Répondre à la discussion
Page 2 sur 6 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 153

Physicien médical / Radio physicien



  1. #31
    Emmmm

    Re : Physicien médical / Radio physicien


    ------

    Oui il y a beaucoup de mystère, je trouve aussi...!
    (Simple précision : le master de Nantes est présenté comme étant un master Professionnel à la quatrième position de recherche google mais je prends en compte ce que tu as précisé sur un de tes messages...)

    Arrêtons ces polémiques...
    Il est fort dommage qu'il y est des caricatures de masters et que tu ne puisses pas en démordre... Je me répète, je n'ai en aucun moment jugé Nantes, Toulouse ou Paris. Fais en autant... Donne nous ton expérience sur Nantes, ce que tu y as vécu, comment, ce que tu y as appris, ce que ça pourrait apporter à ton expérience professionnelle... Et surtout laisse ceux qui ont l'expérience de Lyon-Grenoble, Toulouse ou Paris commenter leurs propres expériences...

    D'ailleurs ceux dont tu parles, qui t'ont donné leurs avis, Peut être pourront-ils donner leurs avis également...

    A vos opinions...

    -----

  2. Publicité
  3. #32
    wharton

    Re : Physicien médical / Radio physicien

    Master professionnel, c'était dans l'ancienne habilitation, ça a été mis à jour en septembre pour passer en master RP
    Radiophysicienne

  4. #33
    misstigris

    Re : Physicien médical / Radio physicien

    Bonjour à tous,

    J'avous que je n'ai pas lu tous les posts de cette discussion, mais j'ai vu qu'il y avait des questions concernant les formations d'ingé et le DQPRM. J'ai moi-même fait prépa, puis intégré une école d'ingénieur en physique nucléaire et j'ai passé le concours du DQPRM l'an dernier (je pense que ça intéressera youyouss). Cette école d'ingénieurs est à Grenoble et s'appelle Phelma (anciennement ENSPG) et forme en des ingénieurs en physique générale. L'option physique nucléaire peut être choisie en 2ème année. Pendant ma troisième et dernière année, j'ai pu suivre à la place des cours de 3A, les cours du Master de Physique Médicale de Lyon/Grenoble. Cette année d'autres élèves ont suivi ma voie. Ce qui permet d'obtemir deux diplômes en même temps. De plus, la formation de Lyon/Grenoble a réalisé un très bon score (quasi 100%) au concours du DQPRM. Il y a un réel esprit d'équipe qui s'instaure entre les élèves et les profs autant pour la préparation du concours que pour l'apprentissage des techniques cliniques utiles après pour ta formation et ton travail de physicien. En effet, il y a des intervenants divers et variés qui partagent avec les élèves leur expérience clinique et scientifique, les deux aspects nécessaires à une formation de physicien médical. En plus, le cadre de la formation est assez sympa : les sorties à Lyon et le ski et la montagne à Grenoble, comment rêver mieux? Voilà voilou, si tu as d'autres questions youyouss sur la formation ingé/physicien médical n'hésite pas! A plus!

  5. #34
    misstigris

    Re : Physicien médical / Radio physicien

    Ok, maintenant que j'ai lu tous les posts, je peux dire moi aussi que la formation de Lyon-Grenoble m'a bien plus apporté qu'une préparation pour le concours. Pour avoir vraiment fait une prépa, je pense être en position pour comparer et... ça n'a rien avoir!!! Pendant le master, tous les élèves sont solidaires, on s'est serré les coudes (et ça continue...) et les profs sont loin d'être des êtres insensibles qui vous mettent la pression. Au contraire, ils sont à l'écoute de chacun tout en essayant de faire réussir tout le groupe (et ils y arrvent!). Je me joins à lolove90 pour me rappeler des soirées qui n'ont pas lieu dans une "vraie" prépa! Pour moi, un très bon souvenir et d'autres encore à construire!

  6. #35
    BlueLine

    Re : Physicien médical / Radio physicien

    Bonjour,
    je découvre cette discussion très intéressante au hasard de mon surf sur le web (pensez pas que je suis oisif...mais en repos forcé pour accident...). Je suis PhyMed en poste depuis maintenant 16 ans (bigre...j'avais pas réactualisé le compteur depuis un moment...je viens de prendre un coup de vieux) : à "l'époque", nul Master(s), nul DQPRM, mais un seul DEA (Toulouse) et 3 mois de stage en double en milieu hospitalier (gasp !).
    Je fait partie aujourd'hui de ceux qui encadrent en partie les DQPRM dans notre (moyen) centre. J'exerce en radiothérapie/curiethérapie.

    Je vous livre en vrac quelques réponses aux questions posées dans ce thread :
    1) Dans mon centre (CHU), l'actvité de curiethérapie nous amène très souvent à être en contact avec les patient(es), et au Bloc (Applications à L'iode 125). C'est un aspect que j'aime beaucoup. D'autres sont génés par ces contacts directs avec les malades...et la maladie. A chacun de voir (sachant que les applications de curiethérapie sont aujourd'hui de plus en plus centralisées, donc concernent essentiellement les gros centres).
    En radiothérapie : je ne peux que conseiller d'aller en salle sans hésiter à la moindre sollicitation des manips (il n'y a que là que l'on peut VOIR réellement la mise en place du traitement que l'on a planifié...et les problèmes qu'il peut poser) : et ceci m'amène au point 2 :

    2) Le PHYMED est aujourd'hui DIRECTEMENT responsable de la dose DELIVREE au patient : le médecin est le prescripteur. Donc attention aux salaires (parfois) mirobolants : vous aurez derrière une charge grave...et parfois lourde à assumer (les obligations légales sont nombreuses, et l'employeur traine souvent des pieds pour vous laisser la possibilité de les remplir...mais je ne veux pas lancer ce débat).

    3) les salaires :
    Tout d'abord, sachez qu'il existe un observatoire des salaires de la profession.

    Il faut distinguer le privé (Cliniques) des CAC (régime particulier), du Public (hôpitaux). Je ne parlerai pas ici de l'industrie (partenaires des centres de radiothérapie, curiethérapie, etc...) qui embauche quelques phymed comme ingénieurs d'application, et dont les salaires sont spécifiques.
    Privé : il y a de tout, mais situé en général de 20 à 30% au-dessus du Public. Certains jeunes collègues se sont vus proposé du 6000 à l'embauche : comprendre que derrière, vous faite une croix sur vos horaires et votre vie privé).
    CAC : grille voisine de celle Public aujourd'hui (peut-être légèrement plus favorable sur le long terme, encore que...). Mais boulot très intéressant et souvent dans un cadre très bien maitrisé (personnel OK, nombre d'appareils en rapport avec l'activité, etc...)
    Public : il y a désormais une grille spécifique : salaire + prime allant théoriquement de 0 à 45% du brut mensuel selon l'ancienneté et la "manière de servir". Un physicien débutant peut facilement négocier son embauche à 3000/3200 euros (salaire + prime de 25%). En fin de carrière, on peut désormais atteindre 5000 euros net mensuel (peut-être plus, j'ai pas fait le calcul...).
    Dans le centre où j'exerce, les conditions de travail (qui compensaient autrefois le salaire plus maigre de la fonction publique) se sont considérablement dégradées, jusqu'à rejoindre celles d'un privé (on nous demande nous aussi aujourd'hui du rendement). Il faut également savoir que désormais, le public vous embauchera en tant que contractuel (donc pas de retraite de la fonction publique : vous cotiserez à une caisse privée = IRCANTEC).

    Voilà : je vous livre des aspects auquels on ne pense pas forcément quand on est jeune ou quand on débute. Après quelques années, ce sont des aspects qui deviennent importants !

    Je reste à votre disposition pour tous ceux et celles qui voudraient plus de renseignements.

    @+

  7. #36
    weakheart

    Re : Physicien médical / Radio physicien

    Comment se passe une séance de curiethérapie ? est ce le medecin ou le phymed qui intervient ?

    La curiethérapie n'est elle pas dangereuse pour les medecins , chirurgiens et Physicien au moment d'injecter la dose?

    J'ai lu qu'il fallait le faire dans une salle plombée pour qu'elle absorbe les rayonnements mais de ce fait les manipulateurs sont donc forcement touché non ?

    J'ai lu aussi qu'on utilise un rayonnement gamma , est ce parce qu'il est plus energetique et parce qu'il ne " se déplace pas " loin ou peut on utiliser n'importe lequel ?

    Pour ce qui est des salaires , si je comprend bien , un phymed récemment diplomé peut se retrouver avec un salaire (très elevé) mais en contrepartie avoir des conditions de travail assez lourdes ?
    Peux tu nous en dire plus la dessus ?

    merci

  8. Publicité
  9. #37
    BlueLine

    Re : Physicien médical / Radio physicien

    Houlà ! que de questions...qui appellent des réponses plutôt longues !
    Pour essayer de faire court et complet :

    Curiethérapie : pas UNE curieth. , mais DES curith. Il y a plusieurs types d'applications :
    - Intersticielles : qui impliquent un geste chirurgical invasif pour poser des cathéters "intre-tissulaires" dans lesquels va transiter la source d'irradiation.
    - Endocavitaire : qui utilise les cavités naturelles de l'organisme (ex = gynéco, bronchique). L'application se fait aussi au bloc et sous calmants ou anesthésie "légère".

    Les TRAITEMENTS de ces applications se font en chambre spécifiques (chambres protégées = protections murs, portes, et éventuellement sol+plafond calculées pour répondre à la législation en cours en radioprotection). Exception = les traitements dits "haut-débit" qui se font au bloc le plus souvent (le haut-débit utilise des sources très actives pour diminuer le temps de traitement, donc d'hospitalisation. son avantage sur les débits "conventionnels" reste encore discuté aujourd'hui).

    Lors des traitements (quelle que soit la situation) : PERSONNE (du personnel) dans la pièce, hormis le patient bien sûr !
    DONC : comme la radiothérapie, la curiethérapie moderne est très sûre pour le personnel (fini le temps de mes débuts où je coupais la bonne longueur du fil d'irridium à enfiler dans le cathéter mis en place par le médecin).
    Chez nous, pour ces curieth., le médecin fait l'application du matériel vecteur au bloc, puis nous transmet sa prescription : on fait la dosimétrie sur scanner, on la valide ensemble, et le physicien va "brancher" le patient sur l'appareil de traitement et lance le traitement.

    cas particulier : cancers de la prostate traité par implants permanents de grains d'iode 125. Les organisations des équipes (et répartition des tâches) peuvent légèrement varier d'une équipe à une autre. Chez nous, c'est (au bloc et en "live") réparti entre l'urologue, le radiothérapeute et le PhyMed. Travail très interressant, mais pas sans risques car fait en direct (la dosi est faite au bloc, en présence sur patient...qui est sous Anesthésie Générale : faut pas trop trainer !). Faire une recherche sur google là-dessus pour plus d'infos.

    Les rayons gammas...ben c'est des X, mais émis par le noyau au lieu de venir du cortège électronique ...c'est tout. Dans la profession, les gammas viennent donc par exemple des sources de Co60 (les "bombes au Cobalt") : plus utilisées et démantelées de nos jours pour raisons de sécurité. Ces gammas sont aussi émis par les noyaux utilisés en médecine nucléaire.
    Dans le premier cas, ils servent à traiter de l'extérieur vers l'intérieur du corps humain (radiothérapie EXTERNE), dans l'autre, ils servent soit pour l'imagerie fonctionnelles du corps, soit pour certains traitements internes.
    En radiothérapie externe, les gammas du 60Co sont il est vrai une énergie "douce" par rapport aux rayonnements des accélérateurs linéaires modernes que l'on utilise en médecine : ils sont moins pénétrants qu'un faisceau X de 6 ou même 18MV, puisque leur énergie moyenne au patient est de l'ordre de 1MeV.
    Bon...j'arrête là car pour être plus "puriste" il faudrait que je détaille plus...et puis...tu va finir avec ....

    Retour aux salaires (ben oui, personne bosse pour des clous !) :
    Un jeune diplômé peut effectivement dans certaines situations se voir proposer des salaires énormes : centre en recherche de PhyMed depuis plusieurs mois sans succès, région peu attractive, et/ou : charge de travail énorme et horaires extensibles à souhaits : "on vous laisse tout le loisir de faire vos contrôles qualités, mais en dehors des plages de traitements des patients" (lesquelles, plages, vont souvent de 7h à 21-22h....). J'ajoute à ça que PAR DECRET la présence d'un PHYMED est OBLIGATOIRE sur toute la durée des traitements...Alors bien sûr, comme il faut (aussi) un peu respecter la législation du travail (on est censé être aux 35h...la blague ! ), les centres à 1 PHYMED sont désormais de plus en plus rares : on tourne en équipes matin/soir.
    Donc pour résumer : attention aux salaires très attractifs : toute médaille a son revers (regarder aussi les congés, RTT etc...ça change beaucoup !).

    Je ne veux pas dresser ici un tableau noir de la profession, mais le fait est qu'à ce jour, elle est en crise, et en recherche de reconnaissance : il existe (dieu merci) des centres "modèles", ou la sécurité des patients est placées au centre des débats, et où le PHYMED est écouté et respecté pour ce qu'il est : le pharmacien des rayons, le garant de la bonne dose au bon endroit...mais c'est de moins en moins le cas devant l'augmentation du nombre des cancers, et la lenteurs des pouvoirs publics pour débloquer les fonds nécessaires aux nouvelles machines (accélérateurs en radiothérapie) et à l'embauche de personnels (médecins, physiciens, manips...)...donc les services s'engorgent, et la machine s'emballe...

    Ouf !...a beaucoup écrit moi ce soir....
    heu...d'autres questions ? (soyez pas découragés les gens hein !? simplement, je suis honnête, et je livre mon expérience perso, qui n'est encore une fois peut-être pas la même ailleurs...hum...).

    Au fait : le site de la profession :
    http://www.sfpm.asso.fr

  10. #38
    Derren Brown

    Re : Physicien médical / Radio physicien

    Merci beaucoup de prendre du temps pour nous renseigner !
    Comme ça, on a accès à d'autres infos que celles que des étudiants peuvent donner (même si elles sont tout aussi interessantes, mais dans des registres différents).

    Je suis d'abord très surpris des très bons salaires proposés aux débutants dans le public, même dans le public !
    La dégradation des conditions de travail est déplorable, surtout dans le contexte actuel.

    Merci pour ces informations. Si vous avez d'autres choses à dire sur ce métier, les carrières de collègues, l'avenir que vous préssentez pour nos générations...je n'ai pas vraiment d'autres questions précises (à part celles que vous avez détaillez), alors des infos en vracs iront très bien .

    A+

  11. #39
    BlueLine

    Re : Physicien médical / Radio physicien

    Bonjour !

    petit retour sur les salaires :
    autant ils sont bien "cadrés" désormais dans le public et dans les CAC (existence de grilles nationales), autant le flou demeure dans le secteur privé : j'ai annoncé les offres "de fous" qui sont l'exception....car on trouve de tout dans ce secteur : d'autres débutent à 2000 net.
    Dans le public, ça a longtemps été TRES hétérogène également. 10 ans de négociations ont été nécessaires pour obtenir la grille actuelle, en application depuis à peine 1 an, et qui remonte les salaires à un niveau mérité à mon avis (il faut se débarrasser de ce complexe franco-français où parler d'argent est "pas bien"...d'ailleurs ce sont souvent les mieux payés qui disent ça !). Cette grille se trouve facilement :
    http://www.sante.gouv.fr/adm/dagpb/b...6/a0060132.htm

    ...mais elle est exprimée en indice brut (arrrgh !) : il faut, pour connaitre sa valeur en "pépites", calculer l'indice majoré (qui est inférieur au brut....logique non ?...ça se trouve avec une recherche google) et multiplier cet indice par la valeur du point (réajustée par décret -théoriquement - chaque année) : on obtient ainsi le salaire brut ! (il faut encore déduire les prélèvements sociaux, cotisations retraites, chomage, etc... pour obtenir le salaire net...).

    POur votre avenir : soyez motivés pour embrasser cette carrière qui (à ce jour) est dure (beaucoup de travail et de pression), mais enrichissante, et pour laquelle j'ai de l'espoir si la profession continue de se battre pour sa reconnaissance et son essort (aux USA ou au Canada, les conditions sont toutes autres !).
    Vous avez aussi comme (bon) exemple les pays Nordiques (Suède, Pays-Bas, Allemagne), qui sont très en avance sur nous dans ce domaine. Des postes à l'étranger sont dispo pour ceux qui le souhaitent (Suisse, Belgique, Grande-Bretagne, Canada...). C'est une expérience à faire quand on est jeunes, et sans enfants.
    La seule chose nécessaire au triomphe du mal, c'est l'inaction des gens de bien (E. Burk)

  12. #40
    Derren Brown

    Re : Physicien médical / Radio physicien

    Merci encore pour ces infos !

    Si ce n'est pas indiscret, pouvez-vous donner dans les grandes ligne votre parcours à partir de votre première embauche (car on sait que la formation n'est plus la même donc cette partie n'est pas très pertinente). Pas forcément les salaires (trop indiscret peut être), mais l'évolution de votre métier, vos occupations réelles, vos postes, etc...

    Merci d'avance.

    PS : et vous, que pensez-vous de la saturation de postes dont j'ai parlé ? Serons-nous en surplus d'ici peu d'année ?

    A+

  13. #41
    wharton

    Re : Physicien médical / Radio physicien

    Tant qu'on y est, je voudrais bien votre avis sur les thèses. Plusieurs physiciens m'ont dit que c'était un certain avantage d'avoir une thèse, notamment pour avoir accès à certains postes, du style dans les CLCC, et qu'au fur et à mesure que le nombre de physmed allait augmenter, ça pourrait être un avantage pour les embauches futures.....

    J'avoue que je suis bien tentée d'en faire une, mais j'hésite beaucoup car je ne sais pas si ça vaut réellement le coup de s'investir pendant 3 ans si ça n'apporte pas plus que ça dans le futur....

    Merki !! Et si j'ai le concours la semaine prochaine, on se croisera peut-être un jour
    Radiophysicienne

  14. #42
    weakheart

    Re : Physicien médical / Radio physicien

    Le fait qu'on soit en retard sur nos voisins européens pour ne citer qu'eux n'est il pas préoccupant ?
    Que fait l'état ? je pensais qu'après le scandale d'Epinal , il y allait avoir beaucoup beaucoup de remaniement .. est ce le cas ?

    merci

    PS : il va finir par regretter d'être venu sur ce forum avec toutes ces questions =)

  15. Publicité
  16. #43
    Derren Brown

    Re : Physicien médical / Radio physicien

    Oui, très bonne question, la thèse !
    C'est vrai que ça rallonge pas mal ces édutes, alors autant ne pas s'engager pour rien et surtout, arriver sur le marché du travail trop tard !

    A+

  17. #44
    BlueLine

    Re : Physicien médical / Radio physicien

    héééééé - hooooo !!!....non mais ! 'croyez que j'ai que ça à faire moi ?...bon...en ce moment, c'est vrai (quasi cloué au lit...grrrr!!).

    mon parcours (il est dans mon profil) :
    Bac D (par choix ! )
    2 premières années de médecine (erreur d'aiguillage !!)
    DEUG B (bio), option microbiologie.
    Maitrise sciences et techniques en génie Biologique et Médical (licence et maitrise : soit un master1 aujourd'hui ?).
    ...Armée (12mois...bons souvenirs ! )
    DEA de Physique Radiologique et Médicale (Toulouse : seule filière à l'époque). Obtenu en Juin1992.
    Premier poste : CH Lagny/marne (77).
    2E poste : CH du Puy en Velay (43)
    Actuel : CHU Est-France...(mp pour plus de détails !)
    Dans ces divers postes j'étais Phymed et PCR (Personne Compétente en Radioprotection). Une fois, j'ai pendant un an ou deux fait des vacations dans un CH du départment voisin pour une mission de controle qualité du service de médecine nucléaire (2 jours/mois).
    J'ai aujourd'hui coupé la branche radiopro et diminué mes implications associatives (pro) et d'enseignement pour me recentrer sur le boulot (c chaud en ce moment : voir l'actualité). Comme je l'ai dit, j'aime le contact avec les patients et la curiethérapie me plait pour ça, et pour le coté "minutieux". Je suis pas mal branché informatique aussi : réseau informatique du service, interfacage avec les modalités d'imagerie (scan/irm...juste pour les tests et les paramétrages !! je ne suis pas programmeur ! y'a des informaticiens pour ça !). le quotidien c'est assurer la routine : beaucoup de dosimétries (plans de traitement des patients) ; gérer les controles qualité, tenir les registres, gérer les sources radioactives, implémenter les nouvelles techniques de traitement que les médecins veulent....

    saturation des postes
    :
    je pense qu'on en est loin, mais c'est là une analyse perso (l'avenir dira si j'ai raison ou pas) car :
    le gouvernement (G ou D confondues), toujours habile dans les effets d'annonces attendus par le peuple après chaque grande affaire, a dit : "doublez les effectifs de PM d'ici 5 ans, pour remettre la profession au niveau de ce qui est nécessaire". OUI MAIS : ils se basent en disant ça sur le nombre de cancers annuels actuel ! Or, vu l'augmentation du nombre de cancers chaque années, d'ici 5 ans, les besoins auront eux aussi augmentés...Ajoutez à ça l'augmentation des départs en retraite (la profession est jeune)..on a encore quelques beaux jours devant nous (pour l'emploi j'entend...). Et effectivement, même si on augmente le nombre de formations, les accueil de DQPRM sont saturés ; en plus c'est nous, PhyMed en poste, qui devont assurer (à l'oeil) la formation de nos futurs collègues...tout en trimant comme des fous (résultats : encadrements parfois très moyen...).

    Post-épinal : se traduit par une avalanche de texte législatifs accroissant la pression dans les services. Beaucoup de responsabilités pour la PSRPM (Personne Spécialisée en Radiophysique Médicale = notre énième nouveau nom !)...moi je garde PhyMed. + annonce d'embauche de plus de physiciens. On essaie de leur dire en ce moment qu'il faut aussi qu'ils nous donne les moyens d'exercer face aux médecins ces responsabilités (pas évident quand comme dans le privé le médecin est aussi votre patron payeur...).

    Les thèses : Un seul conseil : si vous voulez une thèse faites-là POUR VOUS (satisfaction personnelle, objectifs de recherches, souhaits de pouvoir un jour passer une HDR, intégrer une grande équipe qui placera inévitablement ce prérequis dans le profil de poste, etc....). Ne le faites pas pour un surplus de salaire qui est très improbable : ce ne sera pas une motivation suffisante. Il est vrai que certains CAC (=CRLCC) demandent une thèse préférentiellement. Mais si un candidat sans thèse arrive à convaincre, ça passe aussi (j'en connais !).
    Perso je n'ai pas de thèse et ça ne me manque pas !

    Bon en attendant, gardez vos forces et motivations "à donf"...et M...E à warthon (peut-être futur collègue ?)

    Si certains veulent plus de détails : MP svp.
    ++
    La seule chose nécessaire au triomphe du mal, c'est l'inaction des gens de bien (E. Burk)

  18. #45
    Derren Brown

    Re : Physicien médical / Radio physicien

    Merci (encore ) beaucoup pour ces infos.

    A+

  19. #46
    KLOUG

    Re : Physicien médical / Radio physicien

    Bonjour à tous

    Et à propos des doses reçues l'IRSN vient de publier aujourd'hui les bilans dosimétriques pour l'année 2007.
    Ne soyez pas étonné, il y a une année de décalage.
    Avoir sur www.irsn.fr
    Concernant la radiothérapie je vous ajoute une partie du tableau en pièce jointe.
    Conernant la partie réglementaire (réglementation code de la santé publique et code du travail) vous pouvez toujours me poser des questions puisque c'est moi qui l'enseigne à l'INSTN.

    A bientôt
    KLOUG
    Images attachées Images attachées
    Suivre la voie et les voix de la Volte

  20. #47
    Derren Brown

    Re : Physicien médical / Radio physicien

    Bonjour, merci pour ces infos.

    Puisque vous travaillez à l'INSTN, pouvez-vous nous donner des informations quant au déroulement de la formation du DQPRM ?
    Toute information est la bienvenue .

    Merci d'avance.

    A+

  21. #48
    cyr69003

    recherche radiophysicien pour poste ds le 42

    Bonjour à tous,

    Je cherche un radiophysicien en cdi pour un poste situé ds le 42. Si vous connaissez qqun que ça pourrait intéresser......n'hésitez pas à me contacter.
    Je ne connais pas trop cette profession mais ça a l'air plutot rare. Peut être pourriez vous m'aider ds mes recherches? Ou est ce que l'on déniche ce type de profil????

    Merci pour vos réponses!

  22. Publicité
  23. #49
    wharton

    Re : recherche radiophysicien pour poste ds le 42

    mettre une annonce sur le site de la SFPM (société française de physique médicale). Il y a une section exprès pour cela !!
    Radiophysicienne

  24. #50
    cyr69003

    Re : recherche radiophysicien pour poste ds le 42

    Merci bcp du tuyau!
    Je suis allée voir mais g l'impression que peu de personne recherche un emploi...

  25. #51
    wharton

    Re : recherche radiophysicien pour poste ds le 42

    effectivement, il y a très peu de personnes disponibles !!
    Radiophysicienne

  26. #52
    BlueLine

    Re : recherche radiophysicien pour poste ds le 42

    La tendance est inverse en ce moment : il y a beaucoup d'offre de poste, et pas assez de candidats pour les pourvoir (lire le post en amont !).
    ...D'où le recours aux chasseurs de têtes par les centres privés...et publics (Visiblement Roanne a du mal à trouver ?). Pour info, le service de radiothérapie de Roanne a dû provisoirement fermer en l'absence de physiciens.
    voir : http://www.zoom42.fr/actu/ACT_detail.asp?strId=27749

    ...et ce n'est pas le seul dans cette situation...

    Ce qui fait que les postes peuvent aujourd'hui se négocier...à l'avantage des candidats ! (et il n'y a pas que le salaire à négocier).
    La seule chose nécessaire au triomphe du mal, c'est l'inaction des gens de bien (E. Burk)

  27. #53
    Derren Brown

    Re : Physicien médical / Radio physicien

    Et dans 4-5 ans, peut-on espérer la même cituation ? On m'a déjà dit qu'il n'y aurait pas de problème pour trouver du travail pour au moins 10 ans (merci à tous ceux qui on pu me renseigner/rassurer ), mais est-ce que ce sera dans les mêmes conditons, à savoir, une très forte demande et donc, de bons postes à pourvoir ?

    Merci d'avance de me re-rassurer sur ce point .

    A+

  28. #54
    isyblue

    Re : Physicien médical / Radio physicien

    Bonjour,
    je me demandais si les diplomes equivalent pour physicien medical etrangers etaient ou pas reconnus en France ??
    Comment savoir si ces diplomes sont ou pas reconnus? Je parle notamment des diplomes d'autres etats europeens.
    Merci!

  29. Publicité
  30. #55
    Lolove90

    Re : Physicien médical / Radio physicien

    Bonjour,
    actuellement cette question fait débat, car il y a un manque de physicien médicaux et ouvrir des portes à l'Europe serait une manière de recruter.
    Je pense quand même que, même si tu n'es pas directement reconnu via ton diplôme étrangé, il doit y avoir un moyen de faire des équivalence de diplôme, quitte à passer la formation du DQPRM qui actuellement de 1 an.
    Bon courage dans tes recherches. Essaye d'aller voir sur le site de la sfpm, tu aura peut-être d'autres infos.

  31. #56
    isyblue

    Re : Physicien médical / Radio physicien

    Merci Lolove,
    j'ai visité le site SFPM et je vais tacher de regarder mieux s'il y a par hasard quelque precision la dessus.
    Sinon surtout pour ceux qui travaillent deja avez vous des experiences de collegues ou stagiaires etrangers?
    Merci.

  32. #57
    BlueLine

    Re : Physicien médical / Radio physicien

    Citation Envoyé par isyblue Voir le message
    Bonjour,
    je me demandais si les diplomes equivalent pour physicien medical etrangers etaient ou pas reconnus en France ??
    Comment savoir si ces diplomes sont ou pas reconnus? Je parle notamment des diplomes d'autres etats europeens.
    Merci!
    Contactez le coordonnateur du Conseil d'Enseignement de la SFPM qui vous donnera ces renseignements :
    http://www.sfpm.asso.fr
    RUBRIQUE :
    conseil-délégués / Conseil d'enseignement / consulter la composition du conseil.

    Voir aussi ici :
    http://www-instn.cea.fr/rubrique.php3?id_rubrique=157
    La seule chose nécessaire au triomphe du mal, c'est l'inaction des gens de bien (E. Burk)

  33. #58
    juni69

    Thumbs up Re : Physicien médical / Radio physicien

    Salut tout le monde,

    J'ai lu attentivement tous les post, et j'ai quelques questions à vous poser...

    Je suis actuellement PCR dans une boite de formation industriel (présence de sources et de personnel exposé). J'ai obtenu lors de mon parcours universitaire un BTS mesures physique et une Licence pro Techniques nucléaires et Radioprotection sur Strasbourg. Durant ma licence j'ai même effectué un stage de 6 mois au sein de l'HIAD Desgenettes à Lyon (PCR) et je dois dire que ce milieu hospitalier m'avait déjà bien attiré.

    Comme tout nouvel employé, j'ai pas fait la fine bouche quand on m'a proposé un poste de PCR mais aujourd'hui j'en ai fais le tour et j'aimerai changer d'activité. Je me pose la question si je peux de par mes diplomes accéder à la fonction de Radiophysien ? Et par quel autre diplome ? Dans quelles villes se situent-elles (j'aimerai pas trop me retrouver sur Paris )?

    Merci d'avance de vos réponses ...

  34. #59
    BlueLine

    Re : Physicien médical / Radio physicien

    Bonjour,

    Mais....allez sur le site de la SFPM...il y a tout (normalement) :

    http://www.sfpm.asso.fr
    rubrique association / physicien médical

    A compléter avec les infos données par l'INSTN (google est ton ami )

    Ta formation Bac+3 te devrait te permettre d'accèder au master pour la physique médicale. Ensuite un an 1/2 en milieu hospitalier pour le DQPRM (théorie + stage).

    A compléter éventuellement avec un Doctorat (thèse) en 3 ans.
    La seule chose nécessaire au triomphe du mal, c'est l'inaction des gens de bien (E. Burk)

  35. #60
    juni69

    Re : Physicien médical / Radio physicien

    Merci de ton lien Blueline ...

    Une autre question, je n'ai eu dans mon parcours scolaire aucune notion d'imagerie médicale ou de biologie. Est-ce un gros désavantage ?

    De plus, je ne vois pas dans l'industrie quels sont les débouchés possible ?

Sur le même thème :

Page 2 sur 6 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Physicien d'hopital ou médical
    Par turbine dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/11/2007, 20h31
  2. quel est la difference entre un physicien et un ingenieur civil physicien?
    Par mikephys dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 14/06/2007, 17h03
  3. Physicien
    Par Florian76620 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 39
    Dernier message: 03/10/2006, 01h55