Répondre à la discussion
Page 7 sur 8 PremièrePremière 7 DernièreDernière
Affichage des résultats 181 à 210 sur 224

Classement mondial des universités et grandes écoles




  1. #181
    Gwyddon

    Re : Classement mondial des universités et grandes écoles

    Citation Envoyé par bouigs Voir le message
    Pour ma part, je trouve assez difficile de comparer fac et "prépa+GE", pour le simple fait que ces deux formations et leurs objectifs sont très différentes.
    Ah enfin quelqu'un qui le dit... Merci bouigs

    Je pense que la filière scientifique n'est pas trop concernée par ce problème. La preuve ? La possibilité d'intégrer une GE en tant qu'admis sur titre ou concours. C'est donc signe que les GE reconnaissent la valeur de la formation dispensée à la fac.
    Pas faux, et c'est pourtant dans ces filières que le mépris pour la fac d'une part, le gueulement contre les grandes écoles d'autre part, est le plus virulant.. Étonnant non ?

    Néanmoins, il existe beaucoup de parcours menant à des métiers plus que bouchés, et je pense que c'est là que la fac à des progrès à faire.
    Il me semble aussi que l'on oublie ce qu'est l'essence historique de l'Université : un lieu d'épanouissement intellectuel, avant d'être un endroit qui nous forme à un métier. Ce n'est que très récemment que l'on met sur le dos de la fac cette idée qu'elle doit déboucher sur un métier...

    Or lorsque elle le fait, via les DESS (ie M2p) ou les licences pro, on colle une mauvaise étiquette sur le dos de la personne qui en est titulaire et on lui refuse des postes où elle aurait les compétences, au profit de poste de moindre importance. Il y a comme un bug là...

    A l'inverse, quand les grandes écoles d'ingé se mettent à la recherche, on les critique.. Pourquoi donc ?

    Qui plus est, une sélection au niveau bac serait utile, avec un classement en fonction des résultats au bac pourquoi pas, ainsi que des test de personnalité pour savoir vers qu'elle branche un étudiant veut s'orienter (un peu comme aux US quoi).
    Mouais, le système US est loin d'être exemplaire ! Et les tests de personnalité, c'est du bidon...


    (un ami de lycée à fait une première année de droit, une première année d'anglais, une année de psycho, il a ensuite passé une licence de géo, une année à l'iufm...pour finalement se rendre compte qu'un BTS de commerciale lui plairait bien. Résultat : 7 ans de perdu !!)
    Bien, son cas est assez rare, mais cela suffit pour faire véhiculer une mauvaise image des facs.

    Bouigs
    Et à qui la faute ? Pourquoi la fac serait-elle responsable de ces années de perdu ?

    -----

    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  2. Publicité
  3. #182
    Ryuujin

    Re : Classement mondial des universités et grandes écoles

    Ça t'arrive de penser que tu n'es pas seul sur Terre ?
    un exemple suffit à réfuter une généralité.
    320 euros, c'était la "mise" standard en BCPST, à titre d'exemple ( oui, je sais, en BCPST les banques de concours sont bien fichues, c'est pas pareil partout, mais un exemple suffit à... ).

    à noter aussi que l'internat m'a fait économiser plus de 100 euros par mois par rapport à une résidence universitaire !
    Sans que je sois boursier.

    En outre, obtenir un emprunt pour des études en GE est plus facile que pour des études en fac, du fait de la différence des pourcentages d'abandon probablement.

    Donc quant on parle de filière dicriminatoire etc... il serait bon de ne pas oublier sciemment des données aussi importantes.


    Absolument faux. De toute façon personne ne connaît réellement le chiffre, car il faudrait tenir compte :

    _ des échecs en 1ère année avec changement d'orientation complète

    _ des échecs en 1ère année avec changement de prépa (MPSI-> PCSI, PCSI -> ECS, etc...)

    _ des échecs en 2e année avec changement d'orientation complète

    _ des échecs en 2e année avec redoublement

    _ des échecs en 2e année après redoublement
    C'est ce que je fais, puisque je tiens compte des sorties du système CPGE sans admission en GE.

    Pour ce qui est des khubages, je n'en tiens pas compte, et tu aurais tord de chipoter là dessus, car je n'ai pas tenu compte non plus des redoublements ne débouchant pas sur un abandon sans diplome à la fac.


    Bref toi qui te dis si au point sur le chiffre, faudrait arrêter le baratin.
    bah tient, c'est curieux : personne n'a rebondi sur le coeur même de mon propos, qui est ce point-ci :

    Mais je rappelle quand même un point important : les prépas, c'est 75 000 élèves, la fac 1 million 400 000.

    La suppression du système prépa et l'intégratio de ses élèves à la fac amènerait à la fac 600 euros supplémentaires par élèves, ce qui ferait passer le total de 6400 à 7000, contre 12000 pour un élève de GE, et 10000 pour un lycéen.

    S'il toutes les personnes qui s'étaient inscrites pour abandonner ensuite ne s'étaient pas inscrites ( c'est uniquement une hypothèse illustrative, pas une proposition ) cela élèverait le financement par élève de 2000 euros.

    que curieusement personne n'a commenté, alors qu'à mon sens, il démontre sans équivoque le non-sens total de cette opposition acharnée fac/GE.

    Je ne demande qu'à écouter l'autre, mais pour ça encore faut-il qu'il em réponde à moi, et pas à des propos que je n'ai pas tenu, et mieux encore, qu'il me réponde sur le fond, et non pas évasivement sur des points de détail.


    Bien, son cas est assez rare, mais cela suffit pour faire véhiculer une mauvaise image des facs.
    et même si elle est rare, la démarche de tels élèves coute autant que la formation de 7 élèves, ce qui peut au final se ressentir.
    Je n'ai malheureusement trouvé aucune statistique sur le sujet, j'ai donc du me cantonner aux abandons avant obtention d'un diplome.
    Il aurait été intéressant d'en tenir compte tout de même.

    Ceci dit, même sans cela, le système GE n'est qu'un moustique, et la fac un éléphant, alors quand certains accusent le moustique de laisser l'éléphant exangue, il y aurait de quoi rigoler...si ce n'était pas une idées aussi couramment véhiculée.


    Et à qui la faute ? Pourquoi la fac serait-elle responsable de ces années de perdu ?
    c'est pas une question de responsabilité, mais de coût.
    Responsable ou pas, la fac raque.

  4. #183
    Cindycmo

    Re : Classement mondial des universités et grandes écoles

    Citation Envoyé par Mirak83 Voir le message
    Je pense qu'il faut remettre tout ce petit monde à sa place !!!

    Les classes prépas sont faites pour préparer (ca c évident) un ou des concours aux écoles d'ingé (petites ou grandes). Elles ne forment pas à un métier précis. Elles regroupent des élèves étant a priori brillants....
    Les prepas qui regroupent que des élèves plus ou moins brillant yen a pas des masses, la majorité des prépas prenent de tout. J'en ai vu allé en prépa avec 11 de moyenne en term.

  5. #184
    Gwyddon

    Re : Classement mondial des universités et grandes écoles

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    un exemple suffit à réfuter une généralité.
    320 euros, c'était la "mise" standard en BCPST, à titre d'exemple ( oui, je sais, en BCPST les banques de concours sont bien fichues, c'est pas pareil partout, mais un exemple suffit à... )
    C'est joli, tu viens de confirmer ce que je dis : tu te crois seul au monde...

    Il y a aussi les MP, PT, PC, PSI, TA, TB, TPC, TSI, etc... comme prépa.

    Il faudrait que tu revois le calcul statistique

    Au passage, très bonne remarque de Cindycmo à propos de la prépa
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  6. #185
    jAy`F

    Re : Classement mondial des universités et grandes écoles

    Citation Envoyé par Cindycmo Voir le message
    Les prepas qui regroupent que des élèves plus ou moins brillant yen a pas des masses, la majorité des prépas prenent de tout. J'en ai vu allé en prépa avec 11 de moyenne en term.
    11 t'es gentil, j'en ai vu avec 9,5-10 et bac au rattrapage. Il y a des prépas pour tout le monde et heureusement en term je devais avoir 11,5 (et je n'ai eu la moyenne à aucun DS de l'année en physique) et je pense m'en être pas trop mal sorti au final. Comme quoi c'est ptet pas si elitiste qu'on peut le dire.

  7. #186
    Ryuujin

    Re : Classement mondial des universités et grandes écoles

    C'est joli, tu viens de confirmer ce que je dis : tu te crois seul au monde...
    non, simplement je sais manier les règles élémentaires de la logique.

    "les concours en prépa sont chers", c'est une généralité. Il suffit que ce ne soit pas vrai pour une prépa pour que la généralité ne vale plus rien.

    C'est pourtant pas compliqué : un contre exemple suffit à réfuter une affirmation d'ordre général.

    Le débat vous fait perdre votre logique ? ou vous voulez à tout prix contredire ?


    Non, c'est faux de dire que les prépas sont une filière élitiste sur le plan économique parceque les concours sont chers : certaines filières voient les concours regroupés en banques tout a fait abordables, et l'internat est une véritable chance pour un élève juste financièrement.
    Que tu dises que c'est le cas pour les prépa éco, ok. Pour les prépas MP/PC, peut être, je ne m'y suis jamais intéressé.
    Mais pour les prépas en général, non, c'est archifaux !

    Ce n'est absolument pas généralisable, et le reconnaitre, on appelle ça faire preuve de nuance.

    Et ça n'a rien avec du "calcul statistique" ; personne n'a donné aucune moyenne, aucune médiane ni quoi que ce soit du genre.


    Bon, on a fini de jouer à celui qui aura le dernier mot quitte à dire n'importe quoi, ou je peux espérer te voir soit admettre que le système prépa/GE n'est en rien responsable des problèmes de la fac, soit le réfuter ?

    on peut avoir un débat de fond, on il y en a encore pour longtemps en pinaillage ridicule de ce genre ?

  8. #187
    Alexander

    Re : Classement mondial des universités et grandes écoles

    Bonsoir,

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Il y a aussi les MP, PT, PC, PSI, TA, TB, TPC, TSI, etc... comme prépa.
    Un petit message pour dire que TA est l'ancien nom donné aujourd'hui aux prépa TSI.

    Pour donner mon exemple sur les 5% d'"échecs" en prépa voici ce qu'il s'est passé dans la mienne (Raspail, TSI):

    Début de sup: 44 élèves
    Fin de sup: une trentaine d'élèves
    Autorisés à passer en spé: 22
    Fin de spé: 22 qui rejoignent 6 5/2
    Intégration: tous les 5/2 et tous les 3/2 sauf 5 qui ont tous eu des admissions (sauf moi lol, lazy bugger je voulais pas aller aux oraux pour des écoles qui ne me plaisaient pas) et intégrés en 5/2

    Les élèves qui ont arrêtés en sup sont allés en IUT pour la majorité d'entre eux et ont quasiment tous fait une école derrière (je n'ai pas eu de nouvelles de tous, ceux dont j'ai connaissance de leur situation en ont fait).

    Ma petite pierre à l'édifice branlant qu'est cette discusion,
    Alexander

  9. Publicité
  10. #188
    coonaan

    Re : Classement mondial des universités et grandes écoles

    Pour éviter la prépa classique bien lourde et contraignante, moi j'avais choisi la voie de la prépa intégrée, c'est sur, il faut pas se planter de choix dès le début, parce que t'es sur les rails, mais il y a toujours moyen de bifurquer !
    Ah !! L'orientation... La prépa classique en tout cas, il faut savoir que c'est de la torture, il faut avoir envie de bosser, mais bosser comme certainement tu n'as jamais bosséé ! C'est une question de priorités, si tu as envie de négliger ta vie sociale, au profit de ta carrière future, c'est envisageable, personnellement, je n'aurais pas pu !
    Je tiens trop à la vie, et à ce qu'on peut en faire en dehors des cours !!
    Reflechis bien...

  11. #189
    invite67423456789

    Re : Classement mondial des universités et grandes écoles

    quelqu un sait si il existe un classement universitaire national ?

  12. #190
    Gwyddon

    Re : Classement mondial des universités et grandes écoles

    Citation Envoyé par coonaan Voir le message
    C'est une question de priorités, si tu as envie de négliger ta vie sociale, au profit de ta carrière future, c'est envisageable, personnellement, je n'aurais pas pu !
    Je tiens trop à la vie, et à ce qu'on peut en faire en dehors des cours !!
    Reflechis bien...
    On peut avoir une vie sociale en prépa, faut pas non plus raconter n'importe quoi

    Au passage merci pour l'info Alexander sur la TA
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  13. #191
    shokin

    Re : Classement mondial des universités et grandes écoles

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    un exemple suffit à réfuter une généralité.
    T'es dins champs, mon gars. L'exception ne fait que confirmer la règle. C'est quand une théorie ne trouve pas de limite que nous devons nous méfier.

    Un contre-exemple à un stéréotype ne tue pas le stéréotype, même si tu as perçu et constaté une personne qui ne correspond pas à ce stéréotype.

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    Et ça n'a rien avec du "calcul statistique" ; personne n'a donné aucune moyenne, aucune médiane ni quoi que ce soit du genre.
    Donc... tout argument se basant sur des données quantitatives n'a pas sa crédibilité dans cette discussion.

    Citation Envoyé par Ryuujn Voir le message
    Bon, on a fini de jouer à celui qui aura le dernier mot quitte à dire n'importe quoi
    Oui. La parole est d'argent. Le silence est d'or.

    Ce qui est valable pour un exemple ne l'est pas forcément pour un autre (à moins de le démontrer). Exemple :

    Les universitaires québecois paient plus cher leurs taxes universitaires que les universitaires suisses (1 franc suisse équivalant pour le moment à environ 1 dollar canadien). Pourtant, ils ne sont pas autant bien lotis que nous. Et le salaire à l'heure d'un universitaire québecois à l'heure est moindre que celui d'un universitaire suisse. Donc... si une augmentation des frais universitaires est de bonne augure en Suisse, en est-il de même au Québec ? La nuance et le détail valent tout aussi au sein de la France (celle-ci n'est pas homogène).

    Alors cessons de comparer des pommes et des pierres. Ce n'est pas une démarche scientifique donc ouvre inutilement le risque aux erreurs.

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  14. #192
    Ryuujin

    Re : Classement mondial des universités et grandes écoles

    Pour donner mon exemple sur les 5% d'"échecs" en prépa voici ce qu'il s'est passé dans la mienne (Raspail, TSI):
    yep, mais il y a des prépas qui ne virent personne ou presque ( ce genre de pratiques déplorables tend à disparaitre ; perso, j'ai connu ça aussi, de 52 à la rentrée de première année, on est passé à 34 à celle de deuxième année. j'étais dans la dernière promo ainsi "écrémée" à Faidherbe ) ; et les abandons en école d'ingé sont quasi anecdotiques.

    je précise quand même, ces 5%, c'est ceux qui finissent sans diplome, pas tous ceux qui se réorientent.

    De même, les 26% pour les ex Deugn ou 23% de L, c'est 23% de gens qui quittent la fac sans diplome, qui interromptent leurs études.

    Je n'ai pas tenu compte des réorientations, même multiples car je suis incapable de faire une différence entre une réorientation qui relève d'un échec, et une réorientation suite au murissement d'un projet.
    Il ne faut pas non plus stigmatiser les gens qui se réorientent ; ça arrive de se tromper, surtout sur ce genre de sujet, et à cet âge.
    Il y a une différence entre quelqu'un qui s'est planté, et qui se réoriente, en utilisant ( plus ou moins ) ce qu'il aura appris tout de même, et quelqu'un qui enchaine les réorientations sans avancer nulle part.

    Ces derniers, en l'absence de statistiques à leur sujet, je fais comme s'ils n'existaient pas, ou comme s'ils arrêtaient la fac sans avoir redoublé et cie.


    Enfin bon, je pense que le calcul est clair, non ?

  15. #193
    bouigs

    Re : Classement mondial des universités et grandes écoles

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Il me semble aussi que l'on oublie ce qu'est l'essence historique de l'Université : un lieu d'épanouissement intellectuel, avant d'être un endroit qui nous forme à un métier. Ce n'est que très récemment que l'on met sur le dos de la fac cette idée qu'elle doit déboucher sur un métier...
    Il est vrai qu'au départ l'Université était un lieu d'épanouissment intéllectuel...mais les temps ont bien changé : difficulté pour trouver un emploi, accroissement du nombre d'étudiants faisant des études supérieures (en prépa ou en fac) pour faire plaisir à leurs parents qui n'ont pas pû en faire...

    Les gens qui faisaient des études sup il y a de celà une trantaine d'années étaient des gens qui étaient au départ sélectionné par le bac, qui étaient un diplôme difficile à avoir et permettait de trouver facilement du travail. Ces gens là pouvait donc passer quelques années sur les banc de la fac et s'insérer ensuite dans le monde du travail.

    Le vrai problème est qu'aujourd'hui le bac est devenu un diplôme sans réelle valeur, et l'augmentation de son taux de réussite à forcé les facs à créer de nouvelles filières pas forcément professionnalisantes pour accueillir tous les bacheliers.

    Donc le problème des facs et de leurs moyens limités ne vient peut être pas entièrement d'elles...mais peut être aussi d'un problème amont qui est qu'actuellement un jeune ne peux pas facilement trouver un emploi à l'aide de son bac...

    Bouigs

  16. #194
    nemesis92

    Re : Classement mondial des universités et grandes écoles

    Je suis d'accord avec Bouigs sur ce point.

    Le BAC a perdu de la valeur donc presque tout le monde l'a (même certaines personnes avec 8 de moyenne toute l'année réussissent à l'avoir...), et presque tout le monde fait des études sup'...

    Les problèmes du système éducatif actuel peuvent être en parti cherchés en amont avec la baisse du niveau dans les collèges et lycées.

    Je pense quand même qu'il y a un réel problème avec la fac, je ne comprend toujours pas pourquoi une personne détenant un master pro à BAC+5 serait considérée comme "technicien" alors que quelqu'un qui a un diplôme d'ingénieur occupe une place supérieure (donc un salaire supérieur) avec le même niveau d'étude

    Pourtant il y a 6 mois de stage en entreprise avec un master pro, alors je ne vois pas pourquoi le niveau à l'embauche serait aussi rabaissé.

  17. #195
    chwebij

    Re : Classement mondial des universités et grandes écoles

    Citation Envoyé par nemesis92 Voir le message
    .

    Je pense quand même qu'il y a un réel problème avec la fac, je ne comprend toujours pas pourquoi une personne détenant un master pro à BAC+5 serait considérée comme "technicien" alors que quelqu'un qui a un diplôme d'ingénieur occupe une place supérieure (donc un salaire supérieur) avec le même niveau d'étude

    .
    d'ou tires tu cette information????????
    AH NON! au moment où la petite flûte allait répondre aux cordes. Vous êtes ODIEUX!!

  18. #196
    nemesis92

    Re : Classement mondial des universités et grandes écoles

    Je suis désolé si je me trompe (c'est pour ça que j'ai mis le verbe au conditionnel ).

    Mais j'ai entendu dire que le master pro est bien moins considéré sur le marché du travail qu'un diplôme d'ingénieur.
    Avec un master pro, la plupart ne peuvent prétendre qu'à un poste de technicien (du moins dans un premier temps...), donc le salaire est bien plus bas qu'un ingénieur sortant d'une école.

    Certes, le diplôme n'est pas le même mais cela ne justifie pas une discrimination à l'embauche...

    Je pense que pour un même niveau d'étude, les salaires devraient être équivalents (au moins dans le même domaine).

  19. #197
    chwebij

    Re : Classement mondial des universités et grandes écoles

    Citation Envoyé par nemesis92 Voir le message

    Mais j'ai entendu dire que le master pro est bien moins considéré sur le marché du travail qu'un diplôme d'ingénieur.
    ).
    tout depend des domaines mais en général il y a une certaine devalorisation des masters pro, mais la encore c'est une pente glissante...

    Avec un master pro, la plupart ne peuvent prétendre qu'à un poste de technicien (du moins dans un premier temps...), donc le salaire est bien plus bas qu'un ingénieur sortant d'une école.
    la je ne suis pas d'accord avec toi.si certains masters pro font du boulot de technicien, c'est qu'ils n'ont pas réussi a trouver dans leur branche et se rabattent sur certains métiers ou ils ont des compétences,pour etre plus précis c'est souvent en informatique.
    mais j'ai des potes en M2 pro dans deux domaines (energies et realité virtuelle/optique) et je n'ai vraiment pas comme retour qu'ils font du boulot de technicien. Ils ont des postes de responables de projets ou en R&D.
    meme si de mon cote c'est un bref echantillonage des masters pro, je pense que les masters pro travaillant comme technicien ne sont pas foules et sont des exceptions.
    après pour les salaires, ca depend beaucoup des postes et de la manière dont l'étudiant se "vend".
    malheureusement je pense que tu as raison sur le salaire d'un master pro qu'on trouve souvent inférieur a celui d'un inge lambda en première embauche.
    mais sur la dizaine d'industrielle que j'ai pu interroger, au bout d'un an, il n'y a plus de différences entre inge et master pro, comme me disait un responsable de projet dans un groupe de telecom qu'on dira agrume, "après un an, soit t'es a ch.., soit t'es bon, jmen fous de savoir si il est inge ou non!"
    excusez son langage un peu brut mais il ya dit fort ce qu'essayait de me faire comprendre les autres.
    AH NON! au moment où la petite flûte allait répondre aux cordes. Vous êtes ODIEUX!!

  20. #198
    nemesis92

    Re : Classement mondial des universités et grandes écoles

    Merci pour cette rectification chwebij

    ça me permet de me détacher un peu des préjugés et d'y voir plus clair.

  21. #199
    Ryuujin

    Re : Classement mondial des universités et grandes écoles

    T'es dins champs, mon gars. L'exception ne fait que confirmer la règle. C'est quand une théorie ne trouve pas de limite que nous devons nous méfier.

    Un contre-exemple à un stéréotype ne tue pas le stéréotype, même si tu as perçu et constaté une personne qui ne correspond pas à ce stéréotype.
    au café du commerce, peut être
    Dans un cadre rationnel, non.

    Et on ne parle pas d'un stéréotype, mais d'une affirmation générale : "les concours en prépa sont chers".

    Et donc je répète : non c'est faux, ce n'est pas valable pour "les prépas", mais pour "certaines prépas" ce qui change tout !


    Le vrai problème est qu'aujourd'hui le bac est devenu un diplôme sans réelle valeur, et l'augmentation de son taux de réussite à forcé les facs à créer de nouvelles filières pas forcément professionnalisantes pour accueillir tous les bacheliers.

    Donc le problème des facs et de leurs moyens limités ne vient peut être pas entièrement d'elles...mais peut être aussi d'un problème amont qui est qu'actuellement un jeune ne peux pas facilement trouver un emploi à l'aide de son bac...
    Je suis d'accord : tu pointes un problème lié à un manque de sélectivité.

    C'est bien joli de vouloir que tout le monde réussisse, mais non seulement c'est pas possible, mais en plus on ne peut pas nécessairement en donner les moyens à chacun ; là où 2 persones peuvent manger, il n'y a pas nécessairement de quoi en nourrir 3.


    En outre, la méthode actuelle qui se résume à une recherche de boucs-émissaire et qui a cours jusque dans les médias est particulièrement déplaisante ; si la fac a un problème, c'est indépendamment des GE, et ce n'est pas là qu'elle doit chercher des "solutions", mais dans l'identification précise de ses problèmes.

    Que ce contexte serve de prétexte à des attaques contre le système des GE est non seulement ridicule, mais qui plus est contre-productif.

  22. #200
    Yoyo

    Re : Classement mondial des universités et grandes écoles

    si la fac a un problème, c'est indépendamment des GE,
    Les problemes de l'université sont sans doute indépendent des GE, mais la perceptions qu'ont les gens de l'université est intimement lié aux GE!
    Suffit de voir dans tous les autres pays ou il n'y a pas de GE, a quel point le cursus universitaire est valorisé pour bien se rendre compte que cette specificité francaise sans en etre la cause unique, fait partie des problemes.

    Yoyo

  23. #201
    Ryuujin

    Re : Classement mondial des universités et grandes écoles

    Suffit de voir dans tous les autres pays ou il n'y a pas de GE, a quel point le cursus universitaire est valorisé pour bien se rendre compte que cette specificité francaise sans en etre la cause unique, fait partie des problemes.
    Dans ces pays, tout le problème est reporté autrement.

    L'équivalent des grandes écoles se retrouve dans leurs facs, et d'énormes disparités apparaissent également.
    Et encore, même en regroupant toutes nos GE, arrive-t'on à un monstre tel que le MIT par exemple ?

    La perception n'est pas non plus un phénomène spontanée ; elle découle bien de quelque chose. Certe, elle amplifie généralement des phénomènes très largements minoritaires ( exemple, le cliché facard = gland à cause d'une poignée de vrais glands au milieu d'un amphi de 400 personnes ), mais elle n'est pas tant la conséquence d'une rivalité ou autre qu'une donnée à intégrer.

    C'est aussi aux facs de se vendre, de gérer leur image, comme le font les GE, sinon le moindre incident suffira toujours à détruire leur réputation.

    En outre, même en admettant que leurs élèves soient systématiquement préférés ( ce dont je doute, mais bon ) les GE ne diploment pas non plus suffisamment de gens pour saturer le marché de l'emploi, donc mauvaise réputation ou pas, la fac a bien des débouchés, qui sont autant d'occasions de prouver la valeur de ses formations.

    on peut aussi se demander s'ils sont vraiment en conccurence. Ont-ils les mêmes aptitudes ? postulent-ils pour les mêmes postes ?


    Le système universitaire me semble également largement desservi par ce débat qui donne aux GE une importance qu'elles n'ont pas, et qui présente la fac comme un système dévalué.

    Les parents d'élèves et élèves indécis y sont sans doute plus sensibles qu'on ne le pense, et s'ils seront sans doute d'accord avec l'idée d'une fac la moins élitiste possible etc...ils risquent tout de même de préférer "un meilleur encadrement", avec des prépas et écoles, voire quand cela n'apparait pas accessible, des prépas intégrées ou écoles de commerce parfois très couteuses.

    En étant présentées comme l'élément qui étouffe les facs, le système des GE n'en devient que plus attractif, et à tord, d'où sans doute la multiplication et la prise d'importance des privées qui répondent à une demande croissante des élèves de terminales.
    La fac a peut être actuellement plus mauvaise presse chez les élèves de terminales que chez ceux des GE, et chez les employeurs.

    Avant de chercher dans les GE le problème, si on commencait par y chercher la solution ?


    Ceci dit, il y a un gros problème de financement des facs ; 6400 euros par élèves, c'est clairement pas assez.
    Et ça, non seulement ça n'a rien à voir avec les GE, mais ça peut aisément expliquer la quasi-totalité des difficultés rencontrées par les facs.

    C'est un problème de politique ; soit de politique de sélection de la part des facs ( acceptent-elles trop d'élèves ? devraient-elles favoriser certaines sections après sélections au dépend d'autres avant sélections ? ), soit de politique budgetaire.
    Ou les deux.

    En tout cas, vu le nombre de lycéens, à 10 000 euros par an l'un, il y a clairement un problème ; vu la valeur des diplomes décernés au lycée, ces formations valent-elle si cher ? il y a quand même 2 234 000 lycéens.
    Si les lycéens étaient à 6800 euros par an, et que l'argent était rebasculé vers les universités, ça ferait un peu plus de 5700 euros par élève et par an en plus, soit un peu plus de 12000 euros par élève.

    C'est quand même anormal que même la formation d'un collégien coute plus cher par an que celle d'un élève d'université ( 7500 euros par an pour un collégien ).
    Il y a bien un problème de répartition du budget consacré au système scolaire.

  24. #202
    bouigs

    Re : Classement mondial des universités et grandes écoles

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    C'est aussi aux facs de se vendre, de gérer leur image, comme le font les GE, sinon le moindre incident suffira toujours à détruire leur réputation.
    Je pense surtout que les GE très prestigieuses étouffent beaucoup d'affaire... Quelqu'un peut il citer le nom, dans son entourage, de plusieurs s'étant fait virer de la fac ? Oui ! Et de Grande Ecole ? Beaucoup moins !

    Cela n'est pas entièrement lié au fait qu'il y a plus d'étudiants en fac qu'en GE, mais surtout que certaines GE ont peur d'avoir mauvaise presse en virant quelqu'un qui a pourtant réussi un des concours les plus difficiles à bac+2.

    Un exemple à tout cela ? Prenons Centrale Paris (je prend cette école car elle est considérée presque unanimement par le grand public comme une des "meilleurs" GE) où il est possible de passer en année supérieur sans valider les unités d'enseignement... Tout cela est impossible à la fac (ainsi que dans d'autres GE moins renommées qui n'hésitent pas à virer des élèves).

    Alors oui, la fac à des problèmes de réputation parfois justifiés, mais les GE en ont pas mal, et bizarrement, c'est toujours mal venu de pointer ces problèmes...

    Bouigs

  25. #203
    Ryuujin

    Re : Classement mondial des universités et grandes écoles

    drôle d'argument !

    si c'était ça l'origine des problèmes de réputation des facs, alors les GE les plus cotées seraient moins réputées encore.

    combien d'admis à Centrale Paris pour combien de candidats ?


    tu entends souvent reprocher à la fac le fait de virer des étudiants ? moi jamais. Et pourtant je suis dans une filière où il parait qu'on méprise la fac ( ce que j'ai appris ici même ).


    Les GE font parfois redoubler des élèves, est-ce que cela leur donne une mauvaise presse ?
    Et même si elles viraient des élèves, ça ne ferait pas un article du Monde ; personne n'en entendrait particulièrement parler.

    Et là encore, quel serait le lien entre les GE et les problèmes des facs ? où y a t'il comparaison ou conccurence sur ce point ?


    Pour ce qui est de la possibilité de passer en deuxième ou en troisième année sans avoir validé tous ses crédits, faudrait pas non plus raconter n'importe-quoi : en fac aussi ça se fait.

    C'est quoi la compensation ? ça permet pas par hasard de valider un semestre sans en avoir validé toutes les UE ?

    à l'INA, on peut passer à l'année supérieure si on a validé 60 crédits sur 68, et si pour les 8 restants on a
    Fx et non F.
    Et pas la peine d'espérer compenser un Fx par une excellente note dans une autre UE : c'est impossible, si on a plus de 8 Fx, on rattrappe, ou on repique.

    C'est dommage ; personnellement, j'aurais bien aimé pouvoir me permettre en première année de me payer Fx à toutes les UE portant sur l'élevage, et les compenser avec le reste.

  26. #204
    bouigs

    Re : Classement mondial des universités et grandes écoles

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    Les GE font parfois redoubler des élèves, est-ce que cela leur donne une mauvaise presse ?
    Et même si elles viraient des élèves, ça ne ferait pas un article du Monde ; personne n'en entendrait particulièrement parler.

    Et là encore, quel serait le lien entre les GE et les problèmes des facs ? où y a t'il comparaison ou conccurence sur ce point ?
    Salut,

    mon post précédent se voulait juste une réponse à ton propos sur le fait que les facs géraient mal leur image. Tu manques deux fois ta première année à la fac : tu dois changer de filière. Dans certaines GE, il existe un certain laxisme de la part de l'administration. En effet, si ils n'arrivent pas à instruire un élève qui à pourtant montré ses capacités lors d'un concours, ils faudrait qu'ils expliquent en quoi leur formation s'est relevée problématique...et donc se remettre en cause !

    Je pense donc juste que certaines GE laissent passer certains "moutons noirs" à travers leur maille, par peur de salir leur réputation...

    Bouigs

  27. #205
    Ryuujin

    Re : Classement mondial des universités et grandes écoles

    je ne vais pas dire le contraire ; je ne connais que très peu d'écoles, et je ne peux garantir le contraire que pour celle où je suis.
    Mais alors ce phénomène est-il suffisamment important pour peser dans le débat, franchement j'en doute.

    Et si c'est le cas, je doute que ce soit par peur de salir leur réputation, car leur réputation vient justement de leur haute sélectivité affichée.
    Qu'une école vire un élève, qu'est-ce que cela changera ? à moins que cela ne touche un nombre suffisamment élevé d'élèves pour apparaitre dans les statistiques, cela restera inconnu du public de toute façon, de même qu'il n'y a pas particulièrement de scandales autours d'élèves virés de facs.


    Par contre, diplomer des élèves incompétents, ça ça risquerait d'entacher la réputation de l'école, vis à vis de ses employeurs, donc d'influer sur ses taux d'embauches, salaires moyens à l'embauche etc... qui sont deux des mamelles de leur attractivité.

    En tout cas, chez nous, la dernière fois qu'on a entendu parler d'un élève menacé d'expulsion, c'était pour avoir diffamé l'école lors d'une émission de télévision. Comme quoi il y a tout de même vraiment une différence de gestion de l'image.

  28. #206
    cephalotaxine

    Re : Classement mondial des universités et grandes écoles

    Citation Envoyé par bouigs Voir le message
    Quelqu'un peut il citer le nom, dans son entourage, de plusieurs s'étant fait virer de la fac ? Oui ! Et de Grande Ecole ? Beaucoup moins !
    moi si, j'en connais

  29. #207
    Alexander

    Re : Classement mondial des universités et grandes écoles

    Citation Envoyé par bouigs Voir le message
    Je pense surtout que les GE très prestigieuses étouffent beaucoup d'affaire... Quelqu'un peut il citer le nom, dans son entourage, de plusieurs s'étant fait virer de la fac ? Oui ! Et de Grande Ecole ? Beaucoup moins !
    Bonsoir,

    Moi j'en connais...3 camarades de promo virés en première année et d'autres redoublant leur première ou deuxième année (aussi possible en troisième année, avis aux amateurs )...je connais aussi un gars qui s'est fait viré en troisième année...l'ENSAM ne fait généralement pas beaucoup de cadeaux si les notes ne suivent pas...et saque ou vire les élèves n'ayant pas un minimum de niveau...j'ai entendu parler du fonctionnement de Centrale par une amie qui vient d'en sortir, c'est effectivement assez étrange, je ne vois pas ce que l'école y gagne.

    Alexander

  30. #208
    Gwyddon

    Re : Classement mondial des universités et grandes écoles

    Il ne faut pas se voiler la face, les écoles aussi ont des problèmes, mais bizarrement on en entend moins parler...

    Quid du cas d'un mort par coma éthylique l'an dernier dans une certaine école dont je tairais le nom ?

    Quid de l'ambiance "alcool et glande" que les élèves de grande école véhiculent dans leur grande majorité, et qui a fini par nuire à la réputation d'une école (cf une école sur Lyon, dont je tairais aussi le nom) et entraîné une plus grande austérité à la rentrée 2004 ?

    Je ne parle même pas de ce qui se passe dans l'administration des écoles, comme par exemple la falsification de cv dans une école lyonnaise (encore elle )


    Bref on peut trouver des tas d'exemples, mais qui n'intéresse pas forcément les gens donc on n'en parle pas tout simplement...
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  31. #209
    bouigs

    Re : Classement mondial des universités et grandes écoles

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Je ne parle même pas de ce qui se passe dans l'administration des écoles, comme par exemple la falsification de cv dans une école lyonnaise (encore elle )
    Il n'y a pas que le cv qui est falsifié. Si on parle bien de la même école lyonnaise, j'y ai donné (comme intervenant extérieur) pendant un temps des cours de méca flu et les partiels qui vont avec. Bizarrement, les notes que j'ai envoyé à l'administration n'ont pas été les mêmes que celles affichées le jour des résultats... Plus étonnant encore, une grande parti des élèves que j'avais mis à la session de rattrapage a été "dispensée" de cet examen. Je veux bien que l'administration homogénéïse les notes, mais il y a quand même des limites à ne pas dépasser...

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Bref on peut trouver des tas d'exemples, mais qui n'intéresse pas forcément les gens donc on n'en parle pas tout simplement...
    De toute façon, un réseau d'anciens sert aussi à insérer dans le monde professionnel certains mauvais élèves d'école.

    Bouigs

  32. #210
    Ryuujin

    Re : Classement mondial des universités et grandes écoles

    et du point de vue des élèves, c'est une qualité, du moins, jusqu'à ce que les employeurs s'en rendent compte.

    cette école a conservé son status au fait ?

Page 7 sur 8 PremièrePremière 7 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Classement académique des universités mondiales
    Par batman dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 19/01/2007, 19h36
  2. évolution du recrutement des grandes écoles?
    Par Martin00 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 8
    Dernier message: 25/08/2006, 11h32
  3. Perles dans les rapports des jurys des Concours aux Grandes Ecoles
    Par Tamatave dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 11
    Dernier message: 27/08/2005, 11h02
  4. Classement des universités ?
    Par Guillmot dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 54
    Dernier message: 03/09/2004, 11h06