Répondre à la discussion
Page 5 sur 40 PremièrePremière 5 DernièreDernière
Affichage des résultats 121 à 150 sur 1197

Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra



  1. #121
    PP3

    Re : Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra


    ------

    et par l'arrière, ça rayonne bien. je vais mettre ma salle de bain avec un mur en brique à cet endroit alors, ça m'arrangerais bien.

    -----

  2. Publicité
  3. #122
    dedal

    Re : Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra

    Disons, moins que devant et sur les cotés, puisque ça correspond au dernier trajet des fumées avant de sortir vers le conduit.
    Mais quand même assez. Juste après la flambée, on a relevé plus de 40° sur le doublage situé derrière le PdM. Si le matériau est adapté, comme tu l'annonces mais qui n'est pas notre cas, ce sera un apport intéressant pour la pièce derrière. Attention, Hiemstra a dû te prévenir, en sortie horizontale de conduit il y a un recul nécessaire minimum vis à vis de la paroi au dos, au moins 20 cm. C'est pour installer le thermo des fumées et le clapet de fermeture sur le départ du conduit.
    .

  4. #123
    dedal

    Re : Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra

    Quelques infos de plus à cette page, messages 2883 et 2884, suite à une question de ririmason.
    .

  5. #124
    LExpress_29

    Re : Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra

    Citation Envoyé par alfred2 Voir le message
    Au départ c'était couleur "garance", celle qui est sur la page d'accueil du site.
    En ayant vu un modèle en réel, on a trouvé que la finition était trop patinée, trop "satinée" par rapport au style de la pièce et à nos goûts.
    Bonjour,
    Et donc c'est quelle couleur ? C'est pas garance après rodage ? C'est sans finition ?

  6. #125
    dedal

    Re : Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra

    Je suis un poil gêné aux entournures ; c'est une "finition" hors catalogue et je me suis engagé auprès de Hiemstra de ne pas en donner de détails tant qu'ils n'étaient pas décidés sur cette nouvelle "finition".
    Bon, je ne dévoile pas grand chose en répondant que c'est la couleur du matériau lui-même ; brut.
    75 % chamotte, donc terre cuite et 25 % béton réfractaire.

    Et je veux d'autant respecter cet engagement qu'ils ont été d'une très grande écoute.


    Sinon, heureusement que le rodage ne transforme pas un "garance" dans ce résultat là ; ce serait dur pour ceux qui choississent garance...
    .

  7. #126
    LExpress_29

    Re : Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra

    C'est très certainement, effectivement, ce qu'il y a de plus jolie... Très bon choix.



    C'est une nouvelle porte ou c'est aussi hors-catalogue ?

  8. Publicité
  9. #127
    dedal

    Re : Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra

    Non non, c'est seulement l'aspect de surface qui est spécifique. La porte est nouvelle pour tout le monde - je crois que l'arrondi au-dessus est là pour supprimer les risques de fissures dus aux pics de chaleurs qui sont maximum à cet endroit précisément.
    .

  10. #128
    PP3

    Re : Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra

    ça sera sortie par le haut alors pas de problème.
    J'aime bien cette couleur "naturelle".
    Si ça t'embête pas, je le ferai peut-être comme ça aussi.
    enfin, on verra ça au montage. Au fait la couleur elle faite sur place ou à l'usine?
    ça va cailler en fin de semaine, donnes nous des précisions sur le comportement de la bête.
    Tiens au fait, tu dis pas combien de bois tu passes pour les feux. et en combien ça brule(1h30 si j'ai compris mais on est pas trop renseigné sur le pourquoi du comment.)
    merci d'avance.

  11. #129
    dedal

    Re : Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra

    Ah non non, la finition est faite en atelier, forcément avant le montage. Rancardes-toi auprès de Hiemstra
    Pour les feux, je mets 5/7 bûches de hêtre assez sec, bien fendues (7/8 cm), en 50 cm. Un seul chargement par feu.
    Le feu est assez rapide, maximum 1 h 30, mais tout dépend quand on considère qu'il est terminé.
    Bois sec, allumage rapide et suffisamment d'air ; ça fait un feu rapide.
    .

  12. #130
    PP3

    Re : Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra

    alors, en ces jours plus froid, comment se comporte notre ami N80?
    nombres de feux, consommation de bois, importance de la convestion en phase de chauffe?
    Et un petite question en plus, à quelle distance l'effet chaleur ne se fait-il plus sentir?
    Merci

  13. #131
    dedal

    Re : Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra

    Désolé pour le retard de réponse...

    Il se comporte franchement bien, enfin disons que nous en sommes très contents. Le froid est bien arrivé (13/14° au soleil, 0° la nuit) et on maintient un seul allumage par jour tout en ne sacrifiant pas au confort. Mais on est à la limite, quelques degrés en moins et on passera à 1,5 ou 2 allumages quotidiens comme prévus.
    Pour un allumage le foyer est plein, 6/7 bûches de hêtre bien sec, fendu moyen, en 50, verticales, un seul chargement - j'ai toujours pas pesé. Faire un petit feu avec des bûches en 50, c'est impossible. Il faut que la surface du foyer soit bien couverte de bois, ensuite c'est la longueur des bûches qui permet d'ajuster l'importance du chargement. C'est à cette condition que l'arrivée d'air primaire et secondaire sera au top. Trois bûches de 50, seules, qui ne couvrent pas la moitié de la surface du foyer, ça ne fonctionne pas.
    Avec un bon démarrage les parois intérieures n'ont pas le temps de se noircir ; la montée en T° est très rapide.
    Les parois extérieurs deviennent assez chaudes. En quelques points, on a relevé des pics exceptionnels à 150° - ce qui étonne un peu Hiemstra - mais rapidement ça s'homogénéise et se stabilise autour de 110/120°, avant de baisser. Le hêtre ça chauffe très fort . Pendant ce temps les T° fumées, en départ conduit, montent un peu sans dépasser 160°.
    L'une des conséquences est qu'après le feu, il y a une nette sensation de chaud dans la pièce ; ça peut déplaire à ceux habitués à une vraie régul. constante type CC ou gros PdM. On pourrait éviter ça en chargeant moins mais ça faisait partie des objectifs considérant que ça tombe en début de soirée, moment où on se retrouve tous dans la grande pièce pour le repas et la soirée. C'est une sensation qu'on a toujours connu avec le poêle fonte, sauf que là c'est nettement plus "doux", beaucoup plus agréable (rayonnement ?) et surtout il n'y a plus le revers froid de la médaille : le lendemain c'est bien sûr toujours chaud, c'est génial. C'est aussi probablement dû à son fonctionnement dans une maison non isolée, le H fort à faire contre le rayonnement froid des murs. Dans un habitat bien isolé cette sensation devrait être moindre (dommage ? ).

    Edit : la pièce fait 10 x 6 m, le PdM est en position central/latéral, donc à moins de 6,5 m de tous points. On a pas de zones froides.

    .

  14. #132
    PP3

    Re : Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra

    ben ben à vrai dire ça me satisfait comme réponses. maintenant, faudrait voir ce que ça donne avec un étage...et sur la température des pièces les plus loin. mais ne te casses pas la tête avec ça. A priori, ça va me chauffer tranquille plus de la moitié de la maison à en croire tes retours.
    Merci.
    Permis de construire presque en route...verdict thermique dans 3/4 mois.

  15. Publicité
  16. #133
    dedal

    Re : Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra

    Le H est donc placé dans une pièce de 55 m2. Au-dessus, sur un double plancher bois, se trouvent deux chambres, dont l'une ouverte sur l'escalier et une petite SdB, ouverte également.
    L'objectif de chauffage était de chauffer la pièce en question, et tempérer suffisamment la chambre ouverte au-dessus ainsi que la SdB avec la convection résiduelle du PdM via l'escalier (il est situé au pied de cet escalier mais en est séparé par un petit retour de cloison lourde).

    - chauffer la pièce principale : OK
    - chauffer la chambre ouverte et la SdB : ça nous semblait un peu limite, la convection est vraiment faible. Solution : casser le retour en cloison lourde, le PdM se retrouvant alors vraiment au pied de l'escalier. Mais on s'est donné un premier hiver pour voir. Et pour l'instant, ce qu'on voit c'est qu'il fait moins chaud dans les chambres (genre 18°) et on dort mieux Donc on laissera peut-être le retour.
    Et puis on a des améliorations notables de points froids à faire sur la maison avant ça.

    La seconde chambre, fermée, a elle encore besoin de son radiateur sur CC bois.

    Donc pour l'instant, en supposant qu'on passera comme prévu à deux allumages quotidiens en période froide, le contrat est rempli. Ça nous libère suffisamment d'eau chaude pour alimenter une autre partie de la maison ou espacer les allumages de la chaudière bois.

    .

  17. #134
    ril

    Re : Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra

    Bonjour, je tiens a apporter ma petite contribution sur les poêles de masse Hiemstra car nous avons fait installer un NO 80 début septembre. La maison est une longère en pierre et terre de 70m2 au sol + étage avec une grande piece cuisine/sam/séjour sans cloison au rdc, mezzanine ouverte sur l'escalier a l'étage + une grande chambre/bureau cloisonnée; dans cette piece passe le conduit que j'ai installé moi meme grace aux conseils éclairés de Hiemstra. Dans le prolongement de cette maison une 2° partie habitable de 30 M2 + étage ouverte sur la 1ere sans porte de séparation; au rdc salle de bain, wc, parties techniques, a l'étage : notre grande chambre sans porte non plus. En 2001, ca avait beau etre l'odyssée de l'espace , mais ma compagne et moi ne connaissions pas encore les matériaux écologiquesdonc rénovation classique en laine de verre/placo (désolé)pour faire vite et pas cher. Malgré les matériaux employés notre maison nous plait beaucoup, et, depuis nous avons énormément dévié vers l' écologie en corrigeant petit a petit ce qui peut l'etre. Donc malgré notre chaudière au fioul récente et très performante, une grosse envie de nous chauffer au bois et donc nous nous sommes tournés vers le revendeur local de Tulikivi. Et la grosse désillusion : des semaines d'attente avec rappels téléphoniques pour recevoir les devis, incapacité a nous expliquer concrètement comment et ou (ecart au feu avec les poutres) installer le conduit, impossibilité (compréhensible!) de nous dire si un pdm chaufferait notre maison qui n'est pas rénovée spécialement en fonction d'un pdm,...
    Du coup nous avions laissé tomber, et en trouvant une pub sur un magazine écolo, nous sommes allés sur le site Hiemstra. Prise de contact avec eux, étude de notre maison par leur soin et bing la décision était prise. J'ai fait le rodage du poêle a la mi-octobre, et depuis plus de 3 semaines, les vraies flambées. C'est une sensation de douceur très agréable, après la flambée le themometre indique entre 20 et 21 degrés dans la piece principale et le lendemain, la température stagne a 18° toute la journée. La chaudiére au fioul est allumée et prend le relais occasionellement pour la petite maison (notre chambre a l'étage et sdb au rdc); tous les autres radiateurs étant fermés. Avant nous consommions 1500 litres de fioul par an en nous chauffant a 16/17°C par soucis écologique et économique (chauffage au pull!)et excepté l'hiver dernier tres doux en Bretagne :750 l. La consommation de bois est d'un panier a buches par jour avec des t° actuelles entre 0° les matins les plus froids et jusqu'a 15° les chaudes après midi de fin octobre. Pour l'instant nous sommes très satisfaits et attendons le froid avec impatience!

  18. #135
    dedal

    Re : Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra

    Ah ril, je me sens moins seul . Bienvenue !
    As-tu le moyen de faire quelques relevés de T° (masse et fumée) et indications de déphasage (entre moment de démarrage, fin du feu, T° max de chaleur, délai et amplitude de baisse de T°)... ? Pour croiser quelques infos.
    Autre question, vous brûlez quoi et en quelle longueur ?

    Merci et bonnes flambées !

  19. #136
    gotto

    Re : Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra

    Citation Envoyé par alfred2 Voir le message
    Ah ril, je me sens moins seul . Bienvenue !
    As-tu le moyen de faire quelques relevés de T° (masse et fumée) et indications de déphasage (entre moment de démarrage, fin du feu, T° max de chaleur, délai et amplitude de baisse de T°)... ? Pour croiser quelques infos.
    Autre question, vous brûlez quoi et en quelle longueur ?

    Merci et bonnes flambées !
    Et en plus, il y a panier et panier. Vaudrait mieux parler en Kg, tout le monde pourra comparer.

  20. #137
    ril

    Re : Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra

    Citation Envoyé par gotto Voir le message
    Et en plus, il y a panier et panier. Vaudrait mieux parler en Kg, tout le monde pourra comparer.
    Je ne suis pas d'accord! Quand je rempli mon Hiemstra pour une flambée je rempli un volume, quand j'achete du bois j'achete au volume (corde, stere...) et non au poids. Mais je sais bien que des essences différentes, plus ou moins denses, ne vont pas bruler de la meme façon. Et pour répondre aux questions d'Alfred, je panache dans mon panier du sapin, du vieux chene limite pourri, du rondin de robinier, du peuplier ,et des morceaux de palettes, bref tout ce que j'ai en stock suite a des achats, de la récup et de l'abattage d'arbres chez moi. J'ai un peu de bois, car nous avons aussi une cheminée ouverte d'agrément, qui ne servira plus qu'a griller des chataignes. Pour ce qui est des mesures, je vais faire mon possible pour te répondre au mieux Alfred, mais il me faudra quelques jours. Sur ce, a la prochaine!

  21. #138
    gotto

    Re : Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra

    Citation Envoyé par ril Voir le message
    Je ne suis pas d'accord! Quand je rempli mon Hiemstra pour une flambée je rempli un volume, quand j'achete du bois j'achete au volume (corde, stere...) et non au poids. Mais je sais bien que des essences différentes, plus ou moins denses, ne vont pas bruler de la meme façon. Et pour répondre aux questions d'Alfred, je panache dans mon panier du sapin, du vieux chene limite pourri, du rondin de robinier, du peuplier ,et des morceaux de palettes, bref tout ce que j'ai en stock suite a des achats, de la récup et de l'abattage d'arbres chez moi. J'ai un peu de bois, car nous avons aussi une cheminée ouverte d'agrément, qui ne servira plus qu'a griller des chataignes. Pour ce qui est des mesures, je vais faire mon possible pour te répondre au mieux Alfred, mais il me faudra quelques jours. Sur ce, a la prochaine!
    Je suis d'accord que la mesure du bois de chauffage reste le stère et donc, certainement pas "le panier", mais pour les PDMistes, la vraie mesure comparative est bien le poids. Je peux t'apporter la preuve que la montée en température d'un PDM peut être très différente entre la combustion d'un panier de bois x et la combustion du même panier de bois y. Sur le forum des PDM, on ne parle quasiment que de charges de feu en poids.

  22. Publicité
  23. #139
    ril

    Re : Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra

    C'est bien pour cela que je panache a l'oeil mes essences de bois dans mon panier! Tu n'as pas de preuves a apporter sur ce que je crois déja, mais comment dire...je n'ai pas de pese-personnes chez moi pour etre plus précis sur le poids du panier.

  24. #140
    PP3

    Re : Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra

    plus de nouvelles par ces temps froid?...
    dommage on aurais voulu savoir si les hiemstra tenaient leurs premesses même quand ça devient difficile.

  25. #141
    ril

    Re : Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra

    Citation Envoyé par PP3 Voir le message
    plus de nouvelles par ces temps froid?...
    dommage on aurais voulu savoir si les hiemstra tenaient leurs premesses même quand ça devient difficile.
    Les premiers froids sont passés en Bretagne : 2 semaines entre -5 et 0° c au plus chaud de la journée!
    En fonctionnement tout seul, maintien de la t° mini dans la maison a 14° c, donc nous avons complété avec la chaudiere fioul pour élever l'atmosphere. 2 flambées par jour et on chauffe a 16/17° facilement, si le soleil donne un coup de main, on peut éviter la 2° flambée. Cela était prévu car il est impossible de chauffer 2X70 m2 + 2x35 m2 avec un seul NO80, d'autant plus que la maison dispose de tres peu de matériaux a inertie pour stocker. La conso de fioul depuis le 15 octobre est de 150 litres, donc je pense faire l'hiver avec +ou- 300 L, a comparer avec les 750 L de L'hiver dernier ou les 1500 L des années passées. Le bois, nous le brulions de toute façon dans notre cheminée a foyer ouvert qui chauffait les oiseaux et notre coin télé
    Décendrage environ tous les 10/15 jours, je suis surpris par ce volume de cendre! Par contre, la postcombustion est bluffante!!! A plein régime, on voit clairement les gazs se réenflammer en sortie des espaces entre les "pierres" du foyer Si le bois est sec, la vitre reste propre plusieurs semaines sans problème, une fois sale, un petit coup d'éponge avec de la cendre et le tour est joué.

  26. #142
    dedal

    Re : Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra

    Il fait vraiment froid ici depuis quelques semaines (entre -5 et 3°). On est donc à 2 allumages quotidiens, avec un peu de réserve puisqu'on ne fait pas de chargement à bloc. Jusqu'ici tout va bien. Les courbes de T° de surface sont :
    démarrage : 50 °
    2 h : 135/140 °
    12 h : 50 °
    On essaie de maintenir une T° de surface plutôt élevée. Pour la description des lieux du crime (55 m2 + 25 m2 au-dessus, non isolés), voir plus haut.
    Un petit bémol, la chaleur monte difficilement : on a définitivement décidé d'abattre le retour de mur qui sépare le PdM de la cage d'escalier.

    Deux choses :
    1 - J'ai été assez étonné de voir de biens meilleurs résultats avec du hêtre qu'avec du pin. Il me semblait qu'en combustion complète, l'essence du bois importait moins. Pourtant c'est flagrant et selon moi justifie la différence de prix du stère (dans les mêmes condition coupé / livré).
    2 - Pour un démarrage two fingers in the nose, charger le foyer (encore assez chaud) un peu avant de démarrer. 1 h suffit, 2/3 h heures c'est mieux. Attention à ne pas le faire trop tôt (foyer trop chaud) et pire, pendant votre absence ou votre sommeil : risque d'auto-allumage avec un clapet de fumée fermé Mais en respectant un délai de 1 à 3 h ça doit être sûr et c'est spectaculaire ! On est pas loin de démarrer direct les bûches avec une allumette, sans petit bois.
    Voilà. C'est connu, j'ai rien inventé mais j'ai testé et c'est très très pratique. Et puis ça épate les copains.

    .
    Dernière modification par dedal ; 01/01/2008 à 22h01.

  27. #143
    dedal

    Re : Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra

    Précision... il fait entre 20 et 22° dans la pièce en continu.

  28. #144
    dedal

    Re : Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra

    Reprise d'un autre message avec des relevés IR de T° de surface autour du poêle.

    En fonctionnement de notre (petit) PdM avec des murs très épais en pierre calcaire non isolés, avec un enduit intérieur chaux sable épais (donc plutôt bonne effusivité sans plus) et T° ext de 3°.
    Le mur sud-ouest, abrité, à 1,5 m du PdM, en relevé de surface IR (intérieur bien sûr ) est à 22,5° (18,5°).
    Le mur sud-est, à 3 m du PdM est à 21,5° (17,5°).
    Le mur nord-est, à 5 m du PdM est à 19° (14,5°)
    Un petit retour de refend intérieur à 80 cm du PdM est à 45° alors que la flambée est terminée depuis 6 heures. J'aimerais bien voir ça avec de la convection d'air chaud.
    Le sol (non isolé posé sur une voûte) devant le PdM est à 23,5° et 19° à 5 m.
    Le plafond en bois est à 25,5° devant le PdM - une pas bien grande différence avec le sol.

    Entre parenthèses et en rouge sont les valeurs du niveau inférieur, chauffé par des radiateurs, relevés à l'aplomb évidemment.

    Dernière indication : les T° des pièces sont à 21° là où est le PdM (et des radiateurs mais on les a coupés ), 20,5° là ou sont les radiateurs. Pour la première, ça fait une partie des murs plus chauds en surface que la T° de l'air.
    En dessous... non.

    .

  29. Publicité
  30. #145
    none-id

    Re : Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra

    Merci pour toutes ces précisions Hiemstraennes!!!

    Je uis en train de faire batir une fuste (bois massif en rondin de 30 à 35 cm) : http://www.lesboisbruts.com/ et nous envisageons de chauffer avec un No 80 de chez Hiemstra. La maison avec étage fait 90m2 avec forte inertie thermique. On se demande donc même si ce poele ne sera pas trop gros... mais il nous tente bien, plus que les poeles jotul classiques!

    Quelqu'un à des retours sur la cohabitation poele de masse/ fuste???

    Merci davance

    cédric

  31. #146
    ririmason

    Re : Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra

    @none-id

    Pour une maison en fuste je m'orienterais plutot vers un PDM lourd en brique avec une large surface rayonnante et une t° de surface relativement faible. Tout le contraire d'un NO80.

    Ce n'est que mon avis,

    riri

  32. #147
    dedal

    Re : Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra

    Riri, il a une dent contre les Hiemstra...

    Au début j'aurai dit le contraire (que toi, riri), c-a-d tout à fait adapté parce que environnement très isolé à revêtement très faiblement effusif, en me disant le PdM n'aura pas fort à faire pour charger la structure de la maison, donc un petit modèle (comme un NO80) est bien adapté. Ceci conforté par le fait que Hiemstra en installe semble-t-il pas mal dans ce type de config (ce serait plutôt nous qui sortons du schéma)...
    Mais disons que j'ai une dent pour Hiemstra...

    Et surtout c'est vrai que la T° de surface est relativement plus élevée... alors p'têt bien que riri a raison sur l'environnement fuste


    C'est agaçant ces forums, y sont jamais tous d'accord.

    .

  33. #148
    Philou67

    Re : Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra

    J'ai une maison essentiellement en bois (madrier de 70mm + isolation cellulose + lambris), donc peut d'inertie. Mon poêle monte à des températures de paroi de 80°C max (donc plus qu'un brique lourd) et la température des murs varient au plus près (1,5m) à plus de 30°C, jusqu'au plus loin (6m) à 20°C (température du poêle au maxi). La montée en température est assez rapide, mais j'ai pas trop d'élément de comparaison.
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  34. #149
    Polar Bear
    Invité

    Re : Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra

    @none-id,

    Pour moi; il ne faut pas un poele ayant une température de surface trop élevée(45/60°C max), cà écarte déjà les tuli, nuna, hiemstra.
    Il te reste le poele briques avec habillage en BTC, compte tenu de tes 90 m2 de surface à chauffer, un 3T/3.5T convient.
    Effectivement le U de tes parois en rondins est de 0.42, mais il faut tenir compte de la bonne inertie de ces parois qui dans ton cas est équivalente à 11cm de béton plein.
    Je suis sur un projet de fuste également avec un poele de masse comme chauffage principal, et quelques m2 de capteurs thermiques pour murs chauffants.

    Bonne journée
    Polar Bear

  35. #150
    Philou67

    Re : Retour d'expérience poêles de masse de Martin hiemstra

    Polar Bear, si l'on se base sur les capacités thermiques volumiques calculées ici, on aurait tendance à avoir un équivalent béton bien plus important. Sur quelle base de calcul fais-tu ton comparatif ?
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

Page 5 sur 40 PremièrePremière 5 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Retour d'expérience poêle de masse
    Par farani dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 16839
    Dernier message: 04/02/2022, 13h58
  2. Retour d'expérience poêles et cheminées France Turbo
    Par xallirot dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 64
    Dernier message: 12/12/2015, 10h17
  3. Retour d'expérience Nestor Martin
    Par Garbo dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 04/12/2007, 19h10
  4. poeles Hiemstra
    Par sysb dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 08/11/2006, 21h24
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...