Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 28 sur 28

Raccordement d'une chaudière fioul non basse température sur un plancher chauffant basse tempèrature




  1. #1
    sasquatch

    Raccordement d'une chaudière fioul non basse température sur un plancher chauffant basse tempèrature

    Bonjour à tous.

    J'ai un problème concernant le raccordement à ma chaudière fioul d'occasion à un plancher chauffant hydraulique (PER noyé dans une chape liquide anhydrite).

    J'ai déjà la chaudière et la dalle chauffante est déjà réalisée.

    Mon problème, c'est que la température d'entrée dans la dalle chauffante ne doit en aucun cas dépasser 45°C selon le DTU, mais que ma chaudière n’étant pas une chaudière basse température et datant de plus de 10 ans, j'ai appris récemment qu'elle risquait de ne pas supporter une température de retour inférieure à 50 ou 60°C...

    J'ai vu qu'il existait des solutions à ce genre de problème en dérivant une partie de l'eau chaude au départ de chaudière avant qu'elle ne s'aventure dans le plancher chauffant et y perde ses calories, pour la mélanger à l'eau plus froide qui revient à la chaudière après son circuit dans la dalle...

    Je suis dubitatif : comment de l'eau à 45°C départ chaudière pourrait elle amener l'eau de la conduite retour chaudière (qui devrait pour sa part afficher une température bien inférieure à 45°C après la déperdition thermique liée au chauffage de la maison) à une température de 60°C ?

    Quelqu'un saurait-il m'expliquer le principe, et comment me sortir de cette mauvaise passe ?

    D'avance merci pour toute information sur ce dilemme...

    -----

    Dernière modification par sasquatch ; 23/01/2014 à 11h58.

  2. Publicité
  3. #2
    behache

    Re : Raccordement d'une chaudière fioul non basse température sur un plancher chauffant basse tempèr

    Bonjour
    Citation Envoyé par sasquatch Voir le message
    ... la température d'entrée dans la dalle chauffante ne doit en aucun cas dépasser 45°C selon le DTU, mais que ma chaudière n’étant pas une chaudière basse température et datant de plus de 10 ans, j'ai appris récemment qu'elle risquait de ne pas supporter une température de retour inférieure à 50 ou 60°C..
    effectivement, pour ne pas risquer de se corroder rapidement
    .J'ai vu qu'il existait des solutions à ce genre de problème en dérivant une partie de l'eau chaude au départ de chaudière avant qu'elle ne s'aventure dans le plancher chauffant et y perde ses calories, pour la mélanger à l'eau plus froide qui revient à la chaudière après son circuit dans la dalle...
    Exact

    Je suis dubitatif : comment de l'eau à 45°C départ chaudière
    Là est ton erreur : l'eau départ chaudière sera toujours à 70 ou 80°C
    pourrait elle amener l'eau de la conduite retour chaudière (qui devrait pour sa part afficher une température bien inférieure à 45°C après la déperdition thermique liée au chauffage de la maison) à une température de 60°C ?
    et maintenant, avec de l'eau départ à 70 ou 80°C cela te parait il possible ?
    Quelqu'un saurait-il m'expliquer le principe, et comment me sortir de cette mauvaise passe ?
    Il n'y a aucun problème particulier dans ton cas.
    Hors chaudière à condensation et certaines BT (ou haut rendement) conçues pour accepter des températures de retour basses, le mode d'alimentation d'un PCBT passe par l'emploi d'une vanne mélangeuse à 3 ou 4 voies (V3V ou V4V)
    Principe une partie de l'eau de retour du PCBT est mélangée à celle de sortie de chaudière. pour être dirigée vers le PCBT. Bien évidemment le circuit global (bouteille de mélange ou V4V) permet à une quantité équivalente d'eau froide (une partie du retour du PCBT) de la (l'eau chaude prélevé vers le PCBT) remplacer dans le retour chaudière (par un mélange avec l'eau à 70/80°C)
    En outre une régulation indispensable adapte la position de la vanne pour obtenir une température d'eau mélangée adaptée aux besoins calorifiques du moment et une sécurité ultime à réarmement manuel évite le risque de surchauffe préjudiciable au PER du PCBT.
    L'eau dans la chaudière, quant à elle, sera maintenue à température constante élevée par laquastat incorporé de cette dernière.

    =================
    Tout ceci est largement connu, tes question sont surprenantes pour quelqu'un qui semble vouloir assurer la la mise en œuvre de l'ensemble chaudière + PCBT.
    Pour l'instant tu n'es pas dans une mauvaise passe,
    - fais des cherches sur le net avec " PCBT régulation "
    - lis, assimile
    et revient poser des questions complémentaires
    D'accord pour que tu te renseigne mais pour la mise en œuvre, il me semble que tu devrais " passer la main " ou faire appel à un amis plombier ou chauffagiste.
    J'espère que tu n'as pas payé cher ta chaudière car tu aurais pu obtenir un meilleur rendement au litre de fioul consommé grâce au PCBT .
    Cordialement.

  4. #3
    sasquatch

    Re : Raccordement d'une chaudière fioul non basse température sur un plancher chauffant basse tempèr

    Avant tout, un énorme merci pour ce retour très conséquent.

    Je me suis effectivement renseigné plus avant sur tes conseils, et si je comprends bien l'info que je glane, il me faudra :

    - Un boitier de régulation, connecté à une sonde extérieure, puisque la régulation par sonde d'ambiance intérieure est semble-t-il à proscrire avec une dalle chauffante en raison de son inertie.

    - Une vanne mélangeuse trois voies (je ne comprends toujours pas l'utilité d'une 4 voies dans ma configuration, ou quelque chose m'échappe encore, ce qui ne saurait m'étonner).

    - Un bypass qui relie le circuit "départ chaudière/entrée dalle chauffante" au circuit "sortie dalle chauffante/retour chaudière" afin d'harmoniser les températures entrée dalle et retour chaudière.

    - Une ou des sondes de température.

    - Un ou des circulateurs.

    - Un vase d'expansion.

    ----

    Ce que je ne trouve nulle part, en revanche, c'est un schéma simple pour décrire le branchement adéquat… Je tombe systématiquement sur des choses complexes, avec production d'eau chaude sanitaire en sus, absence de vase d'expansion sur le réseau (dont j'ai pourtant cru comprendre qu'il était primordial), voire double système de chauffage : haute température (radiateurs) + basse température (dalle chauffante), quand il ne s'agit pas de systèmes à double "chaudière" (chaudière basse température + pompe à chaleur, par exemple…

    Je serais assez preneur si cela existe quelque part, d'un lien qui pointe vers un schéma simple, reprenant le boitier de régulation, les sondes, le vase d'expansion… le bypass, la vanne mélangeuse, le ou les circulateurs nécessaires… et l'emplacement de tout ce beau monde sur le réseau, et ce uniquement pour un système avec chaudière fioul haute température unique qui alimente une dalle chauffante basse température unique…

    La dalle chauffante est coulée, le plancher chauffant est en eau et en pression, et les nourrices sont déjà en place. Pour répondre à ta question Behache, la chaudière est une chaudière fioul qui ne m'a absolument rien couté, puisque ma mère me la donne.

    En espérant que quelqu'un passera par là et pourra m'éclairer un brin...
    Dernière modification par sasquatch ; 06/02/2014 à 11h37.


  5. #4
    Did67

    Re : Raccordement d'une chaudière fioul non basse température sur un plancher chauffant basse tempèr

    En effet : souvent tu trouves le schéma le "plus complexe" (eau chaude, un circuit basse température = plancher, un circuit haute température )= radiateurs, etc...). Il suffit de simplifier et supprimer ce dont tu n'as pas besoin.

    Si tu as vraiement le plus simple : une chaudière et un seul circuit basse température, c'est simplicime : sortie chaudière - V3V - circulateur - retour chauidère et un "bypass" du tuyau de retour vers le 3ème orrifice de la V3V. Et basta ! Question "tuyauterie", c'est tout !

    En revanche, souvent tu as un schéma "tuyauterie" qui occulte la partie "électrique" (régulation climatique, sondes, cablages des accessoires - circulaterus, V3V, etc...). Ou alors juste des pointillés !

    C'est à la fois simple, comme peut l'être n'importe quoi pour qui s'y connait, et complexe pour qui ne s'y connait pas :

    - une V3V se monte facilement à l'envers (cela arrive même à des professionnels par inadvertance)
    - elle se connecte facilement à l'envers (les impulsions pour commander la fermeture vont alors générer une ouverture !)

  6. Devis
  7. #5
    sasquatch

    Re : Raccordement d'une chaudière fioul non basse température sur un plancher chauffant basse tempèr

    Bonjour Did67, et merci pour ta réponse.

    Je viens de griffonner le schéma que tu indiques...

    Dans la configuration tuyauterie que tu décris, je comprends très bien comment la V3V redirige, sur ordre du boitier de régulation, en fonction des températures de départ constatées par la sonde de départ, une partie de l'eau à 60° en sortie chaudière vers le retour chaudière afin d'augmenter la température de l'eau de retour pour éviter le phénomène de corrosion prématuré de la chaudière (ma chaudière n'est pas une basse température)...

    En revanche, je n'arrive pas à comprendre comment la V3V autorise le puisage de l'eau de retour de la dalle pour refroidir l'eau en sortie chaudière afin qu'elle ne pénètre dans la dalle qu'au 45° DTU plutôt qu'au 60° auxquels la porte le brûleur de la chaudière...

  8. A voir en vidéo sur Futura
  9. #6
    Did67

    Re : Raccordement d'une chaudière fioul non basse température sur un plancher chauffant basse tempèr

    Non.

    - tu as en sortie de chaudière, de l'eau de 60 à 75°...

    - l'eau de retour est par exemple à 25°

    - la régulation calcule la température de départ dans le circuit de chauffage : par ex : 31°

    - la V3V mélange au départ, l'eau chaude à 60° avec une "certaine quantité" d'eau froide à 25° pour que le départ soit à 31 ° ; il y a pou cela une sonde sur le départ après la V3V...


    Autre chose, avec quoi tu sembles confondre, est une boucle de relève de type "laddomat", qui elle, en effet, mélange l'eau chaude avec l'eau froide de retour pour éviter la condensation dans la chaudière... On utilise en général une V3V avec une cartouche tarée à 55° [tant que l'eau n'est pas à 55°, il n'y a pas de retour vers les chaudière].

    Mais cela s'utilis eplutôt avec un tampon.

    Dans ton cas, tu dois pouvoir "paramétrer" la chauidère pour qu'elle reste entre 60 et 75°... Et cela la portège.

  10. #7
    Ulyssesourd

    Re : Raccordement d'une chaudière fioul non basse température sur un plancher chauffant basse tempèr

    Le moyen le plus simple est de brancher le retour des radiateurs vers le PC avant que ca retourne vers la chaudière ...
    A vérifier quelle T° max peut etre l'eau du retour.
    A+
    L'énergie la moins chère est celle que l'on ne consomme pas.

  11. Publicité
  12. #8
    sasquatch

    Re : Raccordement d'une chaudière fioul non basse température sur un plancher chauffant basse tempèr

    Encore merci.

    Donc l'eau de retour chaudière reste bien à 25° (dans l'exemple) mais ce n'est pas préjudiciable à la chaudière...

    Bon, voilà ce que je comprends de l’installation que tu me décris... Est-ce que le schéma est bon ?

    CCF06022014_0000.jpg

  13. #9
    beberbrouillat
    Invité

    Re : Raccordement d'une chaudière fioul non basse température sur un plancher chauffant basse tempèr

    Bonsoir,

    Un peu de lecture....

    http://herve.silve.pagesperso-orange.fr/index.htm

  14. #10
    behache

    Re : Raccordement d'une chaudière fioul non basse température sur un plancher chauffant basse tempèr

    Edit : Beberbrouillat t'a donné le même lien, mais en totalité.



    Bonjour à Tous
    Citation Envoyé par sasquatch Voir le message
    si je comprends bien l'info.. il me faudra :
    - Un boitier de régulation, connecté à une sonde extérieure,
    Oui
    puisque la régulation par sonde d'ambiance intérieure est semble-t-il à proscrire avec une dalle chauffante en raison de son inertie.
    Oui Oui Oui
    - Une vanne mélangeuse trois voies (je ne comprends toujours pas l'utilité d'une 4 voies dans ma configuration, ou quelque chose m'échappe encore, ce qui ne saurait m'étonner).
    Regarde ce schéma, intéresse toi uniquement au circuit 2, chez toi pas de circuit 1
    - solution de base avec V4V Rp 2 l'eau de retour chaudière est un mélange eau chaude + et peu d'eau de retour PCBT
    - variante esquissée tout à droite, le retour (même débit que ci-dessus) vers la chaudière mais entièrement froid
    - Un bypass qui relie le circuit "départ chaudière/entrée dalle chauffante" au circuit "sortie dalle chauffante/retour chaudière" afin d'harmoniser les températures entrée dalle et retour chaudière.
    ? ?
    un by-pass est intégré aux chaudière qui en ont besoin .
    Une V4V se comporte comme un super by-pass et homogénéise le retour vers chaudière
    un plus pour les chaudières conventionnelles mais un handicap pour les chaudières à condensation.
    Il y a plusieurs façons possible de bien monter les V3V, mais je ne retrouve pas un lien qui les illustres.
    - Une ou des sondes de température.
    Minimum 2:
    - une extérieure qui va permettre au régulateur de choisir en fonction de la température extérieure l'exacte valeur de la température d'eau dans le PCBT
    - l'autre renvoyant au régulateur la température d'eau PCBT,
    - les 3ème ou 4ème sont facultatives.
    - Un ou des circulateurs.
    Un seul circulateur consomme moins que deux.
    - Un vase d'expansion.--
    Ce que je ne trouve nulle part, en revanche, c'est un schéma simple pour décrire le branchement adéquat… Je tombe systématiquement sur des choses complexes, avec production d'eau chaude sanitaire en sus, absence de vase d'expansion sur le réseau (dont j'ai pourtant cru comprendre qu'il était primordial), voire double système de chauffage : haute température (radiateurs) + basse température (dalle chauffante), quand il ne s'agit pas de systèmes à double "chaudière" (chaudière basse température + pompe à chaleur, par exemple…
    Le lien que je t'ai donné au début répond à ta demande.
    Supprime le circuit1, en supposant que tu aies bas aussi beoin de la production ecs dont tu ne parle pas.
    et tu as le schéma avec V4V ou V3V.

    Je serais assez preneur si cela existe quelque part, d'un lien qui pointe vers un schéma simple, reprenant le boitier de régulation, les sondes, le vase d'expansion… le bypass, la vanne mélangeuse, le ou les circulateurs nécessaires… et l'emplacement de tout ce beau monde sur le réseau, et ce uniquement pour un système avec chaudière fioul haute température unique qui alimente une dalle chauffante basse température unique…
    Désolé, la seule chose qui manque sur ce schéma est la sonde de mesure température d'eau.
    L'emplacement du régulateur est complètement idifférent, tant mieux tu le placera là où il te sera plus commode
    Tu la placeras en applique sur le tuyau qui conduit l'eau mélangée vers les collecteurs chaud des PCBT.
    Pour le reste, câbles électriques et tuyaux ne se mélangent pas, il en est de même pour les schémas électriques et hydraulique et quelque fois pour les compétances.
    Un chauffagiste devrait aussi être un bon électromécanicien, mais quelque fois ce n'est qu'un excellent plombier
    la chaudière est une chaudière fioul qui ne m'a absolument rien couté, puisque ma mère me la donne.
    Heureusement
    - quel âge ?
    - as tu alculé combien elle va te coûter de plus annuellement !
    Dernière modification par behache ; 07/02/2014 à 08h18.
    Cordialement.

  15. #11
    sasquatch

    Re : Raccordement d'une chaudière fioul non basse température sur un plancher chauffant basse tempèr

    Alors alors…

    Tout d'abord, merci à vous pour les liens…

    Merci aussi Behache (ça se prononce à l'américaine ? ) pour tes réponses point par point, et le temps que tu leur consacres. C'est vraiment très apprécié, d'autant que tu as bien détecté me semble-t-il au ton de tes réponses, qu'en matière de plomberie/chauffage, je suis un peu l'éléphanteau de base auquel un type goguenard aurait confié les clés de la boutique de poteries fines…

    Alors j'explique ce que je comprends du schéma que tu fournis :

    - L'aquastat 50° protège le PER de la dalle chauffante d'une éventuelle surchauffe au départ de la chaudière. Il commande directement le circulateur et lui ordonne de stopper tout mouvement en cas de température supérieure à 50°, right ?

    - La sonde de départ mesure la température à l'entrée de la dalle chauffante.

    - La sonde extérieure, la température qu'il fait dehors…

    - Le boitier de régulation commande la V4V motorisée (ou V3V au choix) pour qu'elle livre le passage vers le plancher chauffant à davantage d'eau chaude en provenance de la chaudière, ou davantage d'eau tiède en provenance du retour de la dalle chauffante, en fonction que la température extérieure baisse ou augmente, afin de mesurer en permanence la température optimale à l'entrée de la dalle par l'intermédiaire de la sonde de départ, pour compenser les déperditions caloriques du local chauffé...

    ----

    Ici, PREMIERE QUESTION : Le montage avec la V4V ne demande-t-il pas impérativement la présence d'une troisième sonde de température au niveau du retour chaudière ? Sinon, comment le boitier de régulation détermine-t-il la quantité d'eau chaude départ chaudière à réinjecter directement dans l'eau tiède retour chaudière via la V4V ?

    ----

    Je continue ensuite ma découverte du chose : Le fameux "disconnecteur de remplissage", (toujours sur le schéma vers lequel pointe ton lien) c'est le fameux "disconnecteur CA", c'est ça ? Le dispositif sympathique qui évite que les boues de chauffage et le glycol présent dans le fluide caloporteur mélangé à l'eau qui circule dans la dalle chauffante ne se retrouvent à l'insu de mon plein gré dans l'eau de boisson de mes invités… J'ai bon ?

    ----

    DEUXIEME QUESTION : Le vase d'expansion est ici représenté connecté sur le circuit "d'appoint d'eau" de la chaudière et non sur le circuit même de la dalle chauffante... Or j'avais dégotté un schéma où on semblait expliquer que pour une configuration optimale, le vase devait être connecté de préférence sur le retour FROID de la dalle chauffante, juste avant le circulateur, ce dernier étant à positionner lui aussi sur le retour froid de la dalle, et ce pour des questions de pertes de charges me semble-t-il…

    Dans l'ordre, ça donnait donc :

    Retour de la dalle chauffante -> vase d'expansion -> circulateur -> chaudière… Puis-je faire fi de cette information ? Le vase d'expansion remplit-il vraiment son office pour le circuit de la dalle chauffante s'il est placé sur le circuit d'appoint d'eau fraîche de la chaudière ?

    ----

    Et TROISIEME QUESTION : Ai-je besoin d'un régulateur de pression 15 psi sur l'appoint d'eau chaudière comme je l'ai déjà vu représenté ailleurs ? Et dans l'affirmative, dois-je le placer avant, ou après le disconnecteur ?

    (Et enfin, pour tes deux dernières questions, comme je n'arrive pas à déterminer si tu parles de ma mère ou de la chaudière, je vais m'attarder sur le cas de cette dernière : la chaudière n'est pas récente, plus de dix ans… Et je ne préfère pas m'attarder non plus sur le calcul dont tu me parles, je me doute que ça va me coûter un bras à terme et que ça aurait certainement pu me coûter beaucoup moins sur la distance, mais le problème ne se pose pas réellement puisqu'il n'y a plus de sioux à débourser, qu'on me répète dans l'oreillette avec de plus en plus d'insistance que j'ai tout intérêt à accélérer un brin la cadence niveau travaux si nous voulons emménager un jour et commencer à produire des enfants… Et-que-donc-bref, ce sont autant de paramètres qui ne trouvent leur place nulle part au sein des complexes équations qui régissent les aléas de la mécanique des fluides et les lois de la thermodynamique associées, mais dont je peux pourtant garantir me heurter concrètement aux contours à intervalles de plus en plus rapprochés à chaque fois… )

    Voilà donc. Merci encore pour ta patiente, et pour vos interventions à tous.

  16. #12
    beberbrouillat
    Invité

    Re : Raccordement d'une chaudière fioul non basse température sur un plancher chauffant basse tempèr

    Je vais prendre un aspro 500, au moins.

  17. #13
    behache

    Re : Raccordement d'une chaudière fioul non basse température sur un plancher chauffant basse tempèr

    Bonsoir à Tous
    Citation Envoyé par sasquatch Voir le message

    en matière de plomberie/chauffage, je suis un peu l'éléphanteau de base auquel un type goguenard aurait confié les clés de la boutique de poteries fines…
    Pas du tout, c'est ce que tu semblais être.
    Tu as fait d'énormes progrès en tellement peu de temps (peut être cachais tu des connaissances) que tu pourrais maintenant envisager de continuer seul.
    ..ce que je comprends ...s :
    - L'aquastat 50° protège le PER de la dalle chauffante d'une éventuelle surchauffe au départ de la chaudière.
    Dans ton cas plutôt de toute surchauffe due à une anomalie VxV ou régulateur
    Il commande directement le circulateur et lui ordonne de stopper tout mouvement encore en cas de température supérieure à 50°, right ?
    Right, si l'installation ne risque pas de fonctionner en thermosiphon.
    Sinon il faudra ajouter un clapet anti-thermosiphon qui bloque l'eau une fois le circulateur arrêté.
    Traditionnellement cet éventuel clapet se branche sur le chaud d'un circuit mais moi, autodidacte, je le monterais de même que les circulateurs sur le froid.
    - La sonde de départ mesure la température à l'entrée de la dalle chauffante.
    - La sonde extérieure, la température qu'il fait dehors…
    - Le boitier de régulation commande la V4V motorisée (ou V3V au choix) pour qu'elle livre le .... pour compenser les déperditions caloriques du local chauffé...
    Oui tu as bien compris la fonction de chaque élément et le mode exact de fonctionnement
    -
    Ici, PREMIERE QUESTION : Le montage avec la V4V ne demande-t-il pas impérativement la présence d'une troisième sonde de température au niveau du retour chaudière ? Sinon, comment le boitier de régulation détermine-t-il la quantité d'eau chaude départ chaudière à réinjecter directement dans l'eau tiède retour chaudière via la V4V ?
    la régulation, n'y est pour rien.
    C'est le dessin interne de la vanne qui permet le mélange en satisfaisant à chaque instant, l'obligation physique suivante
    L'eau froide retour du PCBT renvoyée vers la chaudière force une quantité exactement équivalente d'eau chaude à se mélanger avec le reste d'eau froide recyclée.
    Avant d'admettre (loi des Nœuds) cela il faut remarquer (loi des Mailles) que la quantité totale d'eau partant vers le PCBT est exactement la même que celle qui en revient et que c'est aussi vrai pour la chaudière.
    Le fameux "disconnecteur de remplissage", (toujours sur le schéma vers lequel pointe ton lien) c'est .....le dispositif sympathique qui évite que les boues de chauffage et le glycol présent dans le fluide caloporteur mélangé à l'eau qui circule dans la dalle chauffante ne se retrouvent à l'insu de mon plein gré dans l'eau de boisson de mes invités… J'ai bon ?
    Oui,
    DEUXIEME QUESTION : Le vase d'expansion est ici représenté connecté sur le circuit "d'appoint d'eau" de la chaudière et non sur le circuit même de la dalle chauffante... Or j'avais dégotté un schéma où on semblait expliquer que pour une configuration optimale, le vase devait être connecté de préférence sur le retour FROID de la dalle chauffante, juste avant le circulateur, ce dernier étant à positionner lui aussi sur le retour froid de la dalle, et ce pour des questions de pertes de charges me semble-t-il…
    Autant d'avis que de " spécialistes "
    Personnellement je monterais aussi le circulateur sur le retour.
    La pression dynanique (égale aux pertes de charge) qui s'ajouterait ou se retancherait à la pression statique déjà supportée à l'arrêt par vase sous pression, me semble vraisemblable. Pour 2 m de CE (ordre de grandeur courant de perte de charge) le ballon supporterait selon le montage + 0.2 ou -0.2 bars ? c'est possible !Modifie donc le schéma cela ne peut pas nuire.
    Dans l'ordre, ça donnait donc :
    Retour de la dalle chauffante -> vase d'expansion -> circulateur ->
    ne pas oublier la V.V ou le Té vers la V3V
    chaudière… Puis-je faire fi de cette information ?
    Tu pourrais,
    mais tu peux aussi en tenir compte, le montage alternatif que tu as remarqué ne peux pas nuire, au contraire
    Le vase d'expansion remplit-il vraiment son office pour le circuit de la dalle chauffante s'il est placé sur le circuit d'appoint d'eau fraîche de la chaudière ?
    Oui.
    Seul une configuration difficile, volume d'eau important (nombreux radiateurs, vieux gros tubes acier) température élevée (radiateurs) et plusieurs étages mettraient en évidence la différence entre les deux montages.
    Et TROISIEME QUESTION : Ai-je besoin d'un régulateur de pression 15 psi sur l'appoint d'eau chaudière comme je l'ai déjà vu représenté ailleurs ? Et dans l'affirmative, dois-je le placer avant, ou après le disconnecteur ?
    Je n'ai jamais éprouvé de difficulté sans
    A moins d'avoir une arrivée dimensionneé comme celle pour une lance d'incendi et et une soupape rp 11 et évacuation riquiqui, je n'en voie vraiment pas pas l'utilité !
    .... si tu parles ...de la chaudière, je vais m'attarder sur le cas de cette dernière : la chaudière n'est pas récente, plus de dix ans… Et je ne préfère pas m'attarder ....., mais dont je peux pourtant garantir me heurter concrètement aux contours à intervalles de plus en plus rapprochés à chaque fois… )
    Très bonne réponse.

    Remarque :
    A ta chaudière recyclée, pourrait convenir une régulation de réemploi, il y a des occasions valables sur emachin ou lecoincoin
    Attends un ensemble complet servo-vanne, régulateur et sondes à prix modeste.

    A dans quelques temps !
    Cordialement.

  18. #14
    sasquatch

    Re : Raccordement d'une chaudière fioul non basse température sur un plancher chauffant basse tempèr

    Je vais tenter une réponse courte afin de ménager les synapses de beberbrouillat.

    Je commence à y voir plus clair, mais des connaissances cachées, j'aimerais vraiment, mais c'est loin d'être le cas. J’étais au taquet, là.

    Une dernière question là-dessus (enfin j'espère) : Comment je détermine si mon installation risque de fonctionner en thermosiphon ou non ? Le plus simple ne serait-il pas d'installer le fameux clapet anti-thermosiphon de toute manière...?

    Merci aussi pour la riche idée d'une régulation d'occasion. Curieusement, je n'y avais pas pensé...

    Il ne me reste donc plus qu'à déterminer quel type de matériel conviendra le mieux à mon installation.

    Boitier de régulation mécanique ou digital ? Des marques ou modèles de référence ? Des écueils à éviter ?
    Idem pour la V4V motorisée, les sondes, le dimensionnement du vase d'expansion...

    Je reste preneur de toute piste sur tout ça. Et merci encore Behache. Toujours la réponse claire, d’à-propos... et joliment tournée, ce qui ne gâte rien !

  19. #15
    behache

    Re : Raccordement d'une chaudière fioul non basse température sur un plancher chauffant basse tempèr

    Bonjour
    Citation Envoyé par sasquatch Voir le message
    Je commence à y voir plus clair,
    C'est l'essentiel.
    mais des connaissances cachées, j'aimerais vraiment, mais c'est loin d'être le cas.
    Dans ce cas tu as rapidement assimilé.
    J’étais au taquet, là.
    Tu ne l'es plus
    . Comment je détermine si mon installation risque de fonctionner en thermosiphon ou non ?
    Dès que les émetteurs (dans ton cas le PCBT) sont situées nettement au dessus de la chaudière il y a circulation en thermosiphon
    Le plus simple ne serait-il pas d'installer le fameux clapet anti-thermosiphon de toute manière...?
    Si !
    Pour qui aurait une chaudière à faible volume d'eau (chaudière gaz murale), une variante sûre et plus économique aurait consisté à ce que le thermostat de sécurité coupe aussi (et surtout) l'alimentation électrique de la chaudière. Cela aurait évité le clapet anti thermosiphon.
    Puisque nous en sommes au détails, l'aquastat de sécurité doit être de type à réarment manuel.
    Il ne me reste donc plus qu'à déterminer quel type de matériel conviendra le mieux à mon installation.
    Boitier de régulation mécanique ou
    pas mécanique mais analogique ou ..
    digital ? Des marques
    Siemens, Landis et Staefa, Landis et Gyr, Honneywell
    ou modèles de référence ? Des écueils à éviter ?
    Idem pour la V4V motorisée, les sondes,
    En occase, évite l'achat
    - de la V.V sans le servo moteur
    - du régulateur sans ses deux sondes
    L'idéal serait un ensemble complet garanti pleinement fonctionnel par le vendeur
    le dimensionnement du vase d'expansion
    Un modèle courant devrait suffire. Je suppose que l'on peut vérifier la capacité du modèle en fonction du volume total d'eau et de la température de fonctionnement. Ces deux paramètres sont généralement peu contraignants en tout PCBT (bien souvent une petite centaine de litres d'eau)
    Je reste preneur de toute piste sur tout ça.
    en MP.
    Cordialement.

  20. #16
    Did67

    Re : Raccordement d'une chaudière fioul non basse température sur un plancher chauffant basse tempèr

    Citation Envoyé par sasquatch Voir le message

    Le vase d'expansion est ici représenté connecté sur le circuit "d'appoint d'eau" de la chaudière et non sur le circuit même de la dalle chauffante... Or j'avais dégotté un schéma où on semblait expliquer que pour une configuration optimale, le vase devait être connecté de préférence sur le retour FROID de la dalle chauffante, juste avant le circulateur, ce dernier étant à positionner lui aussi sur le retour froid de la dalle, et ce pour des questions de pertes de charges me semble-t-il…
    .
    Dans un circuit, à une même hauteur, la pression est la même partout...

    Et donc, cela n'a aucune importance où se trouve le vase. Il fat qu'il soit simplement "quelque part sur le circuit" sans "organe" qui le couparait du circuit ! D'où le fait que sur les schémas, on le trouve un peu n'importe où !

    C'est comme u n tube de ketchup : tu appuies n'importe où, cela sort par le trou !

    Là, cela se dilate et le vase va encaisser ce volume d'eau supplémentaire. Où qu'il soit.

    En revanche, en effet, son volume doit être proportionnel au volume d'eau en circulation... Donc plus il y a de radiateurs, de voilume d'eau dans la chauidère, de volume d'eau dans un ou de stampons, et plus il faudra un vase important ! Et qu'il soit gonflé comme il faut...

    C'est ça qui est important.

  21. #17
    yves35

    Re : Raccordement d'une chaudière fioul non basse température sur un plancher chauffant basse tempèr

    bonjour,

    petit complément sur le vase:
    http://sebasol.ch/forum.asp?ordre=1&...orum=&f=detail
    http://www.apper-solaire.org/Pages/F...sion/index.pdf

    a noter qu'il est impératif que la vase soit relié au circuit par un conduit qui descends vers le vase(au moins 50 cm,voire plus,de grosse section si possible) . En marche normale le vase doit être froid au toucher.

    yves
    Dernière modification par yves35 ; 09/02/2014 à 10h22.

  22. #18
    behache

    Re : Raccordement d'une chaudière fioul non basse température sur un plancher chauffant basse tempèr

    Bonjour Did et à Tous
    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    Dans un circuit, à une même hauteur, la pression est la même partout...
    En statique (accélérateur à l'arrêt) c'est indéniable !
    Et donc, cela n'a aucune importance où se trouve le vase.
    Pour engager à nouveau, une de ces discussions " de chipoteurs " qui agassent tant Berber... (il les appelle gentiment les Spécialistes) :

    Lorsque l'accélérateur tourne il y a bien une pression différentielle (mesurable entre ses deux raccords)
    Cette pression est donnée par sa corbe caractéristique P= (f) Q, couramment 2,5 m de CE pour des PCBT et est égale à la sommes des pertes de charge de l'installation pour le débit considéré.
    C'est ce à quoi se référait, si j'ai bien compris l'explication rapportée par Sasquatch et que je formalise ainsi
    soient :
    - Ps la pression statique mesurée à la hauteur du circulateur à l'arrêt
    - pc la somme des pertes de charge = pression dynanique du circulateur
    - Pv la pression supportée par le vase sous pression placé à proximité immédiate du circulateur en marche

    alors
    - [B]si le vase est juste devant le circulateur : Pv = Ps[B]+pc
    -si le vase est juste derrière le circulateur : Pv = Ps-pc
    - si le vase est ailleurs (cas courant)
    Ps-pc >PV>Ps+pc .

    Conclusion :
    Avec une pc = 2,5 m CE (environ 0.25 bar), pour une même pression statique (admetton 2,5 bars) la pression supportée par le vase, circulateur en marche, semble devoir varier de 2,25 bars à 2,75 bars selon l'endroit où il est monté, (j'attends l'éventuelle contradiction mais elle ne devrait pas venir)

    Aux puristes qui préfèrent monter les circulateurs et le vase sous pression coté froid alors que rien ne l'impose,
    dans le même ordre de raisonnement,
    - pourquoi ne monter, lorsque par ailleurs, c'est indifférent, le vase sous pression juste à l'amont du circulateur ?
    pour mieux couper les cheveux en quatre .



    -
    Cordialement.

  23. #19
    Did67

    Re : Raccordement d'une chaudière fioul non basse température sur un plancher chauffant basse tempèr

    Oui. Tu as raison.

    Il reste qu'une chaudière est validée à 3 bars et qu'on maintient 1 à 1,5 bar dans les circuits de chauffage, voire moins...

    Donc, en pratique, cela n'a aucune importance pour savoir où on met le vase ! Il peut "encaisser" bien plus !

    Ne pas oublier que le vase a pour mission d'encaisser des variations de volume à pression constante ! Peu importe qu'à l'endroit où il se trouve, il sopit à 2,5 ou 2,75, pour reprendre tes chiffres... Si le volume monte, et s'il est bine gonflé, peu importe s'il est à 2,5 ou à 2,75 ; il va encaisser le delta V en restant à 2,5 ou 2,75... Peu importe...

    [d'ailleurs, si on a un manomètre, on peut observer qu'on peut mettre en route ou arrêter le circulateur et constater que... rien ne bouge]
    Dernière modification par Did67 ; 09/02/2014 à 11h07.

  24. #20
    beberbrouillat
    Invité

    Re : Raccordement d'une chaudière fioul non basse température sur un plancher chauffant basse tempèr

    Un lien, pour les spécialistes, et les autres!

    http://www.cstc.be/homepage/index.cf...tact26&art=391

  25. #21
    behache

    Re : Raccordement d'une chaudière fioul non basse température sur un plancher chauffant basse tempèr

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    Donc, en pratique, cela n'a aucune importance pour savoir où on met le vase ! Il peut "encaisser" bien plus ! peu importe s'il est à 2,5 ou à 2,75 ; il va encaisser le delta V en restant à 2,5 ou 2,75... Peu importe...
    Tu as raison.
    d'ailleurs, si on a un manomètre, on peut observer qu'on peut mettre en route ou arrêter le circulateur et constater que... rien ne bouge
    Tu as tort, dans un cas limite (pression statique, sans doute, établie à environ 1,7 bars), il m'est arrivé de constater l'allumage alternatif de la led 1.5 bars ou celle indiquant 2 bars selon l'enclenchement ou pas du circulateur incorporé à ma chaudière murale.

    Citation Envoyé par beberbrouillat Voir le message
    Un lien, pour les spécialistes
    Comprendre, ici les pseudo-....
    , et les autres!
    et là les bricoleurs
    Sans aller jusqu'à prétendre que Berberbrouillat partage mes " scrupules " je constate que dans les deux schémas du lien le vase d'expansion
    - est monté en amont du circulateur donc Pv =Ps-pc
    - sur le conduit froid, alors que théoriquement sur le conduit chaud il est à peine chauffé par conduction dès qu'il y a 1 m de tuyau.
    J'ai bien lu ce qui précède et que je partage.

    Reste ma préférence pour le montage A avec le circulateur sur le tube froid, une coquetterie sans grande conséquence pratique, je le sais.
    Cordialement.

  26. #22
    behache

    Re : Raccordement d'une chaudière fioul non basse température sur un plancher chauffant basse tempèr

    Bonsoir Did

    La répnse d'Yves à 11:19 nous avait échappée
    Citation Envoyé par yves35 Voir le message
    petit complément sur le vase:
    http://sebasol.ch/forum.asp?ordre=1&...orum=&f=detail
    http://www.apper-solaire.org/Pages/F...sion/index.pdf
    a noter qu'il est impératif que la vase soit relié au circuit par un conduit qui descends vers le vase(au moins 50 cm,voire plus,de grosse section si possible) . En marche normale le vase doit être froid au toucher.yves
    Le premier lien confirme bien ma " théorie " , je n'en revendique pas la " paternité " par contre il n'y a pas plagiat de ma part mais réflexion personnelle pour m'expliquer la remarque de Sasquatch " j'avais dégotté un schéma où on semblait expliquer que pour pour une configuration optimale, le vase devait être connecté de préférence sur le retour FROID de la dalle chauffante, juste avant le circulateur, ce dernier étant à positionner lui aussi sur le retour froid de la dalle, et ce pour des questions de pertes de charges ".
    Cordialement.

  27. #23
    Did67

    Re : Raccordement d'une chaudière fioul non basse température sur un plancher chauffant basse tempèr

    Que sasquatch ne se pose pas de fausses questions : j'ai eu tort.

    [je vais mieux observer mon "mano", qui est en sortie de chaudière ; mon vase a bien été mis, comme cela est recommandé, par mon chuaffagiste : sur le retour après la V3V, avant la chaudière, même s'il n'est pas évident que dans mon cas, avec des PCBT, ce soit que la pression soit la plus élevée !]

  28. #24
    Did67

    Re : Raccordement d'une chaudière fioul non basse température sur un plancher chauffant basse tempèr

    Par contre, avec une V3V et re-mélange, le circulateur sur le retour ??? Chez moi, il est sur le départ, après la V3V].
    [Si sur le retour, avant la V3V alors ???]

  29. #25
    beberbrouillat
    Invité

    Re : Raccordement d'une chaudière fioul non basse température sur un plancher chauffant basse tempèr

    Pff

    on pourrais aussi parler de KVS qui est aussi la mesure de l'autorité de la vanne de mélange ou je ne sais quoi d'autre!

    Behache saura nous aiguiller?

  30. #26
    behache

    Re : Raccordement d'une chaudière fioul non basse température sur un plancher chauffant basse tempèr

    Citation Envoyé par beberbrouillat Voir le message
    Behache saura nous aiguiller?
    Non !
    Il me vient même un doute sur une recirculation efficace possible,
    mélange d'eau chaude avec l'eau froide du plancher au retour chaudière,
    s'il n'y a pas un circulateur dédié pour la chaudière, que ce soit avec V3V et même avec V4V.
    J'ai tendance, à revenir sur ce que j'ai écris pour penser que (sans circulateur chaudière) seule une température relativement élevée (à déterminer expérimentalement) dans cette chaudière peut éviter tout risque de point de rosée particulièrement important pour un foyer acier.
    S'il était en fonte j'attacherais beaucoup moins d'importance à ce paramètre.
    Peut être me trompé-je et je ne retrouve plus les n schémas de montage de V.V sur lesquels j'étais " tombé " un jour au hasard du net, il y en avait vraiment plusieurs outre les mauvais.
    Cordialement.

  31. #27
    sasquatch

    Re : Raccordement d'une chaudière fioul non basse température sur un plancher chauffant basse tempèr

    Merci à tous.

    Il ne me reste donc plus à déterminer, je suppose, si le corps de ma chaudière est en fonte ou en acier...

    A toutes fins utiles, j'ai retrouvé le lien concernant les différentes possibilités de positionnement du vase d'expansion dont je parlais (y compris les emplacements rédhibitoires).

    Il y a aussi un schéma qui reprend l'emplacement du vase dans le cas de l'utilisation d'une V3V sur le circuit. Je pense opter pour cette configuration (schéma avec la V3V) dans mon installation.

    En revanche, une soupape de sécurité (3 bars) est déjà installée sur l’ensemble de raccordement du vase d'expansion de réemploi que je compte utiliser... Est-ce que placée à cet endroit, cette soupape assure bien la sécurité de tout le circuit, alors qu'on semble invariablement positionner cette soupape directement en sortie de chaudière, indépendamment du circuit PCBT, sur tous les schémas que j'ai pu consulter jusqu'ici...?

  32. #28
    behache

    Re : Raccordement d'une chaudière fioul non basse température sur un plancher chauffant basse tempèr

    Citation Envoyé par sasquatch Voir le message
    En revanche, une soupape de sécurité (3 bars) est déjà installée sur l’ensemble de raccordement du vase d'expansion de réemploi que je compte utiliser... Est-ce que placée à cet endroit, cette soupape assure bien la sécurité de tout le circuit, alors qu'on semble invariablement positionner cette soupape directement en sortie de chaudière, indépendamment du circuit PCBT, sur tous les schémas que j'ai pu consulter jusqu'ici...?
    Tolérable à condition qu'il n'y aucune vanne entre la chaudière et cette soupape et il est fortement souhaitable qu'elle soit raccordée à une évacuation.
    Cordialement.

Discussions similaires

  1. Plancher chauffant très basse température : possible ?
    Par bv56 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 43
    Dernier message: Hier, 23h05
  2. Plancher chauffant basse temperature ne fonctionne mal à l'étage
    Par denil dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 06/12/2013, 08h56
  3. [Thermique] Plancher chauffant basse température : inopérant ? [résolu]
    Par franck_ dans le forum Dépannage
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/05/2012, 20h32
  4. plancher chauffant, radiateur basse température, convection ou non?
    Par moimeme34 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 19
    Dernier message: 07/12/2010, 13h33
  5. Plancher chauffant solaire - basse temperature
    Par xberg dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 27/06/2006, 07h30