VMC hygroréglable / à vitesse variable ?
Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 66

VMC hygroréglable / à vitesse variable ?



  1. #1
    apap

    VMC hygroréglable / à vitesse variable ?


    ------

    Bonjour, je souhaite rénover le rez de ch de ma maison, et mettre des arrivées d'air hygroréglables sur les prises d'air.
    Pouvez-vous m'éclairer sur 2 points :
    * les bouches hygro avec piles sont-elles plus efficaces que sans piles ?

    * le caisson doit pouvoir adapter sa vitesse selon le nombre de bouches qui sont fermées. Je pense que ma vmc ne dispose pas de cette option ( elle a 10 ans d'âge). Comment savoir si un modèle de vmc le fait ?

    Actuellement, ma vmc fonctionne 100% du temps. L'air intérieur est sain, mais je jette de l'air chaud à l'extérieur même lorsque je suis absente,,,, avec cette modification, je voudrait toujours un air sain, et une baisse de pertes d'énergie !

    -----

  2. #2
    sh42

    Re : VMC hygroréglable / à vitesse variable ?

    Bonsoir,

    La seule vmc qui permet de limiter les pertes caloriques est la double flux.

    Après, suivant ton installation, il y a peut-être des " choses à faire " mais il faut en connaître plus sur la ventilation actuelle en ayant une photo de la plaque signalétique du moteur électrique.

  3. #3
    cornychon

    Re : VMC hygroréglable / à vitesse variable ?

    apap

    je souhaite rénover le rez de ch de ma maison, et mettre des arrivées d'air hygroréglables sur les prises d'air.
    Si les arrivées d’air neuf se font par des « prises d’air », tu as une VMC par insufflation.
    Dans une maison saine, si on néglige l’humidité apportée par les activités humaines, l’air intérieur contient la même quantité d’eau que l’air extérieur (été comme hiver)
    En conséquence, des arrivées d’air hygroréglables n’ont aucune utilité.

    Si les « prises d’air » sont des sorties d’air, des sorties d’air hygroréglables permettent d’augmenter le débit d’air lorsqu’on utilise la SdB.
    Augmenter le débit d’air permet de sécher plus rapidement, rien de plus !

    Dans une SdB, pour éviter la condensation, une seule méthode. Avant de prendre une douche, chauffer pour avoir un air et des surfaces des parois à une température de 30°C.
    Pour être complet, je dois préciser qu’un air à 30°C, à saturation, a une humidité absolue de 24 g. Ça correspond au point de rosée de la surface des parois.
    Pour qu’il y ai condensation, il faut que l’air ambiant humide, soit au-dessus de l’humidité absolue de 24 g.
    Dans la pratique, je n’ai jamais observé de condensation.

    Pouvez-vous m'éclairer sur 2 points :
    * les bouches hygro avec piles sont-elles plus efficaces que sans piles ?
    On ne connait pas le débit d’air de ta VMC
    On ne sait pas si c’est une VMV par insufflation ou par évacuation
    On ne connait pas la surface habitable.

    Je vais te faire une confidence ! Les bouches hydro sont faites pour être vendues. Dans la pratique, elles ne servent à rien de significatif pour deux raisons :

    Elles devraient agir en fonction de l’humidité absolue, mais pour faire bon marché, elles agissent sur l’humidité relative.
    Dans la pratique, les débits sont réglés, pour que le grand débit soit plus important que le petit débit.

    Chez moi, depuis 1992, ma VMC fonctionne à environ 150 m3/h, soit 1.5 m3/h par m2. C’est ce que je te conseille.

    *
    le caisson doit pouvoir adapter sa vitesse selon le nombre de bouches qui sont fermées. Je pense que ma VMC ne dispose pas de cette option ( elle a 10 ans d'âge). Comment savoir si un modèle de VMC le fait ?
    Ta VMC a cette option. La tienne est naturelle et automatique !!
    Si toutes les bouches sont utilisées dans de bonnes conditions, le débit est au max.
    A la limite, si tu utilises une seule bouche, les pertes de charges sont grandes, le débit total est faible.



    Actuellement, ma vmc fonctionne 100% du temps. L'air intérieur est sain, mais je jette de l'air chaud à l'extérieur même lorsque je suis absente,,,, avec cette modification, je voudrait toujours un air sain, et une baisse de pertes
    Si tu veux faire des économies d’énergie (moins gaspiller d’air chaud) tout en renouvelant l’air vicié par de l’air neuf, tu fais en sorte d’avoir un débit d’air constant qui correspond à D m3/h égal à la surface habitable en m2, multiplié par 1.5.

    Si ta maison a 100 m2 habitable, il faut un débit constant de 150 m3/h.
    Lorsqu’il fait +11°C extérieur, +21°C int, un débit d’air de 150 m3/h, les pertes thermiques sont de 0.334 x 150 x 10 = 500 W
    Dernière modification par cornychon ; 20/04/2024 à 23h59.
    Le savoir doit beaucoup à l'imagination.

  4. #4
    yaadno

    Re : VMC hygroréglable / à vitesse variable ?

    bonjour cornychon:

    tu veux dire 500Wh ,soit 0.5x24x365 annuel>4380kWh (+ la conso du moteur)
    cdlt

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    bobflux

    Re : VMC hygroréglable / à vitesse variable ?

    Citation Envoyé par apap Voir le message
    Bonjour, je souhaite rénover le rez de ch de ma maison, et mettre des arrivées d'air hygroréglables sur les prises d'air.
    Je vais le faire sur ma VMC. J'ai un moteur à deux vitesses à détection d'humidité, qui marche très bien, et des bouches basiques sans détection d'humidité. Donc il y a une douche ça aspire plus fort, mais dans toute la maison, ce qui n'est pas optimal...

    Je vais mettre des vannes motorisées vmc sur les gaines à côté du bloc turbine, avec de la domotique. Ça évite de mettre des bouches motorisées.

  7. #6
    coco34

    Re : VMC hygroréglable / à vitesse variable ?

    Citation Envoyé par apap Voir le message
    Bonjour, je souhaite rénover le rez de ch de ma maison, et mettre des arrivées d'air hygroréglables sur les prises d'air.
    Pouvez-vous m'éclairer sur 2 points :
    * les bouches hygro avec piles sont-elles plus efficaces que sans piles ?

    * le caisson doit pouvoir adapter sa vitesse selon le nombre de bouches qui sont fermées. Je pense que ma vmc ne dispose pas de cette option ( elle a 10 ans d'âge). Comment savoir si un modèle de vmc le fait ?

    Actuellement, ma vmc fonctionne 100% du temps. L'air intérieur est sain, mais je jette de l'air chaud à l'extérieur même lorsque je suis absente,,,, avec cette modification, je voudrait toujours un air sain, et une baisse de pertes d'énergie !
    bonjour il y a d'un coté le groupe d'extraction VMC avec ses bouches d'extractions dans les pièces à air viciés.
    et il y a les entrées d'air dans les pièces à vivre.
    les entrées d'air hygro c'est de la trompette, car si le groupe continue d'extraire alors l'air va bien rentrer par où il peut, les fuites les joints de portes et menuiseries extérieures etc...
    le seul truc qui marche en VMC simple flux ce sont les bouches réglables : il y a des modèles à débit fixe, à débit auto réglables, à déclenchement forcée avec une tempo mécanique ou electrique, ou bien avec un déclenchement hygro sans électricité.
    c'est ce dernier modèle que je conseille dans une SDB.
    il s'agit d'un dispositif sensible à l'humidité qui ouvre la bouche si l'humidité de la pièce augmente.
    économie d'énergie :
    le free colling c'est l'idéal l'été lors de période caniculaire.
    on mesure la T° extérieure et T° intérieure on met en route la VMC lorsque la T° extérieure est inférieure ou égale à celle de l'intérieur avec un éventuelle décalage.
    et l'hiver avec une horloge on coupe la VMC s'il fait trop froid pour la mettre en marche uniquement de 12 à 17h? ca suffit amplement.
    combien de maison sont sans VMC on ouvre les fenêtre...

  8. #7
    cornychon

    Re : VMC hygroréglable / à vitesse variable ?

    Citation Envoyé par yaadno Voir le message
    bonjour cornychon:

    tu veux dire 500Wh ,soit 0.5x24x365 annuel>4380kWh (+ la conso du moteur)
    cdlt
    Bonjour,

    Les puissances de pertes par des debits d'air en m3/h; s'expriment en Watts.
    Le savoir doit beaucoup à l'imagination.

  9. #8
    yaadno

    Re : VMC hygroréglable / à vitesse variable ?

    Les puissances de pertes par des debits d'air en m3/h; s'expriment en Watts.
    Voila une formulation que je découvre!
    soyons clair;tu écris:
    les pertes thermiques sont de 0.334 x 150 x 10 = 500 W
    ceci n'est pas homogène car : (Wh/m3°C)(V en m3)(°C)=donne des Wh
    cdlt

  10. #9
    coco34

    Re : VMC hygroréglable / à vitesse variable ?

    Citation Envoyé par yaadno Voir le message
    Voila une formulation que je découvre!
    soyons clair;tu écris:
    ceci n'est pas homogène car : (Wh/m3°C)(V en m3)(°C)=donne des Wh
    cdlt
    ouille !
    yaadno vous allez prendre un pan pan cul cul quand cornychon va repasser ici...

    le nombre 0.334 n'est pas un scalaire (ici) ...
    Dernière modification par coco34 ; 21/04/2024 à 20h14.

  11. #10
    bobflux

    Re : VMC hygroréglable / à vitesse variable ?

    Citation Envoyé par yaadno Voir le message
    ceci n'est pas homogène car : (Wh/m3°C)(V en m3)(°C)=donne des Wh
    Attends j'ai trouvé un "/h" que quelqu'un a perdu, je vais le remettre

    (Cth en Wh/m3°C)(Débit en m3/h)(DeltaT en °C)=donne des W
    Dernière modification par bobflux ; 21/04/2024 à 20h31.

  12. #11
    cornychon

    Re : VMC hygroréglable / à vitesse variable ?

    Citation Envoyé par bobflux Voir le message
    Attends j'ai trouvé un "/h" que quelqu'un a perdu, je vais le remettre

    (Cth en Wh/m3°C)(Débit en m3/h)(DeltaT en °C)=donne des W

    C’est très simple :

    Nous avons Ø= 0.334 x D x ∆T
    Ø en Watts
    D m3/h
    ∆T différence de températures en °C
    Ça veut dire qu’il faut 0.334 W pour élever de 1°C, 1 m3 d’air.

    Si l’air extérieur est à 0°C, l’air intérieur à 20°C, le débit d’air de 100 m3/h, les pertes sont de :
    0.334 x 100 x 20 = 668 W

    668 W est la puissance nécessaire pour élever de 20°C, un flux d’air de 100 m3/h (Une masse d’air de 100 m3 chaque heure)
    Dernière modification par cornychon ; 21/04/2024 à 21h20.
    Le savoir doit beaucoup à l'imagination.

  13. #12
    yaadno

    Re : VMC hygroréglable / à vitesse variable ?

    effectivement,dans mon esprit,la formule c'était 0.34 V dT dans laquelle V représentait le volume;
    mea culpa;

  14. #13
    coco34

    Re : VMC hygroréglable / à vitesse variable ?

    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    Ça veut dire qu’il faut 0.334 W pour élever de 1°C, 1 m3 d’air.
    )
    ah ben là c'est faux...

  15. #14
    cornychon

    Re : VMC hygroréglable / à vitesse variable ?

    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    Ça veut dire qu’il faut 0.334 W pour élever de 1°C, 1 m3 d’air.
    Citation Envoyé par coco34 Voir le message
    ah ben là c'est faux...
    Lorsqu'il y a une erreur, le plus simple est de faire la correction.
    Le savoir doit beaucoup à l'imagination.

  16. #15
    bobflux

    Re : VMC hygroréglable / à vitesse variable ?

    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    Ça veut dire qu’il faut 0.334 W pour élever de 1°C, 1 m3 d’air.
    Attends il me reste des h

    0.334 Wh pour élever de 1°C, 1 m3 d’air

    0.334 W pour élever de 1°C, 1 m3/h d’air

  17. #16
    cornychon

    Re : VMC hygroréglable / à vitesse variable ?

    Citation Envoyé par bobflux Voir le message
    Attends il me reste des h

    0.334 Wh pour élever de 1°C, 1 m3 d’air

    0.334 W pour élever de 1°C, 1 m3/h d’air
    Rien à ajouter, c'est la perfection.
    Dernière modification par cornychon ; 22/04/2024 à 09h24.
    Le savoir doit beaucoup à l'imagination.

  18. #17
    TioChanclas

    Re : VMC hygroréglable / à vitesse variable ?

    Bonjour,

    attention, ça c'est faux.

    "Je vais te faire une confidence ! Les bouches hydro sont faites pour être vendues. Dans la pratique, elles ne servent à rien de significatif pour deux raisons :

    Elles devraient agir en fonction de l’humidité absolue, mais pour faire bon marché, elles agissent sur l’humidité relative.
    Dans la pratique, les débits sont réglés, pour que le grand débit soit plus important que le petit débit."*

    Qu'elles soient électriques ou pas, les bouches d'extraction hygro sont tarées au moyen d'une tresse sensible à l'eau contenue dans l'air : plus il y a d'eau dans l'air, plus la tresse se détend, et un ressort rappelle le clapet d'obturation. Quand il y a moins d'eau dans l'air, elles sèchent, se rétractent, et referment le clapet.
    Il en va de même pour les entrées d'air hygro.
    Et le débit minimum se règle pour satisfaire aux exigences de la norme et aux besoins de l'habitant, afin que jamais il ne soit inférieur à ce qu'on a souhaité régler.
    C'est justement pour ça qu'il est possible de les régler.

    Enfin, pour répondre quand même un peu à la question, les bouches à piles sont prévues pour les WC : ouverture en grand par détection de présence, puis temporisation d'une vingtaine de minutes. Ensuite, le débit revient à ce qu'on a calibré lors de l'installation.
    Quant au caisson, il n'y a qu'en lisant sa fiche technique que vous aurez la réponse. Sachez juste que si c'est un caisson "grand public", il n'y a aucune chance qu'il adapte au nombre de bouches... Tout au mieux passe-t-il en grande vitesse à la demande ou en fonction d'une consigne.

  19. #18
    coco34

    Re : VMC hygroréglable / à vitesse variable ?

    Citation Envoyé par TioChanclas Voir le message
    Bonjour,

    attention, ça c'est faux.

    "Je vais te faire une confidence ! Les bouches hydro sont faites pour être vendues. Dans la pratique, elles ne servent à rien de significatif pour deux raisons :

    Elles devraient agir en fonction de l’humidité absolue, mais pour faire bon marché, elles agissent sur l’humidité relative.
    Dans la pratique, les débits sont réglés, pour que le grand débit soit plus important que le petit débit."*
    Bonsoir je n'ai pas compris ce que cela signifie pour vous l'humidité relative.

    pour moi c'est la quantité d'eau présente dans l'air ambiant sous forme de vapeur, plus l'air est humide plus il y en a.
    plus l'air est humide, moins est bas la T° du point de rosée...
    les bouches sont utiles pour évacuer cet air humide plus rapidement l'air qui le remplace est issu des pièces à vivre moins humide.
    je considère que les entrées d'air hydro ne sont pas utile car elles peuvent s'ouvrir si l'air extérieur est humide.
    ensuite si elles sont fermées et que la bouche hydro s'ouvre en gros débit elles reste fermées, l'air neuf rentre alors par ailleurs et l'inconfort existe.

  20. #19
    cornychon

    Re : VMC hygroréglable / à vitesse variable ?

    Citation Envoyé par coco34 Voir le message
    Bonsoir je n'ai pas compris ce que cela signifie pour vous l'humidité relative.

    pour moi c'est la quantité d'eau présente dans l'air ambiant sous forme de vapeur, plus l'air est humide plus il y en a.
    plus l'air est humide, moins est bas la T° du point de rosée...
    les bouches sont utiles pour évacuer cet air humide plus rapidement l'air qui le remplace est issu des pièces à vivre moins humide.
    je considère que les entrées d'air hydro ne sont pas utile car elles peuvent s'ouvrir si l'air extérieur est humide.
    ensuite si elles sont fermées et que la bouche hydro s'ouvre en gros débit elles reste fermées, l'air neuf rentre alors par ailleurs et l'inconfort existe.
    Bonsoir,

    En 2019, j’ai donné des explications simples, sur ce que représente l’humidité relative et l’humidité absolue.
    Je t’invite à lire et assimiler les explications de la première page de ce lien
    https://forums.futura-sciences.com/h...ve-maison.html

    Humidité Relative
    C’est le rapport entre le volume de vapeur d’eau dans une quantité d’air donnée à une certaine température et la quantité maximale que ce même volume pourrait contenir à cette température

    Humidité Absolue
    L'humidité absolue est une mesure de la quantité de vapeur d'eau contenue par mètre cube d'air, exprimée en grammes
    Le savoir doit beaucoup à l'imagination.

  21. #20
    coco34

    Re : VMC hygroréglable / à vitesse variable ?

    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    Bonsoir,

    En 2019, j’ai donné des explications simples, sur ce que représente l’humidité relative et l’humidité absolue.
    Je t’invite à lire et assimiler les explications de la première page de ce lien
    https://forums.futura-sciences.com/h...ve-maison.html
    bonsoir cornychon

    je suis d'accord avec tout ce que tu as écris sauf ca ;

    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    Bonjour,

    Préambule :


    Si tout ça vous gonfle, voici une conclusion simple.
    Pour ne pas avoir de condensation, pas de moisissure, une VMC qui fait circuler de l’air, à raison de 1.5 à 3m3/h par m2 de surface habitable, est de nature à résoudre la majorité des problèmes de maisons habitées.
    Pour une maison de 100 m2 habitable, il faut un débit d’air compris entre 150 et 300 m3/h
    je ne suis pas d'accord :

    une VMC n'apporte pas forcément une absence de condensation, un mur ou un plafond mal isolé avec une T° < au point de rosée cela condensera et cela moisira .

    ensuite j'ai bien indiqué que je n'avais pas compris ce que cela signifie pour tiochanclas l'humidité relative, car il indique que les bouches hydro ne servent à rien.

    j'ai indiqué en dessous ou en dessus (précédemment c'est valable pour tous) que c'est une erreur : car les bouches sont dans les pièces à air viciés.
    dans une SDB l'Hr augmente bien lorsque l'on se douche, la bouche s'ouvre et l'air des pièces à vivre va remplacer celui de la SDB.
    si dans le WC la personne reste trop longtemps, il est constipé il force et transpire etc même phénomène la bouche hydro va s'ouvrir.

    faire rentrer de l'air neuf extérieur avec 95% Hr 28° fait décoller le papier peint dans la maison c'est pour ca que les entrées d'air hydro sont néfastes.

  22. #21
    cornychon

    Re : VMC hygroréglable / à vitesse variable ?

    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    Bonjour,

    Préambule :

    Si tout ça vous gonfle, voici une conclusion simple.
    Pour ne pas avoir de condensation, pas de moisissure, une VMC qui fait circuler de l’air, à raison de 1.5 à 3m3/h par m2 de surface habitable, est de nature à résoudre la majorité des problèmes de maisons habitées.
    Pour une maison de 100 m2 habitable, il faut un débit d’air compris entre 150 et 300 m3/h



    Citation Envoyé par coco34 Voir le message
    bonsoir cornychon

    je suis d'accord avec tout ce que tu as écris sauf ça
    Le "sauf ça", c'est ce que j'ai indiqué dans "si tout ça vous gonfle"

    Tes explications ne reposant pas sur des bases scientifiquement exploitables, je n'ai aucun commentaire à faire.

    Je peux simplement indiquer, que sans les activités humaines, dans une maison saine:

    L'humidité absolue intérieure est toujours égale à l'humidité absolue extérieure.

    A l'équilibre thermique, pour qu'il y a condensation sur les parois, il faut que l'humidité absolue extérieure soit supérieure à l'humidité absolue intérieure. Ce qui est très rare.

    En conséquence, comme indiqué sur "si tout ça vous gonfle est préférable de ventiler en permanence, que de ne pas ventiler.
    Le savoir doit beaucoup à l'imagination.

  23. #22
    TioChanclas

    Re : VMC hygroréglable / à vitesse variable ?

    "ensuite j'ai bien indiqué que je n'avais pas compris ce que cela signifie pour tiochanclas l'humidité relative, car il indique que les bouches hydro ne servent à rien."

    Erreur d'auteur.
    Je n'ai pas écrit cela.

    Je maintiens que les bouches hygro sont très efficaces, et rappelle toutefois qu'elles ne peuvent l'être que si on a eu l'idée, la patience, et la finesse nécessaire pour les tarer.

    Pour que tout le système de VMC, il faut un caisson capable de s'adapter à l'installation et à la météo situation intérieure.

  24. #23
    cornychon

    Re : VMC hygroréglable / à vitesse variable ?

    Citation Envoyé par TioChanclas Voir le message
    Je maintiens que les bouches hygro sont très efficaces, et rappelle toutefois qu'elles ne peuvent l'être que si on a eu l'idée, la patience, et la finesse nécessaire pour les tarer.

    Pour que tout le système de VMC, il faut un caisson capable de s'adapter à l'installation et à la météo situation intérieure.
    Bonjour,
    Le plus souvent, finesse et tarage sont vite fait. Il faut faire avec le caisson de ventilation, et le nombre de bouches qui existent.
    L’utilisateur se débrouille pour avoir sur chaque bouche, deux débits différents. Un débit faible et un débit plus important.

    Toutes choses égales par ailleurs, avec un débit faible, il faudra plus de temps pour évacuer un surplus d’humidité, mais le job serra fait.
    Le savoir doit beaucoup à l'imagination.

  25. #24
    coco34

    Re : VMC hygroréglable / à vitesse variable ?

    bonjour

    bon ben on est tous d'accord.

    sauf sur un point je pense que l'humidité absolue dans une pièce peut être supérieure voir même inférieure à celle de l'extérieur...

  26. #25
    cornychon

    Re : VMC hygroréglable / à vitesse variable ?

    Citation Envoyé par coco34 Voir le message
    bonjour

    bon ben on est tous d'accord.

    sauf sur un point je pense que l'humidité absolue dans une pièce peut être supérieure voir même inférieure à celle de l'extérieur...
    Pour que l’HA intérieure soit supérieure à l’HA extérieure, il faut fabriquer de l’humidité à l’intérieur de la maison (activités humaines ou fuites d’eau)

    Il n’est pas possible d’avoir une HA intérieure inférieure à l’HA extérieure.
    Pour y arriver, il faut fermer les issues, et faire fonctionner un déshumidificateur

    Lorsque la maison est inoccupée, aérée, qu’il n’y a pas d’apport interne d’humidité, l’ HA int est égale à l’HA ext. C'est normal, la maison baigne dans l'air extérieur.

    Pour que l’HA intérieure soit supérieure à l’HA extérieure, il faut fabriquer de l’humidité à l’intérieur de la maison (activités humaines ou fuites d’eau)

    Il n’est pas possible d’avoir une HA intérieure inférieure à l’HA extérieure.
    Pour y arriver, il faut fermer les issues, et faire fonctionner un déshumidificateur
    Dernière modification par cornychon ; 23/04/2024 à 11h04.
    Le savoir doit beaucoup à l'imagination.

  27. #26
    bobflux

    Re : VMC hygroréglable / à vitesse variable ?

    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    Il n’est pas possible d’avoir une HA intérieure inférieure à l’HA extérieure.
    Pour y arriver, il faut fermer les issues, et faire fonctionner un déshumidificateur
    Pinaillage : c'est possible de façon naturelle si il fait chaud et humide dehors et frais dans la cave non ventilée, alors l'HA de la cave est inférieure à l'HA extérieure parce que toute la flotte s'est condensée sur les murs et les autres trucs tous moisis stockés dedans

  28. #27
    coco34

    Re : VMC hygroréglable / à vitesse variable ?

    Citation Envoyé par bobflux Voir le message
    Pinaillage : c'est possible de façon naturelle si il fait chaud et humide dehors et frais dans la cave non ventilée, alors l'HA de la cave est inférieure à l'HA extérieure parce que toute la flotte s'est condensée sur les murs et les autres trucs tous moisis stockés dedans
    tout à fait !

    lorsqu'il y a des entrées maritimes je peux dire que l'air dans la maison est sec si on laisse la VMC en marche on chope l'humidité et mon afficheur Hr grimpe !
    et l'inverse on mange des patates cuite à l'eau on mange des pommes bref on vit dans la maison l'humidité peut être bien plus élevée que dehors la preuve il fait 28° chez moi j'ai chaud chaud je sors il fait 37° et 10%Hr je me sens bien il n'y a pas de vent...

  29. #28
    sh42

    Re : VMC hygroréglable / à vitesse variable ?

    Bonjour,

    Puisque l'HA est le poids de l'eau pour 1 m3 d'air, pour avoir une HA intérieure inférieure à une HA extérieure il suffit de " gonfler " le volume admis dans les pièces de vie.
    Ce que l'on peut faire par le réchauffage de l'air insufflé. Dans ce cas l'air insufflé a une HA < à la HA de l'air extérieur.

  30. #29
    cornychon

    Re : VMC hygroréglable / à vitesse variable ?

    @ bobflux, coco34, sh42


    Nous arrivons à des raisonnements qui prennent une apparence scientifique, mais qui ne respectent pas les phénomènes naturels qui réagissent les uns sur les autres, et les principes fondamentaux de la recherche.

    Pour caractériser les phénomènes sur un système, les mesures sont faites, lorsque le tout se trouve à l’équilibre thermodynamique.
    Toutes les caractéristiques physiques des produits qui existent à l’état naturel ou artificiel, sont mesurées à l’équilibre thermodynamique.

    Dans la pratique, il suffit de faire bouger un paramètre, pour modifier les conditions d’équilibre, et ne plus rien maitriser.
    Pour faire bouger les paramètres, on peut trouver autant de situations que le bon dieu peut en bénir.

    Si avec ma voiture je fais de la montagne, de l’autoroute, des vitesses différentes, au bout de 1000 km, j’aurais une consommation moyenne au 100 km.

    Pour avoir ma consommation sur 100 km, dans des conditions physiques bien identifiées et bien caractérisées, je suis obligé de faire des mesures en laboratoire.
    C’est ce que font les constructeurs.
    Le savoir doit beaucoup à l'imagination.

  31. #30
    sh42

    Re : VMC hygroréglable / à vitesse variable ?

    Bonsoir,

    @ cornychon #29, c'est du " charabia " speudo-scientifique qui ne permet pas de justifier que l'HA intérieure soit systématiquement = ou > à l'HA extérieure.

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. moteur à vitesse variable
    Par khrell75 dans le forum Électronique
    Réponses: 16
    Dernier message: 07/01/2014, 22h05
  2. Réponses: 2
    Dernier message: 08/01/2013, 15h19
  3. Commander la MAS à vitesse variable
    Par invitef163814a dans le forum Électronique
    Réponses: 0
    Dernier message: 06/05/2009, 14h09
  4. chariot à vitesse variable
    Par invite7ff18e96 dans le forum Électronique
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/01/2009, 07h35
  5. PAC à système VDI air / eau à vitesse variable
    Par invite70ed4136 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 03/06/2008, 16h33
Dans l'univers Maison de Futura, découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...