Répondre à la discussion
Page 105 sur 327 PremièrePremière 105 DernièreDernière
Affichage des résultats 3 121 à 3 150 sur 9798

Retours d'expérience chaudières OKOFEN



  1. #3121
    Tam

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN


    ------

    Bonsoir Etoile, merci également pour ce retour.

    Pour tester l'humidité des granulés, l'ADEM propose une méthode avec un micro-onde & balance.

    -----

  2. Publicité
  3. #3122
    ju160280

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Voilà j ai enfin eu des nouvelles de l importateur . J ai dû mettre le code d accès puis faire recherche automatique mettre CMP 0.6 alors qu' il était sur 1.4 mettre nombre de cmp sur 1 et ensuite lancer la recherche . Et comme par magie c est revenu
    Je voulais vraiment remercier cette personne de l importateur belge . J ai bêtement posé ma question sur le site okofen et j ai eu 1 réponse ds la demi heure , alors que j attend des nws de mon installateur depuis 1 semaine .
    comme quoi il y a encore des gens compétents . Merci aussi à vous pour le suivi et maintenant place aux réglages ...

  4. #3123
    Tam

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Merci pour ce retour Ju !

    Maintenant que tu le dis, j'ai retrouvé cette explication dans le manuel de la régulation Pelletronic+ et non dans celui de la chaudière Pellematic CMP06...

    §1 Recherche automatique

    On voit sur la copie d'écran donnée, le menu "recherche auto" avec
    - le type de CMP (0.6 pour nous et non 1.4)
    - le nombre de CMP


    Le hasard fait bien les choses car juste après le §1 il y a §3 Augmentation de la température de retour...

    Nom : augmentation temperature retour .jpg
Affichages : 279
Taille : 68,4 Ko

    Bien sûr, la dernière recommandation m'interpelle "Toute autre utilisation est prohibée !"

    J'en déduis qu'ÖkoFen déconseille l'élévation de température dans le cas d'un PCBT sans ballon ???

  5. #3124
    ju160280

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Mnt je vais pouvoir essayer de comprendre tt les données techniques que vous donnez

  6. #3125
    stawen

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Bonjour à tous,

    j'ai longtemps lu ce fils de discutions et bcp d'autres, mais je vous avoue que pour retrouver de l'information cela commence à devenir compliqué.
    Je viens de me faire installer un Okofen Pellomatic touch (le forum m'a convaincu d'acheter okofen). Installation terminé fin septembre

    A l'heure actuelle je suis tres satisait. Surtout pour la partie web de la chaudiere. En effet sur cette version Touch, je peux commander ma chaudière via une interface web. Bon, l'interface a des bugs il reste encore bcp de chose a finalisé mais ca va dans la bon sens (si vous savez comment contacter le constructeur pour lui remonté les erreurs d'affichage et d'interface je suis preneur). Le gros point fort est qu'elle permet de recuperer le fichier csv directement en http sans passer par un clef usb. Ma chaudière est branché en rj45 sur mon reseau domestique...pratique

    Du coup, je me suis faire un programme web qui recupere le fichier csv toutes les 2 heures (La chaudière écrit dans le fichier csv toutes les 2 heures l’intégralité des relevés des capteurs des 2 heures précédentes), injecte en base de données les valeurs et fait un rendu graphique.
    Cela est fort pratique pour faire les réglages.

    Et c'est justement les réglages qui m’intéresse, et notamment les oscillation de le T°C chaudière

    Mon installation : Okofen pello touch 15k sans ballon tampon, vanne 3 voies, ballon d'ecs couplé avec chauffe eau solaire okofen. Tout est okofen dans l'installation. Un seul circuit de chauffe pour des radiateurs. Comme je suis en phase de réglage, j'ai mis la correction de la sonde d'ambiance à 0, et tous les robinet thermostatiques ouverts à fond. Mon silo est textile compact Okofen avec aspiration.

    Mon pied de courbe est a 30°C et ma pente à 1,0. Ma consigne confort à 20,5°C et réduit 19,5°C. Maison ancienne plein sud de 280m² entièrement rénové thermiquement il y a 2 ans. Il n'a jamais fait aussi bon dans la maison. j'attend les jours très froid pour affiner la pente.

    Pour info, voici le graphique de la production ECS

    ecs.png

    ici le graphique du chauffage

    chauffage.png

    et les courbes de températures interieur/exterieur

    temperature.png

    Et nous voila aux questions :
    Je trouve que la chaudière oscille bcp. Qu'en pensez-vous ? le temps entre 2 crêtes me semblent un peu court

    J'ai ensuite une autre question sur la mesure des pellets consommés. j'ai vu l'installation du compteur velo sur la vis sans fin du silo, pas mal. Mais j'aimerai pouvoir faire ma mesure avec les données de capteur disponible. Avez vous une idée ?


    Merci à vous tous.

  7. #3126
    stawen

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    je viens de lire un psote de did67, et je me rend compte que mes T°C de limit sont peut etre mal reglé.
    Limite confort: 19
    Limite réduit: 18

    Si j'ai bien compris sur la T°C exterieur fait T°C limit la chaudiere se declenche ?

    D'apres vous, faut-il que je baisse le T°C de limite ?

  8. Publicité
  9. #3127
    Tam

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Bonsoir Stawen et bienvenue sur ce fil de discussion ÖkoFen.
    Pour la Touch, je pense que Phil te dira tout, quant à la loi d'eau, Did est le spécialiste !

    Concernant la conso, tu pourras avoir une bonne approximation à l'aide des fichiers csv. Phil a montré qu'en sommant les temps de fonctionnement de la vis bruleur (les zs ou 1/10 de seconde), on arrive à en déduire la masse consommée.

  10. #3128
    Tam

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Ah oui j'oubliais les oscillations de la t° chaudière...
    Tous les utilisateurs de "vertes" les ont constatées.

    On peut les limiter [ en peaufinant la t° max du bruleur, les temps d'ouverture V3V, ...] mais elles [les oscillations] restent une particularité de notre marque

  11. #3129
    1360

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par Tam Voir le message
    Bien sûr, la dernière recommandation m'interpelle "Toute autre utilisation est prohibée !"
    Alors là, ma surprise est grande ! Si quelqu'un a une explication, je suis preneur...

    A+
    Être populaire sur Facebook, c'est comme être riche au Monopoly.

  12. #3130
    Tam

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par 1360 Voir le message
    Alors là, ma surprise est grande ! Si quelqu'un a une explication, je suis preneur...

    A+
    Pareil
    Moi qui comptais sur toi pour m'expliquer !
    Bon, Did aura surement un avis

  13. #3131
    Did67

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par stawen Voir le message
    je viens de lire un psote de did67, et je me rend compte que mes T°C de limit sont peut etre mal reglé.
    Limite confort: 19
    Limite réduit: 18

    Si j'ai bien compris sur la T°C exterieur fait T°C limit la chaudiere se declenche ?

    D'apres vous, faut-il que je baisse le T°C de limite ?
    Je ne suis pas sûr de t'avoir compris !

    La "limite de chuaffe" est une température.

    Il y en a 2 : une en "mode confort" (le jour) ; une en "mode réduit" (la nuit).

    La chaudière et tout le système (circulateurs, etc...) s'arrête si la température externe dépasse la "limite", selon le plage du programme.

    Un exemple, pour essayer d'être clair :

    - tu as une limite de chuaffe en mode réduit de 18°
    - cela veut dire que sur tes plages "réduit" (nuit) de ta programmation, le système va s'arrêter si la temp externe dépasse 18° [ce qui veut dire que s'il fait moins de +18°, la nuit, la chaudière et le système vont fonctionner].

    Je pense que sauf cas particulier, la nuit, on peut laisser "filer" la température interne, en sachant qu'une maison est plus ou moijns isolée et qu'elle a plus ou moins d'inertie...

    Chez moi, la nuit, tout s'arrête s'il ne fait pas moins de + 5°. Je me passe de chauffage. La maison perd 2 à 3°. Donc de 20,5 le soir, je me retrouve vers 18 le matin. J'ai en revanche, "avancé" le programme "confort", qui bascule vers 4 h du matin : j'ai des planchers, très longs à réchuaffer. Comme ça, vers 7 h, il fait bon...

    Il n'y a pas de "faut-il..." ! Chacun ses choix. L'optimum est atteint quand le chuaffage fonctionne le moins possible, tout en garantissant la température et le confort "juste suffisant" !!!. Aucune maison n'est pareille. Aucun occupant non plus. Je ne peux donner que le principe du fonctionnement.

    Mais il est évident qu'ayant une limite de cuuaffe en mode réduit de +5°, j'ai tendance à penser que ta limite est beaucoup trop haute et donc que ton chuaffage se maintient pour un besoin ridicule (mais le circulateur tourne et consomme ! J'espère que tu en as de la nouvelle génération ?).

  14. #3132
    stawen

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    bonsoir did67

    tu as bien compris ma question sur la T°C de limit et ta reponse est claire.
    La chaudiere est toute neuve, donc je dirais que oui le circulateur est de derniere generation.

    Concernant la limite de chauffe, en analysant mes graphes du jour, j'ai constaté que la maison monte en t°C quand a l'exterieur il fait 16°C, donc j'ai placé ma limit à 16°C (action faite ce soir)

    Pour les oscilations, si mes graphes vous semblent normaux, alors tout va bien (je vais quand même creusé et revenir avec mes questions)


    Maintenant concernant le temps de fonctionnement de la vis d'alimentation, j'ai tout en base de donnée donc je vais voir ce que cela donne.
    Avez vous un ratio par experience ? c'est a dire, vous savez que 60 sec de fonctionnement de la vis correspond à x kg ? (meme si cela depend bcp du pellet, je suis d'accord, mais c'est pour avoir un ordre de grandeur)

    Y-t-il une autre sonde que PE1 Einschublaufzeit[zs] qui puisse etre interessant a exploiter pour mesurer la consommation ?

    Autre question : Que pouvons nous analyser avec la t°C des fumées et le vitesse en % de la ventilation ?

    merci encore.

  15. Publicité
  16. #3133
    phil7759

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Bonsoir stawen,

    Impressionné par ta programmation, serait il possible de m'envoyer une copie pour que j'adapte moi même à mes racines et adresse web ?

    Le PE1 Einschublaufzeit[zs] correspond au dixième de seconde d'amené de pellet, et c'est le seul indicateur qui soit en corrélation avec la conso de granulé.
    Après il faut déterminer le ratio car chaque pellet à son rapport volumétrique.

    Et oups, j'ai pas tout lu, le ratio zs est de l'ordre de 2.5 à 3.2 sur la somme des zs pris sur un relevé minute par minute.
    Dernière modification par phil7759 ; 29/10/2014 à 19h45.

  17. #3134
    Did67

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par 1360 Voir le message
    Alors là, ma surprise est grande ! Si quelqu'un a une explication, je suis preneur...

    A+
    Je vais essayer. Mais : 1) je n'étais pas là quand la Pellematic a été conçue - je ne peux que supputer, d'après ce que j'ai observé / compris ; 2) plus haut, tu disais : "c'est logique": sauf que souvent, dans le vie, il y a plusieurs logiques possibles !

    Donc si vous n'êtes pas d'accord, c'est pas grave !

    Procédons logiquement :

    a) une chaudière condense quand l'eau, au niveau des échangeurs, passe sous les 60° (c'est plutôt 55°, mais on prend un peu de marge) ; la vapeur d'eau, contenue dans les fumées, issue de l'oxydation des atomes d'H du combustible, commence alors à se condenser...

    b) une chaudière à buches, dans la mesure où on contrôle peu la combustion, a besoin d'un tampon, qui fonctionne par stratification ; donc sans "système de relève", la température de l'ensemble ne remonterait que très très lentement (2 ou 3 heues) ; la chaudière fonctionnerait les 3/4 du temps sous les 60° fatidiques ; ce serait "mortel" (on trouve sur les forums, des témoignages de chaudières corrodées, qui fuient, après 7 ou 8 ans !)

    Dans ce cas, on "découple" donc la chaudière et le tampon, en installant un circuit primaire, avec une boucle de recirculation de l'eau, avec généralement une vanne 3 voies tarée au croisement et un circulateur. Le schéma mis par tam en est un exemple.

    Donc tant que dans l'ensemble "chaudière + boucle" l'eau ne dépasse pas 60°, cela "tourne en rond" ; la chaleur produite réchauffe seulement cette petite quantité d'eau, qui se réchauffe vite et on sort de la zone des condensations...

    A ce moment-là, et à ce moment seulement, la V3V s'ouvre et laisse "filer" de l'eau chaude vers le tampon. Et contrôle le retour, en ne laissant "rentrer" juste la quantité d'eau froide pour que le mélange reste à 60°...

    La chaudière est protégée.

    La V3V laisse filer la quantité d'eau qui correspond à la chaleur dégagée par la combustion. La chaudière se stabilise. Et le tampon se réchauffe.

    Je pense qu'on sera d'accord.

    c) Je passe à l'Okofen.

    On est en montage sans tampon. Donc en "circuits directs" (sans bouteille casse-pression non plus).

    Toute l'eau de retour qui n'est pas recirculée retourne à la chaudière.

    La même quantité d'eau chaude part dans les circuits de chauffage.

    L'eau n'a pas d'autre chemin. Elle est "captive".

    Donc quand la chaudière est en-dessous de 60°, ce qu'il faut, c'est d'empêcher tout retour, qui provoquerait une baisse de température supplémentaire, donc déclencherait la condensation.

    Comme on est en circuit direct, il faut et il suffit de fermer la V3V motorisée.

    Si elle est fermée, le refroidissements s'arrête. La température de la chaudière remonte. La V3V va pouvoir se rouvrir. Donc il suffit !

    Il faut : car quoi qu'on fasse, si on laisse de l'eau froide revenir dans la chaudière alors que le feu de pellets est en train de s'activer mais ne développe pas encore toute sa puissance, on déclenche la condensation. En cricuits directs, cela veut nécessairement dire "stop" ! Donc "il faut" !

    Donc toute la logique de la régulation est conçue autour de ça.

    d) Je reviens à l'idée de tam. Je pensais avoir expliqué pourquoi cela ne servirait à rien.

    Supposons qu'il mette une boucle : celle-ci ne va pas produire de chaleur ! Si en amont, la V3V ne s'est pas fermée, à l'eau de retour va se refroidir. La température de la chaudière va baisser. Et la boucle n'y changera rien !

    Ex : la chaudière est à 60° ; l'eau recirculée va donc arriver sur le tuyau de retour à 60° ; si la V3V n'est pas fermée, cette eau à 60° va se mélanger avec de l'eau de retour du PCBT à par exemple 30°... Le retour dans la chaudière se fera par exemple, selon les débits respectifs, à 50°... La température de l'eau dans la chaudière va s'abaisser... ET on ne va que recycler la misère !

    Donc la boucle ne créant pas de chaleur, et vu qu'il n'y a pas de découplage entre les circuits de chauffage et la chaudière, il faut fermer la V3V pour arrêter l'hémorragie des calories, le temps que la chaudière ait modulé à la hausse, produise plus de calories...

    Et si on ferme la V3V, pourquoi "boucler" : l'eau immobilsée dans la chauidère va se réchauffer ; on va sortir de la zone de condensation ; la V3V va se rouvir, la circulation va se mettre en place...

    Donc je comprends pourquoi cela ne sert à rien, tout le principe d'anti-condensation reposant sur la gestion de la/des V3V, en circuits directs...

    En revanche, j'avoue ne pas savoir pourquoi c'est prohibé. Pour moi, cela ne servait à rien, mais ne nuisait pas forcément (sauf à la conso électrique). L'eau "tournait en rond", pour que dalle...

    Très franchement, j'aurais aimé que tam essaye. Personnellement, j'ai la flemme. Et comme je n'y crois pas, difficile de me motiver pour une modif assez substantielle de mon circuit... [je dois toujours changé mes circulateurs, c'est dire si je deviens glandeur !]

    Don on comprend bien que la V3V, commandée par la régulation, est au coeur du système. Et j regrette de ne pas avoir sur mon antique Tem grise, les possibilités apparues ensuite sur la Pelletronic, de régler plein de paramètres de la V3V : vitesse d'ouverture, vitesse de fermeture, temps de pause

    e) Sur la P2, je ne peux comprendre cette boucle que dans la mesure où le système est conçu pour fonctionner avec un tampon. On retrouve alors la problématique évoquée pour la chaudière à buches. Fröling ayant d'abord été un constructeur réputé de chaudières à buches, on comprend qu'il soit parti sur cette logique [il le reste !]

    Et voilà pourquoi je pense qu'il y a logique et logique. C'est comme en matière de suspension de voitures, il y a les lames, les barres de torsion, les ressorts, et la pneumatique qui m'est chère et que beaucoup détestent !

  18. #3135
    phil7759

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Quand je vois tes t° départ du matin qui oscille, c'est qu'il y a un léger problème de réglage.
    Car la courbe devrait être stabilisé.
    Mais rien de très grave.

  19. #3136
    Did67

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par stawen Voir le message
    b

    Concernant la limite de chauffe, en analysant mes graphes du jour, j'ai constaté que la maison monte en t°C quand a l'exterieur il fait 16°C, donc j'ai placé ma limit à 16°C (action faite ce soir)

    Pour les oscilations, si mes graphes vous semblent normaux, alors tout va bien (je vais quand même creusé et revenir avec mes questions)

    .
    1) Parles-tu de la limite ne mode confort ?

    Ta maison remonte car tu as des apports autres que le chuaffage : soleil ???

    Si c'est le cas; attention : cela va aussi coupetr es jours où il fera gris, et là, si'l fait 16°, ta maison qui sera aux environs de 20° va perdre des calories.

    Il te faut donc assurer !

    En revanche, sur la limite en mode réduit, tu peux descendre plus bas car ta maison à des réserves de caloriers qu'elle va mobiliser la nuit. Cela s'appelle l'inertie thermique. [sauf ossature bois, qui en ont peu]

    2) Oui, en cette saiosn, les oscillations sont normales : le besoin de chauffage est trop faible pour "absorebre" les calories produites par la chauidère même si elle module au plus bas. Elle atteint donc son maxi de 75° ou 76° ert s'arrête. Les calories sont utilises petit à petit, et elle atteint son mini vers 63° et redémarre.

    Il faudra voir si tu sors de ce rytme dèsq u'l fear plus froid jour et nuit. Sinon, ta chaudière serait surpuissante [a priori, non].

  20. #3137
    phil7759

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Ci dessous ma courbe d'aujourd'hui. J'ai fait 4200 zs jusque 20h soit 10.5 kg environ.
    Chauffage à 21° toute la journée, gris et humide dehors avec 13/14° toute la journée sans vent.
    Ma t° chaudière descend qu'à 68/69° maximum sur des cycles courts et n'influence donc pas la t° départ qui reste constante.
    J'aurais presque pu l’arrêter en cours de journée, mais l'effort pour remonter la pente aurait été à l'identique.
    Images attachées Images attachées  

  21. #3138
    stawen

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    1) Parles-tu de la limite ne mode confort ?

    Ta maison remonte car tu as des apports autres que le chuaffage : soleil ???

    Si c'est le cas; attention : cela va aussi coupetr es jours où il fera gris, et là, si'l fait 16°, ta maison qui sera aux environs de 20° va perdre des calories.
    oui, je parle de la limite de t°c ext en mode confort. Je l'ai donc mis a 16°C. Je suis plein sud et il a fait un beau soleil aujourd'hui donc, le rayonnement a bien chauffé la maison.
    Tu as raison, par temps gris, cela ne se passera pas comme aujourd'hui.
    Il faut que j'affine cette limite.

    Sinon pour ceux que ca intéresse, sur les touch, les fichiers csv des 4 dernieres jours sont accessibles comme cela http://<ip de la chaudiere>/logfiles/pelletronic/
    Je suis en train de terminé mon Framework pour le mettre a disposition de la communauté, je le mettrais surement sur gitHub.

    Il me reste a gerer la consommation, le suivi des changements de parametrage de la chaudiere, un page de gestion du site web, integré les données DJU en provenance d'infoclimat (ou autres site) via leur api, etc etc etc....mais j'avance bien.

    J'ai meme recuperé tout le code de l'interface graphique web okofen , mais je ne peux pas interagir directement avec, okofen n'a pas prevu d'api sans devoir logger sur la machine...cela se comprend pour raison de perf et de sécurité.


    Phill, Il te faut une Bdd mysql...et bien sur un petit serveur (linux de preference).j'espere que cela te parle, sinon ca va etre compliqué pour l'utiliser. Si c'est ok pour toi, je t'envoi cette version beta par DM.

  22. Publicité
  23. #3139
    stawen

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par phil7759 Voir le message

    le ratio zs est de l'ordre de 2.5 à 3.2 sur la somme des zs pris sur un relevé minute par minute.
    si je prend un exemple,

    sur une journée, je fait la somme de la colonne PE1 Einschublaufzeit[zs] (=temps d'activité de la vis d'alimentation) j'ai 2758,79. Ce sont de 1/10 de seconde, donc la vis a travaillé 275,879 secondes.
    Si je prend comme hypothese le ratio 2.5

    Dois-je faire :
    - 275,879 secondes * 2.5 = 714 kg ? (je pense que c'est pas cela)
    - 275,879 / 60 = 4,59 minutes * 2.5 = 11,49 kg ? (me parait plus vrai)

  24. #3140
    phil7759

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Bonjour stawen,

    merci pour cette explication de bdd mysql, mais oui ca va au delà de mes compétences, donc tant pis je pourrais pas.
    Moi je me suis arreté à la programation de macro sur excel et j'ai pas été plus loin.

    Pour le ratio c'est plus simple, tu as fait 2758.79*2.5 = 6.9 kg
    2.5 c'est pour du bon résineux, 3.2 pour du feuillus qui a un rapport volumétrique plus élevé.

    6.9kg parait cohérent au vu de t° plus douce par chez toi, dans quelle région d'ailleurs?

  25. #3141
    stawen

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    salut phill,

    je suis du coté de niort, en deux sevres.
    Merci pour le calcul.

  26. #3142
    Did67

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par stawen Voir le message
    oui, je parle de la limite de t°c ext en mode confort. Je l'ai donc mis a 16°C. Je suis plein sud et il a fait un beau soleil aujourd'hui donc, le rayonnement a bien chauffé la maison.
    Tu as raison, par temps gris, cela ne se passera pas comme aujourd'hui.
    Il faut que j'affine cette limite.
    Nous sommes d'accord !

    Au début, on est pâssionné et prêt à tout !

    Avec le temps, ce qu'on souhaite, c'est que ça marche ; qu'on ait toujours la température souhiatée (le "consigne" ou "soll" en allemand) ; le fonctionnement le plus économique et... rien à faire !!!

    Donc il te faudra remonter vers 18° ou 19° au moins...

    As-tu une sonde d'ambiance dans le salon (je pense que c'est lui qui "chauffe" le plus par temps ensoleillé ?).

    Si oui, celle-ci va se charger de "freiner" la chaudière dès que la température interne dépasse la consigne..

    Il te faudra alors paramétrer aussi le "facteur de compensation"...

    En tut cas, dans une maison assez bioclimatique, cela me semble indispensable [même si un autre forumeur, beache je crois, a mis en ligne son astuce consistant à pacer judicieusement la sonde de telle façon à ce qu'elle capte un peu le sleil et on "gruge" donc la remontée qu'elle fait à la régulation ; celle-ci croyant qu'il fait plus chaud, chauffe moins ; une position à trouver).

  27. #3143
    Tam

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    [...]
    d) Je reviens à l'idée de tam. Je pensais avoir expliqué pourquoi cela ne servirait à rien.

    Supposons qu'il mette une boucle : celle-ci ne va pas produire de chaleur ! Si en amont, la V3V ne s'est pas fermée, à l'eau de retour va se refroidir. La température de la chaudière va baisser. Et la boucle n'y changera rien !

    Ex : la chaudière est à 60° ; l'eau recirculée va donc arriver sur le tuyau de retour à 60° ; si la V3V n'est pas fermée, cette eau à 60° va se mélanger avec de l'eau de retour du PCBT à par exemple 30°... Le retour dans la chaudière se fera par exemple, selon les débits respectifs, à 50°... La température de l'eau dans la chaudière va s'abaisser... ET on ne va que recycler la misère !

    Donc la boucle ne créant pas de chaleur, et vu qu'il n'y a pas de découplage entre les circuits de chauffage et la chaudière, il faut fermer la V3V pour arrêter l'hémorragie des calories, le temps que la chaudière ait modulé à la hausse, produise plus de calories...

    Et si on ferme la V3V, pourquoi "boucler" : l'eau immobilsée dans la chauidère va se réchauffer ; on va sortir de la zone de condensation ; la V3V va se rouvir, la circulation va se mettre en place...

    Donc je comprends pourquoi cela ne sert à rien, tout le principe d'anti-condensation reposant sur la gestion de la/des V3V, en circuits directs...

    En revanche, j'avoue ne pas savoir pourquoi c'est prohibé. Pour moi, cela ne servait à rien, mais ne nuisait pas forcément (sauf à la conso électrique). L'eau "tournait en rond", pour que dalle...

    Très franchement, j'aurais aimé que tam essaye. Personnellement, j'ai la flemme. Et comme je n'y crois pas, difficile de me motiver pour une modif assez substantielle de mon circuit... [je dois toujours changé mes circulateurs, c'est dire si je deviens glandeur !]

    Don on comprend bien que la V3V, commandée par la régulation, est au coeur du système. Et j regrette de ne pas avoir sur mon antique Tem grise, les possibilités apparues ensuite sur la Pelletronic, de régler plein de paramètres de la V3V : vitesse d'ouverture, vitesse de fermeture, temps de pause

    e) Sur la P2, je ne peux comprendre cette boucle que dans la mesure où le système est conçu pour fonctionner avec un tampon. On retrouve alors la problématique évoquée pour la chaudière à buches. Fröling ayant d'abord été un constructeur réputé de chaudières à buches, on comprend qu'il soit parti sur cette logique [il le reste !]

    Et voilà pourquoi je pense qu'il y a logique et logique. C'est comme en matière de suspension de voitures, il y a les lames, les barres de torsion, les ressorts, et la pneumatique qui m'est chère et que beaucoup détestent !
    Merci Did pour ta réponse détaillée.
    Parmi les raisons qui me motivent pour un test (pas forcément immédiat )
    1) Le volume du corps de la chauffe est important, une circulation primaire régulière devrait homogénéise la température de ce volume.
    2) L'automate bruleur n'arrive pas [trop rarement] à stabiliser cette température. Donc si un système extérieur le fait à sa place ou y contribue, l'automate pourra plus facilement moduler sans oscillation. [par oscillations j'entends une fluctuation périodique lente de la température-chaudière sans que le bruleur passe par des phases d'arrêt]

  28. #3144
    Tam

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Autre exemple que je cite souvent: cette installation avec rehausse. J'aimerais bien avoir cette courbe de sortie et de retour sur un cycle. On voit le retour régulé à 54° et l'aller qui monte doucement ce qui montre une baisse lente et régulière de la modulation. En fin de cycle une minuscule oscillation autour de 70°, parfait quoi...
    Nom : avec régulation retour.jpg
Affichages : 248
Taille : 56,6 Ko
    [cycle du 29 octobre 14 - durée = 2H]

    Concernant le "Toute autre utilisation est prohibée"

    Je crois comprendre qu'il s'agit de l'utilisation de la fonction rehausse ÖkoFEN elle-même et non d'une rehausse au sens hydraulique.
    Peut-être que cette fonction logicielle n'est adaptée qu'à une bois buche et non à une pellematic ?

    Dans la schématèque Öko, cette rehausse n'est visible que sur une bois-buche combinée à une pellematic et ballon.

    En tout cas la rehausse de l'installation ci-dessus n'est pas dans la schématèque ÖkoFEN, pourtant cette installation fonctionne très bien.
    Je reste convaincu que cette stabilisation est principalement due à la rehausse et non au ballon. Encore une fois mon plancher peut s'assimiler à un petit ballon, pourtant je n'ai pas la stabilité ci-dessus, ne serait-ce qu'un petit peu...
    Dernière modification par Tam ; 30/10/2014 à 12h17.

  29. Publicité
  30. #3145
    Tam

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Je viens juste de voir le dernier relevé de Phil, merci à lui pour la photo !

    On voit bien la différence de stabilité de température chaudière entre les 2 pellematic.
    Pour les nouveaux parmi nous, cette étude de stabilité n'est qu'une recherche d'esthétique technique et non de meilleur confort, meilleure consommation, meilleure longévité...

  31. #3146
    Did67

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par Tam Voir le message
    Merci Did pour ta réponse détaillée.
    Parmi les raisons qui me motivent pour un test (pas forcément immédiat )
    1) Le volume du corps de la chauffe est important, une circulation primaire régulière devrait homogénéise la température de ce volume.
    Puisque l discussion est sereine, réfléchissons encore un peu ensemble :

    1) tu as 70 l dans la chaudière ; il y en aura 2 ou 3 dans la boucle : sommes-nous d'accord que question "masses" doncc alories, c'est peanuts ! Aucun effet à en attendre. Mathématiquement : un effet négligeable !

    2) homgénéiser la température pourrait être contre-productif : puisqu'on s'apporche de la zone de condensation, ne vaut-il pas mieux laisser l'eau la plus chaude (aux environ de 60°) près des échangeurs et l'eau de retour, un peu plus froide, à la péréiphérie ??? Cela aura un effet "anti-condensation"...

    3) mélanger ne produit pas une calorie de plus ; donc cela ne contribue ne rien à "résoudre" le problème qui se pose à la chaudière : "mon eau est en train de devenir trop froide, car les retours froids sont trop importants"...

    A ce stade, elle a déjà modulé à la hausse, donc la situation va se rétablir. Simplement, c'est un peu lent car la modulation se fait "étape par étape", pour toujours avoir un bon rapport entre la masse de pellets à bruler et les apports d'air de combustion...

    Ce n'est toujours qu'une perception : la mienne...

  32. #3147
    Did67

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par Tam Voir le message
    2) L'automate bruleur n'arrive pas [trop rarement] à stabiliser cette température. Donc si un système extérieur le fait à sa place ou y contribue, l'automate pourra plus facilement moduler sans oscillation. [par oscillations j'entends une fluctuation périodique lente de la température-chaudière sans que le bruleur passe par des phases d'arrêt]
    En bonne logique de ce qui précède, je pense que "mélanger" n'apporte aucune calorie de plus. Et sans action de la V3V, qui elle va déterùminer la quantité d'eau froide qui revient à la chaudière, je pense que cela ne stabilise rien du tout ! Cela brasse du vent - enfin de l'eau !

  33. #3148
    Did67

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par Tam Voir le message
    Autre exemple que je cite souvent: cette installation avec rehausse. ..
    Tu es têtu. C'est bien. Je le suis aussi !

    "Cette installation" est surtout tamponnée ("pufferspeicher" = tampon ; 500 l, ce qui est élevé pour une chaudière modulante ; 300 l erait déjà un bon tampon).

    Elle rentre dans les rares exceptions à la prohibition.

    Et, tojuours à ma compréhension, c'est au tampon qu'elle doit sa remarquable stabilité.

    Je finirai par le mettre, mon tampon [pour une autre raison : depuis l'envol des enfants, 3 pièces sont vides les 95 % du temps ; j'ai donc mis des "bulbes thermiques" sur mes nourrices, que je commande par un interrupteur électrique ; du coup, entre la maison vide et 50 % de la surface à chauffer et la maison pleine et 100 %, entre les variations du climat très importantes chez nous, la modulation ne peut faire facxe].

    Et je te confirmerai que cela stabilise complètement le système.

    On paramètre alors complètement différemment la régulation ; la chaudière est alors "commandée" par le tampon, via la pompe de décharge (sur le port UW ; avec des temp mini, maxi et un fonctionnement séquentiel proportionnel sur certaines plages, une hystérésis). Et là, c'est sûr, le découplage chauidère / circuits de chauffage résoude de façon radicale les oscillations liées aux variations des températures de retour...

    Je vérifierai les schémas : à mon avis (sous réserve donc) sans boucle de relève ; c'est la gestion de la pompe UW qui "pilote" le retour et assure l'anti-condensation (un peu comme chez tam).

  34. #3149
    Did67

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Citation Envoyé par phil7759 Voir le message
    Ci dessous ma courbe d'aujourd'hui. J'ai fait 4200 zs jusque 20h soit 10.5 kg environ.
    Chauffage à 21° toute la journée, gris et humide dehors avec 13/14° toute la journée sans vent.
    Ma t° chaudière descend qu'à 68/69° maximum sur des cycles courts et n'influence donc pas la t° départ qui reste constante.
    .
    Sommes-nous bien d'accord que chaque "dent de scie" bleu est un marche/arrêt ???

    Je ne suis pas certain que sui tu "osciallais" entre 78 et 65, la temp de départ serait différente, mais tu aurais au moins un tiers des cycles en moins ! Et donc un temps moyen de cycle plus élevé... Ce qui a aussi des avantages.

    Ce qu'il faut éviter, c'est que la chaudière redémarre trop tard, et donc que le système "anti-condensation" dont je viens de parler longuement ne soit "condamné" à fermer les vannes. Là, on intrduit chaque fois une instabilité dans la température de dpéart, donc de retour, et on peut "rajouter" des oscillations...

    Ce temps (ce "trop tard") dépend du circuit, donc des masses d'eau en circulation et de leur température. Cette anticipation doit être plus élevée sur un PCBT "froid" (le matin, en cas d'abaissement), car la masse d'eau froide est élevée... IL l'est moins sur des radiateurs, avce un système beaucoup plus réactif...

  35. #3150
    phil7759

    Re : Retours d'expériences chaudières OKOFEN

    Pour avoir bien suivi la chaudière,
    mes petits cycles courts qui font 76/77 jusque 69, c'est parce qu'elle est réglé pour une fin de combustion à 76 et redémarrage à 71.

    Si elle descendrait plus bas, genre 65, comme tu le dis, la t° départ baisserait un peu comme sur la courbe de stawen avec une oscillation légèrement plus forte, et autre inconvénient plus embêtant : elle demanderais une amené de granulé plus importante car il y aurai plus panique en la demeure et donc remonterai plus vite ensuite.
    Autre inconvénient, lorsque le délai est trop long entre le début de fin de combustion et le rédémarrage, il fait un programme de démarrage avec 30zs au lieu de 9/10zs d'habitude, car il considère le foyer pas assez chaud pour démarrer sur les cendres.

Discussions similaires

  1. Retours d'expérience chaudières RED Heating (MCZ)
    Par TDN57 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 34
    Dernier message: 18/01/2021, 20h08
  2. Recherche de retours sur les chaudières Attack slx
    Par yvesposiere dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 73
    Dernier message: 01/02/2020, 20h04
  3. Retours d'expériences chaudières BTC
    Par IonElla dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 25/04/2016, 15h31
  4. Retours d'expérience sur les tests unitaires en C
    Par lou_ibmix_xi dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 1
    Dernier message: 01/07/2008, 13h22
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...