Affichage des résultats 1 à 21 sur 21

devenir enseignant-chercheur ou professeur des universités



  1. #1
    Oliv''

    devenir enseignant-chercheur ou professeur des universités


    ------

    Bonjour à tous,

    Je viens de finir ma MPSI à Troyes, et je suis pris en classe étoile à Saint Louis, à Chaptal et à Clémenceau à Reims. J'aimerais être enseignant-chercheur ou professeur des universités, et je sais pas trop quoi choisir entre tous ces lycées ! En fait, je vous l'avoue, j'aimerais rester chez moi à Troyes pour des raisons de confort (éviter les déplacements le week-end, etc...), mais en même temps j'ai un peu peur de ruiner mes chances ...

    Peut-être que ça m'aiderais de savoir votre avis. Pensez-vous que c'est accessible en restant dans une prépa moyenne de province ? Pour l'ENS, ça risque certainement d'être dûr, mais en passant par la fac ... Qu'en pensez-vous ?

    Merci.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    PlapPlop

    Re : devenir enseignant-chercheur ou professeur des universités

    Hum, étant de Reims, je te conseille pas Clémenceau...

    Le meilleur des trois, c'est clairement Saint-Louis. Si tu veux faire chercheur absolument et que tu veux une ens, il vaut mieux aller là si tu as l'étoile, parce qu'à l'ens ils attendent de toi que tu connaisses non seulement le programme, mais un petit peu plus : à Clemenceau les gens que je connais disent qu'ils ont fini le programme 10 jours avant les écrits ...

    Et puis l'internat de Saint-Louis est super sympa et la boutique sncf est à 50m, donc tu peux rentrer chez toi sans passer 2H a réserver chaque week-end.

  4. #3
    bratisla

    Re : devenir enseignant-chercheur ou professeur des universités

    bonjour,

    - sachant que, pour postuler aux concours chercheur/maître de conférences, c'est bac+8 + N années de postdoc (ce qui fait un âge moyen de candidature à 28/29 ans pour les sciences dites "dures")
    - sachant que l'on évolue énormément en 10 ans
    - sachant que la manière d'appréhender les choses dans le supérieur change énormément en 8 ans, et très rapidement durant la thèse, et que donc on peut s'apercevoir que ça ne colle pas à nos aspirations (surtout après s'être mangé dans les dents des manoeuvres politiciennes de laboratoire)
    - sachant que 10 ans correspondent à 2 élections de majorité présidentielle, et donc de probables changements de priorités budgétaires
    - sachant que le métier de chercheur a énormément changé en 5 ans, et risque d'être totalement bouleversé dans les années à venir

    ...
    à mon humble avis, viser chercheur à la sortie du lycée, c'est tenter de voir un peu trop loin dans l'avenir - j'essaierai plutôt de viser d'abord un objectif plus proche.
    J'ai vu des brillants normaliens tout plaquer par dégoût et devenir ingénieur informatique en SSII, j'ai vu des étudiants en fac s'accrocher et s'épanouir durant la thèse pour devenir d'excellents chercheurs. Il n'y a pas de voie royale (et surtout pas en ces périodes peu fastes), il y a des opportunités à saisir au fur et à mesure, en gardant l'objectif final plus en étoile lointaine qu'en objectif à atteindre absolument (ça, c'est la meilleure méthode pour se vautrer et se dégoûter).

    Pour répondre mieux à ta question, c'est toi qui le sent le mieux. De toute manière, les écrits/oraux de l'ENS seront "non orthodoxes" : ça pourra porter sur la relativité restreinte, de la physique statistique, de la formation de galaxies, ou toute autre idée tordue surgie de l'esprit du chercheur qui s'est retrouvé collé à faire un sujet. C'est moins une question d'être une bête de concours que de maîtriser les gammes, d'avoir réellement compris la physique qu'on nous a enseigné, d'aimer faire de la physique et d'avoir assez de flegme et de perversité pour ne pas se désarçonner et attaquer le sujet avec un grand sourire (très important le sourire, ça déstabilise les autres et ça envoie des ondes positives au créateur du sujet). Les prépas parisiennes se contentent de sélectionner très sévèrement, en se disant que dans le tas il y a des élèves qui ont réellement "la fibre de la physique" (pour prendre cet exemple) et sont donc avantagés pour les concours ENS ; ça ne veut pas dire que des élèves de prépa de province sont nécessairement privés de cette fibre et n'auront jamais les ENS. A toi de voir si l'émulation te motive ou t'handicape.

    Mais bon, l'ENS n'est que la première étape - et ce n'est pas une étape obligatoire, ni même un pont d'or. Après, il reste beaucoup à faire. Beauuuucoup à faire.

    /edit dernier point : le métier de chercheur est bien différent de l'image qu'on peut s'en faire - en bien ou en mal. En fait, beaucoup de gens ont une image totalement fausse du monde de la recherche. Si vraiment c'est l'objectif que tu vises, essaie de discuter une ou deux heures avec un doctorant en troisième année (ou un postdoc). Ca devrait éclairer mieux ta lanterne.

  5. #4
    Mikihisa

    Re : devenir enseignant-chercheur ou professeur des universités

    Ouais ils cherchent, ils cherchent, mais ils trouvent pas quoi ... xD

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Oliv''

    Re : devenir enseignant-chercheur ou professeur des universités

    Citation Envoyé par bratisla Voir le message
    ,

    à mon humble avis, viser chercheur à la sortie du lycée, c'est tenter de voir un peu trop loin dans l'avenir - j'essaierai plutôt de viser d'abord un objectif plus proche.
    Oui c'est sûr tu as raison, c'est aussi ce qui me faisait un peu peur d'ailleurs ! Et c'est pour ça que je suis pas très motivé pour l'ENS. Parce que finalement, l'ENS n'est faite que pour l'enseignement et la recherche, et je suis pas non plus complètement sûr que ça me corresponde.

    Je sais que c'est possible d'être prof après avoir fait une école d'ingénieur, mais peut-être pas professeur des universités, si ? Et puis ça dépend peut-être aussi de l'école en question ...

  8. #6
    cephalotaxine

    Re : devenir enseignant-chercheur ou professeur des universités

    Citation Envoyé par Oliv'' Voir le message
    Oui c'est sûr tu as raison, c'est aussi ce qui me faisait un peu peur d'ailleurs ! Et c'est pour ça que je suis pas très motivé pour l'ENS. Parce que finalement, l'ENS n'est faite que pour l'enseignement et la recherche, et je suis pas non plus complètement sûr que ça me corresponde.

    Je sais que c'est possible d'être prof après avoir fait une école d'ingénieur, mais peut-être pas professeur des universités, si ? Et puis ça dépend peut-être aussi de l'école en question ...
    pas besoin d'être normalien pour devenir prof à l'univ. il faut tout simplement avoir un doctorat, commencer par être maître de conf, et ensuite si tout se passe bien, devenir prof un peu plus tard

  9. Publicité
  10. #7
    GLaG

    Re : devenir enseignant-chercheur ou professeur des universités

    Citation Envoyé par Oliv'' Voir le message
    Je sais que c'est possible d'être prof après avoir fait une école d'ingénieur, mais peut-être pas professeur des universités, si ? Et puis ça dépend peut-être aussi de l'école en question ...
    La recherche "commence" en M2, en fait...puis en doctorat.
    Et on peut arriver en M2 par de nombreux chemins (fac, prépa+fac, prépa+école d'ingé, prépa+ENS, ...).

  11. #8
    bratisla

    Re : devenir enseignant-chercheur ou professeur des universités

    Je plussoie les deux intervenants ci-dessus d'une force d'autant plus forte que je voulais le dire. Merci d'éclairer ma prose particulièrement obscure après 6 heures de sommeil et un biberon à 6 heures du matin

  12. #9
    Oliv''

    Re : devenir enseignant-chercheur ou professeur des universités

    Citation Envoyé par GLaG Voir le message
    La recherche "commence" en M2, en fait...puis en doctorat.
    Et on peut arriver en M2 par de nombreux chemins (fac, prépa+fac, prépa+école d'ingé, prépa+ENS, ...).
    Ok, c'est un peu ce que j'avais en tête... Mais ce que je trouve bizarre, c'est que les écoles d'ingé sont très différentes les unes des autres. Il y en a qui restent très théoriques et attachées aux sciences "abstraites", et d'autres qui sont plus techniques... Donc le choix de l'école risque d'influencer sur pas mal de choses.

    Si j'ai le projet d'être prof à l'université en faisant prépa + école d'ingé + doctorat, il vaut mieux faire une école généraliste et théorique, non ? Genre, centrale...

  13. #10
    GLaG

    Re : devenir enseignant-chercheur ou professeur des universités

    Citation Envoyé par Oliv'' Voir le message
    Ok, c'est un peu ce que j'avais en tête... Mais ce que je trouve bizarre, c'est que les écoles d'ingé sont très différentes les unes des autres. Il y en a qui restent très théoriques et attachées aux sciences "abstraites", et d'autres qui sont plus techniques... Donc le choix de l'école risque d'influencer sur pas mal de choses.

    Si j'ai le projet d'être prof à l'université en faisant prépa + école d'ingé + doctorat, il vaut mieux faire une école généraliste et théorique, non ? Genre, centrale...
    Il n'y a pas de règle absolue (et je ne connais pas assez le sujet pour faire des stats plus précises)...une école spécialisée n'est pas du tout contre-indiquée pour faire une thèse dans la spécialité en question...Et par ailleurs il y a des thèses très "pratiques" (beaucoup de manips).

  14. #11
    cephalotaxine

    Re : devenir enseignant-chercheur ou professeur des universités

    Citation Envoyé par Oliv'' Voir le message
    Ok, c'est un peu ce que j'avais en tête... Mais ce que je trouve bizarre, c'est que les écoles d'ingé sont très différentes les unes des autres. Il y en a qui restent très théoriques et attachées aux sciences "abstraites", et d'autres qui sont plus techniques... Donc le choix de l'école risque d'influencer sur pas mal de choses.

    Si j'ai le projet d'être prof à l'université en faisant prépa + école d'ingé + doctorat, il vaut mieux faire une école généraliste et théorique, non ? Genre, centrale...
    franchement... non ! ce qui compte pour ta carrière d'enseignant chercheur, c'est ce que tu feras pendant ta thèse, ce qu'il y a avant n'a pas tellement d'importance.

  15. #12
    vpharmaco
    Animateur Biologie

    Re : devenir enseignant-chercheur ou professeur des universités

    Citation Envoyé par cephalotaxine Voir le message
    franchement... non ! ce qui compte pour ta carrière d'enseignant chercheur, c'est ce que tu feras pendant ta thèse, ce qu'il y a avant n'a pas tellement d'importance.
    C'est à nuancer suivant les domaines de recherche qui t'intéressent. Il est certain que tu si tu veux faire une thèse en physique des particules ou de maths fondamentales, mieux vaut intégrer une ecole qui delivre une solide formation théorique.

    Petite anecdote : une fille de ma promo (ecole d'ingé chimiste) sera prochainement docteur....en medecine. Comme quoi tout est tjs possible .

  16. Publicité
  17. #13
    GLaG

    Re : devenir enseignant-chercheur ou professeur des universités

    Pour faire une thèse en maths fondamentales, il vaut mieux éviter les écoles d'ingénieur, pas vraiment faites pour cela...

  18. #14
    Mikihisa

    Re : devenir enseignant-chercheur ou professeur des universités

    Je profite de ce thread pour poser ma question:
    J'aimerais faire un magistère de maths à l'ENS Paris en intégrant un cursus mixte qui permet de valider une licence en maths ET une licence en physique.
    L'idée pour moi était de faire une thèse en maths appliqué à la physique, mais je me suis rendu compte que c'était stupide, je pense donc faire une thèse en physique théorique ou en physique des particule, enfin de la bonne physique avec tout plein de maths quoi.

    Alors j'me demandais si il était possible de faire une thèse en physique théorique après avoir fait un magistère de maths.
    Oui je sais, il me suffirais de faire un magistère de physique, mais j'ai quand même envie d'avoir un Master en maths avant de faire de la physique. Donc ce que j'envisage c'est de passer mon master de Maths pui repartir sur un master de Physique, mais ca me fait faire 2 ans de plus quoi ... enfin bref j'ai le temps mais si vous pouviez m'éclairer déjà vu que c'est le sujet du moment

  19. #15
    bratisla

    Re : devenir enseignant-chercheur ou professeur des universités

    Citation Envoyé par Mikihisa Voir le message
    Je profite de ce thread pour poser ma question:
    J'aimerais faire un magistère de maths à l'ENS Paris en intégrant un cursus mixte qui permet de valider une licence en maths ET une licence en physique.
    L'idée pour moi était de faire une thèse en maths appliqué à la physique, mais je me suis rendu compte que c'était stupide, je pense donc faire une thèse en physique théorique ou en physique des particule, enfin de la bonne physique avec tout plein de maths quoi.

    Alors j'me demandais si il était possible de faire une thèse en physique théorique après avoir fait un magistère de maths.
    Oui je sais, il me suffirais de faire un magistère de physique, mais j'ai quand même envie d'avoir un Master en maths avant de faire de la physique. Donc ce que j'envisage c'est de passer mon master de Maths pui repartir sur un master de Physique, mais ca me fait faire 2 ans de plus quoi ... enfin bref j'ai le temps mais si vous pouviez m'éclairer déjà vu que c'est le sujet du moment
    Tous mes amis mathématiciens ont fait des maths appliqués à la physique (sauf un qui a terminé professeur dans le secondaire/prépa) - la physique, et d'autres matières, sont très demandeuses de mathématiciens à l'aise avec les problématiques liées à la résolution d'équations numériques, l'utilisation de processus aléatoires, et encore beaucoup d'autres choses. Faire un master de maths appliquées, pour bifurquer sur une thèse de maths appliqués à de la physique, ça se fait très bien. Et tout plein de maths en mécanique des fluides / électromagnétisme / mécanique du solide, ça se trouve très facilement.
    Ce n'est pas parce qu'on ne fait pas des diagrammes de Feynman qu'on ne fait pas des mathématiques/physiques poussées

    Après, tout dépend de la physique qu'on veut faire : les cursus de physique théorique sont des cursus de mathématiques , et les cursus de physique des particules intègrent un volet mathématique dédié ; il vaut mieux donc amha passer par ces voies (sachant qu'avoir un poste après en physique théorique mmffffrrrr mwahahahahaha). Pour d'autres disciplines, un cursus de maths applis avec thèse dans le domaine de physique considéré me semble préférable (en tout cas, n'ayant pas eu cette formation, il est vrai que je "pêche" un peu au niveau mathématique. Mais dame je sais torturer les données et taper du marteau, je suppose que je ne peux pas tout faire )
    Mais, dans les deux cas, je déconseille le double master. Toujours la même raison : ce n'est pas facile à obtenir, puis à justifier sur son cv, ça retarde l'entrée en vie active, ça complique les bourses de thèse et les recrutements : ça n'est pas dans les habitudes françaises, en fait (c'est parfois idiot, mais c'est comme cela)
    Dernière modification par bratisla ; 31/07/2009 à 07h54.

  20. #16
    MiMoiMolette

    Re : devenir enseignant-chercheur ou professeur des universités

    D'un autre côté, à l'ENS, il me semblait qu'on avait grosso modo deux matières principales...

    Sinon, j'ai un prof qui a fait une licence de maths et de physique (en même temps on dirait), puis qui a fait un DEA de physique, puis un DEA de maths (ou dans un autre ordre).
    Son idée initiale était de faire des maths appliquées à la physique, ou une thèse en physique, au final, il en fait une sur les probas combinées à de la pure algèbre
    - Je peux pas, j'ai cours
    - Vous n'êtes pas un peu vieux ?
    - Je suis le prof

  21. #17
    Oliv''

    Re : devenir enseignant-chercheur ou professeur des universités

    Je vous remercie pour vos réponses, j'y vois déjà un peu plus clair. J'ai fais quelques recherches sur les écoles d'ingénieurs, et il y a une école qui m'intéresse, parce qu'elle est pas loin de chez moi, c'est l'ENSAM de Châlons en Champagne.

    Seulement voilà : est-ce qu'il y a une grande différence de niveau entre l'ENSAM de Paris et les ENSAM provinciales ? Parce que tout le groupe ENSAM est classé 8ème à peu près, mais au sein du groupe, je sais pas du tout ce que ça fait, s'il y a des disparités ou pas !

    Et puis j'ai un autre problème, c'est que l'ENSAM est, il me semble, une école très technique, alors j'ai peur que ce soit un peu dur pour un MP ... Et finalement, quand on veut être prof à l'université, ne serait-ce pas un peu réduire ses chances que d'aller là-bas ?

  22. #18
    Gawel

    Re : devenir enseignant-chercheur ou professeur des universités

    Etant de Troyes, l'UTT ne t'intéresse pas ?

    Avec ce type de diplôme d'ingénieur, tu as une équivalence en master 2 qui peut te permettre de continuer dans le cadre d'une thèse, ciblant ainsi un poste de maitre de conférence, et plus tard, de prof si ça t'intéresse toujours... En attendant, si tu changes d'avis, tu seras toujours ingénieur, ce qui reste encore très correct
    Ing.Dr en Conception Mécanique, Secteurs Horloger, Automobile, Biomédical

  23. Publicité
  24. #19
    Mikihisa

    Re : devenir enseignant-chercheur ou professeur des universités

    N'allez pas croire qu'il est facile d'intégrer l'ENS ou l'X via la voie universitaire.
    C'est, à entendre parler certains, ce que croit les élèves des MPSI qui ne sont pas assez (ou ne se trouve pas asser) bon pour pouvoir s'imaginer concourir.

    Pour l'X par exemple, seuls 10 étudiant des université intègre l'école chaque année. C'est un concours spécifique aux université, avec examen sur dossier (Moyenne >14/20 pour pouvoir concourir) suivit d'un ensemble d'épreuves orale.

    Il faut savoir que, faire maths sup ne vous donne pas la certitude de majorer en L2 si vous quitter la prépa pour aller en fac. C'est totalement différent, il n'y à personne pour vous pousser, personne pour vous donner des devoirs, (presque) personne pour vous aider. Les profs ne sont pas là pour que vous compreniez, ils font leur cours dans des amphi de 250 élèves, et qu'importe s'il y en as qui sont complètement paumé.
    De plus, les notions sont aborder de façon beaucoup plus abstraite qu'en prépa. Le travail personnel est aussi conséquent, pour un élève souhaitant être dans les meilleurs, que celui en prépa.

    Pour donner un ordre d'idée à ceux qui crois qu'en fac on glande rien, je suis en mention Mathématique à Paris diderot, j'ai eu mon emplois du temps, et j'ai presque 40 heures de cours par semaine, avec un MINIMUM d'autant de travail personnel (pour réussir, sachant que je souhaite intégrer l'ENS, faut compter un peu plus).

    Et enfin, j'ajouterais qu'il ne faut pas croire non plus que les élèves des fac sont en fac car il n'avais pas le niveau pour aller en prépa. Je pense (loin de moi l'idée de me faire mousser) que j'ai un niveau supérieur à certaines personnes allant en prépa. Et dans ma mention, plusieurs personne ont eu une moyenne annuelle en maths/physique >18/20.

    Bref, ne vous faites pas d'illusion, cay mal.

  25. #20
    Zemanek

    Re : devenir enseignant-chercheur ou professeur des universités

    Bonjour à tous

    Alalah....
    C'est étonnant, pas vrai?! Ceux qui sont en prépas (l'université à un niveau soit disant " trop faible") et qui veulent devenir enseignant-chercheur, devinez où?
    .... à l'université (je croyais qu'elle était trop nulle ).
    Mais bien sûr que c'est possible! Mon père est prof de physique à l'université et il a fait un parcours 100% universitaire... et pourtant, sur son poste, il y avait des X et normaliens.....Si des universitaires arrivent à chopper des postes, ça veut dire qu'ils sont aussi bon que les Normaliens ou les polytechniciens... De plus, je pense qu'un universitaire a pas mal de mérite car on est bien moins poussé au travail qu'en prépa/Grande école.
    Puis bon,c'est normal que les étudiants qui font marcher l'université aient le droit à leur place au sein de cette institution...



    cordialement

  26. #21
    Lil-y

    Re : devenir enseignant-chercheur ou professeur des universités

    Pardonne moi Zemanek, mais j'espère que la personne ayant créé ce sujet ne t'a pas attendu pour faire son choix... 3 ans, c'est long

Discussions similaires

  1. Devenir enseignant-chercheur en biologie.
    Par Tuc-Tuc dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 6
    Dernier message: 26/10/2016, 15h17
  2. Devenir enseignant- chercheur en classe préparatoire
    Par Tom54123 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 9
    Dernier message: 11/09/2008, 20h46
  3. Devenir professeur des écoles?
    Par [RoSe_DeS_SaBLeS]__ dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 9
    Dernier message: 12/01/2007, 17h14
  4. Devenir Professeur des Ecoles
    Par carinej dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 4
    Dernier message: 02/09/2005, 19h20
  5. Difference entre chercheur et enseignant-chercheur
    Par TylerOnZeWeb dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 08/03/2005, 20h44