Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

cosinus et sinus



  1. #1
    stella27

    cosinus et sinus


    ------

    Comment peut-on démontrer que les fonctions cosinus et sinus n'admettent pas de limites?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    g_h

    Re : cosinus et sinus

    Car elles oscillent entre -1 et 1 sur IR tout entier ? (étant périodiques)
    (et en comprenant limite en +/- l'infini)

  4. #3
    Bleyblue

    Re : cosinus et sinus

    Tu veux une démonstration rigoureuse ?

    Je ne la connais pas mais en tout cas la définition "intuitive" d'une limite c'est "le nombre vers lequel tend f(x) si x tend vers a" et comme cos(x) et sin(x) oscillent indéfiniment entre -1 et 1 etne tendvers aucun nombre lorsque x tend vers l'infini les carottes sont cuites et la limite n'existe pas ...

  5. #4
    Bleyblue

    Re : cosinus et sinus

    Dis, elle n'admet pas de limites en + ou - l'INFINI hein
    Mais elle en admet une pour tout nombre réel ...
    Dernière modification par Zazeglu ; 19/04/2005 à 16h29.

  6. #5
    Gwyddon

    Re : cosinus et sinus

    On peut le montrer trivialement par caractérisation séquentielle (enfin c'est trivial si on connaît la définition d'une limite )

    Quand une fonction f admet une limite a en l'infini, alors pour toute suite xn tendant vers l'infini f(x_n) admet a comme limite en l'infini (ici a est pris au sens large, a peut être réel ou ou

    Or il se trouve que pour la fonction sinus, si je prend et on a bien x_n et y_n tendant vers l'infini, mais l'on a pour tout n et donc

    voilà,

    @+
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    evariste_galois

    Re : cosinus et sinus

    On revient à la définition de la limite d'une fonction d'une variable réelle en l'infini:

    "pour tout A, il existe un B, tel que, pour x>B, lf(x)-Ll<A"

    Ceci caractérise le fait que f admet L pour limite en +infini

    Supposons donc que la fonction cosinus admette une limite L en +infini

    Prenons A=L, alors il existe un B tel que:
    pour tout x>B, lcos(x)-Ll<L

    Vu la périodicité de la fonction cosinus, on sait qu'il existe un K>B tel que K soit congru à 0 modulo PI/2.
    Donc pour ce K, on a:
    lcos(K)-Ll<L, i.e lLl<L .
    C'est absurde!

    Donc la fonction cosinus n'admet pas de limite en l'infini, et il en va de meme pour la fonction sinus, si on use du meme raisonnement.

    Si on n'a pas l'habitude de manipuler ce type de raisonnement, on remarque simplement que si la fonction cosinus admettait une limite en l'infini, elle ne pourrait être périodique (ou alors elle serait identiquement nulle!).
    "Au train où vont les choses, les choses où vont les trains ne seront plus des gares."

  9. Publicité
  10. #7
    matthias

    Re : cosinus et sinus

    Citation Envoyé par evariste_galois
    Vu la périodicité de la fonction cosinus, on sait qu'il existe un K>B tel que K soit congru à 0 modulo PI/2.
    ça marchera encore mieux avec K congru à pi/2 modulo pi (on veut cos(K) = 0)
    il faudrait aussi préciser A > 0, ce qui fait que ta démo n'est pas valable pour L=0, mais bon, ça se fait sans problème
    Dernière modification par matthias ; 19/04/2005 à 17h23.

  11. #8
    evariste_galois

    Re : cosinus et sinus

    Merci pour ces rectifications Matthias, j'ai effectivement oublié deux trucs importants.
    C'est la premiere fois que j'utilise des "pour tout epsilon, il existe..." dans une démo (remarque il était temps!). La prochaine fois j'essayerais d'tre plus rigoureux.
    "Au train où vont les choses, les choses où vont les trains ne seront plus des gares."

  12. #9
    Gwyddon

    Re : cosinus et sinus

    voilà ma démo elle évite ce genre de problèmes
    bon
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  13. #10
    stella27

    Re : cosinus et sinus

    Excusez moi mais je ne suis qu'en première et je n'est pas vu tous cela.

  14. #11
    evariste_galois

    Re : cosinus et sinus

    Arf, effectivement si tu es en première, ces démonstrations ne te seront pas d'une grande utilité.

    Si on a le droit de ne pas etre rigoureux, alors on peut le démontrer de plusieurs manières, comme celles qui suivent:

    Si cosinus admet une limite L en +inifini, alors à partir d'un certain x suffisamment grand, x+Pi/2 est environ égal à x, et on a cos(x+PI/2) environ égal à cos(x), c'est-à-dire cos(x+Pi/2)/cos(x) environ égal à 1. (ceci pour un x suffisamment grand, rapellons-le)
    Or cos(x+Pi/2)=sin(x), donc sin(x)/cos(x) environ égal à 1. Or sin(x)/cos(x) est égal à tan(x), qui n'admet pas de limite (je tourne en rond là ), et n'est pas constamment proche de 1 .
    Bref une pseudo-démonstration à vite oublier .


    Autrement, on peut simplement dire que pour tout x, cos(x+Pi/2) est différent de cos(x) (sauf peut-etre en Pi/4 modulo PI), et a fortiori, même en tendant vers l'infini, cosinus ne pourra admettre de limite en +infini, auquel cas on aurait à partir d'un certain x assez grand cos(x+Pi/2) aussi proche de cos(x) que l'on veut, ce qui est absurde!...ok on va aussi l'oublier cette démo .
    "Au train où vont les choses, les choses où vont les trains ne seront plus des gares."

  15. #12
    Gwyddon

    Re : cosinus et sinus

    Citation Envoyé par evariste_galois
    Arf, effectivement si tu es en première, ces démonstrations ne te seront pas d'une grande utilité.
    je ne suis pas d'accord, ce n'est pas parce qu'elle est en 1ere que les démos proposées sont à oublier, elle a les outils pour les comprendre sans problèmes.
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  16. Publicité
  17. #13
    evariste_galois

    Re : cosinus et sinus

    S'il s'agit de comprendre pourquoi les fonctions sinus et cosinus n'admettement pas de limite en l'infini, il est effectivement envisageable d'utiliser les démo citées plus haut. S'il s'agit de répondre à un exo poser par un prof, je pense qu'il vaut mieux trouver quelque chose en relation avec ce qu'on voit en première.

    Disons qu'elle peut tout à fait comprendre les démo, mais dans un langage un peu moins "mathématique". La démo n'est pas difficile, il s'agit juste de la poser de la manière la plus pédagogique qui soit.
    "Au train où vont les choses, les choses où vont les trains ne seront plus des gares."

  18. #14
    garsdu62

    Re : cosinus et sinus

    Je me souviens en première on avait fait une démonstration pas très très rigoureuse mais très bien pour des élèves de première,je ne me souviens plus exactement mais c'était en partant de:
    sin(X)^2+cos(X)^2=1
    Et après on arriver à l'affirmation qu'elles n'avaient pas de limites en +oo et -oo mais par contre c'est faux de dire ça:
    "Comment peut-on démontrer que les fonctions cosinus et sinus n'admettent pas de limites?"
    car elles ont des limites...
    Just PCSI

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Valeur exacte du sinus et cosinus
    Par amine2684 dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 14
    Dernier message: 23/02/2011, 14h00
  2. Dérivé de fonction sinus et cosinus
    Par gaelle38360 dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 6
    Dernier message: 28/12/2007, 18h30
  3. fonction cosinus et sinus
    Par Lola33 dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 17
    Dernier message: 21/11/2007, 20h19
  4. 3° - Sinus et Cosinus
    Par Darkham dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 11
    Dernier message: 27/10/2007, 18h48
  5. Cosinus et sinus
    Par julien_4230 dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 5
    Dernier message: 05/10/2006, 21h27