Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 32

réorientation: vétérinaire??



  1. #1
    lekolibri

    réorientation: vétérinaire??


    ------

    bonjour,

    je suis étudiante en droit, en master 1 à Aix en provence, mais je me dis maintenant que droit, ce n'est pas pour moi, je n'ai pas envie de passer ma vie dedans!
    je voudrais être vétérinaire...
    après le bac, j'avais éliminé d'office car je pensais que ce serait vraiment trop difficile. je regrette.
    je me demandais s'il me serais possible de tenter le coup quand même, ou si ceserait trop long, ou trop dur (pas de matière scientifiques depuis 4 ans!)...
    en france ou en belgique?
    bref, je suis paumée...

    merci de m'aider !!!!

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    rafale_b1

    Re : réorientation: vétérinaire??

    salut
    je pense que dans ton cas la seule façon d'intégrer une école véto c'est de passer le concours B. C'est à dire qu'il faut etre en L2 science de la vie (il me semble) puis tu présentes le concours, et il te restera 5 ans d'écoles.
    C'est vrai ça peut faire long, mais si t'es vraiment motivée, que tu es sûre que c'est véto que tu veux faire, pourquoi ne pas essayer ?
    Sur ce site tu auras bcp de renseignements utiles:
    http://www.concours-agro-veto.net/spip.php?rubrique19

  4. #3
    lekolibri

    Re : réorientation: vétérinaire??

    merci pour cette réponse.

    et si je passe par la belgique, je ne peux pas éviter les 2 ans de fac avant d'entrer dans l'école de véto?

  5. #4
    Ecthelion22

    Re : réorientation: vétérinaire??

    Salut,
    bah en fait tu as le choix entre une formation bac+7 en France, qu'il faut reprednre depuis le début dans ton cas, et une formation bac+6 en Belgique.
    D'autres fils en parlent et tu y trouveras des informations plus pointues mais voici les éléments principaux à avoir en tête :
    - en Belgique, c'est sélection des Français sur tirage au sort pour rentrer directement après le bac. C'est donc comme un système de prépa intégrée. En France, il faut faire les 2 ans de fac avant de présenter un concours très fermé (38 places en France par an).
    - La sélection à l'issue de la première année est très forte et chaque année, tes notes conditionnent ton passage au niveau supérieur avec un certain écrémage et ce tous les ans. En France, la sélestion se fait sur le concours en fin de L2. Une fois en école, même si ce sont toujours les partiels qui conditionnent ton évolution, il est rare qu'un élève sorte de l'école sans être vétérinaire.

    Donc j'aurais tendance à dire que la Belgique, c'est plus court mais il y a le problème du tirage au sort des Français et du couperet qui peut tomber tous les ans. En France, c'est difficile de rentrer mais quand on y est, on peut se dire que c'est bon, le plus dur est passé niveau sélection. C'est un an de plus et le concours est fermé.
    Les deux solutions ont leurs avantages et leurs inconvénients. Ca dépend aussi du cadre dans lequel tu voudrais exercer : plutôt rurale, 100% canine, mixte équine/canine, industrie...
    Quoiqu'il en soit, je te souhaite bien du courage parce qu'après 4 ans sans matières scientifiques, tu vas avoir du mal à repartir... C'est pour ça que j'aurais tendance à plutôt conseiller la voie Française dans ton cas parce que tu auras les L1 et L2 pour reprendre le niveau (rien ne t'empêche de retaper ta L1 "tranquillement") et au moins si tu n'as pas le concours, tu es fixée relativement rapidement...

    Cordialement,
    Ecthelion

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Ryuujin

    Re : réorientation: vétérinaire??

    Ecthelion, elle ne pourrait pas d'abord tenter la Belgique, puis si elle n'est pas prise entrer en L1 bio puis passer le concours B ?

  8. #6
    Ecthelion22

    Re : réorientation: vétérinaire??

    Bah, je ne suis pas un pro de la fac, il faudrait voir s'il est possible d'avoir le résultat Belge assez vite pour s'inscrire en fac Française si besoin et suivre les cours dès le début (ce qui dans le cas de lekolibri est essentiel). Ca doit être possible. Mais le problème majeur en Belgique, c'est pas forcément d'y rentrer, c'est d'y rester. Maintenant c'est même un peu plus compliqué d'y rentrer mais la difficulté principale c'est bien d'y rester.
    Il faudrait vérifier auprès d'élèves des facultés vétérinaires Belges mais je pense que "l'écrémage" est moindre une fois passé au dessus de la 4ème année (puisqu'il y a un regroupement des structures).
    Peut-être que le fait d'être dans une école française m'oriente un peu trop dans ma réponse et dans le fait que j'aurais tendance à conseiller la voie Française dans ce cas là. C'est une possibilité mais il faut voir aussi que 4 ans de fac de droit, suivis de 3 ans de fac véto en Belgique pour être remercié à la porte de la 4ème année, ça fait beaucoup pour rester sur un M1 de droit au final. Et puis la voie Française permet de retaper sa L1 pour se mettre au niveau. Mais alors là, sans concours à l'issue de la L2 (avec une L1 retapée) ça fait aussi 3 ans pour rester au M1 de droit. (Mais laisse la possibilité de poursuivre en bio pour la licence.)

    C'est pas forcément la solution la plus courte ou la plus facile mais celle qui permet de retomber relativement bien sur ces pattes pour soit arrêter soit rebondir sur de la bio.

    Cordialement,
    Ecthelion

  9. Publicité
  10. #7
    lekolibri

    Re : réorientation: vétérinaire??

    bonjour !!!!
    merci merci merci pour ces réponses.

    pour rentrer en belgique, à part la

  11. #8
    lekolibri

    Re : réorientation: vétérinaire??

    désolée, fausse manoeuvre.
    je disais donc, à part la sélection des français, il y a quand même un exam pour rentrer en belgique?

    echtelion, tu es en école e véto? c'est comment? l'ambiance, les cours?

    c'est vrai, bon au pire, j'ai mon M1 (v tenter de l'avoir!) et puis si je rate véto, je pourrais toujours passer le concours d'avocat (beurrrrrrrkkkkkkk!).

    merci encore de m'aider!

  12. #9
    lekolibri

    Re : réorientation: vétérinaire??

    Les deux solutions ont leurs avantages et leurs inconvénients. Ca dépend aussi du cadre dans lequel tu voudrais exercer : plutôt rurale, 100% canine, mixte équine/canine, industrie...


    Cordialement,
    Ecthelion[/QUOTE]

    on peut etre mixte canin/équin? plusieurs spécialités?

  13. #10
    Ecthelion22

    Re : réorientation: vétérinaire??

    Salut,
    Alors oui pour rentrer en Belgique, il y a un concours (en tout il y en avait un avant la réforme des tirages au sort, et j'imagine qu'ils l'ont laissé, c'est dans la logique). Mais apparemment il n'est vraiment pas insurmontable, même pour les Français où la difficulté est dans l'épreuve de géographie Belge.
    Par contre, 4 ans sans matières scientifiques, ça pourrait peut-être te paraître un peu plus dur que ça ne devrait... Ce sont vraiment ces 4 ans sans matières scientifiques qui me font craindre des difficultés pour t'adapter. Parce que même si le niveau après le bac n'est pas forcément génial, on perd tellement vite que ça peut vite devenir compliqué, le temps que ça revienne.

    tu es en école e véto? c'est comment? l'ambiance, les cours?
    Oui je suis à l'école de Lyon mais les cours ne sont pas organisés pareil dans toutes les écoles. Même les matières ne sont pas forcément vues la même année. Pour ce qui est de l'ENVL, on a des TD (2h le matin et 2h l'après-midi) et des cours magistraux (2h le matin et 1h l'après-midi). Je ne sais pas comment c'est en comparaison d'une fac de droit, mais ça va vite (et pourtant je sors de prépa). L'ambiance est sympa mais ça c'est valable pour les 4 ENV.
    Niveau cadre, ça change pas mal selon les écoles : Alfort est en pleine ville, Lyon n'est pas dans Lyon même mais dans ses environs d'où une place supérieure (44Ha de parc) avec tous les animaux sur place. C'est vrai que quand tu sors de ta chambre à la résidence de l'école pour aller en amphi, tu croises les chevaux, les chiens, les chats, les vaches... Les moutons et les abeilles sont derrière l'école. C'est vraiment très sympa.

    on peut etre mixte canin/équin? plusieurs spécialités?
    Pour le moment, c'est la confusion. Avec les deux réformes consécutives, personne ne sait pour le moment qui pourra faire quoi en dernière année. Ceux qui sont actuellement en 3ème année (ils sont issus de la première réforme et ne devaient passer que 4 ans en école) passent l'année prochaine en "année d'approfondissement" et doivent choisir entre "canine", "rurale" et "équine". Ensuite, ils auront la possibilité de suivre des enseignements d'une autre filière. Pour les actuels 2ème année qui inaugureront le nouveau "nouveau cursus" (issus de la seconde réforme, il doivent rester 5 ans en école), il reste encore 2 ans de "tronc commun" avant de choisir une filière en année d'approfondissement. Pour le moment, à l'ENVL (chaque école fait sa petite sauce dans son coin pour l'instant), il ne serait plus possible de faire mixte. Mais devant le tolé général, l'administration va réfléchir à la possibilité de faire une année d'appronfondissement canine, option rurale ou rurale, option canine. La seule chose impossible serait de faire mixte rurale/équine. Le problème serait alors les rotations en cliniques, et la valorisation du diplôme (pour aller expliquer que option rurale et rurale c'est exactement la même chose... Dans l'esprit d'un employeur, une option reste une option, un truc en plus un peu allégé. Ce qui ne serait absolument pas le cas.). Bref, pour le moment c'est le flou artistique et on devrait avoir des réponses un peu plus précises en février ou même dans un an...

    Cordialement,
    Ecthelion

  14. #11
    Ryuujin

    Re : réorientation: vétérinaire??

    Ce n'est pas très clean, mais elle peut très bien s'inscrire d'abord en fac, passer le concours Belge tout en allant en cours à la fac, y rester si elle le rate, et la quitter si elle l'a.

    Ce que je me demande, c'est si le fait d'avoir présenté le concours belge ne joue pas pour l'inscription au concours véto Francais.

  15. #12
    Ecthelion22

    Re : réorientation: vétérinaire??

    Salut,
    Ce que je me demande, c'est si le fait d'avoir présenté le concours belge ne joue pas pour l'inscription au concours véto Francais.
    J'ai recherché un peu dans les discussions du forum parce que tu m'as mis le doute. En France, une chose est certaine c'est qu'on ne peut pas tenter plus de deux fois d'entrer dans une ENV, quelle que soit la voie. Mais je me demande si on rate deux fois en France si on peut aller en Belgique. Autrement dit est-ce que cette règle en France est étendue à l'Europe ? Je n'arrive pas à trouver la réponse parmi les discussions que j'ai parcourues .
    http://forums.futura-sciences.com/thread143934.html
    http://forums.futura-sciences.com/post1127626.html

    Par contre, je retire ce que j'avais dit à propos du concours, apparemment il a été retiré lors de la mise en place des tirages au sort des Français en 2006. Et j'ajoute que le passage de la 5ème à la 6ème et dernière année en Belgique semble la plus difficile. Ce qui remet de l'eau dans mon moulin quand je disais que tu peux faire 3 ou 4 ans avant d'être remerciée sans aucun diplôme, et bah ça peut même prendre 5 ans avant de devoir partir. Alors qu'en France, en admettant que tu redoubles ta L1 pour te remettre au niveau en sciences et que tu passes une seconde fois le concours parce que tu ne l'aurais pas eu la première année, tu serais fixée au grand max après 4 ans (ce qui est déjà énorme pour repartir avec simplement une L2 de bio je trouve).
    Donc si on voit tout en noir, la voie Française semble plus indiquée, si on voit tout en rose, la voie Belge est à privilégier dans ton cas.

    Quoiqu'il en soit, je serais toi, je m'appliquerais à valider mon M1 en droit même si ça ne te plait plus pour être sûr d'avoir quelque chose à la fin. Ca serait dommage de faire 8 ou 10 ans d'études pour en ressortir avec une L3 de droit et plein de regrets sur les différents métiers qui s'offraient à toi. Je crois qu'il y a un moment où il faut assurer ses arrières.

    elle peut très bien s'inscrire d'abord en fac, passer le concours Belge tout en allant en cours à la fac, y rester si elle le rate, et la quitter si elle l'a
    Oui c'est de toute façon ce qu'il faut faire même si lekolibri tente de passer en priorité par la Belgique. Le tirage au sort est trop aléatoire pour risque de perdre un an alors qu'il y a déjà un retard à combler. Mais c'est sans doute la solution la plus sage. Et elle a le mérite de te laisser le temps de réfléchir en attendant le résultat du tirage au sort (car rien ne t'oblige à accepter si tu es prise).

    Cordialement,
    Ecthelion

  16. Publicité
  17. #13
    Ecthelion22

    Re : réorientation: vétérinaire??

    Salut,
    Ce que je me demande, c'est si le fait d'avoir présenté le concours belge ne joue pas pour l'inscription au concours véto Francais.
    J'ai recherché un peu dans les discussions du forum parce que tu m'as mis le doute. En France, une chose est certaine c'est qu'on ne peut pas tenter plus de deux fois d'entrer dans une ENV, quelle que soit la voie. Mais je me demande si on rate deux fois en France si on peut aller en Belgique. Autrement dit est-ce que cette règle en France est étendue à l'Europe ? Je n'arrive pas à trouver la réponse parmi les discussions que j'ai parcourues .
    http://forums.futura-sciences.com/thread143934.html
    http://forums.futura-sciences.com/thread144756.html

    Par contre, je retire ce que j'avais dit à propos du concours, apparemment il a été retiré lors de la mise en place des tirages au sort des Français en 2006. Et j'ajoute que le passage de la 5ème à la 6ème et dernière année en Belgique semble la plus difficile. Ce qui remet de l'eau dans mon moulin quand je disais que tu peux faire 3 ou 4 ans avant d'être remerciée sans aucun diplôme, et bah ça peut même prendre 5 ans avant de devoir partir. Alors qu'en France, en admettant que tu redoubles ta L1 pour te remettre au niveau en sciences et que tu passes une seconde fois le concours parce que tu ne l'aurais pas eu la première année, tu serais fixée au grand max après 4 ans (ce qui est déjà énorme pour repartir avec simplement une L2 de bio je trouve).
    Donc si on voit tout en noir, la voie Française semble plus indiquée, si on voit tout en rose, la voie Belge est à privilégier dans ton cas.

    Quoiqu'il en soit, je serais toi, je m'appliquerais à valider mon M1 en droit même si ça ne te plait plus pour être sûr d'avoir quelque chose à la fin. Ca serait dommage de faire 8 ou 10 ans d'études pour en ressortir avec une L3 de droit et plein de regrets sur les différents métiers qui s'offraient à toi. Je crois qu'il y a un moment où il faut assurer ses arrières.

    elle peut très bien s'inscrire d'abord en fac, passer le concours Belge tout en allant en cours à la fac, y rester si elle le rate, et la quitter si elle l'a
    Oui c'est de toute façon ce qu'il faut faire même si lekolibri tente de passer en priorité par la Belgique. Le tirage au sort est trop aléatoire pour risque de perdre un an alors qu'il y a déjà un retard à combler. Mais c'est sans doute la solution la plus sage. Et elle a le mérite de te laisser le temps de réfléchir en attendant le résultat du tirage au sort (car rien ne t'oblige à accepter si tu es prise).

    Cordialement,
    Ecthelion

  18. #14
    lekolibri

    Re : réorientation: vétérinaire??

    décidément, j'ai de la chance de vous avoir! vous m'aidez beaucoup: merci encore.

    effectivement, je vais faire mon possible pour avoir mon M1, comme ça, si véto ça tombe à l'eau, il sera toujours temps de passer le concours d'avocat...

    en tout cas, il faudra que je me remette à jour pendant l'été et que je repotasse le programme du bac de SVT !!!

    bonne soirée !!!!!!!!!!!!

  19. #15
    lekolibri

    Re : réorientation: vétérinaire??

    echtelion, des conseils de révisions?

    je me demandais s'il était possible d'assister à un cour magistral à lyon pour voir un peu à quoi ça ressemble.

    bon allé, fo que je me replonge dans le droit de la presse, parce que les partiels, c'est bientot!

    bye !

  20. #16
    Ecthelion22

    Re : réorientation: vétérinaire??

    Salut,
    Désolé pour mes deux posts d'affilés, j'ai fait une erreur à la correction, si un modérateur veut en supprimer un...

    je me demandais s'il était possible d'assister à un cour magistral à lyon pour voir un peu à quoi ça ressemble.
    Bah en théorie c'est pas possible, mais maintenant, n'importe qui peut rentrer sur le site de l'école et rentrer dans un amphi avec des élèves. Par contre, évite la viro, l'autre jour le prof s'est arrêté en pleine phrase pour demander à une personne si elle était de la promo : il s'agissait d'une élève Erasmus arrivée la veille ! Le prof sait donc qui est à son cours et n'y est pas normalement... De là à savoir si les autres profs en sont aussi capables...
    Mais attention, même un cours de première année, il faut certaines connaissances pour suivre, faudrait pas que ça t'effraie ! Normalement il y a deux ans avant... Alors voir par curiosité... Je ne suis pas sûr que ça t'apporte grand chose. L'envie tu l'as déjà. Par contre, si tu veux visiter les installations, il y a des journées portes ouvertes tous les ans vers les mois d'octobre-novembre (enfin l'année prochaine, il nous faut encore motiver un "première année" pour l'organisation, c'est pas gagné !).

    des conseils de révisions?
    Ca c'est à mon avis d'une bien meilleure utilité. Pour avoir visité pour la première fois depuis ma fin de prépa les rayons d'un célèbre magasin (dont je ne suis pas sûr de pouvoir donner le nom ici) qui vend des livres de cours pour tous les types d'études. (On trouve tous ces magasins en très grande quantité dans le quartier Latin à Paris, boulevard Saint-Michel.), j'ai eu la surprise heureuse de constater qu'enfin, les éditeurs trouvent que la bio est un marché suffisamment intéressant pour produire des livres. Il y a donc maintenant tout plein d'annales de concours, des livres qui reprennent les cours de BCPST, etc. Je ne conseille pas les annales pour le début. C'est un coup à se démotiver parce qu'on ne comprend parfois même pas la question ! (Franchement, deux mois avant les écrits, j'étais à peine capable de faire la moitié des épreuves, et pourtant j'avais déjà vu les cours. La période de préparation/révisions est essentielle.)
    Les livres contenant les cours de prépa, pourraient peut-être (je ne les ai pas lu, je ne sais pas ce qu'ils valent) te permettre d'approfondir les cours vus en fac. Mais attention, le programme n'est pas toujours le même... Disons que ça fait un support pendant l'année si tu aimes travailler sur des bouquins en plus (perso, ce n'est pas mon cas mais on ne sait jamais, c'est peut-être le tien).

    Pour cet été, pas la peine de chercher à anticiper. C'est prendre le risque de se faire peur inutilement. Par contre, reprendre son programme de terminale comme tu le proposais est une excellente idée : il faut partir sur des bases solides. Mais pour trouver un bouquin d'école c'est pas toujours simple. En bio, les lycées utilisent souvent les éditions Jeulin (j'ai quand même un doute sur le nom, ça commence à dater). Alors même si ça ne vaut pas un vrai cours oral, ça peut être utile en plus de tes anciennes notes de cours si tu les as encore.

    Concernant les choses à voir : tout ce qui concerne la cellule. La rentrée en fac commence là dessus, autant avoir des bases dessus. Si tu rames pour la partie "de l'ADN à la protéine" par exemple, tu risques d'avoir du mal à suivre par la suite. La partie génétique (en spécialité) est utile aussi. La phylogénie également.
    Sur la géologie, pas la peine d'y passer 107 ans. A ma connaissance il n'y en a pas au premier semestre (et même au second j'ai des doutes). Par contre, la chimie est utile, très utile même. Donc les réactions genre estérification, c'est à connaître. On réutilise en bio.
    En maths, réel et complexes, dérivées et intégrales, dérivées partielles, probas (léger les probas). Exit la géométrie dans l'espace et l'enseignement de spécialité.
    Physique, le programme en entier mais en douceur. Peut-être mettre l'accent sur la mécanique, les radiations. Par contre l'optique est secondaire.
    Si tu as la possibilité de voir la partie chimie organique de l'enseignement de spécialité, c'est bien. Le reste n'est pas important mais la chimie orga est importante.
    La biologie, c'est beaucoup de chimie soupoudrée d'un peu de physique et d'une pincée de maths. Tu pourras sûrement trouver des rensignements sur les fils qui parlent de fac de bio, ils doivent donner des matières.

    Cordialement,
    Ecthelion

  21. #17
    lekolibri

    Re : réorientation: vétérinaire??

    super, merci infiniment ecthelion.
    me voila prete à me lancer !!!!

    je te remercie encore.
    bonne journée à toi!

  22. #18
    lekolibri

    Re : réorientation: vétérinaire??

    ecthelion, encore une question, qui peut sembler un peu idiote:
    le coté "médical", c'est pas trop dur?
    les chiens écrasés, tout ça... ça aussi, ça m'avait un peu dissuadé. déja que quand je regarde les séries qui se passent dans un hopital, je regarde pas les passages où ils opèrent! lol!

    oui, bon, pour un véto, c'est pas pratique!

    et puis les dissections aussi....

    merci !

  23. Publicité
  24. #19
    Ecthelion22

    Re : réorientation: vétérinaire??

    Salut,
    bah ça dépend de ce que tu inclus dans le côté médical (personnellement, les dissections n'en font pas partie) et de ce que tu considères comme dur. Chacun a sa limite perso de tolérance à certaines situations.
    J'ai tendance à être un peu solide de ce côté là, il y a un boulot à faire, tant pis si c'est moche, on règle le problème du mieux que l'on peut et on s'apitoie sur l'animal ensuite. Je pense qu'il est important de se blinder et de s'isoler. Si tu imagines que le chien arrivé en urgence avec une patte sur le dos est comme ton chien, c'est pas certain que tu arrives à te maîtriser. De même le jour où il faudra proposer une euthanasie.
    Pour le moment, je n'ai pas encore atteint le niveau qui permet de rentrer aux cliniques de l'école (ça sera pour janvier 2009 pour ma promo) mais de ce que j'ai pu voir aux cours de mes stages, je trouve que le plus difficile c'est l'attitude à avoir avec les propriétaires qui ont ou vont perdre leur animal (accident, maladie ou euthanasie).

    Concernant les dissections, il y a déjà eu de nombreux débats (sur ce forum aussi d'ailleurs, dans la partie santé ou biologie). Personnellement, je trouve que c'est une étape très importante dans le processus d'apprentissage. On a eu beaucoup de dissections d'animaux différents en prépa (souris, écrevisse, escargot, grenouille, chiroptère, annélides et autres vers sympathiques). Et l'année dernière en première année d'école, ce n'est pas nous qui avons fait les dissections pour le module sur le tronc mais nos profs d'anat (qui sont pour la plupart de brillants chirurgiens) autant dire que le travail était magnifique. C'était une dissection sur des chèvres pour nous montrer les muscles du tronc, sur les différents plans. Cette année, on devrait faire les dissections nous mêmes pour l'anat des membres. Et honnêtement, sans ces heures passées sur les pièces à observer, comparer, annoter nos schémas, il m'aurait été impossible de comprendre les dessins sur les cours et de retenir aussi bien que je l'ai retenu. Je trouve que du moment que tu travailles dans le respect de l'animal, le fait de travailler justement sur des pièces de dissection te permet de travailler plus concentré et plus consciencieusement que sur un vulgaire cours papier.

    Je me rappelle d'un jeune qui avait demandé sur le forum de l'école comment devenir vétérinaire dans un bureau parce qu'il ne supportait pas la vue du sang. C'est tout simplement impossible. Il y a des moments où il faut avoir le coeur bien accroché mais en général, tout le monde arrive à supporter une odeur ou quelque chose de particulièrement crado. De toute façon, les TD d'autopsies sont très fréquents et il n'y a pas moyen d'y couper. Donc autant voir les trucs peu ragoutants dès le début.

    Quant aux opérations, tu en auras forcément. Si tu as peur de ne pas le supporter, il faudrait que tu assistes à une opération, en faisant un stage chez un véto par exemple. Mais dans ce cas là, réfléchis bien à ton changement d'orientation. Ca serait dommage de ne pas pouvoir continuer et d'avoir laissé tomber une autre formation.

    Cordialement,
    Ecthelion

  25. #20
    lekolibri

    Re : réorientation: vétérinaire??

    oui, je pensais effectivement essayer de trouver un stage chez un véto, pour mieuxme rendre compte des réalités.
    mais je pense que tu as raison, c'est la manière de voir les choses qui change tout.
    dans tous les cas, j'imagine sur que sur tous les gens qui vont en véto, je ne serait pas la seule fille aimant les animaux, qui sera un peu trop sensible au début !!! lol

    merci beaucoup pour tout.
    bonne et heureuse année!!!!

    Le kolibri

  26. #21
    Hawai7

    Re : réorientation: vétérinaire??

    Bonjour

    j'aurai aimé savoir si quelqu'un pouvait me renseigner sur les différentes spécialisations des 4 ENV car j'aimerai être vétérinaire et éventuellement choisir une spécialisation par la suite, donc pour savoir dans quelle ENV il faudrait que j'aille...

    Merci

  27. #22
    Ecthelion22

    Re : réorientation: vétérinaire??

    Salut,
    ça dépend un peu de ce que tu appelles spécialisation. Souvent les gens entendent par là ne s'occuper que des chiens ou que des chevaux. Ca, ce n'est pas une spécialisation. Ce qu'on appelle spécialisation, c'est par exemple la chirurgie cardiaque des carnivores domestiques, l'arthrologie des chevaux, la reproduction du bétail... Voilà pour le simple vocabulaire. Attention, je parle au sens large. Sensus stricto, le spécialiste est titulaire d'un DESV. Un interne est un interne normalement, pas un spécialiste... (Bon après c'est du chipotage administratif qui fait que tu peux ou non mettre "spécialiste" sur ta plaque d'entrée.)

    Donc pour les vraies spécialisations, les 4 ENV ont les plus communes à savoir médecine interne des carnivores, du bétail... Pour les choses un peu plus rares, les écoles ont leur petites spécialités.
    Mais dans ce cas, il faut passer par un internat et/ou un résidanat ou obtenir CEAV et DESV (Certificat et Diplôme d'Etudes Spécialisées Vétérinaires). Ce qui signifie entre 1 et 3 ans d'études en plus une fois le doctorat vétérinaire acquis. Mais, de toute façon, quand il s'agit de partir dans ces spécialités, les élèves sont autorisés à changer d'école. Ce qui veut dire que si tu habites Saint-Etienne, que tu fais tes études à Lyon et qu'à la fin tu veux te spécialiser en aquaculture, tu pourras partir pour seulement les dernières années à l'école de Nantes. Mais pour les internats communs, il faut rester dans son école (ou avoir un prétexte en béton) et réussir le concours d'entrée.
    Voilà la page pour les renseignements à l'école de Lyon (le site est en cours de refonte, tout n'y figure peut-être pas encore):
    http://www.vet-lyon.fr/48245989/0/fi...=1180948200053
    Nantes :
    http://www.vet-nantes.fr/forma3c/htm...ueil_3cpro.htm
    Toulouse :
    http://www.envt.fr/Enseignement/page251.htm
    http://www.envt.fr/Enseignement/page232.htm

    Le site d'Alfort reste obscur pour moi, je n'ai pas trouvé.

    Si par spécialisation, tu entendais plutôt travailler uniquement avec une espèce donnée, ce n'est donc pas une spécialisation. Ca fait partie du cursus. Pour le moment, le cursus est en pleine refonte, on ne sait pas encore exactement si toutes les écoles auront les mêmes appellations (avant c'était T1pro pour la 5ème et dernière année mais ce nom disparaît à la fin de cette année). A Lyon, ça s'appellera l'année d'approfondissement. En dernière année, après une formation théorique et clinique de 4 ans sur toutes les espèces, les élèves sont amenés à choisir une orientation entre les carnivores domestiques, les animaux de production (chevaux exceptés) et les chevaux (en loisir/sport et en production). Et il y a donc une dernière année avec des cours théoriques sur cette filière et de la pratique centrée sur la filière choisie.

    Voilà, si tu as d'autres questions, n'hésite pas. Vas jeter un oeil sur les sites des écoles, c'est pas trop mal expliqué, et si tu ne comprends pas un truc, demande ou attends de voir s'ils vont mettre à jour à cause de la dernière réforme.

    Cordialement,
    Ecthelion

  28. #23
    Hawai7

    Re : réorientation: vétérinaire??

    oui par spécialisation, j'entendais par exemple spécialiste des os ou des choses comme ça (pour les animaux de compagnie), dsl je n'ai pas été très clair :s

    car on m'avait dit que chaque école avait sa spécialité et comme je ne trouvait pas sur leur site...

    personnellement j'aimerai bien intégrer celle de lyon (j'habite orléans) et donc c'est pour ça que je voulais me renseigner sur les différentes spécialités

  29. #24
    Hawai7

    Re : réorientation: vétérinaire??

    qu'est-ce que la médecine interne exactement svp ?

  30. Publicité
  31. #25
    Ecthelion22

    Re : réorientation: vétérinaire??

    Salut,
    donc tu parlais des vraies spécialisations, mais comme beaucoup de gens font l'erreur, je préférais anticiper.
    Ce qu'on entend souvent c'est que les écoles ont leur secteur de prédilection. Mais ce n'est pas vraiment une spécialité. Même si l'enseignement est forcément un peu différent parce que fait par des profs différents, le programme est commun (c'est comme pour les écoles classiques, il y a un programme établit par notre ministère de tutelle, celui de l'agriculture).
    Ainsi, pour les choses un peu "exotiques", certaines écoles sont mieux équipées que les autres. Pour les chiens et les chats, c'est pareil.
    Si tu veux faire des NACs, Alfort et sa cilentèle parisienne sont un peu plus indiqués. Pour les oiseaux et les animaux marins, Nantes disposent de centres adaptés, pour les chevaux, Lyon est souvent citée (faut dire que par rapport à Alfort, on a bien plus de surface (44Ha) donc les cliniques équines sont sur place), pour la bovine, on parle souvent de Toulouse, en pharmacovigilance, les écoles de Nantes et Lyon disposent des deux centres antipoisons nationaux...
    Personnellement, je m'oriente pour le moment vers bovine/canine et je resterai à Lyon. Même si les formations supplémentaires en bovine sont plus nombreuses à Toulouse, la formation dans l'une des 3 autres écoles est excellente. C'est pour ça que je rechigne à te dire que les écoles ont leurs "spécialités" dans ce sens là.
    Par contre, pour les vraies spécialisations, le contenu des DESV ne sont pas les mêmes et là il te faudra te renseigner pour choisir une école, mais ce n'est pas la peine de faire ce choix au moment de tes voeux à l'issue des concours. Sinon, un élève qui n'aurait pas eu la possibilité d'avoir l'ENV de son premier choix ne pourrait pas devenir un spécialiste 5 ans après... Donc les échanges sont possibles, surtout que la spécialisation n'est pas courante (après 7 ans d'études, en général, on veut aller travailler).

    L'internat en médecine, c'est une formation sur un an pendant lequel tu accumule de l'expérience. Tu restes dans ton école, tu travailles dans les cliniques, tu prends en charge les consults, tu aides à superviser les plus jeunes... A l'école, on voit des cas qu'on ne verra plus après. Les cas rares sont souvent envoyés aux écoles. Mais en pratique, on n'en voit pas énorme. Donc pendant cette année supplémentaire, tu parfais ta technique, tes connaissances... A la fin, tu ressors avec ton doctorat de médecine vétérinaire plus un diplôme d'interne en médecine (donc bac+8 chez nous). Et en général, les internes, on se les arrache et le salaire de départ peut être un peu plus élevé.
    Je crois que sur le site de Lyon, le contenu est vaguement décrit (mais je me suis aperçu qu'ils n'ont pas encore mis à jour pour les sections DESV et compagnie, vas voir de temps en temps, ça ne devrait plus tarder). Le site de Nantes a l'air pas mal aussi.
    Désolé de ne pas être plus précis, pour nous, deuxième année, c'est encore un peu obscur, en cours de changement et lointain.

    Dernière petite chose, si ce sont les os des carnivores qui t'intéressent, recherche dans la "chirurgie orthopédique", tu auras sûrement plus de renseignements avec ce terme qu'avec le mot "os" dans une recherche internet. Ce n'est qu'un domaine de l'ostéologie mais ça pourrait te plaire.

    Cordialement,
    Ecthelion

  32. #26
    Hawai7

    Re : réorientation: vétérinaire??

    merci beaucoup pour tous ça
    je ne suis qu'en seconde, j'ai encore le temps de me décider je pense

    pourrais-tu me raconter un peu comment se sont passé tes études au lycée, le bac (S je suppose) ?
    où as-tu eu des difficultés et surtout dans quelles matières faut-il avoir les meilleurs résultats au lycée ?
    as-tu fait une prépa véto ?
    si oui comment ça c'est passé, les cours, l'ambiance, le concours après pour l'école vétérinaire ?
    et comment se déroule tes études actuellement à lyon, est-ce que c'est réellement très dur, qu'on en sacrifie ses weekends et vacances ?
    enfin à peu près tout quoi

    je préfère être prévenu dès maintenant de ce qui m'attend car pour l'instant je ne suis pas du genre très bosseuse et c'est grâce à des facilités généralement que j'ai des bonnes notes mais avec l'entrée au lycée, je commence à m'apercevoir que je n'ai plus tant de facilité que ça et qu'il faudrait que je me mette à bosser un peu :s

    vraiment merci de toutes les réponses que tu me donnes ! car je commencais à tourner en rond...

  33. #27
    Ecthelion22

    Re : réorientation: vétérinaire??

    Oh oui, en seconde, tu as le temps. Ca aura même peut-être encore changé d'ici là...
    Je ne suis vraiment pas certain que ma petite vie et mon expérience soit représentative, mais bon, si ça peut te rassurer...
    comment se sont passé tes études au lycée, le bac (S je suppose) ?
    Oui bac S quasi obligatoire. Sans un bac S, adieu la prépa BCPST (qui a absorbé l'ancienne prépa véto) et bonjour les difficultés pour suivre en fac. Donc oui, bac S, la spécialité, on s'en fout royalement, moi j'étais en spé maths. Pour ma part, j'avais aussi des facilités en collège et ça s'est poursuivi au lycée (malheureusement si je puis dire, parce que plus les difficultés arrivent tard, plus c'est difficile d'apprendre à bosser). J'avais un dossier moyen en terminale dans une bonne classe et un lycée qu'on pourrait qualifier de moyen, dans la norme.

    où as-tu eu des difficultés et surtout dans quelles matières faut-il avoir les meilleurs résultats au lycée ?
    as-tu fait une prépa véto ?
    Au lycée, pour avoir une prépa BCPST, il faut être équilibré dans toutes les matières. C'est la difficulté de cette section. Perso, j'avais des difficultés en bio (je te raconte pas la honte quand je suis arrivé en prépa avec mes notes au bac en maths et physique et ma calamité en bio... Je me demandais si j'avais bien choisi la bonne voie.). Surtout en épreuve de docs.
    J'ai fait ma BCPST à Saint-Louis (paris 6, j'habitais en banlieue).

    si oui comment ça c'est passé, les cours, l'ambiance, le concours après pour l'école vétérinaire ?
    C'était génial. Je suis très loin de représenter l'avis général, mais pour moi, ça a été les 2 meilleures années de ma vie. Je m'ennuyais ferme au lycée et là, te trouver des gens avec qui tu peux avoir une discussion sérieuse sur les cours, franchement, ça fait plaisir. Et puis, ça te remet à ta place. Tu t'aperçois qu'il y a plein d'élèves largement plus brillants que toi et que de toute façon, ces gens sont définitivement sur un autre plan. La remise en question, tant qu'elle ne conduit pas à la dépression, c'est une très bonne chose pour progresser. Des profs super sympas, des élèves prêts à tous s'entraider, une bonne ambiance moitié rigolade moitié sérieuse. Non vraiment, ça change de ce qu'on peut entendre en terminale sur les prépas du genre "vas pas là dedans, là bas, les élèves se font tomber dans les escaliers pour gagner une place aux concours". C'est archi faux, en tout cas pour mon lycée (et de nombreux autres dont sont issus des camarades d'ENV). au contraire, l'objectif c'était d'aider celui qui avait du mal pour que tout le monde ait le concours visé et qu'on ait de meilleures stats que les lycées du coin. Ca paraît peut-être un peu sectaire, mais c'est stimulant, tu ne travailles plus seulement pour toi mais aussi pour une équipe, ton lycée.
    Niveau cours, c'est plus rapide qu'en terminale mais ça se suivait. Mon problème étant que je n'avais pas appris à travailler, j'ai continué à faire comme avant. Par miracle ça a fonctionné et j'ai eu mon concours.
    Bon, il faut dire que les colles régulières sont aussi un bon moyen de te faire relire une première fois ton cours. Sinon je ne les aurais jamais lu avant les révisions de l'écrit.
    La principale difficulté réside dans le fait que la bio est aussi importante à l'écrit que le français, l'anglais (ou la LV1 plus globalement), la chimie, la physique et les maths. Il faut être complet. Pas d'impasse possible.

    et comment se déroule tes études actuellement à lyon, est-ce que c'est réellement très dur, qu'on en sacrifie ses weekends et vacances ?
    Alors les sacrifices, on en parle plus souvent pour la prépa. Je pense franchement qu'il ne faut pas sacrifier sa vie sociale. Le moral est très important pour le concours. Et puis, il faut continuer à vivre, même si ce sont 2 ou 3 ans intenses pour avoir une école, il ne faut pas passer 2 ou 3 ans enfermé. Compte tenu de la faible quantité de travail perso que j'ai fourni sur 2 ans, j'ai bien profité de mes weekend et de mes vacances.
    Quant aux études à Lyon, je ne suis toujours pas représentatif quand je dis que je trouve ça plus dur que la prépa. Normalement, on nous dit que c'est plus simple d'être en école. Je trouve que ce système de fac ne me permet pas d'être assez encadré pour travailler. Et comme j'ai jamais bossé que sous la menace... Donc là, je suis en pleines révision d'un partiel que j'aurais dû commencer à réviser il y a 2 semaines. Comme d'hab. Mais je sais bien qu'un jour, ça va coincé et j'aurais l'air fin. Il faudra bien que je m'y mette un jour, le tout est de savoir quand !
    Concernant le cadre, Lyon dispose d'un parc de 44ha à l'ouest de Lyon, moitié campagne moitié banlieue. Pour ce côté là, c'est très sympa.
    Les cours sont très intéressant dans leur ensemble (bon certains sont un peu plus durs à suivre, d'autres sont ennuyeux, mais on sent quand même plus le lien avec la profession qui nous intéresse que quand on faisait le magmatisme en prépa ou la croissance des fleurs (quoiqu'on utilise les 2 en école véto, si étrange que ça puisse paraître).

    Voilà, donc si rien ne change dans le cursus et si tout roule pour toi, dans 10 ans, tu seras fixée !

    Bonne chance,
    Cordialement,
    Ecthelion

  34. #28
    Ecthelion22

    Re : réorientation: vétérinaire??

    Désolé, erreur et double post
    Dernière modification par Ecthelion22 ; 04/01/2008 à 21h38.

  35. #29
    Hawai7

    Re : réorientation: vétérinaire??

    non je ne pense pas changer d'avis sur le métier car je veux faire ça depuis que je suis toute petite, je baigne dans ce milieu puisque mes parents sont éleveurs de chiens...

    oui donc il faudrait que je m'y mette dès maintenant pour éviter de ressentir plus de difficultés plus tard

    ce n'est peut être pas l'avis général et tout ça mais au moins ça me donne une image de ce qui m'attend, de ce que je dois faire, des difficultés éventuelles que je pourrai rencontrer

    malheureusement j'ai généralement beaucoup de mal à développer en général dans mes devoirs (ça se voit surtout en histoire-géo où je n'ai pas la moyenne à cause de ça...), est-ce que cela peut me porter préjudice ? y -a-t-il beaucoup de thèse ou de dissertation ?

  36. #30
    ferdinand bardamu

    Re : réorientation: vétérinaire??

    En complément de vos échanges de messages entre vous et Ecthelion qui vous donne d'excellents renseignements, j'apporte mon grain de sel. En Belgique, il n'existe pas cette culture de l'élitisme cultivée par certains lycées, grandes écoles etc ... et qui débouche sur l'espèce de caricature de formation des esprits qu'est l'ENA. La donne était simple, vous réussissiez la classe équivalente au bac et vous pouviez vous inscrire dans la fac de votre choix, vétérinaire et médecine comprises. Mais le manque de places évident offertes par les ENV françaises a fait que de plus en plus de postulants français se sont présentés dans les facs belges. Il faut savoir que les instances vétérinaires européennes estiment, pour les pays "riches" de l'union européenne (en gros l'ex l'Europe des 12) un besoin d'une dizaine de vétérinaires par an et par million d'habitants car beaucoup de secteurs économiques requièrent les compétences de cette profession. C'est à dire, en pratique quelques 600 vétérinaires sortants annuellement des écoles françaises. On est loin du compte car il semble me souverir qu'en 2004, le total des places offertes dans les ENV était aux environs de ...180 !!!
    Pour information, la formation d'un étudiant en fac de vété à Liège est estimée coûter, annuellement, 15000 €uros à la communauté belge de langue française. Hors, l'année du dernier concours organisé (2005 je crois), sur les 250 places offertes, 84% des reçus au concours étaient français, la plupart de ceux-ci ne présentant le concours qu'après une prépa effectuée en France. Cette situation mettait en péril le remplacement des vétérinaires belges qui partaient en retraite ! Depuis 2006, 25% des places offertes sont réservées par tirage au sort aux postulants français c'est à dire qu'un candidat sur sept seulement a été accepté. Pour le reste, ma fille devait, en 2004, intégrer une prépa math pour, elle aussi présenter le concours d'une grande école qu'elle aurait probablement réussi. Jusqu'à 12 ans, elle n'entrevoyait qu'une profession : Vétérinaire. Puis, l'âge venant, elle s'est rendue compte des réalités du métier qui est souvent fait d'opérations et parfois, par respect pour l'animal, par l'euthanasie de celui-ci. Elle croyait ne pas pouvoir se "blinder" et réaliser ces interventions. Contrainte et forcée, ayant une facilité assez déconcertante pour les sciences et les mathématiques, elle se dirigeait vers une profession dont elle ne voyait pas l'intérêt. Le 16 juillet, un grand malheur nous frappe, la mort de Zébulon, presque 15 ans, notre cocker plus qu'aimé. C'était un jour de soleil et la vétérinaire a eu la gentillesse et le tact d'euthanasier Zébulon dans le jardin de la clinique ou nous nous étions réfugiés avec lui. Ca a été un moment de très grande émotion, de douleur, mais qu'y faire ? Son heure était là. Cette mort marque certainement le départ d'une réflexion de ma fille sur un métier qu'elle refusait et sur un autre qu'elle espérait sans être sûre d'avoir la force de l'exercer. Le 16 août, ma fille téléphone à la vétérinaire pour savoir si elle pouvait passer une journée à la clinique et assister aux opérations. Elle en est sortie à 19 heures pour me dire, à 19 heures 01, qu'ingénieur, elle n'avait jamais su à quoi ça servait et que ce qu'elle voulait faire, c'était vétérinaire ! Pour tout vous dire, n'ayant à 70 ans fais que ce que je voulais de toute ma vie professionnelle, changeant au gré de mes envies sans jamais tenir compte de l'aspect financier (et je suis passé d'un revenu de PDG d'une grosse entreprise au ... presque smic !!!) j'ai été le plus heureux des hommes de voir ma fille trouver sa voie réelle. Le reste a été une question d'opportunité. Nous sommes aux frontières de la Belgique, le concours offrant 250 places avait lieu le 6 septembre 2004. Elle se classait 6em sur 541 et intégrait les FUNDP, une fac jésuite connue pour vouloir voir ses élèves sortants du bac vété terminer avec succès leurs études à Liège. Liège est la seule fac belge assumant l'entièreté du cursus. Si ma fille a terminé son bac veté avec la plus grande distinction, ce que dit Ecthelion dans un de ses courriels sur l'écrêmage annuel s'est encore vérifié puisque ... la moitié de la classe a été, comme on dit en Belgique, "busée", c'est à dire redoublante.
    Paradoxe, ma fille qui redoutait la vue du sang, s'est trouvée être passionnée par la dissection et envisage maintenant de faire je ne sais quelle spécialisation en chirurgie animale, c'est à dire je crois un minimum de trois ans aprés l'obtention de son diplôme de vétérinaire. A 70 ans, je ne peux que vous souhaiter de vous réaliser dans un métier qui me semble être plus que passionnant car croyez moi, la vie est brêve, il n'est donc pas question de la gâcher en exercant, de 8 à 12 heures par jour des activités qui ne vous passionnent pas. C'est le voeu que je fais pour vous, amicalement.

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Etudes vétérinaire
    Par Petiange51 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 188
    Dernier message: 09/04/2016, 20h05
  2. étude vétérinaire
    Par RM111 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 3
    Dernier message: 22/01/2010, 18h42
  3. Médecine vétérinaire
    Par ali-shan dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 3
    Dernier message: 13/10/2008, 19h58
  4. vétérinaire??
    Par schtroumpf16 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 5
    Dernier message: 13/09/2007, 18h48
  5. Orientation, Réorientation, Re-réorientation... et Architecture
    Par Ashen dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 26/05/2007, 15h24