Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 62

Le métier de nos rêves



  1. #1
    niwox

    Talking Le métier de nos rêves


    ------

    On a tous voulu être pilote de chasse ,cosmonaute ,chirurgien...
    Le seul problème c'est qu'il y a à mon humble avis ,une légère différence entre le rêve et la réalitée ,entre notre vision du monde à dix ans et à vingt ans.
    Comment voyez vous votre avenir? En quoi ça diffères de ce que vous vous imaginiez il y a quelques années? Comment arrivez vous à conciliez le tout?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    martini_bird

    Re : Le métier de nos rêves

    Bonjour,

    il me semble que la problématique proposée ne relève pas de la science, isn't it?

  4. #3
    Romain-des-Bois

    Re : Le métier de nos rêves

    Citation Envoyé par martini_bird
    Bonjour,

    il me semble que la problématique proposée ne relève pas de la science, isn't it?
    C'est pas grave, je réponds !


    Je suis encore jeune, et ma conception de mon avenir professionnel relève encore du rêve : mais c'est un rêve réaliste, car à 18 ans, on connait plus de choses qu'à 10.
    J'ai toujours aimé les sciences, mais mon rêve d'enfant n'était pas de faire carrière dans les sciences fondamentales.
    J'étais très attiré par les voitures miniatures, et avec la vision idéaliste du métier d'ingénieur qui trainait ici et là, j'ai voulu en faire mon métier.
    en troisième, j'ai vu une conseillère d'orientation : toujours avec cette idée. Elle m'a dit : BacS, prépa, école d'ingé. Heureusement je me suis rendu compte que le métier d'ingé ne me convenait pas du tout.
    Maintenant, je veux étudier ce que j'aime avant tout, et ne pas trop me poser de questions sur le métier que j'exercerai plus tard.
    Mon "rêve" maintenant serait de faire mes études dans un autre cadre que la France (à savoir les Etats-Unis, mais ca sera difficile, car trop cher ...)

    A 18 ans, il faut savoir regarder la réalité en face, mais il faut garder une part de rêve : beaucoup de jeunes se lancent dans la médecine pour devenir chirurgien, dans les sciences pour devenir cosmonaute, ou en prépa pour devenir pilote de chasse.

  5. #4
    Bleyblue

    Re : Le métier de nos rêves

    Bah je trouve ça intéressant comme question encore, ce n'est pas simple de faire un choix avec toutes les études différentes qui existent

    Bon alors voilà un peu pour moi :
    Au début je voulais devenire informaticien (au début c'est dire que j'ai décidé ça vers 12 ans). J'étais passioné de pogrammation et math je pensais que j'adorerais le cursus d'info.

    Puis tout a coup en fin de secondaire j'ai voulut devenire chimiste. J'avais en effet eu un très bon professeur de chimie durant mes 3 dernière années et donc ...

    Mais ensuite comme le coté "biologique" de la chose m'attirais beaucoup jeme suis dis, pq pas "pharmacie" ?

    Et puis après quelque temps j'ai même voulut entreprendre des études d'ingénieurs (rien à voir avec la pharma, note bien )

    Puis finalement, je suis aller en biologie médicale, 1ère année en commun avec les médecins en fait. C'est une formation qui fome des checheurs en médecine, et voilà ce que j'ai ai retiré :

    -> Les sciences expérimentales, ce n'est pas pour moi

    Et je suis donc plus ou moins retombé sur mon idée de départ, pas pour aller en info, mais bien en math.

    Je suis actuellement occuper à me renseigner un maximum pour être sur de ne pas me tromper d'orientation une nouvelle fois et je suis quasi sûr et certain que c'est bien ca qu'il me faut en fait.

    Donc en fait voilà, il aura fallaut que je sacrifie un an pour savoir finalement ce que je veux faire

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    strange

    Re : Le métier de nos rêves

    Intéressant... Oui, intéressant de savoir que finalement, malgré les recommandations, et la longue bibliographie des conseillers d'orientation, nous en arrivons toujours au point de départ :

    MAIS QUE VAIS-JE FAIRE PLUS TARD ?

    Une question, qui en a secoué plus d'un, et en tout age...
    Une question, qui malgré ses airs de vicieuse, reste agréable à découvrir, dans le sens d'une aventure...
    Une question, enfin, dont la réponse est loin d'être présente à chaque fois, mais dont le nombre varie considérablement suivant l'état psychologique au moment de l'irruption d'une telle... Question.

  8. #6
    Coincoin

    Re : Le métier de nos rêves

    Salut,
    En effet, c'est une question intéressante. Et je pense comme Romain29 que la différence entre le rêve de dix ans et le rêve de vingt ans, c'est que ce dernier est un "rêve réaliste". Quand on est gosse, on regarde le ciel et on se dit fasciné "quand je serai grand, je veux faire astronome". On ne sait pas encore bien ce que c'est, mais on se dit que ça permettra de trouver les réponses à toutes les questions fascinantes qu'on se pose. 10 ans d'études plus tard, le rêve s'est transformé en : "plus tard, je veux faire un M2r de physique, option astrophysique, puis une thèse". Ce n'est plus vraiment le même type de rêve, mais c'est comme ça qu'on réalise ses rêves : en les rendant réalistes.
    Encore une victoire de Canard !

  9. Publicité
  10. #7
    Bleyblue

    Re : Le métier de nos rêves

    Moi on m'a aussi conseillé (je ne sais pas si c'est un bon conseil mais a mon avis dans certains cas oui ) de ne PAS me focaliser sur les études mais sur ce que je veux devenire plus tard, même si pour ça je doit me farcir des études qui ne me plaisent pas vraiment ...
    C'est un métier que l'on choisit, bien plus que des études ...(parait-il)

  11. #8
    Cécile

    Re : Le métier de nos rêves

    Citation Envoyé par Zazeglu
    Moi on m'a aussi conseillé (je ne sais pas si c'est un bon conseil mais a mon avis dans certains cas oui ) de ne PAS me focaliser sur les études mais sur ce que je veux devenire plus tard, même si pour ça je doit me farcir des études qui ne me plaisent pas vraiment ...
    C'est un métier que l'on choisit, bien plus que des études ...(parait-il)
    J'aurais tendance à conseiller exactement le contraire. Comment imaginer qu'un métier puisse nous plaire si les études y menant ne nous plaisent pas ? Inversement, il est quasiment impossible de savoir en quoi consiste un métier, alors autant s'appuyer sur ce qu'on connaît, c'est à dire les matières qui nous plaisent. Et avec un même cursus, il existe toujours tellement de métiers possibles que mieux vaut choisir son cursus que son métier.
    Mais il faut toujours garder les yeux ouverts: si je fais ça, quels sont les métiers possibles ? Est-ce que je choisis ce cursus par goût, ou parce que je n'ai aucune idée de ce que je peux faire d'autre ? etc.
    Et puis si on se trompe, on peut changer. C'est ce que j'ai fait à 29 ans !

  12. #9
    niwox

    Re : Le métier de nos rêves

    Hé beh je ne m'attendais pas à tant de succès!
    Pardon martini-bird c'est vrai le sujet n'a à priori pas grand chose à voir avec les sciences ,mais le sous forum est en rapport avec l'orientation et on peut penser que quelqu'un qui va sur futura-sciences va forcément parler de métier qui ont un attrait avec les sciences.
    Personnellement je ne me suis jamais réellement préoccupé de mon orientation ,ça me troublé mais pas au point d'y penser toute la journée . Après mon bac je suis parti en médecine ,au début ça allait mais au bout d'un moment à force de dire "c'est passionnant ,c'est toujours ce que j'ai voulu faire etc..." ,alors que je ne le pensai pas ,je me suis senti vraiment mal ,de plus je n'osais pas allez voir ailleurs ,me remettre en question ,je pensai juste à réussir!
    Au final je l'ai eu ce concours mais j'avais plus goût à rien j'était devenu complétement dépressif ,heureusement que j'avais de bon potes et aussi ma famille qui m'ont soutenus ,parceque j'étais à plat. Puis je me suis dit que "peut-être" (???) ça venait d'une mauvais orientation ,et oh ! sacrilège je suis allez visiter les sites des autres facs...Le problème c'est la remise en question et les avis des autres (et aussi la connerie des autres...) qui prennent tout leur ampleur.
    Après un ou deux mois de deuxième année de médecine (et une dissection de la fesse...) Je suis allé trouver un prof de la fac de physique qui m'as fait rentrer (!) et après quelques mois difficiles et différents me voila...en bonne forme !
    J'ai retré du fait que mon orientation ce soit très mal déroulé ,une sacrée experience j'en garde les séquelles (le pire c'es que j'en rajoute presque pas!) mais je vois à peu près comment construire un projet proffessionnel.
    En fait tout le monde à remarqué les choix c'est dur! le plus simple consiste à ne pas en faire (ça aussi c'est dur..) il suffit d'éliminer ce qui nous plait pas dans nos études (le prof d'algèbre et son air prétentieux par exemple.) et de garder ce qui nous motive le plus .
    Le fait de faire un choix arrêté sur un métier révèle du poker ,c'est soit tout bon soit tout faux ,de plussouvent quand on yréfléchit ,une soudaine lubie pour un métier ça à souvent des antécédents louches ("tu sera médecin mon fils!")
    Au final faisons ce qui nous fait réver sur le moment ,il vaut mieux vivre un rêve que rêver sa vie ( moi ) .

  13. #10
    Vinc

    Re : Le métier de nos rêves

    Entièrement d'accord!
    Primum non nocere.

  14. #11
    BioBen

    Re : Le métier de nos rêves

    Moi à la base je voulais être animateur télé (bon ca va j'était jeune ...).
    Maintenant chercheur (bon ca va je suis encore jeune ), et puis je dois dire qu'être prof d'amphi ca à l'air cool aussi, alors peut-être enseignant chercheur, qui sait ?

  15. #12
    Gwyddon

    Re : Le métier de nos rêves

    j'ai toujours voulu être chercheur, d'abord en biologie (virologue ça me tentait bien, j'avais 12 ans et je regardais "la vie" à la télé )
    puis en info (vers la 3e, 2nde) et enfin le choc en 1ere lors d'une conf au palais de la découverte : ce sera en physique, puis cela s'est affiné en 1ere année de prépa sur la physique des particules / physique théorique


    Je suis persuadé qu'il faut adapter son cursus suivant ses goûts, c'est toujours plus facile de réussir lorsque on aime ce qu'on fait

    @+
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  16. Publicité
  17. #13
    garsdu62

    Re : Le métier de nos rêves

    Bonjour tout le monde!Moi aussi c'est pas mal,vers10ans je faisais du karting et je voulais et pilote de F1,apres je voulais devenir ministre,puis prefet vers15ans,mais après j'ai laché ce domaine!J'étais pret pour aller en médecine et puis non je ne suis pas assez passionné!Conclusion:là je vais en prépa mais je ne sais pas du tout ce que je veux faire plus tard...peut-être rockstar...c'est beau les reves...Je pense qu'il faut aller dans des cursus qui nous plaisent(par les matieres...)et aprés se diriger de plus en plus vers un métier car la plupart du temps on se fait une fausse idée du métier de nos reves...comme etre médecin c'est le reve de beaucoup de gens mais les gens qui y vont,savent-il tous qu'il vont travailler 70h par semaine...?
    Dernière modification par garsdu62 ; 14/04/2005 à 08h55.
    Just PCSI

  18. #14
    kinette

    Re : Le métier de nos rêves

    Bonjour à tous,
    Pour moi tout a commencé par un intérêt particulier pour les animaux, les animaux domestiques mais aussi les petites bêtes (a mère m'a raconté qu'elle a failli ne pas pouvoir me faire décoller de l'observation d'une colonie de fourmis!). Du coup je voulais être vétérinaire, mais quand j'ai appris qu'il fallait parfois euthanasier des animaux ça me plaisait moins. En regardant des reportages animaliers, j'ai eu envie d'être exploratrice, ou de faire des reportages animaliers... puis j'ai vu des émissions qui parlaient d'éthologie: je voulais alors devenir éthologue. Ou alors "écologue"...
    J'ai eu la chance de faire partie d'une association naturaliste (vers mes 10 ans), ce qui a renforcé mon idée d'être biolgoiste/écologiste/éthologue, bref de faire de la recherche.
    Après le parcours était pas mal tracé: fac de biologie... au fur et à mesure on affine sa vision des choses.
    A force de faire de l'information du public dans des assos, puis après de participer à Futura-sciences, j'ai découvert que j'aimais aussi beaucoup transmettre mes connaissances, et que l'enseignement me plairaît donc aussi.

    A la fin de tout ce parcours, après une thèse de biologie, j'aimerais concrétiser tout ceci par un poste de maître de conférence (pour l'instant je fais enseignement et rechrche en CDD), mais je ne sais pas si j'y arriverai... sinon, ben ce sera la reconversion, chose qui m'inquiète pas mal en ce moment.

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  19. #15
    Bleyblue

    Re : Le métier de nos rêves

    Citation Envoyé par Cécile
    J'aurais tendance à conseiller exactement le contraire. Comment imaginer qu'un métier puisse nous plaire si les études y menant ne nous plaisent pas ? Inversement, il est quasiment impossible de savoir en quoi consiste un métier, alors autant s'appuyer sur ce qu'on connaît, c'est à dire les matières qui nous plaisent
    Je suis assez d'accord toi.
    Mais je pense quand même que la personne qui m'a dit ça avait ses raisons. C'était le cas pour elle apparement ...

    Citation Envoyé par 09Jul85
    Je suis persuadé qu'il faut adapter son cursus suivant ses goûts, c'est toujours plus facile de réussir lorsque on aime ce qu'on fait
    Oui mais si, une fois le diplôme en poche, on se retrouve avec des débouchés inintéressants, ce n'est peut être pas génial ...

  20. #16
    Romain-des-Bois

    Re : Le métier de nos rêves

    Citation Envoyé par Zazeglu
    mais si, une fois le diplôme en poche, on se retrouve avec des débouchés inintéressants, ce n'est peut être pas génial ...
    Mais on aura toujours la satisfaction d'avoir choisi ce qui nous plait vraiment !
    Beaucoup de jeunes (dans mon entourage) se lancent dans la voie de l'ingéniérie. Evidemment, métier prestigieux et le plus souvent synonyme de confort de vie.
    Mais, s'ils ont une super situation, auront-ils aimé ce qu'ils ont appris et ce qu'ils font ?

    Je crois que le choix de l'orientation est un choix difficile car on ne sait si on doit privilégier la raison ou le coeur. C'est, je pense, le plus important :
    bonne situation contre amour de son métier.

  21. #17
    .:Spip:.

    Re : Le métier de nos rêves

    Bioben, tu as les meme projets que moi. Sauf que je ne voulais pas faire animateur TV lol

    Avant je n'en savais rien du tout. je me suis interessé a la science au college, je regardais beaucoup de docu sur france 5.
    ce fut d'abord chimiste puis geneticien
    En 2nde, revelation : ca sera la physique
    l'an prochain c'est prepa, ensuite je tente l'ens, si pas la fac
    soit pour devenir chercheur (plutot theorique), voir enseingnant chercheur, la mixture des deux pourrait etre tres interessant...
    Soyez libre, utilisez Linux.

  22. #18
    Romain-des-Bois

    Re : Le métier de nos rêves

    Nous sommes nombreux sur ce forum à vouloir nous orienter vers la recherche.
    Rien que sur ce post : Julien, Kinette, LePhysicien, Benjamin et moi.
    Et sur le forum, il y a une foule de postulants au doux métier de chercheur : on ajoute Magmatic Rock pour la géologie, Chileno en physique (j'espère ne pas m'être trompé), et tant d'autres !
    Je crois qu'il ne faut pas commencer ses études dans l'optique de devenir chercheur, ou de vouloir exercer tel ou tel métier, mais dans l'optique d'étudier ce qui nous plaît, pour se donner toutes les chances dans la voie de nos rêves. Car c'est plutôt d'une voie, ou d'un domaine dont on rêve que d'un métier, car lui, on ne sait pas de quoi il sera fait.

  23. Publicité
  24. #19
    neojousous

    Re : Le métier de nos rêves

    Quand j'étaîs petit, jusqu'au CM2 je voulais être classiquement "pilote de chasse". Paff des lunettes, j'oublis.

    Ensuite au fil des années de collège, je me sens différent des autres, je passe mon temps a réfléchir sur des choses auquels les autre ne semblent pas penser particulièrement. J'ai du mal à trouver ma place dans ce monde, et je cherche une sorte de vérité absolue qui me permettrait de trouver ma place. En seconde mon gout pour la physique se développe, et je commence à avoir quelques réponses à mes questions grâce à la science. Jusqu'en 1ère S j'en étais la, mais la science ne me suffisait pas. Elle n'apportait que des réponses superficielles à une partie de mes questions.

    C'est en term que j'ai trouvé ma voie. Je suis un philosophe, c'est la philosophie qui est en mesure de m'apporter mon équilibre. J'en avais toujours plus ou moins fait sans le savoir, et maintenant j'étais rassuré de voir que je n'étais pas seul à me poser des questions que beaucoup jugeaient tordues.
    Donc mon rêve actuellement, serait d'être enseignant-chercheur en physique théorique, ou en philosophie. Puisque dans ma conception des choses l'un ne va pas sans l'autre. Notamment bosser sur la logique, et sur les interprétations de la mécanique quantique qui semblent défier cette logique. L'année prochaine la fac me fournira probablement certaines réponses: peut-être quelques rêves cassés? Mais peut-être aussi de nouvelles aspirations

  25. #20
    garsdu62

    Re : Le métier de nos rêves

    Etudier la philo moi je dis une chose: respect!!!rien qu'en terminale j'en ai ma dose!
    Bonne chance et bonne réussite à tous...
    Just PCSI

  26. #21
    hcc1229

    Re : Le métier de nos rêves

    rien qu'en terminale j'en ai ma dose!
    je crois que tu n'est pas le seul

    Moi quand j'etait en 8ieme je voulais etre cosmonaute mais apres j'ai eu la miopie ce qui ma pousser a laisser tomber ce reve. Depuis la 6ieme je me suis interaissait a la robotique (on dit que c'est a cause des mangas que j'ai regarde ) et aujourd'hui c'est dans le cadre de mieux les connaitre que j'ai decide de faire des etudes scientifiques.La plupart des gens disent que je vis encore dans mon monde fantastique de science fiction. sans vous cacher j'espere pouvoir rendre beaucoup plus populaire accessible a tout le monde les robots et quand je dit les robots ce sont des robots qu'on a vu dans I,ROBOT qui nous aide dans la vie courante.Les progres des recherches japonaise (ASIMOV) me disent que mon reve se realisera dans les 10~20 ou encore 30 annee

  27. #22
    Gwyddon

    Re : Le métier de nos rêves

    Citation Envoyé par neojousous
    Donc mon rêve actuellement, serait d'être enseignant-chercheur en physique théorique, ou en philosophie. Puisque dans ma conception des choses l'un ne va pas sans l'autre. Notamment bosser sur la logique, et sur les interprétations de la mécanique quantique qui semblent défier cette logique.
    tout à fait d'accord, d'ailleurs je regrette qu'il n'y ait pas plus de philosophie des sciences dans les cursus scientifiques, car cela complèterait le cursus de façon importante (réfléchir sur les fondements de ce qu'on manipule, c'est au moins aussi important que de savoir manipuler il me semble)

    bon courage pour la suite de tes études
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  28. #23
    BioBen

    Re : Le métier de nos rêves

    d'ailleurs je regrette qu'il n'y ait pas plus de philosophie des sciences dans les cursus scientifiques
    Moi j'ai fais de l'epistémologie/philo des sciences au premier semestre, c'était vachement interessant....on a étudié les courants de pensée, qu'est ce que la science, des grandes questions comme ca, c'était sympa.

  29. #24
    Evil.Saien

    Re : Le métier de nos rêves

    Le metier idéal à mon sens c'est sportif pro, surtout footballer, mais bon ca necessite un certain talent, beaucoup de travail et surtout un grand coup de pouce de la part de la chance...

    J'ai choisi la solution de facilité, école d'ingé avec prépa intégrée, cursus classique...
    Pour en revenir au métier, c'est justement ce qui est éxcitant de ne pas savoir éxactement dans quel domaine on va travailler... Par exemple, j'ai recu une formation très pluridisciplinaire avec surtout de la micro/nano-mécanique/éléctronique/informatique ainsi que du traitement du signal... La je suis bien parti pour plutot me diriger dans le traitement di signal, mais sait-on jamais, peut etre l'avenir me reserve une carrière dans les MEMS...

    En conclusion, je voulais juste dire que bien souvent le travail trouvé n'est pas éxactement la suite du cursus scolaire. Un ingénieur recoit une formation assez vaste et il est pas rare de voir des gens évoluer dans des domaines qui a priori n'ont rien a voir avec leur formation de base. D'ailleurs les écoles d'ingé essaye d'apprendre aux élèves non seulement des connaissances, mais surtout des méthodes de travail qui rend le futur ingénieur capable de s'adapter rapidement à un nouveau role en tirant parti du mieux possible de sa formation.

    C'est pour ca que même si la formation choisie n'est pas tout a fait idéale a notre gout, rien ne nous empeche d'évoluer plus tard éxactement ou on le souhaite (il y a dans mon lab de microéléctronique des chimistes qui au départ connaissaient à peine le loi d'ohm et qui maintenant ont un niveau honorable et qui surtout apporte beaucoup sur des questions insolvables par nous...)
    Mon psychiatre, pour quinze mille francs, il m'a débarrassé de ce que j'avais : quinze mille francs

  30. Publicité
  31. #25
    neojousous

    Re : Le métier de nos rêves

    Citation Envoyé par 09Jul85
    tout à fait d'accord, d'ailleurs je regrette qu'il n'y ait pas plus de philosophie des sciences dans les cursus scientifiques, car cela complèterait le cursus de façon importante (réfléchir sur les fondements de ce qu'on manipule, c'est au moins aussi important que de savoir manipuler il me semble)

    bon courage pour la suite de tes études
    Merci bien! Je sais pas ce que ça donnera, on verra

  32. #26
    Cindycmo

    Re : Le métier de nos rêves

    Moi tout petit je voulais etre paleontologue ( de 8 a 12 ans) et puis ca m'a passé , j'ai voulu devenir hardeur ( 13 a 18 ans) apres je sais pas trop, now je suis pommé ^^, j'ai pensé a gigolo mais rien qu'a penser qu'on doit se farcir des vieilles ca me fait froid dans le dos brrrrr

  33. #27
    Gwyddon

    Re : Le métier de nos rêves

    au fait, pour ce qui est de la recherche, qui semble interesser pas mal d'étudiants sur ce forum, si on est vraiment sûr d'aimer ça il ne faut pas hésiter et se lancer : on gagne peut être peu par rapport au métier d'ingénieur, mais on fait ce qu'on aime et ça c'est vraiment important

    notez bien cependant que l'on peut aussi être ingénieur et aimer ça, je suis loin de dire le contraire, mais en plus on est bien payé contrairement au métier de chercheur, donc je cherchais juste à affirmer que la peur (liée à l'argent) de faire chercheur ne doit pas entrer en ligne de compte si c'est une véritable passion

    a mon humble avis

    @+
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  34. #28
    matthias

    Re : Le métier de nos rêves

    Moi à 10 ans je voulais être ... jardinier
    Mais ingé c'est pas si mal en fin de compte ...

  35. #29
    sand

    Re : Le métier de nos rêves

    je voulais être ornithologue, puis ingénieur des eaux et forets, puis astrophysicienne et maintenant planétologue ou un truc du genre, faire de la recherche sur le système solaire quoi
    j'espère y arriver...l'avenir nous le dira

    a+

    sand

  36. #30
    Cindycmo

    Re : Le métier de nos rêves

    Citation Envoyé par 09Jul85
    au fait, pour ce qui est de la recherche, qui semble interesser pas mal d'étudiants sur ce forum, si on est vraiment sûr d'aimer ça il ne faut pas hésiter et se lancer : on gagne peut être peu par rapport au métier d'ingénieur, mais on fait ce qu'on aime et ça c'est vraiment important

    notez bien cependant que l'on peut aussi être ingénieur et aimer ça, je suis loin de dire le contraire, mais en plus on est bien payé contrairement au métier de chercheur, donc je cherchais juste à affirmer que la peur (liée à l'argent) de faire chercheur ne doit pas entrer en ligne de compte si c'est une véritable passion

    a mon humble avis

    @+
    Tu es mal payé en debut de carriere mais ca monte relaitvement vite si tu n'es pas trop nul mais le plus dur reste de trouver une place..Pas facile aussi de trouver une place d'ingenieur mais plus facile quand meme, il n'ya qu'a niveau bac +3 qu'il ya du travail a la pelle.
    Dernière modification par Cindycmo ; 16/04/2005 à 09h36.

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Divers] Ensemble, rapprochons nos peuples à travers nos cultures
    Par SAGE1 dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 06/08/2007, 12h33
  2. La piste de nos ancêtres dans nos intestins
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 16/02/2007, 13h19
  3. les rêves
    Par Nokeo dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 9
    Dernier message: 09/11/2006, 18h39