maintenant ceux qui brulent lentement ou avec du bois humide .. = feu de cheminée / feu de villa .

    C'est comme pour les fours de cuisine où maintenant il faut savoir si le four est à 200 - 210 -215 ou 220° C pour cuire son pain, mais on oublie que les Égyptiens il y a 4000 ans cuisaient déjà du pain sans thermomètre IR

  11. #16809
    boldu

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Merci Le Jeck pour tes infos toujours pertinentes, rafraîchissantes...

    Nous ne sommes pas des pros d'où on cherche à comprendre parfois au-delà du raisonnable. Je suis entièrement d'accord sur l'observation de la couleur de la chambre du foyer qui était déjà pour moi un critère de qualité de combustion.

    Avoir l'information de la température du foyer est vraiment un + technique pour moi. Pour le thermomètre à infrarouge, j'avais bien remarqué que cela ne fonctionnait pas par comparaison avec la sonde de mon poêle à pellet. Tenter de comprendre est une bonne chose surtout si les idées sont canalisées et ré-orientées avec un bon sens pragmatique et courtois.

    Merci beaucoup pour tes avis et bonne fin d'année 2020 à tous.

  12. #16810
    kibu74

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Salut à tout le monde, et bonne année

    Pour revenir au PDM finalement à mon avis c’est le seul chauffage au bois qui permette une pollution maîtrisée comparé aux autres type de chauffage au bois en effet c’est par exemple prouvé qu’un moteur thermique est énormément polluant lorsqu’il n’ atteind pas sa température de fonctionnement idéal les dernières études prouvent que les moteurs diesels s’ils étaient utilisés que sur de petits trajets , à froid étaient catastrophiques au niveau rejet polluant comparé aux essences par contre lorsqu’ils fonctionnaient à la bonne temperature les derniers modèles étaient nettement moins polluant que les essences....

    Un poêle à bois et même les poêles à pellets ne marchent jamais à 100 % de leur capacité or à moins que je me trompe leur caractéristiques techniques sont mesurées en labo que lorsqu’ils marchent à leur vitesse de croisière correspondant a leur puissance les chiffres seraient donc trompeurs ! Car a moins d’etre devant son poêle constamment et remettre une bûche juste quand il faut il y a des centaines phases de refroidissement et remise en chauffe lorsque l on remet du combustible d’ou de maintes phases de mauvaises combustions avec les rejets qui vont avec.... un Pdm c’est un démarrage en top down avec pas mal de polluant au début à froid puis 90 % de régime à fond et ça ne dure que 2h30 3h comparé aux pôles à bois ou pellets ou la combustion dure 24 h !

    Les derniers poêles 6 étoiles flammes vertes sont moins polluants dans les chiffres que les PDM mais a t on des données sur un fonctionnement en réel comparé aux PDM ?

    La vallée de l’arve à côté de chez moi, ou ils ont de gros problèmes de pollution avec le chauffage au bois ils ont subventionné ce type de poele et a leur grand étonnement la pollution n’a que peu diminué....


    Kibu
    Dernière modification par kibu74 ; 15/01/2021 à 18h17.

  13. #16811
    SK69202

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    C'est oublier les chaudières performantes, que si le poêle à pellets brûle H24, la quantité de pellets qui brûlent à un moment donné, brûle proprement, et tous les inconvénients du PDM, dont celui d'une masse de bois maximum à brûler par jour, il y a donc intérêt à ce que la météo ne sorte pas du domaine habituel.
    Il n'y a pas que la pollution dans le choix d'un chauffage au bois.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  14. #16812
    kibu74

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Salut,

    Tu n’es pas neutre dans la discussion puisque tu as dorénavant un poêle à pellet ! Avant tu avais un pdm

    Moi non plus d’ailleurs puisque j’ai u PDM ..... C’est pas toi qui m’a dit auparavant que tu étais à rarement à 100 % si tu es en dessous de cette valeur obligatoirement tu rejettes plus de pollution vu que tu n’es pas dans la puissance optimale de ton appareil qui a été conçu pour ça mais il n’y a pas de doute que tu pollues moins qu’un pôele a bûche moderne, un pdm dans des conditions réelles pas si sûre que tu pollues moins.....

    Et n’oublie pas aussi le coût environnemental pour sécher et fabriquer tes pellets... tu utilises quelle énergie pour le faire ?

    Ici on parle de pollution, pas de confort thermique, ni de coût de revient ou entretien ça c’est un autre débat...


    Kibu

  15. Publicité
  16. #16813
    SK69202

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Je ne suis jamais neutre.
    Tu n’es pas neutre dans la discussion puisque tu as dorénavant un poêle à pellet ! Avant tu avais un pdm
    Ni l'un, ni l'autre.
    Ici on parle de pollution, pas de confort thermique, ni de coût de revient ou entretien ça c’est un autre débat...
    Le but d'un poêle n'est pas de polluer ou pas, mais de garder au chaud.
    De plus un "retour d'expérience" se limitant à la pollution, nécessiterait quelques analyses sérieuses que seul(s?) quelque (s?) constructeur(s?) ont publié et aucun particulier, bref sans cela le retex pollution reste de la littérature, par contre les autres points du débats...

    Mon poêle bois pollue, mais c'est un autre débat, genre définir "pollution".
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  17. #16814
    kibu74

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Merci pour cet échange

    Avec mon pdm mon confort thermique c’est ok 23/24 degré au rez 21 à l’etage , 35 euros mensuel de facture électrique grâce au Pdm avant 270 euros et avant on avait toujours froid maintenant ok je voudrais savoir si c’est moins polluant que les autres sources de chauffage au bois ?

    Non avec l’agression de la planète par l’homme, la pollution est pour moi très important pas qu’avoir chaud. C’est une des raisons pour laquelle j’ai choisi u pdm mais peut etre ai je tort ?

    Tout le monde parle de voiture électrique quid des déchets nucleaires a surveiller pendant des milliers d’années ? Ton poele marche à l’énergie électrique ? Tes pellets ont été fabriqués avec quelle energie ? Combirn de Co2 pour fabriquer 1 tonne de pellets ?

    Je me méfie toujours des modes le poêle a pellet en est une comme la PAC... le pdm est la depuis des centaines d’années, pas d’électronique, de moteur on brûle du bois a haute température que personne ne veut après tu as toutes les contraintes du bois : stockage, manipulation, poussière, insectes ...

    Kibu

  18. #16815
    boldu

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Bonjour,
    Ayant utilisé divers modes de chauffage, mon ressenti vis à vis de la pollution est plûtot pragmatique en visant:
    - la meilleure combustion dans le foyer avec une montée en température rapide avec de petites charges de bois = contrainte de présence mais c'est le plaisir du feu de bois,
    - de réduire au maximum les fumées de combustion,
    - d'avoir à disposition du bois bien refendu, sec avec une hygrométrie très basse,
    - un bon nettoyage des entrées d'air et des conduits d'évacuation,
    - la production du minimum de cendres possible,
    - ...,

    Au niveau olfactif, en extérieur, sans être spécialiste chevronné, on repère facilement les pollutions dues aux combustions incomplètes. Mon constat en chauffage bois est que le pellet offre la meilleure performance de combustion avec un bémol au démarrage le temps que le foyer monte en température, phase hyper rapide. Une légère fumée en sortie de toit le temps de l'allumage par la bougie (2mn) et ensuite aucune trace à part un léger voile de vapeur en observant bien et aucune odeur de fonctionnement.

    Le PDM a l'inconvénient de concentrer les fumées parfois en phase de démarrage suivant le tirage du moment et l'acreté rejetée est perceptible par rapport à un autre chauffage bois.

    Le chauffage en continu au bois en ralenti est une source de pollution indéniable. Voir toutes ces cheminées fumantes en est le signe surtout par temps couvert. Même un chauffage au pellet au ralenti n'assure pas une bonne combustion. RIKA par exemple permet un chauffage entre 50% et 100% de puissance de notre poêle, en-dessous une petite manipulation permet de descendre à 30%. Pour l'avoir testé ce ralenti, le foyer s'encrasse, la combustion au ralenti n'est pas optimum donc mon option est de fonctionner entre 70% et 85%, sinon je coupe le poêle.

    Le chauffage bois individuel n'est pas la panacée mais permettait un approvisionnement en circuit court à prix défiant toute concurrence. Ce n'est plus vraiment le cas aujourd'hui vu la multitude des sources dépassant nos frontières et l'évolution sociétale.

    Une bonne solution serait le chauffage collectif au bois dans les zones urbanisées mais la France n'a jamais trop adhéré à ce système éprouvé ailleurs en pays nordique. Certes avec un coût mais au niveau pollution, une bonne chaudière à bois déchiquetée assure de meilleures performances vis à vis de la multiplicité des chauffages individuels. Des initiatives locales existent grâce à la volonté acharnée de certains élus mais bien trop limitées surtout ...en zones forestières.
    Le lobbying (gaz, électricité, pétrole,.. ) freine les projets bien qu'une évolution se fait jour. Que de retards depuis des décennies malgré les possibilités inouies de soutien économique (Union Européenne principalement) à de tels projets.

  19. #16816
    kibu74

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Salut boldu,

    On est d’accord que le pellet est moins polluant que le PDM en condition réel de fonctionnement mais comme tu l’as dit quand il marche pas à 100 % de sa capacité à savoir souvent, ses chiffres flatteurs sur le papier doivent être bien moindres... et son fonctionnement est continu pas 3h de temps comme le Pdm...

    Après ce que je regarde est aussi la pollution global de ce type d’énergie, et pour le pellet la pollution en amont qui sert a la fabrication des pellets doit être notamment considerable notamment pour son séchage d’ailleurs s’il est aussi bon c’est qu’il est bien plus sec qu’une bûche standard

    Le PDM permet d’utiliser du bois local donc peu de transport donc moins de Co2, il n’est pas transformé

    après et la c’est un autre débat en terme de cout de fonctionnement réel (pas son coût d’installation qui est chère ) le PDM revient 2x moins chère que le granulé dont le coût égale le chauffage au gaz avec les manipulations en plus et si tu prends du résineux ce sera plutôt 3x moins chère et si t’as du temps et le matos ton bois sera quasi gratis.... vu que personne ne veut de résineux dans ce pays...tant mieux pour nous !

    https://www.google.com/url?sa=t&sour...qKkOzqyKaU5Q94


    Kibu

  20. #16817
    boldu

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Bonjour Kibu,
    je n'opposerai jamais PDM avec d'autres modes de chauffage, le PDM offre beaucoup d'avantages. Je défends plutôt une idée de mixité des modes de chauffage en fonction des saisons et de son mode de vie.

    Pour en revenir, à notre mode de chauffage, uniquement pour info, nous avons été tributaire dans nos choix de l'existant à l'achat de la maison, ainsi nous avons 3 modes de chauffage :
    - chauffage fuel qui nous permet de maintenir la maison hors gel pendant de longues absences en période hivernale,
    - insert bois qui nous offre soit un apport calorique momentané si besoin, soit un plaisir de flambées avec grande vitre panoramique soit un chauffage principal si...coupure de courant (un village voisin a eu des coupures longues à plusieurs reprises fin 2019 donc cela peut arriver dorénavant)
    - poêle à pellet qui est devenu notre chauffage principal. Il fonctionne actuellement environ 12h/13H par jour la journée et éteint la nuit. Si j'allume notre insert uniquement pour le plaisir de flambées le soir , notre poele à pellet fonctionne environ sur 8h50 la journée avec arrêt vers 17h30, coupure de 1.5 à 2 H puis démarrage insert durant 2h30 environ. Ma consommation de pellet sur janvier (température moyenne de 1° avec DJU de 305 sur 17 jours) est de 153kg sur 17 jours soit 9kgs/jour à 0.34cts = 3.06€/jour.

    C'est un bon compromis économique et environnemental. Pour anecdote, des simulations CO2 récentes via internet m'a laissé "sur les fesses" en souhaitant calculer notre empreinte. Vu le mode d'approche des évaluations vraiment trop simplistes, les données du résultat final m'ont laisser vraiment sceptique sur la pertinence. Si quelqu'un a un site fiable qui analyse en profondeur l'empreinte écologique d'un ménage "terrien", je suis preneur d'emblée pour évaluer la notre.

    Au niveau CO2, je n'ai pas de chiffre pour la production du pellet local à bas de sciures résineuses. Cependant quelque soit le mode de chauffage bois, une incidence sur l'impact environnemental est à prendre en compte. Je ne connais plus d'anciens qui coupaient le bois à la hache, le débitaient manuellement à la scie, le transportaient avec une charrette à bras jusqu'à la maison pour le façonner à la demande de leurs fourneaux ...pourtant bien polluants au final dans la démarche générale. L'ambiance enfumée de l'époque venait cependant à bout des ...virus en passant. Tout ce monde pas bien lointain a disparu de nos campagnes.

    Pour la matière première, rien n'est gratis de nos jours. Le coût du matériel n'est pas négligeable (équipements de sécurité, tronçonneuse, mélange, huile, chaînes, petit outillage,....). Le transport forêt-maison a également un coût, le sciage également. Effectivement, celui qui a les moyens techniques de tout gérer l'approvisionnement (tracteur, remorque, quad, voiture, scie à ruban ou circulaire,fendeuse,....) le coût sera bien moindre pour lui mais il ne faut pas faire croire aux lecteurs non avertis que tout est gratuit. C'est un peu comme pour le jardin où la presse actuelle vante une production personnelle légumière à coût zéro.
    L'auto-fabrication de bois de chauffage est également une activité à haut risques individuels. L'actualité dans notre région forestière relate couramment des accidents + ou - graves voire malheureusement des décès ou des incapacités physiques graves. Avec l'âge avançant, il faut lever le pied. La pratique ancestrale de l'affouage se meurt avec de moins en moins d'adeptes. Inévitablement, la matière première devient de plus en plus onéreuse pour les utilisateurs de bois ayant recours à des services extérieurs pour leurs approvisionnements.

  21. #16818
    tyty987

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    bonjour,
    je ne suis pas d'accord avec votre réponse. bonjour,
    je possède depuis peu un tulikivi karelia, donc avec couche d'air et isolant interne. Après 2 mois d'utilisation, j'ai re contacté mon l'installateur parce que je brulais énormément de bois pour très peu de chaleur émise. Le poel se refroidissait en 1 nuit. Pendant le retrait de l'isolant, j'ai constaté que la partie interne du poele était bpuillanter alors que la partie externe étai froide. l'amélioration est faible mais existe malgré tout. ce type de poele est réservé aux maisons très bien isolées, voire passive.
    je me pose malgré tout des questions quant au calcul du rendement ce genre de poele puisque une grosse partie de la chaleur reste interne...
    tyty987

  22. Publicité
  23. #16819
    boldu

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Bonjour tyty987,
    Ce serait mieux de créer un nouveau sujet relatif à ton modèle de poêle afin peut-être d'avoir des réponses adaptées. Ton souci exposé dans ce sujet risque de ne pas être trop lu.

    Après visualisation de la gamme KARELIA, de nombreux poêles sont présents allant de 1200kg à 2000kg, la précision de ton modèle est importante.

    Ce que tu relates est fort étonnant mais le PDM n'a pas le même comportement d'un poêle ordinaire. La chaleur douce diffusée est peut-être perturbante au départ, toutefois même un petit modèle de 1300kg doit apporter un bon ressenti.Ton installateur devrait t'apporter une aide technique pour l'entière maîtrise des cycles de chauffe. Une consommation excessive de bois est également surprenante: détailler comment tu gères les cycles de chauffe pour mieux comprendre le fonctionnement actuel.

    Une précision sur le volume chauffé, répartition des pièces, localisation du poêle aiderait à mieux comprendre l'environnement du poêle.

    Un autre point est bizarre lorsque tu évoques le retrait de l'isolant, une explication complémentaire serait bienvenue sur le rôle de cette isolation ..innovante.

    A titre d'exemple, le petit modèle KELVA S 18 de la gamme pèse 1210kg, 10Kg de charge de bois pour 35.1kWh stockés avec une restitution théorique de 100% sur 5h, 50% sur 20h et 25% sur 32h. Logiquement, les calories stockées vont bien quelque part...

  24. #16820
    kibu74

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Merci boldu pour ta réponse complète. C’est évident que notre société va vers le moins d’effort possible et la manutention des bûches que ce soit la coupe, l’entreposage, les amener à ton poêle avec la saleté qui va avec et nettoyer les cendres rebutent de plus en plus de gens qui préférent rien ou faire le minimum.
    C’est pour ça que le poêle à pellets a autant de succés et comme tu dis une maison trés bien isolée c’est peut etre plus adaptée que le PDM vu l’inertie de ce dernier mais...

    - un pdm bien dimensionné est adapté à une vie moderne de gens actifs : tu fais un seul feu et t’es tranquille plus de 24h
    - Le poêle à pellet étant convectif le confort ne sera jamais aussi bon que le pdm qui est rayonnant

    - t as plus le plaisir d’un feu de bois !

    - le prix du pellet a beaucoup augmenté ces dernières années comparé aux buches qui elles stagnent cela correspond maintenant au prix du gaz naturel.
    honnêtement si j’ai le gaz dans ma rue et une maison très bien isolée je prends le gaz sans hésiter tu as plus aucune manutention . La prix va continuer à monter vu que les prochaines normes vont l’autoriser dans les nouvelles constructions et le gaz non

    Kibu

  25. #16821
    boldu

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Ah Kibu, pas de souci pour le PDM. Le changement climatique induit que nous passons par des variations impressionnantes de température extérieures sur 24h. Le PDM est plus difficile à gérer selon moi, n'étant pas en zone hyper froide. Si la température monte de 10°-15° dans la journée, la régulation du poêle à pellet réagit rapidement avec absence de surchauffe.

    Pour la flamme, je suis désolé mais sur un PDM, en général c'est extrêmement limité en section de foyer et en temps de chauffe. Ayant insert avec vitre panoramique (650mm X 450mm), je me régale si je veux passer des soirées avec belles flambées. Pour le poêle à pellet, c'est pareil, (300mm X 230mm) la flamme est super belle, peu de différence avec le bois bûche. C'est dommage, j'ai tenté de faire des photos mais la vitre semble perturbér la netteté finale de la photo, le rendu est nul. Si j'ouvre la porte, mon poele se met en défaut "pas de dépession" avec flamme vers extinction.

    Pour le prix du pellet, je suis en désaccord total : le prix du pellet est assez stable. On en trouve régulièrement du certifié en-dessous de 4€ le sac de 15kg pour 4.9/5 kWh par kg. En regardant la documentation des PDM, maintenant ils indiquent la charge en kg en bûches ou en pellet. Perso, je prends du pellet local certifié assez cher mais c'est un choix personnel par conviction à raison de 5.06€ le sac livré dans le garage. Les prix n'ont pas tellement varié depuis 2013 avec une vive concurrence constatée.

    Pour le prix des autre combustibles, bien malin celui qui peut prédire. Je reste sur une vision à 10ans pour mes options énergétiques tout en sachant que tout peut se dérègler financièrement.

    Conclusion: quel que soit le mode de chauffage, tous les beaux calculs basés uniquement sur le combustible me laissent pantois, certains coûts sont incompressibles.
    Il faut tout intégrer en pesant bien l'investissement, l'entretien, le combustible, le rendu énergétique, le confort ressenti, le confort de gestion, l'indépendance énergétique, l'indépendance technique, le volume à chauffer, la répartition des surfaces concernées, l'âge des occupants, .... donc au final, chaque choix est très, très personnel. Chaque solution offre ses avantages et ...inconvénients. Même en milieu rural, le budget chauffage en global à un coût si on a l'honnêteté de tout intégrer dans les calculs.
    Vive le PDM pour ceux qui peuvent se l'offrir.
    Dernière modification par boldu ; 01/02/2021 à 19h49.

  26. #16822
    slamida

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Bonsoir à tous,
    je ne suis pas arrivée à tout lire et pourtant je bloque sur cette discussion depuis quelques heures.
    On vient d'acheter notre maison et on a prévu de la rénover. Actuellement: ferme en pierre,120m carré à 1000 m d'altitude, plein vent classée F. Projet : isolation de tous les murs (145cm de laine de bois) + isolation du grenier (R à 6.25) + changements de toutes les fenêtres (triple vitrage) et agrandissement des fenêtres du RDC (au sud). La maison est carrée sur 2 étages.
    Bref, on hésite entre un poele bouilleur (j'ai pris des infos sur le forum) et un poele de masse. On a vu l'Alsamasse qui nous intéresse pour l'esthétique et le prix. Mais je n'ai vu qu'un seul retour sur les pages que j'ai regardé. Certains d'entre vous en ont un ? Vous en pensez quoi ?
    Merci de vos retours,

  27. #16823
    yaadno

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    bonjour:
    j'interviens pour l'isolation de ton grenier:6.5;il faudrait viser au mini 7.5;
    cdlt

  28. #16824
    kibu74

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Merci boldu pour ton compte rendu c’est clair que dépassé 70 ans tu auras pas la même opinion que la mienne corvée de bois, rangement etc.... plus ton chauffage sera automatisé meilleur sera. Après comme tu dis plus tu as des variations de temps comme dans des régions comme la normandie, la bretagne moins le pdm sera confortable ici j’habite en haute savoie et les températures dans la durée sont souvent froides peu de variations... c’est au top !

    Une anecdote je suis chez une amie qui se chauffe au gaz il fait froid dehors et moi et mes enfants on se les gèle on regrette notre pdm !

    Pour slamida ton projet est le bon isoler au max comme dit yaadno mets un max sur la toiture car c’est la ou t’as le max de perte thermique et n’oublies pas les pertes au niveau des prises électriques ma maison date des années 2000 et les courants d’air dans les prises c’est démentiel...

    Je suis pas pour l’alsamace ou tulikivi, nuuauni car ce sont des poêles semi industriels vaut mieux prendre un artisan qualifié et tu seras sûre d’avoir chaud et de chauffer toute ta maison qu’au bois.... après faut regarder le prix....

    Kibu

  29. Publicité
  30. #16825
    chataxe

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Bonjour,
    Slamida, avant de choisir le poêle tu dois déjà faire une étude thermique pour connaitre les déperditions (besoin en chauffage) de ta maison. C’est comme pour un véhicule, tu ne mettra pas le même moteur dans une Twingo que dans un semi-remorque.
    Plus les déperditions seront basses et plus tu auras de choix de différents poêles de masse. Et donc oui, si tu peux isoler plus la toiture ce sera mieux.
    Et attention un poêle de masse (sauf si relié à un système de diffusion d’air ou d’eau chaude) ne chauffe que ce qu’il voit sur 8 à 10m max, donc si la maison est très cloisonnée et/ou très grande, il faudra prévoir des appoints.

    Kibu74, chez ton amie, le problème n’est pas le gaz mais un mauvais calcul des besoin de la maison. Quelque soit le moyen de chauffage si il n’est pas suffisant pour combler les déperditions de la maison, il y fera froid.

    Boldu, on peut avoir des poêles de masse avec des vitre de 80cm de large même plus.
    C’est vrai que normalement de temps de chauffe est d’environ 1h30 mais possible (si prévu pour) de faire des feux plus long en rechargeant, pas écolo mais possible.
    Pour moi les défauts du poêle à pellets c’est le bruit, l’entretien et les pannes. Ces avantages sont le rendement, la gestion de température, la programmation et sa facilité de mise en place.
    A+

  31. #16826
    boldu

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Bonsoir Chataxe,

    "Pour moi les défauts du poêle à pellets c’est le bruit, l’entretien et les pannes. Ces avantages sont le rendement, la gestion de température, la programmation et sa facilité de mise en place."

    C'est ta perception bien ancrée sur les poêles à pellet, je m'inscris en faux pour le bruit. Il existe des poeles silencieux tout de même : pour en posséder un actuellement en chauffage principal, je peux t'assurer que le fonctionnement est assez silencieux (30décibels environ ce qui équivaut à une bibliothèque calme d'après le sonomètre de mon téléphone). Effectivement tous les heures, le nettoyage du creuset dure 2mn avec 40décibels environ. Pour l'entretien, un nettoyage de quelques minutes, une fois par semaine suffit donc je ne vois pas trop où est la contrainte + un nettoyage approfondi tous les 700kg + un entretien annuel à 140/180€ si on souhaite passer par une enteprise. Pour l'électronique, là OK, ça peut tomber en panne mais il faut vraiment tomber sur de mauvais composants ou mauvaise/ série.

    Utilisant du pellet en chauffage principal depuis des années, j'en mesure les avantages mais il faut accepter d'y mettre le prix. 600€ de pellet + 180€ = 780€ annuel me convient bien pour chauffer 100m2.

    Je ne prétends pas défendre le pellet à tout prix mais relater uniquement. De plus, mon option a toujours été d'avoir à disposition 2 modes de chauffage dont au moins avec bûches au cas où ( panne, coupure de courant!!!,...)

  32. #16827
    ben007

    Re : Retour d'expérience poêle de masse

    Bonjour à toutes et à tous,

    Propriétaire d'une maison ossature bois datant de 2007 (rt2005) j'ai l'intention de mettre un poêle de masse en lieu et place de mon poêle Hase Bilbao 7kw. J'ai déjà lu de nombreuses pages du forum avec divers retour d'expérience très intéressants partagés entre satisfactions, doutes voir déceptions vis à vis de ce mode chauffage.

    Je souhaiterai m'en servir comme chauffage principal malgré la présence de radiateurs électriques dont je souhaite ne pas me servir ou très peu dans l'absolu. Actuellement je ne les utilise quasi jamais au rdc sauf pour maintenir une température de 17 mini en cas d'absence, l'étage profitant un peu de la chaleur par convection, suffisant (même si un peu juste par grand froid).

    Par exemple il y a 15 jours lorsqu'il gelait à -5 / -7 degrés la nuit avec un vent sibérien (je réside sur la cote d'Opale d'où l'effet venteux) et ne dépassant pas le zéro en journée, vers la mi journée j'atteignait 21 degrés au rdc en chauffant bien et 17 degrés à l'étage. Au petit matin sans chauffage électrique en fonctionnement j'avais 17 degrés au rdc et environ 15 degrés dans les chambres à l'étage (par - 5 degrés venteux). Voilà pour les conditions les plus extrêmes rencontrées dans notre région.

    Ma maison est donc conçue sur deux niveaux : cuisine et séjour salon en L ouvert soit environ 54m2 avec poêle en position centrale entre cuisine et séjour/salon, ensuite j'ai un cellier de 6m2 situé à 2m du poêle dont la porte reste toujours ouverte, puis 1 bureau et une salle de bain à environ 4m du poêle avec cloisonnement en carreau de plâtre.
    Pour ce qui est de l'étage, j'ai une trémie d'escalier qui fait 3 m2 d'ouverture et dont le poêle se situe à 3m, escalier qui donne sur une pièce ouverte de 14m2 style mezzanine puis 3 chambres cloisonnées sans réel couloir en accès direct 2m après le haut de l'escalier.

    En isolation j'ai 180mm de fibre de bois entre les sections de l'ossature et 230mm sous toiture. Vitrage essentiellement exposé Sud Sud Ouest. Le garage faisant tampon sur la partie nord mais avec une dalle non isolée. Pas mal de déperdition avec les entrées d'air vmc car région venteuse (on ferme certaines du coup)

    J'ai contacté des revendeurs Tuli dans le pas de Calais mais visiblement depuis que l'importateur Dutry a fermé ses portes c'est plus compliqué car ils n'ont plus le soutien technique pour la pose et doivent se fournir directement en Finlande. Souhaitant un poêle avec four, j'ai néanmoins une entreprise qui m'a conseillé le TLU 2000/92 (2t) comme suffisant, devis estimé à 17000 euros pose et kit de fumisterie inclus et tout ça avec sortie arrière des fumées qui ne m'arrange pas pour ce qui est l'espace dans le séjour car supplément de 4000 euros pour la sortie haute, soit 21000 euros pour un 2t sortie haute posé, ça pique !

    Vu le tarif, j'ai décidé de regarder vers Nunna mais aucun revendeur trouvé dans le nord de la France hormis la Belgique; j'ai donc contacté un revendeur outre quiévrain proche de la frontière (qui fait aussi Tuli) et ce dernier m'a informé que Nunna était pour lui le meilleur rapport qualité prix actuellement notamment avec leur corps de chauffe toujours en stéatite contrairement à Tuli. Il m'a d'ailleurs dit qu'à poids égal il fallait un Tulikivi un peu plus lourd de 200 à 300 kg pour obtenir le même "rendement".
    Lui m'a conseillé un poêle aux alentours des 2t5 mais il peut me faire le Mamo Solo pl à 2t7 pour un prix quasi similaire (700 euros de plus) à celui de 2t3 soit un montant de 13200 euros (pour le 2t7 pause incluse) et sortie par le haut, pour le coup ça me convient mieux !

    Bon la seule différence est que la série Solo on ne peut pas faire de feu dans le four ce dernier montant à un petit 250 degrés quand même, sinon je dois partir sur le Aino Duo à 2t8 pour un plus ou moins tarif similaire (période de promo en ce moment chez Nunna).

    J'attends vos retours éclairés avant de valider tout devis, que pensez vous des appareils proposés pour envisager de chauffer le rdc et on va dire tout au moins "tempérer" l'étage ? je sais que certains disent qu'il vaut mieux avoir plus de masse stéatite pour passer sans souci les 24h par temps froid voir 48h en demi saison ... à voir car je peux aussi prendre un Nunna de 2t au budget qui sera moins élevé encore.

    Merci d'avance pour vos retours et conseils sur le sujet.

    Benoit

Page 561 sur 561 PremièrePremière 561
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...