Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Agrégation mathématiques



  1. #1
    Cone-12

    Agrégation mathématiques


    ------

    Bonjour, je vous présente mon parcours scolaire un peu compliqué pour aboutir sur certaines interrogations quand à ma poursuite d'étude.
    Je suis vraiment passionné par les mathématiques, mais vraiment. A côté de sa, je ne suis pas exceptionnel non plus dans la matière (je n'avais pas 18 à tous les contrôles en terminale quoi !). Mais à a fin des inscriptions post-bac (au lycée), j'avais enlevé ma candidature en prépa MPSI, pour plusieurs raisons (familiales, et mon caractère ne correspondait peut-être pas à cette formation).
    Je suis donc partie en DUT, qui me semblait une bonne alternative pour intégrer une école d'ingé par exemple. Cependant, je me suis trés vite rendue compte qu'il me fallait des cour théorique, grâce auxquels je me sens dans mon élément. Je suis donc partie, et suis actuellement en licence de physique (seule branche scientifique dans la ville ou je suis, et ou je me dois de rester au moins un an).
    Ce début d'année m'a permit de m'ouvrir les yeux sur plusieurs points : ma passion pour les maths et mon envie d'enseigner.

    Je pense donc repartir l'année prochaine sur une licence de mathématiques. Dans l'absolue, mon plus grand souhait serait d'être agrégé, c'est la que j'ai plusieurs questions à vous poser. Les étudiants sortant d'un M2 maths, ont-ils un taux de réussite correct ? Ou l'agrégation est majoritairement attribuée à des personnes qui repassent le concours aprés plusieurs tentatives ?
    Merci de vos réponses, cordialement.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Lucas_Levrel

    Re : Agrégation mathématiques

    Citation Envoyé par Cone-12 Voir le message
    suis actuellement en licence de physique
    L3 ?

    Je pense donc repartir l'année prochaine sur une licence de mathématiques. Dans l'absolue, mon plus grand souhait serait d'être agrégé, c'est la que j'ai plusieurs questions à vous poser. Les étudiants sortant d'un M2 maths, ont-ils un taux de réussite correct ?
    Les taux de réussite aux concours sont sujets à des variations indépendantes du niveau des candidats (tant que tous les postes sont pourvus) :
    - quand le nombre de postes baisse, le taux de réussite baisse ;
    - quand le nombre de candidats baisse, le taux augmente.
    Tout simplement parce que : taux de réussite global = nombre d'admis / nombre de candidats !

    Or, avec le nouveau gouvernement et la refonte du système à partir de 2013, les choses vont beaucoup changer : si l'accès aux études longues est démocratisé (mise en place de pré-recrutements), le nombre de candidats va augmenter. Dans le même temps, le nombre de postes pourrait augmenter. On est donc dans le flou !

    Quoi qu'il en soit, un concours de l'enseignement (CAPES, agreg) doit être préparé : très minces sont les chances de réussite en tant que « candidat libre » n'ayant pas suivi un an de préparation au concours. En l'état actuel, car la forme du concours va peut-être évoluer aussi !
    Lucas Levrel [Formateur master MEÉF physique-chimie, ÉSPÉ de Créteil]

  4. #3
    Cone-12

    Re : Agrégation mathématiques

    Non, je suis en L1 ! C'est pour sa que je pense me réorienter, je repartirais en L1 de maths, je perdrais peut-être un an mais je sais que ce n'est rien à côté du fait d'être épanoui dans ses études.
    Merci pour la réponse, donc en gros chaque année c'est différent suivant le nombre de postes. Et l'enseignement semble être plus que jamais dans le flou..
    Vous pensez que c'est un bon choix de se lancer dans une licence de maths de nos jours ? Sachant que c'est vraiment ce qui me passionne, et que je n'irais pas pour ne rien faire.
    Et une dernière chose, par exemple, une fois le CAPES en poche, peut-on vraiment être envoyé n'importe ou pour enseigner ?

  5. #4
    Lucas_Levrel

    Re : Agrégation mathématiques

    Citation Envoyé par Cone-12 Voir le message
    Non, je suis en L1 ! C'est pour sa que je pense me réorienter, je repartirais en L1 de maths, je perdrais peut-être un an mais je sais que ce n'est rien à côté du fait d'être épanoui dans ses études.
    Tu ne peux pas passer en L2 maths, quitte à avoir quelques UE à rattraper ? Ici, les parcours maths et physique sont assez proches en L1.

    [QUOTE]Vous pensez que c'est un bon choix de se lancer dans une licence de maths de nos jours ?
    Pour devenir prof c'est la seule solution !

    Et une dernière chose, par exemple, une fois le CAPES en poche, peut-on vraiment être envoyé n'importe ou pour enseigner ?
    Que sous-entends-tu par là exactement ? « Même au paradis », ou « même en enfer » ?
    (Et je croyais que tu visais l'agreg !)
    Lucas Levrel [Formateur master MEÉF physique-chimie, ÉSPÉ de Créteil]

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Cone-12

    Re : Agrégation mathématiques

    Oui mais j'ai peur de louper des trucs.. Surtout qu'à la fac la ils nous disent qu'ils coupent un peu le programme de maths pour ne pas embéter ceux qui viennent exclusivement pour la physique.
    J'entend plus, "même en enfer", malheureusement je pense que c'est une réalité...
    Oui je vise l'agrég ! Disons que c'est "au cas ou", si cela n'aboutis pas !
    Enfait, ce qui me fait peur, c'est de me dire que sans passer par MPSI-MP, ce sera dur d'obtenir l'agrég.. Alors qu'au fond, je pense pas que ce soit déterminant..

  8. #6
    Lucas_Levrel

    Re : Agrégation mathématiques

    Citation Envoyé par Cone-12 Voir le message
    Oui mais j'ai peur de louper des trucs.. Surtout qu'à la fac la ils nous disent qu'ils coupent un peu le programme de maths pour ne pas embéter ceux qui viennent exclusivement pour la physique.
    Comme j'ai dit : quitte à devoir rattraper quelques UE. En repartant en L1, tu ne referas pas les UE que tu as validées dans le parcours physique, tu risques de ne pas avoir assez de travail à faire et de décrocher.

    J'entend plus, "même en enfer", malheureusement je pense que c'est une réalité...
    Oui je vise l'agrég ! Disons que c'est "au cas ou", si cela n'aboutis pas !
    Je ne connais pas exactement la procédure d'affectation des nouveaux profs, mais vu que la procédure de mutation fonctionne par points (en gros, à l'ancienneté avec des bonifications dans certaines situations), ils récupèrent essentiellement les postes laissés vacants par les plus anciens. En proportion du nombre de postes, il y a beaucoup plus d'affectations dans les académies de Créteil et Versailles qu'ailleurs ; mais ces académies recouvrent des zones très diverses, de très difficiles mais aussi de très privilégiées.

    Un agrégé ne sera normalement pas nommé en collège (à moins de demander et d'obtenir une zone rurale où il y a peu de postes). Ça fait une grosse différence, car l'enseignement en collège est globalement nettement plus difficile qu'en lycée. S'il est très bien classé ou titulaire d'une thèse (généralement préparée après l'agreg), il peut même être affecté directement en prépa.

    Enfait, ce qui me fait peur, c'est de me dire que sans passer par MPSI-MP, ce sera dur d'obtenir l'agrég.. Alors qu'au fond, je pense pas que ce soit déterminant..
    Il faudrait choisir : tu crois que c'est déterminant ou pas
    Ce n'est pas déterminant : mon prof de maths en MP* (excellent et plus tard muté à Louis-le-Grand) était un pur « facard ». En prépa, le rythme et la charge de travail sont plus soutenus ; si tu tiens le coup (et ce n'est pas gagné d'avance), tu progresses plus vite donc tu abordes plus tranquillement les années suivantes (L3 et master), mais au final tu auras appris les mêmes choses.
    Lucas Levrel [Formateur master MEÉF physique-chimie, ÉSPÉ de Créteil]

  9. Publicité
  10. #7
    Cone-12

    Re : Agrégation mathématiques

    Oui bon argument le coup de décrocher. Je vais demander à mes profs de me finir du cours et des exos supplémentaires qui me feront travailler les points que nous n'aborderons pas.
    Sur ce point, je vais demander à d'anciens professeurs "anciens", concrètement comment sa marche ! Car voila, je pense que se retrouver dans un collège ou lycée difficile de région Parisienne, sa n'enchante pas grand monde..
    On m'a aussi dit (certains profs), que l'agrégation externe est vraiment diabolique. Il parait que le master de maths fonda est lui aussi un truc de fou furieux.
    Donc on va commencer par une licence, et un master enseignement puis le CAPES. On verra, pour l'agrég, suivant comment tout sa se déroule.
    En fait, je pense que ce n'est pas pénalisant, si le facard est un étudiant serieux et motivé, qui sera élever son rythme de travail à partir de la L3.
    Merci de vos réponse en tout cas !

Discussions similaires

  1. En quoi les objets mathématiques font-ils parti des mathématiques ?
    Par azelis dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 4
    Dernier message: 28/12/2011, 17h43
  2. Agregation de mathematiques
    Par lolouki dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 16
    Dernier message: 31/08/2006, 10h31