Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 39

Ai-je les capacités pour une prépa



  1. #1
    azerty_007

    Ai-je les capacités pour une prépa


    ------

    Bonjour,
    je me remet en cause
    l'année prochaine je serai en terminal S SVT Option Euro Allemand Spé Maths
    Mes notes sont plutôt bonne je suis dans le premier quart de ma classe mais j'ai du mal en français (je tourne autour de +- 10). Mes points forts sont les maths je suis dans les tous premiers avec 14,5 et en physique j'ai 14. En svt j'apprend rien j'ai 10 et en langues 13-14. Je suis dans une classe étoile et donc il y en a qui bosse comme des fous.. Moi le soir c'est max 1h15, je compte travailler plus l'année prochaine...
    Je trouve que mes résultats sont moyens pour un élève qui souhaite faire une prépa...Je souhaiterai faire une prépa de bon niveau en région parisienne. J'aimerai faire une prépa MPSI mais mon père( qui a fait prépa et il a eu l'X) ne fait que me dire que mes résultats sont insuffisants et que je dois me tourner vers une PSI ou classe préparatoire d'école de commerce en voiz scientique.
    Qu'en pensez vous? Suis je trop juste pour demander une MP?

    Quand je dis de bon niveau c'est: Stanislas-PARIS Pasteur-NEUILLY Hoche-VERSSAILLES St Louis-PARIS et si je travaille à fond la terminal je pourrai tenter (Ginnette ou Louis le Grand ou Henry IV)

    Merci d'avance pour tous vos commentaires

    -----

  2. #2
    galelan

    Re : Ai-je les capacités pour une prépa

    Salut azerty !

    Bon, je ne dois pas être parmi les mieux placés pour te répondre, mais bon !

    L'important pour être pris en prépa, c'est le dossier scolaire et être correctement classé par rapport à sa classe je crois.
    Les 2premiers trimestres de Tle comptent beaucoup aussi.
    Par contre, ce qui est moins bon, c'est de négliger des matières : même si tu décroches la moyenne en SVT sans rien faire, et même si ça ne t'intéresse pas, c'est une matière à part entière à travailler. Pour le français idem, essaie de cartonner à l'oral si tu ne l'as pas encore passé !

    Ensuite, le niveau de la classe joue (je crois que ce sera préciser sur les bulletins, ou dans le dossier envoyé aux prépas), ainsi que le lycée (pas beaucoup...).
    Je ne savais pas que certains lycées mettaient en place des classes étoiles ? Je pensais qu'on ne voyait ça qu'en prépa ! Bref, pour ce qui est de la quantité de travail... 1h15 en 1ère, ça me semble déjà beaucoup ! (enfin, moi et le travail...). Après je ne sais pas...

    Pour ce qui est de la question en elle-même de l'acceptation en prépa, je pense que c'est tout à fait possible. Il faut bien se dire qu'aujourd'hui il y a certainement plus de places en prépa qu'à l'époque où ton père a fait ses études. Donc avec un bon niveau, il est possible d'avoir une prépa.
    Maintenant, quel que soit le niveau que l'on a, il ne faut pas se focaliser sur telle ou telle prépa : pense à envoyer des dossiers à plusieurs prépas de niveaux différents. Le programme est le même dans un lycée "peu prestigieux".
    Et puis, la sélection dépend de l'année, du nombre d'élèves qui demandent tel ou tel lycée... ça peut varier. Tu ne cours aucun risque à demander une certaine prépa si c'est ce que tu souhaites. Après, pris ou pas... personne ne peut prévoir !

    Pour ce qui est de la filière, ça dépend de ce que tu veux faire. Ce n'est pas ton "niveau" qui doit te guider en priorité dans tes études, mais d'abord tes goûts. Et je ne suis pas sûre que tu réussiras mieux en ECS qu'en MPSI si tu n'as pas envie de faire plus tard du commerce !

    Une dernière chose, c'est de demander conseil à tes profs. Ils nous connaissent mieux qu'on ne le pense quelques fois ! Donc surtout l'année prochaine, n'hésite pas à demander à tes profs de maths et physique leur avis sur ton orientation, si d'après eux tu peux y arriver : ils ont déjà vu des élèves aller en prépa, connaissent peut-être des profs de prépa, et jaugent parfois mieux nos capacités que nous-même, donc...
    Moi c'est ce que j'ai fait cette année, ça m'a un peu rassurée !

    J'espère avoir pu t'aider un pitit peu ... !

    gaga

  3. #3
    azerty_007

    Re : Ai-je les capacités pour une prépa

    okay merci beaucoup pour ta réponse...
    Pour ce qui est du temps de travail, quand tu as 10 exos de maths et de physique à faire + un commentaire en français, je vois mal commment on peut faire moins lol( à moins de ne rien faire..)

  4. #4
    galelan

    Re : Ai-je les capacités pour une prépa

    Oui, ben... c'est pas faux ! lol!
    Il faut dire qu'en 1ère... j'avais rien en français, et il m'arrivait de zappé quelques exos à droite à gauche...
    C'est vrai que ça dépend beaucoup de profs, de ce qu'ils donnent à faire en exo et tout...
    Mais si c'est du à la quantité de devoir, ce n'est pas tous les jours ?

    Mais bon, si par rapport au reste de ta classe c'est peu... Faut voir aussi comment tu te sens toi niveau rythme et capacité : si tu sens que tu pourras augmenter encore ta capacité de travail, etc.

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    MoohZ86

    Cool Re : Ai-je les capacités pour une prépa

    En faisant l'EP, que fait ton père aujourd'hui ? (si ce n'est pas trop indiscret)

  7. #6
    gazelle13

    Re : Ai-je les capacités pour une prépa

    bonjour,

    ma petite experience personnelle :

    au lycée je cartonnais (toujours dans les premiers, trés bonnes notes) j'avais donc un excellent dossier pour être admise en prépa (PCSI) et je fus d'ailleurs admise. Une fois en prépa, c'est la brasse coulée totale je me plante je passe de 15 de moyenne et première de la classe à 7 de moyenne et dans les derniers! J'avais effectivement de bonnes notes au lycée mais ce sont pas vraiment les notes qui reflètent mon niveau (la preuve ce que je viens de te raconter)...

    Une personne qui a un 14 au lycée sans avoir eu besoin de réviser et préparer à fond son contrôle a plus le niveau pour une prépa qu'un élève qui a eu 14 à ce même devoir mais qui a bossé comme un dingue pour le préparer (ce qui fut mon cas...) en prépa tu n'as pas le temps de bosser à fond toutes les matières, il faut que tu aies déjà une capacité d'assimilation rapide sinon c'est mort....

    Donc voilà si tu estimes comprendre et assimiler rapidement, alors ne te prends pas la tête avec ton 14, crois moi que ceux qui ont intégrés les meilleures écoles, pour la plupart avaient même moins que 14 (et parfois même pas la mention au bac)...

    Voilà bonne chance et bon courage pour tes études!!!

  8. #7
    azerty_007

    Re : Ai-je les capacités pour une prépa

    Citation Envoyé par MoohZ86 Voir le message
    En faisant l'EP, que fait ton père aujourd'hui ? (si ce n'est pas trop indiscret)
    IL est ingénieur dans le nucléaire, mais il a des copains qui travaillent dans des banques, d'autres pour la recherche, c'est assez varié..

    Citation Envoyé par gazelle13 Voir le message
    bonjour,

    ma petite experience personnelle :

    au lycée je cartonnais (toujours dans les premiers, trés bonnes notes) j'avais donc un excellent dossier pour être admise en prépa (PCSI) et je fus d'ailleurs admise. Une fois en prépa, c'est la brasse coulée totale je me plante je passe de 15 de moyenne et première de la classe à 7 de moyenne et dans les derniers! J'avais effectivement de bonnes notes au lycée mais ce sont pas vraiment les notes qui reflètent mon niveau (la preuve ce que je viens de te raconter)...

    Une personne qui a un 14 au lycée sans avoir eu besoin de réviser et préparer à fond son contrôle a plus le niveau pour une prépa qu'un élève qui a eu 14 à ce même devoir mais qui a bossé comme un dingue pour le préparer (ce qui fut mon cas...) en prépa tu n'as pas le temps de bosser à fond toutes les matières, il faut que tu aies déjà une capacité d'assimilation rapide sinon c'est mort....

    Donc voilà si tu estimes comprendre et assimiler rapidement, alors ne te prends pas la tête avec ton 14, crois moi que ceux qui ont intégrés les meilleures écoles, pour la plupart avaient même moins que 14 (et parfois même pas la mention au bac)...

    Voilà bonne chance et bon courage pour tes études!!!
    merci de ta réponse, mais je pense que ta plus de chances de faire une bonne école si ta une bonne prépa( et pour avoir une bonne prépa il faut un super-bon dossier
    Dernière modification par azerty_007 ; 25/06/2008 à 12h15.

  9. #8
    Cécile

    Re : Ai-je les capacités pour une prépa

    Citation Envoyé par azerty_007 Voir le message
    mais mon père( qui a fait prépa et il a eu l'X) ne fait que me dire que mes résultats sont insuffisants et que je dois me tourner vers une PSI ou classe préparatoire d'école de commerce en voiz scientique.
    Les parents sont les moins bien placés pour juger des capacités de leurs enfants. Surtout s'ils ont un discours du genre "pour moi, ça s'est passé comme ça, donc pour toi, ça se passera comme ci". J'espère juste que si tu veux aller en prépa, c'est vraiment ton choix, pas celui de ton père.
    Si une prépa te prend, c'est qu'elle considère que tu as les capacités, point barre.
    Les notes ont une signification, mais je connais aussi bien des gens qui cartonnaient au lycées et qui se sont ramassés (trop de pression) que des gens pas géniaux au lycée (sans être nuls) qui se sont éclatés en prépa, et qui ont déjoué tous les pronostics de leurs profs. Donc fais ce qui te tente, et vois si tu tiens. Et si tu perds un an, quelle importance ?

  10. #9
    loweekee

    Re : Ai-je les capacités pour une prépa

    merci de ta réponse, mais je pense que ta plus de chances de faire une bonne école si ta une bonne prépa( et pour avoir une bonne prépa il faut un super-bon dossier
    Tout à fait d'accord avec la deuxième partie de la phrase: l'admission en prépa, ça marche comme ça, plus ton dossier est bon, plus tu auras une bonne prépa. Et encore, pour celles (comme la mienne) où il est demandé d'écrire une lettre de motivation, on peut avoir des surprises dans les deux sens.

    Par contre, être dans une bonne prépa ne te prédispose pas toujours à intégrer une bonne école. Un élève moyen en terminale peut avoir une "révélation", ou plutôt un déclic en prépa, et cartonner en classe et aux concours.
    Au concours, un élève bon en terminale, admis dans une bonne prépa, peut être démoralisé par le niveau des autres (puisqu'aussi forts que lui), perdre confiance en lui-même et planter ses concours.

    galelan
    Tu ne cours aucun risque à demander une certaine prépa si c'est ce que tu souhaites
    Totalement vrai! Voilà ce qu'on nous avait dit aux réunions d'info post-bac de mon lycée, pour le classement de la liste de voeux:

    - en 1er: le rêve (mais pas l'utopie)
    - en 2ème: l'idéal
    - ensuite: le normal
    - en dernier: le filet de sauvetage

    Et surtout, investis-toi à fond dans toutes tes demandes, même si tu n'y crois pas trop; c'est ce que j'ai fait, et ça a marché.

    Bon courage pour la suite

    edit:
    j'avais pas vu le post de Cécile avant de poster le mien, je vois qu'il y a consensus ^^

  11. #10
    galelan

    Re : Ai-je les capacités pour une prépa

    mais je pense que ta plus de chances de faire une bonne école si ta une bonne prépa
    De nouveau à propos de ce morceau de phrase, j'y ai pas mal réfléchi cette année par rapport à ma liste de voeux pour les prépas, et (je ne sais pas si c'est inconsciemment pour me rassurer ou non !) j'en suis arrivée à cette conclusion :
    -> les prépas super côtées ont des taux d'intégration dans les écoles les plus prestigieuses énormes, soit. Mais sachant 1) qu'ils sélectionnent déjà très durement les dossiers à l'entrée en prépa et 2) que certains lycées n'ayant que des classes étoiles en spé peuvent "rediriger" des élèves dans d'autres lycées car ils n'ont pas le niveau étoile....
    Je me demande si la proportion d'intégration aux écoles les plus prestigieuses est vraiment plus importante que dans les prépas où on prend "tout le monde" à l'entrée et où chaque année 3-4 élèves intègrent ces écoles.
    Franchement, en proportion... je me pose encore pas mal la question !

    Sinon, tu as l'air d'être sur Paris donc le problème est différent, mais regarde aussi le cadre de la prépa, la distance, l'état d'esprit de la prépa...
    Je crois que c'est ça qui m'a décidé personnellement pour la prépa la plus près de chez moi : un environnement qui semblait plus "famille", etc.
    Maintenant, je ne sais pas comment ça va se passer, mais c'est au moins important de faire son choix, et de ne pas le regretter. Et pour cela, il ne doit pas, selon moi, uniquement se baser sur les classements...

  12. #11
    loweekee

    Re : Ai-je les capacités pour une prépa

    galelan:

    que veux-tu dire par "en proportion"? je ne vois pas trop...

    A propos des réorientations:
    je suis en 3/2 dans une (très) bonne prépa, et sur ma classe de sup (47 élèves), seulement 2 n'ont pas été pris en spé (dont mon meilleur pote...).
    En général c'est de cet ordre-là, en-dessous de 5 en tout cas; ailleurs je ne sais pas.

    A propos des environnements "famille":
    Si je me base sur mon expérience et celle de mes copains (ceux en prépa en tout cas ^^), les "grandes parisiennes", et surtout celles avec internat, offrent un tel type d'environnement: bonne ambiance entre élèves, entr'aide pour la vie de tous les jours et pour le boulot, possibilité de discuter avec les profs en privé, etc.

  13. #12
    galelan

    Re : Ai-je les capacités pour une prépa

    Je ne voulais pas parler en général !
    Seulement quand on voit des taux d'intégration plutôt faible dans les "petites" prépas, je ne pense pas que ça soit directement comparable aux taux d'intégration des "meilleures" prépas.
    Pour avoir un vrai classement de la valeur de la prépa en elle-même, on ne peut comparer les statistiques qui ne nivelle pas le niveau des élèves à l'entrée.
    En gros, les classements ne classent pas seulement les prépas, mais aussi beaucoup selon la sélection à l'entrée...
    Je ne sais pas si je m'exprime bien !
    Mais comparer un taux d'intégration à l'X de 3% dans une prépa qui au départ recrute des élèves ayant entre 10 et 18 de moyenne; et celui d'une autre à 40% d'intégration pour des élèves qui ont au départ entre 16 et 18... ça influe quand même sur le classement, et ça rabaisse (dans le classement) des "petites" prépas qui ont parfois plus de "valeur ajoutée".
    [ Ce raisonnement est-il totalement bidon ? ]
    (bien que la moyenne de Tle ne veuille absolument rien dire quand à la réussite en prépa ... )


    Pour l'environnement "famille", c'est pareil, je ne fais pas de généralisation, loin de là !
    Pour mon cas, ça a pris le sens déjà de "petite structure". Et ensuite, je suis allée aux Portes ouvertes de plusieurs prépas, dont 1 qui n'était pas plus loin que celle où je suis admise, mais "mieux côtée", et si les profs avaient l'air très simpas et attentifs à leurs élèves, j'ai plus eu "l'impression" que c'était... si tu as du mal, on vient t'aider, te chercher 1 fois, 2 fois, ... mais pas plus !
    Bien sûr c'est un "ressenti" et les échos que j'ai d'élèves de ladite prépa sont excellents; mais je pense que c'est important d'aller voir, pour se faire son "impression".
    Vraie ou pas, mieux vaut aller où on a le meilleur "feeling" au départ.

    Désolée je me suis mal exprimée, mais ce n'était pas une généralisation ! Juste qu'il faut se faire son avis soit-même et aller là où on pense qu'on se sentira le mieux, et pas forcément là où les taux d'intégration sont les meilleurs !


    PS: pour les "réorientations", je sais que c'est souvent des "rumeurs", mais je crois que c'est "plus ou moins" vrai dans les établissements avec que des classes étoiles en spé (comme j'avais précisé)...

  14. #13
    Ecthelion22

    Re : Ai-je les capacités pour une prépa

    Salut,
    je commencerais en disant que le post de Cécile est très très juste et plein de bon sens. Un exemple à suivre.

    pour les "réorientations", je sais que c'est souvent des "rumeurs", mais je crois que c'est "plus ou moins" vrai dans les établissements avec que des classes étoiles en spé (comme j'avais précisé)...
    Alors il faudrait vérifier, mais je ne pense pas que certains lycées n'aient que des classes étoilées sans en avoir au moins une de classique. Il faudrait vérifier pour les lycées les plus renommés genre LLG, H4 ou Ginette. Pour Saint-Louis, il y a les 2 types pour chaque sections PC PSI et MP (n'existent pas en BCPST ou en ECS).
    Et quoiqu'il en soit, la réorientation se fait pas mal dans le sens "petite prépa de province avec une seule classe de spé classique" vers "classe étoilée d'un lycée renommé". Mais elle a peu lieu dans l'autre sens et en général, ce n'est pas pour améliorer la réussite aux concours, mais pour ménager des élèves un peu juste qui seraient mieux dans une classe un peu plus faible (attention tout est relatif, ça reste une prépa) pour son moral. C'est arrivé à une amie de ma classe en sup : ils lui ont dit "on vous laisse le choix : soit vous passez en spé ici, vous allez avoir du mal, beaucoup de mal ou alors on vous trouve une place dans un lycée à côté, vous aurez un peu moins de mal à suivre, vous serez mieux placées dans la classe avec donc un meilleur moral pour passer les concours" [et le moral, c'est 51% de la note]. Je trouvait la proposition honnête. (Finalement elle a laissé tomber pour partir en médecine et y réussir brillamment.)

    Seulement quand on voit des taux d'intégration plutôt faible dans les "petites" prépas, je ne pense pas que ça soit directement comparable aux taux d'intégration des "meilleures" prépas.
    Pour avoir un vrai classement de la valeur de la prépa en elle-même, on ne peut comparer les statistiques qui ne nivelle pas le niveau des élèves à l'entrée.
    En gros, les classements ne classent pas seulement les prépas, mais aussi beaucoup selon la sélection à l'entrée...
    C'est d'ailleurs pour cela que les classements ne servent à rien. On classe la sélection, pas tellement la qualité de l'enseignement.
    Voilà ma vision des choses : quand tu es pris dans une prépa très sélective, tu as déjà passé une première sélection rassurante te plaçant dans les élèves avec de bonnes chances d'avoir quelque chose s'ils bossent. Mais ne pas être dans ces prépas, ce n'est pas une assurance d'être trop mauvais pour y arriver.

    Je vais prendre un exemple bidon chiffré pour tenter de mieux me faire comprendre :
    Prenons deux élèves A et B. A n'a pas un dossier terrible, B a un dossier en béton armé.
    A demande une prépa avec un taux d'intégration dans l'école X de 10% et qui pourrait le prendre avec une probabilité de 90%. Au final, pour passer ces 2 sélections, B a 0,9*0,1=0,09=9% de chances d'intégrer l'école X.
    B demande une prépa super sélective qui a un taux d'intégration de 70% dans cette école X et pourrait le prendre avec une probabilité de 13% seulement (parce que très sélective). Au final, pour passer les 2 étapes, B a une probabilité de 0,13*0,70=0,09=9% d'intégrer l'école X.

    Donc, au départ de la terminale, les 2 ont les mêmes chances mais une fois passé l'écueil de la sélection en prépa, B est plus serein que A parce qu'il a passé le filtre le plus sélectif. Pourquoi la situation de B serait alors avantageuse par rapport à A ? Bah ça dépend du niveau de l'élève.
    Les avantages de B, c'est que s'il n'est pas pris en prépa, il le sait de suite et peu repartir dans une autre voie sans perdre de temps. Par contre, A va avoir moins de pression quand à son admission en prépa, mais peut se planter aux concours et repartir dans une autre voie (pas de zéro grâce aux équivalences heureusement). C'est sur cette vision psychologique qu'il faut jouer et réussir à choisir sa prépa pour ne pas non plus y perdre pieds et donc le moral. Parce que dans ce cas, même dans une prépa avec un bon taux de réussite, si t'es pas bon, t'es pas bon.

    En fait, si on voulait vraiment voir la qualité seule de l'enseignement, il faudrait prendre les élèves sélectionnés dans une prépa classique et voir leurs résultats avec la prépa classique et la prépa renommée, chose impossible. Je pense que pour les quelques lycées vraiment reconnus, on aurait peut-être un tout petit peu mieux grâce à une préparation à l'oral un peu plus poussé (tout les lycées ne peuvent pas avoir en colleurs des examinateurs de concours par exemple...) et une habitude qu'on les profs de faire prendre des points aux élèves. L'objectif, ce n'est pas de répondre joliment, c'est de prendre des points en vitesse, c'est une culture peut-être un peu plus poussée dans ces lycées où les profs ont l'habitude de travailler avec de bons élèves et donc de travailler les détails. Attention, je ne dis pas que c'est une certitude, et encore moins que l'écart serait grand, je ne le pense pas, mais un petit écart d'un ou deux pour cent pourrait s'expliquer de cette façon. Mais globalement, un prof reste un prof, ils ont tous les mêmes qualifications (ou presque).

    mon père( qui a fait prépa et il a eu l'X) ne fait que me dire que mes résultats sont insuffisants et que je dois me tourner vers une PSI ou classe préparatoire d'école de commerce en voiz scientique.
    Alors, malgré tout le respect que tu dois à ton père, ne l'écoute pas. Pour plusieurs raisons. La première étant que ça a bien changé depuis son époque. Je connais le truc: mon père (loin d'avoir réussi dans quelque chose d'aussi prestigieux que le tien) m'avait dit quelques mois avant mes concours "bah de toute façon, on sait tous que tu vas redoubler. Personne n'a ses concours du premier coup." Quand tu es là à te poser des questions, ça fait chaud au coeur de sentir qu'on croit en toi, jt'assure !! Sauf que depuis maintenant des années, la majorité des élèves intègrent du premier coup, ce qui n'était pas le cas du temps de mon père (fin des années 70). Il est loin maintenant le temps où pour intégrer une prépa renommée il fallait 18. Maintenant les notes sont un petit critère noyé dans les autres, dont le plus important est l'appréciation que les profs font de toi. Maintenant un 18 avec des appréciations moyennes vaut moins qu'un 13 avec des appréciations excellentes, un niveau de la classe élevé, un ensemble du dossier homogène, etc. (Le point faible de ton dossier, c'est la moyenne en SVT. Resterait à comparer avec la moyenne de classe et d'autres paramètres pour en déduire si c'est l'élève qui est moins bon dans cette matière ou si c'est le prof qui est plus sec, apparemment, c'est la première hypothèse pour toi. Mais cette négligence d'une matière, qu'elle soit scientifique ou non d'ailleurs (à part pour l'EPS !) n'est pas un bon point.
    Ensuite, les meilleurs élèves que je connaisse et qui sont pour certains à l'X sont des PSI*. C'est pareil, PSI n'est pas la sortie de secours de MP, loin de là. Et crois moi, si tu peux aller en PSI*, tu pourras être aussi fier que d'être en MP*.

    Cordialement,
    Ecthelion

  15. #14
    Gwyddon

    Re : Ai-je les capacités pour une prépa

    Citation Envoyé par Ecthelion22 Voir le message
    Ensuite, les meilleurs élèves que je connaisse et qui sont pour certains à l'X sont des PSI*. C'est pareil, PSI n'est pas la sortie de secours de MP, loin de là. Et crois moi, si tu peux aller en PSI*, tu pourras être aussi fier que d'être en MP*.
    Juste pour dire que le mot "fierté" est étonnant ici. Qu'on aille en MP, MP*, PSI,PSI*, ce qui compte c'est le résultat au concours. Donc si on doit être fier de quelque chose, c'est de ce résultat, et pas de la classe prépa d'où l'on vient.
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  16. #15
    Ecthelion22

    Re : Ai-je les capacités pour une prépa

    Oui, en fait, ce que je voulais dire c'est que même si son père lui laisse penser que la MP est la seule voie de la réussite, la PSI est d'un niveau tout aussi élevé, et il n'aura pas à rougir ou à voir comme un échec le fait d'être en PSI plutôt qu'en MP. Donc en effet, plutôt que d'être fier, je devrais dire qu'il n'aura pas à en avoir honte.
    J'espère que dit comme ça, c'est plus clair (je me le demande moi-même !)...

    Cordialement,
    Ecthelion

  17. #16
    azerty_007

    Re : Ai-je les capacités pour une prépa

    Oui tu as été très clair, je pense quand même que l'élève B a plus de chance d'intégrer l'X, car comme tu l'a dit 51% de moral...
    Après c'est vrai plusieurs cas peuvent apparaître:
    -L'élève A sait qu'il faut qu'il bosse à fond et "se déclenche" ou alors il est découragé car ce ne sera que les meilleurs de sa prépa qui seront pris
    -L'élève B se rend compte qu'une première sélection a déjà eu lieu et donc est moins stressé (après il faut pas qu'il se repose sur ses lauriers mais bon c'est un élève sérieux s'il avait un dossier béton)

  18. #17
    Cécile

    Re : Ai-je les capacités pour une prépa

    Y'a pas que Polytechnique dans la vie. Je sais que certains polytechniciens (une minorité, heureusement) ont tendance à mépriser ceux qui n'ont pas fait leur école. A les écouter, si on fait une autre école, on n'aura que des métiers de second rang (et je ne parle même pas de ceux qui font la fac, tout juste s'ils ne se retrouvent pas balayeurs).
    Autre témoignage pour te rassurer : un ami qui était moyen-bon en terminale a commencé par une prépa moyenne, où il s'est éclaté, et il a pu aller dans une bonne prépa, puis intégrer Centrale. Donc il ne faut pas trop se prendre la tête sur la prépa à choisir. C'est important, certes, mais pas vital, et comme le souligne Galelan, l'environnement est aussi à prendre en compte. Certains ont besoin du soutien de leur famille lors de ces années difficiles, et il est préférable qu'ils aient une prépa proche de chez eux. D'autres apprécient l'autonomie et l'ambiance de travail de la pension. C'est un élement important à prendre en compte : laquelle de ces deux solutions préfères-tu ?

  19. #18
    galelan

    Re : Ai-je les capacités pour une prépa

    Ecthelion a bien compris mon raisonnement , merci pour la "synthèse/ré-explication" plus claire !
    Quand à la "réorientation", je mettais ça entre guillemet, ce n'était pas dans le sens "virer des élèves" (comme tu l'as dit, c'est souvent pour leur moral ), mais pour dire que ça pouvait contribuer dans une certaine mesure à gonfler les stats (ils seraient rester dans une prépa avec le moral qui suit pas...).
    En conclusion, les classements sont à relativiser, et ne représentent pas la qualité des enseignements (sinon à voir les écarts ... ).

    Sinon, pour azerty, la question du moral pour l'élève A ou B est toute relative :
    On peut raisonner de 2manières concernant l'élève B (qui te semble avoir plus de chances d'intégrer X) :
    - soit il a "fait le plus dur" et se retrouve dans un environnement qui le stimule/rassure (pouvoir se dire que "au départ" il est parmi les meilleurs)
    - soit il peut ne pas supporter la pression, très mal vivre le fait de ne plus être dans la tête de classe (même se sachant avec des très bons), etc. Et ce n'est pas bon au moral non plus.
    ça, ça dépend du caractère de chacun. Il faut aussi se demander "comment est-ce que je réagis si je me retrouve parmi les derniers dans une bonne classe?" Certains peuvent être poussés à travailler, d'autres habitués à être dans les meilleurs perdent le moral à cause de ça !

    Idem pour A. Donc au final, savoir qui de A ou de B a les meilleures chances d'admission demande de connaître la réaction de chacun face au stress/concurrence/travail.
    Pose toi la question par rapport à toi !

  20. #19
    Ecthelion22

    Re : Ai-je les capacités pour une prépa

    Y'a pas que Polytechnique dans la vie.
    C'est très juste encore une fois. En fait, j'ai fait une boulette en disant "école X" au lieu de dire "école Y ou Z", c'était à ça que je pensais, et pas à l'X en particulier. C'est pas grave.

    Mais là où il est intéressant d'avoir des prépas variées, c'est justement qu'il n'y a pas qu'une seule façon de voir les choses.
    je pense quand même que l'élève B a plus de chance d'intégrer l'X, car comme tu l'a dit 51% de moral...
    Et bah pas forcément !
    Parce que ce que les stats des prépas ne prennent pas en compte, c'est le statut moral des élèves. Et suivant leur caractère, les élèves ne vivent pas pareil une prépa renommée ou une prépa avec moins de concurrence.

    Prépa renommée :
    >Avantages :
    - l'élève peut être plus confiant parce qu'il est conscient d'avoir déjà franchi un pas
    - la sélection plus marquée et donc le niveau général des élèves étant un peu au-dessus, ça peut créer une saine émulation et pousser l'élève a repousser ses limites pour faire encore mieux
    >Inconvénients :
    - le niveau plus haut et donc le fait de ne plus se retrouver en tête de classe peut déboussoler et faire perdre ses moyens à un élève bon mais peu sûr de lui
    - la renommée du lycée peut lui laisser penser que c'est du tout cuit, l'endormir et faire qu'il se plante aux concours

    Je préviens à l'avance, je vais être caricatural pour faire passer l'idée, il est évident qu'il y a des intermédiaires partout.
    Prépa classique :
    >Avantages :
    - c'est un peu plus simple de majorer un DS de temps en temps, le niveau fait qu'on est un peu plus à l'aise, le moral est bon et les notes aux concours s'en ressentent
    - le fait d'être dans une prépa avec peu d'intégration dans l'école visée fait qu'on se donne à fond pour être parmi les 3 4 élèves qui y arrivent chaque année
    - plus simple pour y rentrer quand on a un peu négligé la qualité de son dossier
    - plus nombreuses, donc plus faciles à trouver proche de chez soi
    >Inconvénients :
    - l'élève perd sa confiance parce que seulement un élève en moyenne arrive là où lui veut aller tous les ans et qu'il n'est pas premier de sa classe => pertes de moyens et échec
    - un niveau un peu plus bas (tout est relatif, c'est une prépa !) empêche le prof de faire du hors-programme puisqu'il n'en a pas le temps
    - on n'a pas forcément le temps de travailler les détails puisqu'on prend un peu plus de temps pour expliquer

    Donc c'est à l'élève, selon son niveau (estimé avec du recul, sans se sur-estimer mais surtout sans se sous-estimer, c'est le plus dur), son caractère (ne supporte pas les secondes places, a besoin d'être remis en cause par des performances plus faibles que les autres, a besoin de rester près des parents ou au contraire de s'en éloigner...) de choisir sa prépa. Et c'est ce qui permet à de bons élèves, sachant qu'ils ont besoin d'être en tête de classe pour être confiants, de choisir une prépa au nom moins ronflant que d'autres mais où ils vont se sentir à l'aise et avoir un concours qu'ils n'auraient pas forcément eu en étant dans une prépa renommée.


    C'est là où la logique de sélection et de classification de ses choix de prépas doit s'appuyer. Et pour le moment, les élèves se concentrent trop sur "c'est quoi le classement dans l'Etudiant ?" ou "moi je demande une prépa de province parce que les élèves dans les prépas parisiennes se tapent dessus pour gagner des places aux concours". Et pour une prépa, il faut faire preuve de maturité.
    Et la première épreuve de cette maturité, c'est le choix raisonné de sa prépa, avec un recul objectif sur soi-même. Etre capable de choisir la prépa qui nous convient, c'est mettre toutes les chances de son côté tant sur le plan du bien-être scolaire que du bien-être psychologique et de la maturité qui va avec.

    Cordialement,
    Ecthelion

    EDIT : je n'avais pas encore vu la réponse précédente, mais on est d'accord !
    Dernière modification par Ecthelion22 ; 25/06/2008 à 21h57.

  21. #20
    Hum....moi

    Re : Ai-je les capacités pour une prépa

    Bonjour les gens (il faut bien commencer par quelque chose),


    J'apporte ma (modeste) contribution à ce sujet pour deux raisons : d'une part pour aider à éclaircir le choix d'azerty -et de manière générale celui de tous les futurs préparationnaires- d'autre part pour exposer mon propre cas.

    Je n'y connais pas grand chose au fonctionnement interne des prépas, mais je pense qu'il y a une démarche à mettre en place dans le choix de ses orientations, qui est la même pour les prépas, les IUT et la fac.

    La première chose à déterminer de manière précise c'est ce que tu veux (profession, si tu n'as pas d'idées assez précise au moins la filière et le type de profession). La seconde c'est ce que tu peux avoir.

    Savoir ce que tu veux ou, pour être plus précis, ce qui te convient le mieux n'est pas si évident: on a toujours tendance à s'embarquer dans des considérations rêveuses et peu réalistes. Non que tout le monde rêve de devenir président ou star de cinéma, mais simplement que l'on s'engage souvent dans une voie menant à une métier dont on ne connaît pas les conditions de travail. Le monde du travail est encore relativement étranger aux jeunes impétrants que nous sommes: il n'est pas inutile de demander conseil à des connaissances qui travaillent dans tel ou tel secteur, voire même d'aller chercher les spécialistes là où ils se trouvent (si l'on peut prendre contact avec un chercheur dans le cadre d'un TPE, pourquoi pas dans celui d'une reflexion sur l'orientation ?). Savoir précisément en quoi constitue le métier dont l'on rêve, en connaître les conditions de travail, les tâches quotidiennes, l'environnement, etc. n'est pas, à mon avis, inintéressant. Même s'il est vrai que le premier emploi est encore loin et que l'on consacre déjà beaucoup de temps aux études elles-même. Quand je parle de ce qui te convient le mieux, je veux parler non de ce dont tu rêves, mais de ce qui, compte tenu des conditions réélles de travail et de ce que l'on te demandera effectivement de faire une fois embauché, te satisfera davantage.

    En ce qui concerne ce que tu peux, je n'affirmes pas que tu doives te limiter à ce que tu es certain d'obtenir, mais simplement qu'il te faudra évaluer tes potentialités de manière réaliste, afin d'éviter le fiasco. Les professeurs restent -comme beaucoup l'ont fort justement fait remarquer avant moi- les meilleurs conseillers dans ce domaine : après tout ce sont eux qui remplissent ton bulletin, et s'ils te déconseillent telle filière ce n'est pas sans raison.

    Un professeur de latin nous avait raconté qu'il s'était senti obligé d'émettre un avis défavorable à l'admission d'une élève en prépa parce que, selon lui, elle n'avait pas l'attitude de travail indispensable pour y réussir. Je doute que cette élève ait pu obtenir la plupart des prépas qu'elle avait demandé (mon professeur de latin était son prof principal et de littérature en terminale L).

    Je voudrais maintenant (égoïste que je suis) évoquer ma propre incertitude. J'ai de bonne notes (16,2 de moyenne général sur l'année de terminale S) mais mon lycée n'a pas très bonne réputation, loin de là, aussi je ne suis pas certain que mon dossier soit aussi béton que je le voudrais. Paradoxalement, le lycée a la réputation de sous-noter les élèves par rapports au niveau du bac, il compte d'excellents professeurs (au moins deux normaliens et une foultitude d'agrégés sans compter les "simples" profs avec une solide pédagogie), et les meilleurs élèves sont au niveau des grands lycées parisiens (l'un d'eux a obtenu 18 au bac cette année, une autre est admise en prépa à Louis-le-Grand, un ancien élève est à Centrale Paris et un autre à l'ENS).
    J'ai un profil équilibré et au conseil de classe on m'a dit que j'étais au niveau de la mention très bien, mais quand je vois le niveau des élèves admis aux très grandes écoles d'ingénieurs, je ne me sens pas particulièrement bien placé. Pour résumer, je suis perplexe, ne sachant trop où me mettre, et surtout ne sachant si je peux tenter les meilleures prépas voire les meilleures écoles ou s'il serait plus judicieux de me montrer moins ambitieux.

  22. #21
    Hum....moi

    Re : Ai-je les capacités pour une prépa

    Oups erreur d'édit. Je voulais dire 1ère S

  23. #22
    Da_warrior

    Re : Ai-je les capacités pour une prépa

    Citation Envoyé par Hum....moi Voir le message
    J'ai un profil équilibré et au conseil de classe on m'a dit que j'étais au niveau de la mention très bien, mais quand je vois le niveau des élèves admis aux très grandes écoles d'ingénieurs, je ne me sens pas particulièrement bien placé. Pour résumer, je suis perplexe, ne sachant trop où me mettre, et surtout ne sachant si je peux tenter les meilleures prépas voire les meilleures écoles ou s'il serait plus judicieux de me montrer moins ambitieux.
    Bonjour Hum...moi, j'étais en TS cette année et j'ai à peu près le même profil que toi, avec 16 de moyenne générale en 1ere et en terminale, un profil équilibré (aucune moyenne inférieure à 13-14 ni supérieure à 18), j'ai eu la mention TB avec un joli 17,76.Et ce sans travailler plus de 3-4 h par jour durant la semaine de révision, puisque le gros du travail est fait pendant l'année elle-même.
    Comme toi, j'avais un peu peur des prépas prestigieuses à cause du niveau, mais je me suis rendu compte que, bien que refusé dans les prépas les plus sélectives (Hoche par exemple) j'ai été accepté dans de très bonnes comme Corneille ou Janson, ce qui signifie que mon niveau est suffisant pour y suivre.Ce qu'il faut en prépa, c'est tout d'abord ne pas travailler beaucoup pendant les vacances suivant le bac, mais se reposer, et se forger un moral d'acier pendant ces années: surtout il s'agit d'un concours à la fin de la spé, au cours duquel tu peux très bien passer devant une personne dont le niveau global était et reste supérieur au tien (y compris en terminale), enfin je laisse des personnes étant passées par là répondre avec plus de précision.

    Mais il faut savoir que même si tu intègre une prépa qui ne fait pas partie du top, tu peux toujours viser les plus grandes écoles d'ingénieurs, car l'ambiance peut jouer énormément.

    P.S: autant se "préparer" à la prépa dès la terminale (c'est la recette que j'ai utilisé), c'est à dire commencer à fond dès le début et faire de gros efforts de concentration et de compréhension en cours, poser des questions dès que tu en sens la nécessité, afin de maitriser le cours au maximum.Personellement, je pense qu'il est utile de conserver une durée de sommeil importante et de ne pas , au contraire, travailler jusqu'à minuit ou 1h du matin.
    Dernière modification par Da_warrior ; 05/07/2008 à 14h59.

  24. #23
    Hum....moi

    Re : Ai-je les capacités pour une prépa

    Merci beaucoup de tes conseils, je m'étais toujours demandé comment tenir le choc de la terminale à la prépa (j'aurais peut-être dû commencer par là d'ailleurs).

    Personellement (et tant qu'à faire cela peut-être un exemple à suivre pour les secondes qui nous écoutent), en 1ère, j'ai tâché d'effectuer au maximum un travail consciencieux et régulier : il m'avait en effet semblé que le plus difficile était de se mettre au travail et d'y "rester". Ma relative expérience de petit première S qui a réussi à se maintenir là ou beaucoup ont plongé te rejoint donc, Da_warrior, sur la nécessité d'un travail régulier.

    Dans mon lycée, une de mes amies (qui a grosso modo un niveau comparable au mien), a voulu passer sa terminale dans un lycée parisien. Louis-le-Grand l'a réfusée mais elle vient d'être acceptée à Stanislas. Sur le coup (et aujourd'hui encore) je me suis demandé si je n'aurais pas mieux fait de l'imiter.

    Il est vrai qu'à Renoir l'ambiance n'est pas vraiment à la compétition ni même (chose plus grave) au travail. Si c'est un environnement sympathique, il y est difficile de garder un vrai rythme de travail sans se sentir un peu à l'écart. Ce n'est pas que les autres vous repoussent, mais, à les voir tranquilles pendant que vous vous angoissez pour votre dossier, vous finissez par vous demander si le jeu en vaut la chandelle.

    Est-il donc, selon vous, une bonne idée de changer son lycée "glandouilleur" contre un autre plus compétitif, sachant que si les chances de réussites y sont plus élevées, le décalage est souvent rude ?

    Ai-je réellement plus de chances de réussir dans un grand lycée parisien, sachant que si mon niveau reste égal l'ambiance y sera plus portée sur le travail ?

  25. #24
    Hum....moi

    Re : Ai-je les capacités pour une prépa

    P.S: A titre d'information, Da_warrior, où es-tu allé finalement ?

  26. #25
    Da_warrior

    Re : Ai-je les capacités pour une prépa

    Citation Envoyé par Hum....moi Voir le message
    P.S: A titre d'information, Da_warrior, où es-tu allé finalement ?
    Corneille, car j'avais eu de bons échos sur l'ambiance, je connais pas mal de personnes qui y sont allées et le niveau est de plus très bon.

  27. #26
    Da_warrior

    Re : Ai-je les capacités pour une prépa

    Citation Envoyé par Hum....moi Voir le message
    Est-il donc, selon vous, une bonne idée de changer son lycée "glandouilleur" contre un autre plus compétitif, sachant que si les chances de réussites y sont plus élevées, le décalage est souvent rude ?

    Ai-je réellement plus de chances de réussir dans un grand lycée parisien, sachant que si mon niveau reste égal l'ambiance y sera plus portée sur le travail ?
    Bonne idée de vouloir changer.Mais ton lycée actuel ne fat-il pas en TS une classe "d'excellence au niveau du lycée"?
    Sinon autant intégrer un lycée de bon niveau sans être un "grand lycée parisien"
    En effet, si tu es bien à Renoir d'Asnières sur Seine, d'après le classement (bien qu'imparfait) de "l'étudiant", c'est pas la panacée.Bon mon lycée y est statistiquement comparable mais comme ils ont fait une TS pour les plus forts et motivés...Je propose par exemple, Michelet, Lakanal Marie-Curie (92), ou encore Mistral (Fresnes), Eiffel (Cachan)...

  28. #27
    loweekee

    Re : Ai-je les capacités pour une prépa

    Citation Envoyé par Hum....moi Voir le message
    Est-il donc, selon vous, une bonne idée de changer son lycée "glandouilleur" contre un autre plus compétitif, sachant que si les chances de réussites y sont plus élevées, le décalage est souvent rude ?

    Ai-je réellement plus de chances de réussir dans un grand lycée parisien, sachant que si mon niveau reste égal l'ambiance y sera plus portée sur le travail ?
    Difficile à dire... je crois que ça dépend principalement de ta personnalité, et aussi de ta volonté.

    Sans vouloir faire de psychologie (j'y connais rien), il me semble clair que si tu te mets dans la tête: " j'aurais une bonne prépa à la fin de l'année ", et que tu te donnes les moyens de réussir, tu y arriveras, quel que soit ton lycée. Cependant, tu acquièreras peut-être plus facilement cette volonté dans un lycée "moyen", peut-être dans un "bon" lycée.

    Ma petite histoire: j'ai passé mon collège dans un établissement très renommé (géré par des Jésuites, dans le 16ème, pour ne pas le nommer), dont je ne garde que des mauvais souvenirs ou presque, et j'étais franchement médiocre, à tel point que je ne m'imaginais absolument pas réussissant des quelconques études.

    Pour la rentrée en 2nde j'ai quitté cet établissement, et suis allé dans un lycée pas très connu, de niveau plutôt bon, sans être fantastique; là je me suis rendu compte que j'avais des capacités en sciences, et arrivé en Tale, j'étais dans les 3 premiers; je finis maintenant ma prépa (qui m'a à peu près réconcilié avec les Jèz') avec de bonnes admissibilités.

    Je fais donc partie des gens qui ont besoin d'être rassurés, d'être avec d'autres moins forts, non pas pour les écraser!, mais pour pouvoir être à l'aise.

    Donc encore une fois, à toi de voir quel type de profil tu as! C'est ainsi que tu prendras la meilleure décision.
    Dernière modification par loweekee ; 05/07/2008 à 17h35. Motif: reformulation, c'était pas clair...

  29. #28
    loweekee

    Re : Ai-je les capacités pour une prépa

    En réponse à Hum...moi, post de 14h10, aujourd'hui:

    quand on va en prépa, que l'on aille en MPSI ou PCSI (pour les autres je ne sais pas), on n'a pas du tout à se poser des questions sur son futur emploi, car le premier "choix de carrière" est le choix de l'école que l'on intègre (ou pas). Donc si l'on est résolu à faire une prépa, on met sa vocation éventuelle de côté pendant 2 ans, bien au chaud, et on y re-pense après.
    A quelques écoles près, ce sont les mêmes que l'on présente en MP, PC, et PSI; donc vraiment, la prépa n'est donc pas (à mes yeux) un endroit où l'on développe ou affine son plan de carrière.

    Pour résumer, je suis perplexe, ne sachant trop où me mettre, et surtout ne sachant si je peux tenter les meilleures prépas voire les meilleures écoles ou s'il serait plus judicieux de me montrer moins ambitieux.
    Etre ambitieux ne coûte rien (lorqu'il s'agit de postuler à des formations ^^); tu n'as rien à perdre, et tout à gagner, donc je ne vois absolument pas comment il peut être "plus judicieux" de l'être moins.
    Dernière modification par loweekee ; 05/07/2008 à 17h47. Motif: rajout

  30. #29
    Da_warrior

    Re : Ai-je les capacités pour une prépa

    Citation Envoyé par loweekee Voir le message
    Etre ambitieux ne coûte rien (lorqu'il s'agit de postuler à des formations ^^); tu n'as rien à perdre, et tout à gagner, donc je ne vois absolument pas comment il peut être "plus judicieux" de l'être moins.
    Je ne suis pas tout à fait d'accord...Imagine un grand lycée prend une personne qui avait de bons résutats dans un lycée de niveau assez faible qui s'y casse la figure alors qu'il aurait pu réussir dans un établissement de niveau moindre.Mieux vaut être prudent!

  31. #30
    loweekee

    Re : Ai-je les capacités pour une prépa

    Oui, on en revient à la même discussion finalement, parfois je me laisse emporter par le fort courant "être dans un truc bien classé, c'est bien", désolé ^^

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Des robots dans les champs pour supprimer les mauvaises herbes une par une ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 6
    Dernier message: 03/05/2015, 20h32
  2. Réorientation après une année de prépa avec les bulletins de prépa
    Par macaron dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 6
    Dernier message: 09/04/2011, 11h45
  3. les sujets des capacités expérimentales
    Par lesss dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 31/05/2008, 18h27
  4. Ai je les capacités?
    Par FreeDumz dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 3
    Dernier message: 24/04/2008, 14h54
  5. je veux faire une prepa pour une école d'ingenieur
    Par Arimix dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 5
    Dernier message: 25/03/2005, 10h09