Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 35

Température de base et dimensionnement du chauffage



  1. #1
    Aile

    Question Température de base et dimensionnement du chauffage


    ------

    Bonjour à tous,

    Certains ont peut-être consulté mon post sur la construction d'une maison RT2012 en PACA.
    J'ouvre cette nouvelle discussion car j'ai du mal à comprendre la notion de température de base.
    Selon le site d'Hervé Silve, "les déperditions calorifiques se calculent par rapport aux températures extrêmes dites températures de bases constatées minimum 5 jours dans l'année sur une période de 30 ans. [...] Les résultats trouvées pour chaque pièce sont les émissions thermiques que doit produire le chauffage pour couvrir les déperditions quand la température extérieure atteint la température de base".
    Dans mon cas, la température de base à prendre en compte est de -6°. Jusque là, je suis OK.

    J'ai consulté des statistiques détaillées de températures en hiver dans ma région, et on constate effectivement des "creux" jusqu'à des -5/-10° sur quelques jours, notamment en février 2012, où la température minimale est restée négative pendant presque vingt jours !
    Mais ce qui me chiffonne, c'est que pendant ces jours "extrêmes", il y a douze jours où la température maximum de la journée a dépassé les +6/7°. En outre, cette température maxi n'a jamais été négative.

    Nom : 02-2012.JPG
Affichages : 222
Taille : 317,6 Ko

    Vous devinez donc ma question : compte tenu des faibles déperditions d'une maison RT2012, un dimensionnement du chauffage pour une température minimum de -6° n'est-il pas exagéré ?

    NB : l'équipement projeté est une PAC air/air. Il ne s'agit pas de mégoter sur le coût de l'installation, mais bien de dimensionner correctement l'installation pour éviter des cycles de fonctionnement courts, qui sont préjudiciables à la durée de vie du matériel.

    -----
    Dernière modification par Philou67 ; 29/11/2016 à 14h31. Motif: PJ hébergée sur FSG

  2. Publicité
  3. #2
    Mickele91

    Re : Température de base et dimensionnement du chauffage

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Aile
    compte tenu des faibles déperditions d'une maison RT2012, un dimensionnement du chauffage pour une température minimum de -6° n'est-il pas exagéré ?
    Non, car la température de référence ne bouge pas...ce qui bouge, du fait que la maison sera mieux isolée, c'est la puissance nécessaire pour atteindre un même confort de 20°C à l'intérieur, par -6 à l'extérieur...

    Le fait qu'elle soit RT2012, signifie simplement qu'au lieu d'avoir besoin de par exemple de 4 kW avec une isolation antérieure à la RT2012, là, avec la nouvelle norme, tu n'en auras peut-être plus besoin que de 2...

    Tu auras besoin d'une PAC moins puissante...tout simplement...

    Cordialement

  4. #3
    Aile

    Re : Température de base et dimensionnement du chauffage

    Bonjour Mickele,

    Ben, c'est justement l'invariance de la température de référence qui me pose problème : c'est un peu comme si la température extérieure était de -6° de midi à minuit et d'octobre à avril...
    Or, la température hivernale varie dans de fortes proportions, n'atteint -6° que dans de rares cas, et en tous cas jamais durant toute la journée.

    Je prends l'exemple de ma future maison 344 m² de surfaces déperditives, volume de 560 m3, uBat estimé à 0,35, VMC hygro B :
    - le 14/12/2012, au matin, mon besoin de chauffage est de [(0,35 x 344 m²) + (0,12 x 560 m3)] x [19° - (-6,7°)] = 4820 Watts
    - le 14/12/2012, en milieu d'après midi, mon besoin de chauffage est de [(0,35 x 344 m²) + (0,12 x 560 m3)] x (19° - 10,6) = 1576 Watts

    Si je prends une puissance de chauffage de 4820 Watts, je suis surdimensionné presque tout le temps, non ?

  5. #4
    antek

    Re : Température de base et dimensionnement du chauffage

    Citation Envoyé par Aile Voir le message
    Si je prends une puissance de chauffage de 4820 Watts, je suis surdimensionné presque tout le temps, non ?
    Et en prenant 1576 W tu es sous dimensionné une partie du temps.
    Tu as bien sûr le droit de faire comme ça !

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Aile

    Re : Température de base et dimensionnement du chauffage

    Citation Envoyé par antek Voir le message
    Et en prenant 1576 W tu es sous dimensionné une partie du temps.
    Ce n'es bien sûr pas l'idée, tu t'en doutes bien, mais la vertu doit se situer dans un juste milieu.
    Compte tenu de l'inertie du bâtiment, la chute de la température intérieure est forcément progressive. Lorsqu'elle devient trop basse, la température extérieure plus clémente permet sans doute de récupérer les calories perdues sans trop d'effort.
    Je rappelle que l'objectif est de ne pas fatiguer les compresseurs de la PAC avec des cycles de chauffage très courts, ce qui est le cas quand le groupe est surdimensionné.

  8. #6
    barda

    Re : Température de base et dimensionnement du chauffage

    Heu....

    La vertu, pour un logement, c'est d'être en capacité de fournir une ambiance confortable toute l'année, y compris dans des conditions limites; c'est donc d'avoir une installation capable de fournir la puissance couvrant les déperditions à la plus basse température raisonnablement rencontrée dans la région; c'est ce qu'est censé faire le calcul de déperditions.

    Mais cela ne veut pas dire que cette puissance est développée tout le temps; la régulation ajuste la puissance fournie aux besoins de la maison à chaque instant. Et ne dépense que l'énergie nécessaire à cela... Comme une automobile qui peut développer une centaine de kW, mais se contente la plupart du temps d'une vingtaine ou d'une trentaine de kW...

    Pour ce qui concerne ta remarque sur les PAC, les PAC modernes (dites inverter) modulent justement leur puissance en fonction des besoins, et ne doivent pas rencontrer de problèmes de "courts-cycles"; les PAC anciennes, qui régulaient en "tout-ou-rien", se servaient de l'inertie de l'installation (éventuellement augmentée d'un ballon tampon) pour limiter ces courts-cycles; une pac qui fonctionne en courts-cycles est une PAC mal calculée et mal installée. Normalement, avec les PAC inverter, on installe la puissance suffisante pour couvrir les déperditions, et cela fonctionne correctement.

    N.B. la "température de base" n'est pas la température la plus basse qui puisse se rencontrer dans une région; dans ma région par exemple (température de base -7°), j'ai rencontré en 1985 huit jours où la température est restée en dessous de -15°, avec des pointes à -25°C; mais ce sont des circonstances suffisamment rares pour que l'on supporte des solutions de sauvegarde...

  9. Publicité
  10. #7
    herve78500

    Re : Température de base et dimensionnement du chauffage

    Tu as raison, sauf cas particulier, il n'y a pas lieu de dimensionner sur la température min. journalière rencontrée 5 jours d’affilée et dont la fréquence de retour est de 30 ans par exemple.
    Si l'inertie thermique était nulle et si la vitesse de propagation d'une onde calorifique à travers les parois était très élevée, il serait nécessaire de prendre en compte cette température extrême, mais ce n'est pas le cas.
    Supposons par exemple que l'inertie thermique de ta maison est telle que pour des températures voisines de T base, la chute de température intérieure est de 1 à 2 degrés du fait de la variation journalière de T extérieur, d'amplitude 10°C ou plus. On pourra dans ce cas ne considérer que la température moyenne journalière, pourvu que la régulation rattrappe la chute de T intérieur après le creux de température extérieur qui dure de l'ordre de 6 à 10 h.
    La température de base ne sert pas que pour dimensionner la puissance de production de chaleur, elle sert aussi pour dimensionner le réseau de distribution avec les émetteurs de façon à avoir un ensemble cohérent. En effet, il ne servirait à rien d'avoir une chaudière qui a la puissance suffisante pour maintenir la consigne de température intérieure lorsque la température extérieure est égale à T base, et que de l'autre coté les émetteurs de chaleur (radiateurs ou plancher chauffant) ne permettent au mieux que de distribuer une puissance calorifique correspondant à la température de base augmentée de 3 ou 5°C. Ceci est d'autant plus vrai pour un plancher chauffant, pour lequel il est très difficile d'augmenter la puissance ultérieurement, alors que pour des radiateurs, ceci est beaucoup plus facile.
    Dans le cas des chaudières à fioul ou à gaz, le prix varie peu en fonction de la puissance, ce qui conduit souvent les chauffagistes à sur dimensionner les chaudières. Cette pratique, très répandue, est néfaste dans le cas d'une chaudière à granulés, car celle-ci n'est capable de moduler sa puissance que dans un intervalle qui est typiquement de 25 à 100%. Au dessous de la puissance min. on a un fonctionnement par intermittence, avec une durée de démarrage et/ou d'extinction qui est typiquement de 10 mn. Si l'on veut limiter la période de l'année pendant laquelle le fonctionnement est intermittent, il faut dimensionner au plus juste et même sous dimensionner la chaudière pour que le fonctionnement reste continu la majorité du temps d'une saison de chauffe.

  11. #8
    cornychon

    Re : Température de base et dimensionnement du chauffage

    Bonjour,

    Tu as raison, choisir une PAC air-air pour chauffer jusqu’à la température de référence, n’est pas forcement une bonne chose.
    Chez moi, la température de référence est également de -6°C.
    Pour faire face à cette température mini, j’ai besoin d’ une puissance installée de 9 kW.
    J’ai installé une PAC air air de 6 kW. Ca me permet de chauffer lorsque les températures d’une journée varient en gros entre -3°C et +5°C .
    Par expérience, depuis 9 ans, je chauffe environ 95% du temps avec la PAC.
    Lorsque les températures descendent un peu plus bas, j’utilise en appoint, les radiateurs électriques que j’avais à l’origine, et que j’ai gardé.

    Tu peux prendre une PAC capable de satisfaire 95% des besoins en chauffage, et des radiateurs comme chauffage d’appoint

    Une remarque importante :
    Exceptionnellement, j’ai eu à faire face à des températures qui sont descendues à -16°C. Même avec le dégivrage, l’échangeur extérieur était soumis à de dures épreuves. Pour éviter des défaillances et rentrer dans un processus de vieillissement accéléré, j’ai arrêté la PAC.

    Les radiateurs ont repris du service pour jouer le rôle de chauffage de substitution.
    Ces petites périodes très froides sont rares, mais lorsqu'elles surviennent, on est bien content d’avoir des sources de chaleurs suffisamment puissantes.
    J’ai en plus un poêle de 14 kW ! !
    N'attribuer aucune importance, aux choses qui n'ont aucune importance.

  12. #9
    SK69202

    Re : Température de base et dimensionnement du chauffage

    Vous devinez donc ma question : compte tenu des faibles déperditions d'une maison RT2012, un dimensionnement du chauffage pour une température minimum de -6° n'est-il pas exagéré ?
    Pour être conforme, la maison doit être pourvue d'un système de chauffage assurant la température réglementaire intérieure dans les conditions réglementaires extérieures. C'est important en cas de vente avant 10 ans et de location.

    Après sur le reste on peut discuter pendant des pages.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  13. #10
    leidier

    Re : Température de base et dimensionnement du chauffage

    Citation Envoyé par Aile Voir le message
    Je prends l'exemple de ma future maison 344 m² de surfaces déperditives, volume de 560 m3, uBat estimé à 0,35, VMC hygro B :
    - le 14/12/2012, au matin, mon besoin de chauffage est de [(0,35 x 344 m²) + (0,12 x 560 m3)] x [19° - (-6,7°)] = 4820 Watts
    - le 14/12/2012, en milieu d'après midi, mon besoin de chauffage est de [(0,35 x 344 m²) + (0,12 x 560 m3)] x (19° - 10,6) = 1576 Watts

    Si je prends une puissance de chauffage de 4820 Watts, je suis surdimensionné presque tout le temps, non ?
    Ton problème est très simple à résoudre, il suffit de connaître la fréquence mini jusqu'où peut descendre ton compresseur (données constructeur)
    Un exemple: Prenons une PAC à puissance constante de 5 kW à -7°C et +7°C avec une"invertérisation" mini de 20 % de sa puissance nominale soit 1 kW à partir de laquelle les court-cycles vont apparaître. Cela veut dire que jusqu'à 14°C environ la PAC ne fera aucun court cycle.
    [(0,35 x 344 m²) + (0,12 x 560 m3)] x [19° - (13.6°)] = 1013 Watts
    En fait ce n'est pas tout à fait rigoureux car la puissance de la PAC à 14°C risque d'être un peu > à celle à +7°C (15% de plus environ soit autour de 6 kW) d'où un seuil légèrement plus bas proche de 12°C.
    Dernière modification par leidier ; 28/11/2016 à 18h48.

  14. #11
    Mickele91

    Re : Température de base et dimensionnement du chauffage

    Bonsoir,

    Oui, bien sur que la température extérieure varie....mais comme te l'explique très bien barda...

    Citation Envoyé par barda
    cela ne veut pas dire que cette puissance est développée tout le temps; la régulation ajuste la puissance fournie aux besoins de la maison à chaque instant. Et ne dépense que l'énergie nécessaire à cela...
    Rien à rajouter...

    Cordialement

  15. #12
    Aile

    Re : Température de base et dimensionnement du chauffage

    Merci à tous pour vos réponses.

    Citation Envoyé par herve78500 Voir le message
    Supposons par exemple que l'inertie thermique de ta maison est telle que pour des températures voisines de T base, la chute de température intérieure est de 1 à 2 degrés du fait de la variation journalière de T extérieur, d'amplitude 10°C ou plus. On pourra dans ce cas ne considérer que la température moyenne journalière, pourvu que la régulation rattrappe la chute de T intérieur après le creux de température extérieur qui dure de l'ordre de 6 à 10 h.
    C'était exactement mon raisonnement. Une maison RT2012 doit perdre très peu de chaleur en une dizaine d'heures.

    Citation Envoyé par herve78500 Voir le message
    La température de base ne sert pas que pour dimensionner la puissance de production de chaleur, elle sert aussi pour dimensionner le réseau de distribution avec les émetteurs de façon à avoir un ensemble cohérent.
    Dans le cas des chaudières à fioul ou à gaz, le prix varie peu en fonction de la puissance, ce qui conduit souvent les chauffagistes à sur dimensionner les chaudières. Cette pratique, très répandue, est néfaste dans le cas d'une chaudière à granulés, car celle-ci n'est capable de moduler sa puissance que dans un intervalle qui est typiquement de 25 à 100%. Au dessous de la puissance min. on a un fonctionnement par intermittence, avec une durée de démarrage et/ou d'extinction qui est typiquement de 10 mn. Si l'on veut limiter la période de l'année pendant laquelle le fonctionnement est intermittent, il faut dimensionner au plus juste et même sous dimensionner la chaudière pour que le fonctionnement reste continu la majorité du temps d'une saison de chauffe.
    Et justement, le groupe extérieur que j'envisage (Mitsubishi MXZ-3D54VA2) a une plage de fonctionnement de 2,6 à 9 Kw, avec une puissance nominale de 7 Kw à +7° et de 4,7 Kw à -7°.
    C'est le tri-split le moins puissant disponible, et il est presque encore trop puissant pour -7°. De plus, un poêle à bois est prévu, comme chez cornychon.
    Il vaudrait peut-être mieux que je choisisse un petit bi-split et un mono-split, car ils peuvent réguler à 1 Kw, voire moins.
    Car comme l'explique leidier, si je garde un groupe de puissance 2,6 Kw minimum, j'aurai des cycles courts au dessus de +5°.

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Pour être conforme, la maison doit être pourvue d'un système de chauffage assurant la température réglementaire intérieure dans les conditions réglementaires extérieures. C'est important en cas de vente avant 10 ans et de location.
    Observation importante, et que je garde en mémoire. Toutefois, cette maison devrait être mon avant-dernière demeure.
    Quant à la dernière, elle sera vraiment toute petite, et sans chauffage...

  16. Publicité
  17. #13
    yaadno

    Re : Température de base et dimensionnement du chauffage

    bonsoir:une PAC sous-dimensionnée +un poele en appoint ,est-ce que ça répond à la réglementation?
    remarque:une isolation conforme RT2012 peut très bien avoir un mauvais déphasage;
    cdlt

  18. #14
    leidier

    Re : Température de base et dimensionnement du chauffage

    Citation Envoyé par Aile Voir le message
    De plus, un poêle à bois est prévu, comme chez cornychon.
    Ah alors ce n'est plus la même donne

  19. #15
    barda

    Re : Température de base et dimensionnement du chauffage

    Bon... Donne les caractéristiques exactes de ta maison, plutôt que de tenter de faire coller un matériel à l'évidence surdimensionné avec des contraintes que nous ne connaissons pas... La puissance à installer est de 5 kW environ, pas de 9 kW, et dans ce cas, tu n'auras aucun problème jusqu'à 14 ou 15°... ce n'est pas la peine de faire un détour par la température de base...

    Accessoirement, une bonne inertie intérieure de la maison aide beaucoup dans la régulation des systèmes de chauffage; et un poêle à bois est encore moins souple en matière de puissance et de régulation...

  20. #16
    leidier

    Re : Température de base et dimensionnement du chauffage

    Et ben c'est déjà fait:
    344 m² de surfaces déperditives,
    volume de 560 m3,
    UBat estimé à 0,35,
    T°C de base -6°C ou -7°C.

  21. #17
    Aile

    Re : Température de base et dimensionnement du chauffage

    Citation Envoyé par barda Voir le message
    Bon... Donne les caractéristiques exactes de ta maison, plutôt que de tenter de faire coller un matériel à l'évidence surdimensionné avec des contraintes que nous ne connaissons pas...
    Mais j'ai commencé par là !!! C'est le premier post de ce fil :

    Citation Envoyé par Aile Voir le message
    Certains ont peut-être consulté mon post sur la construction d'une maison RT2012 en PACA.
    J'ouvre cette nouvelle discussion...

  22. #18
    leidier

    Re : Température de base et dimensionnement du chauffage

    comment trouves-tu 344m2 de surface déperditives?

  23. Publicité
  24. #19
    Aile

    Re : Température de base et dimensionnement du chauffage

    C'est dans mon étude thermique :

    L'Atbat est la surface totale de parois déperditives du bâtiment hors planchers bas
    Atbat = 343.6 m²

  25. #20
    leidier

    Re : Température de base et dimensionnement du chauffage

    L'Atbat OK, mais pourquoi les déperditions du plancher bas ne sont pas comptées dans l'Ubat, même si la T°C d'un VS est à 8-12°C environ il y a quelques déperditions malgré tout ?

  26. #21
    barda

    Re : Température de base et dimensionnement du chauffage

    L'important, pour ce type de problème, et pour une maison de cette importance (env. 225 m2 apparemment ) , c'est son inertie intérieure et éventuellement sa forme. Avec une ITE, la régulation se fera sans court-cycle; avec une ITI, cela dépendra des structure intérieures lourdes existantes.

    Les pac air-air sont conçues pour rendre impossibles les courts-cycles (temporisation minimale à respecter entre les démarrages), ce qui veut dire que, par temps doux, la température d'ambiance de la maison varie légèrement (de l'ordre de +/- 0,5°C), variation modulée par l'inertie interne, et quasi insensible.

    Un rapide calcul de "coin de table" montre qu'à 15°C ext., les déperditions seront d'environ 1 kW, couvertes par 23 mn de fonctionnement en 5 cycles au grand maximum (mais certainement moins, l'inertie étant inconnue, mais sûrement pas nulle). Je pense que tes inquiétudes sur ce point sont sans doutes exagérées.

    Il reste qu'il te faudrait une pac de 5 kW environ, à trois splits, de technologie Hyper Heating, modèle qui n'existe pas chez Mitsubishi (chez les autres constructeurs non plus apparemment). une nouvelle fois, les performances thermiques des maisons rt2012 ont précédé les fabricants de matériel de chauffage...

  27. #22
    Aile

    Re : Température de base et dimensionnement du chauffage

    Citation Envoyé par leidier Voir le message
    L'Atbat OK, mais pourquoi les déperditions du plancher bas ne sont pas comptées dans l'Ubat, même si la T°C d'un VS est à 8-12°C environ il y a quelques déperditions malgré tout ?
    Je n'ai pas de réponse à cette question, si ce n'est que l'information sur l'Atbat figure dans une rubrique intitulée "ANNEXE à destination de l'opérateur de test d'infiltrométrie". L'air ne passe pas par le plancher ?
    NB : le plancher bas est isolé avec un R de 8.

    Citation Envoyé par barda Voir le message
    L'important, pour ce type de problème, et pour une maison de cette importance (env. 225 m2 apparemment ) , c'est son inertie intérieure et éventuellement sa forme. Avec une ITE, la régulation se fera sans court-cycle; avec une ITI, cela dépendra des structure intérieures lourdes existantes.
    Maison de 167 m², carré parfait de 11,60 m au RDC, demi carré au 1° étage.
    Au chapitre inertie de l'étude thermique, il est indiqué :
    - Inertie quotidienne : Inertie personnalisée (???).
    - Inertie séquentielle : Inertie séquentielle légère.
    L'isolation des murs est une combinaison d'ITE (PSE 32 sur 60 mm - R=1,88) et d'ITI (laine de bois 38 sur 120 mm - R=3,16).

    Citation Envoyé par barda Voir le message
    Les pac air-air sont conçues pour rendre impossibles les courts-cycles (temporisation minimale à respecter entre les démarrages), ce qui veut dire que, par temps doux, la température d'ambiance de la maison varie légèrement (de l'ordre de +/- 0,5°C), variation modulée par l'inertie interne, et quasi insensible.

    Un rapide calcul de "coin de table" montre qu'à 15°C ext., les déperditions seront d'environ 1 kW, couvertes par 23 mn de fonctionnement en 5 cycles au grand maximum (mais certainement moins, l'inertie étant inconnue, mais sûrement pas nulle). Je pense que tes inquiétudes sur ce point sont sans doutes exagérées.
    Intéressant. Comment calcule-t-on ces 23 minutes ?
    Sur ma maison actuelle des années 70, je ne chauffe plus dès que la température minimale de la journée est supérieure à 12°.

    Citation Envoyé par barda Voir le message
    Il reste qu'il te faudrait une pac de 5 kW environ, à trois splits, de technologie Hyper Heating, modèle qui n'existe pas chez Mitsubishi (chez les autres constructeurs non plus apparemment). une nouvelle fois, les performances thermiques des maisons rt2012 ont précédé les fabricants de matériel de chauffage...
    C'est aussi ma conclusion ..., et c'est ce qui m'a amené à poser cette question.
    Le fameux groupe Mitsubishi MXZ-3D54VA2, qui me fournit 4,7 Kw de chaud à -7° est bien dimensionné à cette température (besoins de 4,9 environ), mais surdimensionné au delà de +5°, car il ne peut pas fournir moins de 2,6 Kw.
    Manque de pot, ce sont les températures le plus souvent rencontrées en période hivernale en PACA...

  28. #23
    barda

    Re : Température de base et dimensionnement du chauffage

    Ah!!! Voila quelques données concrètes...


    Plusieurs questions

    - Comment se fait-il qu'avec 167 m2, tu ais 560 m3 de volume intérieur? Logiquement, cela devrait tourner autour de 420 m3.
    - si je comprends bien, tes murs sont constitués, de l'ext. vers l'int., d'une isolation PSE, de la paroi porteuse (béton, bois, bloc ciment ?) et d'une isolation laine de bois; pas de revêtement interne?
    - ton rez de chaussée de 120 m2 env est composé de quoi (espace de vie, autres) ?
    - le plancher entre rdc et étage est en quoi? dalle béton ou bois ? Y a-t-il des refends ?

    Quelques réponses

    - le calcul des 23 minutes est très simple: (60 mn/2,6)x 1= temps en mn divisé par la puissance minimale de la pac et multiplié par les déperditions.
    - plus complexe est le calcul des cycles, qui s'appuie ici sur la seule inertie de l'air ambiant, et constitue donc l'hypothèse la plus défavorable; de fait, dans la réalité, ça n'a aucune chance d'arriver, d'une part parce que le dispositif "anti-court-cycle" prévu par Mitsu (je ne connais pas ses réglages précis) interviendra avant, d'autre part parce que l'inertie interne ne se limitera pas à celle de l'air intérieur...
    - le choix de la pac MXZ n'est pas le meilleur (mais tu n'avais pas le choix en tri-splits); une pac Mitsu "hyper heating" aurait une puissance minimale d'environ 1 kW (et non 2,6), et sa puissance à -7°C resterait la puissance nominale; accessoirement, son COP serait bien meilleur.
    Dernière modification par barda ; 29/11/2016 à 08h16.

  29. #24
    leidier

    Re : Température de base et dimensionnement du chauffage

    Citation Envoyé par Aile Voir le message
    C'est aussi ma conclusion ..., et c'est ce qui m'a amené à poser cette question.
    Le fameux groupe Mitsubishi MXZ-3D54VA2, qui me fournit 4,7 Kw de chaud à -7° est bien dimensionné à cette température (besoins de 4,9 environ), mais surdimensionné au delà de +5°, car il ne peut pas fournir moins de 2,6 Kw.
    Manque de pot, ce sont les températures le plus souvent rencontrées en période hivernale en PACA...
    A partir du moment:
    où la puissance mini de la MITSU MXZ-3D54VA2 est de 2.6 kW,
    où tes déperditions au dessus de 5°C représenteront 80-90% du temps
    où les déperditions sont < à 400W ou < à 700W à 15°C suivant que l'on se fie à l'Ubat ou au G
    où tu as envisagé un poêle pour les T°C exceptionnelles (d'ailleurs à même de combler à lui seul les déperditions)
    Il parait évident de choisir une PAC moins puissante.

  30. Publicité
  31. #25
    Ulyssesourd

    Re : Température de base et dimensionnement du chauffage

    Bonjour
    Pour moi, si on réfléchit un peu, la T° "-6°C" est la T°C minimale possible d'après les relevés de 30 ans...donc Il est idiot de prendre un générateur qui assure le chauffage pour cette T minimale...il suffit de prévoit un appoint au cas où.
    Donc prendre un générateur de faible puissance + un appoint.

    Cet appoint est bien sur un radiateur-souffleur électrique de 500W ou 1000W.

    Chez moi j'ai une chaudière gaz condensation posée avant la rénovation de ma maison et il s'avère qu'elle est surdimensionnée la plupart du temps...

    Exemple : cette nuit par - 5°C il me suffisait d'une eau de 38-41°C dans les radiateurs pour avoir 21°C et cela de façon intermittente car la chaudière est sur - dimensionnée ...(besoin puissance par heure de 1kW...) et je ne peux pas descendre au dessous de 5 kW (puissance minimale) ...

    Aujourd'hui et depuis hier -> Pas de demande de chauffage en journée et merci Mme Soleil... !
    L'énergie la moins chère est celle que l'on ne consomme pas.

  32. #26
    SK69202

    Re : Température de base et dimensionnement du chauffage

    our moi, si on réfléchit un peu, la T° "-6°C" est la T°C minimale possible d'après les relevés de 30 ans...donc Il est idiot de prendre un générateur qui assure le chauffage pour cette T minimale...il suffit de prévoit un appoint au cas où.
    Donc prendre un générateur de faible puissance + un appoint.

    Cet appoint est bien sur un radiateur-souffleur électrique de 500W ou 1000W.
    Une partie de PACA est une péninsule électrique, y ajouter de la charge par grand froid et une manœuvre pour ne plus avoir de chauffage du tout.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  33. #27
    Aile

    Re : Température de base et dimensionnement du chauffage

    Bonjour Barda,

    Citation Envoyé par barda Voir le message
    - Comment se fait-il qu'avec 167 m2, tu ais 560 m3 de volume intérieur? Logiquement, cela devrait tourner autour de 420 m3.
    Le séjour est de type cathédrale : 3 m au plus bas et 4 m au plus haut, ce qui explique le volume plus important.

    Citation Envoyé par barda Voir le message
    - si je comprends bien, tes murs sont constitués, de l'ext. vers l'int., d'une isolation PSE, de la paroi porteuse (béton, bois, bloc ciment ?) et d'une isolation laine de bois; pas de revêtement interne?
    Voici la décomposition exacte des murs :

    Planchers : OSB 15 mm + Laine de bois 300 mm + OSB + carrelage (R total ~ 8,16)
    Murs : Enduit chaux + ITE en PSE 60 mm + OSB 15 mm + Laine de bois 120 mm + pare-vapeur + FermaCell (R total ~ 5,25)
    Toit en rampants : BA13 + pare-vapeur + laine de bois 300 mm écran sous toiture + tuiles terre cuite (R total ~ 7,96)

    Citation Envoyé par barda Voir le message
    - ton rez de chaussée de 120 m2 env est composé de quoi (espace de vie, autres) ?
    Séjour (45 m²), cuisine (20 m²) chambre (11 m²), bureau (14 m²), cellier (9 m²).
    Tu peux consulter les plans sur ce post.
    Nous y avons d'ailleurs échangé quelques réflexions...

    Citation Envoyé par barda Voir le message
    - le plancher entre rdc et étage est en quoi? dalle béton ou bois ? Y a-t-il des refends ?
    OSB 15 mm + Laine de bois 300 mm + OSB 15 mm + carrelage (R total ~ 8,16)
    Pas de refends

    Citation Envoyé par barda Voir le message
    - le choix de la pac MXZ n'est pas le meilleur (mais tu n'avais pas le choix en tri-splits); une pac Mitsu "hyper heating" aurait une puissance minimale d'environ 1 kW (et non 2,6), et sa puissance à -7°C resterait la puissance nominale; accessoirement, son COP serait bien meilleur.
    Le groupe bisplit MXZ-2D53VA standard et le groupe bisplit MXZ-2E53VAHZ hyper-heating ont tous les deux une puissance minimale de 1 Kw.
    C'est le groupe trisplit MXZ-3D54VA2 qui ne peut pas descendre en dessous de 2,6 Kw.
    Mon choix se porterait sur le groupe standard, car sa puissance à -7° est de 4,3 Kw, ce qui cadre avec mon besoin (pour rappel : climatiser séjour+cuisine (65 m²) et étage (50 m²) pour un besoin de 34 watts/m², soit 3,9 Kw).
    Vu les faibles besoins, un COP un peu moins favorable ne me semble pas un critère déterminant.

  34. #28
    Mickele91

    Re : Température de base et dimensionnement du chauffage

    Bonjour,

    Une question qui n'a rien à voir avec ce fil, mais avec l'autre...

    Sur ton autre fil, tu nous a dis...

    Citation Envoyé par Aile
    Au sujet de la clim... c'est un gros mot pour la RT2012 ! Les groupes doivent être bridés en chaud pour passer le contrôle de fin de chantier.
    Autrement dit, ça veut dire qu'à Draguignan, dans une maison quasiment sans inertie, sans climatisation en été (Vu qu'elle est censée ne pas être utilisée...), l'étude thermique te dis qu'il n'y a pas de soucis, vis à vis du confort d'été ?....

    Cordialement

  35. #29
    Aile

    Re : Température de base et dimensionnement du chauffage

    Citation Envoyé par Mickele91 Voir le message
    Bonjour,

    Une question qui n'a rien à voir avec ce fil, mais avec l'autre...

    Sur ton autre fil, tu nous a dis...

    Citation Envoyé par Aile Voir le message
    Au sujet de la clim... c'est un gros mot pour la RT2012 ! Les groupes doivent être bridés en chaud pour passer le contrôle de fin de chantier.
    Autrement dit, ça veut dire qu'à Draguignan, dans une maison quasiment sans inertie, sans climatisation en été (Vu qu'elle est censée ne pas être utilisée...), l'étude thermique te dis qu'il n'y a pas de soucis, vis à vis du confort d'été ?....
    L'étude thermique ne dit encore rien sur le confort thermique d'été, car pour avoir mes consommations conventionnelles et mon Tic, il faut que je valide la "fin de chantier", en étant sûr du choix de mon mode de chauffage. Or, la maison n'est même pas encore commencée...
    Toutefois, j'ai eu de nombreux échanges avec le thermicien (mais pour le chauffage uniquement), et il ne m'a pas alerté sur ce point. Je vais lui poser la question.
    Sur ce forum, il y a de nombreux partisans de l'inertie, mais dans mon cas, je ne vois pas où en rajouter...

  36. #30
    leidier

    Re : Température de base et dimensionnement du chauffage

    La RT 2012 n'a jamais interdit la clim, il suffit que le CEP ne dépasse pas le CEPmax.

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Dimensionnement Pompe- Viscosité & Température
    Par jlart dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 04/02/2016, 16h25
  2. Réponses: 8
    Dernier message: 05/05/2011, 18h46
  3. Dimensionnement d'un mat lesté en base
    Par ma35160 dans le forum Physique
    Réponses: 5
    Dernier message: 19/09/2010, 18h55
  4. dimensionnement systeme de tension a base de tiges filetées
    Par steve115 dans le forum Technologies
    Réponses: 4
    Dernier message: 06/12/2008, 01h07
  5. dimensionnement de chauffage
    Par Ddrey20 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 12/11/2008, 18h19
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...